LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La "Charte"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Protea
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: La "Charte"   Lun 21 Jan 2008 - 0:35




Extrait de Les Inuit de Béatrice Collignon :

"Chasseurs et nomades, les Inuinnait associent la géographie aux déplacements et à la chasse, considérés comme les deux faces d'un même savoir, reconnu pour occuper une place spécifique dans les champs de la connaissance. Les conversations qui s'y rattachent se concentrent plus sur la pratique que sur le savoir qui la sous-tend, de sorte que l'on peut dire qu'il s'agit d'un savoir peu verbalisé. Par commodité, j'emploierai l'expression "savoir cynégétique" dans un sens étendu, désignant à la fois les connaissances relatives au déplacement et celles liées à la chasse, la trappe et la pêche proprement dites. Les hommes qui maîtrisent parfaitement ce savoir sont les vrais hommes, les hommes du territoire. Cela n'implique pas cependant une remise en cause de l'identité inuit des autres dont la vie, plus sédentaire, est davantage calculé sur le modèle nord-américain."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La "Charte"   Lun 25 Fév 2008 - 6:14

Devant le petit travail de sape de certains essayant ridiculement de focaliser sur mon statut toute leur hargne pour le virage effectué en cette difficile période de transition du forum, quelques éclaircissements seront utiles.

Un forum est un espace d'échanges, rien de plus, rien de moins, où sont mises en commun aussi bien la réflexion que la fantaisie, et s'il n'a ni l'immédiateté d'un "chat" ni l'impersonnalité d'un site savant, il obéit toutefois, en tout cas pour nous, aux règles et à l'éthique du dialogue.

Pape

Les règles du dialogue



Notre forum se déclare indépendant au sens où il ne sera ni instrumentalisé ni monopolisé par un ou des intervenants. Sa modeste utilité est de faire rencontrer des personnes de divers horizons, simples ou instruites, jeunes ou âgées, mais de bonne foi, pour échanger principalement autour de cette idéologie dominante qui nous aliène.

Ceux qui n'ont pas fait leur deuil de l'ancienne mouture et/ou confondent encore en bons conformistes (auto-proclamés parfois subversifs !) liberté et permissivité en seront pour leur frais.

Une animation autour de thèmes sera lancée dès fin de remaniement du forum (fin des travaux prévue fin mars 2008). En attendant, ceux qui souhaitent apporter quelque chose à débattre parce qu'ils sont confiants en la joie du partage d'idées quand elle est fondée sur un respect mutuel et une ouverture d'esprit ne doivent pas hésiter à se risquer à prendre la parole.

Ceux qui par contre veulent polluer l'endroit en s'en servant comme défouloir, tribune politicarde ou jeu d'adolescence peuvent déjà tracer leur route. Le débat a pour nous autant une dimension publique qu'humaine, c'est pourquoi le changement qualitatif de ce forum vers laquelle nous maintenons le cap ne se laissera détourner par quiconque.
sailor

A terme, cette ligne expérimentale, sans garantie aucune, ambitionne utopiquement de transformer la communauté des participants en autre chose qu'une somme d'individualités, c'est-à-dire en ateliers de l'imaginaire sous toutes ses facettes.


Help

L'éthique du dialogue



L'homme digne de ce nom s'efforce d'agir sur soi pour donner la parole au meilleur de son être. La parole probe n'est jamais d'ailleurs qu'un entre-deux, un cheminement de l'homme à l'homme à travers le temps. Nous n'avons que faire des égolâtres, ces génies en intention, incapable de passer à l'acte, qui ne sont que des rêveurs cherchant des alibis pour leur inefficacité.

Pour nous l'échange véritable apporte plus que la virtualité des pensées contenues en chacun, il nous dispose à apprécier ce passage du possible au réel qui apporte la mesure effective de chacun, par-delà l'inconsistance des rêveries.

Il n'est certes pas demandé à chacun d'être brillant causeur, cela va de soi, nous ne sommes pas dans les salons de la "bonne société", mais il importe de pouvoir faire figure dans le jeu où concourent les bonnes volontés. La communication vraie est toujours oeuvre commune, lui donner un cadre d'exercice est donc non point la corseter mais se proposer de la mener de la discordance à la réconciliation, des illusions du sens commun à la rectitude du bon sens.



Papy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La "Charte"   Mer 12 Mar 2008 - 0:24

Des bienfaits de la controverse






Par Jean-Louis Hue, Le Magazine littéraire n°468, oct. 2007, dossier "Les grandes querelles entre philosophes"

L’art de la polémique remonte à la plus haute Antiquité. « Polemos [le conflit] est le père de toutes choses et le roi de toutes choses », affirmait Héraclite. Toute l’histoire de la philosophie grecque peut se résumer à une succession de disputes. Oscillant entre débats théoriques et attaques personnelles, entre réfutation et invective, cette pratique de la controverse, longuement rodée dans les dialogues platoniciens, n’a cessé d’échauffer les philosophes. Au milieu du XIXe siècle, Schopenhauer en reformulait les règles et les ruses dans un court traité, joliment intitulé L’Art d’avoir toujours raison. Énumérant 38 stratagèmes, le philosophe enseignait comment avoir raison à tout prix en sapant les arguments de l’adversaire et en se montrant de plus mauvaise foi que lui. Après avoir suggéré maintes astuces, feintes et pro­vocations, Schopenhauer conseillait comme ultime recours l’attaque ad personam, en se montrant « dé­sobligeant, hargneux, offensant, grossier ».

Ce dossier du Magazine littéraire se fait l’écho des invectives, insultes, railleries et injures diverses que se sont lancées les philosophes durant deux millénaires. On nous reprochera peut-être de rapporter des chamailleries parfois dignes d’une cour de récréation. « Les polé­mistes me dégoûtent », disait Bernanos, se repentant des éreintements dont il accabla tant de ses contemporains. La polémique, quand elle relève de la manie, est vaine, voire dégradante. Mais elle sait être salutaire quand elle surgit avec à-propos pour aviver le débat. Elle s’apparente alors à une joute où il s’agit moins de terrasser l’adversaire que d’enrichir une réflexion commune.

Ce dossier se veut une illustration du bon usage de la dialectique. Il retrace par le menu les duels les plus fameux, et les plus féconds, de l’histoire de la philosophie. « La controverse est souvent bénéfique à l’un comme à l’autre, du fait qu’ils frottent leurs têtes entre elles, et sert à chacun d’eux à rectifier ses propres pensées, et aussi à concevoir des vues nouvelles », conclut dans son traité Schopenhauer qui, décidément, avait l’art d’avoir toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La "Charte"   Lun 31 Mar 2008 - 1:17



Dans notre toute petite communauté de real men,

Citation :
un inscrit = un participant !

Aussi tout compte inactif est susceptible passé un certain délai de se voir supprimé sans préavis (même si par égard ont déjà été envoyés des courriels d'avertissement). Les posts par contre restent en partie publique, seul l'idendité pseudonymique retourne à l'indifférenciation originaire de la parole.

Les nouveaux inscrits ne se présentant pas dans le fil prévu à cet effet sous 10 jours seront aussi éjectés.




Dernière édition par MEDIATOR le Dim 13 Avr 2008 - 4:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La "Charte"   Ven 11 Avr 2008 - 3:45

ARTICLE 22 :

Si un individu vient à dire la vérité et à découvrir ainsi sa misère ou tout autre chose, il sera puni suivant le bon plaisir du président.


Machiavel

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La "Charte"   Jeu 22 Mai 2008 - 5:02




La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c'est la plus grande de nos misères. Car c'est cela qui nous empêche principalement de songer à nous, et qui nous fait perdre insensiblement. Sans cela, nous serions dans l'ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir ; Mais le divertissement nous amuse, et nous fait arriver insensiblement à la mort.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Disproportion de l'homme. — Que l'homme contemple donc la nature entière dans sa haute et pleine majesté, qu'il éloigne sa vue des objets bas qui l'environnent. Qu'il regarde cette éclatante lumière, mise comme une lampe éternelle pour éclairer l'univers, que la terre lui paraisse comme un point au prix du vaste tour que cet astre décrit et qu'il s'étonne de ce que ce vaste tour lui-même n'est qu'une pointe très délicate à l'égard de celui que les astres qui roulent dans le firmament embrassent. Mais si notre vue s'arrête là, que l'imagination passe outre ; elle se lassera plutôt de concevoir, que la nature de fournir. Tout ce monde visible n'est qu'un trait imperceptible dans l'ample sein de la nature. Nulle idée n'en approche. Nous avons beau enfler nos conceptions au-delà des espaces imaginables, nous n'enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C'est une sphère dont le centre est partout, la circonférence nulle part. Enfin, c'est le plus grand caractère sensible de la toute-puissance de Dieu, que notre imagination se perde dans cette pensée.

Que l'homme, étant revenu à soi, considère ce qu'il est au prix de ce qui est; qu'il se regarde comme égaré dans ce canton détourné de la nature ; et que de ce petit cachot où il se trouve logé, j'entends l'univers, il apprenne à estimer la terre, les royaumes, les villes et soi-même son juste prix.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser; une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue puisqu'il sait qu'il meurt et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien.Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir.Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Lost horzon   Mer 15 Oct 2008 - 5:48




« C'était une ruine antique, admirablement grande, grandement admirable. »

Pietro Bacci dit Pierre l'Arétin (1492-1556)
Revenir en haut Aller en bas
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: La "Charte"   Lun 18 Mai 2009 - 16:58




Être comme une simple auberge...

Où sont les indigents en esprit ? - Hélas ! comme il me répugne d'imposer à un autre mes propres pensées ! Je veux me réjouir de chaque pensée qui me vient, de chaque retour secret qui s'opère en moi, où les idées des autres se font valoir contre les miennes propres ! Mais, de temps en temps, survient une fête plus grande encore, lorsqu'il est permis de répandre son bien spirituel, semblable au confesseur assis dans un coin, avide de voir arriver quelqu'un qui ait besoin de consolation, qui parle de la misère de ses pensées, afin de lui remplir, à nouveau, le cœur et la main, et d'alléger son âme inquiète ! Non seulement le confesseur ne veut point en avoir de gloire : il voudrait aussi échapper à la reconnaissance, car elle est indiscrète et sans pudeur devant la solitude et le silence. Mais vivre sans nom ou doucement raillé, trop obscurément pour éveiller l'envie ou l'inimitié, armé d'un cerveau sans fièvre, d'une poignée de connaissances, et d'une poche pleine d'expériences, être pour l'esprit une sorte de médecin des pauvres et aider l'un ou l'autre, quand sa tête est troublée par des opinions, sans qu'il s'aperçoive au juste qui l'a aidé ! Ne point chercher à avoir raison devant lui et à célébrer une victoire, mais lui parler de façon que, après une petite indication imperceptible, ou une objection, il trouve lui-même ce qui est vrai et qu'il s'en aille fièrement à cause de cela ! Être comme une humble auberge qui ne repousse aucune personne dans le besoin, mais que l'on oublie après coup et dont on se moque ! N'avoir d'avantage en rien, ni meilleure nourriture, ni air plus pur, ni esprit plus joyeux, - mais toujours donner, rendre, communiquer, devenir plus pauvre ! Savoir être petit pour être accessible à beaucoup de monde et n'humilier personne ! Prendre sur soi beaucoup d'injustice et avoir rampé comme des vers à travers toute espèce d'erreurs, pour pouvoir pénétrer, sur des chemins secrets, auprès de beaucoup d'âmes cachées ! Toujours dans une même sorte d'amour et toujours dans un même égoïsme et une même jouissance de soi ! Être en possession d'un pouvoir et demeurer cependant caché, renonciateur ! Être sans cesse couché au soleil de la douceur et de la grâce et savoir cependant que l'accès du sublime est à portée de la main ! - Voilà qui serait une vie ! Voilà qui serait une raison de vivre longtemps !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: La "Charte"   Mer 27 Jan 2010 - 1:37

« Puisque la parole est une aile du silence » Pablo Neruda


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: The end   Jeu 29 Avr 2010 - 16:35

not with a bang but a whisper


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La "Charte"   

Revenir en haut Aller en bas
 
La "Charte"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Origine sémite du mot "Charte" ??? ?
» La "Charte de la Terre" remplacera le Christianisme !
» Charte " Thé ou Café ?"
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Vidéo documentaire "Galaxies"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ZONE FRONTIERE-
Sauter vers: