LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Campagne & débats

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 39
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Regard lucide d’un républicain de gauche sur l’élection   Lun 23 Juil 2007 - 10:03

TRIOMPHE DES ATLANTISTES ET FIN DE LA RESISTANCE FRANCAISE



Pour la classe médiatico-politique, cela ne fait guère aucun doute : les dernières élections ont consacré le retour et le renouveau de la démocratie et du civisme. Les deux candidats du sérail, portés comme un seul homme par des médias désireux d'imposer au peuple leurs produits et leur choix, sont donc arrivés en finale de la compétition présidentielle (il s'agissait jadis d'une élection) sans trembler.



La société de consommation, qui a succédé à la société industrielle, a donc réalisé la prouesse suprême : faire de l'enjeu présidentiel, qui engage tout un peuple, un simple spectacle, une espèce de "star académy" ou les citoyens, devenus des consommateurs, sont invités à désigner le gagnant.


Douze candidats au départ. Trois que l'on peut qualifier d'institutionnels (les candidats sérieux, ceux du système). Nicolas Sarkozy, candidat des patrons et de la presse, était le choix du système. Manquait à crédibiliser son élection et créer un faux suspense. Le système a donc exhumé de son anonymat une femme, télégénique, présentable et donnant l'impression d'incarner une nouvelle génération au parti socialiste : Ségolène Royal. Elle présentait de plus l'avantage de n'avoir aucune chance d'être élue mais de donner l'impression de pouvoir l'être. Les médias ont donc sommé le parti et les militants de la désigner comme candidate.



Après nous avoir violemment matraqué d'images et de reportage concernant le duel Sarko-Ségo, les médias, craignant la nausée du public, ont organisé l'ascension d'un troisième larron : François Bayrou. A coup de (faux?) sondages plaçant le béarnais dans les talons du duo médiatique, ils ont conféré, aux yeux de l'opinion, une crédibilité certaine au patron du futur MoDem. Et une alternative aux électeurs qui n'ont pas digéré le choix de Royal au parti socialiste. Deux candidats qui se neutralisent et un boulevard pour Sarko !

Européen convaincu, ancien ministre de l'éducation nationale, élu député sans adversaire UMP en face de lui, il nous promettait une révolution centriste : avec 19 % dans la besace, il a du se contenter d'un rôle d'arbitre de la finale, rôle que voulait lui voir jouer la presse soit dit en passant...



En effet, le trublion de la présidentielle 2002, à savoir Jean-Marie Le Pen, présentait l'inconvénient rédhibitoire d'être incontrôlable et avait une fâcheuse tendance à parler de ce qui fâche. Irréductible opposant au système politico-médiatique, commençant même à acquérir une certaine crédibilité, l'homme du 21 avril 2002 se voyait donc déplumé de ses thèmes de prédilection (nation, peuple, identité, sécurité, immigration) par le petit arriviste de Neuilly-sur-Seine.

Il est vrai que Sarko l'ami des patrons et des américains avait besoin de ces instruments pour faire passer le suppositoire ultra-libéral, atlantiste et anti-social que constitue son programme. Le peuple français, conditionné et préparé par des médias aux ordres, se prépare à un réveil difficile....



Autour de ces quatre protagonistes, une cour de récréation, dans laquelle ont pu gambader de faux rebelles (Besancenot, Laguiller, Bové), de vrais olibrius (Villiers, Nihous), les éternelles et inutiles féministes (Buffet, Voynet) et un extra-terrestre (Schivardi).

Le coup de sifflet de la maîtresse a ramené tous ces idiots utiles (à l'exception de Schivardi) du système dans leurs "familles" d'origine : la récréation était terminée.

Une exception : Gérard Schivardi, maire soutenu par l'intéressant mais groupusculaire Parti des Travailleurs (PT), en voulant mettre les questions sociales et politiques au centre du débats (rupture avec l'europe, renationalisations, république une et indivisible...), s'est fait exclure du jeu et administrer une punition exemplaire : "Je ne dois pas parler des vrais sujets et faire de vrais propositions quand je participe à une élection." A recopier 500 fois.



Que dire de la victoire de Nicolas Sarkozy ?

Tout simplement que l'oeuvre de destruction de notre pays est en marche : alignement atlantiste en matière de politique étrangère, remise en cause des acquis sociaux et de la solidarité nationale, pourtant véritables ciments nationaux et républicains du peuple français et promotion d'une opposition de gauche bien choisie : celle des sociaux-libéraux atlantistes.

En organisant l'alliance des atlantistes de droite comme de gauche, Sarkozy veut dessiner un paysage politique français qui ne remette plus en cause l'allégeance de la France à l'axe du bien : l'axe américano-sioniste.

Arezki BAKIR.

http://egaliteetreconciliation.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/hatehaine
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 23 Juil 2007 - 12:54

saturnin12 a écrit:
Très bien cet article, il résume pas mal d'idées intéressantes.


Et que pense ER (et les forumeurs ici) de Dupont-Aignan? (Ses propositions: http://www.nda2007.fr/Ses-101-propositions.html )

On aurait pu penser, avec ses discours gaullistes intéressants, qu'il était une sorte de "rabatteur" pour le compte de Sarko, comme Soral dit de de Villier. Mais le fait qu'il n'ait pas réussi à avoir ses 500 signatures ne plaide t'il pas en sa faveur?
Cependant, il est vrai qu'il a appelé à voter Sarko au deuxième tour contre son siège à la futur assemblée (pratique qui est une des conséquences de faire coincider les deux élections). Mais il faut bien qu'il survive politiquement bien que cette manoeuvre discrète ne soit pas très belle à voir?

Je continue à le suivre mais je m'interroge plus que jamais sur son sérieux.
Pareil, j'ai cru à la sincérité de Dupont, mais son apel à voter Sarko m'a ramené à la dure réalité.... celle qui fait que je ne comprends décidémment rien à la politique.
Je respecte beaucoup plus le villiériste Couteau qui a lui apelé à voter Royal sur le simple fait du traité européen ("dire oui à Royal c'est se permettre de lui dire non plus tard, alors que Sarko ne refera plus de referendum sur le sujet, et nous l'aurons dans le cul...")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 46
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: les gardes bleus   Mar 7 Aoû 2007 - 5:24

Sarkozy et moi par François Taillandier
Les gardes bleus

Il y a un mot que la gauche devrait écarter une bonne fois pour toutes de son vocabulaire : c’est le mot « conservateur ». On lit encore cela : la droite conservatrice, le camp conservateur. Hélas ! Ce serait bien d’être un peu plus conservateurs ! On pourrait conserver la carte scolaire, par exemple. Conserver le monopole d’EDF. Conserver une SNCF qui ne se prendrait pas pour une agence de voyages. Conserver à la télévision le bon usage de la langue française. Conserver une place de choix à l’étude des lettres (y compris ces lettres anciennes qui vous paraissent inutilement coûteuses, M. le Président). Conserver le droit de fumer une clope au comptoir (mais je n’ose même pas en parler). Il y a mille choses qu’il faudrait conserver !

Or la France a élu en votre personne une sorte de soixante-huitard retourné, inversé, symétrique, donc semblable. Je ne l’ai pas rêvé, vous avez prononcé avec ivresse le mot de « révolution », et M. Fillon l’a repris à son compte. Votre rapport à Mai 68 est ainsi la bouteille à l’encre de votre message politique. Il faut s’y faire : avec vous, la droite a cessé d’être conservatrice, et c’est à la gauche qu’elle refile la patate chaude de l’archaïsme.

Je voudrais citer sur ce sujet deux penseurs parmi les plus lucides de notre temps. L’un est Michéa, l’auteur d’Impasse Adam Smith et de l’Enseignement de l’ignorance (Éditions Climats) ; il démontre lumineusement que la droite libérale a fondamentalement rompu avec les formes précapitalistes d’organisation sociale. Il faudrait enfin se décider à comprendre ça ! L’autre est Philippe Muray, qui écrivait en 2005 : « Le Moderne ne s’oppose plus qu’au Moderne. La rupture se bat avec la cassure. La contradiction avec la dérangeance. Le neuf avec le nouveau. Il n’existe plus d’Assis de la pensée à opposer aux Debout de la subversion. Les désaccords n’ont plus lieu qu’entre instances largement d’accord sur les objectifs à atteindre, et qui ne se séparent même pas sur la question de la désirabilité d’un monde en train de se suicider » (Moderne contre moderne, Les Belles Lettres, 2005). C’était, avec deux ans d’avance, la description précise de la dernière campagne présidentielle.

Je crois qu’il faudrait partir de réflexions comme celles-là si l’on veut réinstaller le logiciel du débat politique. Car tel est l’enjeu : la possibilité intellectuelle d’un débat politique. Il suffit d’écouter une demi-minute Mme Pécresse, par exemple, ou Mme Dati, pour comprendre que l’UMP est formée de gardes bleus, comme il y eut des gardes rouges : des gens parfaitement programmés qui ne doutent plus de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Allègre vs Hollande   Jeu 30 Aoû 2007 - 18:00

Pour Claude Allègre, François Hollande est "responsable de toute la pagaille" au PS

L'ancien ministre de l'éducation nationale de Lionel Jospin, Claude Allègre, a annoncé, jeudi 30 août, qu'il ne sera plus membre du Parti socialiste. "Je ne reprendrai pas ma carte au mois de janvier. Je me mets de côté. Cela me fait mal au cœur parce que cela fait trente-quatre ans que je suis membre de ce parti", a-t-il déclaré sur RTL. Claude Allègre n'a pas exclu de revenir au PS si "une nouvelle direction" était désignée, affirmant qu'il "restait profondément de gauche".

Auteur d'un ouvrage intitulé La Défaite en chantant, l'ancien ministre s'en prend à la direction actuelle du PS. Dans un entretien à Libération publié jeudi, il estime que "Ségolène Royal ne s'intéresse pas aux dossiers, mais à sa promotion". Lors de la campagne présidentielle, "elle a démarré par une espèce de campagne épouvantable sur les relations internationales. Puis elle a couru derrière Sarkozy", ajoute-t-il.

"IL A FOUTU UN BORDEL NOIR"

Aux yeux de Claude Allègre, François Hollande est "responsable de toute la pagaille", qui règne au Parti socialiste. "Il est allé chercher Jospin, il a encouragé sa compagne… Il pensait que plus le marigot était rempli de crocodiles, plus il avait de chances. Il a foutu un bordel noir. On a connu ça avec Guy Mollet : à chaque fois, il y a eu des rénovateurs pour le contester. Et, à chaque fois, il s'en est sorti", estime-t-il dans les colonnes du quotidien.

Il déplore, de manière plus générale, le manque de réflexion du parti, imputable, selon lui, à la certitude de remporter l'élection présidentielle. "Un chien coiffé gagnerait l'élection", aurait affirmé le premier secrétaire du PS.

Claude Allègre a par ailleurs soutenu la démarche d'ouverture à gauche de Nicolas Sarkozy, et notamment la participation de Michel Rocard à la mission sur la revalorisation du métier d'enseignant. "Il est anormal qu'on trouve ça anormal. Dans toutes les démocraties, dans les commissions de réforme, on met des gens de la majorité et de l'opposition."

Le Monde.fr

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-949107,0.html?xtor=RSS-3224
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Schivardi : le retour...   Lun 15 Oct 2007 - 4:00

Bon, je sens que je vais encore m'attirer quelques foudres mais c'est plus fort que moi... Voici donc l'appel pour un meeting du PT avec Schivardi...

COMITE PROVISOIRE POUR UN PARTI OUVRIER
MEETING

VENDREDI 16 NOVEMBRE A 20 HEURES
GRANDE SALLE DE LA MUTUALITE
24 rue Saint-Victor Paris 5e – Métro : Maubert-Mutualité

REPERES
 Le 10 avril 2007, Gérard Schivardi, maire de Mailhac et conseiller général de Ginestas (Aude), et Daniel Gluckstein, secrétaire national du Parti des travailleurs, lancent un appel posant la question : "L’heure n’est-elle pas venue de reconstruire un authentique parti ouvrier ?"
 Le 21 avril, à la veille du premier tour de l’élection présidentielle, cet appel est rendu public avec l’accord de 74 premiers participants au comité provisoire pour un parti ouvrier. Parmi ceux-ci, des maires, des militants ouvriers de toutes tendances, des syndicalistes, des militants laïques.
 Le 7 mai, publication du premier bulletin de discussion.
 Le 3 juin, le comité provisoire pour un parti ouvrier se réunit pour la première fois à Ivry. Il décide de convoquer la convention ouvrière et socialiste pour un parti ouvrier les 24 et 25 novembre à Saint-Ouen.
 A la date du 10 octobre, 5 031 maires, militants, citoyens, salariés de diverses origines, de 81 départements, ont donné leur accord pour participer au comité provisoire.

 Face à l’avalanche des mesures annoncées par Sarkozy et Fillon aux ordres de l’Union européenne : suppression des régimes spéciaux, 41 annuités de cotisation pour la retraite, remise en cause du Code des pensions civile et militaire et de la Caisse nationale des agents des collectivités locales, fusion ASSEDIC-ANPE remettant en cause les droits des chômeurs.
 Face à la remise en cause du Code du travail généralisant la précarité pour les travailleurs et les jeunes ; face à la privatisation de tous les secteurs et services publics au nom du pacte de stabilité européen ;
 Face à la destruction de l’industrie, de l’agriculture et de la pêche…au nom de la « libre concurrence » du traité de Maastricht …
Nous opposons la nécessité pour les jeunes, les travailleurs, les chômeurs, les retraités, de construire un authentique parti ouvrier indépendant dans notre pays défendant leurs intérêts.
Nous opposons le droit imprescriptible pour les travailleurs de disposer d’organisations syndicales indépendantes du gouvernement, du MEDEF et de l’Union européenne
Nous sommes, dans notre pays, 7 millions en dessous du seuil de pauvreté, alors que les 500 plus grosses fortunes de France se partagent 15% du Produit Intérieur Brut…
Pourquoi faudrait-il accepter cela ?
 C’est pourquoi 5 031 militants de toutes tendances du mouvement ouvrier et démocratique, élus, syndicalistes, ont répondu à l’appel lancé par Gérard Schivardi, maire de Mailhac, candidat à l’élection présidentielle, et Daniel Gluckstein, secrétaire national du parti des travailleurs, pour créer les conditions de la création d’un authentique parti ouvrier indépendant dans notre pays.
 Un parti qui agit pour l’unité de la population, des travailleurs et de leurs organisations,
 Un parti qui agit pour la défense et la reconquête des services publics, pour la reconquête de la démocratie politique et sociale, pour la défense des 36 000 communes contre les regroupements forcée, pour la renationalisation des secteurs clefs de l’industrie, de la SNCF, de l’EDF

Unité contre le "nouveau" traité européen
Non aux franchises , non à la TVA sociale
Unité pour la reconquête de la Sécurité sociale de 1945
Unité pour la restitution des 200 milliards d’exonérations patronales
Unité pour la défense des régimes spéciaux de retraite
Retour au 37,5 annuités pour tous : public- privé
Rupture avec l’Union européenne, le traité de Maastricht !
Revenir en haut Aller en bas
dickbill
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 15 Oct 2007 - 7:15

Les ouvriers cocos sont des cretins, ca leur a pris 20 ans pour s'apercevoir que c'etait le FN qui soutenait leurs interets, au lieu de cela ils votaient coco a fond pour faire venir plus d'ouvriers allogenes qui maintenant votent contre eux. Qui c'est qui defilait dans les rues en 2002 entre les deux tours ? Et qui c'est qui se plaignait constemment de la goche caviar parisienne mais qui a quand meme re-elu Mitterand pour un deuxieme septennat ?
Enfin, l'erreur est humaine, mais quand meme, ca devrait leur servir de lecon : Ceux qui pretendent servir leurs interets, meme avec de bonnes intentions, ne peuvent que leur faire du mal au long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 18 Fév 2008 - 18:38

Ah, encore un sujet à pisser de rire avec le recul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 18 Fév 2008 - 19:05

Ou à pleurer à chaudes larmes, tu veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 18 Fév 2008 - 19:36

De l'inconvénient de confondre tiercé et politique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 18 Fév 2008 - 21:00

Moi aussi j'ai refusé d'y croire jusqu'au dernier moment.

Il y a des gens très bien qui se sont totalement plantés sur cette question, Emmanuel Todd par exemple, qui était certain que les Français ne pourraient jamais élire quelqu'un de si profondément différent d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 18 Fév 2008 - 21:48

Dogman a écrit:
Quelle clairvoyance. Si tous les subversifs sont comme ça, j'en chiale d'avance. A E&R, on est aussi aussi lucide et devin ?
Et voilà! Encore en train de chier sur E&R!
Forum de merde!
Soral a bien raison de se désolidariser!

Sérieusement Dogman, pourquoi ne pas aller demander directement aux mecs d'E&R ce qu'ils en pensent sur le forum plutôt que de les invectiver de loin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 35
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Fraude électorale à Perpignan : du panache !   Jeu 20 Mar 2008 - 2:18

http://rue89.com/municipales-2008/fraude-electorale-a-perpignan-la-chaussette-brule-toujours

Je colle le contenu de l'article ci-dessous :





"La chaussette de Perpignan sera-t-elle bientôt aussi connue que sa gare ("le centre du monde", selon Salvador Dali)? Depuis dimanche, chaque soir, plus de 500 habitants se retrouvent devant la mairie pour agiter ce qui est devenu le symbole de la fraude présumée au second tour des municipales. Selon la liste d’union menée par Jacqueline Amiel-Donat, le coup de la chaussette aurait permis, avec d’autres irrégularités, de faire basculer le scrutin. Le maire sortant Jean-Paul Alduy (UMP), est arrivé en tête avec 574 voix d'avance.

La paire de chaussette incriminée appartient au président du quatrième bureau de vote de la ville. Dimanche vers 19 heures, alors que les membres du bureau de vote installé dans l’école Léon-Blum, quartier du Haut-Vernet, ont déjà commencé à dépouiller les bulletins, Georges Garcia est pris en flagrant délit. Des enveloppes dépassent de sa poche.

On s’indigne. Il rougit, veut aller aux toilettes. On le retient, les esprits s’échauffent. La police arrive et l’emmène dans une autre salle. Là, un témoin le voit sortir de l’une de ses chaussettes sept bulletins supplémentaires qu’il tente de cacher sur une armoire. Les documents sont saisis, et le soir même, Georges Garcia est placé en garde à vue par le procureur de la République, Jean-Pierre Dreno, qui ouvre une information judiciaire.

"Georges, ce n'est pas une lumière"

L’affaire des chaussettes est d’autant plus gênante pour le maire, dont l’élection a été validée par le Préfet, que Georges est le frère de Manu Garcia, colistier de Jean-Paul Alduy. "Georges, ce n’est pas une lumière": dans le quartier des Garcia, ex-quartier ouvrier sur la route de l’aéroport, on préfère penser que l’électricien à la retraite a "disjoncté".

Ici, tout le monde se connaît. "Un bon quartier, même s’il y a beaucoup de chômeurs et de RMIstes aujourd’hui, et des Gitans qui ne font pas plus d’histoires que les autres." Un quartier qui, précise une commerçante, se perçoit de gauche mais a toujours fait passer les Alduy, le père, puis le fils. Quant à Georges Garcia, "c’est un gars sans histoire, même pas impliqué en politique". On le plaindrait presque.

Dimanche soir, il a reconnu les faits. Et expliqué qu'après avoir vu que le nombre d’émargement ne correspondait pas au nombre d’enveloppes sorties des urnes, il avait voulu rétablir l’équilibre. Pour que la soirée ne s’éternise pas…

L’histoire de la chaussette, un épiphénomène? A la permanence de l’Union de l’opposition à Jean-Paul Alduy, qui va de l’extrême gauche au Modem en passant par des Socialistes pas toujours unis, on pense au contraire qu’elle révèle une vraie pratique de bourrage des urnes. Autour d’une table, une dizaine de jeunes, des juristes pour certains, épluchent ligne par ligne les cahiers d’émargement. Ce sont des copies qu’ils ont obtenu mardi, difficilement et après intervention d’un huissier.

Céline Donat, la fille de Jacqueline, énumère "les trucs les plus savoureux":

"Celui-là, qui habite Narbonne, a donné procuration à son frère à Paris pour voter à Perpignan. Et cette personne, soi-disant à Paris mais qui vit au Japon, a donné procuration au même à Narbonne pour voter à Perpignan. Et là, pointe-t-elle, la fille d’une adjointe au maire a voté par fax."

Parfois, les signatures ne sont pas les mêmes, alors qu’il n’y a pas de procuration. Et dans plusieurs bureaux, le nombre de signatures et de bulletins ne correspondent pas.

Procédure pour diffamation contre recours au tribunal administratif

Mardi, lors d’une conférence de presse, Jean-Paul Alduy, a récusé toutes les accusations de l’opposition. Il se dit "serein" et accuse sa rivale et ses colistiers de porter atteinte à son honneur et à celui des présidents de bureau, "ces soldats de la démocratie". Le maire a annoncé qu’il engagerait une procédure pour diffamation contre Jaqueline Amiel-Donat. De son côté, la candidate de la liste gauche-MoDem affirme qu’elle déposera un recours au tribunal administratif d’ici vendredi minuit, sur la base de l’analyse des cahiers, mais aussi de témoignages sous X recueillis par un huissier.

Perpignan compte les points, avec un mélange de gourmandise et de lassitude. La dynastie Alduy est au pouvoir depuis près d’un demi-siècle: "Pourquoi Jean-Paul aurait-il fait ça? Il a plus à y perdre qu’à y gagner", demandent les uns. "Il s’est fait choper, c’est tout", répondent les autres. L’homme à la chaussette, lui, a déjà perdu. Il a été mis en examen et est passible, selon le code pénal, d’une lourde amende et d’une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison."





Abruti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cricri
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 49
Localisation : Seine Saint-Denis
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Lun 31 Mar 2008 - 0:54

MAGGLE a écrit:
Une 'nalyse chiante mais pas inintéressante sur ce qui s'est joué aux dernières municipales :

http://www.la-sociale.net/article.php3?id_article=406

Décidemment, tout se décale vers la droite.
Le PS se décale vers la droite. Pas d'alliance avec la gauche dans certaines villes au second tour, lorsque celui-ci arrive en deuxième position mais des alliances avec le MODEM, et je ne parle même pas de désistements surtout dans le 93.

Une droite qui est de plus en plus à droite, jusqu'où ira t-elle ?

C'est à se demander s'il n'y a pas une volonté farouche de casser du coco !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne & débats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne & débats
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Campagne de 1805
» Campagne du Mexique (1863-1867)
» Demi-brigade campagne d'égypte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: