LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'aigri républicain

Aller en bas 
AuteurMessage
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Ven 27 Oct 2006 - 0:33

Chevillette a écrit:
Pour parodier un célèbre texte de Soral :

Comment appelle t’on un homme qui :

- n’accepte pas de faire dépendre son bonheur d’une société de consommation déshumanisée, de faire se résumer son épanouissement personnel à l’achat du dernier lecteur mp3 ou téléphone photo 100000 pixels.
- pense que le modèle économique qu’on nous impose n’a rien d’équitable et qu’il conduira à de plus en plus d’inégalités.
- estime que les échanges économiques entre les individus ne peuvent se réduire à des lignes budgétaires et à la satisfaction sans limites des actionnaires.
- estime que réduire l’espace civil à des communautés aux intérêts antagonistes ne fera que rompre le lien social et attiser les rancoeurs.
- se rend à l'évidence en disant que la culture et les médias sont de plus en plus inféodés aux pouvoirs politiques et économiques et qu’ils font baisser le niveau intellectuel et augmenter la frustration des consommateurs.
- dit qu’il faut lutter contre le chômage plus efficacement et rompre avec le tout économique dans le but de restaurer l’égalité entre les citoyens.
- affirme que les aristocraties de toutes sortes doivent être activement combattues et qu’il faut absolument restaurer la méritocratie à la place de la médiocratie.
- s'escrime à dire que le civisme ne s’obtiendra qu’à force de transparence et d’intégrité de la part de l’Etat, ce qui est l’étape première et indispensable à un retour du respect et des valeurs.

Réponse : un aigri ou un idéaliste…
Alors un aigri du capitalisme ou un idéaliste communiste !
La socièté de consommation craint sur les bords ?
C'est la plus répandu dans le monde et le systéme matières premières contre dollars...puis contre produits finis...dollards contre euros...circulation du fric (propre ou sale, tel le sang dans un corpus banal)...marchandisation de...tout ce qui peut se marchander (le libéralisme ignore l'ethique si elle entrave sa marche)...du végétal à l'humain en passant par le virtuel...une curieuse danse des morts...ils le vendent aussi,ça ?...Hélas oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 43
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Ven 27 Oct 2006 - 3:21

Chevillette a écrit:

Comment appelle t’on un homme qui :

- n’accepte pas de ...
- pense que ...
- estime que ...
- estime que ...
- se rend à l'évidence en disant que ...
- dit qu’ ...
- affirme que ...
- s'escrime à dire que ...

Réponse : une grande gueule Laughing

Plus sérieusement, il va de soi, que je partage ton amertume. Ce qui m'amène à me poser la question " et après ?

En gros comment construire une aventure "humaine" aujourd'hui ?
Corde

Tes réponses même modestes sont les bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Ven 27 Oct 2006 - 18:30

A mon avis, il faut remettre en cause pas mal d'éléments. Je ne pense pas à une révolution ni à un grand soir, mais plutôt à un retour incontournable à l'égalité, à une conscience du politique comme levier pour faire changer les choses.

Déjà, je souhaiterais une démocratie participative....un réel engagement des citoyens dans la chose politique! Plus de référendums, de lois d'initiative populaire !

Prenons un exemple : les gouvernements successifs se vantent de soi-disant lutter contre le chômage pour le résultat que l'on sait. Pour moi, une solution passerait par une augmentation des contrôles des employeurs (hausse de l'inspection du travail, et réel pouvoir accorder à ceux-ci..) et par des primes, incitations aux entreprises citoyennes et évidemment plus aucune subvention aux voyous, délocaliseurs...Est-ce si révolutionnaire ???

---------------------------------------------------------------------------------

« Le capitalisme financier a pour unique objet la création de richesses pour l’actionnaire »
Jean Peyrelevade, ancien patron du crédit lyonnais. Nouvel Observateur du 29/09/2005

Un essai de raisonnement logique sur le capitalisme débridé d’aujourd’hui :

Actuellement, les grands patrons, les caciques du CAC 40 estiment n’avoir de compte à rendre à personne en matière d’emplois, de civisme. C’est particulièrement flagrant, lorsqu’on voit la déférence avec lesquels sont traités ces patrons dans les discours de l’UMP ou du P .S. Toute réforme ou même application stricte de la loi en matière économique est évoquée de manière évasive et jamais trop insistante par les hommes politiques. Au point qu’on voudrait nous faire croire qu’aucune alternative n’est possible au capitalisme débridé et sans frontière.

Je tiendrai à rappeler à ces messieurs du MEDEF, un petit principe logique simple. Grâce à qui est possible l’échange qui leur permet d’échanger un maximum de profits ? Grâce à qui un cadre légal régi les échanges entre citoyens et évite l’anarchie ? Qui subventionne les entreprises à hauteur de 60 Milliards d’Euros chaque année (10% du PIB) ? Réponse : L’Etat

Je souhaiterais que personne ne perde de vue que l’Etat est démocratiquement nommé par le peuple. Donc ce même Etat est investi par le peuple afin d’assurer l’égalité, de garantir les conditions de vie dans notre pays. Donc indirectement, ces mêmes entreprises doivent leur sécurité, leur prospérité aux représentants du peuple ! Il est donc évident qu’ils ont une responsabilité envers celui-ci en terme d’équité sociale, de chômage et de redistribution. Cette philosophie sous-tend les différentes constitutions de la France depuis les lumières et le contrat social de Rousseau. Un certain capitalisme avec comme VRP de luxe Nicolas Sarkozy cherche à nous faire perdre de vue ces principes philosophiques et républicains !!!

---------------------------------------------------------------------------------

Petit florilége de citations pour étayer mes dires..:

"La modernité et la liberté de penser s'arrêtent là où commence le droit du travail."
Laurence Parisot, présidente du Medef

"Mais ils ne veulent pas travailler, les chômeurs. Etre payés à ne rien faire, c’est cela qui les intéresse !"
Le député Auclair (UMP) à l'Assemblée nationale le 2/02/05

"Je pense que les CDI seront des CNE et que beaucoup de CDD seront des CNE parce que c'est objectivement les meilleurs contrats pour tout le monde."
Jean-Louis Borloo pour Reuters le 24/08/05

"Que disait-on il y a deux ans quand je suis arrivé au ministère de l'Intérieur ? "Il va jouer au superflic. Les banlieues vont s'embraser." Résultat : il n'y a pas eu de révolte et la criminalité a baissé sensiblement. "
Nicolas Sarkozy dans "La République, les religions, l'espérance" (2004)

"Le demandeur d'emploi, c'est la principale richesse du pays."
Jean-Louis Borloo sur RTL le 28/07/06

Dans les cités, celui qui se lève à 5 heures du matin pour gagner son Smic observe la famille RMIste voisine, et la pauvreté se met à envier la misère. La caissière qui fait tous les jours le trajet en RER banlieue-Paris, lorsqu'elle est fatiguée, jalouse la femme seule qui touche un minima social. Les tensions liées au travail peuvent dresser les catégories les unes contre les autres."
Martine Billard, députée de Paris (Verts)

"Moi aussi, je suis le marchand de salades du gouvernement."
Jean-Louis Borloo à une commerçante toulonnaise le 10/02/06

"Ce que vous appelez les pauvres, je suis désolé de vous le dire, c'est des gens qui gagnent un peu moins d'argent. Mais comme ils gagnent moins d'argent, ils ont les même logements que les autres, sauf que eux les payent moins cher. Et ils vivent très bien. Nous n'avons pas de misère en France. Il n'y a pas ce que vous appelez les pauvres. "
Patrick Balkany, maire UMP de Levallois-Perret (nov.2005)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deubeule
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 105
Localisation : Noudin-les-Noillaux
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Ven 27 Oct 2006 - 19:34

5 messages de suite! Record précédent de Michal DRAC battu par deux messages supplémentaires !

La course au vent continue...

Sinon, pour te répondre quand même après cette petite pique :

La démocratie participative fonctionne en Suisse, mais le taux d'abstention est record. Je reste donc éjuculateur précoce (les amateurs de Desproges comprendront...)

Globalement, je préfère les exemples du quotidien aux grands principes. Ainsi je suis choqué, vraiment, par cette généralisation des services publics qui se privatisent via les contacts par "0800 et quelques", à la-peau-du-cul par minute.
Ca marche pour tout le monde, pabousinpé (les créoles comprendront ) : CAF, ASSEDIC, ANPE, sécu, etc... etc...

Donc on paye une première fois avec les impôts des services publics, pour que les chômeurs (certes souvent non imposables), quand ils sont bien à sec, payent en plus des opérateurs téléphoniques de merde(dont on connaît le grand sens du service public) à coups de "0800" pour éviter de se faire radier faute d'avoir bougé la bonne oreille au bon moment (cf, à nouveau, Desproges, voir l'expession "dubitatif" ci-dessus).

Des exemples de rackett comme celui-ci, dont dont sont victimes en priorité les plus pauvres, il y en a à la pelle. C'est du concret ; de l'immédiat ; du causant ; du qui pourraît être évoqué par les politiques à l'approche de 2007. Mais rien, que dalle, nib. Ce qui m'ajoute une seconde couche de dégoût.

Et en plus, je ne trouve pas de smiley qui reflète ma colère.


Dernière édition par le Ven 27 Oct 2006 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Ven 27 Oct 2006 - 20:14

Deubeule a écrit:
Chevillette a écrit:
Message constructif Debeule! Chacun a le droit de contribuer au débat à sa maniére!
Fais gaffe à pas trop condescendre quand même. Et puis j'ai édité mon message (fausse manip, et il avait deux ou trois fautes...)
Je suis resté trés poli tu remarqueras...

Ce que tu décris fait partie à mon avis du problême global..certaines choses restent tabou Chut

Liberté EGALITE Fraternité

P.S: Je vais faire gaffe de ne pas poster trop. Moi, je suis plutôt insatiable pour ces choses là...4, 5 fois de suite no problem!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 43
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Dim 29 Oct 2006 - 3:41

Deubeule a écrit:

Ainsi je suis choqué, vraiment, par cette généralisation des services publics qui se privatisent via les contacts par "0800 et quelques", à la-peau-du-cul par minute.
[...]
Et en plus, je ne trouve pas de smiley qui reflète ma colère.

+1

Ces numéros surfacturés à l'origine "numéros verts" (renseignements des service publics, après-vente, hotline, services consommateur ...) sont dèsormais des centres de profit à part entière pour certaines entreprises.
Délocalisés à l'étranger ( pays francophone d'Afrique pour la plupart), les télé-opérateurs de ces sous-traitants servent de punching-ball à l'usager ou au client métropolitain. Distanciés de l'activité réelle de l'entreprise, la prestation offerte se résume la plupart du temps à la prise de note.

Avec l'apparition du téléphone mobile et l'extension du marché au "segment" de l'adolescence (voire de l'enfance), on a vu l'explosion du business des SMS (tellement raccoleurs que 3615 ULLA s'apparenterait presque à l'amour courtois à côté).
Mais déjà, l'usage de l'inutile par la population la plus fragile (qui ne peut pas encore mesurer sa consommation à l'étalon-mètre du travail) s'est banalisé.


Fuite en avant des pratiques commerciales, extinction de toute résistance morale : système en surchauffe.

10 9 8 7 6 ... Pape
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Dim 29 Oct 2006 - 21:09

Chevillette a écrit:
juju333diablo a écrit:
Chevillette a écrit:


Déjà, je souhaiterais une démocratie participative....un réel engagement des citoyens dans la chose politique!


A commencer par le buget annuel. 0.2 ou 0.3% de la masse budgétaire seulement est modifiée par les parlementaires (économie matin).

Mais bien entendu, d'un point de vue pragmatique, la mise en oeuvre de la démocratie participative au niveau national semble un exercice extrêmement périlleux.

Beaucoup plus réalisable au niveau local, elle existe apparemment dans certaines communes francaises. Mais il semblerait que ce soit des associations d'habitants qui suppléent dans les faits au vote individuel : ce qui n'est plus tout à fait la même chose.

D'ailleurs, en partant de là, on peut considérer que le poids officieux de l'associatif et du lobbying sur nos représentants nationaux fait sortir la France du champ de la démocratie représentative.

En bref, pourquoi ne pas réclamer plus simplement la stricte application de celle-ci, sans le parasitage des réseaux économiques et sociaux ( trop souvent intéréssés ).
A partir de là, reste encore à trouver la courroie de transmission entre le citoyen et le politique dans un pays de près de 65 millions d'habitants : des suggestions ?
Peut-etre qu'il conviendrait d'impliquer les citoyens dans la vie démocratique sans qu'ils ne deviennent des politiques (adhésion, soupes, cooptation). Donner plus de champ aux associations ou groupes de pression citoyens. Augmenter le nombre de référendum sur des sujets qui concernent les gens dans le but d'intégrer réellement les citoyens en leur donnant une participation concréte et visible dans l'exercice du pouvoir!
Les référendums,c'est bien...mais leurs coût est exorbitant au niveau national....!! Quant au débat démocratique sur la question proposé,c'est de la blague...y' aura toujours des intermédiaires pour y mettre des batons dans les roues ! Qu'on se souvienne de celui sur la constitution Européenne...texte incompréhensible et exégètes exclusivement ouiouistes ! C'est internet qui a porté la contradiction et pas la télé ! La démocratie c'est avoir la liberté et les moyens d'agir pour elle sinon,ce ne serait qu'une idole païenne de plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: L'aigri républicain   Dim 29 Oct 2006 - 21:26

Citation :
Les référendums,c'est bien...mais leurs coût est exorbitant au niveau national....!!

Tu ne crois pas que le sénat, les différentes collectivités locales, les frais liés au niveau de vie des représentants est plus justifié?


Citation :
Quant au débat démocratique sur la question proposé,c'est de la blague...y' aura toujours des intermédiaires pour y mettre des batons dans les roues!
Qu'on se souvienne de celui sur la constitution Européenne...texte incompréhensible et exégètes exclusivement ouiouistes!
C'est internet qui a porté la contradiction et pas la télé!
La démocratie c'est avoir la liberté et les moyens d'agir pour elle sinon,ce ne serait qu'une idole païenne de plus!

Et vu le résultat que l'on sait, ne penses tu pas que 2, 3 coups comme çà d'affilée n'obligerait pas la presse et les élites a une nécéssaire remise en question? au lieu de se déliter tout doucement (cf libé..) pour finir par favoriser la mise au ban, les extrémismes.

Qui ne serait pas concerné si on lui donnait à se prononcer plus souvent y compris sur des questions plus mineures (interdiction de la cigarette, lois sur les différents champs de la vie sociale)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aigri républicain   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aigri républicain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pharisien et le publicain
» Est Républicain, 7 novembre 1990
» laïque royaliste ou républicain ?
» 2012: Le Berry républicain du 21 aout 2012.
» Le Calendrier Républicain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: