LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guillaume Faye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Lun 6 Aoû 2007 - 16:12

3. Les débuts de la guerre civile ethnique en Europe.
La criminalité et la délinquance en Europe occidentale, dont les causes sont à la fois l’immigration de masse et l’effondrement des valeurs civiques, ont atteint des niveaux insupportables. En France, en 2004, plus de 100.000 voitures ont été incendiées et 80 policiers tués. Toutes les semaines, des émeutes raciales éclatent dans les banlieues: dans les écoles publiques, la violence devient endémique et le niveau scolaire s’effondre dans les classes «multi-nationales». Dans la jeunesse de moins de 20 ans, on compte 20% d’illétrés. Les agressions contre les Blancs se multiplient, mais pourtant elles sont niées au non de la vulgate antiraciste selon laquelle seuls les Européens de souche peuvent être racistes. Dans le même temps, un arsenal répressif s’est mis en place dans plusieurs pays, digne du communisme soviétique, qui nous fait progressivement sortir de l’État de droit et entrer dans un droit idéologique et subjectif. Dans la pratique, toute critique de l’immigration et de l’islam est prohibée. J’ai moi-même multiplié les procès et été condamné à une énorme amende pour un de mes livres «La colonisation de l’Europe».
Une guerre civile ethnique est à prévoir dans plusieurs pays de l’Union européenne, guerre intestine, beaucoup plus grave que le «terrorisme». Car un remplacement de population, une sorte de génocide est en cours avec la complicité ou l’aveuglement des classes dirigeantes, politiques et médiatiques, dont l’idéologie est dominée par la haine de l’identité ethnique de leurs propres peuples et la passion morbide de l’impératif de métissage..
L’État français échoue totalement dans son utopie d’»intégration dans la République», parce qu’il s’imagine qu’une coexistence pacifique est possible sur un territoire entre allogènes et autochtones. Ils n’ont pas lu Aristote, qui pensait que dans n’importe quelle Cité, l’harmonie et la démocratie ne sont possibles que s’il existe une homogénéité et une connivence ethniques, une parenté culturelle, notion qu’il appelait la «philia» ou «amitié naturelle». Les société européennes sombrent aujourd’hui dans un chaos ethnique ingérable.
Par exemple, moi qui suis natif du sud-ouest de la France, sur les rives de l’Atlantique et qui ne parle pas un traître mot de russe, je me sens infiniment plus proche d’un Russe que d’un Arabe ou d’un Africain francophones même citoyens français.
4. Crise morale et Archeofuturisme.
Cette situation s’explique, presque cliniquement, par une sorte de «sida mental». Les malheurs qui nous arrivent sont provoqués par le virus d’un nihilisme intérieur, que Nietzsche avait déjà perçu, un effondrement des défenses vitales. Les Européens sont entrés dans un processus de suicide de leur propre lignée. Ils ouvrent volontairement les portes de leurs cités.
Le premier symptôme est la «xénophilie», ou préférence systématique pour l’étranger, pour l’»Autre» plutôt que pour le proche. Le second est l’ «ethnomasochisme», c’est-à-dire la honte et la haine de sa propre civilisation et de ses origines. Le troisième est la «dévirilisation», autrement dit le culte de la faiblesse, du repentir mais aussi de la préférence donnée maintenant à l’homosexualité masculine. Les valeurs évidentes qui font la force et conditionnent la survie de tous les peuples dans l’histoire sont aujourd’hui considérées en Occident comme des tares ridicules: honneur, fidélité, famille, fécondité démographique (natalisme,) fierté de sa civilisation, patriotisme, volonté de survie dans l’histoire, etc. Mais cette décadence est aussi le fait d’une laïcisation des principes de charité universelle du christianisme et de son postulat central d’égalitarisme individuel, à travers l’idéologie des droits de l’homme.
Les Européens doivent peut-être s’inspirer de certaines valeurs qui ont encore cours en Russie, d’après ce que l’on m’a dit: par exemple la conscience explicite d’appartenir à une civilisation supérieure et l’affirmation d’un «droit à la distance». Il faut rompre avec l’»ethnopluralisme», qui est une forme d’égalitartisme, revendiquer l’»ethnocentrisme» et le droit de vivre chez soi sans l’»Autre». Il faut déculpabiliser le «chacun chez soi». D’ailleurs, seuls les Occidentaux croient aux vertus du métissage et voient le monde futur comme un melting-pot. Seule la naïve Europe croit au cosmopolitisme. Le XXIe siècle sera dominé par le renforcement, surtout dans le Sud et en Orient, de grands blocs ethno-religieux homogènes. La «fin de l’histoire» de Francis Fukuyama n’aura pas lieu. C’est à une accélération de l’histoire que nous allons assister, dans une ambiance de «choc des civilisations». Et puis, les Européens doivent rompre avec le «présentisme» dans lequel ils ont sombré et s’envisager de nouveau ( à l’image de l’Islam ou de la Chine, ou de l’Inde) comme des «peuples long-vivants» porteurs d’avenir. Ils ne pourront opérer cette révolution mentale qu’à l’occasion d’une crise géante, d’un choc violent, qui se produira probablement et don je parlerai plus loin.
Les temps à venir seront, comme je l’ai expliqué dans un livre au titre éponyme, «archéofuturistes», c’est-à-dire que se fermera la parenthèse empoisonnée et anti-vitale de la modernité. Nous allons assister au ressurgissement de valeurs archaïques vitales, et ne s’en sortiront que les peuples qui sauront associer à la technoscience futuriste le retour des traditions et de l’ordre sociobiologique. Pour les Européens, dont les Russes évidemment, les valeurs archéofuturistes sont à la fois faustiennes et ancestrales, à l’image de l’arbre dont les racines poussent sous le sol, tandis que le tronc et le feuillage montent vers le ciel.
5. Le Nouvel Imperialisme Americain.
Les Européens doivent aussi affronter ce que j’ai appelé dans un de mes derniers livres «le nouvel impérialisme américain», beaucoup plus dur que celui de la guerre froide, mais aussi plus maladroit. Depuis la chute de l’URSS, les gouvernants américains ont choisi la démesure, l’»ubris», visant de manière fantasmatique une domination mondiale, par une sorte de simulacre de nouvel empire romain. Tout cela s‘explique par l’idéologie des néo-conservateurs, très liés aux lobbies sioniste, mais animés d’un messianisme de «mission divine» qui touche à la pathologie.
Quels sont les buts de ce Nouvel impérialisme américain? Encercler et neutraliser la Russie, empêcher toute alliance forte entre cette dernière et une grande Europe (cauchemar du Pentagone); ôter toute substance au rival européen en faisant entrer l’islam en son sein (par exemple la Turquie que les Américains parrainent), en assujetissant complètement les pays d’Europe centrale et orientale de l’ancien empire soviétique, en menant une guerre économique impitoyable à l’Union européenne à laquelle cette dernière n’ose même pas répondre.
La croisade américaine pour imposer partout la «démocratie», notamment à la périphérie de la Russie, est limpide. «Démocratie» signifie «régime pro-américain».
Mais nous ne devons pas nous plaindre de ce jeu américain, conforme à un désir géostratégique et thalassocratique de dominer le continent. Dans l’histoire, chacun est responsable de son sort.
C’est pourquoi je me suis toujours opposé à ce que j’ai appelé l’»anti-américanisme obsessionnel et hystérique» très présent en France, mais contre-productif, victimaire et déresponsabilisant. Il faut distinguer l’»adversaire principal» de l’»ennemi principal». Le premier cherche à dominer et affaiblir, le second à tuer. N’oublions pas la formule de Carl Schmitt: «ce n’est pas seulement toi qui choisis et désigne ton ennemi, c’est surtout lui qui te désigne». L’Amérique et surtout ses dirigeants sont l’»adversaire principal» pour l’Europe et la Russie sur les plans géostratégique, économique et culturel. L’»ennemi principal», ce sont les peuples du Sud qui, le plus souvent sous la bannière de l’islam, procèdent à l’invasion du Continent, sans oublier leurs complices, tous les collaborateurs de la classe politique et de l’intelligentsia qui leur ouvrent les portes, évidemment à la plus grande satisfaction de Washington, qui souhaite une Europe métissée et sans identité.
Les atlantistes comme les anti-Américains passionnels surestiment pourtant les USA sans comprendre qu’ils ne sont forts que de notre faiblesse. Leur catastrophique – et contre-productive – occupation du petit Irak, où ils n’apportent que le chaos, est là pour le démontrer. Au XXIe siècle, les USA ne seront plus la première puissance mondiale. Ce sera la Chine ou, si nous le voulons, ce que j’appelle plus loin l’»Eurosibérie», c’est-à-dire l’alliance unitaire entre l’Europe péninsulaire et la Russie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Lun 6 Aoû 2007 - 16:13

La Convergence des Catastrophes.
J’ai émis l’hypothèse que la civilisation mondiale actuelle, fondée sur des «croyances aux miracles» et le mythe du développement indéfini, risquait de s’effondrer au milieu du XXIe siècle. Il existe pour la première fois dans l’histoire de l’humanité des «lignes dramaturgiques», des menaces de crise géante qui convergent à l’horizon de 2010-2020 et qui peuvent provoquer un point de rupture: dégradation de l’écosystème et bouleversements climatiques; épuisement des énergies fossiles (pétrole) et des ressources agricoles ou halieutiques, fragilisation d’une économie mondialisée spéculative et endettée; retour des épidémies; montée des nationalismes, des terrorismes et prolifération nucléaire; aggravation de l’offensive mondiale de l’Islam; vieillissement dramatique des populations des pays riches, qui conjugué à l’immigration de masse, peut se traduire par une récession économique sans précédent.
Il faut nous préparer à cette catastrophe géante, qui sera le passage d’une ère à une autre, qui balaiera la «modernité» et qui verra peut-être s’installer pour un temps un Nouveau Moyen Age. Cette catastrophe pourrait être l’occasion d’une renaissance car, dans l’histoire, toute régénération d’une civilisation passe par le chaos, surtout quand cette civilisation est, comme la nôtre, «métamorphique».
Eurosiberie
L’Europe future ne peut pas être envisagée sous la forme molle et ingouvernable de l’Union européenne actuelle, qui est une méduse sans pouvoir souverain, aux frontières ouvertes, dominée par le dogme libre-échangiste, soumise à la volonté américaine et à l’Otan. Il faut penser à une future Grande Europe impériale et fédérale, ethniquement homogène (c’est-à-dire «européenne»), fondée sur de grandes régions autonomes et, surtout, indéfectiblement alliée à la Russie. Cet énorme bloc continental, je l’ai nommé «Eurosibérie». Ce hérisson géant, qui ne serait nullement offensif mais simplement inattaquable, serait de loin la première puissance mondiale ( le monde à venir sera celui des grands blocs) et surtout il devrait être «autocentré» et rompre avec les dogmes très dangereux de la mondialisation. Il aurait parfaitement les moyens de pratiquer l’»autarcie des grands espaces» dont, avec le Prix Nobel français d’économie, Maurice Allais, j’ai développé les principes. Le destin de l’Europe péninsulaire ne peut être séparé de celui de l’immense Russie pour des raisons ethnoculturelles et géopolitiques. Bien entendu, empêcher la naissance d’une telle Eurosibérie est un impératif vital pour la thalassocratie marchande américaine qui (en contradiction avec sa lutte affichée contre le terrorisme islamique) encourage cyniquement l’islam à s’implanter en Union européenne et en Russie.
Je n’ai pas parlé ici de l’État d’Israël. Un mot cependant: pour des raisons démographiques, je crois que l’utopie sioniste fondée par Hertzl et Buber et réalisée depuis 1949 ne vivra pas plus longtemps que l’utopie communiste et qu’à terme, l’État hébreu est condamné. Je prépare actuellement un essai sur «La nouvelle question juive» et j’espère qu’il sera traduit en russe.
Conclusion
Il ne faut jamais être fataliste. L’histoire est toujours ouverte et présente souvent des caprices et des retournements inattendus. N’oublions pas la formule de Guillaume d’Orange: «là où il y a une volonté, il y a un chemin». Pour l’instant, nous sommes dans une phase de résistance et de préparation à des événements très graves qui s’annoncent, par exemple la conjonction de guerres ethniques et d’une récession économique géante. Il faut donc dès maintenant penser à l’après-chaos et s’organiser en conséquence. Pour finir, voici le mot d’ordre que je diffuse souvent: «de la résistance à la reconquête, de la reconquête à la renaissance»
Julho 1st, 2007
Categories: . Author: arqueofuturista
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: son dernier livre   Mar 21 Aoû 2007 - 16:23

Le dernier livre de Guillaume Faye : La nouvelle question juive (éd. du Lore, 2007, p399) est disponible :
http://www.ladiffusiondulore.com/achat/produit_details.php?id=522&catid=43

Dont voici la liste des Chapitres :

Chapitre I
Qui sont les Juifs ? (p. 31)

Chapitre II
Qui sont les anti-Juifs ? (p. 65)

Chapitre III
Le pari sioniste et l’Etat utopique accompli : Israël (p. 97)

Chapitre IV
Les habits neufs de l’antijudaïsme (p. 119)

Chapitre V
Les juifs dominent-ils l’Occident ? (p. 145)

Chapitre VI
Le soleil couchant de la Shoah (p. 169)

Chapitre VII
Les larmes d’Israël (p. 201)

Chapitre VIII
Les juifs et l’immigration : une situation en évolution (p. 215)

Chapitre IX
Un compromis historique avec les Juifs ? (p. 231)

Chapitre X
Conclusion et résumé des thèses (p. 249)

Annexes (p. 273)

Guillaume Faye précise notamment dans l’« Avertissement », p18 :

« Je suis libre, indépendant de toutes les chapelles, organisations ou partis. Mes opinions sont des réflexions solitaires qui n’engagent que moi. Nul ne peut s’en prévaloir. Dans cet essai, comme dans tous mes autres textes, je défends une position amorale, inspirée des idées de Machiavel et de Nietzsche. L’idéologie des droits de l’homme ou les pleurs de la charité chrétienne ne sont pas mes références, pas plus que ne le sont la haine intrinsèque et l’animadversion contre quelque peuple que ce soit. Mon sentiment envers n’importe quel peuple n’a qu’un seul étalon de mesure : est-ce qu’il vient nuire au mien, chez moi ?

Le regard que je porte sur les Juifs n’est pas un regard chrétien (ni musulman) mais un regard païen. Ce qui signifie que, dans mon approche, une distance et une absence de jugement passionnel sont la norme vis-à-vis des Juifs. A l’inverse des chrétiens et des musulmans, je n’ai pas de contentieux historique-religieux avec les Juifs. »


Dernière édition par JOHN le Mar 6 Mai 2008 - 23:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mar 21 Aoû 2007 - 16:37

Ouvrage intéressant qui devrait mettre du plomb dans la cervelle des antisémites de l'ultra-droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: COLLABORATEURS ET TRAÎTRES   Mar 21 Aoû 2007 - 17:42

G. Faye (cf. citation entière ci-dessus) :

Citation :
« Moi j’ai distingué dans mon livre (Avant Guerre) et dans d’autres d’ailleurs :
Nous jouons une partie de poker à 4 joueurs avec un joker…
(…)
– Et troisièmement, y a les collaborateurs… et les « collaborateurs » c’est qui ?
C’est le « gouvernement européen »… c’est tous ceux qui en Europe [favorisent cette immigration invasion à savoir] c’est une grande partie de l’épiscopat catholique… c’est une grande partie des intellectuels et de la caste médiatique.
Et ceux-là sont encore plus dangereux, je dirais, que l’ennemi !... Et ils sont méprisables, eux ! parce que l’ennemi, lui, n’est pas méprisable… Il fait son devoir, lui !... il fait son travail d’invasion... Un plein rempli un vide ! Bon…
(…)
L’ennemi principal ! – et là je respecte les lois en vigueur – tout le monde sait bien ce que c’est… : ce sont les collaborateurs qui sont ici en Europe !... : la classe politique qui font entrer chez nous ce qu’on sait et ce qu’on voit et qui prépare notre décadence… ce qui n’a rien à voir avec l’Amérique ! et c’est pas l’Amérique qui est derrière ! qu’on nous raconte pas que l’idéologie égalitaire c’est une idéologie américaine ! c’est pas vrai ! elle est purement française ! elle est européenne… elle vient de la Révolution française !.... ce ne sont pas les A-MÉ-RICAINS qui nous ont mis dans la tête l’égalitarisme et tout ce qu’on connaît actuellement… »
En rapport direct avec cette question, dans la lettre d’information Signal d’Alarme dirigée par Guillaume Faye, dans le N°7 de Mars-Avril 2007 figure un dossier spécial de Faye sur 4 pages intitulé :

« Psychologie et politique du traître »
et dont l’introduction est :

« Les peuples Européens vivent aujourd’hui, comme jamais dans leur histoire, sous la coupe d’élites, de classes dirigeantes, qui les trahissent et qui organisent leur destruction ethnique. La sphère d’exercice du traître va très loin puisqu’elle gangrène même les rangs des minorités qui sont censées combattre et résister. Nous affrontons la trahison des clercs. C’est une constante historique, dans toutes les civilisations. »

Ce dossier est divisé en 4 parties principales :
I) Le complexe de Juda et le complexe de Brutus (En rappel historique)

II) Les argumentaires de la trahison : le Geai paré des plumes du Paon.
n°1 l’inversion sémantique,
n°2 le détournement d’attention,
n°3 l’optimisme factice et la négligence volontaire,
n°4 autodérision, repentance, haine de soi (ou ethno-masochisme), xénophilie.

III) Les motivations de la trahison :
1) Il a peur.
2) Il est suiviste et conventionnel
3) Il est animé par le ressentiment et la vengeance
4) Ses convictions passent après son intérêt.

IV) L’institutionnalisation du traître : la logique collaboration / résistance.

A la fin il est précisé en note « (1) : Ce texte fait partie du dossier « Traîtres et renégats » du n° 31 – Printemps 2007 – de l’excellente revue Terre & Peuple Magazine. » ( http://www.terreetpeuple.com/ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mar 21 Aoû 2007 - 21:55

Extraits de "La nouvelle question juive", par Guillaume Faye :

"La Nouvelle Droite groupusculaire d'Alain de Benoist, comme son allié de la mouvance "nationale-révolutionnaire" de Christian Bouchet se caractérisent par un antisionisme radical et passionnel, par un alignement total sur les positions du régime iranien, par un soutien indéfectible à la "cause palestinienne", et par des yeux de Chimène, à la frontière floue de l'explicite et de l'implicite, pour le terrorisme islamique. Je possède sur ce sujet des textes incontestables. Sans oublier bien sûr l'islamophilie et l'abandon en rase campagne de toute critique de l'immigration allogène. Cette mouvance pseudo-identitaire européenne est évidemment en grande sympathie avec l'islam, auquel plusieurs de ses membres se sont convertis. L'esprit "femelle" du collabo (envers le dominant quel qu'il soit) est atavique dans cette famille de pensée. Ajoutons l'attitude voisine de l 'ex-communiste Alain Soral, Don Quichotte anti-sioniste sous l'Eternel, qui tente de faire passer auprès du FN, sous couvert de républicanisme d'intégration, ses théories d'arabophile fasciné." (note 8, p.142)

"Cette attitude de soumis, de futurs dhimmis en somme, qui se fonde à la fois sur le calcul intéressé et la peur, sur la haine irrationnelle des Juifs - souvent motivée par des aigreurs purement personnelles - est assez répandue chez certains intellectuels dits d'"extrême-droite" dont l'influence est extrêmement nocive parce qu'elle débouche sur un désarmement moral (6)." (p.221)

Note 6 : "Cette position est celle de groupuscules islamophiles et anti-sionistes, comme la Nouvelle Droite d'Alain de Benoist ou les nationaux-révolutionnaires de Christian Bouchet, ou encore de l'ex-communiste Alain Soral, qui a réussi à infiltrer le FN. Les deux premiers ne sont que des intellectuels de seconde zone, à la différence du troisième qui possède un certain talent. Mais tous sont fascinés par l'islam, le monde arabe et sa "virilité" (complexe de Stockholm) et sans aucun doute animé par l'aigreur et la frustration de n'avoir pas pu être médiatisés à la hauteur de leur génie supposée, "à cause du complot juif" cela va de soi. Dans une république islamique, leur génie serait probablement reconnu... Ajoutons dans le cas de la Nouvelle Droite d'Alain de Benoist, un grand amour pour l'Iran des mollahs. Quel est le montant de la dot ?" (p.228)


Dernière édition par le Mer 22 Aoû 2007 - 7:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le champignon empoisonné
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mer 22 Aoû 2007 - 0:27

Sacré Skyman ! Chassez le naturel , il revient au galop

Citation :
« Aujourd’hui le réel n’a aucune importance, ce qui compte c’est ce que les médias vous disent !... (…)
Ce qui veut dire qu’aujourd’hui : l’important c’est pas le réel ! c’est les médias ! et qui tient les médias, tiens le réel ! et donc a le pouvoir… » **

Allez encore un petit effort ...Qui tient les médias ?
Allez Skyman...Courage...Fuyons

Citation :
"Cette attitude de soumis, de DEJA dhimmis en somme, qui se fonde à la fois sur le calcul intéressé et la peur, sur la haine irrationnelle des Musulmans - souvent motivée par des aigreurs purement personnelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: VRAIE CAUSE DE LA DÉCADENCE EUROPÉENNE   Mer 29 Aoû 2007 - 21:41

LA VRAIE CAUSE (fayenne) DE LA DÉCADENCE EUROPÉENNE

Complémentaires à ces supers posts sur le rôle du christianisme (dont pour Guillaume Faye c’est la vraie cause) dans la destruction de la race blanche "décadence des Européens" :

« RELIGION ET (SENS DE LA) CULPABILITÉ » :
http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Religion-p22267.htm

« SOLIDARITÉ » chripto-christiano-universaliste suicidaire (car à sens unique), ce post, la note (1) : http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/Kabbale-et-Talmud-quelle-difference-p24354.htm

« CES RELIGIONS (ANTI-RACE BLANCHE) » (par Céline) : http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Peut-on-encore-critiquer-lislam-Mise-au-point-p28328.htm

Guillaume Faye a dit dans son dernier passage sur Radio Courtoisie du 22/10/4 (cf. citation entière ci-dessus) :
Citation :
L’ennemi principal ! – et là je respecte les lois en vigueur – tout le monde sait bien ce que c’est… : ce sont les collaborateurs qui sont ici en Europe !... : la classe politique qui font entrer chez nous ce qu’on sait et ce qu’on voit et qui prépare notre décadence… ce qui n’a rien à voir avec l’Amérique ! et c’est pas l’Amérique qui est derrière ! qu’on nous raconte pas que l’idéologie égalitaire c’est une idéologie américaine ! c’est pas vrai ! elle est purement française ! elle est européenne… elle vient de la Révolution française !.... ce ne sont pas les A-MÉ-RICAINS qui nous ont mis dans la tête l’égalitarisme et tout ce qu’on connaît actuellement…
A ce sujet Guillaume Faye développe ce point dans La nouvelle question juive (2007) dont je reproduis une synthèse des passages concernés :

I) Au chapitre « Les juifs dominent-ils l’Occident ? » au paragraphe « La vraie raison de la décadence. », p. 158 :
Citation :
« Les Goyim européens n’ont pas eu besoin des Juifs pour entrer en déclin.
Les principes égalitaires et cosmopolites de la Révolution française et des sociétés de pensée, dont la Franc-Maçonnerie, étaient-ils majoritairement pilotés par des Juifs ? En dépit de fantasmes qui deviennent lassants, les idées de Babeuf, de Rousseau, de l’Abbé Grégoire, de Mme de Staël etc. étaient-elles juives ? Certains Juifs de gauche ont pu, au XIX siècle, s’engouffrer dans la brèche et suivre le mouvement cosmopolite et égalitaire (sans appliquer ces principes à eux-mêmes), ils n’en ont jamais été les initiateurs.
(…)
C’est un certain esprit chrétien laïcisé qui est, à mon sens, à l’origine de ce décadentisme, beaucoup plus qu’une influence juive. Et encore, cet esprit chrétien (charité, égalité, amour, etc.) est peut-être antérieur même au christianisme dans les gênes des Européens. Mais c’est un autre débat. (…) Des idées folles et mortelles à long terme pour n’importe quel peuple (8 ).

Il faut tout de même admettre le principe de responsabilité. (1) Ce ne sont pas les Juifs qui sont responsables de la décadence dramatique (valeurs et démographie) des peuples d’origine européenne, de l’oubli de leur conscience ethnique, mais les virus mentaux présents chez ces derniers. » **

** + = dans l'« Avertissement », p. 20 :

« On me dit que les Juifs sont les premiers responsables de tout ce qui nous arrive (décadence des valeurs, immigration massive, etc.), donc la « cause ultime ». Je conteste totalement cette explication : les Juifs ne sont pas à la la racine de la décadence des peuples européens, c’est un poison présent dans l’âme européenne elle-même qui est responsable. Même si l’intelligentsia juive s’est engouffrée dans la brèche et a poussé à la roue. »

Note 8 ) : « Le mental évangélique (hérité du Nouveau Testament et non de l’Ancien, purement juif), fondé sur l’auto-culpabilisation, l’amour universel du genre humain – avec une préférence pour l’étranger –, la négation de sa propre nation, innerve aujourd’hui toutes les Eglises chrétiennes mais évidemment aussi, de manière laïcisée, la majorité des groupes de pression, associations, syndicats, médias, éducateurs, partis politiques, etc. Même si des intellectuels juifs se sont depuis longtemps servis de cette disposition d’esprit pour l’accompagner et l’accentuer, ils ne l’ont absolument pas créée. Ce ne sont pas les Juifs qui ont introduit le virus de la haine de soi, du renoncement, de l’individualisme chez les Européens, Nietzsche a longuement développé ce point de vue, ce qu’ont toujours occulté ses récupérateurs. Ces principes sont été inoculés par la morale du Nouveau Testament, qui n’était pas juive dans son essence, qui a mis vingt siècle avant de faire sentir, après lente incubation, ses effets pervers (l’idéologie de l’Amour) ; et ce, paradoxalement après la destruction de l’Eglise catholique traditionnelle qui, elle, avait conservé des éléments fort du mental païen.

Bref, l’esprit d’abdication, d’ouverture délirante à l’Autre (même agressif et hostile) qui affaiblit tout esprit de défense et perdre le bon sens est peut-être substantiel à l’esprit européen, comme une part noire de son génie. Certains intellectuels juifs ont pu activer ce gène malfaisant, ils ne l’ont certainement pas créé ; et il est probable que sans eux, il se serait tout de même exprimé. »

(1) + en Note 9) du chapitre 9, p. 247 :

« Dans sa Politeïa, Aristote explique que chaque peuple est responsable de lui-même *** et que la politique n’a rien à voir avec la morale privée, que la loi d’une cité ne peut s’appliquer à une autre, que la paix civile ne peut exister sans homogénéité ethnique et que toute intégration d’une population étrangère ne peut déboucher que sur l’anarchie ou la tyrannie. Rien de plus éloigné de cette position grecque que la morale chrétienne et ses implications politiques : s’occuper des autres avant de se préoccuper de soi-même ; les dégâts de l’altruisme. » (2)
*** + sur le principe de responsabilité (re)voir mon (super) post « VICTIMES ET (vrais) COUPABLES » : http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/j-encule-toute-ta-race-de-blancs-p20230.htm

+ (re)voir aussi ce super post sur la « DATE DU DÉCÈS DE LA FRANCE » et de la responsabilité collective (des 82 %) : http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/Images-en-tout-genre-n5-p31869.htm

(2) voir sur ce post le résumé des leçons historiques du livre Géopolitique, constantes et changements du grand historien Aymeric Chauprade en note (1) :
http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Interview-par-F-Desouche-p28672.htm


II) Au chapitre « Les juifs et l’immigration : une situation en évolution », au paragraphe « Les vraies causes idéologiques de l’immigration de peuplement et de l’ethnomasochisme. », p. 217-219 :
Citation :
Si l’on analyse les sources idéologiques et morales de l’« antiracisme », de l’idéologie humanitariste qui protège les clandestins et instaure la préférence étrangère, de l’ethnomasochisme et de la xénophilie, on trouve partout l’esprit chrétien. Ce dernier peut être croyant ou laïcisé – comme dans toutes les associations immigrationnistes – mais il n’en demeure pas moins le même : tous les hommes sont frères et nous devons accueillir chez nous toute la misère du monde.
(…)
L’esprit chrétien (évangélique) a joué un rôle absolument central – viral – dans ce désarmement moral et cette mauvaise conscience. Certains intellectuels juifs n’ont fait que suivre la tendance, sans la provoquer. A contrario, et comme par hasard, au Japon (3), où cet esprit n’a pas cours, où l’humanitarisme égalitaire n’est pas présent dans la vision du monde, le laxisme envers l’immigration n’existe pas – et ce, même dans une situation semblable à la nôtre de dénatalité. (4)

Note 4) : Il faut noter à ce propos que seuls les pays aux racines culturelles chrétiennes (mais jamais bouddhistes, hindouistes, musulmanes ou juives) pratiquent le droit d’asile, le regroupement familial, les obstacles à l’expulsion des clandestins, les aides massives aux réfugiés même illégaux, le vote des étrangers aux élections locales, etc.

(…)
Bien entendu, l’immigration, en France, se fonde aussi sur l’idéologie républicaine égalitaire – et, au fond anti-nationale et anti-patriotique – de la Révolution française, selon laquelle le critère ethnique n’a pas de valeur ; idées présentes évidemment dans la Franc-Maçonnerie, qui a présidé à ladite Révolution. Mais ce puissant courant idéologique ne fut en rien formaté par des Juifs. A moins que Rousseau, les Encyclopédistes, Mme de Staël, les idéologues des Lumières n’eussent été juifs ? En réalité ce courant de pensée cosmopolite est un avatar laïcisé de l’évangélisme chrétien, dont le cosmopolitisme, le métissage et l’unification d’une Humanité sans peuples est le message central. (5)

Note 5) : L’idéologie républicaine a toujours été cosmopolite et anti-ethnique. C’était le sens du colonialisme de Jules Ferry et de la IIIe République – les missionnaires et les instituteurs – dont la colonisation à rebours de la France [par l’immigration massive] se situe dans la lignée. Aujourd’hui, alors que la France est en train de s’islamiser et de « changer de couleur », le fantasme de l’intégration républicaine mutlti-ethnique (dont les racines sont tout simplement le catholicisme laïcisé) est partagé par pratiquement tous les partis politiques importants de l’arc idéologique officiel – et depuis peu même par le Front National. (Il est douteux que ce soient les lobbies juifs qui aient poussé le FN dans cette vision).
+ Voir aussi impérativement ce chapitre critique important de la thèse de la cause unique (de "l'influence juive") : http://kalayuga.frbb.net/fosse-de-babel-f17/christianisme-vs-paganisme-the-final-fight-t1976-180.htm#43624

(3) + sur une autre raison ayant renforcé (à jamais) cette IMMUNISATION mental du Japon :
http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Soral-vs-Identitaires-a-Marseille-p25476.htm


Dernière édition par JOHN le Jeu 19 Juin 2008 - 21:49, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Lun 17 Sep 2007 - 19:24

EDIT:
Vu que l'un des modos en faisant le copier coller du nouveau Topic créée par Jean-Pierre TILLENON vers ce topic, que le premier (excellent) post a été perdu, je le reproduis ici :
Jean-Pierre TILLENON a écrit:
J’ai reçu, la semaine dernière, « La nouvelle question juive » de l’asocial Guillaume Faye. Le livre m’a été envoyé par son éditeur. Je suis surpris, amusé de voir qu’il m’est dédicacé car je ne sais pas pourquoi. Je n’ai pas souvent rencontré Guillaume cette année. Il ne m’a jamais parlé du contenu de ce bouquin. Je suis aussi étonné de voir qu’il peut être le sujet d’une polémique. Je suis même surtout amusé de le voir pris au sérieux par des gens qui l’expérimentent pourtant depuis longtemps.

En effet, je connais bien le pamphlétaire en question. C’est un vieux copain, depuis une trentaine d’années. C’est un artiste contestataire authentique, un écrivain rebelle de talent. J’ai rencontré beaucoup d’insoumis comme lui dans mon milieu de peintres et plasticiens bohèmes qui vivent dans la misère, au jour le jour. Il vit concrètement la désobéissance, dans le dénuement complet, hors système. Il n’est pas retraité ni appointé pour faire du cinéma contestataire et du loisir dissident en toute sécurité comme beaucoup de « militants » stériles, improductifs. Il fait de la philosophie pratique, l’acrobate sans filets !...

C’est bien pour cela qu'il est un polémiste de génie avec une imagination débordante. Ce « réceptacle à idées » s’amuse... Il produit sans arrêt des images, des concepts. Capable de tous les billets d’humeur, il peut prouver leur contraire en l’espace d’une soirée bien arrosée. Sa seule cohérence, c’est de briser tous les tabous ! Faye est un résistant tolérant, marginal, un électron libre, concrètement, sans doctrine d’aucune secte.

Il cherche peut-être maladroitement à prendre de l’altitude par rapport aux conflits infructueux intra-européens actuels. Mais attendre de lui une quelconque rigueur scientifique, historique est parfaitement cocasse.

C’est un écrivain, un comédien burlesque. Il exerçait d’ailleurs son talent de comique autrefois sur la radio « Skyrock » pour y faire des canulars téléphoniques !.... Il y a du « Coluche », du « Charlie hebdo » en lui ! Il est excellent conférencier, brillant débatteur, mais certainement pas historiographe !

Sa vocation est surtout littéraire, artistique, tendance « politique ». Il n’a absolument aucune aptitude à la rigueur scientifique comme l’exige le travail des archéologues, des historiens révisionnistes et de leurs contradicteurs. Ce joueur n’y comprend rien. Il ne faut s’attendre qu’à du farfelu de sa part sur ce terrain-là, c’est évident.

Cordialement,

Yann-Ber TILLENON.
D’après tout ce que je sais (et que j'ai lu) de Guillaume Faye (et les 6 fois où j’ai eu l’occasion de le voir en débat / conférence, plus les 3 dernières émissions de radio où j’ai eu l’occasion de l’entendre dans ses passages sur Radio Courtoisie, le dernier datant de 2004) cela me semble un portrait assez fidèle du personnage…


Dernière édition par JOHN le Dim 23 Mar 2008 - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre TILLENON
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire


Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mar 18 Sep 2007 - 13:25

Réponse à un gars qui m'écrit cela sur un autre forum :

Ermite a écrit:
@ Yann-Ber Tillenon : Ton sens de l'amitié et ta fidélité en elle t'honorent mais peut-être t'aveuglent-elles. Qu'il ait une "imagination débordante" est certainement positif mais pourquoi la met-il depuis quelques années au service d'un dénigrement systématique de la ND et de AdB en particulier ? Ton "billet" est d'ailleurs assez ambigu. Tu nous parles d'un artiste, d'un "électron libre". Si ce n'était que cela, il n'y aurait rien à dire (Mais où est son oeuvre ?). Le problème est qu'il continue à vouloir jouer le rôle d'un idéologue ; un idéologue dont tu conviens toi-même qu'il est tout sauf rigoureux (parce qu'inapte). Alors quid ?
Je ne suis pas systématiquement « fidèle » en amitié. J’essaie seulement d’analyser et de comprendre objectivement. Cela pour faire avancer la cause afin que les mêmes erreurs ne se répètent pas indéfiniment. Je crois qu’il faut surtout avoir des « collègues » de travail plutôt que des « amis ». Si ces derniers sont parmi les premiers c’est encore mieux bien sûr !...

Le sujet de mon poste était le dernier bouquin de GF. Mais je suis tout à fait d’accord concernant la ND et AdB. J’ai souvent reproché un manque d'impartialité à Guillaume. J’avais même organisé deux « dîner de réconciliation », il y a quelques années à Montparnasse !...Je pense qu’il reproche, globalement, à cette mouvance d’avoir fait trop de concessions « métapolitiques » en cherchant à se faire reconnaître dans le système occidental de ses adversaires, plutôt que d’essayer de construire les bases d’un nouveau système. En bref, d’être plus « réformiste » que « révolutionnaire »… C’est la différence que je fais aussi à Kêrvreizh entre « Bretagne » et « Breizh », entre « Mouvement breton » et « Emsav ».

Pour AdB il y a le « délit » qu’il soit justement le « Maître » dans cette démarche réformiste, métapolitique, de « syndicat », en plus du fait de rancoeurs tout à fait personnelles. Ce qui est insupportable, c’est sûr. Le problème qui se pose vraiment est, il me semble le suivant, il est universel : Quand un « mouvement » n’a pas de doctrine personnelle cohérente, il se complait dans la contradiction, l'équivoque avec ses ennemis. Ses participants ne regardent pas dans le même sens, vers leur idéal clairement dessiné.

Ils ne sont pas vraiment en rupture avec leurs opposants. Ils n’ont pas de perspective vraiment différente. Un même point de fuite qui pourrait les transcender par l’esprit n’existe pas. Le Mouvement devient alors un « parti ». Il fait partie de ce qui existe déjà au lieu de faire exister, dans la pratique immédiate, ce qui n’existe pas encore. Il est alors récupéré, neutralisé justement dans l’ »idéologie » dominante.

Les combattants ne sont plus que des petites contradictions internes observées par leurs adversaires qui se renforcent en les étudiant. Nos « héros » finissent par se regarder entre eux, entre « personnalités » matérielles. Ils remarquent leurs différences superficielles, futiles. Ils se rabaissent, s’entredéchirent, s’animalisent au lieu de se « surhumaniser » dans leur idéal spirituel commun, leur « Étoile Polaire» qu’ils ont perdu de vue. Ceci parce qu’ils cherchent la dialectique entre eux et non plus avec leurs adversaires pour avancer, naviguer.

GF, comme nous tous, n’a pas La Vérité absolue. Il n’a, lui aussi, qu’une part de cette vérité. La vérité est pour moi, dans le rapport « théorie/pratique » en général. L’idéologie neutralise, récupère habituellement la théorie née de la pratique. GF, le « maudit », est un théoricien . Lui, il pratique. Il a une « praxis ». Sa vie marginale de damné le prouve. C’est pour cela qu’il a quelque chose à dire. Mais il est encore trop partiellement idéologue. Il est donc, évidemment non rigoureux et relativement inapte, tu le dis, comme tous les idéologues.

L’œuvre de GF ? Ben il me semble que c’est toute sa bibliographie, non ? Il doit bien y avoir 1000 ou 2000 pages intéressantes sur 3 ou 4000 non ?

---------------------------------------------------------------------

J'ajoute ici ce qu’hier j'ai posté ailleurs au sujet de Guillaume FAYE. Je complète en disant que son grand intérêt, au-delà de ce qu’il publie, de juste ou de faux, c’est son mode de vie réel. Il est fondé sur l’expérience tangible. Ce n’est pas un « militant », c’est un « combattant ».

Guillaume n’est pas un « intellectuel », un philosophe de l’abstrait en salon. C’est un « spirituel », un philosophe du concret en action. Il va et vient, sans arrêt, de la théorie à la pratique. Il tire des bords dialectiques en direction de son idéal. Il est en guerre, véritablement, et il lui arrive, effectivement, de picoler comme un vieux Grognard de Napoléon !...

Ses mots sont des cartouches, ses bouquins des bombes. Souvent, il monte en conférence comme un poilu de 14/18 à l’assaut, avec un coup de gnole !!!... Ce qu’il publie n’est que le fruit de l’analyse de son expérience vécue, de ses relations sur le front avec des milieux, des gens multiples et variés. Cela va des anciens situationnistes jusqu’aux « situ a-sionistes » en passant par les gauchistes, les droitistes et autres cruciverbistes!...

C’est pour cela que je m’entends bien avec lui. J’ai toujours eu la même démarche, même si je manie mieux le pinceau et le pot de peinture que la plume et la bouteille !...

Yann-Ber TILLENON.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mar 18 Sep 2007 - 22:32

Herve Ryssens et Faurisson mentent quand ils disent que les théories révisionnistes n'ont pas été contré sur le terrain raisonnable et argumentatif...
Ils essayent de faire passer tous leur contradicteurs pour des ignares, ce qui est totalement faux. Mais bon, je comprends que de se faire raser son fond de commerce, ce n'est pas plaisant.

Vidal Naquet l'a explosé méchamment dans bien des ouvrages. C'est d'ailleurs troublant que Faurisson fasse semblant que les ouvrages en question n'existent pas et qu'il ne lui ait jamais répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Lepante
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Localisation : 86
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mer 19 Sep 2007 - 8:54

Le dernier bouquin de Faye est assez extraordinaire: le voilà le chantre du sionisme après avoir été le chantre de l'euroasiatisme.
N'importe quoi! ce type a un gros problème personnel, il a tort de s'adonner au whisky.Je me suis fait dédicacer une fois un de ses bouquins à la Librairie Nationale (pas vraiment un haut-lieu du sionisme parisien!) et j'ai compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Mer 19 Sep 2007 - 13:50

Heu, Jean-Pierre, t'es gentil mais je crois que tout le monde a compris que l'immense et honorable Guillaume Faye t'a dédicacé son torchon antisémite ( special dedicace à John ) ouvrage.

Il serait donc opportun de te renouveler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: DESTRUCTION DU GERMEN   Lun 24 Sep 2007 - 11:43

L'AUTRE (PRINCIPALE) CAUSE (Fayenne) DE LA DESTRUCTION
DU GERMEN DE LA RACE BLANCHE DES EUROPÉENS :

Guillaume Faye écrit dans Avant Guerre (éd. l’AEncre, 2002),
Au Chap. 17 « La décadence, prélude à l’effondrement » :
Paragraphe « La dévirilisation de la race blanche des Européens », p. 239 :
Citation :
L’Européen, dévirilisé, est devenu peureux. Dans la rue, il rase les murs au moindre danger. Certains pensent que le Français viril courageux a disparu en 14-18, par élimination biologique (sélection inversée) des meilleurs reproducteurs. Hypothèse intéressante. Il est devenu sans couilles. (…)

Évidemment, toute la politique "nationale" suit cette même pente : reculades, démissions, abdications de l’État. Le modèle de l’homme-femmelette s’impose partout.
+ au paragraphe « Féminisme et dévirilisation [des blancs] », p. 240 :
Citation :
Les enseignants constatent que beaucoup de jeunes élèves européens sont totalement féminisés, incapable de se battre, physiquement et mentalement castrés. Nous sommes en face d’un phénomène extrêmement grave de dégénérescence.

Des populations peu adaptées peuvent s’imposer à d’autres dites supérieures si ces dernières perdent tout caractère, tout goût pour la force physique et le courage.

Comme l’a démontré Robert Ardrey, ce sont génétiquement vers les chasseurs et les guerriers que se tournent instinctivement les femmes, ce qui constitue un impératif biologique indépassable.
+ au Chap. de conclusion « Vae Victis ou le tribunal de l’histoire » :
Paragraphe « La catastrophe biologique des deux guerres mondiales », p. 319 :
Citation :
Par rapport aux épidémies et aux maladies naturelles, les guerres tuent très peu. (…)

La plus grande dépopulation qu’ait connue l’Europe se produisit au XIVe siècle durant les grandes pestes. Environ 40% des habitants moururent. Plus près de nous, l’épidémie de grippe espagnole de 1917 fit plus de morts que la Première Guerre Mondiale en Europe.

Mais attention : les pandémies sont sélectives. Elles n’envoient au cimetière que les plus faibles physiologiquement, où les gens âgés inaptes à se reproduire. Tandis que la guerre de 1914-1918 a éliminé les élites biologiques et fut donc anti-sélective.

On peut en partie expliquer l’anémie actuelle des Européens par le fait que près d’un million de jeunes géniteurs virils et courageux, mentalement et physiquement, furent massacrés dans cette tuerie inter-européenne. Un sang, un germen combatif et viril, a donc été éliminé.

D’où un évident affaiblissement des capacités anthropologiques. Cette remarque s’applique particulièrement à la France, à l’Allemagne et à la Russie, qui se sont étripées, poussées par des forces obscures qui y avaient un intérêt.

*

Pour expliquer la dévirilisation des Français ; (…)
Une des réponses les plus déterminantes est d’ordre génétique, biologique ; c’est une hypothèse, un soupçon, pas une certitude, mais tout de même, avançons-la : la guerre de 14 !

Rasée par la mitraille et les obus, l’élite biologique de la jeunesse française aurait-elle été drastiquement réduite, diminuant par là la qualité du patrimoine génétique, pas dans le domaine de l’intelligence théorique évidemment, mais dans celui, encore plus important, du caractère, de la virilité et du courage ?

L’homme d’après la Grande guerre n’est plus le même que celui d’avant, tous les observateurs, de l’époque le remarquèrent. Le Gaulois, au regard farouche, a presque entièrement disparu, remplacé par un type humain plus faible. [1]
[1] Tous les historiens un peu sérieux partagent la même opinion ou ont la même conclusion :
http://kalayuga.frbb.net/europa-tour-f10/russie-t2611.htm#18564


Dernière édition par JOHN le Sam 3 Mai 2008 - 23:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Lun 24 Sep 2007 - 14:43

Nous sommes en plein dans l’expiation pour certaines personnes… le sacrifice, le repentance morbide en se lavant de tous ses péchés par la suicide physique… ou le consentement à disparaître pour avoir fauté.

-----------------------------------------------------------------------------------

Torquel a écrit:
coucou a écrit:
Faye piégé par le Libre Journal:
http://quarteron.free.fr/040424.html

Un imposteur et un traître?
Quelle tristesse...Enfin ça montre bien comment une certaine droite nationale est manipulée par des arrivistes. Je souhaite bien du courage à Soral pour réussir à faire évoluer ce milieu...
Archi connu mais vraiment pas crédible… Pour ceux qui ne sont pas encore au courant :

Opération de désinformation contre Guillaume Faye http://fr.novopress.info/?p=5623

Entretien bidon : Guillaume Faye s’explique http://fr.novopress.info/?p=5682
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Sam 29 Sep 2007 - 23:20

coucou a écrit:
Il parle de "deux gugusses qui l'ont interviewé" et il n'a pas jugé bon de les attaquer. Bizarre non ? De toute façon, Beketch n'est pas du genre à faire ce genre de manipulation. Il est plutôt du genre à démasquer les imposteurs, comme ici. De toute façon, quand on voit la tête de Faye, on sait d'instinct à quel genre d'individu on a à faire.
Tiens, coucou, vous êtes fayophobe. Le message et le messager sont deux choses différentes. Beketch le réactionnaire impénitent ne me paraît pas du tout une source fiable.

coucou a écrit:
Je ne vois pas pourquoi les aveux de Faye seraient un faux. Ce qu'il dit est assez dégoûtant.
Comme on le dit en droit admin, Beketch a un intérêt à agir, et donc à mentir, c'est à dire à jeter l'opprobre sur quelqu'un qui idéologiquement ne partage pas ses obsessions idéologiques, notamment sur la question qui fâche. Que Faye soit humainement devenu un "déchet" ne signifie pas qu'il soit malhonnête intellectuellement, ou corrompu. Je me méfierai en revanche de ceux qui bombent le torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 0:58

coucou a écrit:
Vous pensez donc que Faye n'a pas tenu ces propos ?

Il suffirait d'envoyer un mail au Libre Journal. Mais Beketch m'a toujours donné l'impression d'être quelqu'un d'honnête.

Je ne trouve pas très moral que Faye ait poussé Maxime Brunerie à "assassiner" Chirac. Il savait très bien que Brunerie se retrouverait en prison, toute sa vie gâchée par cette connerie. D'autant plus que Brunerie n'était pas équipé pour ça. En gros, cela confirme ce qu'il dit dans cette interview: il méprise "les mongoliens" d'Unité Radicale et toute l'extrême droite dans son ensemble.
Tous ceux qui ont lu les liens que j’ai posté précédemment se rendent bien compte qu’il s’agit d’une vaste fumisterie infondée. De Beketch est un catho convaincu. Il avait tout intérêt à vouloir discréditer Faye le méchant païen.
Enfin, quand on voit la gueule de Beketch, on sait d’instinct que c’est pas un type sérieux (de même que quand on écoute sa voix dans ses émissions…) : je te retourne ta remarque pour te montrer à quel point elle est absurde et peu pertinente.

Tout le monde sait qu’il y a eu de nombreuses tentatives de manipulation servant à plomber Faye (sans trop de succès). Peut-être que certains groupuscules jugent qu’il a trop d’influence. En tout cas, il dérange. Pas antisémite, indifférent envers les juifs et les sionistes, machiavélien envers les américains, ethnocentriste… il n’agit jamais émotionnellement dans ses analyses ou très rarement. C’est un pur cartésien.

Cette interview grossièrement truquée, c’est comme le montage d’une photo où on voit Faye en noir et blanc avec un drapeau israélien en couleur derrière. Tout cela, c’est de la connerie que seuls les plus abrutis goberont. Le plus inquiétant, c’est que çà émane la plupart du temps de la mouvance « national ».

Enfin, vu le nombre de procès que Faye a, on ne peut pas dire qu’il soit soutenu ou aidé par le système. Les soucis judiciaires de Soral sont ridicules en comparaison. Des gens parlent d’entrisme à son sujet… il ferait bien de regarder autour d’eux, entre autre qui est médiatisé, qui a le soutien des médias, qui est nouveau et très différent des idées nationalistes d’antan… et qui dénaturent et falsifient les idées nationales.

En finalité, on retrouve les mêmes boulets avec leur antisémitisme digne du troisième reich qui ont plus passé leur temps à discréditer nos idées que l’inverse. On retrouve aussi ceux qui partagent la même idéologie que celle du système avec leur républicanisme et leur assimilation à 10 balles digne de la France coloniale. Ils n’ont décidément rien compris. Ils sont à la limite aussi universaliste et égalitariste que le système.

Nos adversaires n’avaient pas besoin de chercher loin pour nous enterrer vivant. On leur fournissait avant même le combat, les armes pour nous abattre. Et triste est de constater que cela continue encore… et que cela n’est pas prêt de changer.

-----------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Je ne trouve pas très moral que Faye ait poussé Maxime Brunerie à "assassiner" Chirac. Il savait très bien que Brunerie se retrouverait en prison, toute sa vie gâchée par cette connerie. D'autant plus que Brunerie n'était pas équipé pour ça. En gros, cela confirme ce qu'il dit dans cette interview: il méprise "les mongoliens" d'Unité Radicale et toute l'extrême droite dans son ensemble.

http://www.france-politique.fr/unite-radicale.htm

éditorial du site www.unite-radicale.com : Lettre ouverte à Maxime Brunerie

Merci Maxime !

8 jours après ton acte absurde, et malgré le tonnerre médiatique qui s'est abattu sur nous au péril de notre équilibre familial et professionnel, nous te devons en effet, Maxime, des remerciements. Comme tu le sais, depuis que nous sommes parvenus aux commandes d'UR, fin avril, nous avons entrepris de réformer en profondeur le fonctionnement de notre mouvement, afin de lui donner les moyens de son développement.

- Nous avons instauré un filtre à l'adhésion via un double parrainage, destiné à décourager les mythomanes et les provocateurs.
- Nous avons tourné la page de l'islamophilie judéophobe pour imposer la ligne "Ni kippa, ni keffieh" : tout en demeurant solidaires des souffrances palestiniennes, nous affirmons que notre combat ne doit être inféodé qu'aux seuls intérêts européens.
- Nous avons rompu avec l'alignement systématique sur les déclarations de Bruno Mégret pour en finir avec le rôle de supplétifs auquel les partis électoralistes avaient pris l'habitude de nous cantonner.

Tout ça en moins de trois mois, c'était déjà pas mal. Mais c'était insuffisant. Il nous restait encore, comme nous l'écrivions fin mai à, avant tout, commencer par "accomplir notre propre révolution culturelle". Comment, en effet, prétendre incarner la troisième voie révolutionnaire, sans être capable, auparavant, de procéder à l'indispensable réforme intellectuelle et morale de notre famille de combat ?

Aujourd'hui, grâce à ton coup de folie, Maxime, nous avons l'occasion historique de faire, une bonne fois pour toutes, le ménage dans nos rangs et d'en écarter tous les mythomanes nostalgiques et autres agents provocateurs qui s'y infiltraient régulièrement. Ayant affronté, à visage découvert, les conséquences hystériques de ton acte insensé, nous avons en plus la légitimité pour en finir avec tous ces imbéciles.

Alors ce ménage, Maxime, apprends que nous sommes résolus à le mener à bien avec le concours de tous ceux qui, depuis 8 jours, nous ont témoigné leur soutien. Pour nous, le défi est clair : rompre définitivement avec les combats perdus du XXème siècle et nous engager résolument dans ceux, décisifs, du XXIème siècle. Nous l'écrivions déjà fin mai : "Parce que nous avons rendez-vous avec l'histoire, nous nous devons d'être exemplaires." Tant pis pour ceux qui ne le comprennent pas, ils n'ont pas leur place à nos côtés.

Guillaume Luyt, Fabrice Robert

------------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
http://chictype.hautetfort.com/archive/2004/11/12/guillaume_faye.html

C'est la parole de Faye contre celle de SDB. Faye reconnaît avoir tenu ces propos, il prétend qu'il "plaisantait".
Tu portes du crédit à un type (qui se prénomme punk pakistanais, no comment, la petite frange islamophile de l’extrème droite dénoncée par Faye prend ici tout son sens) qui donne des informations sur telle ou telle personne sans même citer ses sources ? Quel mauvais goût de prendre un tel pseudo. Un nationaliste véritable non islamophile ne s’appelerai jamais comme ça.

Surtout lorsqu’on voit le considération qu’à ce type envers les lecteurs de G. Faye ou tout simplement les nationalistes (qui ne sont pas de son camps ce qui corrobore avec ce que j’ai dit précédemment en le qualifiant d’islamophile) : Punk Pakistanais - Si "ceux qui sont en accord avec ses idées" ne sont pas préoccupés de savoir qui est leur gourou (on reconnaît bien là dans ce culte inconditionnel l'esprit moutonnier et inflammable du petit facho de base inculte)… -

Il faut lire jusqu’au bout mon pauvre pour se rendre compte que tout ceci ne tient pas la route. Et puis, en l’espace de 6 ans, y a-t-il eu des révélations exceptionnelles de Moati sur l’extrème droite ou même de pseudos documentaires ou articles publiées ou qui mettent en cause l’extrême droite au Nouvel Obs ? Non rien. Tout ceci démontre parfaitement qu’il s’agit de diffamation et le caractère ubuesque de la chose.
Enfin, du lien que tu as donné, je ne retiendrai que ça : « Punk Pakistanais n'as tu pas encore compris que cette polémique Faye/SdB n'est qu'un règlement de compte entre un vieux con catho et un vieux fou païen ? N'essaye pas de comprendre Faye à la lumière des accusations de SdB ! »

Et puis, il faut lire. Tout est dit dans cette interview :
http://fr.novopress.info/?p=5682

Novopress : Est-ce la première fois que vous êtes victime de ce genre de manœuvres ?

Guillaume Faye : Non, comme je l’évoquais, il y a déjà eu, il y a deux ans, la publication d’une pseudo interview où deux gugusses m’avaient enregistré et qui ont ensuite raconté n’importe quoi et publié une interview truquée dans une feuille d’extrême droite et sur internet. A l’époque je n’ai pas fait de procès parce que « extrême droite contre extrême droite », ça finit toujours par des éclats de rire de l’adversaire. Je suis sans cesse victime de propos qu’on me prête et la meilleure chose à faire pour connaître mes opinions est de lire mes bouquins, mes articles et ma lettre d’information Signal D’Alarme (SDA - Constant Héraut, 5, Cours Dr J. Damidot, 69100 Villeurbanne).

Novopress : Qui a intérêt à diviser la mouvance nationale sur la question proche et moyen orientale ?

Guillaume Faye : Selon moi, il s’agit de la petite fraction islamophile et pro-immigration que compte l’extrême droite, celle qui prend aveuglément parti pour les musulmans. Ma théorie, que je développe dans mon prochain livre et dont je vous parlerai tout à l’heure, est que nous n’avons pas à défendre les musulmans au nom de je ne sais quelle idéologie des Droits de l’Homme alors qu’ils nous envahissent en ce moment. Qu’est-ce que j’en ai à battre que juifs et Arabes se fassent la guerre entre eux ? Ce n’est pas mon problème ! Ce n’est pas le problème des Européens. On a d’autres urgences à régler. Selon moi, au Liban les Israéliens se sont laissés prendre dans un piège, comme les Américains en Irak. C’est ce que je dis dans mon bouquin sur le nouvel impérialisme américain. On peut être antiaméricain, antisioniste, ce qu’on veut, mais il est lassant que les Européens s’intéressent sans cesse aux autres. On a des problèmes bien plus urgents à régler. Nous ne devons pas nous déterminer par rapport à une problématique judéo-arabe. C’est de la déculturation politique. C’est une sortie de l’Histoire. Nous devons nous recentrer sur les défis qui nous menacent. Apprenons à être enfin égoïstes comme le sont tous les peuples du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 12:22

Citation :
Vous pensez donc que Faye n'a pas tenu ces propos ? Il suffirait d'envoyer un mail au Libre Journal. Mais Beketch m'a toujours donné l'impression d'être quelqu'un d'honnête.
Dans cette "mouvance", ce n'est pas l'honnêteté intellectuelle qui domine.

Citation :
Je ne trouve pas très moral que Faye ait poussé Maxime Brunerie à "assassiner" Chirac.

La raison de l'action de ce débile de Brunerie est connue, elle n'a rien à voir avec Faye. Elle est disons "sentimentale". dingo Un bon exemple du caractère douteux, plus que douteux, des prétendus propos rapportés.

Citation :
il méprise "les mongoliens" d'Unité Radicale et toute l'extrême droite dans son ensemble.
Faut-il lui donner tort ?

------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Les sources de ce "punk pakistanais", sont tout simplement le Libre Journal. Le lien vient d'altermedia.
Quant à SDB, il n'est pas islamophile, n'a jamais fait de canulars sur skyrock avec Arthur et n'a jamais tourné non plus de films pornos.

Je sens que tu es fayophile.
Concernant le film porno (au singulier), on ne peut pas dire qu'il l'ait vraiment tourné...

Le LJ est plutôt fortement "antisioniste" (on va dire ça comme ça), ce qui constitue bien un intérêt à agir contre Faye. C'est cousu de fil blanc. Qu'Altermedia France ait relayé l' "information" n'est pas étonnant non plus.

Il est évidemment que la non-judéophobie, et la probable judéophilie, de Faye, constitue aux yeux de certains monomaniaques un véritable crime, surtout de la part de quelqu'un qui se revendique désormais comme appartenant à l'extrême-droite, ce qu'il ne faisait pas du temps du GRECE. Là est d'ailleurs le véritable crime de Faye, associer la question migratoire à l'extrême-droite... et on note d'ailleurs de sa part une "socialismophobie" bien désagréable.

------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Trouvé sur google, il aurait joué le rôle d'un nazi dans "Tutta une vitta" avec Angelica Bella.
Pour être précis, une certaine personne aurait été le "mateur" d'une scène "nazie"-sapphique. Pas de quoi fouetter un chat, donc. Et puis ce genre de mongolités reste dans l'esprit de la "mouvance nationale"... Style Tabatha avec un triscèle sur le nichon.

------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Il suffirait de visionner ce film pour vérifier la chose.

Tabatha fréquentait Serge Ayoub, d'après ce que j'ai cru comprendre. Mais après tout, elle est libre de se faire tatouer ce qu'elle veut sur son corps, n'est-ce-pas? Il semblerait qu'ensuite elle ait eu "honte" et qu'elle l'aurait fait recouvert et qu'à présent elle est mariée à un producteur de films pornos juif. Laughing
Honnêtement la moralité du sieur en question ne m'intéresse en rien, je me contrefous du messager. L'important est de savoir si le message est juste ou faux.

------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Apparemment il change souvent de message.

Quand il dit que l'Europe va être envahie par une vague migratoire venant du Sud, il n'a pas faux. Mais ça, tout le monde le sait et le dit. Même Le Pen.
Mais quel intérêt a-t-il à être sioniste? Une question de fric peut-être, comme il dit. De toute façon, les Européens feraient mieux de s'occuper d'eux-mêmes, au lieu de se préoccuper des sémites, arabes ou juifs.

Citation :
Quand il dit que l'Europe va être envahie par une vague migratoire venant du Sud, il n'a pas faux. Mais ça, tout le monde le sait et le dit. Même Le Pen.
Mais personne n'ose le dire aussi carrément. Il y a juste certains qui font un constat courageux (Jean-Claude Chesnais, Jean-Paul Gourevitch) sans impliquer de conséquences politiques. Faye fait le même constat qu'eux mais propose des pistes de réflexion et d'éventuelles solutions.

Citation :
Mais quel intérêt a-t-il à être sioniste? Une question de fric peut-être, comme il dit. De toute façon, les Européens feraient mieux de s'occuper d'eux-mêmes, au lieu de se préoccuper des sémites, arabes ou juifs.
C'est certainement un raisonnement pertinent, sauf que la judaïté a à l'origine associé une dimension religieuse et une dimension ethnique, et que désormais elle n'est fondamentalement plus que religieuse. Alors qu'en revanche l'islamité en pays arabe associe toujours les deux. Ce qui fait que certains antisionistes parleront des israéliens comme d'européens, alors que certains judéophobes au contraire nieront cette européanité.

------------------------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Serge de Beketch a d'excellentes relations avec des juifs de droite tels que François-Georges Dreyfus, Lucien Israël ou Eric Zemmour (invité sur Radio Courtoisie). Beketch critique plus l'alignement de Faye sur le mouvement sioniste que son non-antisémitisme.
Dont acte, la critique porterait sur l'alignement supposé de Faye au sionisme politique, c'est à dire qu'il tente l'alliance des sionistes et de l'extrême-droite eruropéenne, un peu comme le SD il y a une soixantaine d'années. On peut éventuellement y voir un fort mauvais calcul, mais c'est tout.

Parce que, selon moi, il n'y a rien à attendre de bon de l'extrême-droite, qu'elle soit sioniste, antisioniste ou même neutre sur cette question. D'ailleurs le dernier bouquin de Faye l'a fâché avec Vial, pour qui la Question est certainement une obsession personnelle. Ceux qui dénoncent le sionisme de Faye ne sont que rarement des neutres sur cette dite question. Alors qu'un non-sioniste non-anti-sioniste devrait se foutre complètement de cet aspect là de Faye. Personnellement je me contrefous totalement que Faye soit pro-sioniste.

-------------------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
On peut être antisioniste et anti-islamiste, c'est sans doute le cas de Beketch, Venner ou Zemmour.
Je ne connais pas l'avis de Venner et de Zemmour sur cette question du sionisme/antisionisme, je crois que le premier s'en fout et que le second se tait. Mais je ne vois à la rigueur pas l'intérêt d'être anti-sioniste et par ailleurs je ne vois pas non plus l'intérêt d'être anti-islamiste. La seule question est de savoir quelle attitude adopter face aux flux migratoires EA passés, présents et à venir, et pas de s'intéresser à la question de l'islam/islamisme/islamisation, qui n'est qu'une conséquence et non une cause du phénomène. Si nous risquons des attentats islamistes, ce n'est pas pour d'autres raisons qu'en raison de la question migratoire qui planétarise les conflits.

Le seul islamisme qu'il faudrait combattre c'est celui qui se trouve dans les Balkans et le Caucase, mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scipion
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 13:05

Zemmour a eu une violente altercation avec un intellectuel israélien chez Ruquier.
Il a dénoncé la responsabilité du sionisme dans la guerre en Irak ayant contribué à la montée de l'islamisme (l'israélien pronait une alliance sionisto-occidentale contre l'islam).

Faye est pro-sioniste par anti-islamisme (si j'en crois une vidéo datant de 2004), pas sur la question migratoire en général.

Citation :
Le seul islamisme qu'il faudrait combattre c'est celui qui se trouve dans les Balkans et le Caucase, mais c'est un autre débat.

En effet, mais celui-ci n'est-il pas d'une manière ou d'une autre soutenu par les cercles sionistes/atlantistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 13:13

coucou a écrit:
Les sources de ce "punk pakistanais", sont tout simplement le Libre Journal. Le lien vient d'altermedia.
Quant à SDB, il n'est pas islamophile, n'a jamais fait de canulars sur skyrock avec Arthur et n'a jamais tourné non plus de films pornos.

Je sens que tu es fayophile.
« Les sources de ce "punk pakistanais", sont tout simplement le Libre Journal. Le lien vient d'altermedia.
Quant à SDB, il n'est pas islamophile, n'a jamais fait de canulars sur skyrock avec Arthur et n'a jamais tourné non plus de films pornos.

Je sens que tu es fayophile. »

Altermedia est tenu par un sbire de Bouchet ou par Bouchet lui-même, un islamophile convaincu.

Quant aux films pornos et aux canulars sur Skyrock, ils sont probablement vrais mais cela n’enlève rien de la pertinence des propos de Faye. On fait tous des erreurs. Enfin, je ne trouve pas cela ultra gênant comparé aux anciens actes de certaines personnes.

Doit-on rappeler que De Beketch a été franc-maçon ? Cela devrait suffire à le discréditer aussi si tu accordes de l’importance aux actes passés.

Enfin, quand tu dis que les propos de Faye ont poussé un fanatique irraisonnée à vouloir assassiner le président de la république, tu légitimes toute la censure au quelle nous sommes victimes. Enfin, le communiqué de presse d’Unité Radicale a été très clair sur la question : cet acte de débile mental a permis de virer tous les tarés et de purger le mouvement.

----------------------------------------------------------------------------------------

Thundaar a écrit:
Concernant le film porno (au singulier), on ne peut pas dire qu'il l'ait vraiment tourné...
Le LJ est plutôt fortement "antisioniste" (on va dire ça comme ça), ce qui constitue bien un intérêt à agir contre Faye. C'est cousu de fil blanc.
Plus que cela. De Beketch est un catho tradi que la position païenne de Faye a tout pour déplaire.

Citation :
Qu'Altermedia France ait relayé l' "information" n'est pas étonnant non plus..
Evidemment. Ce média est directement relié à Bouchet, qui ne cache pas ses positions pro-islam.

Citation :
Il est évidemment que la non-judéophobie, et la probable judéophilie, de Faye, .
Disons plutôt la judéo-indifférence de Faye, c’est plus juste.

Citation :
constitue aux yeux de certains monomaniaques un véritable crime, surtout de la part de quelqu'un qui se revendique désormais comme appartenant à l'extrême-droite, ce qu'il ne faisait pas du temps du GRECE. Là est d'ailleurs le véritable crime de Faye, associer la question migratoire à l'extrême-droite... et on note d'ailleurs de sa part une "socialismophobie" bien désagréable.
Très juste pour les monomaniaques limites fétichistes sur la "période sombre" de notre histoire. Pour lui, le positionnement à l’extrême droite, ce n'est qu'un terme générique. Il parle de rassembler tous les européens, d’où qu’ils soient, d’où qu’ils viennent politiquement. Pour lui, le problème n'est plus politique ou géostratégique. Il faut voir plus loin que ces concepts clos là car c’est cloisonné les européens derrière des affrontements idéologiques stériles et contre-productifs.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 13:17

Citation :
Zemmour a eu une violente altercation avec un intellectuel israélien chez Ruquier. Il a dénoncé la responsabilité du sionisme dans la guerre en Irak ayant contribué à la montée de l'islamisme (l'israélien pronait une alliance sionisto-occidentale contre l'islam).
Cela témoigne simplement du fait que Zemmour est un critique avisé, car il est évident que le Hamas n'a pas fleuri par hasard, et que le gouvernement israélien préfère avoir en face de lui des fous d'Allah, ce qui permet de diaboliser aisément ses opposants. Il est même possible qu'Israël attaque l'Iran, forçant les USA à leur emboîter le pas... Mais ce n'est pas anti-sioniste, je pense, que de dire cela.

Citation :
Faye est pro-sioniste par anti-islamisme (si j'en crois une vidéo datant de 2004), pas sur la question migratoire en général.
L'anti-islamisme c'est viser le problème à côté, c'est le faire dériver vers des questions religieuses. A la fin, on en arrive à défendre la chrétienté... pour des "païens", ça la fout mal.

Citation :
En effet, mais celui-ci n'est-il pas d'une manière ou d'une autre soutenu par les cercles sionistes/atlantistes ?
Par les islamistes arabes aussi (Al Qaida & co) et je ne crois pas spécialement que les sionistes aient soutenu les islamistes, à la différence des USA (les deux termes ne sont pas synonymes), et encore de manière très complexe et douteuse (ceux-ci soutiennent plutôt la Géorgie qui combat des indépendantistes musulmans et chrétiens, Abkhazes et Ossètes). On peut même penser que les USA ont laissé la Russie faire le ménage en Tchétchénie... Les seuls soutiens avérés aux Tchétchènes les plus islamistes viennent des pays arabo-musulmans.

-------------------------------------
Déesse a écrit:
cet acte de débile mental a permis de virer tous les tarés et de purger le mouvement
C'est de la propagande, car rien ne prouve qu'ils aient été de fait purgés.

--------------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
La plupart des intellectuels ayant soutenu les islamistes bosniaques et tchétchènes étaient connus pour leur pro-sionisme/atlantisme, et prenaient bien garde de séparer ces territoires musulmans de la Palestine.

Ne vous en déplaise, tout atlantiste est logiquement pro-sioniste.

Sans parler des associations sionistes américaines ayant financé ouvertement les révolutions géorgienne et ukrainienne contre Moscou.

Citation :
La plupart des intellectuels ayant soutenu les islamistes bosniaques et tchétchènes étaient connus pour leur pro-sionisme/atlantisme, et prenaient bien garde de séparer ces territoires musulmans de la Palestine.
Et surtout connus pour leur droit-de-l'hommisme. Et il faut dire que le fait que des tchétchènes ou des bosniaques musulmans étaient assassinés à quand même fait beaucoup aux yeux des intellectuels. Maintenant, ils ont réagi sans raisonner, sans regarder la situation de près. Il aurait fallu en Bosnie une intervention immédiate de l'Europe pour arrêter les atrocités commises par tous les camps. On a préféré les laisser tous s'entretuer... et ensuite les USA ont eu beau jeu de venir se mêler à nouveau des affaires de l'Europe.

Citation :
Ne vous en déplaise, tout atlantiste est logiquement pro-sioniste.
Il y a l'Amérique isolationniste à côté de l'Amérique impérialiste, les USA sont un pays complexe et tiraillé. Je suis convaincu que si Israël met les USA dans l'embarras, le pro-sionisme qui semblerait y dominer reculera nettement. Car l'atlantisme privilégiera toujours les USA, y compris contre Israël. Là où Faye a raison, c'est que les USA vont finir par lâcher ce pays, et il aura alors besoin d'un nouveau grand protecteur. Faye anticipant cela, essaie de convaincre les milieux sionistes de favoriser l'émergence d'une Grande Europe.

Citation :
Plus que cela. De Beketch est un catho tradi que la position païenne de Faye a tout pour déplaire.
Cela joue sans doute son rôle.

Citation :
Disons plutôt la judéo-indifférence de Faye, c’est plus juste.
C'est ce qu'il dit. Concrètement, on a bien compris que Faye tentait la "vieille alliance".

Citation :
Pour lui, le positionnement à l’extrême droite, ce n'est qu'un terme générique. Il parle de rassembler tous les européens, d’où qu’ils soient, d’où qu’ils viennent politiquement.

Mais cela reste une erreur monumentale, un cadeau fait à ceux qui veulent ou acceptent (d')une Europe multiracialisée. Tant que l'opposition à la submersion migratoire se revendiquera d'une "extrême-droite", c'est à dire du pire du pire qu'on peut imaginer (avec l'extrême-gauche d'ailleurs), cette question ne pourra être résolue.

Une autre erreur de Faye est d'appliquer la logique politique de l'urgence, et donc d'appeler à l'union des carpes et des lapins (pas les mêmes que ceux de Soral), et de rejeter le schéma gauche/droite, qui en l'occurence à son importance, car il y a toujours une gauche et une droite, la gauche c'est l'intérêt général, la droite l'intérêt individuel, et c'est la droite qui est la grande responsable de la situation actuelle (la droite UMP comme la droite PS en France par ex.).

C'est donc à une nouvelle gauche qu'il faut songer, une nouvelle gauche qui devra rassembler l'essentiel du peuple européen, et laisser de côté, avec mépris, les marginaux néo-fascistes ou de l'ultra-droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 14:06

Je ne sais pas si SDB est un pur catho tradi. Certains l'accusent d'être gnostique. Il s'est fâché avec Philippe Ploncard d'Assac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 14:42

coucou a écrit:
Apparemment il change souvent de message.

Quand il dit que l'Europe va être envahie par une vague migratoire venant du Sud, il n'a pas faux. Mais ça, tout le monde le sait et le dit. Même Le Pen.
Mais quel intérêt a-t-il à être sioniste? Une question de fric peut-être, comme il dit. De toute façon, les Européens feraient mieux de s'occuper d'eux-mêmes, au lieu de se préoccuper des sémites, arabes ou juifs.
C’est ce qu’il passe son temps à dire, aussi bien dans ses livres que dans ses interviews.

Scipion a écrit:
Serge de Beketch a d'excellentes relations avec des juifs de droite tels que François-Georges Dreyfus, Lucien Israël ou Eric Zemmour (invité sur Radio Courtoisie). Beketch critique plus l'alignement de Faye sur le mouvement sioniste que son non-antisémitisme.
Justement, la position de Faye est de ne pas prendre position sur le problème entre les juifs et les palestiniens. C’est ce que j’arrête pas de dire. Doit-on répéter 36000 fois la même chose pour que cela rentre dans vos têtes étroites et obtuses ?

Comme il le dit si bien dans l’interview que j’ai citée précédemment :

F. : Ma théorie, que je développe dans mon prochain livre et dont je vous parlerai tout à l’heure, est que nous n’avons pas à défendre les musulmans au nom de je ne sais quelle idéologie des Droits de l’Homme alors qu’ils nous envahissent en ce moment. Qu’est-ce que j’en ai à battre que juifs et Arabes se fassent la guerre entre eux ? Ce n’est pas mon problème ! Ce n’est pas le problème des Européens. On a d’autres urgences à régler. Selon moi, au Liban les Israéliens se sont laissés prendre dans un piège, comme les Américains en Irak. C’est ce que je dis dans mon bouquin sur le nouvel impérialisme américain. On peut être antiaméricain, antisioniste, ce qu’on veut, mais il est lassant que les Européens s’intéressent sans cesse aux autres. On a des problèmes bien plus urgents à régler. Nous ne devons pas nous déterminer par rapport à une problématique judéo-arabe. C’est de la déculturation politique. C’est une sortie de l’Histoire. Nous devons nous recentrer sur les défis qui nous menacent. Apprenons à être enfin égoïstes comme le sont tous les peuples du monde.

F : Aux USA, les lobbys juifs se sont toujours opposés à des lois de ce type. Je dis que nos milieux commettent une erreur en pensant qu’une fois que LE tabou sera levé, tout va changer. Le problème, c’est que 95 % des Arabes sont révisionnistes et que ça ne change rien pour nous. Les Européens ne sont pas culpabilisés par la Shoah, ils sont culpabilisés par le colonialisme, l’accusation d’esclavagisme, l’ethnomasochisme chistianomorphe et l’égalitarisme d’une manière générale. Les Européens sont culpabilisés par une maladie intérieure. Les juifs ont peu de choses à voir là dedans. Donc pour moi, le révisionnisme n’est pas le combat essentiel

Le souci n’est pas qu’est-ce qui te fait culpabiliser, mais qu’est-ce qui fait que tu culpabilises. C’est la question centrale de Faye et il a raison de la poser.

------------------------------------------------------------------------------------

Thundaar a écrit:
Citation :
Mais quel intérêt a-t-il à être sioniste? Une question de fric peut-être, comme il dit. De toute façon, les Européens feraient mieux de s'occuper d'eux-mêmes, au lieu de se préoccuper des sémites, arabes ou juifs.
C'est certainement un raisonnement pertinent, sauf que la judaïté a à l'origine associé une dimension religieuse et une dimension ethnique, et que désormais elle n'est fondamentalement plus que religieuse. Alors qu'en revanche l'islamité en pays arabe associe toujours les deux. Ce qui fait que certains antisionistes parleront des israéliens comme d'européens, alors que certains judéophobes au contraire nieront cette européanité.
Il est évident que Faye a plus perdu que gagner dans les multiples procès qu’il a du essuyer. En outre, ce n’est pas non plus un gros vendeur. Ou du moins, beaucoup moins que dans d’autres secteurs, plus porteur. On ne peut pas accuser Faye d’opportunisme ou de vénalité. Il est souvent à contre courant. C’est absurde.

Thundaar a écrit:
Citation :
cet acte de débile mental a permis de virer tous les tarés et de purger le mouvement
C'est de la propagande, car rien ne prouve qu'ils aient été de fait purgés.
Rien ne prouve ? Il y a une dissolution et une remise en cause complète des actions précédentes, plus la création de nouvelles structures bien différentes conceptuellement et idéologiquement de celles précédentes. Si tu n'appelles pas cela une purge, je ne sais pas ce qu'il te faut.

-----------------------------------------------------------------------------------

Thundaar a écrit:
Scipion a écrit:
Serge de Beketch a d'excellentes relations avec des juifs de droite tels que François-Georges Dreyfus, Lucien Israël ou Eric Zemmour (invité sur Radio Courtoisie). Beketch critique plus l'alignement de Faye sur le mouvement sioniste que son non-antisémitisme.
Dont acte, la critique porterait sur l'alignement supposé de Faye au sionisme politique, c'est à dire qu'il tente l'alliance des sionistes et de l'extrême-droite eruropéenne, un peu comme le SD il y a une soixantaine d'années. On peut éventuellement y voir un fort mauvais calcul, mais c'est tout.

Parce que, selon moi, il n'y a rien à attendre de bon de l'extrême-droite, qu'elle soit sioniste, antisioniste ou même neutre sur cette question. D'ailleurs le dernier bouquin de Faye l'a fâché avec Vial, pour qui la Question est certainement une obsession personnelle. Ceux qui dénoncent le sionisme de Faye ne sont que rarement des neutres sur cette dite question. Alors qu'un non-sioniste non-anti-sioniste devrait se foutre complètement de cet aspect là de Faye. Personnellement je me contrefous totalement que Faye soit pro-sioniste.
Oui parfaitement, sauf que c'est partir du postulat que Faye le soit. Ce qui n'est absolument pas prouvé et donc diffamatoire. Comme tu le dis, on peut être neutre sur le sujet du sionisme. Il n’y a pas à être pro ou anti et cela a toujours été la position de Faye dans ses livres ou ses interviews. Tout le reste n’est que supputation ou supposition.

Thundaar a écrit:
Scipion a écrit:
On peut être antisioniste et anti-islamiste, c'est sans doute le cas de Beketch, Venner ou Zemmour.
Je ne connais pas l'avis de Venner et de Zemmour sur cette question du sionisme/antisionisme, je crois que le premier s'en fout et que le second se tait. Mais je ne vois à la rigueur pas l'intérêt d'être anti-sioniste et par ailleurs je ne vois pas non plus l'intérêt d'être anti-islamiste. La seule question est de savoir quelle attitude adopter face aux flux migratoires EA passés, présents et à venir, et pas de s'intéresser à la question de l'islam/islamisme/islamisation, qui n'est qu'une conséquence et non une cause du phénomène. Si nous risquons des attentats islamistes, ce n'est pas pour d'autres raisons qu'en raison de la question migratoire qui planétarise les conflits.

Le seul islamisme qu'il faudrait combattre c'est celui qui se trouve dans les Balkans et le Caucase, mais c'est un autre débat.
Là encore, la position de Faye a toujours été ethnique, au lieu d’être religieuse. Il a toujours été très éloigné de la position d’un Dantec par exemple (avec son supposé sionisme) pour qui le cadre religieux est plus important que tout. D’ailleurs, on voit tout de suite l’intérêt de certains à vouloir mettre Faye dans le camp de Dantec alors que cela n’est idéologiquement absolument pas le cas. Je constate sur ce point que Dantec est plus proche d’un certains Bouchet avec sa conception très spirituelle de la nationalité et de l'alliance. N’est-ce pas lui qui avait parlé de la supériorité de l’esprit sur le charnel à ER ? (en même temps, quand on voit ses soutiens et ses partisans, on comprend tout de suite mieux)

Pour illustrer mes propos, il suffit juste de se référer à l’interview que j’ai citée plus haut :

F. : Mon topo, comme ceux que j’ai prononcés récemment en Russie, en Espagne, en Allemagne et au Canada, était uniquement axé sur la défense, dans le monde entier, de l’identité menacée des peuples d’origine européenne, autour de quatre notions :
- ethnopolitique au dessus de la géopolitique ;
- Eurosibérie ;
- Septentrion et choc Nord-Sud ;
- Menace de l’Islam. (PS : et non lutte contre l’Islam)

Scipion a écrit:
Zemmour a eu une violente altercation avec un intellectuel israélien chez Ruquier. Il a dénoncé la responsabilité du sionisme dans la guerre en Irak ayant contribué à la montée de l'islamisme (l'israélien pronait une alliance sionisto-occidentale contre l'islam).

Faye est pro-sioniste par anti-islamisme (si j'en crois une vidéo datant de 2004), pas sur la question migratoire en général.

Citation :
Le seul islamisme qu'il faudrait combattre c'est celui qui se trouve dans les Balkans et le Caucase, mais c'est un autre débat.
En effet, mais celui-ci n'est-il pas d'une manière ou d'une autre soutenu par les cercles sionistes/atlantistes ?
N’importe quoi. Faye n’est pas anti-islam ni anti-sioniste parce que son combat se détermine avant tout en fonction de la situation des européens, et seulement des européens. C’est vous qui, avec votre raisonnement binaire, dites : je ne suis pas pour les arabes, je suis donc pour les juifs.

Où se situe l’intérêt des européens ? Là encore, je vais encore répéter ce qu’à dit Faye : Nous ne devons pas nous déterminer par rapport à une problématique judéo-arabe. C’est de la déculturation politique. C’est une sortie de l’Histoire. Nous devons nous recentrer sur les défis qui nous menacent. Apprenons à être enfin égoïstes comme le sont tous les peuples du monde.

Faye : Bref, moi je dis simplement : « arrêtons d’être obsédés par les juifs ! ». Nous n’irons pas les défendre. Ils ne viendront pas nous défendre. La meilleure position est de les considérer en tant qu’un peuple comme les autres. Simplement, j’estime que six millions de musulmans présents en France et en augmentation constante semblent poser un problème ethnopolitique plus grave et plus pressant que six cent mille juifs. Il ne faut pas être obsédé par le passé, mais préparer l’avenir et ne pas vivre avec un rétroviseur dans la tête.

Faye : Bien sûr que non ! Il ne s’agit pas de s’en désintéresser ni d’assimiler les émeutiers des banlieues aux Palestiniens. La révolte des banlieues est ethnique. Elle est principalement motivée par un complexe d’infériorité et de revanche qui relève de la psychanalyse politique. L’assimilation aux Palestiniens est bidon. Ce que je dis, c’est que nous aurions des problèmes en banlieues même sans le conflit au Moyen Orient, et que nous aurions des problèmes avec le djihad et avec les musulmans même sans l’existence de l’Etat d’Israël. Israël n’est pas un facteur déclenchant, mais aggravant. Ce que peu de gens savent, et que j’explique dans mon prochain livre, c’est que le sionisme ne date pas de 1947. Les premières colonies juives en Palestine remontent aux années 1880 sur des terres achetées par le Baron de Rothschild. Donc, Il ne faut pas se désintéresser des problèmes au Proche et Moyen Orient, mais il ne faut pas se focaliser dessus. Lorsque, dans nos milieux, je vois certains militants s’inquiéter de la cause palestinienne - « masturbation mentale, substitution d’idéal-type » - ou plaindre les libanais bombardés par Israël, je constate que ces derniers ne s’intéressent pas à nos problèmes au moment même où nous sommes en proie à une islamisation massive. Pourquoi s’indigner pour les autres ? Lorsque j’en vois d’autres se solidariser à fond avec Israël, je me pose la même question. Pourquoi penser qu’Israël est le bouclier de l’Occident ? Notre seul bouclier, c’est nous-mêmes. Machiavel disait qu’on ne combat que pour soi-même et que toute alliance ne doit jamais dépasser un certain « degré d’intensité » qui est « le seuil de la naïveté ». Tout le problème est de se définir soi-même, de s’attacher à sa propre identité plus qu’à celle des autres. It’s a long way… Je préciserai tous ces points dans mon prochain bouquin. On va bien rigoler…

Thundaar a écrit:
C'est ce qu'il dit. Concrètement, on a bien compris que Faye tentait la "vieille alliance".
Ce n’est que votre interprétation des choses. Cela n’a jamais été avoué par la principale concernée. Merci de le préciser.

-----------------------------------------------------------------------------------

coucou a écrit:
Faye dit certaines vérités, bien sûr. Mais après avoir lu l'interview-piège, on n'a plus envie d'en faire son gourou, car humainement, il est bien décevant.
C'est ta propagande qui est douteuse après tout ce que je viens de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 16:05

Scipion a écrit:
Déesse a écrit:
N’importe quoi. Faye n’est pas anti-islam
Il n'aime guère les albanais pourtant censés appartenir au "germen européen".
Faye n'aime pas les musulmans en général, peu importe leur "race".

Citation :
ni anti-sioniste parce que son combat se détermine avant tout en fonction de la situation des européens, et seulement des européens. C’est vous qui, avec votre raisonnement binaire, dites : je ne suis pas pour les arabes, je suis donc pour les juifs.
ça c'est ce que vous croyez, dans une vidéo de 2004 (conférence en Belgique), il disait avoir rencontrer un "club" des "sénateurs juifs de France" (?) devant lequel il exposait ses vues et était satisfait de voir leur "convergence". Ou encore était content de voir des articles anti-arabes dans tel journal juif sioniste, de voir les propos anti-"bougnoules" de telle amie israélienne. Je pense qu'il mythonnait, mais il n'en demeure pas moins qu'il n'arrête pas de fantasmer là-dessus.

Scipion a écrit:
Il n'aime guère les albanais pourtant censés appartenir au "germen européen". Faye n'aime pas les musulmans en général, peu importe leur "race".
Monsieur Spicion, supporter de Monsieur Bouchet : on peut ne pas apprécier l'Islam sans vouloir remettre en cause son existence et défendre la position suivante très raisonnable : Islam hors de France et d'Europe. Moi aussi, je n'apprécie pas l'Islam. Mais je ne trouverai rien à redire s'il restait chez lui, au Maghreb, chez les sémites.

Citation :
ni anti-sioniste parce que son combat se détermine avant tout en fonction de la situation des européens, et seulement des européens. C’est vous qui, avec votre raisonnement binaire, dites : je ne suis pas pour les arabes, je suis donc pour les juifs.

Citation :
ça c'est ce que vous croyez, dans une vidéo de 2004 (conférence en Belgique), il disait avoir rencontrer un "club" des "sénateurs juifs de France" (?) devant lequel il exposait ses vues et était satisfait de voir leur "convergence". Ou encore était content de voir des articles anti-arabes dans tel journal juif sioniste, de voir les propos anti-"bougnoules" de telle amie israélienne. Je pense qu'il mythonnait, mais il n'en demeure pas moins qu'il n'arrête pas de fantasmer là-dessus.
Est-ce que cela signifie qu’il défend les juifs ? On peut discuter avec une personne sans le défendre ou partager ses idées. Enfin, convergence ne signifie pas apprécier ou soutient indéfectible. On peut avoir des intérêts en commun effectivement. Si les juifs commencent à rermettre en cause l’immigration et les sociétés cosmopolites, en quoi est-ce négatif ? Cela rentre dans notre intérêt justement.

Moi aussi, le conflit israélien palestinien m’amuse assez parfois. Tout simplement, parce que je ne suis pas pro juif ou pro musulman et parce que je n’ai pas de sympathie particulière envers ces derniers. Je vois même dans ce conflit une occasion de se libérer de leur joug.

Que les israéliens fassent régner la terreur dans leur pays, c’est le problème des palestiniens, pas le mien. Pendant que les juifs sont en Israël, ils ne sont plus en France. Par contre, que des millions de musulmans viennent s’établir en France, c’est mon problème et celui des miens. Qui nous envahit à l’heure actuelle ?

A mais oui, j’oubliai, tout ceci émane des juifs. Les européens de souche sont de pauvres victimes dans cette histoire… qui n’ont aucune part de responsabilité… qu’il convient de convertir évidemment… à l’Islam pour emmerder les juifs. Toujours cette manière de se déterminer en fonction du camp des autres. Amusant.


Dernière édition par le Dim 30 Sep 2007 - 16:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Faye   Dim 30 Sep 2007 - 16:15

charogne a écrit:
coucou a écrit:
Faye dit certaines vérités, bien sûr. Mais après avoir lu l'interview-piège, on n'a plus envie d'en faire son gourou, car humainement, il est bien décevant.

Humainement décevant, un cynique pareil ? Une merveille, oui ! Je ne connais que très peu le personnage, mais si l'interview se révélait authentique, mon estime pour lui atteindrait de rares sommets. Ce genre d'agents doubles trahissant la tête haute et le fume-cigarette au bec, les Talleyrand, les Vergès et consorts, sont à tout point de vue remarquables. Passer à côté de leur magnificence me paraît être une totale faute de goût, une réaction bien triste.

Tout comme la tienne qui ne sélectionne que ce qui l'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Faye   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Faye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dormez, braves gens, dormez...
» Priere pour GUILLAUME
» Guillaume de Chailles Baron de la Sainte Hure
» RAMPON Antoine-Guillaume- général et comte d'Empire.
» LAFON-BLANIAC Guillaume Joseph de- Général d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE-
Sauter vers: