LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral opportuniste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Soral opportuniste?   Mar 26 Déc 2006 - 14:52

Soral a déclaré récemment être proche, au niveau des idées, du Parti des Travailleurs de Gérard Schivardi, et il y a quelques temps de Jean-Pierre Chevènement dont il déplorait le faible pourcentage d’intentions de vote (3%) puis le retour dans le giron du P .S. Les deux partis cités sont pour le MRC, Républicain de Gauche et pour le P.T des anarcho-marxistes. Il n’y a pas besoin d’avoir fait Sciences-Po pour se rendre compte que ces deux partis sont d’essence complètement différente du Front National : Parti de Droite, au minimum…libéral, anti-laïque et dont la conversion aux idées républicaines est beaucoup trop récente pour représenter une garantie! Sans parler des nombreuses factions qui détiennent encore de l’influence en son sein : identitaires, royalistes, cathos intégristes qui sont carrément opposés à la conception socialiste de la République.

Pour approfondir l’analyse, je vais essayer de déterminer les points de convergence et de divergence entre l’idéologies F.N et les idées de Soral (basées essentiellement sur le livre « Jusqu’où va-t-on descendre ») :

Les points de convergence :

- Soral comme Le Pen fustige la société de consommation et le manque de « valeurs » humaines et morales qui en sont la conséquence.

- Soral haït la dérive lilibobo et la captation du pouvoir par une intelligentsia UMPS tenant le haut du pavé depuis plus de vingt ans. Il dénonce la corruption et l’immoralité de ces élites s’entraidant sur le dos de la République et des « petites gens ». On peut dire que ce thème est le fond de commerce du F.N depuis 1983.

- Soral critique les communautés juives, gays et tsiganes qu’il stigmatise au nom de la lutte contre les communautarismes, ce que ne reniera pas un Le Pen.

- Plus généralement, les deux se positionnent proches des petites gens du peuple qui représentent le citoyen « idéal » en quelque sorte.


Les points de divergence :


-Soral est un universaliste républicain : il ne peut donc s’inscrire dans une vision communautariste (que ce soit gays, juives ou français de souche, cathos tradi..). Favoriser une partie de la population (non-maghrébine) revenant à faire du communautarisme à l’envers. Il semble que le F.N, comme en témoigne, son programme ainsi que beaucoup de ses sympathisants sur ces forums, n’ait pas tourner la page du communautarisme blanc, chrétien, français de souche.

- Soral s’inscrit dans une tradition marxiste, du côté des ouvriers contre les exploiteurs. Le Pen déclare à longueur d’interview être « anti-communiste », « anti-marxiste » et ce viscéralement et depuis sont plus jeune âge.

- Le Pen défend une économie de PME face à la mondialisation cosmopolite. Cependant un patron de Pme n’est pas une catégorie sociale en soi et peut être aussi bien un exploiteur qu’un entrepreneur civique. Mettre en avant ces populations revenant à une forme de communautarisme anti-républicain. A l’inverse, il peut aussi y avoir des employés éthiques dans les grandes entreprises qui ne sont pas écoutés. Le patron de Pme en lui-même ne peut être pas une entité progressiste sur lequel forgé une politique économique nationale !

Les points flous :

- Les deux sont réunis par une défiance à l’égard du système pour des raisons différentes (conviction d’extrême Droite inassimilables en démocratie pour l’un, socialisme et critique acerbe du libéralisme pour l’autre qui leur a valu une profonde diabolisation).

- Ils sont aussi réunis par une vision de la France « idéalisée », un brin passéiste qui sommeille en chaque français comme la nostalgie des trente glorieuses.

- Ils aspirent à une société plus « encadrée »moins libérale (mœurs, opinions, comportements) mais d’aspect contradictoire (chrétienté, pureté nationale, travail et libéralisme) pour Le Pen, (République, égalité, fraternité y compris par la manière forte et anti-libéralisme) pour l’autre. Par ailleurs, la vision des « arabes » est contradictoire fustigés par Soral lorsqu’ils représentent le lumpen-prolétariat, il en reste malgré tout solidaire et chercherai à intégrer leur valeur à la République universaliste. On connaît la politique de préférence nationale de Le Pen voyant les maghrébins comme différents des français et « racialement » différents et donc inassimilables.

A la fin de l’analyse, il saute aux yeux que la convergence n’est pas énorme, que quitte à changer un parti de l’intérieur il pouvait le faire avec autant de chances de succés dans tous les partis (P.S, UMP, LCR, LO..etc), les divergences doivent être au moins aussi grandes au point de vue idéologique.

Soral a-t’il voulu s’engager à tout pris dans la politique en ces temps de mouvement (2007) quitte à choisir n’importe quel parti (y compris en désaccord profond avec ces opinions malgré une fraternité des diabolisés..). A-t-il choisi un parti hors système faisant un nombre non négligeable de voix (c’est l’excuse qu’il avance lorsqu’on lui demande pourquoi pas le P.T ou Chevènement avant ?), dans ce cas, étrange de constater que son choix s’est fait sur le score électoral plus que sur les idées de fond.

Etonnant parcours en définitive, peu rationnel en tout cas qui nous donne la nostalgie d’une pensée iconoclaste et indépendante, à gauche et pas social-démocrate fustigeant incisivement toutes les dérives de notre société politiquement correct mais qui malheureusement vient d’être récupéré par une force politique aussi réactionnaire que les autres, mettant ainsi par terre toutes ses justes observations !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 1:46

Un entretien avec un militant de l'Oeuvre Française sur leur ancien site :


Qu'est ce qui peut pousser un homme à devenir nationaliste de nos jours ?
Il me semble que le feu du nationalisme sommeille en chacun de nous. Vouloir assurer la pérennité, le destin de son pays et de sa nation est tout à fait naturel et dénote même d'une clairvoyance louable. J'entends par-là que par rapport à ce qui nous est servi actuellement (mondialisme, inversion des valeurs et domination de la finance, …) le nationalisme offre, si un peuple digne de ce nom en a la volonté, des perspectives saines et constructives.

Pourquoi l'OEuvre française plutôt qu'un autre mouvement ?
L'OEuvre française est un mouvement nationaliste qui a tout son corps de doctrine, une véritable colonne vertébrale et bien droite de surcroît, donc qui ne fait pas la girouette. Les nationalistes qui intègrent ce mouvement n'adhèrent pas par hasard. L'emblème est la croix celtique, inscrite dans les trois couleurs, que l'on retrouve tout au long de notre histoire. Ce symbole a été repris dans toute l'Europe depuis plus de cinquante ans, mais il doit son entrée en politique grâce à Pierre Sidos, le président fondateur de l'œuvre française.

Comment reconnaît-on un nationaliste aujourd'hui ?
Un nationaliste français se reconnaît facilement. Il est tout d'abord indo-européen. Il est conscient qu'il a deux milles ans d'histoire et qu'il se doit de transmettre son héritage à sa lignée. Cela implique donc qu'il sorte lui-même du système actuel, qu'il le rejette et qu'il le combatte pour rétablir le bon sens.

Qu'est ce qui vous motive pour militer ?
Je regarde autour de moi. Je vois mon peuple et ma nation nivelés par le bas, qui se laissent piétiner et absorber par le dictat du multi-culturel et de l'"ethnico droit de l'homo", qui consomment leur soupe lobotomisante quotidienne grâce aux médias. La situation est inquiétante. Il faut lutter car si rien n'est fait, ce sera le chaos. Nos ennemis ont beau croire en leurs théories fumeuses et grotesques, leur monde s'écroulera de lui-même et il n'y aura que le nationalisme qui pourra remettre de l'ordre dans tout cela car c'est une politique naturelle.

Aux vues de votre expérience à l'œuvre française, que conseilleriez-vous à un jeune français digne de ce titre ?
De faire le point sur sa vie. D'essayer, s'il y arrive, d'avoir une projection honnête sur son avenir quand il pense à un emploi, à sa future famille, à la sécurité, à l'intégrité de son pays, à sa propre qualité de vie sur le plan de la santé et de l'alimentaire, bref sur toutes les choses qui peuvent lui passer par la tête.
S'il décortique ces projections, il n'aura pas de mal à comprendre qu'elles sont fortement compromises et que militer pour établir un état nationaliste reste la seule alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 2:11

A propos de la Croix Celtique;

Le symbole a été repris par des organisations politiques suite à l'usage qu'en a fait le père Doncœur (1880-1961). Ancien combattant, orateur de la Fédération nationale catholique du général de Castelnau, et fondateur des routiers, il utilisait la croix celtique comme emblème personnel. Elle est reprise par les mouvements scouts puis par les équipes nationales sous le régime du maréchal Pétain. C'est précisément cette représentation qui est adoptée par Pierre Sidos quand il créé le mouvement politique Jeune Nation pour s'opposer au général de Gaulle et à sa croix de Lorraine. La guerre d'Algérie voit le symbole récupéré par d'autres mouvements nationalistes. L'usage politique de la croix celtique va alors se généraliser.

Pierre Sidos est un militant d'extrême droite français né en 1927. Il est le fils de François Sidos, un ancien des Jeunesses patriotes, devenu sous l'Occupation un haut responsable de la Milice et fusillé en 1946. Ancien cadet du francisme de Marcel Bucard, Pierre Sidos fonde après guerre, avec ses frères Jacques et François Sidos, le mouvement Jeune Nation, qui sera interdit en 1958.
Emprisonné pour soutien à l'OAS, Pierre Sidos fonde ensuite le mouvement Occident, dont il sera évincé par des militants plus jeunes. Il fonde en 1968 l'Œuvre française.
L'Œuvre française est un mouvement nationaliste français : catholique, monarchiste, antidémocrate, antisémite et négationniste, qui a pour emblème la croix celtique. Pierre Sidos fut d'ailleurs le premier à introduire cet emblème (sans doute sous l'influence de Marcel Bibé qu'il avait rencontré au Struthof en 1946), qui était déjà celui du mouvement Jeune Nation, en politique.
L'Œuvre française se veut l'héritière des penseurs français d'extrême droite au XIXe siècle tels Édouard Drumont, le Cardinal Pie, Charles Maurras, Maurice Barrès et Alexis Carrel ainsi que de personnalités plus récentes comme Léon Degrelle, Corneliu Zelea Codreanu, José Antonio Primo de Rivera, Jacques Ploncard d'Assac et Henry Coston.
Ayant refusé toute « compromission » avec le système démocratique et électoral, Pierre Sidos tient une place assez marginale dans l'extrême droite française depuis le début des années 1970. Il n'a d'abord pas souhaité rejoindre des mouvements plus rassembleurs comme Ordre nouveau ou le Front national, mais a finalement apporté son soutien au FN en 1996.Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Sidos »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 3:22

Chevillette a écrit:
@Juju: pourquoi censurer ces splendides visuels fascistes? Est-ce une diabolisation inversée? Il faut que les gens qui glisseront leur bulletin de vote dans l'urne pour le F.N voient à quels types de gens ils font confiance, c'est sain, c'est la démocratie!!

Monsieur Chevillette : avoue quand même que tu as de nombreux points de convergence avec les identitaires (si si, je t’assure). Regarde et lis la charte des Identitaires au lien suivant si tu ne l’as pas encore fait : http://www.bloc-identitaire.com/qui.htm .
Je vais donc tâché de classer les points qui vous rassemblent et ceux qui vous opposent (soyons constructif un peu...). Tu me diras ensuite si tu es d'accord.
Discutons point par point… un forum, çà sert après tout à cela. Ce soir je suis ouvert à la discussion, il faut en profiter.

Tu es d'accord :

- Dégoût du matérialisme, du consumérisme et de l'exploitation des travailleurs par le grand actionnariat international,

- Dénonciation de la non-représentativité du système électoral français et de la confiscation de la démocratie par les oligarchies (technocratique, financière, syndicale et médiatique),

PS : tu n'es probablement pas d'accord avec le plan syndical (sachant que la représentativité syndicale dans le corpus ouvrier est infime, dérisoire, élitiste comparé à d'autres pays et donc illégitime)

- Refus du prêt-à-penser et du terrorisme intellectuel,

- Hostilité à l'impérialisme, qu'il soit d'origine nord-américaine ou musulmane,

- À l'idéologie marchande qui considère les êtres humains comme des pions sur l'échiquier du commerce mondial et au mythe du progrès continu de l'humanité, nous voulons opposer notre foi en l'homme enraciné dans ses communautés naturelles et historiques,

- Constatant que, depuis les élections présidentielles de 2002, 6 millions d'électeurs sont privés de toute représentation parlementaire, nous réclamons une refonte radicale des institutions électorales en faveur d'une vraie démocratie représentative,

PS : tu es probablement contre la représentativité des voix jugées trop fasciste mais il faut être honnête avec toi même. La vraie démocratie, c’est la possibilité pour tout le monde de pouvoir s’exprimer face à la majorité. N’es tu pas pour la défense des minorités ? Soit on se bat pour l'ensemble du peuple, soit on est sectaire et on se bat contre lui... en servant des élites corrompues et le pouvoir en place (ce qui est somme toute communautariste).

- À l'univers virtuel que construisent les adeptes de la technoscience, nous préférons la liberté et la diversité que nous offre le monde réel.

- Résolument attachés à la défense de nos identités, nous ne pouvons qu'être solidaires des peuples menacés par l'impérialisme marchand ou religieux. Nous appelons donc de nos vœux la constitution d'une Europe politique, seule capable d'apporter à un monde déboussolé la stabilité et la paix qui lui font défaut

PS : Le terme "Identité" ne t'inspire peut-être pas et est peut-être une dialectique incompréhensible pour toi. Remplace le alors par social et acquis. Tu verras que les choses s'éclairciront comme par miracle.


Tu n’es pas d'accord :

- Opposition totale au métissage ethnique et à la culpabilisation permanente des peuples européens,
- Assumant notre héritage, nous refusons de nous vautrer dans l'autoflagellation pour les crimes supposés de nos parents. Nous sommes fiers de notre civilisation européenne et, de la même manière que l'on considère l'Afrique comme le " continent noir ", revendiquons sans ambiguïté notre appartenance au continent blanc.

Conclusion : Vos points de divergence sont essentiellement d'ordre ethniques et communautaires. Tu n'as très certainement pas encore fait ton deuil et ta quête de repentance, ni abandonné le culte de la flagellation si cher aux européens. Sache quand même qu’on n’entreprend rien si on a une mauvaise image de soi et des siens… La différence entre vous et les identitaires se situe au fond au niveau de la fierté, de la reconnaissance, de la gratitude, vis-à-vis de soi et des siens, de son passé et de l’histoire de ses semblables.
La dialectique de vos revendications se situe au niveau du social (discours sur les acquis) alors que les identitaires parlent d'héritage et y apportent une dimension ethnique (au niveau des préoccupations).
C'est en vérité le seul point prédominant qui vous oppose.


Signé Cochonnet, le mauvais sociologue...

Il faut se faire une raison, vous n’êtes pas si différents…


Dernière édition par Cochonnet le Mer 27 Déc 2006 - 3:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 3:38

Et cela me fait beaucoup de peine de l'avouer (je pense qu'il faut à partir d'un moment être honnête avec soi même), mais moi aussi, je dois aussi avoir certains aspects communistes... :cry: même si j’ai évidemment des points de divergence fondamentale…


Rajout après réflexion :

Je pense que la différence se situe au niveau de l’inné et de l’acquis et de l’importance de la notion d’appartenance (propriété) liée à « l’ethnie ».

Bon, j’arrête le flood…


Dernière édition par Cochonnet le Mer 27 Déc 2006 - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 4:03

Chevillette a écrit:

Pour approfondir l’analyse, je vais essayer de déterminer les points de convergence et de divergence entre l’idéologies F.N et les idées de Soral (basées essentiellement sur le livre « Jusqu’où va-t-on descendre ») :

Bonne synthèse, sur laquelle je me permet de rebondir :

Chevillette a écrit:

- Soral critique les communautés juives, gays et tsiganes qu’il stigmatise au nom de la lutte contre les communautarismes, ce que ne reniera pas un Le Pen.

Je crois me rappeler que Soral avait sorti un truc sur les "voleurs de poule", c'est ça ?

Chevillette a écrit:

- Plus généralement, les deux se positionnent proches des petites gens du peuple qui représentent le citoyen « idéal » en quelque sorte.!

L'idée étant de remettre au centre du débat le "travailleur" de façon assez démagogique et populiste je te l'accorde.

Chevillette a écrit:

Il semble que le F.N, comme en témoigne, son programme ainsi que beaucoup de ses sympathisants sur ces forums, n’ait pas tourner la page du communautarisme blanc, chrétien, français de souche.

De ce point de vue là, si le passage de Soral au FN permet une évolution progressiste sincère(?) au mieux du parti, ad minima de certains de ses adhérents, c'est plutôt pas mal.

Chevillette a écrit:

Le patron de Pme en lui-même ne peut être pas une entité progressiste sur lequel forgé une politique économique nationale !

Tout à fait ; tu reconnaitras tout de même que des patrons et des ouvriers main dans la main, ça aurait de la gueule !

Chevillette a écrit:

- Ils sont aussi réunis par une vision de la France « idéalisée », un brin passéiste qui sommeille en chaque français comme la nostalgie des trente glorieuses.

+1

Chevillette a écrit:

Etonnant parcours en définitive, peu rationnel en tout cas qui nous donne la nostalgie d’une pensée iconoclaste et indépendante, à gauche et pas social-démocrate fustigeant incisivement toutes les dérives de notre société politiquement correct mais qui malheureusement vient d’être récupéré par une force politique aussi réactionnaire que les autres, mettant ainsi par terre toutes ses justes observations !

Ta synthèse a curieusement laissé de côté, la partie la plus enthousiasmante (et peut-être la plus démagogique) de ce ralliement : la fameuse "réconciliation nationale".
Un oubli sans doute ? 8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 11:28

Chevillette a écrit:
Soral a déclaré récemment être proche, au niveau des idées, du Parti des Travailleurs de Gérard Schivardi, et il y a quelques temps de Jean-Pierre Chevènement dont il déplorait le faible pourcentage d’intentions de vote (3%) puis le retour dans le giron du P .S. Les deux partis cités sont pour le MRC, Républicain de Gauche et pour le P.T des anarcho-marxistes. Il n’y a pas besoin d’avoir fait Sciences-Po pour se rendre compte que ces deux partis sont d’essence complètement différente du Front National : Parti de Droite, au minimum…libéral, anti-laïque et dont la conversion aux idées républicaines est beaucoup trop récente pour représenter une garantie! Sans parler des nombreuses factions qui détiennent encore de l’influence en son sein : identitaires, royalistes, cathos intégristes qui sont carrément opposés à la conception socialiste de la République.

Il a dit que le PT avait un programme économique et social proche de celui du FN. Donc à ce niveau là y a pas vraiment de différence, sauf le fait qu'un pèse presque pas, et l'autre peut devenir une force majeur pour se sortir de la situation dans laquelle nous sommes, c'est pas en jouant le rebelle en soutenant des petits partis qu'on va s'en sortir. Pour Chevènement, il y a cru que peu de temps, peut être un peu naïvement, mais il a compris que ce mec était toujours dans la secte PS, donc qu'il n'y avait pas à le suivre (et ces derniers temps a d'autant plus confirmé cet état).

Qualifier le FN de Droite, ça dépend de quel point tu parles, mais d'un point de vue économique et social, Soral voit le programme comme une idéologie de gauche. Mais bon la droite/gauche, ça signifie quoi franchement ? C'est comme l'extrême droite, ça veut dire quoi ? Comme il dit ça serait plutôt le MEDEF l'extrême droite.

Libéral, déjà faudrait se fixer de savoir dans quel sens on prend ce mot, mais en tous cas c'est certainement pas dans le sens de l'UMPS. Anti-laïque... je vois pas où, tout comme anti-républicain... Le FN est certainement le parti le plus républicain dans ses propos, c'est l'union une et indivisible de la communauté française, au delà des différences. Mais la France est un des plus vieux pays du monde, avec notamment des valeurs chrétiennes, et il faut les respecter.

Les identitaires, les royalistes et les cathos intégristes en tant que force non négligable dans l'influence au FN, on tombe dans la caricature, d'autant plus qu'elles sont bien moins extrémistes qu'on veut le laisser croire (ça c'est le système PS de diaboliser, certains ont bien appris la leçon). Ce sont des minorités par rapport aux millions de gens qui adhèrent aux idées du FN, qui je le rappelle rassemble toutes sortes de gens, y a qu'à voir les meetings. Et puis pour exemple, le fait que Le Pen soit doux en ce moment sur l'avortement, c'est clairement que les cathos intégristes ont le pouvoir au FN ! Laughing

Chevillette a écrit:
Pour approfondir l’analyse, je vais essayer de déterminer les points de convergence et de divergence entre l’idéologies F.N et les idées de Soral (basées essentiellement sur le livre « Jusqu’où va-t-on descendre ») :

Les points de convergence :

- Soral comme Le Pen fustige la société de consommation et le manque de « valeurs » humaines et morales qui en sont la conséquence.

Qui n'est pas d'accord avec ça ? Ça saute aux yeux.

Chevillette a écrit:
- Soral haït la dérive lilibobo et la captation du pouvoir par une intelligentsia UMPS tenant le haut du pavé depuis plus de vingt ans. Il dénonce la corruption et l’immoralité de ces élites s’entraidant sur le dos de la République et des « petites gens ». On peut dire que ce thème est le fond de commerce du F.N depuis 1983.

Fond de commerce... peut être, mais en tous cas c'est la réalité du pays.

Chevillette a écrit:
- Soral critique les communautés juives, gays et tsiganes qu’il stigmatise au nom de la lutte contre les communautarismes, ce que ne reniera pas un Le Pen.

Normal, on est censé être dans une République une et indivible, de ce fait on est forcément contre le communautarisme.

Chevillette a écrit:

Les points de divergence :


-Soral est un universaliste républicain : il ne peut donc s’inscrire dans une vision communautariste (que ce soit gays, juives ou français de souche, cathos tradi..). Favoriser une partie de la population (non-maghrébine) revenant à faire du communautarisme à l’envers. Il semble que le F.N, comme en témoigne, son programme ainsi que beaucoup de ses sympathisants sur ces forums, n’ait pas tourner la page du communautarisme blanc, chrétien, français de souche.

Je trouve ça marrant, comment on peut dire qu'il y a un communautarisme blanc, chrétien, français de souche... La majorité du peuple français est de cet ordre là, c'est pas une communauté, c'est la France en elle même qui est comme ça, y a pas de communautarisme là dedans. Il est normal de privilégier ceux qui sont les majoritaires dans ce pays ancien. Si tu es dans une logique de dire "vous, blanc, chrétien, français de souche, pour que la République devienne une et indivible, vous devez vous aussi perdre vos valeurs" c'est d'un ridicule. Les immigrés qui viennent et deviennent français dans ce pays, ils doivent prendre en compte ces valeurs, on vient pas dans un pays pour nier, imposer sa façon de faire. La France a une manière de faire vivre son peuple d'une certaine manière, et on doit s'y plier, y a rien de communautaire là dedans. Si chacun perd ces valeurs, quels valeurs auront nous en commun ? Il faut bien en avoir pour s'entendre, et on choisit évidemment les plus répandues.

Chevillette a écrit:
- Soral s’inscrit dans une tradition marxiste, du côté des ouvriers contre les exploiteurs. Le Pen déclare à longueur d’interview être « anti-communiste », « anti-marxiste » et ce viscéralement et depuis sont plus jeune âge.

Le marxisme comme dit Soral, c'est changeant, c'est savoir rebondir suivant la situation, c'est pas une idéologie immobiliste. On peut ne pas avoir aimé la façon dont le marxisme a été traduit en pratique, et avoir des idées pour améliorer le sort des ouvriers.

Chevillette a écrit:
- Le Pen défend une économie de PME face à la mondialisation cosmopolite. Cependant un patron de Pme n’est pas une catégorie sociale en soi et peut être aussi bien un exploiteur qu’un entrepreneur civique. Mettre en avant ces populations revenant à une forme de communautarisme anti-républicain. A l’inverse, il peut aussi y avoir des employés éthiques dans les grandes entreprises qui ne sont pas écoutés. Le patron de Pme en lui-même ne peut être pas une entité progressiste sur lequel forgé une politique économique nationale !

Il défend pas les patron de PME français de souche, il défend le statut du patron de PME. L'anti-communautarisme, ce n'est pas dire que tout le monde est pareil, c'est dire qu'il y a des différences, qu'elles soient sociales, ethniques, etc, mais qu'on est tous soumis aux mêmes lois, aux mêmes libertés, qu'on fait partie entièrement de la communauté française. Il faut bien sur des points défendre les différents corps de métier et de statut social, sinon comment vas tu faire ? Si tout le monde était pompier, c'est sûr qu'on ne se prendrait pas la tête, mais ce n'est pas le cas.

Chevillette a écrit:
Les points flous :


- Ils sont aussi réunis par une vision de la France « idéalisée », un brin passéiste qui sommeille en chaque français comme la nostalgie des trente glorieuses.

Le but, c'est de vivre au mieux dans une société, c'est normal d'avoir des idéaux, de dire qu'on peut revivre des périodes sympathiques de notre histoire. Evidemment que y a de l'idéalisation, mais si tout le monde fait la gueule et croit en rien, autant crever ou pas se plaindre.

Chevillette a écrit:
- Ils aspirent à une société plus « encadrée »moins libérale (mœurs, opinions, comportements) mais d’aspect contradictoire (chrétienté, pureté nationale, travail et libéralisme) pour Le Pen, (République, égalité, fraternité y compris par la manière forte et anti-libéralisme) pour l’autre. Par ailleurs, la vision des « arabes » est contradictoire fustigés par Soral lorsqu’ils représentent le lumpen-prolétariat, il en reste malgré tout solidaire et chercherai à intégrer leur valeur à la République universaliste. On connaît la politique de préférence nationale de Le Pen voyant les maghrébins comme différents des français et « racialement » différents et donc inassimilables.

On tombe dans la propagande gauchiste là, avec des propos qui n'ont strictement pu de sens aujourd'hui, on peut pas critiquer le FN de cette manière en revenant à des petites phrases qui datent de 30 ans, c'est à la fois faux et improductif. Si chacun se projette dans le passé lointain pour critiquer le présent, c'est qu'il n'a rien à dire, à défendre, et évidemment son jugement ne sera pas pris en compte, puisque tout ceci est mort.

Chevillette a écrit:
A la fin de l’analyse, il saute aux yeux que la convergence n’est pas énorme, que quitte à changer un parti de l’intérieur il pouvait le faire avec autant de chances de succés dans tous les partis (P.S, UMP, LCR, LO..etc), les divergences doivent être au moins aussi grandes au point de vue idéologique.

Soral à l'UMPS ? A moins d'un miracle, même si il le voulait, il aurait du mal à y rentrer, à moins de baisser son froc, mais c'est pas dans ses habitudes. Et puis la LCR ou LO, ce sont des partis qui veulent rien entendre, donc pour les changer... Et on voit le résultat, des partis qui ne font plus recette. Le fait que le FN a pris en compte Soral prouve bien la liberté démocratique du parti, le fait qu'il peut changer, et qu'il se cantonne pas à des caricatures de minorités "extrémistes" tel les identitaires, qu'on amplifie à foison (mais ça a toujours été comme ça, on grossit toujours l'influence des radicaux).

Chevillette a écrit:
Soral a-t’il voulu s’engager à tout pris dans la politique en ces temps de mouvement (2007) quitte à choisir n’importe quel parti (y compris en désaccord profond avec ces opinions malgré une fraternité des diabolisés..). A-t-il choisi un parti hors système faisant un nombre non négligeable de voix (c’est l’excuse qu’il avance lorsqu’on lui demande pourquoi pas le P.T ou Chevènement avant ?), dans ce cas, étrange de constater que son choix s’est fait sur le score électoral plus que sur les idées de fond.

Soral a beaucoup de points communs avec les idées du FN faut pas croire, et si il a choisit ce mouvement, c'est que non seulement il adhère a pas mal d'idées, mais en plus il s'avère que ce parti a pris une ampleur non négligable, et comme il pense d'abord à l'avenir de notre pays, il va pas se rallier à soit un pantin du PS, soit à un parti comme le PT qui n'a aucune chance. Donc c'est par cette analyse qu'il a décidé de s'engager en politique pour changer les choses, parce qu'il pense pouvoir le faire par ce bias là. C'est tout à son honneur.

Chevillette a écrit:
Etonnant parcours en définitive, peu rationnel en tout cas qui nous donne la nostalgie d’une pensée iconoclaste et indépendante, à gauche et pas social-démocrate fustigeant incisivement toutes les dérives de notre société politiquement correct mais qui malheureusement vient d’être récupéré par une force politique aussi réactionnaire que les autres, mettant ainsi par terre toutes ses justes observations !

Etonnant parcours oui, dans le bon sens du terme. Il va au delà des conforts idéologiques pour sortir la France de son inéluctable avenir funeste. Et pas se contenter à jouer le mec de gauche qui va rien faire, lui il passe à l'action, pour rassembler tout le monde, si on comprend pas ça, tant pis, faudra pas se plaindre après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: cro-magnon était il un collaborateur...de classe ?   Mer 27 Déc 2006 - 11:37

"l'homme enraciné dans ses communautés naturelles et historiques"
Autant dire que le "Français" n'existe pas....ce retour à cro-magnon...n'est pas pour me deplaire.
Cela prouve simplement toute la connerie de la raison identitaire.
Qui après une telle phrase peu encore se prétendre Francais !
La France à l'échelle naturelle et historique n'existe pas...bien sûr...enfin si peu...


"des patrons et des ouvriers main dans la main"
Une belle image pétainiste comme on les aime tellement...
Terminé le smic et autre heures sup non payés..l'exploitation.
Et le travail c'est la santé....du patron !
De la à ce que le boulot "rende libre" on n'est pas loin.

Se battre contre le Kapital...c'est aussi se battre contre le Kapital français....et ses représentants...le reste c'est des salades.


Note:Le matérialisme définition "Le terme matérialisme désigne une disposition d'esprit qui consiste à partir de la réalité pour vivre et constituer le savoir et la connaissance. Le matérialisme s'ancre donc dans la matière, sa complexité et ses modifications"

Rien a voir avec les bilvesés réactionnaires qui assimilent matérialisme et consumérisme ou vénalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 12:24

Osiris a écrit:
Belle propagande identitaire... Masturb
Vous voulez faire fermer le forum avec un lien bloc-identitaire ?

Aucune propagande ni même volonté de conversion pour ma part (il faut être plutôt malhonnête pour prétendre cela) contrairement à la démarche profondément prosélyte de Soral, juste une mise sous projecteur des points qui me semblent convergents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 12:59

Pas Blo a écrit:
"l'homme enraciné dans ses communautés naturelles et historiques"
Autant dire que le "Français" n'existe pas....ce retour à cro-magnon...n'est pas pour me deplaire.


Cela démontre que tu es trop cartésienne pour cela, comme les économistes qui considèrent les hommes comme de simples outils au service d’un système économique.


Citation :
Cela prouve simplement toute la connerie de la raison identitaire.
Qui après une telle phrase peu encore se prétendre Francais !
La France à l'échelle naturelle et historique n'existe pas...bien sûr...enfin si peu...


Une anarchiste qui se prétend être raisonnable ? Mais toute ta raison est fondée sur de l'utopie très chère. Pourquoi ceux qui ne pensent pas comme toi n’y auraient pas le droit ?


Citation :
"des patrons et des ouvriers main dans la main"
Une belle image pétainiste comme on les aime tellement...
Terminé le smic et autre heures sup non payés..l'exploitation.
Et le travail c'est la santé....du patron !
De la à ce que le boulot "rende libre" on n'est pas loin.


L'homme enraciné est le seul et le réel moyen de lutte contre le libre échange, la réelle opposition alternative au libéralisme, au capitalisme, à la globalisation, à la mondialisation telle que nous la connaissons, au mouvement perpétuel des capitaux et des hommes (quoique cela ne te déplait pas trop malgré le fait que cela découle du même principe). Toi qui apprécie l’universalisme, l’international, sous fifre de la mondialisation et de la globalisation, moi je lui oppose toute forme de spécificités, d’identités locales et régionales. Voila le vrai « opposants ».
Un homme enraciné ne pense pas forcément qu'au profit. Il pense aussi à sa culture, son héritage et à ses semblables contrairement aux hommes apatrides qui n'ont que, comme seul objectif, l'accumulation toujours plus importante de richesses matérielles en faisant fi de la diversité et de la dimension naturelle, humaine et écologique.


Citation :
Se battre contre le Kapital...c'est aussi se battre contre le Kapital français....et ses représentants...le reste c'est des salades.


Non, se battre pour les siens et pour la subsistance, la préservation, voila le véritable sens de la vie. Le reste n'est que nihilisme et destruction.


Citation :
Note:Le matérialisme définition "Le terme matérialisme désigne une disposition d'esprit qui consiste à partir de la réalité pour vivre et constituer le savoir et la connaissance. Le matérialisme s'ancre donc dans la matière, sa complexité et ses modifications"

Rien a voir avec les bilvesés réactionnaires qui assimilent matérialisme et consumérisme ou vénalité.


Baliverne, un homme qui ne se base que sur l'accumulation de richesse et la « matière » (comme si l’homme ne pouvait être heureux qu’en « possédant »), sans même penser aux générations futures n'est qu'un profiteur, égoïste, individualiste et apatride de surcroît (l’homme moderne au fond), le même genre de personnes que tu dénonces chez les capitalistes. Pour moi, il y a des valeurs supérieures comme la spiritualité et la culture. Un homme qui n’a que la matière pour se défendre et pour subsister, n’est rien et n’est pas meilleur, juste dans sa propre existence, à défaut d’en être un esclave (ce n’est pas toi qui possède la matière mais elle qui finit par te posséder).
Au fond, il n'y a que peu de chose qui te sépare des « méchants capitalistes », trop ancrés au temps présent et dans la jouissance immédiate (que tu ne contestes pas au fond), juste le partage et l'accès à la richesse ce qui explique en grande partie "pourquoi", tous les gens qui raisonnent comme toi (avec leur existentialisme nauséabond) "se rangent" du côté « des méchants qui étaient fustigés », après y avoir eux mêmes accédé.
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 14:49

Pour répondre tout azimut:

@Cochonnet: - Evidemment que la critique de notre société que propose ta charte est pertinente, mais c'est bizarre, tout intellectuel indépendant et libre ainsi que beaucoup de plumes sur internet en arrive à cette conclusion. C'est une constatation lucide, nous sommes d'accord!

- Cependant, là où le bas blesse c'est la solution proposée. Je ne pense pas du tout que la perte d'identité est à l'origine de l'évolution actuelle, d'ailleurs toute l'UMPS, et le MEDEF sont majoritairement français de souche, çà ne les empêche pas d'être anti-France! Leur "race" est la même que la mienne mais je ne me sens aucun point commun avec ces gens là au niveau des idées. Donc qu'est ce que çà changerait de revenir à nos valeurs???Si ce n'est pas accompagné d'une remise en cause du sacro-saint profit et de rêgles (La Loi) pour remettre l'économie et la République dans le bon chemin! Stimagtiser les opprimmés les uns contre les autres revient donc sans rêgles à favoriser les exploiteurs!!

- Je vais te surprendre, je suis un grand démocrate (toutes les forces doivent être représentées même si elles ne me conviennent pas) et adepte de la proportionnelle. Je pense que si le F.N avait eu ses 15% de députés depuis 10 ans, on aurait pu avoir une meilleure visibilité sur leur gestion opérationnelle des affaires politiques et Le Pen ne représenterait plus cet épouvantail prêt à endosser toutes les frustrations des français. En gros, on aurait eu une idée de sa capacité et pas l'éternel mythologie de l'homme providentiel vierge de tout bilan!

@juju: la réconciliation nationale...J'avoue avoir du mal à y croire (Dieudo ne représente guére que son public...) Qu'est ce qui pourrait renseigner sur le degré d'adhésion des immmigrés à Le Pen. Par ailleurs, quand Le Pen continue à stigmatiser les émeutiers et les mosquées (A vous de juger 2006), je ne comprends pas de quelle réconciliation on parle...

@Berger: Et la messe en latin à la fête BBR 2006? Les médias ont trafiqués les images peut être??Et tous les skinheads qui trainent à toutes ces fêtes, tu veux des fotos?

Mais bon, au delà de ces atermoiements de "gauchiste", le programme économique du F.N reste fonciérement à Droite et libéral: aucune remise en question du systéme économique , des délocalisations, des privatisations, de la financiarisation! Le patron de PME ne maîtrise plus rien depuis longtemps économiquement donc que faire? c'est une question sérieuse! J'avoue que le F.N reste dans le grand flou!

----------------------------------------------------------

@cochonnet:
Citation :

- Opposition totale au métissage ethnique et à la culpabilisation permanente des peuples européens,
- Assumant notre héritage, nous refusons de nous vautrer dans l'autoflagellation pour les crimes supposés de nos parents. Nous sommes fiers de notre civilisation européenne et, de la même manière que l'on considère l'Afrique comme le " continent noir ", revendiquons sans ambiguïté notre appartenance au continent blanc.

- Je crois que ce théme de la "repentance" est une forme de complexe de persécution collectif. Personnellement, je ne ressens pas la culpabilisation dont tu parles. Je ne souffre pas de la responsabilité de l'esclavage et de la colonisation (Je suis né bien aprés et je ne suis pas issu du genre de famille qui aurait pu faire du fric avec çà..). La seule culpabilité qu'on peut avoir vis-à-vis de l'Afrique c'est ici et maintenant avec les méfaits de la mondialisation libérale et surtout des USA!

- De quel perte de culture française tu parles (on apprend encore les grands auteurs à l'école de la République)???Par contre l'exemple de deux personnes à l'origine de la décérébration et de la lubrification à la sodomie libérale des masses populaires sont:

- Nicolas De Tavernost (Fils d'aristocrates français millénaires) PDG de M6, à l'origine des merdes comme le Loft, Popstars, Nouvelle Star et de tous les déchets que propose la chaîne depuis 10 ans. Je me rappelle d'ailleurs un interview où il disait qu'il appréciait Mozart et Haendel en musique mais qu'il ne passerait qu'eminem (qu'il détestait) sur sa chaîne car c'était çà la loi du marché...quel cynisme, génial!!

- Patrick Le Lay (PDG de TF1) communautariste breton à l'origine de la création de Breizh TV mais aussi de la staracadémy, de la Ferme et du temps de cerveau disponible...

Qui sont les vrais ennemis de la France?, ces gens là (toute origines confondues mais surtout français de souche) ou les quelques immigrés qu'on fait venir en France pour que le MEDEF fasse du dumping social sur l'ouvrier français et continue de faire son beurre!! Aprés si çà te dérange qu'il y ait un Noir au 20H, ne t'inquiétes pas c'est pas pour modifier la culture française mais pour que les exploités ne se sentent pas complétement exploité et qu'ils continuent de travailler dans les chantiers et les hôtels pour une poignée d'Euros!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 15:35

Chevillette a écrit:


@Berger: Et la messe en latin à la fête BBR 2006? Les médias ont trafiqués les images peut être??Et tous les skinheads qui trainent à toutes ces fêtes, tu veux des fotos?

C'est vrai que la messe aux BBR n'est pas indispensable, mais elle se fait depuis toujours, en petit comité d'ailleurs, donc ça ne rassemble qu'une petite partie des gens qui viennent à la fête, ça reste intimiste. Si le FN prend le pouvoir, il n'exposera pas la messe devant tout le monde. C'est comme pour la fête du 1er mai avec Jeanne d'Arc, ils la fêtent comme ça, mais arrivé au pouvoir ils vont pas imposer une loi qui stipule qu'il faut rendre hommage à Jeanne d'Arc ce jour là.

Et pour les skinheads, j'ai pas dit qu'il y en avait pas, mais y en a combien en tout franchement ? Quelques centaines pur et dur au mieux, donc ça représente rien du tout par rapport aux millions d'électeurs du FN, et des extrémistes fachos y en a dans tous les partis. Ça n'a aucune valeur politique.
Revenir en haut Aller en bas
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 20:37

Chevillette a écrit:
@cochonnet:
Citation :

- Opposition totale au métissage ethnique et à la culpabilisation permanente des peuples européens,
- Assumant notre héritage, nous refusons de nous vautrer dans l'autoflagellation pour les crimes supposés de nos parents. Nous sommes fiers de notre civilisation européenne et, de la même manière que l'on considère l'Afrique comme le " continent noir ", revendiquons sans ambiguïté notre appartenance au continent blanc.

- Je crois que ce théme de la "repentance" est une forme de complexe de persécution collectif. Personnellement, je ne ressens pas la culpabilisation dont tu parles. Je ne souffre pas de la responsabilité de l'esclavage et de la colonisation (Je suis né bien aprés et je ne suis pas issu du genre de famille qui aurait pu faire du fric avec çà..). La seule culpabilité qu'on peut avoir vis-à-vis de l'Afrique c'est ici et maintenant avec les méfaits de la mondialisation libérale et surtout des USA!

Tout à fait d'accord.
Qui parle sans arrets de "repentence"?
Qui agitte sans cesse l'epouvantail de "lautoflagelation historique"?
Qui est dans l'histerie historique?
Je suis un des plus jeune de ce forum, en cours d'histoire (ceux que je suivais le plus) je n'ai JAMAIS ENTENDU PARLER DE NAPOLEON ET DE LESCLAVAGE, JAMAIS ENTENDU PARLER DES MEFAITS COLONIAUX DE LA FRANCE(et au contraire, l'ideologie coloniale m'a eté vanté comme une illumination genereuse de socialiste) JAMAIS UN MOT SUR LE MASSACRE DE SETIF...
Je ne demande pas la "repentance" mais les faits historique, rien que les faits (version de l'histoire à la Spinoza: l'Histoire ce sont les faits, dés qu'on y met de l'ideologie, c'est de la memoire)
En cela, ce qui se disent "Fier de l'histoire Française" (comme Cochonnet ou d'autres) font la meme erreur que Claude Rhybbe ou les "indigenes de la republique" qui ideologisent l'histoire.

De plus, je ne comprends comment on peut etre à ce point contre la "colonisation" des Africains qui viennent en France et de l'autre coté pinaillé comme des vieilles puthes verrolées sur les bienfaits de la colonisation Française, decrété que l'on doit etre fier de notre histoire.
Nous devons juste assumer ce que la France à fait, dire la veritée des faits, riens d'autres que les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 22:22

Chevillette a écrit:
@cochonnet:!
Qui sont les vrais ennemis de la France?, ces gens là (toute origines confondues mais surtout français de souche) ou les quelques immigrés qu'on fait venir en France pour que le MEDEF fasse du dumping social sur l'ouvrier français et continue de faire son beurre!! Aprés si çà te dérange qu'il y ait un Noir au 20H, ne t'inquiétes pas c'est pas pour modifier la culture française mais pour que les exploités ne se sentent pas complétement exploité et qu'ils continuent de travailler dans les chantiers et les hôtels pour une poignée d'Euros

Si au moins c'était de la France qu'ils étaient ennemis... En fait, la France c'est pour eux un cadre politico-juridico-militaire dont ils sont tour à tour alliés ou ennemis selon que ça les arrange ou pas... Pourrait-on dire pour autant qu'ils sont ennemis des français ? Un peu flou puisqu'ils sont très souvent aussi français "de souche" que la plupart de vous et moi... Alors, disons qu'ils sont les ennemis de la liberté, de l'égalité et de la fraternité... Le seul problème étant que la plénitude de ces trois mots n'a jamais pour moi évoqué la France...

---------------------------------------------------------------
Lisez ceci pour faire suite aux propos de Milla :

http://faltoulouse.free.fr/fr/textes/haiti.html

De plus, le faux débat sur la repentance n'est qu'un manoeuvre dilatoire pour repousser celui qui devra bien avoir lieu officiellement un jour : celui de la restitution.

J'ajoute que si la république n'a pas à être comptable des actes des régimes qui l'ont précédé, elle doit assumer l'intégralité de ceux qu'elle a commis ou auxquels elle a donné suite.

Pour le reste, si la France finissait par reconnaitre ses dettes, rien ne devrait logiquement s'opposer à ce qu'on règle ça par la suite en famille ; entre "de souche" comme certains disent...

J'ajoute que la dette qu'Haïti a payé pour indemniser les propriétaires (!!!) d'esclaves équivalait à l'époque à l'équivalent d'un an du budget de la France pour un pays vingt fois moins peuplé. Haïti a payé cette dette rubis sur l'ongle pendant 3/4 de siècle !

--------------------------------------------------------
@ Cochonou :

A supposer que tu sois autant de souche que tu l'aimerais et que toutes les pistes de ta généalogie remontent aux gallo-romains sans aucune incursion en territoire exta-européen, as tu conscience que l'incompatibilité des Gaulois et des Romains était si radicale que ces derniers persécutèrent tous les druides alors qu'ils intégraient volontiers les dieux orientaux à leur panthéon ?

Et cette incompatibilité est pourtant bien à la source de ton essentialisme...

-------------------------------------------------------------------------

christophe a écrit:
La seule question à vraiment se poser dans la dette de la france envers certaines colonies n'est pas si elle est responsable, coupable ou pas; mais la question est bel et bien QUI en a profité.

On ne sent pas coupable et on ne supporte pas la repentance lorsque l'on a pas commis de méfait, voilà tout. En tant que français, je n'ai pas a payer pour des entreprises privées qui ont profité de la colonisation pour s'enrichir. Je ne suis pas responsable de Bolloré qui pie l'afrique, je ne suis pas responsable de thyssenkrups qui a tiré profit du nazisme en 40. Ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres; mais à chaque fois on accuse un pays et ses habitants plutôt que les réels coupables. La punition collective est une injustice immonde à laquelle personne ne se fera...
Le fond du débat sur la repentance et la réparation/restitution est ici et pas ailleurs. Enfin, pour moi...

C'est pour ça que j'ai précisé que rien ne s'opposait à ce qu'on règle ça en famille à partir du moment ou l'état admettait sa responsabilité. Mais encore faut-il que ce soient auparavant les états qui le fassent puisque sur le plan international, ce sont les seules instances (personnes morales) habilitées à discuter entre elles.

J'ajoute je ne vois pas d'objections à ce que les français "de souche" qui par leurs impôts ont contribué au financement de la colonisation aient aussi logiquement droit à leur part de restitution s'il est démontré qu'ils n'en ont pas eux-même profité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Mer 27 Déc 2006 - 23:50

Chevillette a écrit:

Mais bon, au delà de ces atermoiements de "gauchiste", le programme économique du F.N reste fonciérement à Droite et libéral: aucune remise en question du systéme économique , des délocalisations, des privatisations, de la financiarisation! Le patron de PME ne maîtrise plus rien depuis longtemps économiquement donc que faire? c'est une question sérieuse! J'avoue que le F.N reste dans le grand flou!

C'est vrai que c'est le fond du problème !

Soral met souvent en avant le sérieux de la question de la dette et de la gestion de la France face au frivole des questions sociétales.
Mais pour l'instant, pas de propositions concrétes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 0:12

Chevillette a écrit:

Mais bon, au delà de ces atermoiements de "gauchiste", le programme économique du F.N reste fonciérement à Droite et libéral: aucune remise en question du systéme économique , des délocalisations, des privatisations, de la financiarisation! Le patron de PME ne maîtrise plus rien depuis longtemps économiquement donc que faire? c'est une question sérieuse! J'avoue que le F.N reste dans le grand flou!

Je pense que tu n'as rien lu du programme FN 2007. Rolling Eyes Va voir les podcasts de Marine sur les questions des baisses d'impôts sur le revenu, des frontières "spéciales" de JC Martinez pour lutter contre les délocalisations, de la baisse des charges des PME-PMI-TPE pour permettre aux entreprises de se développer et de prospérer, de la réhabilitation du travail manuel et des salaires, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 1:17

Le Pen vient de déclarer ce soir que c'était la faute des immigrés (sic) si les français était au chômage ou à la rue....Décidemment leur meilleur ennemi à cette clique c'est le menhir lui-même..

@Osiris: le programme "économique" du F.N est une utopie car proposer des baisses massives d'impots, des exonérations de charges et profusion de zones franches (mesures ultra-libérales en passant), çà se finance avec quoi???Si tu sors de l'Europe, tu le fais avec qui le marché des pme-pmi entre "français de souche"?

Je répête quid des délocalisations, du pouvoir financier, des médias...

Et je rappelle aux sinistrés de l'économie que dans un systéme ultra-capitaliste les PME servent quasiment uniquement de fournisseurs aux grandes entreprises côtées, elles subsistent tant qu'elles sont rentables et lorsqu'elles permettent d'externaliser la production à moindre coût. Donc quel est le sens d'une économie autarcique des PME-PMI? Elles sont un maillon de la chaîne entre le Grand capital boursier (CaC 40) et le salarié lambda. Donc parler de leur autonomie reléve de l'inculture économique ou du poujadisme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filantropic
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 42
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 2:05

Chevillette a écrit:
Citation :
A un mot près, c'était NICKEL : pourquoi ce besoin de toujours en faire trop ?
150000 sur 60 Millions pour moi c'est quelques... Very Happy
Tu parles de quelle vague d'immigration,là ? à quelle periode.. ?
Précise ton chiffre stp. ca me semble important

----------------------------------------------------

Chevillette a écrit:
Il y a environ entre 100000 et 200000 immigrés clandestins en France aujourd'hui, tu peux trouver ces chiffres dans n'importe quelle source sérieuse (Insee.etc.).
même si l'on parle malgré tout d'estimations.

Ok :+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 15:37

Bon à l’arrache :

Pourquoi avoir supprimé mes messages avec le lien de Œuvre Française et les magnifiques photos qui vont avec ??? C’est de la censure.
Est-ce votre définition de la liberté d’expression ?

juju333diablo@cochonnet : visiblement la patience des modérateurs a ses limites. Avant de parler de liberté d'expression et de censure, je t'enjoins de nouveau à relire attentivement notre lettre d'intention et à la valider.
Bonne soirée quand même. Very Happy

Monsieur Chevillette a dit : « Je ne pense pas du tout que la perte d'identité est à l'origine de l'évolution actuelle, d'ailleurs toute l'UMPS, et le MEDEF sont majoritairement français de souche, çà ne les empêche pas d'être anti-France! Leur "race" est la même que la mienne mais je ne me sens aucun point commun avec ces gens là au niveau des idées. Donc qu'est ce que çà changerait de revenir à nos valeurs???Si ce n'est pas accompagné d'une remise en cause du sacro-saint profit et de rêgles (La Loi) pour remettre l'économie et la République dans le bon chemin! Stimagtiser les opprimmés les uns contre les autres revient donc sans rêgles à favoriser les exploiteurs!! »

Et moi je lui répondrai : qu’est-ce qui te dis que ce sont des opprimés ? Nous n’avons que ce que nous méritons après tout.
Tu parles de la colonisation qui a fait du tort à ces pays et qui les empêchent de se développer ? Encore des excuses pour se justifier… difficile avec les autres, mais jamais avec soi même telle est la devise de « nombreux damnés » de la terre qui les épargnent de tout effort de bonification. Mais c’est surtout rassurant et réconfortant pour son propre ego.
Comment se fait-il que, dans ces cas là, il y ait une disproportion en matière de développement entre les anciens pays colonisés ? Comment se fait-il que certains anciens pays colonisés s’en sortent beaucoup mieux que d’autres ? N’ont-ils pas une part de responsabilité dans leurs faiblesses et leur pauvreté ? Cette manière de se disculper, de reporter sa responsabilité à autrui est typiquement de gauche mais empêche toute amélioration et tout remise en question salutaire. Personne n’est parfait, et il est illusoire de prétendre que tout le monde est bon « à égalité ».
Je trouve qu’il est trop simpliste de se donner bonne conscience en accusant les autres de tous les maux, de toujours reporter la faute sur l’un des parties autre que soi, surtout lorsque ce dernier ne nous concerne pas. Je trouve que c’est une attitude prétentieuse et somme toute assez bourgeoise cette manière de se survaloriser et de prétendre que tout vient d’autrui.

Quant à la race, tu ne m’as pas compris. Pour moi, le physique reste jusqu’à preuve du contraire la meilleure identification qui puisse exister, le meilleur lien « ciment » au sein d’un peuple, le meilleur critère d’appartenance et de fraternité. Comment repère t’on un enfant de son père et de sa mère ? Grâce à son physique, grâce à des critères génétiques. Dans ta quête existentialiste, tu voudrais être détaché de tout et ne dépendre que de toi-même et de ton seul jugement. Mais tu n’es rien sans les ancêtres. Tu n’es sans tes parents et sans ton entourage, qui a été construit par des ancêtres et dont tu hérites et peux jouir aujourd’hui. Cette attitude de se prétendre comme seul garant, responsable de sa propre vie et existence sans même dépendre de quiconque est somme toute très égoïste et égocentrique.
Un enfant est non seulement un héritage génétique, le fruit de l’union entre deux êtres, mais c’est aussi le fruit de la transmission d’un héritage culturelle et traditionnelle, qui a été transmis générations après générations, ce même héritage qui forme « l’esprit » d’un enfant et sa constitution. Certes, il existe des différences spirituelles et mentales au seing d’individus composant un même peuple. Cependant, ces différences seront infimes comparés à un individu issu d’une culture et d’une civilisation radicalement différente. C’est la raison pour laquelle, je considère qu’un asiatique par exemple aura toujours plus de problèmes d’intégration dans un pays européen que ne l’aura un européen lui-même (la constitution européenne n’était elle pas fondée dans cet état d’esprit ? Rassembler des peuples très proches et similaires ?).
Et c’est toujours pour cette raison que je considère qu’il y a tant de problèmes « d’assimilations » avec les récentes immigrations car on refuse d’y voir tout aspect ethnique, et surtout aspects culturelles divergents, autonomes, spécifiques qui se rattachent (puisque nous avons vu que notre culture est aussi un héritage) à chaque peuple. N’est-ce pas cela la diversité humaine ? D’ailleurs je constate que l’universalisme ne peut reconnaître cette diversité… En effet, comment peut on joindre l’universalisme à la diversité ?
Cela découle de la prétention de croire que chaque peuple est identique, que la diversité culturelle est une chimère et que par conséquent, tout être peut s’adapter à n’importe quelle situation. Personnellement, je ne le pense pas. Je pense que certaines cultures et certaines spiritualités sont antinomiques entre elles.
Enfin, ma démonstration est confirmé et explique très bien pourquoi, les précédentes immigrations françaises, qui étaient essentiellement d’ordre européenne avaient beaucoup moins de difficultés d’assimilation à la société française, puisque les différences culturelles, civilisationnels, traditionnels, ethniques étaient beaucoup plus proches, beaucoup moins différentes, demandant moins d’effort d’adaptation de la part des individus, et surtout n’opposant réellement aucune difficulté insurmontable (juste la volonté), mis à part la langue et d’infimes nuances coutumières.
Par conséquent, on peut admettre que l’enfant suivra l’enseignement ou les instructions transmises par ses parents, sauf s’il est dans une logique d’opposition.
C’est pour cela que le fait de séparer héritage génétique et héritage culturelle (et donc spirituelle), comme si tout dépendait d’un enseignement au cours d’une existence et pouvait être séparé du cercle familiale et de la filiation est un non sens, puisqu’un enfant se construira non seulement grâce à l’éducation de ses parents, qui eux-mêmes l’ont reçu de leurs parents (par les liens du sang sauf si ce dernier est adopté), mais aussi grâce à son environnement (civilisation, cultures et traditions). A ce titre, je n’oppose pas les deux car je ne considère pas qu’il n’y ait que l’environnement qui prédispose un individu à être ou à faire parti d’une civilisation ou d’une société.


Dernière édition par juju333diablo le Jeu 28 Déc 2006 - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 16:13

Chevillette a écrit:
Le Pen vient de déclarer ce soir que c'était la faute des immigrés (sic) si les français était au chômage ou à la rue....Décidemment leur meilleur ennemi à cette clique c'est le menhir lui-même..

@Osiris: le programme "économique" du F.N est une utopie car proposer des baisses massives d'impots, des exonérations de charges et profusion de zones franches (mesures ultra-libérales en passant), çà se finance avec quoi???Si tu sors de l'Europe, tu le fais avec qui le marché des pme-pmi entre "français de souche"?

Je répête quid des délocalisations, du pouvoir financier, des médias...

Et je rappelle aux sinistrés de l'économie que dans un systéme ultra-capitaliste les PME servent quasiment uniquement de fournisseurs aux grandes entreprises côtées, elles subsistent tant qu'elles sont rentables et lorsqu'elles permettent d'externaliser la production à moindre coût. Donc quel est le sens d'une économie autarcique des PME-PMI? Elles sont un maillon de la chaîne entre le Grand capital boursier (CaC 40) et le salarié lambda. Donc parler de leur autonomie reléve de l'inculture économique ou du poujadisme!

Il y a une chose qui t'échappe : la croissance.
On ne finance rien sans croissance. D'ailleurs, la plupart des parties politiques fixent leur budget sur une croissance positif. Donc il s'agit "de prévision" dont on ne sait même pas si elles seront tenus ou appliqués.

Pour en revenir avec mon précédent message sur l'immigration et la citoyenneté française : elle ne me gène pas lorsqu'elle reste minoritaire (d’autant plus lorsqu’elle est très différente de nous), qu'elle ne remette pas en cause mes acquis sociaux, ma culture, l’histoire de mon peuple et qu'elle n'ait pas de volonté impérialiste pour changer mon mode de vie. Ceci nécessite une entière assimilation des immigrés, et non une intégration qui leur permettrait de continuer à exercer leurs mœurs, leurs cultures et leurs traditions en France.
Oui à la diversité culturelle donc mais au seing de frontières bien gardée et fixe pour permettre à la diversité de s’opérer (comme cela était le cas auparavant avant les grandes colonisations), et empêcher toute velléité ethnique, toute tension, toute division et morcellement de la société, mais pas de diversité au seing d'un même pays, au nom du multiculturalisme et des sociétés cosmopolites, qui risquerait de fragmenter cette même société. Si les critères que j’ai cités sont respectés, la notion "de sang" sera accessoire pour moi et pour de nombreux nationalistes "extrémistes" et réactionnaires (à cause de la situation). Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
juba44
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 17:18

"tous les skinheads qui trainent à toutes ces fêtes, tu veux des fotos" ...Tu sais chevillette les vrai skin c est pas les quelques jeunes crane rases/bombers jacket du DPS ...j suis sur que si tu croiserais aujourd hui un vrai skinhead dans la rue tu l identifierais meme pas.Pour prendre un exemple j sais pas si t as vue les images du defiler Jeanne d Arc mais j me rappelle que les medias nous avaient balancer en boucle des soi disant"skinheads"(vieux bomber kaki,biere cronenbourg a la main,discour geulard et alcooliser,ect...)bref une caricature absolue,et a un certain moment il y a un elu Frontiste,Karl Lang je crois,qui leur dit :"vous ,vous degagez"...c que les pseudo skin font sans s faire prier.Mais le systeme comme a son habitude a couper en plein milieux la phrase de monsieur Lang qui terminer par:"Vous ,vous degagez...ceux qui sont payer par le Ministere de l Interieur nous ici on les casse".Ce qui te donne un petit apercus de la manipulation orchestrer par le systeme quant a ces fameux "skinhead" du Front ...au grand contentement des petits "manipules" dans ton genre bien evidemment.(pour info le mouvement skin a la base c est une contre-culture creer par de jeunes proletaires britanniques ...rien de bien mechant)

"l'incompatibilité des Gaulois et des Romains était si radicale que ces derniers persécutèrent tous les druides" ...Les Romains n ont jamais persecuter les druides imbecile,ou en tous cas jamais pour leurs croyances(si proche des leurs) mais seulement quand ils se mettaient a faire de la politique et appelaient a la revolte.La preuve il y avait meme des druides(l elites des Gaulois) senateur de Rome...alors arrete de dire des conneries.

" Rien à signaler à l’Alcazar ! "
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 17:20

Citation :
Tu parles de la colonisation qui a fait du tort à ces pays et qui les empêchent de se développer ? Encore des excuses pour se justifier… difficile avec les autres, mais jamais avec soi même telle est la devise de « nombreux damnés » de la terre qui les épargnent de tout effort de bonification. Mais c’est surtout rassurant et réconfortant pour son propre ego.

Je n'ai jamais parler de çà, ni de la colonisation!Encore une preuve de ce délire de repentance et de persécution dont je parlais..

Citation :
Oui à la diversité culturelle donc mais au seing de frontières bien gardée et fixe pour permettre à la diversité de s’opérer (comme cela était le cas auparavant avant les grandes colonisations), et empêcher toute velléité ethnique, toute tension, toute division et morcellement de la société, mais pas de diversité au seing d'un même pays, au nom du multiculturalisme et des sociétés cosmopolites, qui risquerait de fragmenter cette même société. Si les critères que j’ai cités sont respectés, la notion "de sang" sera accessoire pour moi et pour de nombreux nationalistes "extrémistes" et réactionnaires (à cause de la situation).

La notion de multi-ethnicité n'est pas voulue elle est tolérée car elle fait vendre en systéme capitaliste (Art gay, shampoing ethnique..etc). Le concpet des immigrés et de l'arabie à nos portes relêve du pur délire aussi. Qu'est ce que j'en ai à foutre qu'il y ait des mosquées, synagogues, ashram...etc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 18:17

Mais cela remet en cause ton mode de vie même si tu ne le perçois pas encore suffisamment (tout dépend de l’endroit où tu habites).
Lorsqu’il y a substitution de populations sans assimilation à la culture du pays qui les acceuille, et bien les modes de vie, les mœurs, la culture en elle-même du pays changeront et seront irrémédiablement remises en cause.
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 18:56

Citation :
c'est du baratin et ne marche que pour les gens bien placés qui ont un de leurs enfants ou neveux et nièces à placer.


Ce que j'aime bien c'est que ce que tu prétends voudrais dire que ces "gens"détiennent le haut du pavé..Hors (comme je l'ai dit précedemment) qui est à la tête des médias, à l'assemblée nationale...?? Aucun immigré ni même aucune personne du peuple réel (Qui n'a pas fait l'ENA, HEC..etc)

Si tu ne peux pas comprendre çà..le reste c'est du racisme et de la peur de l'Autre! Le "pouvoir" donne malheureusement tous les droits, et les immigrés n'ont pas le pouvoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   Jeu 28 Déc 2006 - 21:00

juba44 a écrit:
j suis sur que si tu croiserais aujourd hui un vrai skinhead dans la rue tu l identifierais meme pas.

Affirmatif !

http://www.youtube.com/watch?v=ufKb5M9Uj4E

Bon, trève de plaisanteries...

juba44 a écrit:
"l'incompatibilité des Gaulois et des Romains était si radicale que ces derniers persécutèrent tous les druides" ...Les Romains n ont jamais persecuter les druides imbecile,ou en tous cas jamais pour leurs croyances(si proche des leurs) mais seulement quand ils se mettaient a faire de la politique et appelaient a la revolte.La preuve il y avait meme des druides(l elites des Gaulois) senateur de Rome...alors arrete de dire des conneries.

C'est quoi tes sources ? la mienne, c'était Simone Weil, normalienne, latiniste, héléniste et... (oui, oui je sais...)

Autre source glanée sur le net :

Citation :
- 58 à - 51, Jules César envahit la Gaule.

La plupart des Druides soutiennent Vercingétorix et la résistance à l'envahisseur romain.

Après la victoire de Rome, les Druides les plus compromis avec la résistance gauloise sont exécutés. Les autres n'ont plus le droit d'enseigner, de devenir fonctionnaire (édits de Tibère et de Claude, etc.).

Mais Rome tolère le Druidisme en tant que religion plus ou moins clandestine dans la mesure où ses membres ne troublent pas l'ordre public et ne sont pas citoyens romains.
Qu'est-ce que le Druidisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral opportuniste?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral opportuniste?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Soral . Les 7 thèmes d' une société
» Alain Soral est il Pro Musulman / Islam ? ( plus séries de vidéos du frère anti-malthus (hafidahuLah))
» Vidéo-témoignage : "Alain Soral, un contre-témoignage ?"
» Alain Soral nous entretient sur Satan et sur le Nouvel Ordre Mondial.
» un email envoyé a alain soral pour ses propos sur les salafis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: