LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cas KK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Le cas KK   Sam 30 Nov 2013 - 1:53

Alain Soral condamné pour cinq ouvrages antisémites

ActuaLitté - Le jeudi 14 novembre 2013

Dans son jugement, le tribunal de Bobigny vient d'interdire un ouvrage édité par Alain Soral, et d'en censurer partiellement quatre autres. La Licra, à l'origine de la plainte déposée contre l'essayiste, n'a pas encore réagi à cette information.

Alain Soral est fondateur et directeur de la maison Kontre Kulture. En juin dernier, la Licra avait estimé que les titres qu'il avait fait paraître « constituent un mode d'expression outrageant et méprisant à l'égard de l'ensemble des personnes d'origine ou de confession juive », « incitent à l'antisémitisme et au négationnisme » et « causent à l'ordre public un trouble manifestement illicite ».

Le livre de Paul-Eric Blanrue, L'anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme, paru en 2013, et commercialisé sur le site Kontre Kulture, dispose maintenant d'un mois pour être retiré des ventes, selon une décision du juge des référés. En parallèle, ce sont plusieurs passages d'oeuvres publiées entre le XIXe et le XXe siècle qui sont concernés par des coupes franches.

Ainsi, La France juive, d'Edouard Drumont, Le salut par les juifs de Léon Bloy, Le juif international d'Henry Ford ainsi que La controverse de Sion, de Douglas Reed, qu'Alain Soral avait édités, devront connaître quelques substantielles modifications.

La cour de justice considère que les livres présentent des cas « d'injure envers un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une religion déterminée ». Elle évoque également la « négation de crime contre l'humanité » et des propos qui seraient une « provocation à la haine raciale », rapporte l'AFP.

Pour ces faits, la maison d'édition, ainsi que l'éditeur, sont condamnés à verser un montant de 8000 € à la Licra, et à rembourser une partie des frais de justice engagés. La Licra avait pour sa part demandé 20.000 € de dommages-intérêts, pour chaque ouvrage.

Une semaine qui embraye sur une autre, pour Alain Soral : ce dernier, le 8 novembre, a été condamné pour diffamation, à l'encontre de Bertrand Delanoë, maire de Paris. Dans une vidéo, l'ancien membre du FN avait déclaré : « Je vous dis pas la fortune cachée que doit avoir un type comme le maire de Paris pour toutes les rétrocommissions qu'il doit toucher depuis des années sur les travaux qui sont faits sans appel d'offres et qui font que Paris est un chantier permanent [et] en général, d'ailleurs, absurde. »

ActuaLitté

Autres éléments sur KK

Jugement partisan sur KK  (Article 31)

L'escroquerie Kontre Kulture (forum jeuxvideo.com)

Alain Soral et Kontre-Kulture en PDF gratuit

=> Que pensez-vous de cette condamnation par la justice d'un petit éditeur ?

Hit 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le cas KK   Lun 17 Fév 2014 - 19:36

Ben c'est dans la logique du pouvoir actuel. Il y a trop à dire en ce moment. C'est du totalitarisme mou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Le cas KK   Lun 26 Mai 2014 - 0:52

Que l'on soit d'accord ou non avec AS (aidé en catimini par la librairie facta), on ne peut que déplorer ces censures qui sont des procès politiques déguisés. Le procédé de faire un lot de titres est évidemment malhonnête intellectuellement : il s'agit de faire un faire un procès d'intention à l'éditeur. Le cas de Bloy a néanmoins eu ce rare privilège d'être défendu dans le figaro livres. Extrait :

Citation :
Pour ce qui concerne le Salut, commentaire exégétique de l'Épître de saint Paul aux Romains, certaines choses simples peuvent être rappelées. Le livre adopte de manière explicite la méthode de saint Thomas, qui consiste à épuiser l'objection, c'est-à-dire à laisser l'adversaire cracher son venin jusqu'à l'écœurement. Ainsi, après les premières pages, dans lesquelles Drumont, foulant aux pieds l'image sainte de Moïse, est fustigé comme «turlupin sacrilège», l'écrivain laisse entrer en grand le souffle moyenâgeux de la violence antijuive, puisant, sans s'en cacher, dans un gouffre de sentiments dont il n'a pas été exempt lui-même. C'est ce qu'il appelle «les prémisses de violence calculée». En une mise en abyme parfaitement préméditée, le crescendo de haine s'interrompt soudain, brutalement, pour que puisse enfin s'accomplir une montée en gloire d'Israël, d'une puissance incomparable.

Personne ne contestera le fait qu'on doive soumettre les textes à l'analyse, à la critique, voire à la critique violente ; mais on ne peut certainement pas accepter qu'on en détourne le sens d'une manière grossière.

http://www.lefigaro.fr/livres/2013/11/27/03005-20131127ARTFIG00338-defense-de-leon-bloy.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cas KK   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cas KK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: