LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La peine de mort, humaniste ou vicieux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Mar 6 Fév 2007 - 20:02

Je pose une question à tous ceux qui sont contre la peine de mort :

Qu’est ce qui vous semble le plus humain (charitable) entre se faire trancher la tête ou passer tout une vie de sodomie forcés dans neuf mètre carrés à plusieurs, les toilettes accolé aux lits, promenade et douche restreinte bien évidemment ?

Bah moi même innocent je préfère qu’on me coupe la tête et vous... j’ai oublié de préciser que si vous êtes physiquement imposant, très vicieux et pas trop con vous pouvez aussi vous amuser, bien évidemment.

Ce sont les vicieux qui sont contre la peine de mort, ceux qui veulent faire souffrir, en même temps c’est louable mais faut pas venir jouer les humanistes.

En fait on devrait tout simplement donner le choix au condamné, si on veut pousser la supercherie jusqu’au bout... on serait surpris à mon avis.

Le Pen PRÉSIDENT !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Mar 6 Fév 2007 - 20:12

J'ai souvent parlé avec des gens de ce sujet la, on a le droit d'être contre la peine de mort, mais on ne peut pas trancher cette question aussi facilement, car d'un point de vue philosophique personne ne peut affirmer que tous les hommes méritent de vivre, beaucoup d'hommes seraient prêt à faire n'importe quoi pour survivre, la question est de savoir si l'on est prêt à tout accepter au nom de la vie, moi je serais plutot partisan de la peine de mort pour les crimes affreux...

Les plus enragés qui sont contre la peine de mort sont souvent pris à leurs propres contradictions surtout lorsqu'on leur demande si ils nevoudraient pas tuer l'assassin hypothétique de leur enfants, la plupart d'entre eux restent muet lorsqu'on leur pose cette question d'autres font les beaux pour garder un peu de crédibilité à leur discours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Mar 6 Fév 2007 - 23:15

Une société qui en est à appliqué la " peine de vie " en cherchant à convaincre chimiquement (anti dépresseur et autres friandises ) sa population de rester dans la course devrait arrêter de jouer aux Humanistes de W.C. . flower
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Mar 6 Fév 2007 - 23:40

"Plutôt souffrir que mourir est la devise des hommes!!"
La Fontaine.

Je crois bien qu'il n'y a eu que Lacenaire (sous Louis-Philippe) et Buffet(sous Pompidou) pour exiger la bascule à Charlot!


Enfin..vaste débat!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Ven 9 Fév 2007 - 21:51

Joyeux a écrit:
Qu’est ce qui vous semble le plus humain (charitable) entre se faire trancher la tête ou passer tout une vie de sodomie forcés dans neuf mètre carrés à plusieurs, les toilettes accolé aux lits, promenade et douche restreinte bien évidemment ?

Certaines personnes durant la seconde guerre mondiale notamment ont eu la vie plus dure que cela... Bizarrement peu se sont suicidés. Enfin bizarrement, si on veut. Il s'agit de l'"instinct de survie".
Et si les hommes avaient eu un gène qui leur faisait penser comme ça, nous ne serions plus là aujourd'hui. Mais rassures toi Joyeux, dans la pire des merdes, tu voudras tout de même survivre, à moins que tu ne sois suicidaire, et ce serait un autre souci dont je ne peux traiter ici avec toi, et qui ne se reglera pas avec un environnement pire ou meilleur.

Je ne suis pas d'accord avec Soral sur la peine de mort, son abolition est importante car notre justice est source d'erreur -puisqu'humaine- et par conséquent la culpabilité est trop rarement sure. Je dis ça uniquement pour ceux qui la veulent absolument et avec lesquels j'ai trop peu de temps pour disserter sur l'importance de toute vie; et sur le fait que la peine de mort n'est qu'une oeillere sur le mal qui ronge une société.
Vous seriez impressionnés de savoir combiens d'entre nous sont capables de meurtres, de viol, et de tout un tas d'autres saloperies innomables; -y compris chez les gens "bien droits" du FN-. Donc posez vous seulement les bonnes questions lorsque vous voyez un crime qui vous révolte; ce qui vous dégoute le plus? Est que c'est le fait qu'un autre la fait, ou que vous seriez capable de la même chose puisque finalement c'est un semblable. La guillotine resoudra-t-elle le problème de violence ancré dans la plupart de nous? La réponse est non; la solution est ailleurs...(non, non, ni dans l'au dela ni chez les hommes verts)

Bref, je ne vais pas tergiverser plus longtemps, voici mon point de vue sur la question. Cessons le passéisme, oublions la guillotine sans pour autant suivre les droitsdelhomnistes et essayons d'avancer. Le Progrès, Soral, il l'a laissé au chiottes?
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Sam 10 Fév 2007 - 0:16

Citation :
Les plus enragés qui sont contre la peine de mort sont souvent pris à leurs propres contradictions surtout lorsqu'on leur demande si ils nevoudraient pas tuer l'assassin hypothétique de leur enfants, la plupart d'entre eux restent muet lorsqu'on leur pose cette question d'autres font les beaux pour garder un peu de crédibilité à leur discours...


Nan mais c'est évident que si on tue quelqu'un de ta famille et que tu l'as entre les mains t'as envie de le démonter.

Je pense qu'on peut dire ça sans sourciller tout en restant contre la peine de mort, simplement parce qu'il me semble qu'une Justice d'Etat rationnelle n'a pas le droit de tuer quelqu'un.


Et c'est pas non plus une histoire humaniste/pas humaniste, simplement on voit qu'une majorité de pays abandonne petit à petit la peine de mort, je pense que c'est pas pour rien... C'est pas pour rien non plus qu'elle est encore en vigueur dans certains Etats aux USA, ou en Chine. Je sais ça n'est pas un argument mais ça veut bien dire ce que ça veut dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Sam 10 Fév 2007 - 2:31

Bien que la penne de mort soit abandonnée par la majorité des pays, les assassinats politiques reste un moyen ligitime pour éliminer toute personne jugée dangeureuse pour l'état, et en général ça se passe pas dans un tribunal. Pour moi c'est une hypocrisie de plus haut niveau, donc soyons d'accord qu'un état humaniste n'existe guère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Sam 10 Fév 2007 - 5:50

Essayez d'abandonner la réflexion sous l'angle humaniste de gauche, arrêtez de vous désincarner de la situation physique où vous appliquez vos pensées pour basculer dans un humanisme cartésien. Une comptabilité des têtes coupées produit à l'échelle, moins de souffrance que l'application d'un idéal à tous.

La peine de mort ne peut-être aboli que dans un pays civilisé, extrêmement, ayant la structure sociale, l'unité et surtout n'en ayant presque pas le besoin. Dans un pays qui cumule les fractures, les communautarismes, les violences et l'individualisme, on ne doit pas pensr pas la peine comme le font les ethètes bobos, mais comme un moyen financièrement intéressant pour la société (ça coûte moins cher de se débarasser d'un mutl-récidiviste) et une pression castratrice des pulsions meurtrières pour les autres. Point. Penser la peine de mort autrement, c'est être en déphasage avec la situation du pays.

Enfin, c'est encore un pseudo-débat de bourgeois moraux de gôche qui réussit à endormir la population sur ses problèmes. A une question "que retenez vous de Mitterrand ?" - L'abolition de la peine de mort arrive en premier avant les trois millions de chômeurs, la hausse de la fiscalité, l'explosion de la dette, l'immigration, la destruction de l'instruction publique, le recul de la liberté d'expression, etc. A l'échelle de la France, la peine de mort est un épiphénomène qui témoigne bien de l'accaparement des débats publics par les incontinences morales des pds mondains.
Revenir en haut Aller en bas
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Sam 10 Fév 2007 - 13:10

Joyeux a écrit:
Qu’est ce qui vous semble le plus humain (charitable) entre se faire trancher la tête ou passer tout une vie de sodomie forcés dans neuf mètre carrés à plusieurs, les toilettes accolé aux lits, promenade et douche restreinte bien évidemment ?
Je suis pour la peine de mort, à la condition que la Justice soit infaillible.
Et pour la peine de mort pour ceux qui la veulent. En effet, il y a une taule en France où des détenus, incarcérés à vie la réclament.

Christophe a écrit:
Certaines personnes durant la seconde guerre mondiale notamment ont eu la vie plus dure que cela... Bizarrement peu se sont suicidés. Enfin bizarrement, si on veut. Il s'agit de l'"instinct de survie".
Et si les hommes avaient eu un gène qui leur faisait penser comme ça, nous ne serions plus là aujourd'hui. Mais rassures toi Joyeux, dans la pire des merdes, tu voudras tout de même survivre, à moins que tu ne sois suicidaire, et ce serait un autre souci dont je ne peux traiter ici avec toi, et qui ne se reglera pas avec un environnement pire ou meilleur.
Question de culture... Si on prend l'exemple de samouraïs avant 1870, nombreux sont ceux qui à nos yeux se supprimaient pour rien...

Murat a écrit:
mais comme un moyen financièrement intéressant pour la société (ça coûte moins cher de se débarasser d'un mutl-récidiviste)
Je suis d'accord. Il faudrait voir combien de places en prison ça pourrait libérer un programme de ce genre...


Dernière édition par le Sam 10 Fév 2007 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Sam 10 Fév 2007 - 22:15

À moins d’être soumis à une idéologie préconçu, religieuse ou pas, le suicide est un choix comme un autre.

Le parallèle fait avec les samuraï est très juste.

Suggérer que l’on aurait des troubles psychologique parce que l’on considère le suicide comme une option à part entière est le signe d’un confinement intellectuel. On peut être pour/contre mais le coup du “ alerte ciboulot en danger “, mouai...

Aller faire la Guerre pour établir la paix, en soit c’est bien plus con et illogique que le suicide, après y’a débat sur tout.

J’ai une très grande idée de film, vraiment, un truc énoooorme, de la philosophie dynamitée sur pellicule, si un jours je parviens à le réaliser, j’en connais qui vont se dire :

“ Whaouh, putain, balèze le gars, franchement, j”chuis soufflé !!!! “

( je parle de cinéma, hein... non mais au cas où les psychiatre du forum y auraient vu les prémices d’une action kamikaze, on ne sait jamais, quoique ça peut être marrant d’être pisté par les R.G., ils auraient certainement pitié et me lanceraient une pièce en gloussant sur mon “ Le PEN PRÉSIDENT “

Les RG : “ C’est bien ça, qu’tu postais sur le forum consacré à l’autre Marxo d’extrême droite ?!!! (accentué par des fous rires )

C’est alors que moi, mon sac de course à la main je leur lancerais un :

“ LE LELEL LELE LE P... “
Un deux me lancera alors un fulgurant :” Ah ba ça m’étonne pas qu’tu bégaye du cerveau, Puceau ! (toujours accentué par des fou rire)


Et je me mettrais à courir, courir, sous une plus battante, les mains meutris par le poids des courses (lentille, pomme de terre, pâte et... Riz, anniversaire oblige )

Une fois chez moi, trempé, scintillant de mille frustrations je me connecte au http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/La-peine-de-mort-humaniste-ou-vicieux-t536.htm et là, je montre au monde qui j’suis !!!!


J’en connais qui doivent ce dire : “ Whaouh, le mec, il arrache en sémantique fantastico/pleurnicharde, faut que Soral se méfie d’ce gars... il anime des conférences quelque part ?!!!

Tarif du Joyeux, placé sur les bordures de la nationale cyber Soralienne juste derrière “ le Poteau rose ” :

20 euro la lettre 100 euro la conférence 175 euro la totale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Dim 11 Fév 2007 - 18:18

Murat a écrit:
comme un moyen financièrement intéressant pour la société

Pourquoi tu penses que les economies viendront dans ta poche?

Si on en est à réduire la vie humaine aussi minable qu'elle soit à un moyen d'économie financière... Remarque vous ne voulez pas de réduction ad hitlerum; mais ce genre de réflexion ne va pas dans un sens différent.

Admettre qu'on est un raté vivant dans la crasse et prêt à tout pour que les autres vivent la même chose, ce n'est pas du progressisme, c'est juste de la haine. Encore faut il savoir dans quel domaine on se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Dim 11 Fév 2007 - 18:19

Joyeux a écrit:
le suicide est un choix comme un autre.

Et ça, ce n'est pas une idée préconçue?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Dim 11 Fév 2007 - 18:32

Joyeux a écrit:
Suggérer que l’on aurait des troubles psychologique parce que l’on considère le suicide comme une option à part entière est le signe d’un confinement intellectuel.

Ce n'est pas une suggestion, des études médicales très précises et l'ont démontrées.
Mais après tout tu peux te fier à ta simple expérience personnelle, -surement très livresque-, sans prendre en compte la pratique et le retour d'expérience que la médecine peut t'apporter.

Simplement, le jour ou tu auras terminé ton délire, je te ferais part de la réalité du suicide. D'une femme qui se tranche la gorge 5 minutes avant l'arrivée de son mari, du collegue qui se tire une balle après sa garde, des bouts de cervelles collés au mur de ce jeune homme quitté par sa fiancée... Alors l'ami, je ne te propose pas la lecture des samouraïs, je te propose ma vie quotidienne pour te faire une idée sans "doctrine", une idée claire et sans intermédiaire; sans "confinement intellectuel".

Maintenant bon film et bonne Masturb
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Dim 11 Fév 2007 - 18:47

La peine de mort appliquée aux assassins de sang froid, gros trafiquants de drogue, violeurs et violeurs d'enfants, pour peu que les preuves scientifiques de leur culpabilité soient établies, me parrait une oeuvre de bon sens.

Ce qui me choque en revanche (et qui choque beaucoup moins les biens pensants) c'est qu'après avoir commis de tel crimes, la peine maximale en France soit d'une douzaine d'année de prison.

Je serais toujours du coté des victimes qui n'ont rien demandé, plutot que des prédateurs, profitant du laxisme du système et de la lachetée généralisée (appellée humanisme par certains).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Dim 11 Fév 2007 - 19:42

christophe a écrit:
Joyeux a écrit:
Suggérer que l’on aurait des troubles psychologique parce que l’on considère le suicide comme une option à part entière est le signe d’un confinement intellectuel.

Ce n'est pas une suggestion, des études médicales très précises et l'ont démontrées.
Mais après tout tu peux te fier à ta simple expérience personnelle, -surement très livresque-, sans prendre en compte la pratique et le retour d'expérience que la médecine peut t'apporter.

Simplement, le jour ou tu auras terminé ton délire, je te ferais part de la réalité du suicide. D'une femme qui se tranche la gorge 5 minutes avant l'arrivée de son mari, du collegue qui se tire une balle après sa garde, des bouts de cervelles collés au mur de ce jeune homme quitté par sa fiancée... Alors l'ami, je ne te propose pas la lecture des samouraïs, je te propose ma vie quotidienne pour te faire une idée sans "doctrine", une idée claire et sans intermédiaire; sans "confinement intellectuel".

Maintenant bon film et bonne Masturb

Quel est le rapport entre le bien fondé de l’acte suicidaire et la réalité atroce de celui qui en perçoit l’horreur physique ?

Que la découverte de corps meurtris ou décomposés soient une horreur, je le conçois parfaitement mais ça n’a aucun rapport avec le bien fondé de l’acte en lui même. Jugez un acte de l’extérieur reste un exercice de style, rien de plus, selon moi.

Tu as toute sorte de gens qui font la guerre ou bien de la politique faut-il tous les ramener au même niveau, aux même intentions... oui,non... encore une foi la cohérence vient par lé débat et non pas, par le jugement préinstallé, même si cela sert forcément de socle.

Je ne suis pas croyant, mais je ne vais pour autant dire à tous les croyants d’aller, eux, se faire soigner... Ce sont des histoires d’Hommes, dont chacun tire ses vérités, qui peuvent se généraliser selon la pertinence des argumentaires.

Le véritable danger pour l’individu et le monde qui l’entoure réside dans sa sclérose idéologique et non pas dans les idée qu’il défend au sein d’un débat.

Quant à mon vécu livresque, il est quasi nul... je ne lis que très peu, voir pas du tout, faut croire que le génie est inné, et souvent confondu avec la folie !

Par contre saches que au vu de l’horreur que peut être ton quotidien face aux conséquences physique de l’acte suicidaire je saisis tout à fait le sens de ton intervention mais bon, fallait bien que j’honore mon héroïsme masturbatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 0:41

Stevenin13 a écrit:
Je serais toujours du coté des victimes qui n'ont rien demandé, plutot que des prédateurs, profitant du laxisme du système et de la lachetée généralisée (appellée humanisme par certains).

C'est une évidence, encore faudrait-il que la justice soit capable de ne jamais faire deux victimes au lieu d'une victime et d'un coupable... Et cela est trop improbable.
L'affaire Dils en est un exemple navrant parmi d'autres "affaire dils"; cet homme aurait été guillotiné pour le meurtre de deux enfants; qu'il n'a pas commis et a mis 16 ans pour se faire entendre... La guillotine ne lui aurait pas laissé ce qu'on pourrait appeler "cette chance". Encore une fois, le problème n'est pas de donner la mort à des assassins, mais bel et bien de laisser la vie aux innocents; et une cour de justice n'est JAMAIS à l'abri de l'erreur... L'abolition de la peine de mort n'est pas une vision de petit gauchiste, mais la vision d'une société qui reconnait son imperfection et des risques vitaux qu'elle fait prendre à ses citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 4:44

@Christophe
J'entend bien tes arguments, et je trouve déplorables les erreurs de justices envers des personnes innocentes.

Ceci dit, il serait interressant de les pondérer avec le nombre de crimes avérés, mal, trop peu ou pas punis.

Combien d'affaires Dils, pour un crime impuni ou mal puni ?

Je pense que tout acte sauvage AVERE doit être puni très durement et même jusqu'à la mort (qui me parait plus digne que la prison à vie, et plus juste que 12 ans d'incarcération dans le cas de la France).

Comme le dit un proverbe Latin : Celui a qui on permet plus qu'il n'est juste, veut toujours plus qu'il ne lui est permis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 17:20

christophe a écrit:
Stevenin13 a écrit:
Je serais toujours du coté des victimes qui n'ont rien demandé, plutot que des prédateurs, profitant du laxisme du système et de la lachetée généralisée (appellée humanisme par certains).

C'est une évidence, encore faudrait-il que la justice soit capable de ne jamais faire deux victimes au lieu d'une victime et d'un coupable... Et cela est trop improbable.
L'affaire Dils en est un exemple navrant parmi d'autres "affaire dils"; cet homme aurait été guillotiné pour le meurtre de deux enfants; qu'il n'a pas commis et a mis 16 ans pour se faire entendre... La guillotine ne lui aurait pas laissé ce qu'on pourrait appeler "cette chance". Encore une fois, le problème n'est pas de donner la mort à des assassins, mais bel et bien de laisser la vie aux innocents; et une cour de justice n'est JAMAIS à l'abri de l'erreur... L'abolition de la peine de mort n'est pas une vision de petit gauchiste, mais la vision d'une société qui reconnait son imperfection et des risques vitaux qu'elle fait prendre à ses citoyens.


Citation :
Murat a écrit:
comme un moyen financièrement intéressant pour la société

Chistophe a écrit :
Pourquoi tu penses que les economies viendront dans ta poche?
Si on en est à réduire la vie humaine aussi minable qu'elle soit à un moyen d'économie financière... Remarque vous ne voulez pas de réduction ad hitlerum; mais ce genre de réflexion ne va pas dans un sens différent.
Admettre qu'on est un raté vivant dans la crasse et prêt à tout pour que les autres vivent la même chose, ce n'est pas du progressisme, c'est juste de la haine. Encore faut il savoir dans quel domaine on se trouve


Je saisi ton point de vue Christophe, mais faut voire la réalité en face, le monde tourne autour de rapports de forces.

Moi je suis une sorte d’idéaliste, donc je partage ton point de vue sur l’intention, mais faut tout de même prendre en compte que la “ bavure “ est le propre de l’Homme, donc vouloir l’exclure totalement est une utopie .

La France s’est construite sur des guerres, des rapports de forces tout comme le reste des pays du Globe.

Par exemple, Bernadette Chirac, qui axe sont discours sur les enfants en danger sur le net ( vivement dimanche ) et qui reçoit pour cela la femme (Laura Bush) de l’homme qui de par ses choix politique en trucide un bon paquet, c’est tout bonnement vomitif.

La peine de mort est une question tout aussi économique que les autres... à moin que tu ne sois prêt à brader la France pour une justices plus équitable envers les pays soumis aux rapports de forces, notamment français.

Ils faut être conscient de ce qu’est profondément l’Homme et être sincère vis à vis de ses choix.

Moi je préfère un type qui me dit “on va tous les buter, pour garder notre train de vie “ plutôt qu’un fourbe lâche qui dirait “ on a pas l’droit d'faire ça ! “ tout en profitant pleinement du train de vie que cela apporte.

La sincérité est une valeur absolu.


PS : Jeune Homme, cherche emploie rémunéré au sein de structures propagandiste installés.

Salaire avoisinant le malaise éthique ( 5 % du PNB des pays traîtés )

Tickets restautants et titres de transport non acceptés.
Revenir en haut Aller en bas
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 17:25

Joyeux a écrit:
Moi je préfère un type qui me dit “on va tous les buter, pour garder notre train de vie “ plutôt qu’un fourbe lâche qui dirait “ on a pas l’droit d'faire ça ! “ tout en profitant pleinement du train de vie que cela apporte.

As tu pris le temps de peser tes mots ? warning
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 19:19

juju333diablo a écrit:
Joyeux a écrit:
Moi je préfère un type qui me dit “on va tous les buter, pour garder notre train de vie “ plutôt qu’un fourbe lâche qui dirait “ on a pas l’droit d'faire ça ! “ tout en profitant pleinement du train de vie que cela apporte.

As tu pris le temps de peser tes mots ? warning

Je plaide coupable !

C’est la peine de mort j’espère... parce que la prison... c’est pas que j’n’aime pas la proximité mais... quitte à choisir, je préfère que vous me coupiez la tête, et tout le reste, si ça vous amuse... par contre je ne veux pas de Christophe Hondelatte pour comté mon histoire, ne soyez pas vicieux à ce point !!!!

Tu es choqué, toi ( juju ” 333 ” “ diablo ” ) ? Par quoi ? Non vraiment, je me suis relu et... je ne vois pas qu’est-ce qui aurait pu te pousser à te montrer sous ce visage ampli de punitions maléfiques ?

Ça te choque que des être humains en asservisse ou en “ bute ” d’autre pour se maintenir dans leur confort idéologique et physique ? Moi oui, mais c’est là, la triste histoire de l’humanité, à moins bien sûr d’en avoir sa propre idéologie parallèle, d’ailleur sur ce point, si tu pouvais m’éclairer sur la tienne... puisqu'elle semble différer de la mienne.

Je maintiens, je préfère la sincérité du monstre révélé, à la fourberie d’une douceur empoisonné.

Maintenant si tu me “ soupçonnes “ d’étaler là, mon “ moi, profond “, je te répondrai tout aussi sincèrement que non.

Je pèse toujours mes mots, histoire de ne pas trop blesser, mais ma balance commence à grincer... j’crois qu’c’est la visse principale qui fissure... (psychiatre du forum ! À vos analyses !!!! )

PS : je suis peiné par la tournure de ton message, comme si tu souhaitais faire dériver le mien vers un abîme auxquels tu sembles l’y condamner injustement.
Revenir en haut Aller en bas
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 19:48

Joyeux a écrit:
Ça te choque que des être humains en asservisse ou en “ bute ” d’autre pour se maintenir dans leur confort idéologique et physique ? Moi oui, mais c’est là, la triste histoire de l’humanité, à moins bien sûr d’en avoir sa propre idéologie parallèle, d’ailleur sur ce point, si tu pouvais m’éclairer sur la tienne... puisqu'elle semble différer de la mienne.

Je maintiens, je préfère la sincérité du monstre révélé, à la fourberie d’une douceur empoisonné.

Ce qui me décoit et qui m'écoeure, c'est cette attitude trouble et nihiliste que tu maintiens au fil de tes posts.
Et hypocrite avec ça : je ne connais aucun suicidaire qui s'en soit vanté (sic).
Tu préfères choisir entre deux bourreaux plutôt que de faire l'effort d'envisager des lendemains qui chantent. Même si je crois sincèrement à ta dépression, je ne serai pas l'outil de tes délires hypocondriaques et puérils. Je pense que ta jeunesse te conduit à ne pas vouloir poser les questions et à t'interdire les réponses.
Comme je te l'ai déja dit dans un précèdent post, ta frustration est légitime si elle est sincère ; tâches au moins de faire un effort pour être compris car c'est un topic sérieux comme dirait un collègue.

Pour le reste en MP, stp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 19:59

Je comprend sincèrement les personnes qui sont contre la peine de mort pour des raisons louables d'ailleur (c'etait mon cas avant), mais nos sociétés civilisées avec tout le confort et la protection que cela nous apporte, nous ferait presque oublier que l'homme n'est autre qu'un animal supérieurement intelligent mais un animal tout de même.
Le moindre grincement dans le mechanisme de nos sociétés et on serait surpris de voir comme "l'homme civilisé" devient un chien sans foi ni loi une fois remis en "liberté".

(J'ai a ce sujet, été témoin d'un spectacle tout simplement pathétique qui en dit long en cas de "vrai" problème,
le jour ou il y a eu une coupure d'eau pendant 3 jours dans plusieurs quartiers de ma ville, le comportement des gens pour aller recuperer des packs de 6 bouteilles d'eau distribués par la municipalité alors qu'il y avait un supermarché a coté qui les vendait 90cts le pack,m'a fait réaliser qu'un jour il faudra réutiliser la violence "legitime" pour eviter les debordements de la violence "sauvage" de l'homme qui ne pourra jamais complètement refouler ses instincts les plus profonds.)

Tout est si précaire, je pense que l'homme s'eteindra un jour à cause de...l'homme.

De plus, ne considérant pas la vie humaine comme quelque chose de plus sacré que la vie d'un autre animal, je ne peut plus m'emouvoir de la mort d'un dangereux prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 20:11

Stevenin13 a écrit:


(J'ai a ce sujet, été témoin d'un spectacle tout simplement pathétique qui en dit long en cas de "vrai" problème,
le jour ou il y a eu une coupure d'eau pendant 3 jours dans plusieurs quartiers de ma ville, le comportement des gens pour aller recuperer des packs de 6 bouteilles d'eau distribués par la municipalité alors qu'il y avait un supermarché a coté qui les vendait 90cts le pack,m'a fait réaliser qu'un jour il faudra réutiliser la violence "legitime" pour eviter les debordements de la violence "sauvage" de l'homme qui ne pourra jamais complètement refouler ses instincts les plus profonds.)


Dans le genre ya aussi l'ouverture des soldes dans les grandes surfaces, ou des foules de gens courent de partout et se marchent presque dessus pour économiser 150 euros sur une télé ou sur une machine à laver, imaginez ce que feraient ces gens en temps de famine ou de guerre... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Lun 12 Fév 2007 - 22:27

Hmm.
Tout ceci rejoins ce que je pense...
Je pense que pour voir ressurgir sans trop faire d'effort l'instinct animal de l'Homme, privez le ne serait ce que de l'éléctricité et du pétrole... Une zone paralysée et des gens obligés de "s'affirmer" pour subvenir à leurs besoins... Plus de transport, plus de chauffage, plus de secours et encore moins de police... Le chaos, puis la loi du plus fort (" qui donne un sens à l'existence ").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 45
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   Mar 13 Fév 2007 - 2:45

Steve a écrit:
Stevenin13 a écrit:


(J'ai a ce sujet, été témoin d'un spectacle tout simplement pathétique qui en dit long en cas de "vrai" problème,
le jour ou il y a eu une coupure d'eau pendant 3 jours dans plusieurs quartiers de ma ville, le comportement des gens pour aller recuperer des packs de 6 bouteilles d'eau distribués par la municipalité alors qu'il y avait un supermarché a coté qui les vendait 90cts le pack,m'a fait réaliser qu'un jour il faudra réutiliser la violence "legitime" pour eviter les debordements de la violence "sauvage" de l'homme qui ne pourra jamais complètement refouler ses instincts les plus profonds.)


Dans le genre ya aussi l'ouverture des soldes dans les grandes surfaces, ou des foules de gens courent de partout et se marchent presque dessus pour économiser 150 euros sur une télé ou sur une machine à laver, imaginez ce que feraient ces gens en temps de famine ou de guerre... Rolling Eyes


C'est ce qui fait désespérer que les choses puissent évoluer politiquement, ou humainement. L'Humanité n'est pas encore sorti du caniveau, si elle en sort un jour. Mais elle s'y croit tellement (arrivée au sommet de l'Evolution) parcequ'elle a la télé et qu'elle bouffe des Big-Mac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peine de mort, humaniste ou vicieux ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peine de mort, humaniste ou vicieux ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La peine de mort en Arabie Saoudite
» Je cherche un poème en rapport avec le théâtre et avec la peine de mort
» Textes argumentatifs sur la peine de mort
» La peine de mort par Victor Hugo
» Peine de Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: