LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emmanuel Todd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
filantropic
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 43
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Emmanuel Todd   Mer 7 Fév 2007 - 17:36

Présentation a écrit:


Qui est Emmanuel Todd ?


Emmanuel Todd est un politologue, démographe, historien, sociologue et essayiste français. Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et docteur en histoire de l'Université de Cambridge (Angleterre). Ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED), Emmanuel Todd s’inscrit dans la lignée de Montesquieu, Tocqueville et Raymond Aron en proposant une approche globale des sociétés. Un des ouvrages les plus connus du politologue est Après l’empire (2002), réflexion pertinente sur la puissance réelle des États-Unis et la vitalité du système démocratique dans les sociétés développées, dans le contexte d'un monde plus peuplé et plus alphabétisé que jamais.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Osiris a écrit:
L'Iran
Le capitalisme mondialisé au sein de l'Europe

Nous n'avons pas la chance de l'entendre beaucoup donc profitons...

Super Merci osi, cet intellectuel a souvent des analyses percutantes et un point de vue original sur le monde contemporain (démographique,historique et anthropologique)
Certains lui reprochent de trop abuser de cette approche holiste (taux de natalité, mortalité infantile, taux d'alphabétisation etc..) et que cela rend ses analyses trop partielles sur certains terrains (économie,géopolitique...)
Il a en tout cas le mérite de nous éclairer sur des transformations sociales et politiques avec discernement et talent ! cheers

osiris a écrit:
Mon petit doigt me dit qu'il doit avoir des fois Soral au téléphone Idea

il y a des convergences c'est clair, Soral l'évoque dans ses interviews. Et Todd semble détester Sarkozy . Mais vu les profils sociologiques des personnages, je suis sceptique au sujet d'une éventuelle affinité. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Jeu 8 Fév 2007 - 0:06

Mouais...J'ai fait un effort pour être aussi motivé que vous, mais bon...Que Sarkozy soit naze ok mais supposer qu'il est si hystérique qu'élu président il serait dangereux de lui confier le feu nucléaire....Et qu'il vaudrai mieux le filer à Mr Ahmadinejad...Euh, j'ai raté un épisode. Il est sûrement pertinent sur plein de sujets, le Todd, mais là y'a un grand écart que j'arrive pas à faire. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Jeu 8 Fév 2007 - 0:53

si sarko estélu, sa politique exterieure sera alignée sur celle des USA, et nous fera participer à l'attaque sur l'Iran programmée pour 2008
E. Todd n'est pas seul à le dire, d'ailleurs....
outre le massacre programmé, le cout humain et financier, l'illégalité de l'attaque, on se prendra dans la gueule l'instabilité au liban, la montée intégriste (attentat et comunautariste en france)...

cf Chirac en off "pas de danger si l'Iran a la bombe, il ne l'utiliseront jamais" Si l'iran fait tout pour l'avoir, c'est bien pour éviter de se faire raser, comme c'est programmé depuis 30 ans et qui se concrétise par rapport aux mouvements en Irak

c'est de la géopolitique...
Revenir en haut Aller en bas
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Jeu 8 Fév 2007 - 2:18

el spirito a écrit:
L'Iran n'est pas l'Irak...les ricains n'auront jamais assez de soldats ni de généraux assez fou pour aller s'y fourvoyer !!

La France non plus,d'ailleurs !
Admettons que GWB persiste dans sa psychose d’alcoolique mal sevré :

L’armée, soi-disant la plus puissante du monde, va faire une nouvelle preuve de sa force en Iran, et se fera aplatir passées quelques semaines, une fois qu’une giboulée nucléaire aura accablé et démantelé l’Iran.

La folie de ce taré s’étendra de Bagdad à Téhéran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 9:13

http://www.dailymotion.com/visited/search/todd%2Bemmanuel/video/xt8ng_emmanuel-todd-le-francparler-itele

Emmanuel Todd est visiblement moins à l'aise à l'oral qu'à l'écrit.

Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 11:03

J'entends vos arguments le gars, mais franchement chuis peu convaincu. Là où certains de vous sont balèzes je trouve, c'est qu'ils savent déjà qui va envahir qui, et comment, et où! Arrêtez ces conneries ça fait trop adolescent. Un type qui passerait sur le forum par hasard serait mort de rire.
Vaut mieux supposer qu'affirmer....Enfin bon, c'est ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 15:30

netspoofer a écrit:
Citation :
ben oui c'est pas possible
et deux avions dans deux tours qui amènent à l'invasion d'un pays du moyen-orient via un général qui brandit de la farine à l'ONU
J epense pas que l'US sont prêts pour un affrontement direct avec l'iran. Car si vous regardez les 15 dernieres années, ils ont jamais attaqué franchement, à chaque fois ils préparent le terrain avant d'intervenir militairment, et cela prends souvant quelques années. Si on regarde bien la guerre en Afghanistan et meme en irak, On a pas vu de vrais soldats afghans ni irakiens, tout était deja anesthesié avant l'operation. Et c'est la ou il sont forts les américains, sinon leur armée n'a jamais etait numero 1 pour moi.et la derniere guerre du liban en ai la preuve.

Stay at home
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 17:32

Stay at home

J'ai dejà vu cet article, il est n'est pas très interessant car ce n'est pas les chefs d'etats qui discutent les stratégies de guerres, ce sont des vrais specialistes. et meme si ils vont pas le devoiler aux medias.

Tout cela fait parti de l apreparation du terrain dont j'ai deja parlé,ils font croir a tout le monde qu'il y aura bientot une guerre inevitable et il faut bien choisir son camp, et bien sûr pour être mieux barré, on va tous choisir le plus fort, ou celui qu'on croit l'etre, et on participera à cet avant guerre en soutenant les sanctions economiques, la guerre mediatique et aussi la position diplomatique.

Il faudrai attendre plusieurs années avant de voir de l'action, je sais que c'est ennuyeux mais il faut rajouter d'autres elements pour casser la routine, des evenements imprevus devraint avoir lieu afin de bouleverser les regles du jeu. Je suis très optimistes car beaucoup de gens commencent à se reveiller et quitter leur etat d'ypnose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 18:46

La guerre d'Iran n'aura pas lieu....

Un oarce que les democrates américains même si ils n'ont pas de couilles ne vont pas aller dans une guerre qui leur ferait perdre des futures éléctions

Deux parce que la moitié de l'armée américaine est en train de desertée dans la nature via Mexique et Canada

Trois parce que l'Iran c'est tellement des rigolos (alors que tout le monde essaye de faire croire qu'ils sont super dangereux) que ça sert à rien d'y aller pour faire de la merde et encore destabiliser un peu plus le Moyen Orient.
Revenir en haut Aller en bas
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 9 Fév 2007 - 19:47

Maxime a écrit:
Steve-O a écrit:
La guerre d'Iran n'aura pas lieu....

Un oarce que les democrates américains même si ils n'ont pas de couilles ne vont pas aller dans une guerre qui leur ferait perdre des futures éléctions.
Je pense surtout qu'il n'en n'ont pas les moyens

Je rappelle que le budget US army en Irak pour l'année 2008 est de 285 milliards de dollars...
Vous lisez bien !! Basketball
et Bush vient de demander 700 Milliards pour l'investissement militaire.

Je pense qu'ils n'ont aucun intérêt à attaquer l'Iran, c'est la Syrie qui est le plus intéressant pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Emmanuel Todd et le protectionnisme européen   Sam 3 Mar 2007 - 11:39

Une très bonne interview donnée à télérama : http://www.telerama.fr/livres/M0702261648450.html

D'autre part un chat est prévu lundi à 14h : http://www.telerama.fr/livres/B070222001739.html


J'aime beaucoup ses analyses et ses réflexions sur démocratie et le libre-échange, ainsi que les vérités sur le PS et l'UMP.

edit : merci aux admin pour la fusion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smersh
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Localisation : Quelque part entre Pyongyang et Natanz
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Emmanuel Todd   Ven 6 Avr 2007 - 16:08

Emmanuel Todd : « le protectionnisme européen... »

Pour ceux qui connaissent peu ou pas Emmanuel Todd, il est démographe et historien et fait un gros travail de recherche sur l'économie mondiale et ses conséquences. Il n'est ni un économiste de banque, ni un financier sorti d'une école de commerce bien libéro-libertaire.
Bien que flirtant avec les thématiques abordées par le FN actuel, le principal obstacle à tout rapprochement - même très limité, via Soral - est son statut de chercheur à l'INED (Institut National d'Etudes Démographiques), bien connu du FN pour avoir toujours revu fortement à lla baisse les chifftres et les coûts de l'immigration et contestant les analyses défendues par Soral, Zemmour, le FN et de plus en plus d'analystes honnêtes.
L'INED est un organisme de recherche d'ETAT...ce qui limite bien évidemment l'objectivité des travaux liés aux flux migratoires...

http://www.ined.fr/fr/institut/

Quelques références vers les ouvrages brillants d'Emmanuel Todd :


La chute finale : Essai sur la décomposition de la sphère soviétique (1976)
Emmanuel Todd annonce la chute de l'Union soviétique en 1976. Visionnaire, il explique la stagnation économique de l'URSS, le pourrissement de l'idéologie communiste, et enfin le délitement de l'appareil d'Etat. Un ouvrage de référence.
http://www.amazon.fr/chute-finale-d%C3%A9composition-sph%C3%A8re-sovi%C3%A9tique/dp/2221103270/ref=sr_1_4/171-5208046-9759423?ie=UTF8&s=books&qid=1175896179&sr=1-4

Après l'empire : Essai sur la décomposition du système américain (2004)
Dans celui-ci, il prophétise le début de la fin de la toute-puissance américaine, victime de son hybris militaro-économique...Lumineux !!!
http://www.amazon.fr/Apr%C3%A8s-lempire-d%C3%A9composition-syst%C3%A8me-am%C3%A9ricain/dp/207031300X

L'illusion economique
http://www.amazon.fr/Lillusion-economique-Todd-Emmanuel/dp/2070410587/ref=sr_1_2/171-5208046-9759423?ie=UTF8&s=books&qid=1175896179&sr=1-2

L'invention de l'Europe
http://www.amazon.fr/Linvention-lEurope-Emmanuel-Todd/dp/2020285223/ref=sr_1_3/171-5208046-9759423?ie=UTF8&s=books&qid=1175896179&sr=1-3

Quelques récents articles et interventions vidéos :

Emmanuel Todd : «le protectionnisme européen est la seule réponse réaliste à la compression des salaires en Europe» (exclusivité vidéo marianne2007.info)

http://www.marianne2007.info/Emmanuel-Todd-le-protectionnisme-europeen-est-la-seule-reponse-realiste-a-la-compression-des-salaires-en-Europe_a387.html

Face à la concurrence des pays émergents, un "protectionnisme européen raisonnable" s’impose, estime l’historien. Pourquoi l’économie n’est-elle pas au centre du débat électoral ?

http://www.telerama.fr/livres/M0702261648450.html

«Le parti qui a désigné Royal est un parti largement décroché de la société»
Pour Emmanuel Todd, démographe et sociologue, l'étude du vote des militants PS lors de la primaire ne donne aucun signal d'une reconquête de l'électorat populaire.
Par Eric AESCHIMANN
QUOTIDIEN : vendredi 24 novembre 2006

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/219111.FR.php

Emmanuel Todd : "Rien ne sépare les enfants d'immigrés du reste de la société"
LE MONDE | 12.11.05 | 17h12 • Mis à jour le 29.11.05 | 11h32

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-709613,0.html

-------------------------------------------------------------

Emmanuel Todd : « Notre société se radicalise »

http://www.humanite.presse.fr/journal/2007-04-05/2007-04-05-849031

-------------------------------------------------------------

ajax a écrit:
excellent article. Vous noterez leur volonté affichée de ne pas aborder les positions lepenistes car clairement, ce que met Todd au centre de ses préoccupations, c'est le discours de Villiers et de Le Pen.

"Et l’une des choses que j’attends avec inquiétude, comme chercheur, c’est le score du Front national." :cyclops:

Mais plus loin, Todd se lache pour... notre plus grand plaisir !!! Super

"Pour la première fois, peut-être, on cesse de voir Sarkozy comme un politicien insignifiant, ridicule, qui a perdu toutes les élections auxquelles il a participé hors de Neuilly, ce qui est la réalité : Sarkozy est une catastrophe électorale. J’ai toujours pensé et je pense toujours qu’il a assez peu de chance de faire un gros score, je serai même très surpris qu’il fasse autant que Chirac en 2002. Sarkozy est pour moi un objet électoral non testé. Par contre, la mise au centre dans le débat électoral d’une thématique xénophobe, ethnique, est quelque chose d’incroyable. Cet homme a pris la responsabilité de ramener le débat dans des thématiques de sortie de la réalité. En ce sens, il pourrait incarner une rupture historique pour la société française. D’autant que ce qu’il vient de faire risque de profiter au Front national..."

"Pardonnez-moi, mais la gauche de la gauche n’a pas tellement fait mieux en ne suscitant ni crédibilité ni espoir, à la fois dans sa rhétorique comme dans ses programmes économiques. Son absence de programme crédible est d’ailleurs son principal handicap. Je suis atterré de voir l’incapacité de la gauche de gauche à réfléchir à des notions simples comme le protectionnisme européen."

"Par moments, je vois la gauche de gauche elle aussi prisonnière de l’establishment, avec les mêmes ornières."

"Cela étant, dans un tel contexte, rappelons que la gauche n’est pas la droite et je préfère un parlement à dominante socialiste qu’à dominante UMP, même si, économiquement, les différences ne sont parfois pas très claires."

"C’est ainsi que j’essaierai d’interpréter la dérive à droite des intellectuels, qui, sans être milliardaires, font partie de ces classes supérieures et suivent le mouvement."

"Je le répète : notre société est en cours de radicalisation. N’oublions jamais que dans le système actuel il y a des gens qui profitent et qui, eux aussi, sont de plus en plus radicaux dans leur envie d’en profiter !"

"La droite UMP, par rapport à la « vieille » droite gaulliste ou giscardienne d’autrefois, s’est incroyablement radicalisée à droite et n’hésite pas à le revendiquer. La droite est plus à droite. Ce qui est d’ailleurs troublant pour moi, c’est la fidélité aveugle des membres de l’UMP envers Sarkozy, l’abolition des oppositions, la transformation du grand parti de droite en bandes de groupies d’un agité radical libéral !"

"Des traces bonapartistes ?

Emmanuel Todd. Non, c’est autre chose. Bonaparte incarnait une version autoritaire de certaines « valeurs » françaises dominées, malgré tout, par l’égalité. Sarkozy n’est plus du tout dans les valeurs de l’égalité. Il a été faire allégeance à Bush, il est le copain des grands patrons : c’est l’homme de l’inégalité. En ce sens il est sorti du système culturel français. C’est d’ailleurs l’une des autres raisons pour lesquelles je pense que ça ne peut pas aller bien loin pour lui. Son prélogiciel idéologique est plus qu’inquiétant. Il a été bushiste atlantiste. Après, dans ses discours écrits par Guaino, il a été national républicain. Ensuite, avec l’immigration, il est devenu pétainiste... Avec lui, on ne peut s’empêcher de penser à ceci : la « libération » de style qui consiste à changer de programmes tout le temps, à raconter tout et n’importe quoi, c’est une méthode politique qui, dans l’histoire européenne, a été initiée par les fascistes." Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 6 Avr 2007 - 18:02

milla a écrit:
ajax a écrit:
Guaino est une MERiDE !
C'est qui ? Sinon, le Sarko=facho est un peu ennuyeux, il faudrait dans le cas de Sarko parler de fourberie. Que l'on soit clair, Sarkozy est le pire des candidats puisqu'il est le seul a vouloir refaire passer la constitution européenne par la voie parlementaire.
Bayrou (pourtant bien plus européiste) ne va meme pas là (et lui au moins il n'a pas la fourberie de jouer sur l'identitée national car il est ultra favorable à la destruction de la souveraineté national)
Je rappelle que, selon le capitaine Hadock dans Le Temple du soleil, le guano c’est de la fiente de mouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 6 Avr 2007 - 19:48

Todd, il lui manque quand même le courage pour être dans l'estime qu'il devrait mériter. Le fait qu'il soit un haut fonctionnaire lui donne une abstinence concernant son choix profond (mais il s'avance, il parle de protectionnisme européen qui passerait d'abord par l'échelle nationale) mais on voit bien comme dit Soral qu'il flirte avec le FN. C'est comme avec Zemmour, il lui manque juste les couilles en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Ven 6 Avr 2007 - 20:08

Steve a écrit:
L'invention de l'Europe est sans doute son oeuvre maitresse, à lire d'urgence pour ceux qui ne l'ont pas encore fait...
Il est clair que quand il parle de protectionnisme européen qui passera inévitablement par un protectionnisme national dans un premier temps, il fait référence directement au programme du Front National. C'est le seul moyen de réguler cette mondialisation folle dans ce marché européen où il n'existe plus aucune règle de commerce raisonnable, entre les nations qui sont en train de disparaître sous nos yeux.

Je prendrai un seul exemple. Vous avez remarqué la disparition de toutes nos entreprises de textile dans nos belles région de France ? Avant, il y avait des quotas limités à l'importation des produits chinois. Et bien avec l'Europe, ces quotas ont disparus, d'où la fin de nos usines qui produisaient du textile et qui ont des milliers de salariés sur le trottoir du chomage. Vous voyez, ce n'est même pas à cause du haut coût de production que nos entreprises ferment, mais à cause uniquement de réglementation économique national INEXISTANTE. Embarassed

Je pourrai aussi parler des droits de douane quasiment inexistants aux frontières européenes.
Revenir en haut Aller en bas
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 45
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Dim 8 Avr 2007 - 16:35

Euh...Faudrait pas non plus s'affoler...la montée de la Chine, c'est Antoine qui l'avait prédit dès le début des années 70. La chute de l'URSS était programmée, quand à celle des Etats-Unis, pour qui connaît un peu ce pays, les deux faits à déterminer sont: quand et comment?
Comme l'a dit récemment Zemmour, après bien d'autre, la roue de l'Histoire tourne sans jamais s'arrêter. Il suffit d'ajouter le fait que la roue de l'infortune tourne de plus en plus vite pour faire illusion et empêcher les gens de voir, mais qu'elle a pour conséquence d'accélerer les chutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Sam 5 Mai 2007 - 15:56

filantropic a écrit:
Excellente INTERVIEW EMMANUEL TODD
comme toujours
Je profite de ce topic pour mettre içi des nouvelles videos d'emmanuel todd que j'ai uploader sur daily :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/emmanuel%2Btodd/video/x1vmx8_emmanuel-todd-les-etatsunis-un-empi
http://www.dailymotion.com/star_vin/video/x1vn1o_emmanuel-todd-les-etatsunis-un-empi/1
http://www.dailymotion.com/search/emmanuel%2Btodd/video/x1vn84_emmanuel-todd-les-etatsunis-un-empi

http://www.dailymotion.com/search/emmanuel%2Btodd/video/x1vnr7_ripostes-usa-emmanuel-todd
http://www.dailymotion.com/search/emmanuel%2Btodd/video/x1vnvs_ripostes-usa-emmanu-emmanuel-todd-2
http://www.dailymotion.com/search/emmanuel%2Btodd/video/x1vnza_ripostes-usa-emmanuel-todd-3

debat radio avec Emmanuel Todd, un peu de reflexion dans un monde de brutes ! http://www.dailymotion.com/bnj100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 54
Localisation : IDF
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Dim 19 Aoû 2007 - 19:57

jubaa55 a écrit:
todd doit haluciner de voir un sarko à 31% au 1er tour et sans doute vainqueur par ko demain dimanche Confus

je vais regarder tes liens steve
Oui, Sarko a fait preuve de beaucoup de stratégie
Reste pour lui à tenir le cap

La crise financière annonce de gros nuages sur sa popularité ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandroi.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Mer 22 Aoû 2007 - 0:23

Le Bon Docteur a écrit:
J'aime bien Todd mais il s'est quand même BIEN PLANTE sur Sarko et aussi sur le peuple de France "intelligent et compétent". Triste époque...
Il a reconnu (je ne me rappelle plus dans quelle interview) s'être planté et se planter souvent sur l'évaluation des individus... C'est peut-être son côté démographe, plus à l'aise avec les populations qu'avec les personnages.
Je continue à beaucoup admirer ses analyses.
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Mar 11 Sep 2007 - 5:10

Emmanuel todd sera sur france inter le mardi 11 septembre à 7h dans l'emission le 7/10, ça pourrait interressé quelques uns içi, l'emission sera disponible en podcast prochainement sur le site de france inter... Wink

ps: Ben laden dans sa derniere déclaration a cité emmanuel todd comme "le penseur européen qui a anticipé la chute de l’Union Soviétique qui s’est bien sûr effondré. Il vous serait bénéfique de lire ce qu’il a écrit au sujet de qui advient après l’empire, pour ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique."

Un sacré coup de pub pour todd en tout cas, Il serait interressant de connaitre l'avis de todd la dessus d'autant qu'il vient de sortir un nouveau livre LE RENDEZ-VOUS DES CIVILISATIONS coécrit avec Youssef Courbage sur le sujet de l'islam et du monde occidental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 34
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Mar 11 Sep 2007 - 6:40

Steve a écrit:
le discours intégrale de ben laden :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1223
En passant, dans le dernier message de Laden, que je suis en train de lire :

Citation :
Puis vous clamez que vous êtes innocents ! Cette innocence de votre part est semblable à mon innocence pour le sang de vos fils le 11 septembre, si je revendiquais une telle chose. Mais il m’est impossible d’être indulgent avec aucun d’entre vous pour l’arrogance et l’indifférence que vous montrez pour la vie humaine en dehors des USA, ou d’être indulgent pour les mensonges de vos dirigeants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Dim 12 Oct 2008 - 23:20

Emmanuel Todd : « Le gouvernement français me fait penser à un rat qui monterait sur un navire en train de couler »

Le Courrier de Russie |30 Septembre 2008 | Propos recueillis par Inna Soldatenko

Rencontre avec le politologue le moins conformiste de la communauté française. Petit-fils de l'écrivain Paul Nizan («J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie », Aden Arabie) et fils du grand reporter Olivier Todd, Emmanuel Todd est ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED). Ennemi farouche du « libre-échange » et partisan d’un « protectionnisme européen raisonnable », le politologue explique au Courrier de Russie qui est responsable du conflit géorgien et pourquoi la France devrait reconnaître l’indépendance de l’Ossétie du Sud.

LCDR : Le Courrier de Russie : A qui faut-il imputer la faute dans la crise géorgienne ? Aux Russes, aux Géorgiens ou aux Ossètes ?

Emmanuel Todd : Je propose d’observer le problème de la crise géorgienne d’une façon plus large, dans le cadre des enjeux géopolitiques internationaux. Il faut se rappeler qu’après la chute de l’URSS et le repli stratégique de la Russie, les États-Unis sont devenus l’unique superpuissance mondiale. Ils ont adopté, à partir de 1996-97 un comportement agressif vis-à-vis d’autres pays du monde. On en a vu les manifestations dans l’invasion de l’Irak, dans la campagne anti-iranienne de l’administration américaine ou encore dans l’attaque menée par Israël, pays satellite des États-Unis, au sud-Liban. La crise géorgienne n’est qu’une étape supplémentaire dans cette séquence agressive du système américain.

Pourquoi une telle hostilité ?

Les États-Unis se comportent de façon agressive parce qu’ils sentent leur puissance s’affaiblir. Le monde américain subit une crise économique, sociale et culturelle grave. L’effondrement financier actuel n’en est qu’une nouvelle preuve. Entre-temps, nous observons d’autres pays du monde regagner leur puissance. On assiste à une montée spectaculaire de l’Inde et de la Chine. On voit également le rétablissement de la Russie qui retrouve son équilibre économique et enregistre des taux de croissance élevés. Le monde change à grande vitesse, mais tous ne s’en rendent pas compte. On trouve encore beaucoup de gens inconscients du déclin industriel des États-Unis et de la fragilité de leur système. Ce fut justement le cas des Géorgiens qui se sont lancés dans la conquête de l’Ossétie se croyant soutenus par le camp « occidental » mais se sont retrouvés victimes de l’impuissance matérielle de leur allié américain. Mikhaïl Saakachvili a sous-estimé la nouvelle capacité d’action de la Russie. Celle-ci ne souhaite pas voir l’OTAN s’installer à toutes ses frontières et n’hésite plus pas à utiliser son armée pour faire entendre son « non ».

Croyez-vous que les États-Unis aient incité la Géorgie à attaquer l’Ossétie ?

On ne sait pas exactement comment la décision a été prise et, probablement ne le saura-t-on jamais. Mais la vraie question, c’est comment la Géorgie a-t-elle pu s’imaginer qu’elle allait faire plier la Russie ? Comment Saakachvili a-t-il pu envoyer ses troupes en Ossétie, alors que la partie la mieux équipée de l’armée géorgienne était en train de soutenir les Américains en Irak ?

Pourtant, la Géorgie a été écrasée par l’armée russe et les Etats-Unis, à supposer qu’ils ont effectivement joué un rôle dans le conflit, auraient dû prévoir ce scénario...

Il faut se rappeler que l’on ne connaît toujours pas l’issue de la crise. Elle semble avoir conduit les Polonais à finalement accepter l’installation du système anti-missile américain sur leur territoire. Elle pourrait pousser les gouvernements européens à affaiblir leurs liens avec la Russie et se rapprocher encore plus des États-Unis. Qui sait si les stratèges américains n’ont pas espéré entraîner la Russie elle-même dans une séquence agressive, la conduisant à adopter une posture revancharde et conquérante nuisible à son statut international. L’administration américaine aurait pu sacrifier le pion géorgien pour améliorer sa situation sur la scène internationale. Les Américains jouent au poker, vous savez. Les Russes jouent aux échecs. Ils ont pris le pion géorgien, montré que l’Amérique ne les impressionnait plus, mais ils ont fait du maintien de relations paisibles et utiles avec l’Europe de l’Ouest leur priorité.

Comment expliquer la réaction de l’Europe au conflit géorgien ?

Les gouvernements européens sont pris dans un dilemme entre les intérêts de leurs peuples et ceux de leurs élites. Ce n’est pas un grand secret : les oligarchies occidentales sympathisent avec les Américains et soutiennent leur politique. Les peuples européens non. L’intérêt géopolitique de la France en tant que puissance moyenne et européenne serait une entente cordiale et stratégique avec la Russie.

LCDR : Pourtant, dans la société occidentale, on parle plus souvent de la menace russe...

La Russie n’est pas une menace pour l’Europe de l'Ouest. Je dis consciemment « Europe de l'Ouest » parce que les Russes sont des Européens. La Russie a terriblement souffert de la deuxième guerre mondiale et ne cherchera pas, j’en suis convaincu, à déclencher de nouveaux conflits. La Russie a par ailleurs constaté, du temps de l’URSS, que l’Empire était une entreprise peu rentable. Son déclin démographique interdit de toute façon un fantasme expansionniste. La menace militaire russe est un mythe. La mise au pas de la minuscule Géorgie ne démontre pas que l’armée russe est toute-puissante. Elle démontre simplement que, dans le Caucase, la puissance militaire américaine n’existe pas.

Mais outre la sécurité militaire, il existe la sécurité énergétique...

Il ne faut pas oublier que la Russie et l’Europe de l'Ouest se retrouvent en état d’interdépendance. L’Europe a toujours besoin du gaz russe, mais la Russie a besoin des biens d’équipement européens, de technologies et de savoir-faire. Et ce n’est pas par hasard que les producteurs d’automobiles européens s’implantent en Russie et y travaillent avec beaucoup de succès.

Si la France est intéressée à maintenir ses liens avec la Russie, pourquoi la presse occidentale adopte-t-elle une attitude aussi critique à son égard, notamment dans la couverture du conflit géorgien ?

Les journalistes européens se montrent souvent hostiles à l’égard de la Russie au nom d’une sorte de maximalisme libéral. Peu conscients de ce qu’ils vivent eux-mêmes dans des systèmes certes forts libéraux, mais de plus en plus inégalitaires, oligarchiques même, ils se croient obligés d’exiger, hors de chez eux, des démocraties parfaites, tout de suite, indépendamment du contexte économique ou social de transition. Avouons le aussi, les journalistes européens sont rarement compétents en géopolitique. Il sont souvent très naïfs. On pourrait aussi citer comme explication le peu d’efforts du Kremlin visant à séduire la presse occidentale. Habitués à l’attitude beaucoup plus séductrice de leurs propres hommes politiques, les journalistes européens et américains ne peuvent qu’être déçus par ce manque de ménagements. Pourtant, je peux vous assurer qu’en France, dans la communauté des experts, on trouve beaucoup de personnes qualifiées qui apprécient à sa juste valeur le rôle de la Russie dans le rétablissement de l’équilibre mondial.

On trouve beaucoup d’adeptes de l’idée selon laquelle la Russie porte toujours l’héritage de l’Empire du Mal qu’elle représentait encore il y a une trentaine d’années...

Quant à moi, je considère que la Russie a joué un rôle plutôt positif dans l’histoire universelle. J’appartiens à la génération qui se rappelle encore que l’issue de la deuxième guerre mondiale s’est jouée à Stalingrad et que c’est aux Russes que nous devons notre liberté. L’histoire de la Russie démontre que sa vision du monde est spontanément égalitaire et multipolaire. A l’inverse des États-Unis qui se trouvent aujourd’hui dans un rapport asymétrique d’exploitation du monde. La France aurait dû s’en rendre compte et se rapprocher des puissances émergentes plutôt que de suivre l’Amérique dans une sorte de crispation « occidentaliste ». Le gouvernement français me fait penser à un rat qui monterait sur un navire en train de couler.

Les Russes, ont-ils eu raison de reconnaître l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud ?

Bien évidemment.

Pourtant, juridiquement, ce sont deux provinces géorgiennes...

Dans le cas de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud, nous assistions à une non coïncidence devenue dramatique entre l’état des faits réels et l’état juridique. Les populations de ces deux pays ne souhaitent pas être géorgiennes. Au stade actuel, la seule solution de paix à long terme est l’acceptation de la réa-lité. Sinon, le gouvernement géorgien va continuer d’envisager des solutions violentes, de domination ou même de nettoyage ethnique. Or l’intérêt réel des Géorgiens c’est la paix, le développement économique et une relation stable et positive avec la Russie dont ils ont tant besoin. En reconnaissant l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, les Européens de l’Ouest libèreraient les Géorgiens eux-mêmes du fardeau de leur histoire et de leur rancune.

La France devrait-elle reconnaître l’indépendance de ces deux états ?

C’est mon souhait le plus cher. Si je deviens président de la République, ce sera l’une de mes premières décisions.

Revenir en haut Aller en bas
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Mer 10 Déc 2008 - 22:47

Je viens de lire "Après la démocratie", et Emmanuel Todd s'avère assez convaincant dans ses analyses, faut l'avouer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Dim 1 Fév 2009 - 22:00

Quatrième partie d'une interview d'Emmanuel Todd (sur son livre "Après la démocratie") où il parle de l'Europe. C'est très rafraîchissant, si vous avez un coup de blues, je vous le conseille.



Je vois dans ce fil que j'avais émis une critique d'Emmanuel Todd et je le regrette publiquement. (Cela dit, il s'était quand même trompé). Ce que j'aime chez ce mec, c'est qu'il s'occupe de la réalité et qu'il a la contestation joyeuse. :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   Sam 26 Déc 2009 - 19:07

Petit entretien sans concessions de Todd où on pourra s'étonner que le chercheur ait autant de mal à circonscrire le style néo-conservatiste à l'américaine de NS comme une des facettes émergentes du néo-libéralisme...

"Ce que Sarkozy propose, c'est la haine de l'autre"

Propos recueillis par Jean-Baptiste de Montvalon et Sylvia Zappi
Article paru dans l'édition du Monde du 27.12.09

Démographe et historien, Emmanuel Todd, 58 ans, est ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED).

Inspirateur du thème de la fracture sociale, repris par Jacques Chirac lors de sa campagne présidentielle de 1995, il observe depuis longtemps la coupure entre élites et classes populaires. Il livre pour la première fois son analyse du débat sur l'identité nationale. Sans dissimuler sa colère. "Si vous êtes au pouvoir et que vous n'arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature", estime-t-il.

Que vous inspire le débat sur l'identité nationale ?

Je m'en suis tenu à l'écart autant que possible, car ce débat est, à mes yeux, vraiment pervers. Le gouvernement, à l'approche d'une échéance électorale, propose, je dirais même impose, une thématique de la nation contre l'islam. Je suis révulsé comme citoyen. En tant qu'historien, j'observe comment cette thématique de l'identité nationale a été activée par en haut, comme un projet assez cynique.

Quelle est votre analyse des enjeux de ce débat ?


Le Front national a commencé à s'incruster dans le monde ouvrier en 1986, à une époque où les élites refusaient de s'intéresser aux problèmes posés par l'intégration des populations immigrées.

On a alors senti une anxiété qui venait du bas de la société, qui a permis au Front national d'exister jusqu'en 2007. Comme je l'ai souligné dans mon livre, Le Destin des immigrés (Seuil), en 1994, la carte du vote FN était statistiquement déterminée par la présence d'immigrés d'origine maghrébine, qui cristallisaient une anxiété spécifique en raison de problèmes anthropologiques réels, liés à des différences de système de mœurs ou de statut de la femme. Depuis, les tensions se sont apaisées. Tous les sondages d'opinion le montrent : les thématiques de l'immigration, de l'islam sont en chute libre et sont passées largement derrière les inquiétudes économiques.

La réalité de la France est qu'elle est en train de réussir son processus d'intégration. Les populations d'origine musulmane de France sont globalement les plus laïcisées et les plus intégrées d'Europe, grâce à un taux élevé de mariages mixtes. Pour moi, le signe de cet apaisement est précisément l'effondrement du Front national.

On estime généralement que c'est la politique conduite par Nicolas Sarkozy qui a fait perdre des voix au Front national...

Les sarkozystes pensent qu'ils ont récupéré l'électorat du Front national parce qu'ils ont mené cette politique de provocation, parce que Nicolas Sarkozy a mis le feu aux banlieues, et que les appels du pied au FN ont été payants. Mais c'est une erreur d'interprétation. La poussée à droite de 2007, à la suite des émeutes de banlieue de 2005, n'était pas une confrontation sur l'immigration, mais davantage un ressentiment anti-jeunes exprimé par une population qui vieillit. N'oublions pas que Sarkozy est l'élu des vieux.

Comment qualifiez-vous cette droite ?

Je n'ose plus dire une droite de gouvernement. Ce n'est plus la droite, ce n'est pas juste la droite... Extrême droite, ultra-droite ? C'est quelque chose d'autre. Je n'ai pas de mot. Je pense de plus en plus que le sarkozysme est une pathologie sociale et relève d'une analyse durkheimienne - en termes d'anomie, de désintégration religieuse, de suicide - autant que d'une analyse marxiste - en termes de classes, avec des concepts de capital-socialisme ou d'émergence oligarchique.

Le chef de l'État a assuré qu'il s'efforçait de ne pas être "sourd aux cris du peuple". Qu'en pensez-vous ?

Pour moi, c'est un pur mensonge. Dans sa tribune au Monde, Sarkozy se gargarise du mot "peuple", il parle du peuple, au peuple. Mais ce qu'il propose aux Français parce qu'il n'arrive pas à résoudre les problèmes économiques du pays, c'est la haine de l'autre.

La société est très perdue mais je ne pense pas que les gens aient de grands doutes sur leur appartenance à la France. Je suis plutôt optimiste : quand on va vraiment au fond des choses et dans la durée, le tempérament égalitaire des Français fait qu'ils n'en ont rien à foutre des questions de couleur et d'origine ethnique ou religieuse !

Pourquoi, dans ces conditions, le gouvernement continue-t-il à reprendre à son compte une thématique de l'extrême droite ?


On est dans le registre de l'habitude. Sarkozy a un comportement et un vocabulaire extrêmement brutaux vis-à-vis des gamins de banlieue ; il les avait utilisés durant la campagne présidentielle tandis qu'il exprimait son hostilité à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne dans un langage codé pour activer le sentiment antimusulman. Il pense que cela pourrait marcher à nouveau.

Je me demande même si la stratégie de confrontation avec les pays musulmans - comme en Afghanistan ou sur l'Iran - n'est pas pour lui un élément du jeu intérieur. Peut-être que les relations entre les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis, c'est déjà pour lui de la politique extérieure ? On peut se poser la question...

Si vous êtes au pouvoir et que vous n'arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature. Comme un réflexe conditionné. Mais quand on est confronté à un pouvoir qui active les tensions entre les catégories de citoyens français, on est quand même forcé de penser à la recherche de boucs émissaires telle qu'elle a été pratiquée avant-guerre.

Quels sont les points de comparaison avec cette période ?

Un ministre a lui-même - c'est le retour du refoulé, c'est l'inconscient - fait référence au nazisme. (Christian Estrosi, le 26 novembre, a déclaré : "Si, à la veille du second conflit mondial, dans un temps où la crise économique envahissait tout, le peuple allemand avait entrepris d'interroger sur ce qui fonde réellement l'identité allemande, héritière des Lumières, patrie de Goethe et du romantisme, alors peut-être, aurions-nous évité l'atroce et douloureux naufrage de la civilisation européenne.") En manifestant d'ailleurs une ignorance de l'histoire tout à fait extraordinaire. Car la réalité de l'histoire allemande de l'entre-deux-guerres, c'est que ce n'était pas qu'un débat sur l'identité nationale. La différence était que les nazis étaient vraiment antisémites. Ils y croyaient et ils l'ont montré. La France n'est pas du tout dans ce schéma.

Il ne faut pas faire de confusion, mais on est quand même contraint de faire des comparaisons avec les extrêmes droites d'avant-guerre. Il y a toutes sortes de comportements qui sont nouveaux mais qui renvoient au passé. L'État se mettant à ce point au service du capital, c'est le fascisme. L'anti-intellectualisme, la haine du système d'enseignement, la chasse au nombre de profs, c'est aussi dans l'histoire du fascisme. De même que la capacité à dire tout et son contraire, cette caractéristique du sarkozysme.

La comparaison avec le fascisme, n'est-ce pas excessif ?

Il ne s'agit pas du tout de dire que c'est la même chose. Il y a de grandes différences. Mais on est en train d'entrer dans un système social et politique nouveau, qui correspond à une dérive vers la droite du système, dont certains traits rappellent la montée au pouvoir de l'extrême droite en Europe.

C'est pourtant Nicolas Sarkozy qui a nommé à des postes-clés plusieurs représentantes des filles d'immigrés...

L'habileté du sarkozysme est de fonctionner sur deux pôles : d'un côté la haine, le ressentiment ; de l'autre la mise en scène d'actes en faveur du culte musulman ou les nominations de Rachida Dati ou de Rama Yade au gouvernement. La réalité, c'est que dans tous les cas la thématique ethnique est utilisée pour faire oublier les thématiques de classe.


Dernière édition par Active X le Mar 29 Déc 2009 - 5:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emmanuel Todd   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emmanuel Todd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» théorie de la décentralisation
» [Réforme du collège] Boycotter Le Monde & Libération pour leur partialité au sujet de la réforme du collège.
» Neuvaine à l’ENFANT JESUS : EMMANUEL AVEC NOUS !
» Todd Stasser : "La Vague"
» Sr Emmanuelle et ses secrets d'optimisme,et, Sr. Emmanuel sur "La télé"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE-
Sauter vers: