LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre parisien, de nos jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etre parisien, de nos jours   Dim 18 Fév 2007 - 20:33

Avez-vous vu la nouvelle campagne de pub, dans les rues de Paris?
En gros, et au frais de qui, hein?, on voit une affiche prônant une plus grande solidarité envers les sans papiers, sans logis et sans emplois.
"Parisien autrement"
http://www.parisienautrement.com/

L'idée est louable, en effet, mais pourquoi associer personnes dans la misère avec le mot "sans"?
Surtout que les sans papiers n'ont aucun lien avec les sans emplois et sans logis, étant donné qu'ils n'ont aucune légitimité à résider en France?

Quel scandale, une insulte pour un travailleur, enfin, azu chômage que l'on met dans le même sac qu'une personne qui viole la loi(clandestin), aidé par toutes les associations qui ne font que monter les Français les uns contre les autres(travailleur contre bobo), au sujet de personnes non désirées!
Encore une solidarité partiale...
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 1:04

Bienvenue en URSS!!!

C'est comme le mot "PARTAGE"...dans un siècle où tout s'achète et se vend!

C'est AUDIARD qui faisait dire à Bébel:" on partage la merde,jamais le pognon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 2:25

Etre collabo à paris décidément c'est le mot d'ordre.

J'ai un bon sloggan publicitaire pour les bobos à mauvaise conscience :

"Protégeons et nourissons le tiers monde jusqu'à ce qu'il n'y ait plus un lové pour nous et que l'on s'enfonce définitivement dans une situation inextriquable".
ou,

"Je suis en vue mediatiquement, il faut que je bouste ma carrière et que je préserve mon milieu de tafiole showbusinessienne, donc au lieu d'être humain avec mes compatriotes, je vais plutot exploiter la misère du tiers monde pour faire mousser ma conscience d'abominable bobo".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 11:54

Une interrogation... si je galère, Delanoë m'offrira l'hospitalité ? Lang, Hollande... ? Ou cette hospilité n'est à imposer qu'aux travailleurs ? Ils veulent une "fraternité mondiale et sans frontière", bien qu'ils commencent au lieu de faire commencer les autres.

Je suis fatigué, vraiment.


Tiens, dernière mode à Nice, l'équipe de Peyrat a autorisé la pousse de nombreux nouveaux panneaux publicitaires où s'installeront la laideur marchande devant les façades de la belle époque. Lorsque l'on sait, le gérant être un certain J.Decaux... on se doute de la magouille.
Revenir en haut Aller en bas
Maxime
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 55
Localisation : IDF
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 13:23

Si on regarde bien cette affiche, on ne sait pas vraiment si la jeune femme accueille ou repousse...
Regardez bien !!
Elle repousse à mon avis en disant qu'elle accueille et ce n'est pas le hasard.

Maintenant et c'est Gérard Miller qui m'y a fait penser quand il a dit :
"Oui y'en a marre de toutes ces tentes le long du canal St Martin !! Pourquoi ne vont ils pas dans le XVIème ??"
Il habite par là et c'est un cri du coeur, semble t-il !!

Il faut savoir savoir que le Xème arrondissement est le quartier bobo par exemple, je dirai même lili bobo comme dirait Alain Soral.

Après tout, ce n'est que justice que tous ces types qui ont foutu la merde depuis tellement d'années, en récoltent une partie surtout que je pense qu'il n'y a pas plus racistes et salopards que ces bobos qui excluent et qui ont d'ailleurs cassé les quartiers populaires de Paris.

Le bistrot parisien du Xème si bien photographié par Doisneau, ont laissé la place à des endroits chics et vaporeux qui puent la moule pas fraiche et le fric mal gagné.

Comment osent ils encore appeler ces arrondissements quartiers populaires ?
C'est une insulte au peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandroi.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 14:34

Exacetement, Maxime, comme d'habitude, je te rejoins.
Par contrte, Miller, il habite PLace de La Nation, dans un appartement sublime(je connais une de ses collaboratrice qui travaille avec lui pour son émission "un jour, un truc"), situé à l'étage supérieur de son cabinet de psychanalyse.
Comme il dit chez Ruquière, il habite près du Canal Saint-Martin, mouais, c'est pas non plus la porte à côté(mais c'est sûr que c'est plus près que Passy!).
En fait, pour parler du peuple, il faut habiter près du peuple, mais comme tu le dis si bien, il ne faut pas oublier que la Canal Saint Martin(enfin, ce côté du XXème) a vu sa côte immobilière grimpér en flèche depuis quelques années(depuis 2001, humhum).
Et c'est vrai que c'est rempli de bobos, des jeunes entre 25-35ans qui traînent en pleine après midi, à la térasse des bistrots donnant sur le Canal(et la misère, maintenant), lisant Libé(avevc en titre:"Papon est mort, Le Pen est en vie"), fumant sa cigarette(alors que,pour moi, c'est un signe de richesse flagrant!), arborant des chaussures à 1000balles...
Mais à côté de ça, ils habitent dans un quartier populaire, donc ça va, leur gauchitude ne s'en trouve pas attaquée!)
Quartier populaire donc, mais absoluement pas cosmopolite(eh non, ça coûte trop cher!). Alors oui, noirs et arabes, on les aime bien(c'est cool de dire qu'on aime le rap et Rafaël), mais... faudrait pas qu'ils habitent à côté de nous!

C'est pour ça que je considère ce genre de quartier "popu" comme étant le XVIème de l'est, genre, on lit le Figarro(je sais de quoi je parle, j'ai du vécu dans ce quartier!), opn vote Sarközy(pour pas voter Le Pen),
Revenir en haut Aller en bas
Maxime
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 55
Localisation : IDF
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   Jeu 22 Fév 2007 - 15:21

francois9 a écrit:
Exacetement, Maxime,...

C'est pour ça que je considère ce genre de quartier "popu" comme étant le XVIème de l'est, genre, on lit le Figarro(je sais de quoi je parle, j'ai du vécu dans ce quartier!), opn vote Sarközy(pour pas voter Le Pen),
Il faudra suivre de très près en effet le résultat des élections bureau de vote par bureau de vote...
J'invite d'ailleurs ici les forumeurs à s'organiser pour recueillir le plus possible de résultats détaillés d'élections à Paris....dans les quartiers bourgeois du Xème par exemple 8)
Je les soupconne de voter JMLP tout en le combattant avec acharnement...

Concernant les lili-bobos, ils ont cru par calcul qu'en achetant par là qu'ils allaient être cataloguer "quartier populaire" alors que leur arrivée en masse marquait justement leur mort.
Je pense aussi qu'ils avaient aussi des arrières pensées politiques cad qu'ils se disent qu'ils pourraient dans des arrondissements de gauche plus facilement être élus...
Ils ont donc poussé Delanoé à ses conneries de circulation qui couteront sa victoire et que d'ailleurs la vidéo de Mamère montre le coté faux cul.

Le pire pour eux, c'est que les sans papiers ont cru aussi que c'était des quartiers populaires....

Les vrais quartiers populaires sont dans les banlieues aujourd'hui et nul autre part.

Ainsi, je les invite à se payer un loft à Bobigny ou à Stains, je suis sur que certaines grandes places de garages se vendent pour pas grand chose et pourraient à l'évidence faire de grand grand loft...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandroi.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre parisien, de nos jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre parisien, de nos jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etre ultramontain, de nos jours
» Article 11 - Jours fériés
» Mi-temps et choix de la classe et des jours
» Peut-on croire en l'homme et en des jours meilleurs?
» marquer les époques, les jours et les années: la chronologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: