LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marc-Edouard Nabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Jean
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 24 Nov 2006 - 21:34

--8<----------- a écrit:
Je voudrais citer un passage de l'immense C.Rayon
A quoi reconnaît-on un mauvais écrivain ?

Réponse : toutes les quinze lignes, on retrouve au moins une fois l'une de ces expressions favorites.

C.Rayon a écrit:
MONTESQUIEU, DIDEROT, ROUSSEAU EN FORCE
--8<----------- a écrit:
spectre du 21 avril en force
T'es pas drôle, 8.

Et en plus, tu t’es fait censurer avec ton canular de merde. C’est vachement nouveau, en plus, les canulars genre "je me fais passer pour un autre" dans la littérature


--8<----------- a écrit:
C.Rayon in Je vous résume ma pensée avec un dessin (mercure de France, 2006)
Toi, t'as le niveau pour Ruquier, en tout cas.

"C.Rayon", je suis moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 24 Nov 2006 - 22:06

Citation :
précision, je ne suis pas Monsieur C.Rayon, c'est juste un homie de forum.
Mouais... Toi ou un autre. Qui peut croire que Mercure de France (ou n'importe quel autre éditeur) aurait publié une merde pareille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toto
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Dim 26 Nov 2006 - 16:17

C'est dommage que ce sujet soit parti en sucette ... Evil or Very Mad

--8<-----------? est à côté de la plaque...
Nabe n'a jamais écrit aucun pastiche de quoi que ce soit ... Tout ses textes ont toujours été entièrement à prendre au premier degré... C'est ce qui fait sa force et sa grandeur...

Ses analyses socio-politiques dans "J'enfonce le clou" ainsi que dans ses deux tracts frappent très juste...
On pourrait dire que Nabe est avant tout un anarchiste , tandis que Soral (qui d'ailleurs avait collaboré à l'éphémère Journal 'La Vérité') est un républicain...
L'un est plus dans l'art, l'autre plus dans la pensée... Mais ça reste très schématique... Les textes de nabe sont très ancrés dans le réel et l'époque également ...

Ce qui est intéressant c'est que tous deux sont actuellement, chacun à leur manière, dans un court-circuitage des circuits officiels de diffusion du discours... L'un et l'autre essaient de passer par d'autres voies que le livre, trop contrôlé... et de toucher de façon plus directe un public (les simples gens qui ne les lisent pas forcément...) qu'ils n'auraient pas touché par le livre, sans que le milieu de la culture, des médias et de l'édition puisse y avoir prise...
- Alain Soral passe par l'infiltration dans le discours politique du FN, qu'il imagine réorienter... (Bonne chance à lui !)
- Nabe qui n'adhérera jamais à aucun parti, réinvente le dazibao et touche en direct les gens dans la rue par l'affichage de ses textes ou la distribution de tracts... Une idée de très grans panache ! king

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Allez, deux pages bien racistes du "Regal des Vermines"... Qu'au moins on sache de quoi on parle...
Rappel: Ce livre est le premier d'un jeune homme de 25 ans... Paru En 1985, en plein boom de SOS racisme et d'avènement mitterandien, une bombe !
Mais le livre est loin de se réduire à un vomi: Les pages sur Céline, sur Thélonious Monk ou sur les parents de l'auteur sont époustouflantes.





@Ajax...
Nabe est un grand écrivain, mais c'est même pas le débat...
Si tu avais aimé "L'Idiot International" à l'époque, jette au moins un oeil à "La Vérité"... C'était il y a deux ans: Une équipe météorique : Nabe, Vuillemin, Ezra Pound, Soral, Carlos, et d'autres ... Tu trouves vraiment que ça ressemble à du Christine Angot ? scratch
Le dernier numéro par exemple:
http://m.e.nabe.free.fr/Verite/n4.pdf

Les autres numeros ici:
http://marc.edouard.nabe.free.fr/extraits/extraits.la.verite.html

Et le tract sur les Pieds Blancs qui figure dans ce fil.
C'est pas possible, J'ai l'impression que ce texte personne ici ne l'a lu :
http://marc.edouard.nabe.free.fr/Les_Pieds_Blancs_Nabe.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 27 Nov 2006 - 14:46

pour poursuivre le débat il faudrait recopier ici les passages, disons, les plus "litigieux" de nabe, où vous nous montreriez la pertinence qu'il y a à lire au premier degré un discours faisant l'apologie de la haine raciale. Mais à nouveau j'ai peur que cela ne défrise le modo.
Revenir en haut Aller en bas
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 27 Nov 2006 - 17:47

J'ai pris connaissance de la comète Nabe pour ses articles sulfureux et violents dans cette merveille de journal qui s'appelait "l'Idiot International" tel que Jean Edern Hallier l'avait relancé à l'époque. Toute ma vie je me rappèlerai d'une parodie d'apostrophe qu'il avait écrite après une performance pour le moins excessive d'Elizabeth Badinter dans l'émission de Pivot. Il avait commué son style propre en un mélange savant entre Sade, pour l'outrage, et Céline pour l'outrance. Elizabeth Badinter était représentée comme une espèce de Justine deuxième version ou comme une de ces jeunes filles rétives des cent ving journées de sodome, violée sauvagement par tous les aristocrates du plateau, hurlant son féminisme pendant que Pivot se carressait dans le coin comme un gros voyeur. Un tel article ne laisse pas indifférent un jeune homme. D'ailleurs, une dizaine d'années plus tard, j'avais croisé l'animal Nabe dans un congrès sur Céline avec sa femme et ses parents et, en bon groupie, je lui avais adressé la parole et nous avions souri ensemble sur cet article délirant.

Je me suis jeté sur Au Regal des Vermines quelques mois après sa première parution à la fin des années 80. Il faut reconnaître qu'à l'époque, il était considéré comme écrivain d'extrême droite par la bienpensance. Notez quand même que dans l'Idiot, il partageait le pain de la subversion avec des gens comme C. Laborde, Besson, Pfister, Edern Hallier, Pajak et Ardisson (oui oui, le guignol de la télé). Dans la liste (non exhaustive) précédente vous avez détecté quelques olibrii plutôt classé à gauche voire à l'extrême gauche.

Enfin bref, à la fin des années 80, les milieux universitaires fascistes (au sens propre) se partageaient Nabe sous le manteau mais avouaient leur gène quand ils y lisaient que l'auteur considère le noir comme la race supérieure.

Au régal des vermines est un ouvrage écrit par un jeune rebelle, fils à papa artiste, volontairement misanthrope. J'ai toujours considéré la misanthropie de Nabe comme quelque chose de forgé de toutes pièces. Comme tout adolescent tardif, il a tenté de reproduire le schéma de vie de son idole. Certains s'habillent et se comportent comme Ronaldinho, collectionnent les étrons comme Philippe Katerine, se tatouent à outrance comme M. Pokora, lui a choisi de faire le pas-beau comme Céline mais distingué et dandy comme Huysmans.

Il ne faut pas lire "Au Régal" comme une oeuvre de pensée. C'est le vomi d'un jeune homme qui se cherche. Rien de plus, rien de moins. Considérer que cet ouvrage est intéressant sociologiquement et politiquement, c'est aussi bête que considérer que la collaboration et le nazisme français est né de la lecture de Bagatelles pour un Massacre.

Je ne lis plus que sporadiquement Nabe. Nabe's Dream m'a tuer. Je trouvais très grossier et complètement vain qu'un auteur aussi peu signifiant puisse innonder notre présent avec ce journal fabriqué. J'ai tenté de reprendre contact avec son oeuvre au travers de "une lueur d'espoir" et de son pavé "Alain Zanini". Ce dernier m'a fatigué, c'est pédant, pompeux et sans véritable grandeur littéraire. On dirait du Angot.

Enfin bref, je trouve très inutile de s'écharper sur M. E. Nabe. Ce n'est pas un grand auteur. Son seul point positif c'est qu'il semble moins mauvais et parfois plus drole que le reste de ses contemporains.

PS : http://marc.edouard.nabe.free.fr/etlittellniquaangot.pdf

Ca sent la jalousie à plein nez et je passe sur les raccourcis ignobles noyés dans de la culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toto
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Mar 28 Nov 2006 - 11:27

ajax a écrit:
le journal de Nabe et Alain Zanini ne sont rien de plus que de l'auto contemplation sous le ton "ha je suis beau, ha aujourd'hui j'ai lu toute l'oeuvre de Kant en version originale, ha je suis si fort, ha Kant il a rien compris, ha je vais embrocher ma copine et lui faire chialer l'anus". En cela, cela ne va pas beaucoup plus loin que la contemplation par Angot de ses propres éruptions hystériques.

Ce sont des ouvrages d'une très grande superficialité métaphysique. Nabe's Dream est une insulte purement et simplement à la vie d'un homme de lettres. Le journal de Nabe n'est ni drôle comme celui de Leautaud ni profond comme celui de Kafka. C'est mou, c'est

Ce sont des hommes de lettres. Ils ne se définissent ni comme écrivains, ni comme romanciers mais comme hommes de lettres. Ils ont beau ne rien dire et ne rien avoir à dire, l'important pour eux c'est d'avoir du style et de la posture. Moi ça ne me suffit pas.
Cher Ajax (ammoniaqué ?),

Les bras m'en tombent... Il y a quasiment un cliché, trois lieux communs et deux idées reçues par mot dans ton dernier message.
Or par ailleurs tu donne plutôt l'impression d'être quelqu'un de capable de se faire un jugement par lui-même...

Sans même parler des liens et extraits que j'ai posté plus haut et qui sont de toute évidence de la littérature mondaine de "gendelettre" Rolling Eyes , Il suffit de lire une page du Journal de Nabe ou d'Alain Zanini pour réfuter ce que tu en racontes...
study
Il suffit de renvoyer les gens au texte...

Après comme dit l'autre : "Chacun mes goûts ! " king

Juste quand même, Par exemple... quand on les lit vraiment, débarrassé des images habituelles on s'aperçoit en fait que c'est le Journal de Kafka qui est drôle et celui de Léautaud qui est profond... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Mar 28 Nov 2006 - 14:59

c'est l'éternelle tragédie du monde des idées que d'être pollué par des petits comiques de classe prépa, repris plus tard au premier degré par des pharmaciens de province.

genre :

Citation :
La question de savoir depuis quand le Dasein est Là comme Etre et comme étant ne se résoud qu'en cassant du youpin, c'est là l'enseignement de la Solution Finale, ce premier commencement, que nous avons répété dans l'histoire, et ce de manière plus profonde que le premier. Les youpins et les bougnoules ne sont pas vraiment morts, ils sont dans le Nirvana, car l'Etre est un Néant, en tant qu'il este, et le Nirvana, c'est le Néant, parole de Teuton. Pour que ce commencement intial, par quoi la conscience-de-quelque-chose devient pleinement consciente de ce qu'il y a de moins chosal dans le Lebenswelt, l'arabosémite et l'humaniste français, ces ennemis non-étreux et devenants qui nous ont créés, portés à stance d'apparaître, et désirent nous combattre, jusqu'à l'anéantissement total, nous, peuples porteurs de l'Idéal Aryaniste Germaniste, devrons désormais nous faire gentils et méchants à la fois, grâce à la confusion que Sainte Elisabeth Nietzsche a créé à partir de la Prophétie Nietzschéenne, cette saloperie humaniste francophile et arabosémite. Nous devons poursuivre la Police Structurale, dont la perfection est Néant, au sens perdominant du Stable, dans le champ clôt de la médecine, et infiltrer l'humanisme français arabosémite, afin d'y propager la Logique de Satan. Gloire à Odin , au Monopôle, et aux Asperges. Nous devons propager l'Aspergisme dans la pourriture humaniste négro-orientale, dont la france est le défenseur, et notre ennemi, que nous avons créés, portés à stance d'apparaître, et que nous combattrons, jusqu'à l'anéantissement total, pour nous élever dans l'Art de la Guerre et Rougir d'Honneur en Enfer.
Nous devrons nous faire résistants et supraconducteurs à la fois, ce qui implique d'exercer discrètement, et dans la bonne humeur, notre faisant-violence, afin de ne pas Etre-Ici, ce qui n'a aucun sens, puisque l'Etre est le Temps. Aussi je vous le dis, my fellow americans, n'oubliez jamais que la Logique vient à bout de toute théorie humaniste, et que la puissance des collisioneurs linéaires viendra à bout de l'Omnipotence Gravitationelle de l'Univers ou Force de Marée. De Puta Madre, et Heil Hitler !

Martin Heidegger, propos synaptiques et apocryphes. (ed Fixo 2006)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 4 Déc 2006 - 20:27

Tiens Ajax, je suis d'accord avec toi sur Nabe et sur Leautaud.
C'est du nombrilisme pur et simple. C'est pas parce qu'on est une langue de vipère qu'on doit pondre 3000 pages pour son journal intime.
Cela dit, Nabe a du style. Le problème c'est qu'il raconte beaucoup de connerie.
Le journal de Léautaud ?
Pfff, j'ai rarement lu une vie aussi chiante. Ce type aigri qui vivait avec ses chats et sa "panthère" me rappelle Brigitte Bardot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 4 Déc 2006 - 20:57

Gérard Miller a écrit:
Cela dit, Nabe a du style. Le problème c'est qu'il raconte beaucoup de connerie.
.

Ben c'est déjà un point pour lui.

La quasi totalité des torches culs publiés n'a aucun style et ne raconte que de la merde en barre ! Leur histoire de chattes rasées, de sodomie frustrée dans un sombre secrétariat fantasmé, le premier dépucelage, la première crotte de kiki, les histoires de queues-scato-uro-nymphoides, de cuisines, de voitures...Des conneries, sans fond, sans portée, sans style... Y' a donc pire que Nabe non...? Et, comble de l'héroïsme, promues par la fange médiatique...Que demande le peuple, l'édition, si ce n'est pire que Nabe...

Nabe a le mérite d'élever le titre littéraire...Au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 4 Déc 2006 - 21:03

Gérard Miller a écrit:

Le journal de Léautaud ?
Pfff, j'ai rarement lu une vie aussi chiante. Ce type aigri qui vivait avec ses chats et sa "panthère" me rappelle Brigitte Bardot.

Je suis d'accord sur ce point. Par contre j'adore le lire car il me fait hurler de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: NABE CÉLINE HOUELLEBECQ ET REBATET   Mar 12 Déc 2006 - 20:14

Subversivio a écrit:
La première chose que je peux dire c'est : Pourquoi va-t-il chez Ruquier ?
Cela m'a au moins permis de le remarquer, c'est grâce à ce passage TV que j'ai acheté son livre Au régal des vermines en le reconnaissant dans une librairie à Paris. Je l'ai feuilleté, et :

1° Je tombe d'emblé sur ce passage où Nabe fait l'apologie de Céline (que j'étais tout juste en train de découvrir...) voir en particulier pages 182 à 186 :
« Je considère ceux qui ne sont pas sensibles à Céline comme des handicapés physiques ! » (p.184)
« Je pèse mes mots : Céline est à lui seul aussi important que le Jazz. [...] Céline est bien le Maître dont on peut tout apprendre, de tous les côtés possibles. Pas plus généreux que lui. Il est là pour tout nous apprendre. » (p.185)

2° J'ai vu que la réédition de ce livre (datant de 1984) contenait une préface inédite (daté de 2005) où Nabe fait le bilan de sa carrière d'écrivain en faisant le parallèle avec celle hyper glorieuse de Houellebecq (dont j'avais lu tout les romans) que Nabe a personnellement connu puisqu'ils habitaient en face l'un de l'autre !...

J'ai donc acheté le livre... Après lecture j'ai vu que Nabe faisant aussi l'apologie de REBATET (1903-1972) en p. 167-173 - également ami de Céline (1894-1961) *** – pour son fameux roman Les deux étandards (1943-1952) dont un libraire fan de Céline m'a effectivement confirmé que c'était un roman génial à lire absolument (pour ne pas mourir trop con) car au moins du même niveau que ceux de Céline...

*** voir les photos de REBATET (1903-1972) et CÉLINE (1894-1961) ensemble à MEUDON chez Céline dans REBATET, Qui suis-je? (éd. Pardès, 2004) en pages 81, 95, 107 et 112.

Dans la même collection également un CÉLINE Qui suis-je? (éd. Pardès, 2005) : voir en particulier le superbe Chapitre V "LUCIDITÉ, RÉVOLTE ET FATIGUE"

Ainsi, Nabe écrit dans Au régal des vermines sur Les deux étandards (que Rebatet a en grande partie écrit pendant ses années de prison de 1945 à 1952), p. 172 :
Citation :
Les deux étandards sont le plus grand roman depuis Mort à crédit. Enfin un vrai roman, pas un essai de roman [...] rempli de personnages, avec une histoire, un suspens, des thèmes, une philosophie, un témoignage, des situations de la psychologie, des visions... Dans la grande tradition. Bien sérié sur la question romancée. Magnifique. Symphonique.


Dernière édition par JOHN le Ven 4 Juil 2008 - 22:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Jeu 21 Déc 2006 - 22:19

les débats sur le forum ont eu raison de moi : je ne lirai pas Nabe. Pas le temps pour des imbécilités même écrite avec du style.

Les petits écrivains qui se la jouent "Sigmaringen 1945", cela ne m'a jamais branché. les Brasillach, les Rebatet tous des exaltés mystiques dans des corps de fiottes.

Bref, la vie est trop courte pour se perdre dans les diahrrées littéraires et pseudomondaines d'un petit névrosé urbain. Il ressemble farouchement à ceux qu'il dit combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Jeu 21 Déc 2006 - 23:18

Vous avez totalement raison, cher ami.

Proust, Lautréamont, l'immense Mallarmé, Artaud et compagnie n'attendent que d'être lus, redécouverts, dégustés, en lieu et place de mégalomanes jouant dans la cour des petits.

Pas le temps pour ces proses nauséeuses de sous-Célines.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 2:54

Alban de St-Hilaire a écrit:
Les écrits de ce monsieur Nabe ne tournent guère qu'autour d'un seul et unique sujet : lui. Son nombril est sa source d'inspiration principale, mais n'est pas Proust qui veut.
Une fois expulsés, ses rôts aigres de petit garçon gâté retombent comme un soufflé, d'autant que le monsieur ne doit avoir aucun courage physique, il est différent en cela d'Alain Soral.
Il s'est fait casser la figure par Georges-Marc Bénamou après le fameux Apostrophes de 1985.
Autant le Régal est jouissif à lire, c'est même un bon paphlet, à ne pas prendre au pied de la lettre, bien évidemment, autant tout le reste, il me semble, n'est que prose mégalomane délirante, vomissures amères sur tout et n'importe qui, et avis à l'emporte-pièces : il parle de rock sans avoir jamais rien écouté d'exaltant dans ce genre musical, descend tous les écrivains ayant un minimum de succès (heureusement que Soral n'est pas auteur de best-sellers, auquel cas Nabe en serait un farouche ennemi...).
Les quelques fans (dont j'ai fait, il fut un temps, partie intégrante) intervenant sur le forum ne paraissent pas connaître les écrits de Marc-Edouard : lorsqu'on dit blanc, il dit noir. Tout ce que la masse aime est forcément méprisable. des milliers de feuillets ont été gâchés par ses excès de graphomane hystérique sur le Jazz (musique pourtant rasante, au demeurant), la religion (les athées taxés de mauviettes), les femmes, les homosexuels, les Juifs, les Arabes, ...
Lisez le Régal pour son côté humoristiqueet sa surenchère voulue et arrêtez-vous là, le reste (je parle en connaissance de cause) n'est pas bien excitant.

Embauché !

signé : le rédac chef des inrockuptibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 10:57

C'est du facile, ça, monsieur Maggle.
Raisonnement d'un manichéisme affolant : dès que l'on n'apprécie pas ce monsieur, on se retrouve, selon vous, dans la case "Inrockuptibles". Merci du cadeau, mais je ne mange pas de ce pain-là, mon ami : et puis, remettez-vous, quoi, Nabe en a descendu bien d'autres pour que l'on soit choqué dès que l'on touche à un seul de ses cheveux...
Enfin, réduction ad-inrockuptiblum, c'est classique lorsque tous les arguments ont été épuisés.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 12:56

Ecoute mon nobliau,

J'ai fait court dans la vanne pour éviter d'avoir à me colleter une réponse fastidueuse et point par point à ton fât pensum.

Alors si tu veux jouer, allons-y.

Mais je m'appliquerai moins à prendre la défense de Nabe qu'à détruire méthodiquement ton catalogue d'opinions sur sa personne. Tu me sembles d'ailleurs correspondre exactement à tout ce que tu feins de lui reprocher.

Un truc encore : c'est peut-être dans les domaines de ton daron que le mien allait déterrer des patates pour nourrir sa famille... Moi, ce sont tes inepties que j'irai déterrer pour pourrir la tienne...

Alors, tu veux toujours jouer mon nobliau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 13:27

Vous me semblez fort nerveux, Maggle. Sans doute une tirette sur le chibre remédierait à tout cela, quoique, c'est encore très peu sûr.
Quant à ce vieux Marc-Edouard, on n'en a, somme toute, pas grand chose à faire, c'est une oeuvre qui "est et restera minuscule", comme dirait ce sale gauchard de Jean-François Kahn.

Réconcilions-nous, mon ami, vivons dans l'harmonie la plus parfaite sur ce forum, comportons-nous en gentlemen, voulez-vous...

Je regrette un tantinet que nous soyons, après si peu de temps, déjà en froid : pardonnez mes excès comme je daigne à présent pardonner ceux de Marc-Edouard.

Au plaisir de pouvoir m'entretenir avec vous dans un calme olympien.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 13:57

Les voilà bien là les aristos-néo-bourges : dès que ça a pas un flicard sous la main, ça se débalonne !

Tes ancêtres au moins avaient le sens du duel pour laver leur honneur...

Citation :


Les mains blanches, paroles de Monthéus et musique de R. Chantegrelet :

Voyez donc cet aristocrate,
Pâle gommeux qui fait des épates,
Il passe sa vie à nocer,
A vingt ans c'est déjà cassé.
Comme une femme ça a des faiblesses,
Ca veut jouer à l'ancienne noblesse,
Incapable de gagner son pain,
Voilà le type du vrai gandin.

Il a les mains blanches,
Les mains maquillées,
Il a les mains blanches,
Par la honte souillées.
Ca sent la paresse, c'est mou, c'est gnan-gnan,
Voilà c'qu'on appelle des mains de feignant !

Voyez donc ces hommes en soutane,
Soi-disant sur eux l'Bon Dieu plane,
Ils prônent Moïse et Jésus-Christ,
Mais font l'contraire de leurs écrits.
Oui Moïse était un apôtre,
Jésus-Christ mourut pour les autres,
Tandis qu'vous, prêtres, pasteurs, rabbins,
Votre but, c'est l'or, le butin !

Ils ont les mains blanches,
Les mains maquillées,
Ils ont les mains blanches,
Par la honte souillées.
Ca sent le tartuffe, l'avare, le gripp'sous
Voilà c'squ'on appelle des mains de filou !

Voyez donc ces hommes politiques,
Vrais paillasses à gueule tragique,
Qui pour aller au Parlement
Au peuple font du boniment :
J'vous promets les r'traites ouvrières,
J'vous promets la fin d'vos misères,
Ils se votent d'abord et comment !
Pour eux-mêmes quarante-et-un francs !

Ils ont les mains blanches,
Les mains maquillées,
Ils ont les mains blanches,
Par la honte souillées.
Ca sent le roublard, ça sent le malin,
Voilà c'qu'on appelle un poil dans la main !

Voyez donc cette foule tapageuse,
Que'qu' fois gaie, souvent malheureuse,
Oui ce sont de brav'ouvriers,
C'est la masse des sacrifiés.
Ils reviennent du bagne de l'usine,
Ils sont pales, ils ont mauvaise mine,
Hommes et femmes, vrais gueux, meurt-de-faim
Qui engraissent un tas de coqins !

Leurs mains n'sont pas blanches,
Ils ont travaillé,
Leurs mains n'sont pas blanches,
Elles sont meurtries, broyées.
Ca sent le courage, la force et l'honneur,
Voilà c'qu'on appelle des mains d'travailleurs !


Dernière édition par MAGGLE le Ven 22 Déc 2006 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Ven 22 Déc 2006 - 14:04

Monsieur Maggle, je vous demande de vous arrêter !
Vos propos discourtois ne vous font pas honneur.
On s'adresse pas de la sorte à un membre de la famille de Saint-Hilaire qui a tant donné à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 54
Localisation : IDF
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Dim 7 Jan 2007 - 11:25

Toto a écrit:
Allez, deux pages bien racistes du "Regal des Vermines"... Qu'au moins on sache de quoi on parle...

Nabe est un grand écrivain, mais c'est même pas le débat...
Si tu avais aimé "L'Idiot International" à l'époque, jette au moins un oeil à "La Vérité"... C'était il y a deux ans: Une équipe météorique : Nabe, Vuillemin, Ezra Pound, Soral, Carlos, et d'autres ... Tu trouves vraiment que ça ressemble à du Christine Angot ? scratch
Le dernier numéro par exemple:
http://m.e.nabe.free.fr/Verite/n4.pdf

Les autres numeros ici:
http://marc.edouard.nabe.free.fr/extraits/extraits.la.verite.html

Et le tract sur les Pieds Blancs qui figure dans ce fil.
C'est pas possible, J'ai l'impression que ce texte personne ici ne l'a lu :
http://marc.edouard.nabe.free.fr/Les_Pieds_Blancs_Nabe.pdf

Je suis en train de lire ce livre " Au régal des vermines "
Tout d'abord ME Nabe est un écrivain de grand talent, une plume rare qui semble facile.
Il a un talent de description absolument fantastique.

Ensuite, il a des idées pour le moins subversives.
Il s'en prend à tout le monde sauf aux blacks.

Je pense qu'il écrit cela aussi parce qu'il ne s'aime pas vraiment,il l'écrit aussi d'ailleurs,
Les pages sur le jazz sont sublimes, celle sur la religion catholique trop violente quand même à mon gout.

Evidemment, il n'est pas vraiment politiquement correct, c'est le moins que l'on puisse dire, c'est plutôt un ovni dans le paysage actuel mais qui sait.

S'il voulait bien faire un roman fleuve passionné, il pourrait devenir le plus grand écrivain du XXIème, il en a le talent, il pourrait écrire "les misérables du XXIème"

Je vous conseille l'intro sur Houllebeck dans "le régal des.." , c'est très bien écrit comme toujours et écrit avec bcp de sensibilité et de vérité.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------
MAGGLE a écrit:
Maxime a écrit:
Bon parlons sérieusement, je n'ai lu que "l'éloge des vermines" de Nabe

Tu fais erreur : ce n'est pas l'Eloge des Vermines mais le Regard des Vermines... Hé

Sinon, tu peux effectivement commencer par Oui ; et sioui tu peux aussi acheter Non par la même oukase... Les deux livres compilent ses textes parrus dans l'Idiot et autres journaux. Moi c'est par l'Idiot que je suis devenu accro.
En fait non, je viens d'aller vérifier, c'est bien : Au régal des vermines Biz
MDR... Allez je m'en vais en reboire une? en attendant le OUI de NABE Masturb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandroi.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 8 Jan 2007 - 0:27

ajax a écrit:
Toto a écrit:
Maxime a écrit:

S'il voulait bien faire un roman fleuve passionné, il pourrait devenir le plus grand écrivain du XXIème
C'est déjà fait ... http://minilien.com/?CFbxzVXSwx
mais c'est franchement de la grosse merde.
Ne touche pas à Nabe, malheureux, tu vas t'attirer les foudres des rebelles en chaleur.Toucher à leur icône, c'est comme leur mettre un doigt dans le cul à sec : la douleur est trop insoutenable pour ne pas qu'il réagissent.
Il n'y a que le Régal de valable : le reste n'est que de la chiure de mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Toto
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 8 Jan 2007 - 1:19

Allez, Je fais mon coming-Out... Oui, je suis un fervent Nabien... affraid
mais j'assume...

@Ajax : Pourtant tu as l'air de l'avoir lu quand même... Et si en plus tu as pris la peine de lire les 4000 pages du journal, ça tient carrément du masochisme...

@Milos: Toi évidemment tu gémis de bonheur quand on te met un doigt dans le cul... :coeur: :coeur:

Bon, voici les trois premières pages de cette scandaleuse merde inommable, en pluspixellisé ça peut même pas servir de papier-cul...

"Au beau milieu du chemin de notre vie je me trouvai dans une sacrée merde" d'un côté...
"Je m'appelle Robert, et je suis au bout du rouleau " de l'autre...

Littérairement c'est pas la même chose c'est vrai ...

Aprés, comme dit l'autre, "chacun mes gouts !" :joker:

http://perso.orange.fr/palomar/images/AZ_1.JPG
http://perso.orange.fr/palomar/images/AZ_2.JPG

------------------------------------------------------------------------------------------------

Osiris a écrit:
Toto a écrit:
MAGGLE a écrit:
Marrant que des lepénistes utilisent cet extrait pour leur compte, alors que Nabe y fait bouillir lepénistes et antilepénistes dans la même marmite de merde...
Tout à fait ! ... J'espère toutefois que tu ne parlais pas de moi à propos des "lepenistes qui utilisent cet extrait pour leur compte" ...

Nabe dérange les lepenistes autant que les anti-lepenistes... C'est je pense d'ailleurs une des raisons pour laquelle il est occulté par Soral ... Pas fréquentable, décidément...
Cross

Au fait pour ceux qui sont intéressés par le texte complet, ça se trouve ici (p.13): http://marc.edouard.nabe.free.fr/eternite_1.pdf

Nabe est tellement islamophile et arabophile qu'il pense que les attentats du 11 septembre 2001 ne peuvent pas être une opération militaire américaine pour provoquer la guerre en Afghanistan et en Irak; que c'est un attentat islamiste pour se venger de l'Occident des souffrances du Tiers-Monde. Sa vision a de grosses limites pour un écrivain subversif.
Ce n'est pas un "écrivain subversif" ! (C'est pourquoi il est subversif justement ...)

Céline non plus n'était pas un écrivain subversif, par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Lun 8 Jan 2007 - 19:39

prometheus a écrit:
laurent666 a écrit:
ajax a écrit:
Une lueur d'espoir était pas mal aussi. Je déteste Nabe pour son journal et Alain Zanini. Ce bouquin a pu survivre chez moi uniquement parce qu'il n'est pas fait de papier lotus et que j'ai les fesses sensibles.
On peut lire aussi "Morceaux choisis". C'est une compil' de ses bouquins, sous forme d'abécédaire. J'ai bien aimé.

http://www4.fnac.com/Shelf/article.aspx?PRID=1781663
Nabe a un talent monstrueux mais il le gache en écrivant trop et en baclant ses livres. Ses meilleurs livres sont le regal et le bonheur je trouve, les seuls où le style est vraiment interressant.

Nabe se reclame des écrivains maudits tels Rebatet ou Leon Bloy mais il ne leur arrive pas à la cheville. Il ferait mieux de s appliquer à ecrire un vrai livre plutot que de continuer à commenter vainement l actualité sur ses tracts fadasses.
Enfin, vu la nullité de la creation littéraire francaise actuelle, Nabe sort largement du lot, et sa lecture reste plaisante. Mais il pourrait faire tellement mieux....
Il se prétend écrivain maudit mais il a quand même une tribune très ouverte dans les médias actuels (en comparaison avec un Leon Bloy) et surtout, c'est devenu un jet-setter à sa manière et ne s'en cache pas. Je prends pour exemple son tract sur Zidane où il dit qu'il a assisté à la finale de la coupe du monde en compagnie de Stomy Bugsy et Amel Bent.... C'est réducteur de ma part mais quelque part, c'est révélateur. Même les oulipiens constituaient un pack de penseurs tout en déconnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean baptiste
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 151
Age : 40
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Mar 9 Jan 2007 - 3:48

je suis le seul à l'avoir bien connu étant gosse (entre huit et douze avec une apogée à dix avec jean edern, c'était un proche de mes parents) et le gosse que j'étais avait une bonne intuition du personnage (un être d'une causticité rare qui m'a surnommé affectueusement par la suite "le petit abdallah" en référence à l'enfant gâté irascible dans Tintin au pays de l'or noir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-baptistea.hautetfort.com/
Maxime
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 54
Localisation : IDF
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   Mar 9 Jan 2007 - 9:50

ajax a écrit:
sK!z0 a écrit:
ajax a écrit:
l se prétend écrivain maudit mais il a quand même une tribune très ouverte dans les médias actuels (en comparaison avec un Leon Bloy)
C'est clair que le tribune mediatique accordée à Leon Bloy est inexistante, des ennuis techniques ? On le croirait mort ! Ha bon ? On t'as pas dit...
tu as bien compris que, de son temps, Bloy n'était pas souvent dans la presse de son époque alors que Nabe, tu le vois dans presque toutes les émissions.
Non cela c'est faux !!

Léon Bloy était publié dans des journaux comme Action Française ou le Petit Journal et M E Nabe dont je ne veux pas paraitre être le défenseur ici, n'est invité quasiment jamais à la télévision ou la radio. La presse littéraire parle peu de ses livres aussi.

Ce qui est vrai par contre, c'est que Nabe utilise particulièrement efficacement Wink le peu de fois où il passe, pour faire parler de lui par les scandales et surtout par un victimisation de ses passages télévisuels.

-------------------------------------------------------------------------------------------------
prometheus a écrit:
Nabe a un talent monstrueux .....
Enfin, vu la nullité de la creation littéraire francaise actuelle, Nabe sort largement du lot, et sa lecture reste plaisante. Mais il pourrait faire tellement mieux....
Je suis d'accord avec vous pour le talent
Ci joint l'éloge funéraire de ME Nabe à JE Hallier, toujours cet art de la description.
http://www.dailymotion.com/video/xshjy_mort-de-j-e-hallier-1997

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Toto a écrit:
@maxime...

Oui... Très bien écrit mais très mal lu l'extrait sur Hallier...

Rien ne vaut de toute façon Nabe se lisant lui-même...
Et en particulier cet immense moment de télévision ou Nabe jette son texte sur Jean-Marie Le Pen à la face de Gerard Miller devant un Dieudonné encore naïf estomaqué...
:joker: king

http://www.dailymotion.com/visited/search/Nabe/video/xjvg4_nabe-a-tapage-dieudonne-miller

Il faut regarder jusqu'au bout, c'est dans la deuxième moitié que ça se passe...
Personne ne réussira à mieux décrire, que Nabe, les anti-lepinistes.
En quelques lignes digne de Maurras ou de Céline, il flèche à vie toutes ces crapules qui vivent à l'année de cela.
C'est hors concours mais je sais aussi que Nabe est en dehors de tout et que personne ne peut vraiment le situer mais quel génie !!

La seule chose qu'il aime, semble t il, est le jazz :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandroi.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc-Edouard Nabe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc-Edouard Nabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES COLLABEURS Marc-Edouard Nabe
» Marc-Edouard Nabe
» Comment définir le fait d´être Juif ?
» 2005, l'étrange mort passionnelle d'Edouard Stern
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Nabe le nabab-
Sauter vers: