LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conférence d'Alain Soral à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Nayssa
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Sam 17 Fév 2007 - 19:56

Viscard a écrit:
Bon écoute, tu me fatigues. Là, je ne peux plus rien pour toi.

Quand tu auras fait le choix :

De lire, de comprendre ce que j'ai écrit ci-dessus,

De contredire ce que j'ai pris le temps d'écrire,

De poser tes problèmes, développer et argumenter tes idées,


On reparlera.

Sinon, laisse vraiment tomber.

Puisque tu insistes.

Viscard a écrit:
Tout compte fait, je préfère tes bugs à tes élucubrations sans fondement. Tes démonstrations psycho-affectives ne conduisent à rien. Désolé de te le dire. Soral parlait du forum, des smilees et autres lol, des petits cons qui écrivent deux mots ou trois phrases pour rien dire, sans fond, sans concept. Comme toi. Qu’il n’ait pas admis que je l’ai traité de « traître », ca relève des idées et non de l'injonction paternaliste, ca relève des perceptions et des démonstrations conceptuelles. D’ailleurs, pour qu’il en soit à ce point susceptible, c’est qu’il a peut-être mauvaise conscience ton héros non ? Et Soral, peut prétendre ce qu’il veut : si la majorité le comprend autrement : soit elle est idiote ( c’est possible), soit il se fait mal comprendre par son discours complexe ( possible), par la cohérence de son parcours ou par sa façon de s’allier et d’agir. Il arrive quand même qu’on balaie aussi devant chez soi, non ? Soral, ton héros, fait-il exception ?

Il parlait des mecs qui manquait d'humilité, qui veulent en découdre mais qui n'ont pas le niveau. Et avoir le niveau, ne veut pas dire avoir du style.

Je ne le trouve pas plus suceptible que toi, moi, ou n'importe quel autre mec sur ce forum.

Il a balayé devant sa porte l'autre soir il me semble, par exemple sur Maurras, et l'arrogance du Marxismes par rapport aux autres pensées jusqu'à présent.

Viscard a écrit:
Et quand Soral, considérera qu’il ne fallait évidemment pas le suivre dans l'encartage FN et dans ce vote frontiste, pour des raisons qui t’échappe encore, tu diras quoi ce coup-ci ? Que tu t'es fait enculer à sec par une propagande de Valmy qui t'aurais dépassé ? Tu aimerais voir Soral camper sur cette position frontiste indéfiniment, c’est ca ? Sans autre alternative binaire que le FN ? Tu crois vraiment que Soral est un rond de cuir politico-intellectuel frontiste ? A défendre tes positions, Nayssa, c’est en tout cas à cela que tu le cantonnes et ce de manière pathétique. Chacun sa vision. Mais je le vois mal finir comme « Buffet » du FN.

Tu passes de sociologue, à auteur de science fiction, décidément, t'as tous les talents.

Maintenant blague à part, c'est quoi ce nouveau procédé rhétorique.

Moi qui te prenait pour mec sérieux.

Viscard a écrit:
La provocation a une durée de vie limitée, très courte même. Voir à ce sujet tous les fronts à chaque fois engagé à rebours par Soral, du zy-va arabe au juif du ghetto libéral, du gay à la féministe, de l'internationaliste révolutionnaire ou média bobos.

Là dessus je pense que vous êtes d'accord. Il a du se dire que les livres et la provocation, ça valait un temps, mais que maintenant en bon marxiste il devait passer à l'action concrète. Pour cela il décide de collaborer avec le FN.
Manque de bol pour lui, la "majorité" pense que ce n'est qu'une provocation de plus. C'est con ça.

Viscard a écrit:
Sa position durera peu de temps pour des raisons d’appareil et d’un, et pour des raisons qui sont propres à sa vocation personnel de fouteur de merde, de deux( ce que j’approuve évidemment). Tout le discours de Soral selon moi depuis Valmy prêche pour sa paroisse, et pour son ego ! Et à ce sujet, tu reproches mon « ego trip », c'est ca ( par la voie accusatrice de Soral) ? Renseigne toi mieux sur l'ego de Soral. Adresse lui la parole, va le voir, écris lui, rentre sur son terrain, échange de manière critique, débat avec lui et tente de le contredire (si tu le peux) et tu me diras comment tu ressentiras la chose. Car j'espère, comme tout esprit sain et bien construit, que tu as des choses à lui confronter quand même ?

Le FN change. Marine. Le succès. Les responsabilités.
Et à ce propos j'ai déjà écris sur ce forum, en réponse à Jean, je crois, que ce que tente mon héros, est un one shot. C'est par ailleurs sûrement pour ça qu'il insiste sur le fait qu'il n'est pas encarter au FN. Il collabore, c'est différent.

Pour son ego, il a écris suffisamment de bouquin plus que correct pour pouvoir se la raconter. C'est comme Zidane, il fait ce qu'il veut.

Viscard a écrit:
Tout ce que je vois, c'est que t'as vu des monstres virtuels dans une salle occupée de gens normaux. T’as pas vu des croque-mitaines tondus derrière la bibliothèque ou sous les chaises par hasard ? Tu le soutiens et bizarrement tu encules le FN et tous les gens de la salle ? Je ne comprends rien à tes positions.

Quand t'es à la guerre. Ton compagnon de guerre est peut être le dernier desenculés, et le soldat du camp d'en face un mec bien. Si tu devais choisir un des deux pour partir en vacance tu préférais celui qui est ton ennemi.

Mais là, c'est la guerre.

Viscard a écrit:
Tu dis détester le FN : donc si Soral le rallie et qu’il défend et démontre cette position, c’est :

- soit une personne logique ( ce que tu soutiens) : et en ce cas, tu admets son ralliement et tous ses amis du petit "Comité de Salut Public" qui sont devenus par défaut tes nouveaux amis de la droite contre-révolutionnaire. T'es au courant quand même ? Ben, oui, ce sont tes nouveaux amis de la révolution-nationaliste. Mais tu les as pas aimé apparemment ? Dommage pour toi, mais Soral, les aime.

- soit un menteur, opportuniste qui aurait pu rallier d’autres partis comme le MRC et prêter son intelligence au Che sur le terrain des idées et l'action. Quant aux mérites de la résistance, de la durée qu’il prête si allègrement à Le Pen, je tiens à dire, que selon cette logique on pourrait adapter le discours aux positions résistantes de Dame Laguiller depuis 30 ans face au système. Alors pourquoi plus Le Pen que Laguiller ou Chevènement, au fond ? Oui, oui, c’est le Parti, la base populaire ex-PC. C’est l'électorat ( env 20%), donc l’opportunisme, le cynisme et le machiavélisme tactique. Soit.

Réponse B.

Après entre menteur,opportuniste, diplomate, ou stratège, c'est une question d'appréciation.

Viscard a écrit:
Mais, on est bien, dans un tout autre discours : les idées sont subordonnées au pouvoir. Et l’ambition traîne les idées. Tu piges ? Donc sur les idées, il peut être considéré "traître" comme définit par J.Benda et peut travailler pour la réaction comme expliqué par Politzer. Et alors, il devient un héros d’appareil. Rien de plus navrant. Traitre idéologique mais héros de Parti.

Non je ne pige pas, et je pense que c'est due au fait que toi non plus t'as pas due tout piger.

Mais comme t'as eu le bon geste de citer les auteurs, je vais me renseigner à la source

Viscard a écrit:
Tu prétends que je ne connais pas ou mal Soral, mais alors, toi t'es à des années lumières. Au fond, c'est toujours plus préférable de comprendre et de critiquer des gens comme lui que d'acquiescer et les suivre aveuglémement. Regarde toi, tu t’ai fait peur avec tes nouveaux potes du FN, du moins les potes de Soral, ton ami. Tu mets un pied chez ses amis, et tu vois des monstres fascistes. Car avant même qu'il ait pris son virage, tu te seras pris 10 poteaux dans la gueule.

Argument bateau. Car si j'avais prétendu avoir apprécier les gens de cette réunion, tu aurais pu me sortir exactement la même chose.

Pour finir, j'aimerai exposer ce qui pour moi me semble être un problème intéressant, dans ce contexte.

C'est quoi l'action dont parle le Marxisme selon toi.

Qu'est ce qui peut être considérer comme un acte?

Voter Chevènement, Laguiller, ou pour le mec du parti, c'est agir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 0:30

Toujours aucune vidéo de la conférence du 9 ?
Revenir en haut Aller en bas
phallusphincter
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 0:36

mjbrendano a écrit:
Toujours aucune vidéo de la conférence du 9 ?

Elle sera diffusée prioritairement sur le site du front national.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 1:08

en attendant, il y a celle là http://www.frontnational.com/multimedia_conf_detail.php?id=9 (celle du 6 février)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 1:11

ajax a écrit:
en attendant, il y a celle là http://www.frontnational.com/multimedia_conf_detail.php?id=9 (celle du 6 février)

Je n'aime pas trop ce discours lu, soral est d'autant plus efficace quand il est spontané, içi son discours perd de sa puissance mais il doit sans doute ne pas avoir l'habitude de lire des discours à haute voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 1:13

Ouais, Alain c'est vraiment un mec qui excelle surtout dans "l'impulsivité" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 21 Fév 2007 - 1:31

Nayssa a écrit:


"plus que jamais j'encule le FN".

C'est pas gentil ça. :cry:

Tu sais que ça fait mal au cul... Ass
Revenir en haut Aller en bas
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 1:39

Nayssa a écrit:
Viscard a écrit:
Bon écoute, tu me fatigues. Là, je ne peux plus rien pour toi.

Quand tu auras fait le choix :

De lire, de comprendre ce que j'ai écrit ci-dessus,

De contredire ce que j'ai pris le temps d'écrire,

De poser tes problèmes, développer et argumenter tes idées,


On reparlera.

Sinon, laisse vraiment tomber.

Puisque tu insistes.

Viscard a écrit:
Tout compte fait, je préfère tes bugs à tes élucubrations sans fondement. Tes démonstrations psycho-affectives ne conduisent à rien. Désolé de te le dire. Soral parlait du forum, des smilees et autres lol, des petits cons qui écrivent deux mots ou trois phrases pour rien dire, sans fond, sans concept. Comme toi. Qu’il n’ait pas admis que je l’ai traité de « traître », ca relève des idées et non de l'injonction paternaliste, ca relève des perceptions et des démonstrations conceptuelles. D’ailleurs, pour qu’il en soit à ce point susceptible, c’est qu’il a peut-être mauvaise conscience ton héros non ? Et Soral, peut prétendre ce qu’il veut : si la majorité le comprend autrement : soit elle est idiote ( c’est possible), soit il se fait mal comprendre par son discours complexe ( possible), par la cohérence de son parcours ou par sa façon de s’allier et d’agir. Il arrive quand même qu’on balaie aussi devant chez soi, non ? Soral, ton héros, fait-il exception ?

Il parlait des mecs qui manquait d'humilité, qui veulent en découdre mais qui n'ont pas le niveau. Et avoir le niveau, ne veut pas dire avoir du style.

Je ne le trouve pas plus suceptible que toi, moi, ou n'importe quel autre mec sur ce forum.

Il a balayé devant sa porte l'autre soir il me semble, par exemple sur Maurras, et l'arrogance du Marxismes par rapport aux autres pensées jusqu'à présent.

Viscard a écrit:
Et quand Soral, considérera qu’il ne fallait évidemment pas le suivre dans l'encartage FN et dans ce vote frontiste, pour des raisons qui t’échappe encore, tu diras quoi ce coup-ci ? Que tu t'es fait enculer à sec par une propagande de Valmy qui t'aurais dépassé ? Tu aimerais voir Soral camper sur cette position frontiste indéfiniment, c’est ca ? Sans autre alternative binaire que le FN ? Tu crois vraiment que Soral est un rond de cuir politico-intellectuel frontiste ? A défendre tes positions, Nayssa, c’est en tout cas à cela que tu le cantonnes et ce de manière pathétique. Chacun sa vision. Mais je le vois mal finir comme « Buffet » du FN.

Tu passes de sociologue, à auteur de science fiction, décidément, t'as tous les talents.

Maintenant blague à part, c'est quoi ce nouveau procédé rhétorique.

Moi qui te prenait pour mec sérieux.

Viscard a écrit:
La provocation a une durée de vie limitée, très courte même. Voir à ce sujet tous les fronts à chaque fois engagé à rebours par Soral, du zy-va arabe au juif du ghetto libéral, du gay à la féministe, de l'internationaliste révolutionnaire ou média bobos.

Là dessus je pense que vous êtes d'accord. Il a du se dire que les livres et la provocation, ça valait un temps, mais que maintenant en bon marxiste il devait passer à l'action concrète. Pour cela il décide de collaborer avec le FN.
Manque de bol pour lui, la "majorité" pense que ce n'est qu'une provocation de plus. C'est con ça.

Viscard a écrit:
Sa position durera peu de temps pour des raisons d’appareil et d’un, et pour des raisons qui sont propres à sa vocation personnel de fouteur de merde, de deux( ce que j’approuve évidemment). Tout le discours de Soral selon moi depuis Valmy prêche pour sa paroisse, et pour son ego ! Et à ce sujet, tu reproches mon « ego trip », c'est ca ( par la voie accusatrice de Soral) ? Renseigne toi mieux sur l'ego de Soral. Adresse lui la parole, va le voir, écris lui, rentre sur son terrain, échange de manière critique, débat avec lui et tente de le contredire (si tu le peux) et tu me diras comment tu ressentiras la chose. Car j'espère, comme tout esprit sain et bien construit, que tu as des choses à lui confronter quand même ?

Le FN change. Marine. Le succès. Les responsabilités.
Et à ce propos j'ai déjà écris sur ce forum, en réponse à Jean, je crois, que ce que tente mon héros, est un one shot. C'est par ailleurs sûrement pour ça qu'il insiste sur le fait qu'il n'est pas encarter au FN. Il collabore, c'est différent.

Pour son ego, il a écris suffisamment de bouquin plus que correct pour pouvoir se la raconter. C'est comme Zidane, il fait ce qu'il veut.

Viscard a écrit:
Tout ce que je vois, c'est que t'as vu des monstres virtuels dans une salle occupée de gens normaux. T’as pas vu des croque-mitaines tondus derrière la bibliothèque ou sous les chaises par hasard ? Tu le soutiens et bizarrement tu encules le FN et tous les gens de la salle ? Je ne comprends rien à tes positions.

Quand t'es à la guerre. Ton compagnon de guerre est peut être le dernier desenculés, et le soldat du camp d'en face un mec bien. Si tu devais choisir un des deux pour partir en vacance tu préférais celui qui est ton ennemi.

Mais là, c'est la guerre.

Viscard a écrit:
Tu dis détester le FN : donc si Soral le rallie et qu’il défend et démontre cette position, c’est :

- soit une personne logique ( ce que tu soutiens) : et en ce cas, tu admets son ralliement et tous ses amis du petit "Comité de Salut Public" qui sont devenus par défaut tes nouveaux amis de la droite contre-révolutionnaire. T'es au courant quand même ? Ben, oui, ce sont tes nouveaux amis de la révolution-nationaliste. Mais tu les as pas aimé apparemment ? Dommage pour toi, mais Soral, les aime.

- soit un menteur, opportuniste qui aurait pu rallier d’autres partis comme le MRC et prêter son intelligence au Che sur le terrain des idées et l'action. Quant aux mérites de la résistance, de la durée qu’il prête si allègrement à Le Pen, je tiens à dire, que selon cette logique on pourrait adapter le discours aux positions résistantes de Dame Laguiller depuis 30 ans face au système. Alors pourquoi plus Le Pen que Laguiller ou Chevènement, au fond ? Oui, oui, c’est le Parti, la base populaire ex-PC. C’est l'électorat ( env 20%), donc l’opportunisme, le cynisme et le machiavélisme tactique. Soit.

Réponse B.

Après entre menteur,opportuniste, diplomate, ou stratège, c'est une question d'appréciation.

Viscard a écrit:
Mais, on est bien, dans un tout autre discours : les idées sont subordonnées au pouvoir. Et l’ambition traîne les idées. Tu piges ? Donc sur les idées, il peut être considéré "traître" comme définit par J.Benda et peut travailler pour la réaction comme expliqué par Politzer. Et alors, il devient un héros d’appareil. Rien de plus navrant. Traitre idéologique mais héros de Parti.

Non je ne pige pas, et je pense que c'est due au fait que toi non plus t'as pas due tout piger.

Mais comme t'as eu le bon geste de citer les auteurs, je vais me renseigner à la source

Viscard a écrit:
Tu prétends que je ne connais pas ou mal Soral, mais alors, toi t'es à des années lumières. Au fond, c'est toujours plus préférable de comprendre et de critiquer des gens comme lui que d'acquiescer et les suivre aveuglémement. Regarde toi, tu t’ai fait peur avec tes nouveaux potes du FN, du moins les potes de Soral, ton ami. Tu mets un pied chez ses amis, et tu vois des monstres fascistes. Car avant même qu'il ait pris son virage, tu te seras pris 10 poteaux dans la gueule.

Argument bateau. Car si j'avais prétendu avoir apprécier les gens de cette réunion, tu aurais pu me sortir exactement la même chose.

Pour finir, j'aimerai exposer ce qui pour moi me semble être un problème intéressant, dans ce contexte.

C'est quoi l'action dont parle le Marxisme selon toi.

Qu'est ce qui peut être considérer comme un acte?

Voter Chevènement, Laguiller, ou pour le mec du parti, c'est agir?

Il faudra un moment cesser d'idéaliser "l'agir "et l'action, et mettre ca à toute les sauces.

J'ai relativement peu d'ambition quand on voit la trahison systématique à laquelle se convie tous les partis politique. Soral n'y échappera pas de toute façon. Je ne cherche que de la décence, et je suis quelqu'un d'ordinaire, je cherche la possibilité de vivre la vie décente de façon pleinement humaine. Et combien nous avons raison d'être "matérialiste" quand on entend Le Médialand versé son mépris dans la presse et à télévision quand on nous glorifie la littérature bobo, la philosophie "idéaliste" ou l'idéologie de l'âme, l'échelle de valeurs avant celle du ventre, du toit, de la gamelle et des ordres de priorité. Populiste? Mille fois oui.

Pour parler de l'action, l'intelligentsia pousserait à mettre en balance démocratie et totalitarisme. Mais personne n'aborde avec sérieux et connaissance l'histoire du vrai problème qui se pose aujourd’hui : celle du fascisme. Que chacun reprenne ses manuels et reprennent l'étude de son émergence en 1920 en Italie, la collusion libéralo-communiste contre le fasciste en Espagne en 1936, l’histoire de la France des années 20-30. Agir ? On me parle d'agir ? Mais aujourd'hui les lignes et les repères ont été suffisamment poussées pour battre le fascisme avec les mêmes armes que le fascisme.

En somme, agir, ce sera mettre face à face un fascisme populaire universaliste (allié aux arabes nationalistes et une part de l'islam dit modéré) et un fascisme industriel-communautaire d'empire (qui défend des intérêts en place ) qui préféère l'islam radical. Je crois, malheureusement, que l’idéal républicain est mort et ses valeurs avec. Soral en parle pour faire un dernier effet de manchette. Mais ce qu’il dit franchement, ce dont il parle en conférence, c’est de nationalisme-révolutionnaire porté par une ligne maurasso-marxiste dont les acteurs frontistes sont plus proches de l'Action Française que du P.O.U.M.

Les moyens seront violents : je ne vois pas d'autres issues.

Je vois dans l'alternative de Bayrou l'aboutissement ultime et critique de la spéculation opérée par le capitalisme post-45 sur les couches moyennes. Bayrou relève, pour moi, d'une aberration politique qui n'a foncièrement pas de base électoral comme les couches moyennes n'ont pas de classes propres, d'intérêts très communs entre elles puisqu'elles s'allienent entre elles pour subsister, malgré un milieu social commun. l'oppression et la permissivité étant ses deux modes d'exploitation qu'elles utilisnet pour elles et contre elles.

Bayrou va normaliser le PS sur la ligne socio-démocrate européen et va faire main basse ou du moins faire péter le PS. C'est évident. Il va normaliser le discours socialiste sans savoir qu'il roule pour des enjeux libéraux qui le dépassent. Enfin, à chacun son boulot. Je reconnais plus de courage en Soral quand il va essayer de fouiller dans l'électorat du FN pour peut-être le normaliser. C'est plus courageux que la révolution brissotine, la révolution de velours opérée par Bayrouth sur le PS.

Les couches moyennes survivent et sont maintenues sous perfusion comme des cairotes et des thais par le tourisme sexuel. Tu piges ? On est aussi devenu des touristes avec le libéralisme : le nomadisme comme valeur unique, le déracinement ( sa philo : Sartre et l'existentialisme). Et c’est en ca que le nationalisme est son pire ennemi. Je penserais même que de manière cynique : 80% de la population n’est plus utile pour le capital spéculatif. Il s’autofinance et se régule parfaitement sans la lie de l’humanité qui grignote les parts de ses actionnaires.

C'est intéressant de voir les liens serrés entre socialisme et fascisme. Voir la montée en puissance en sept ans du national-socialisme allemand qui s'accommodait des pays exploités par un jeu d'échange et de paix social.

Agir, face aux subtils mécanismes du libéralisme intérieur (communautaires, divertissement, inculture et abrutissement) et extérieur( colonisations, impérialisme, guerre d'intérêt). Autant d'offensives qui poussent les "honnêtes hommes" à vouloir comprendre le problème d'un point de vue moral, là où il n'y en a pas ou plus. User de la moral est inutile. Le marxisme reste l'outil unique le plus viable pour comprendre obectivement la subjectivité de classes. Mais, cher Nayssa, pas pour agir.

Pour agir, il faudra juste éprouver du goût pour la violence et la force physique, une croyance en une "aristocratie populaire", son culte de l'animalité pour sa survie, son exaltation de la sauvagerie primitive par exaspération et indécence. Pour agir contre les différents modes fascistes libéraux (communautarisme/consommation/média/oligarchie/exploitation), il faudra voir en soi, ce qu'on pourrait appeler sans exagération une tendance au fascisme ( Cf « Le talon de fer » de Jack London : une leçon avant l’heure, avant la branlette des intellos bourgeois sur l’émergence du fascisme).


Dernière édition par le Jeu 22 Fév 2007 - 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:04

Ne trouves-tu pas qu’il l’a un peu expédié son roman, London ?

D’ailleurs, ne passe-t-il pas pour être l’un de ses plus mauvais ?

Je n’en ai, jadis et du reste, pas fini la lecture.

Me convaincras-tu à m’y remettre par l’une de tes flamboyantes sociocritiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:13

Tatave a écrit:
Ne trouves-tu pas qu’il l’a un peu expédié son roman, London ?

D’ailleurs, ne passe-t-il pas pour être l’un de ses plus mauvais ?

Je n’en ai, jadis et du reste, pas fini la lecture.

Me convaincras-tu à m’y remettre par l’une de tes flamboyantes sociocritiques ?

Je ne sais pas comment je dois prendre le "flamboyantes autocritiques" ?

L'objet du post était de répondre à Nayssa sur l'action, en fait.

Sinon, pour le bouquin de London, il est à lire d'un point de vue historique avant tout. Le premier point de vue littéraire sur le rapport au fascisme. Orwell, dans un essai "le fascisme prophétisé" en fait l'éloge. Du point de vue du style, y'a meilleur, " the sleepers wakes" de Herbert George Wells. Wells est à Orwell, ce que London est à Huxley.

Et, Tatave, peut-être que t'es plus mature pour lire ce livre aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:29

le fascisme de ta conclusion ne me convainc pas
terme galvaudé et mis à toutes les sauces alors qu'il correspond à une période historique précise, souvent confondu avec le nazisme qui lui garde tout de même une spécificité à cause de l'expensionisme et de la shoah, notament

"avoir une tendance au fascisme" alors que tu aurais pu dire "avoir une tendance à la révolte" et donc, oui une violence momentannée, psychologiqe d'abord, physique, éventuellement, ensuite.
ce n'est pas la même chose
en tout cas dans les esprits


pour ma part je pense que cette révolte réactionnaire populaire anti-libérale aurra du mal à se faire à cause
1- du verrouillage des médias à la critique
2- de l'abaissement du sens critique des populations, à causes desdits médias et de l'état de l'éducation, de la religion, de l'attrait consumériste
3- de la mondialisation de ces censures soft

à la limite, un élément déclencheur serait, j'extrapole à donf, mais je le sens bien : d'énormes frictions communautaires, violentes .... sur 15 ans...

(si l'Iran y passe, ça devrait chauffer sévère, surtout en GB; entre parenthèse, ça "chauffe" en Belgique, en Hollande, en Suède, quand je dis ça chauffe : effets de bandes, comme on a chez nous, mais surtout début d'un questionnement sur l'integration, et, conaissant ces pays, ça risque de se renverser, de la bien-pensance à l'affrontement raciale, beaucoups plus vite que chez nous.... )
Revenir en haut Aller en bas
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:43

bob a écrit:
le fascisme de ta conclusion ne me convainc pas
terme galvaudé et mis à toutes les sauces alors qu'il correspond à une période historique précise, souvent confondu avec le nazisme qui lui garde tout de même une spécificité à cause de l'expensionisme et de la shoah, notament

"avoir une tendance au fascisme" alors que tu aurais pu dire "avoir une tendance à la révolte" et donc, oui une violence momentannée, psychologiqe d'abord, physique, éventuellement, ensuite.
ce n'est pas la même chose
en tout cas dans les esprits


pour ma part je pense que cette révolte réactionnaire populaire anti-libérale aurra du mal à se faire à cause
1- du verrouillage des médias à la critique
2- de l'abaissement du sens critique des populations, à causes desdits médias et de l'état de l'éducation, de la religion, de l'attrait consumériste
3- de la mondialisation de ces censures soft

à la limite, un élément déclencheur serait, j'extrapole à donf, mais je le sens bien : d'énormes frictions communautaires, violentes .... sur 15 ans...

(si l'Iran y passe, ça devrait chauffer sévère, surtout en GB; entre parenthèse, ça "chauffe" en Belgique, en Hollande, en Suède, quand je dis ça chauffe : effets de bandes, comme on a chez nous, mais surtout début d'un questionnement sur l'integration, et, conaissant ces pays, ça risque de se renverser, de la bien-pensance à l'affrontement raciale, beaucoups plus vite que chez nous.... )

Je crois avoir été très clair. Les rappels historiques, la réactualisation d'un fascisme libéral sur des modes économiques et sociaux différents ( décrits par Clouscard dans Néofascisme et idéologie du désir). Rien de neuf dans tout ca. Si ce n'est pour un médiateux. Si tu lis ce que j'ai écrit ci-dessus, j'ai parlé des média et de l'abaissement critique des populations comme tu viens de le répéter.

Donc, je ne vois rien à redire.

Quant à la tendance au fascisme, elle en est une, quand il s'agit du peuple contemporain qui ne se voit pas, ne s'engage pas comme un militant fasciste face au danger communiste. Pourtant tous les ingrédients sont là. Et l'ennemi du fascisme populaire (nationaliste) devient celui du libéralisme(internationaliste-colonial). Je t'invite à relire par curiosité le programme de la "Révolution Nationale" de 1940-42 et tu verras : tu verras. Et surtout va voir du côté des idées de Maurras, Maritain, Ghéon et l'Action Française. Voir les programmes des Croix de feu face au Front populaire. Voir aussi l'histoire parfaitement raconté par Orwell du fascisme espagnol, bien différent de l'italien dans son alliance avec la bourgeoisie. Le fascisme n'a rien d'une simple révolte, c'est une idéologie particulière patriote, antidémocratique, monarchiste, antiparlementaire, anti syndical, anti laicarde, anti républicaine qui émerge à des périodes critiques et bipolaires de l'histoire. Et comme aujourd'hui l'Islam, prend le flambeau et le relaie du Méchant, de l'Axe du Mal comme le Communisme d'antan, la construction idéologique et les inconscients collectifs se repositionnent. C'est normal. C'est l'Empire qui fixe la carte de ses ennemis et donc des idéologies qui vont servir la soupe.

PS : La "réaction" est par définition une "révolte" à l'ordre d'une pensée ou d'un raport de production dominant.

Enfin lire....


Dernière édition par le Jeu 22 Fév 2007 - 3:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:56

Viscard, je n'ai pas parlé d’autocritiques mais de "sociocritiques".

Quant à mon immaturité d’alors, sache que je n’ai plus un point d’acné, sur le visage et même ailleurs, depuis 1978.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 2:56

Tatave a écrit:
Viscard, je ne parlais pas d’autocritiques mais de "sociocritiques".

Quant à mon immaturité d’alors, sache que je n’ai plus un point d’acné, sur le visage et même ailleurs, depuis 1978.

Je crois qu'on pige tout de travers ce soir. Je ne comprenais pas dans quel sens tu disais ca, c'est tout. Si c'était de l'humour...

Je ne disais pas que tu étais immature. Je pense que t'es, vu le contexte, vu l'actualité, peut-être plus disposé à lire ce livre qui traite de ce genre de sujet. T'es 'plus", dans le sens "plus disposé à" aujourd'hui à lire ce genre là.

1978, grande date alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 3:04

Tu l’as dit, bouffi !

lol!

Quoique n’ayant pas dépassé, lors, le stade du touche-pipi très avancé...

Les lauriers datent, plus modestement, de 1980.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 3:08

Viscard a écrit:
Voir aussi l'histoire parfaitement raconté par Orwell du fascisme espagnol, bien différent de l'italien dans son alliance avec la bourgeoisie. Le fascisme n'a rien d'une révolte, c'est idéolgie particulière qui émerge à des paériodes critiques bipolaires de 'histoire. Et comme aujourd'hui l4Islam, prend le flamnbeau et le relaie du Méchant, de l'Axe du mal comme le Communisme d'antan, la construction idéolgique et les inconscients collectifs se repositionnent. C'est normal.

là d'accord
j'avais peur que tu n'utilise le terme de "fascisme" selon la doxa, et donc j'avais du mal à te suivre

(t'inquiètes, Clouscard, Orwell (essais et articles), Lasch, Michéa et les autres trônent chez moi Yeah )
Revenir en haut Aller en bas
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Jeu 22 Fév 2007 - 3:12

bob a écrit:
Viscard a écrit:
Voir aussi l'histoire parfaitement raconté par Orwell du fascisme espagnol, bien différent de l'italien dans son alliance avec la bourgeoisie. Le fascisme n'a rien d'une révolte, c'est idéolgie particulière qui émerge à des paériodes critiques bipolaires de 'histoire. Et comme aujourd'hui l4Islam, prend le flamnbeau et le relaie du Méchant, de l'Axe du mal comme le Communisme d'antan, la construction idéolgique et les inconscients collectifs se repositionnent. C'est normal.

là d'accord
j'avais peur que tu n'utilise le terme de "fascisme" selon la doxa, et donc j'avais du mal à te suivre

(t'inquiètes, Clouscard, Orwell (essais et articles), Lasch, Michéa et les autres trônent chez moi Yeah )

Tu cites les plus grands auteurs critiques pour moi. Vraiment. Bon, y en a encore d'autres mais eux, c'est fondamental.

Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Ven 23 Fév 2007 - 23:18

Vous parliez de Soral qui s'était gaussé du niveau intellectuel du forum. Est-ce pour ça que le lien vers ce forum depuis son site a disparu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Lun 26 Fév 2007 - 0:58

Oui, c'est pour cette raison je crois. Avec Soral, rien ne tient vraiment très longtemps. Il aime changer ( de camp?) : je crois qu'il hait le confort et la durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Lun 26 Fév 2007 - 2:47

Viscard a écrit:

[...]
Le fascisme n'a rien d'une simple révolte, c'est une idéologie particulière patriote, antidémocratique, monarchiste, antiparlementaire, anti syndical, anti laicarde, anti républicaine qui émerge à des périodes critiques et bipolaires de l'histoire.
[...]
J'ajouterais que pour que le fascisme s'implante et reste au pouvoir, il a besoin d'une figure de proue hyper-charismatique, chose dont ne disposait pas la mouvance fasciste française des années 30 sinon quoi, la France, elle aussi, aurait basculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Lun 26 Fév 2007 - 9:46

Viscard a écrit:
Oui, c'est pour cette raison je crois. Avec Soral, rien ne tient vraiment très longtemps. Il aime changer ( de camp?) : je crois qu'il hait le confort et la durée.
Tss! Il n'avait qu'à venir relever le niveau pépère!
S'il hait tant le confort et la durée, il n'a qu'à se la jouer Diogène avec les SDF du canal Saint-Martin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 28 Fév 2007 - 5:10

Je suis curieux de savoir quels sont ceux du forum, qu'Alain considère comme peu interressant (quoi que j'ai mon idée).

Qui est responsable du fameux bas niveau? ...du manque d'humilité, du manque de style, de la confrontation d'ego, du bla bla stérile ?

Qui est coupable de débats à ralonges où tout le monde veut expliquer la vie, l'histoire, la politique, la philo à l'auditoire et où personne ne veut apprendre de l'autre...

Hein qui ?............
Revenir en haut Aller en bas
filantropic
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 42
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 28 Fév 2007 - 12:47

Stevenin13 a écrit:
Je suis curieux de savoir quels sont ceux du forum, qu'Alain considère comme peu interressant (quoi que j'ai mon idée).

Qui est responsable du fameux bas niveau? ...du manque d'humilité, du manque de style, de la confrontation d'ego, du bla bla stérile ?

Qui est coupable de débats à ralonges où tout le monde veut expliquer la vie, l'histoire, la politique, la philo à l'auditoire et où personne ne veut apprendre de l'autre...

Hein qui ?............

Ne rentrons pas dans ce genre de polémiques stériles.
Sauf ton respect, ce genre de posts illustre ce qu'il est censé dénoncer (égo), sans parler du fait qu'il est en plus délateur !

Ce genre de forum a les inconvénients de ses avantages.. ni plus ni moins.
L'élitisme de Soral est une démarche d'apprentissage que j'approuve.

Mais ce genre d'espace virtuel n'a pas été fait par des intellectuels pour des intellectuels. C'est la loi du genre,il est ouvert à tous. Chacun vient y chercher ce qui répond à ses intérêts.

Mais ne te leurre pas stevenin13: si ce forum était "au niveau" , 80% d'entre nous (toi et moi compris) ne s'y seraient sans doute pas inscrit.

Aux bonnes volontés les plus instruites de ce forum de continuer à nous intéresser au débat avec pédagogie et patience et à tous, faisons preuve d'un peu moins de narcissisme et ayons l'humilité d'apprendre à fermer notre gueule lorsque l'on a rien de constructif à raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 28 Fév 2007 - 13:03

Fil a écrit:
L'élitisme de Soral est une démarche d'apprentissage que j'approuve.
En es tu sûr? Si c'était vraiment sa démarche, ne serait il pas venu sur ce forum pour nous casser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   Mer 28 Fév 2007 - 13:08

En même temps, je comprends qu'il ait fait une erreur de répondre aux questions de ce forum.

Vous savez bien que je ne lui donne pas raison sur le fond de beaucoup de ses réponses mais il aurait vite tourné chèvre s'il avait continué ce petit jeu.

Ceci dit, c'était pas une raison pour qu'il vire le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conférence d'Alain Soral à Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conférence d'Alain Soral à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Soral . Les 7 thèmes d' une société
» Alain Soral est il Pro Musulman / Islam ? ( plus séries de vidéos du frère anti-malthus (hafidahuLah))
» Vidéo-Vérité : "Dieudonné et Alain Soral sont des agents de la Révolution iranienne et du Hezbollah"
» Vidéo-témoignage : "Alain Soral, un contre-témoignage ?"
» Alain Soral nous entretient sur Satan et sur le Nouvel Ordre Mondial.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: