LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Campagne & débats

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: COMPRENDRE 2007   Mar 24 Oct 2006 - 17:43

Une analyse de l'élection de 2007.

Très soralien...

http://que-faire.info/Principal/Comprendre2007.htm#haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 2007   Mer 25 Oct 2006 - 19:13

Cet argumentaire vise juste dans le diagnostic, mais à mon avis, il ignore plusieurs éléments structurants pour un "traitement" adapté...

D'abord, il est faux de dire que le FN est disqualifié parce que une partie de son encadrement vient historiquement de milieux d'extrême droite dure. Que je sache, Alain Madelin et Gérard Longuet, dans leur jeune temps, n'étaient pas précisément des modèles de progressisme. Cela ne les empêche pas aujourd'hui d'avoir été l'un et l'autre ministre.

Le FN est disqualifié par l'ensemble des réseaux médiatiques qui pour l'instant arrivent encore (très provisoirement à mon avis) à verrouiller à peu près l'opinion, mais ce n'est pas parce que certains de ses dirigeants viennent de l'extrême droite dure. Il se trouve que l'origine historique de ces gens facilite leur disqualification, voilà tout. Mais d'autres personnes, qui gêneraient semblablement le système, se verraient elles aussi disqualifiées, soit pour des faits avérés, soit pour des faits qu'on leur imputerait à tort, et délibérément, précisément pour les disqualifier.

J'en tiens pour preuve que contrairement à ce que dit l'auteur de cet article, le dénommé Gollnisch n'a tenu aucun propos négationniste. On peut lui faire, peut-être, un procès d'intention, puisqu'on sait qu'il fréquente des gens à la réputation sulfureuse. Mais le fait est qu'il n'a tenu aucun propos négationniste. Il a dit, textuellement : "il faut que les historiens aient le droit de parler de l'histoire". Point final. Excusez-moi, mais, si cela est négationniste, alors je dois être négationniste moi-même, parce qu'en l'occurence, je suis d'accord !

L'affaire Gollnisch a très bien montré, et c'est là que je veux en venir, que le système est prêt à n'importe quoi pour disqualifier ses adversaires. Donc il est tout à fait vain d'espérer qu'un mouvement ne traînant pas les casseroles du FN échapperait à la stigmatisation qui frappe le FN. A supposer qu'un tel mouvement survienne, le pouvoir lui accrocherait des casserolles aux fesses - et Dieu sait que quand on tient la justice, les RG et les médias, c'est facile.

Donc, soyons clair : l'illusion d'une solution dans la paix civile et la démocratie est... une illusion, précisément. Cela ne se terminera pas comme ça, c'est évident. Le pouvoir empêchera l'émergeance de toute opposition démocratique capable de le renverser. Jusqu'au moment inévitable où, par le jeu des contradictions internes, il sera confronté à la justice immanente qui frappe toute tyrannie. Et ce jour-là, croyez-moi, ce n'est pas la question du négationnisme supposé des uns ou des autres qui entrera en ligne de compte. Je pense que la confrontation sera beaucoup plus directe.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 0:27

T'es sûr qu'il l'a dite aussi textuellement que tu l'affirmes cette phrase :

Citation :
"il faut que les historiens aient le droit de parler de l'histoire"
?

Parce que je viens de la copier-coller sur le formulaire Google (guillemets compris) sans aucune réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Citation exacte   Jeu 26 Oct 2006 - 0:47

"Je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question et je pense qu'il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre".

C'est cette phrase qui lui a valu des poursuites ordonnées explicitement par Perben, alors garde des sceaux - et donc le concurrent potentiel de Gollnisch pour la mairie de Lyon en 2009. Cette histoire est à mon avis révélatrice : derrière le prétexte de combattre le négationnisme (qui d'ailleurs ne s'est jamais aussi bien porté que depuis la loi Gayssot), il y a la volonté de paralyser l'opposition, toute opposition, grâce à quelques procès en sorcellerie bien trouvés.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 1:01

Bon, alors c'est qui les historiens qu'on empêche d'en discuter en France ?

Je conais un peu le parcours de quelques uns mais ils n'ont rien d'historiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 43
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 4:00

Bilan assez juste. Même si tu ne prends pas beaucoup de risques du point de vue de la prospective.

Je sais je pinaille mais dans l'excitation tu as quelque peu négligé ton plan :

1. L’UMPS au service des États-Unis

? La pseudo opposition des « extrêmes »

2. Chevènement et Cie

5. Rupture ?

En tout cas, bravo pour ton courageux travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 9:50

Pour répondre à Drac je veux bien croire que le FN est dans la ligne de mire des "bien pensants", mais cela n'empêche pas qu'il ne propose rien de très sérieux, n'a pas plus de 15 000 militants et est traversé de querelles intestines qui ne font ressembler à n'importe quel autre parti "bourgeois". cheers

Si le RPR ne s'était pas balladurisé et si le PCF n'était pas devenu une marionnette du PS les classes populaires n'auraient jamais voté FN qui, je le répète, est au niveai 0 de l'analyse... 🐘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 32
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 10:19

Moi je pense que je m'en remettrai au MRC ( Chevènement ) pour cette élection, il drague un peu trop le PS, mais bon, il reste tout de même selon moi l'unique vrai candidat républicain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 10:28

Salut Citoyen,

Nous aussi à www.que-faire.info respectons JP Chevènement, mais ça fait bien longtemps qu'il a abandonné l'idée de créer un Pôle Républicain indépendant du PS.

Du coup, il fait monter la pression pour récupérer quelques miettes généreusement données par le PS. Rien de plus.

Il ne sera pas candidat.

N'hésites pas à venir sur notre forum (sur Chevénement) :
http://102838.aceboard.net/102838-2052-4047-0-Chevenement-illusion.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 32
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 14:30

terouga a écrit:
Salut Citoyen,

Nous aussi à www.que-faire.info respectons JP Chevènement, mais ça fait bien longtemps qu'il a abandonné l'idée de créer un Pôle Républicain indépendant du PS.

Du coup, il fait monter la pression pour récupérer quelques miettes généreusement données par le PS. Rien de plus.

Il ne sera pas candidat.

N'hésites pas à venir sur notre forum (sur Chevénement) :
http://102838.aceboard.net/102838-2052-4047-0-Chevenement-illusion.htm


Merci pour la référence, j'espère qu'il sera candidat, en tout cas d'après le site du MRC ça en prend la direction...

Le truc c'est que les français ont du mal avec les partis qui ne s'inscrivent ni à gauche ni à droite, dans une optique de rassemblement (d'ailleurs c'est un peu ce que veux faire Bayrou)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Jeu 26 Oct 2006 - 15:27

Pour comprendre 2007, une lumineuse étude sur la situation économique et sociale de la France et les responsabilités des politiciens depuis 20 ans. A méditer...

http://www.renovation-democratique.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=131
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: FN   Jeu 26 Oct 2006 - 19:21

terouga a écrit:
Pour répondre à Drac je veux bien croire que le FN est dans la ligne de mire des "bien pensants", mais cela n'empêche pas qu'il ne propose rien de très sérieux, n'a pas plus de 15 000 militants et est traversé de querelles intestines qui ne font ressembler à n'importe quel autre parti "bourgeois". cheers

Si le RPR ne s'était pas balladurisé et si le PCF n'était pas devenu une marionnette du PS les classes populaires n'auraient jamais voté FN qui, je le répète, est au niveai 0 de l'analyse... 🐘

Mon propos n'est pas d'affirmer, contre le plus élémentaire bon sens, que le FN constitue une alternative démocratique crédible. Il est évident pour tout le monde que ce n'est pas le cas.

Mon propos est de faire remarquer qu'il n'y a aucune alternative crédible, et qu'il n'y en aura vraisemblablement pas.

Et qu'en conséquence, comme on dit vulgairement, ça va mal se terminer.

Point barre.

Quant au FN, je crois qu'on peut dire que c'est un épiphénomène. On s'y réintéressera après la retraite de Le Pen, quand la question se posera de savoir si ce machin peut muter, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Loi Gayssot   Jeu 26 Oct 2006 - 19:29

MAGGLE a écrit:
Bon, alors c'est qui les historiens qu'on empêche d'en discuter en France ?

Je conais un peu le parcours de quelques uns mais ils n'ont rien d'historiens...

A vrai dire, la question n'était pas là. Je me contrefous des négationnistes genre "vieille taupe". Ces andouilles ne sont dangereux que par l'importance que leur accorde un établissement ô combien heureux de les avoir sous la main ! Excuse-moi, cher ami, mais ce qui m'intéresse le plus, c'est l'avenir. L'Histoire, je veux bien, à la rigueur, pour en tirer les leçons. Quant à en faire un enjeu en soi...

Cela étant, je te ferais volontiers une remarque : on peut certes douter de l'objectivité de l'auteur des "mythes fondateurs de la politique israélienne", j'ai nommé le très spectaculaire R.G. (quelles initiales prédestinées !). Cependant, qu'on doute ou pas de l'objectivité, voire de l'honnêteté des négationnistes, il n'en reste pas moins que la loi Gayssot est une énorme connerie. D'abord elle ne nuit pas du tout à la propagation des thèses négationnistes - au contraire, elle les cautionne bien évidemment. Ensuite elle est, comme je viens de l'expliquer, un des nombreux cadenas posé par le pouvoir sur la vie intellectuelle de ce pays.

Quant à moi, que deux choses soient bien claires :

- d'abord je pisse à la raie des négationnistes de tous poils (ce qui inclut les négationnistes des crimes communistes) ;

- ensuite j'estime qu'ils devraient avoir le droit de dire ce qu'ils pensent, même si leur pensée évoque pour moi le produit d'une digestion difficile...

En effet :

- d'une part, la question se posera toujours de savoir qui décide de ce que l'on peut, ou pas, dire en place publique ; et donc se posera toujours la question de l'objectivité de ce décideur-là ;

- d'autre part, l'expérience montre qu'une pensée exprimée, quand elle est fausse, est toujours moins dangereuse qu'une pensée réprimée.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 27 Oct 2006 - 11:21

Michel Drac a écrit:
"Je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question et je pense qu'il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre".
(... en citant Golnisch)

Certes il ne nie pas les chambres à gaz mais il insinue que les historiens ne peuvent pas en discuter dans un cadre universitaire.
C'était le sens de ma question...

Michel Drac a écrit:
A vrai dire, la question n'était pas là. Je me contrefous des négationnistes genre "vieille taupe". Ces andouilles ne sont dangereux que par l'importance que leur accorde un établissement ô combien heureux de les avoir sous la main ! Excuse-moi, cher ami, mais ce qui m'intéresse le plus, c'est l'avenir. L'Histoire, je veux bien, à la rigueur, pour en tirer les leçons. Quant à en faire un enjeu en soi...

Nous sommes d'accord.

Michel Drac a écrit:
Cela étant, je te ferais volontiers une remarque : on peut certes douter de l'objectivité de l'auteur des "mythes fondateurs de la politique israélienne", j'ai nommé le très spectaculaire R.G. (quelles initiales prédestinées !). Cependant, qu'on doute ou pas de l'objectivité, voire de l'honnêteté des négationnistes, il n'en reste pas moins que la loi Gayssot est une énorme connerie. D'abord elle ne nuit pas du tout à la propagation des thèses négationnistes - au contraire, elle les cautionne bien évidemment. Ensuite elle est, comme je viens de l'expliquer, un des nombreux cadenas posé par le pouvoir sur la vie intellectuelle de ce pays.

Je ne connais du cas Garaudy que ce qu'en ont dit les médias mainstream. Je ne sais pas par exemple si ce dont il est accusé rentre dans le cadre de la loi Gayssot. D'ailleurs, a-t'il été condamné et si oui, est-ce selon les termes de cette loi qui je le répète me semble plus contreproductive qu'autre chose ?

Pour le reste, je suis d'accord. Même si comme tu l'as reconnu, les crimes indubitables des régimes communistes sont moins contenus dans la pensée de Marx que dans l'expression d'un rapport de forces.

Sinon, ce serait comme de dire que la première cause de la délinquance est le délinquant lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Schivardi, candidat de rupture ?   Mar 21 Nov 2006 - 18:37

Prenez le temps de vous intéresser à ce nouveau canidat...

Il en vaut le détour.

http://www.rfi.fr/actufr/afp/001/pol/061119113555.utfm996l.asp

Site du PT : http://www.parti-des-travailleurs.org/index.php

Le réseau qui présente G. Schivardi : http://www.republiqueuneetindivisible.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Les fameuses 500 signatures   Ven 8 Déc 2006 - 2:44

Je lisais récemment dans Paris Match que plusieurs candidats aux présidentielles avaient du mal à récolter les 500 signatures requises.

Ainsi, le facteur faux rebelle faux trotskyste mais vrai donneur de leçon, le chef de file d'Alain, La page mi-ecolo mi-libérale mi-rien du tout, Dupont-Gnangnan et le seul vrai trotskyste (Vivaldi) étaient cités. L'autre fausse trotskyste mais vraie aigrie et le "redoutable" pêcheur-chasseur n'ont quant à eux pas ces problèmes.

Ceux qui ont apparemment le plus de difficultés à obtenir ces précieuses signatures sont Le Pen et Besancenot ce qui me paraît peu étonnant au regard de leur positionnement respectif contre l'UMPS.

Aussi, je lance un mini-débat.
Pensez-vous que les 2 rament réellement pour les obtenir ou jouent-ils les victimes ?
Et que pensez-vous de ce mode de candidature qui pourrait empêcher un candidat au nombre conséquent d'électeurs de se présenter en cas de boycott ?

PS: à Viscard,
Es-tu sûr et certain du désistement calculé de Chevènement en vue des législatives ? Cela m'embarasserait beaucoup même si je ne suis pas à une déception près.

http://livernette.noosblog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 2:55

la LCR est utile à l'UMP, le FN au PS

les deux gros partis leur fourniront donc les signatures
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 14:04

Y'a plusieurs phénomènes qui jouent en défaveur de Lepen, de Besancenot, je ne sais pas.

- Les signatures depuis 2002 sont rendues publiques, ce qui fait qu'après l'élection, des "démocrates d'extrême gauche" publient la liste des parrains du FN pour "un appel au lynchage démocratique".

- Les grands partis ressèrent davantage la vis pour s'assurer une présence au deuxième tour. Lepen étant la seule menace crédible au duo sarko/sego... on peut comprendre l'Ump et le PS.

- L'UMP soutient la candidature de De Villiers pour torpiller le FN. C'est pourquoi l'UMP a négocié des candidatures uniques avec le MPF en Vendée aux législatives, et c'est pourquoi depuis plus d'une année, De Villiers n'attaque plus Sarkozy (l'opération était la même en 2002 avec le MNR, mais vu l'insuccés, on peut comprendre le choix du MPF).

- Enfin, à l'intérieur même de l'UMP, Villepin a défendu publiquement la consigne de n'accorder aucun parrainage au FN (Sarkozy a défendu l'inverse... mais n'est-ce pas de la communication vu qu'il dirige le parti ? Juste un effet d'annonce pour se mettre avant comme démocrate).


Pour Besancenot... arf, les maires se sont peut-être rendus compte que ce type est un inculte idiot, un mondain hypocrite de neuilly, triplé d'un profiteur de fonctionnaire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 18:08

Subversivio a écrit:
Murat a écrit:


Pour Besancenot... arf, les maires se sont peut-être rendus compte que ce type est un inculte idiot, un mondain hypocrite de neuilly, triplé d'un profiteur de fonctionnaire. Very Happy
Quel joli pleonasme !!! lol!
On reconnait bien ici la patte FN...Et vous comptez rallier des gens de gauche avec ce genre de propos de division ?

Je ne ferais pas de leçon d'histoire, a personne, mais en 33 en allemagne, si on parle d'une haine anti juive, ce dont on a moins parlé est la haine anti-fonctionnaire et anti greviste. Un pays scindé et communautaire...c'est ça...Alors quand on veut rassembler mieux vaux s'en prendre au système qu'aux hommes et femmes qui le composent.

PS: je suis pas fonctionnaire; je suis independant.

----------------------------------------------------------------------------------

Prince d'Euphor a écrit:
christophe a écrit:

PS: je suis pas fonctionnaire; je suis independant.

Je ne vous le fait pas dire...Quelle chance vous avez.

Je n'ai rien contre les fonctionnaires. Par contre, comment admettre, dans le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui, que certains bénéficient à vie de la protection de l'emploi, pendant que les autres survivent dans l'incertitude du monde du travail ? N'est-ce pas là, le plus grands des privilèges ? L'une des plus grandes inégalités qui existe de nos jours ? Qu'en pensez-vous ?
J'y ai répondu plus haut: c'est au système qu'il faut s'attaquer mais pas aux hommes qui le composent. Néanmoins avant de s'en prendre aux facteurs, il y a toute une classe de réels fonctionnaires qui coutent chers, mais alors très cher...Pour les voir regardez du coté de Bercy par exemple... Pour le reste, j'ai quitté la fonction publique car ça ne payait pas ; et je m'en sortais mieux en tant que salarié du privé, avant de me mettre à mon compte. Donc il y a une grande part de fantasme, a part le système de retraite qui est profondement injuste. Mais encore une fois: Le système en place est a refondre, ok. Mais éviter de s'en prendre à ceux qui le composent pour en vivre simplement est essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 18:31

christophe a écrit:
Subversivio a écrit:
Murat a écrit:


Pour Besancenot... arf, les maires se sont peut-être rendus compte que ce type est un inculte idiot, un mondain hypocrite de neuilly, triplé d'un profiteur de fonctionnaire. Very Happy

Quel joli pleonasme !!! lol!

On reconnait bien ici la patte FN...Et vous comptez rallier des gens de gauche avec ce genre de propos de division?


La division sale fonctionnaire / héros du secteur privé est un des mythe de la droite libérale. C'est ce genre de mythe qui a permis de diminuer le rôle de l'état aux Etats-Unis.

Bref, il a dû dire ça pour rire, il a mis un smiley d'ailleurs.
(bon ok, c'est moyen comme humour).




Prince d'Euphor a écrit:

Je n'ai rien contre les fonctionnaires.
Par contre, comment admettre, dans le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui, que certains bénéficient à vie de la protection de l'emploi, pendant que les autres survivent dans l'incertitude du monde du travail ?

C'est un mythe également. Se faire virer en étant fonctionnaire, ça arrive. (je connais le fils d'un flic qui a été viré parce qu'il avait picolé, par exemple).


Citation :

N'est-ce pas là, le plus grands des privilèges ? L'une des plus grandes inégalités qui existe de nos jours ?

Bin le problème se réglera en augmentant la protection des salariés dans le secteur privé, et surement pas en précarisant les fonctionnaires. Soyons logiques, svp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 18:46

christophe a écrit:
Subversivio a écrit:
Murat a écrit:


Pour Besancenot... arf, les maires se sont peut-être rendus compte que ce type est un inculte idiot, un mondain hypocrite de neuilly, triplé d'un profiteur de fonctionnaire. Very Happy

Quel joli pleonasme !!! lol!

On reconnait bien ici la patte FN...Et vous comptez rallier des gens de gauche avec ce genre de propos de division?

Je ne ferais pas de leçon d'histoire, a personne, mais en 33 en allemagne, si on parle d'une haine anti juive, ce dont on a moins parlé est la haine anti-fonctionnaire et anti greviste.
Un pays scindé et communautaire...c'est ça...Alors quand on veut rassembler mieux vaux s'en prendre au système qu'aux hommes et femmes qui le composent.

PS: je suis pas fonctionnaire; je suis independant.

C'est peut-être pas le sujet, sans doute faudrait-il en ouvrir un autre sur la fonction publique.

Par essence je suis d'une nature républicain (pour ça, l'école traditionnelle m'a bien formaté), mais plus j'ai appris à connaître la fonction publique plus je suis devenu libéral. Aujourd'hui, je rêve qu'on les foute tous à la porte et qu'on rebatisse l'Etat providence de zéro.

La dépense publique n'est pas une mauvaise chose en soi, mais la dépense publique française aujourd'hui est un scandale. Tout le jour, je vois des gens stressés, qui courent en tous sens pour gagner quatre sous et par certaines relations et amitiés, je connais quelques pans de la fonction publique. C'est un monde en parallèle au monde réel mais qui vit de lui. C'est un monde qui vote à gauche, ne s'intéresse qu'à lui, égoiste, égocentrique et complétement démago sur les revendications sociales.

Tenez, dernièrement je me suis intéressé à la Poste : http://www.unite-francaise.org/article.php3?id_article=106
La chose la plus choquante à la Poste, c'est la réforme de leur système de retraite qui sera désormais indexé sur la caisse générale... le privé aura dorénavant le plaisir de côtiser pour les postiers et leurs avantageuses retraites. En terme simple, c'est du vol.

Et pour élargir le débat, la dernière mode des grandes entreprises publiques est tout faire sous-traiter par le privé, beaucoup plus performant. Les grandes entreprises publiques font leurs marges avec leur sous-traitants privés qu'elles pressent comme des citrons et les utilisent pour garandir les avantages sociaux de leurs employés, avantages qui sont également garantis par de substantielles subventions. Et que font le PCF, la LCR, la CGT ? Ils soutiennent les privilégiés du public, incompréhensible politiquement... sauf à considérer que seules leurs petites personnes les intéressent.

N'importe quelle socialiste aurait dû se révolter depuis longtemps contre ce système qui constitue une véritable injustice entre le privé et le public, au lieu de cela, c'est la gauche qui le défend ! Non par ce qu'elle le trouve juste, pensez... mais parce qu'elle conserve et entretient par là sont troupeau d'électeurs et les réseaux d'influence publique. Le système est complétement pourri, et ce sont aujourd'hui les libéraux qui défendent la justice sociale en demandant le démembrement de ces reservoirs de privilégiés.

Quant à transformer une haine d'une catégorie de nantis en nazisme... pfff... heureusement qu'Hitler est là, sans lui beaucoup de monde manquerait d'arguments.

Je ne crois pas aussi que vous soyez un indépendant, je n'en ai jamais connu un qui me soutienne son bonheur de se faire rançonner pour ce cirque.


Sur les signatures :
http://www.la-croix.com/illustrations/Multimedia/Actu/2006/12/5/ifop.pdf

Citation :

Intéressante étude de l’IFOP pour La Croix sur le profil des communes ayant apporté leur parrainage à Jean-Marie Le Pen dans l’investiture de 2002.
Comme on pouvait s’y attendre, l’ écrasante majorité des soutiens provient des petites communes rurales : pas un seul maire d’une grande-ville n’a osé apporter son parrainage au candidat nationaliste : la visibilité du soutien y est trop grande, la pression médiatique et politique accrue pour des élus de cette importance. D’ailleurs aucune des villes qui apporta son soutien ne dépassait 4000 habitants. Ce qui explique le peu de réussite du parti à obtenir des signatures dans le bassin méditérranéen où ses scores électoraux sont pourtant excellents.
Dans les villes de 50 à 500 habitants la représentation du FN est très largement au-dessus de la proportion de ces mêmes villes sur le territoire : alors qu’elle ne représente que 65% du nombre total de communes, elles représentent 89% du parrainage FN. Avec des effets électoraux patents: dans les communes signataires, le vote FN est plus important que là où le maire a donné son parrainage à un autre parti. Et le Front national est le seul parti qui connaît ce phénomène : quand le maire accorde sa signature à un autre mouvement, cela n’influence pas les électeurs - si ce n’est négativement ( dans la France rurale, Lionel Jospin a perdu des points partout où un élu l’a soutenu!).
Le Front National peut donc compter sur des relais locaux qu’on ignore généralement et qui sont d’une efficacité non négligeable. A fortiori dans cette France oubliée du Nord de l’Est les départemet au sud de l’Ile de France , une France modeste à qui personne ne s’adresse si ce n’est par des droitistes discrets et efficace comme Jean -Pierre Pernaut. Bien sûr dans ces territoires, c’est le vote de gauche qui patit le plus de cette avancée. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 20:17

laurent666 a écrit:

La division sale fonctionnaire / héros du secteur privé est un des mythe de la droite libérale. C'est ce genre de mythe qui a permis de diminuer le rôle de l'état aux Etats-Unis.

Bref, il a dû dire ça pour rire, il a mis un smiley d'ailleurs.
(bon ok, c'est moyen comme humour).
[...]
C'est un mythe également. Se faire virer en étant fonctionnaire, ça arrive. (je connais le fils d'un flic qui a été viré parce qu'il avait picolé, par exemple).

J'ai un amis qui s'est tiré une balle de fusil dans la bouche pour avoir perdu son emploi (gravement endété). Par chance, il n'a pas emmené sa famille avec lui, ce qui arrive malheuresement.

Heuresement qu'on vire des fonctionnaires pour fautes graves, et puis quoi encore ?!(Bien que le Juge Burgau est toujours payé par l'administration...)

Mais j'ai encore jamais entendu dire qu'une administration déposait le bilan...

Citation :
Bin le problème se réglera en augmentant la protection des salariés dans le secteur privé, et surement pas en précarisant les fonctionnaires. Soyons logiques, svp.

Ca c'est un mythe !!

Je précise que je n'attaque pas les fonctionnaires, mais bien le système.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 21:29

Pour faire écho à christophe.

Y'a deux catégories de parallèles public/privé.

Les petits emplois jusqu'aux emplois moyens et les emplois à diplomes, à responsabilité.
Pour les premiers, le public offre un statut très avantageux sur le privé, meilleurs salaires, moins de rendement, sécurité de l'emploi, rythme de travail plus lent. Pour les seconds, le public ne conserve plus comme avantage la sécurité de l'emploi, le privé les rémunère davantage. Et plus on monte, plus le privé devient avantageux en terme de rémunération.

A ceci près que les emplois bac+5 ou à haute responsabilité, ceux où il est préférable d'être dans le privé, ne constituent pas la majorité des emplois. La catégorie perdante sont les petits emplois du privé, sans diplômes, sans responsabilité.

Perdant à tous niveaux :
- De part la faible valeur ajoutée de leur travail, ils se situent dans les secteurs concurrentielles des pays émergents.
- De part la faible technicité, ils sont facilement remplaçable par les travailleurs immigrés (cette couche est donc la première à subir l'immigration, contrairement à tous les employés de la fonction publique et les métiers à diplômes, c'est pour ça qu'elle est vote en majorité FN).
- Elle assûme les cadences de rendement conséquences des 35 heures et de la concurrence.
- Force active du pays, elle doit également payer le traitement des fonctionnaires.

C'est la catégorie qu'on appelle pour simplifier "les petits blancs", ils doivent affronter toutes les "merdes" du pays sans jouir d'aucune des protections qu'ils financent de leur travail. C'est celle qui est la moins respectée, que les médias nous présentent à volonté comme les boeufs fachos ou que Groland parodie ou célèbre (on ne sait plus trop). C'est celle qu'on voit mourir de stress et dont la comparaison avec le public choque. C'est aussi celle qui ne compte pas ses heures quand ils sont indépendants et rage contre les gabedies.


Pour les fonctionnaires de Bercy... c'est un autre chapître, et de part leur position, les syndicats ont su manier le chantage pour obtenir ce qu'ils voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Campagne & débats   Ven 8 Déc 2006 - 21:40

Le poujadisme, du nom de Pierre Poujade, était un mouvement politique et syndical français né en 1953 dans le Lot. Ce mouvement revendiquait la défense des commerçants et des artisans et condamnait l'inefficacité du parlementarisme tel qu'il était pratiqué dans la Quatrième République.

Son mouvement syndical, l'Union de défense des commerçants et artisans (UDCA), se constitua de 1956 à 1958 en groupe parlementaire, l'Union et fraternité française (UFF), nationaliste et hostile à l'Europe du Traité de Rome.

Par extension, on emploie ce terme pour qualifier une attitude démagogique en faveur des petits commercants vis-à-vis des gros (d'abord nationaux puis multinationaux) ou encore pour parler d'anti-parlementarisme, de corporatisme voire d'extrême droite. Il incarne la défiance d'une partie de l'électorat français, fatiguée de l'instabilité et de l'impuissance de la quatrième république. Le mouvement prétend dépasser le clivage droite-gauche, thématique que le Parti populaire français de Jacques Doriot, seul mouvement d'importance ouvertement pronazi en France et inventeur du slogan "ni droite, ni gauche", revendiquait quelques années plus tôt. Il reprend ainsi à son compte une partie du fond commun de l'extrême droite française. En ce sens, le poujadisme est un populisme réactif.

Le poujadisme peut être considéré comme un mouvement populaire. On comptait parmi les députés poujadistes des bouchers, des boulangers, des épiciers, des libraires. Les méthodes musclées sont monnaie courante durant les manifestations des poujadistes. Le mouvement dispose d'un service d'ordre qui n'hésite pas à faire le coup de poing. Jean-Marie Le Pen, député poujadiste après les élections législatives de janvier 1956, s'inscrit dans cette lignée. Il a intégré dans l'idéologie de son Front national à la fois la protestation contre les élus, les partis dominants - la "bande des quatre" -, l'État prévaricateur, les parlementaires corrompus et l'affirmation d'une identité française contre tout ce qui la menace : l'immigration, l'Europe, la mondialisation. Un héritier pourtant renié par Pierre Poujade lui-même, qui l'exclut de l'UFF en 1957.

Le mouvement n'a d'ailleurs qu'une postérité limitée, il se maintient jusqu'à la fin de la quatrième république en s'alliant avec les gaullistes et ponctuellement les communistes. Il disparaît presque complétement avec la mise en place de la cinquième république en 1958.

Le terme "poujadisme" est aujourd'hui utilisé de manière indistincte pour qualifier négativement des types de populisme, de corporatisme et de démagogie extrêmement différents les uns des autres et sans aucun lien avec les idées de Pierre Poujade lui-même. José Bové, Marc Blondel, Jean-Marie Le Pen, Umberto Bossi, ont pu ainsi être qualifiés de poujadistes par leurs adversaires. Ce terme est à présent interchangeable avec celui de "populiste".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: le FN au second tour en 2007 ?   Dim 17 Déc 2006 - 11:28

Comme je l'ai expliqué dans ma présentation , je suis d'accord avec AS sur beaucoup de choses sauf sur son pronostic d'un FN a 25% en 2007 et sa possible présence au second tour.
Alors, je propose ce topic on l'on pourrait mettre des faits comme des résultats d'élections partielles, sondages et analyses.

je commence par un résultat de cantonale partielle et une émission de france culture.

Cantonale partielle à Calais-Nord-Ouest ou le FN perd 3 points sur mars 2004

Résultats du premier tour : I, 19 279, V, 6 272, E, 6 145, Abs, 67,47 %. Gisèle Coquerelle (PCF) 1 337 voix (21,76 %), Ghislaine Ducloy-Huyghes (PS) 1 454 (23,66 %), Patrice Druelle (Verts) 272 (4,43 %), Arnaud Leclair (UDF) 767 (12,48 %), Catherine Fournier (UMP) 1 600 (26,04 %), Jean-Jacques Vernalde (FN) 715 (11,64 %).

Rappel des résultats de mars 2004 (1er tour) : I, 18 926, V, 11 038, E, 10 519, Abs, 41,68 %, Christian Lecoustre (EXG) 559 voix (5,31 %), Gisèle Coquerelle (PCF) 2 066 (19,64 %), André Ségard (PS) 3 110 (29,57 %), Michel Lenglin (DVG) 314 (2,99 %), Stephen Bones (Verts) 706 (6,71 %), Arnaud Leclair (UDF) 2 218 (21,09 %), Philippe Devin (FN) 1 546 (14,70 %).


Du grain à moudre sur france culture
par Julie Clarini et Brice Couturier
émission du vendredi 15 décembre 2006
Le Pen au deuxième tour ?


http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/[u]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne & débats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne & débats
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Campagne de 1805
» Campagne du Mexique (1863-1867)
» Demi-brigade campagne d'égypte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: