LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Logement... viendez viendez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Dim 7 Jan 2007 - 20:32

Il est là, le drame actuel... toujours plus d'individus et nos richesses héritées que nous devons, au nom de l'égalité, partager avec le monde...



L'écologie, la qualité de vie, le logement, la prospérité... même l'économie, autant de secteurs où la baisse démographique jouerait un rôle plus bénéfique que les gesticulations du système politico-médiatique.

Eh, nous n'avons que Sevran pour relayer la thèse dans les médias... quel homme politique osera enfin, comme jadis Pim Fortuyn, récupérer le thème. Même d'extrême gauche... il aura ma voix.
Revenir en haut Aller en bas
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 8 Jan 2007 - 19:18

rastapunk a écrit:
Murat a écrit:


C'est particulièrement le cas sur la côte, en plus des français qui viennent s'installer, on est en première ligne pour les roumains, les bulgares et les albanais, on doit aussi se taper l'expansion démographique des arabes et des noirs, sans compter ceux qui continuent d'arriver.

ton discours est à vomir.

par noirs tu entends aussi les antillais ou bien eux " c'est pas pareil" , ils ont le droit de niquer parce qu'ils sont français ( ou presque) ?

t'es bon dans ton role de victime quand meme , je voudrais bien voir la trogne que tu te payes...
Laughing

Mettre sur un pied d'égalité antillais et africains est un amalgame que je trouve de plus en plus inacceptable. Les Antillais sont quelques centaines de milliers de français avec leur particularisme régional mais globalement français. Ils partagent la langue française, l'enseignement de l'école de la république et n'ont, à la base, pas de ressentiment particulier direct vis-à-vis de la métropole. Le drame des antillais est ancien et plutôt pardonné par eux, à part par quelques agitateurs qui se prétendent historien comme Claude Ribbe dont la seule volonté est de participer à la compétition victimaire. De leur côté, les Africains sont quelques centaines de millions, ne sont pas français, ne partagent pas forcément nos valeurs sociales et nos bases de civilisation.

Comparer les Antillais aux Africains, c'est focaliser sur la couleur de la peau. C'est réducteur et ne repose sur absolument aucune réflexion philosophique ou sociologique. Quand je vois les Antillais et les Noirs Américains en général, mettre en avant leur parenté et leur solidarité avec le peuple noir, c'est encore pire à mon avis car sociologiquement ce sont deux PEUPLES différents même s'ils partagent la même origine ethnique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rastapunk
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire


Masculin
Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 8 Jan 2007 - 19:32

l'amalgame se fait lorsque l'on écrit que "l'on doit se taper l'expansion démographique des noirs".

je demande donc, les antillais noirs sont ils compris dans le tas?

les "arabes", il parle d'immigrés ou de leurs enfants éventuellement français?

je connais déjà la réponse remarquez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 8 Jan 2007 - 19:41

Les problèmes des antillais, c'est du reste le même phénomène qu'il s'est produit avec la toute première génération d'immigrés. C'est que le flot incessant venu d'Afrique a détruit leur intégration. Ils ne reconnaissent plus dans "l'antillais français", mais dans le "noir anti-france". Même chose pour les arabes où les vagues des années 80 et 90 ont rompu le lien qu'avaient les anciens immigrés (ceux arrivés juste après les indépendances) avec la France.
Et voilà comme l'immigration d'Afrique noire est en train de tuer le lien fraternel qui unissait les noirs des Dom-Tom à la France. Personnellement, j'aimerais bien faire cette différence, mais je suis de moins en moins capable de la faire... et par faute, incapacité surtout, j'amalgame. Mais là n'était pas le sujet de ce post.
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 8 Jan 2007 - 19:55

Chevillette a écrit:
Non, je suis homosexuel sioniste féministe maghrébin et dragueur...

Et franc-maçon, et immigré clandestin et musulman tendance terroriste.

(et en plus, tu recois les généreuses allocations que les gouvernements de droite comme de gauche te distribuent prioritairement aux français de souche. Et tu aimerais participer à la grande reconquête jihadique contre l'occident infidèle).


Tout ça pour dire qu'il y a pas moins de cons à l'extrême droite qu'ailleurs... C'est dingue comme certains peuvent essentialiser leur race, et reconstruire des raisonnements du type "juifs assoiffés d'argent aux grandes oreilles", ou "bolcho - couteau entre les dents" (et aussi le stéréotype gauchiste tout aussi con du bon sauvage-étranger-brimé-par-le-méchant-occident).

Maintenant, le stéréotype très 21 ème siècle, c'est l'immigré fainéant profiteur de l'état social, et important sa guerre religieuse, tout en étant polygamme pour faire un maximum de gosses et pourrir les beaux gènes européens.


Tout ça à cause du chômage, dû à des errances de gouvernements menteurs et opportunistes.

Vraiment n'importe quoi.


Dernière édition par le Lun 8 Jan 2007 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 8 Jan 2007 - 20:39

laurent666 a écrit:


Cette courbe est trés intéressante : elle montre qu'il n'y a pas explosion de population, mais une progression très régulière.

Et donc très prévisible.

Et donc c'est assez incroyable de n'avoir pas réussi à suivre en terme de logements. Ca montre bien la nullité des gouvernements français en la matière.
En fait, cette courbe ne dit rien tant qu'on ne l'associe pas à :

-- une carte démographique indiquant les nombre de naissances et de mort faisant une distinction entre immigration et "français de souche". Les immigrés étant dans la couche à revenus bas de la population, on aurait un avant-goût de la répartition des richesses et donc des capacités d'accès au logement,
-- une courbe représentant le nombre de logements mis en jachère par les investisseurs (en gros 1/4 du parc locatif actuel),
-- une courbe donnant le nombre d'appartements à loyers modérés
-- une courbe de progression des loyers et des prix à la vente,
-- une carte représentant l'évolution du revenu moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franck
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   Lun 15 Jan 2007 - 11:53

Article de Frédéric Madouas publié le 12 janvier 2007 dans le n°3659 de Valeurs Actuelles

Soixante pour cent des “sans domicile fixe” pris en charge par le Samu social « viennent de l’étranger ». C’est Xavier Emmanuelli, président de cette organisation, qui l’indiquait dans la Croix le 28 décembre. À l’heure où le gouvernement s’apprête à créer un “droit au logement opposable” devant les tribunaux, ce rappel n’est pas sans intérêt.
Quels en seront les bénéficiaires ?
Le gouvernement n’envisage pas de le réserver aux Français, ni même aux ressortissants de l’Union européenne. Le voudrait-il qu’il en serait empêché par la Cour de justice européenne, qui condamne toute discrimination fondée sur la nationalité. Or, Éric Branca le rappelait la semaine dernière dans Valeurs actuelles, « immigration sans frontières et droit imprescriptible au logement deviendront vite une équation impossible », dont le coût aggravera la charge publique, comme ce fut le cas avec la couverture maladie universelle. Le ministre de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, a d’ailleurs confirmé que des « sanctions pécuniaires » pourraient être prononcées par les tribunaux contre l’État si ce dernier ne remplissait pas ses engagements vis-à-vis des personnes mal logées ou sans abri.
« Nous avons enregistré un réel accroissement des immigrés issus de l’Europe de l’Est (Russie, Roumanie, Biélorussie, ex-Allemagne de l’Est) à partir de 1995, poursuit Xavier Emmanuelli. Deux ans plus tard, ce fut au tour des Asiatiques de venir s’installer à Paris : ils venaient alors de Chine et du Sri Lanka. Ces arrivées se font par flux, en fonction de la mise en place des réseaux de passeurs. Depuis peu, par exemple, nous avons affaire à beaucoup de Mongols.
Sans doute les filières en Mongolie se sont-elles multipliées récemment. »
Si ces nouveaux venus restent en France malgré leurs difficultés matérielles, c’est parce qu’« ils estiment avoir davantage intérêt à vivre dans un pays garantissant un accès aux soins et à l’éducation gratuit et de très bonne qualité plutôt que de rester dans un pays où l’immobilisme règne souvent.
Voilà pourquoi ils tentent leur chance ici et, quand ils sont reconduits à la frontière, la tentent à nouveau. »
Les propos de l’ancien secrétaire d’État à l’Action humanitaire recoupent le constat de la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France. Celle-ci a rendu public, en novembre, un rapport sur l’activité du Samu social. Ses observations portent sur les années 2000 à 2004. « Le Samu social de Paris avait pour mission initiale de prendre en charge les personnes sans abri, les traditionnels “clochards”, remarquent ses rédacteurs. Mais l’accroissement des demandes émanant de familles d’origine étrangère dès 1997 a profondément modifié le profil des personnes qui s’adressent à lui. »
Par “familles”, le Samu social entend les femmes enceintes de plus de trois mois et les personnes accompagnées d’enfants. Il s’agit principalement des familles d’étrangers dans trois types de situation : « familles demandant l’asile ; familles déboutées de leur demande d’asile dont l’arrivée en France est récente et familles de personnes en situation irrégulière (“sans-papiers”), pour certaines présentes sur le territoire depuis plusieurs années ».
Selon ce rapport, 61,8 % des familles hébergées en 2004 par le Samu social étaient étrangères à l’Union européenne et 0,5 % venaient de pays membres. On retrouve la proportion citée par Xavier Emmanuelli. Encore faut-il préciser qu’on ignorait la nationalité de 30,2 % des “sans-abri” pris en charge… Du coup, le Samu social ne comptabilise que 7,5 % de familles françaises parmi les personnes hébergées. Cet afflux d’étrangers a conduit l’organisation à embaucher des traducteurs : « Nous sommes aujourd’hui capables d’aider les sans-logis dans six langues différentes », dit son président.
En 2004, le Samu social hébergeait ainsi près de 3 000 personnes dans environ 150 hôtels. Le coût de cet hébergement « demeure prohibitif » pour des prestations médiocres, souligne la Chambre régionale des comptes : « À 17 euros la nuitée, l’hébergement d’une famille de deux personnes durant un mois coûte 1 020 euros, celui d’une famille de trois personnes 1 530 euros, d’une famille de quatre personnes 2 040 euros. » Or ces familles résident dans ces hôtels de plus en plus longtemps : deux mois en 2003, quatre en 2004. Le Samu social consacre à leur hébergement près des deux tiers de ses dépenses : 24,7 millions d’euros en 2004, au lieu de 4,3 millions en 2000, soit une multiplication par 5,7.
En 1989, Michel Rocard, alors premier ministre, avait créé le scandale en affirmant que « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». Qui, au vu de ce rapport, pourrait lui donner tort aujourd’hui ?
Sans doute pas les lecteurs du dernier ouvrage de Maxime Tandonnet. Spécialiste des politiques d’immigration, ce haut fonctionnaire connaît son sujet : il a été conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur. « Les flux de personnes ont radicalement changé de nature à partir des années 1980 : c’est une immigration de chômage et de précarité qui prévaut désormais », écrit-il. Le titre de son livre ? Immigration : sortir du chaos (Flammarion). Tandonnet y brise de nombreux tabous, notamment celui des chiffres. Il estime à 200 000 le nombre d’étrangers s’installant durablement en France chaque année, compte non tenu des immigrés clandestins : deux fois plus que le chiffre de l’Insee !
Il analyse aussi, sans passion, les problèmes suscités par ces flux migratoires dans de nombreux domaines : le marché du travail, l’école, les capacités sanitaires, la délinquance mais aussi le logement. Les squatteurs qu’il évoque dans l’extrait publié page 30 bénéficieront-ils, eux aussi, du droit au logement opposable ? Le projet de loi soumis au Conseil d’État réserve ce droit aux personnes « résidant régulièrement sur le territoire national ». Mais ce garde-fou résistera-t-il à la pression des associations de défense des clandestins qui plaident pour leur régularisation, comme on l’a vu l’été dernier avec celle des parents d’enfants scolarisés ? Et qu’en serait-il si la gauche revenait au pouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Logement... viendez viendez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Logement... viendez viendez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dispositif à action direct dans le logement
» Besoin d'un logement
» urgent recherche logement lyon-villeurbanne
» Viendez Nombreux!
» A qui revient le logement en cas de divorce ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: