LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vos rëves musicaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Lun 11 Mai 2009 - 23:28

Petite précision pour les rêves musicaux :

Un simple copier-coller des paroles d'une chanson n'est pas la transmission d'un rêve musical mais un simple copier-coller des paroles, rien de musical là-dedans.

Efforcez-vous de poster ici quelque chose de vraiment musical, c'est-à-dire une vidéo sonore, voire une partition ou un fichier son (si l'on peut copier une chose pareille sur ce forum, je l'ignore), mais si vous voulez copier simplement des paroles, allez plutôt du côté des fils de poésie (je crois qu'on en a quelque part).

Ou alors même sans musique, décrivez une émotion musicale et soyez dans le sujet. Mais les lyrics tout crus, ça n'intéresse personne dans ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxtor
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Mer 13 Mai 2009 - 3:30

Mon rêve musical est de faire un boeuf avec le maestro de l'amour Barry White.. sur cette chanson


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Epanchement du songe dans la réalité   Sam 6 Juin 2009 - 6:24

.

VERS DORES

Eh quoi ! tout est sensible. (Pythagore)


Homme ! libre penseur ! te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ?
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant :
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;
Un mystère d'amour dans le métal repose ;
"Tout est sensible!" Et tout sur ton être est puissant.

Crains, dans le mur aveugle, un regard qui t'épie :
A la matière même un verbe est attaché...
Ne la fais pas servir à quelque usage impie !

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché ;
Et, comme un œil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Sam 6 Juin 2009 - 10:01

Emiliana Torrini, Lifesaver



Lifesaver
Your timing's really strange
Catch me later
But can you please be late

And it's funny how your thoughts think they're right at all
And it's funny how your cause makes no sense at all

Lifesaver
Let's play a little game
Catch me later
But make sure you'll be there late

And it's funny how it seems you're doing things
And its funny how you find your peace of mind

Lifesaver
I'm cancelling our date
Lifesaver
It's time you had a break

Lifesaver
I'm cancelling our date
Lifesaver
My saver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Mar 9 Juin 2009 - 10:56

Lhasa De Sela : "Small Song". La vidéo n'est pas l'officielle mais personnellement je l'adore.
Quant à la talentueuse Lhasa, j'aime beaucoup l'amour qui se dégage de sa personne et de ses chansons. Un univers touchant et vrai. J'envie les personnes qui vont la découvrir pour la 1ere fois.......





I made a small small song
I made a small small song
I sang it all night long
All through
The wind and rain
Until the morning came

This song is my small song
This song is my small song
I sang it all night long
And when
The morning came
I had to start all over again

My song is so so small
My song is so so small
I could get down and crawl
Searching from
Wall to wall
And never see
Anything at all

How could you hate
Such a small song ?
How could you hate
Such a small song ?
If i was right
I would be wrong
Don’t be afraid
It’s just a small song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Mar 9 Juin 2009 - 11:10

Magnifique vidéo, merci Succube pour cette découverte précieuse.
Je me suis permis de centrer la vidéo au-dessus du texte.

Tu peux nous en trouver d'autres comme ça, je t'y encourage...

Bonne journée à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Mar 9 Juin 2009 - 12:29

Merci, ça fait plaisir. Si j'arrive à en dégoter d'autres, je n'hésiterai pas à les poster.
Sinon la vidéo centrée, c'est effectivement mieux.

bonne journée à toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Jeu 11 Juin 2009 - 11:44




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Dim 13 Sep 2009 - 0:34

Mohammad et Homayun Shajarian. Suite de la méditation sur le cœur proposée dans le fil "Perspectives traditionnelles".
Ce morceau est extrait du concert donné pour la ville de Bam, ravagée par un tremblement de terre.




(Entre parenthèses : Youtube ou la possibilité de lire des commentaires consternants de connerie sous des manifestations d'une beauté céleste qui donne la chair de poule. Un raccourci de l'univers, en quelque sorte.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Ven 25 Sep 2009 - 22:53



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Ven 25 Sep 2009 - 23:25

"Eho ena mistiko — J'ai un secret... qui embellit toute chose.
Tous les oiseaux du ciel le chantent,
on l'entend même sortir des pots de basilic.
Ce secret brille dans mon regard,
et il fait naître joie et beauté tout autour de lui.
C'est un mot, un seul mot,
et la nuit tous les jasmins chantent ce même secret."
Musique de Manos Hadjidakis (Jamais le dimanche),
chantée par Aliki Vouyouklaki.
Film : environ 1955. Titre pour l'instant inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Jeu 29 Oct 2009 - 22:07

Une scène finale du très beau film The Princess and the Warrior de l'Allemand Tom Tykwer (bande-annonce ici). Musique originale écrite par le réalisateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Sam 2 Jan 2010 - 17:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Sam 9 Jan 2010 - 2:53




La mort du Loup

Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçus les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçait la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maitre revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adorait les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées,
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris,
Alors il a saisi, dans sa gueule brulante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante,
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu, qui traversaient sa chair,
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.


J'ai reposé mon front sur mon fusil sans poudre,
Me prenant à penser, et n'est pu me résoudre
A poursuivre sa Louve et ses fils qui, tous trois,
Avaient voulu l'attendre, et, comme je le crois,
Sans ses deux louveteaux, la belle et sombre veuve
Ne l'eut pas laissé seul subir la grande épreuve ;
Mais son devoir était de les sauver, afin
De pouvoir leur apprendre à bien souffrir la faim,
A ne jamais entrer dans le pacte des villes,
Que l'homme a fait avec les animaux serviles
Qui chassent devant lui, pour avoir le coucher,
Les premiers possesseurs du bois et du rocher.


Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes,
Que j'ai honte de nous , débiles que nous sommes!
Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
C'est vous qui le savez sublimes animaux.
A voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse,
Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.
-- Ah ! je t'ai bien compris, sauvage voyageur,
Et ton dernier regard m'est allé jusqu'au cœur.
Il disait : " Si tu peux, fais que ton âme arrive,
A force de rester studieuse et pensive,
Jusqu'à ce haut degré de stoïque fierté
Où, naissant dans les bois, j'ai tout d'abord monté.
Gémir, pleurer prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le sort a voulu t'appeler,
Puis, après, comme moi, souffre et meurs sans parler."

Alfred de VIGNY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Dim 10 Jan 2010 - 15:09





Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Étoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J’ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène...

Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.



« El Desdichado », Gérard de Nerval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Mer 3 Fév 2010 - 0:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Lun 1 Mar 2010 - 19:56


La méditation du bambou creux

Une nouvelle méditation d'Osho, la méditation du bambou creux :

Lorsque vous vous reposez, sentez que vous êtes simplement comme un bambou, à l'intérieur complètement creux et vide. Et en fait c'est le cas : votre corps est tout comme un bambou et à l'intérieur il est creux. Votre peau, vos os, votre sang, tout fait partie du bambou et à l'intérieur il y a de l'espace, un vide.

Lorsque vous êtes comme un bambou creux reposez à l'aise dans votre corps, assis avec une bouche complètement silencieuse, inactive, la langue silencieuse et touchant le palais, ne vacillant pas avec des pensées, le mental observant passivement, n'attendant pas rien en particulier, sentez-vous tel un bambou creux - et soudain une énergie infinie commence à se déverser en vous, vous êtes rempli d'inconnu, de mystérieux, de divin.

Un bambou creux devient une flûte et le divin commence à en jouer. Une fois que vous êtes vide, il n'y a aucune barrière pour que le divin entre en vous.

Essayez ceci : c'est l'une des méditations les plus belles, la méditation de devenir un bambou creux. Vous n´avez besoin de rien faire d´autre. Vous devenez simplement cela - et tout le reste se produit. Soudain vous sentez que quelque chose descend dans votre vide. Vous êtes comme une matrice et une nouvelle vie entre en vous, une graine se dépose. Et un moment vient où le bambou disparaît complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Dim 21 Mar 2010 - 13:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Remède de Fortune   Ven 16 Avr 2010 - 20:14



Chant royal de l'arbre de vie

Le maistre ouvrier en vraye agriculture
Planta jadis au terrestre verger
Arbres plusieurs, de fruict et floriture
Belles a veoir et doulces a manger ;
Dont ordonna une fructueuse ente
De ses clozier et cloziere estre exempte
Du fruict cueillir ; mais le serpent hideux
Si fort souffla qu'en mangerent tous deux,
Soulz fainct blazon de parole fardee ;
Pour ce fut veue a l'occasion d'eux
L'arbre de vie en tout temps bien gardee.

L'arbre touchee avoit telle nature
Que la science aprenoit de leger
Du bien et mal, et par coup d'avanture
Faisoit la vie au mangeant abreger ;
Mais se l'homme eust en pensee innocente
Gardé justice originelle absente,
Au mesme instant qu'en desir convoiteux
Gousta le fruict deffendu, fort piteux,
N'eust sa fortune en tel point hazardee ;
Car il avoit pour repas non doubteux
L'Arbre de Vie en tout temps bien gardee.

Moult différente est l'arbre en nourriture
A celle ayant goust de mortel danger,
Elle preserve ung corps de pourriture,
Et vivifie en tout sans rien changer ;
Elle a vertu si grande et excellente,
Que ne l'actaint froidure violente
Grésil, frimas, gresle, vent despiteux,
Divers oraige estrange et hazardeux
N'ont la beauté de son tainct blasfardee ;
Mais fut et est pour humains souffreteux
L'Arbre de Vie en tout temps bien gardee.

Le cherubin du verger ayant cure
Garde tousjours celle arbre endommager ;
Glayve trenchant et ardente closture
Font de ce lieu tous perilz estranger.
Or entendons, Eve est l'arbre dolente,
Marie aussi celle très redolente* ;
L'une a porté germe deffectueux,
Et l'autre si très digne et vertueux
Que par luy fut paix au monde accordee ;
Dont bien se nomme, a tiltre sumptueux,
L'Arbre de Vie en tout temps bien gardee.

Le Createur voulant sa creature
Du fyer dragon plutonique venger,
L'arbre a gardee entiere sans fracture,
Et mal n'y sceut loy commune exiger ;
Corruption d'originelle sente
Onc n'encourut, et fault que d'elle on sente
Racyne, tyge et branches vers les cieux
Estre exaltez, sans ce qu'aer vicieux
Ayt la vertu de sa fleur retardee ;
Veu qu'a produit fruict sur tous précieux,
L'Arbre de Vie en tout temps bien gardee.

Prince du puy, ne soions soucieux,
Fors d'humble bouche et cueur devocieux
Tenir la Vierge, en concept regardee,
Estre en despit des faulx seditieux
L'Arbre de Vie en tous temps bien gardee.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Lun 17 Mai 2010 - 20:59



La vie est un songe


Tout n'est plein ici bas que de vaine apparence,
Ce qu'on donne à sagesse est conduit par le sort,
L'on monte et l'on descend avec pareil effort,
Sans jamais rencontrer l'état de consistance.

Que veiller et dormir ont peu de différence,
Grand maître en l'art d'aimer, tu te trompes bien fort
En nommant le sommeil l'image de la mort,
La vie et le sommeil ont plus de ressemblance.

Comme on rêve en son lit, rêver en la maison,
Espérer sans succès, et craindre sans raison,
Passer et repasser d'une à une autre envie,

Travailler avec peine et travailler sans fruit,
Le dirai-je, mortels, qu'est-ce que cette vie ?
C'est un songe qui dure un peu plus qu'une nuit.


Jacques Vallée des Barreaux (1599-1673)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Karaoké at home !   Lun 24 Mai 2010 - 22:38



Que jamais la voix de l'enfant en lui ne se taise, qu'elle tombe comme un don du ciel en offrant aux mots desséchés l'éclat de son rire, le sel de ses larmes, sa toute-puissante sauvagerie.

Louis-René des Forêts, Ostinato (1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Lun 24 Mai 2010 - 22:46



C'est toujours ce qui éclaire qui demeure dans l'ombre.

Edgar Morin, Le Paradigme perdu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Lun 21 Juin 2010 - 1:05



Vocês não sabem quanto valem 5 minutos da vida !
e nunca nunca nunca nunca vão saber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Dim 4 Juil 2010 - 3:32

Là pour le coup...


Oshun : En effet. C'est comme voir Michel-Ange et Léonard peindre un mur ensemble. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   Jeu 5 Aoû 2010 - 1:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos rëves musicaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos rëves musicaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» des désastres musicaux...
» Jeudis musicaux de la Chapelle royale
» Organisation Musicale
» Pompe à vélo musicale
» modes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ESTHETICA :: Tire-lyre-
Sauter vers: