LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des différentes façons de "consommer" un animal.

Aller en bas 
AuteurMessage
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 0:11

Jul le Marteau a écrit:
Nada a écrit:
Ça tombe bien, je ne t'ai rien demandé.
Et Patrick a raison : si tu pouvais éviter de polluer un fil dédié à tout autre chose, ça serait bien. Merci. Le sujet c'est la cuisine, pas la fourrure.

Par ailleurs se demander où est la différence fondamentale entre tuer des animaux pour leur viande ou leur cuir selon les méthodes industrielles et les tuer pour leur fourrure, c'est très loin de l'esthétisation-émotionnalisation (je passe sur l'aspect "rabâchage de vulgate soralienne"), c'est là qu'est la raison au contraire. Jusqu'à présent je n'ai pas vu de réponse satisfaisante.

Le style Soral, c'était fait exprès pour tourner en dérision mon propos.
Quant à la réponse "si tu ne vois pas la différence, alors je ne peux rien pour toi", c'est une phrase de réthorique de fuite, une phrase bateau (dans le style "c'est la vie", "les choses changent") qui sert à mettre en valeur celui qui la prononce en le faisant clore la conversation tout en faisant passer l'autre pour un anormal, dénué du bon sens qui l'empêche de comprendre l'enjeu dont il est question.

La différence entre tuer des animaux pour leur viande et les tuer pour leur fourrure est que pour le premier, on aborde une question de satisafaction d'un besoin manger/survivre, dans le second il s'agit de torturer (car dans certains cas on laisse agoniser l'animal dépecé) dans le but de satisfaire la vénalité et l'envie de luxe humain.
C'est gentil (sincèrement) de faire toute cette explication de texte, mais n'oublie pas que sur Internet on ne perçoit pas facilement le ton sur lequel sont dites les choses.

Retour au sujet. Les choses ne me paraissent pas si simples. Après tout des végétariens estimeraient que la consommation de viande n'est pas une question de survie (opinion à laquelle je ne souscris pas), tandis que la fourrure est un produit de première nécessité dans des pays au climat rude comme la Russie, la Sibérie, etc. Ça ne correspond donc pas toujours à une envie de luxe. D'où mon avis que s'il fallait se révolter sur l'abattage des animaux, pourquoi ne pas le faire pour toute forme d'abattage industriel ou excessivement cruel au lieu de faire cette fixation sur la fourrure que je ne comprends pas bien (je n'aime pas la fourrure, mais je n'ai pas spécialement envie qu'elle soit interdite aux femmes qui la convoitent).

La bonté de cœur des amis forcenés des animaux est une chose à laquelle je ne crois pas. Il suffit de voir Brigitte Bardot. Ce sont souvent des gens qui destinent au monde animal une tendresse qu'ils ne donneraient pour rien au monde au genre humain.


Dernière édition par Nada le Ven 30 Jan 2009 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 39
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 0:24

Jul a dit

Citation :
La différence entre tuer des animaux pour leur viande et les tuer pour leur fourrure est que pour le premier, on aborde une question de satisafaction d'un besoin manger/survivre, dans le second il s'agit de torturer (car dans certains cas on laisse agoniser l'animal dépecé) dans le but de satisfaire la vénalité et l'envie de luxe humain.

Vrai et faux à la fois.

Les sioux (il y a de ça plus d'un siècle) tuaient le bison pour le bouffer, mais récupéraient aussi le cuir pour faire des vêtements, qui étaient autant nécessaires pour survivre en cas de grand froid...

Nada a dit

Citation :
Retour au sujet. Les choses ne me paraissent pas si simples. Après tout des végétariens estimeraient que la consommation de viande n'est pas une question de survie (opinion à laquelle je ne souscris pas), tandis que la fourrure est un produit de première nécessité dans des pays au climat rude comme la Russie, la Sibérie, etc.

Et le raisonnement des végétartiens ne tiendraient pas une minute, parce que c'est justement dans les zones fraîches que les végétaux se font rares. Un régime végétarien pour un iniuit, c'est la mort par famine assurée, sans compter qu'ils ont besoin des protéines animales et des graisses pour supporter le froid...

Ma solution est donc la meilleure, les porteuses de manteau de fourrure en peau de vison, devraient aussi bouffer ces mêmes visons... Mad

Sinon pour le côté industriel des choses, je suis d'accord avec toi Nada.

Spoiler:
 


Dernière édition par Le Bordelleur le Ven 30 Jan 2009 - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 0:40

Bordel a écrit:
Les sioux (il y a de ça plus d'un siècle) tuaient le bison pour le bouffer, mais récupéraient aussi le cuir pour faire des vêtements, qui étaient autant nécessaires pour survivre en cas de grand froid...
C'est donc du passé.
Je parlais d'aujourd'hui, dans nos contrées.
C'est vrai qu'en Europe de l'Ouest le climat l'hiver est si rude que nos pauvres garces futiles ne survivraient pas sans fourrures.
Hmm, il me semble bien que les blousons de bombardier tiennent trés chaud, et c'est du mouton, je crois.

Nada a écrit:
La bonté de cœur des amis forcenés des animaux est une chose à laquelle je ne crois pas. Il suffit de voir Brigitte Bardot. Ce sont souvent des gens qui destinent au monde animal une tendresse qu'ils ne donneraient pour rien au monde au genre humain.
Et pourquoi donner de la tendresse au genre humain? Pourquoi placer l'humain toujours au-dessus de l'animal?

Certes les Inuits crèveraient d'une alimentation exclusivement vététarienne mais ils n'ont qu'à vivre comme des gens civilsés ces cons! Quand enfin, nous nous nourrirons tous de soja, maïs et riz... Epuisant ainsi les ressources en eau potable pour culmtiver tout ça.
Problème épineux non?

Et si on mangeait les végétariens et les végétaliens? Après tout, ce sont bien des herbivores non?

Nota Bene: les diférents vêtements en cuir que je porte sont faits à partir d'animaux entièrement recyclés (on a mangé leur viande, tanné leur peau, donner ce qui restait de viande à nos animaux domestiques, et les os, une fois broyés, ont servie de repas aux animaux restant à manger, que demande le peuple?)


Dernière édition par Jul le Marteau le Ven 30 Jan 2009 - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 0:49

Jul le Marteau a écrit:

Et pourquoi donner de la tendresse au genre humain? Pourquoi placer l'humain toujours au-dessus de l'animal?
Alors ça c'est une question de choix et de conviction personnels. Libre à toi de placer le règne que tu veux à la hauteur que tu veux, mais ma conviction à moi est qu'on se doit d'abord à son espèce. Ce qui ne m'empêche pas d'aimer les animaux, mais sans passion particulière. Je peux en revanche me passionner pour des animaux individuels, comme je peux me passionner pour des personnes.

Citation :
E si on mangeait les végétariens et les végétaliens? Après tout, ce sont bien des herbivores non?
Je n'aime pas le végétarien. Ça a un arrière-goût.

Citation :
Nota Bene: les diférents vêtements en cuir que je porte sont faits à partir d'animaux entièrement recyclés (on a mangé leur viande, tanné leur peau, donner ce qui restait de viande à nos animaux domestiques, et les os, une fois broyés, ont servie de repas aux animaux restant à manger, que demande le peuple?)
Je suis pour l'utilisation des organismes vivants de la façon la plus traditionnelle, qui est aussi la plus respectueuse et la plus économique: user, autant qu'il est possible, de chaque partie de l'organisme vivant, sans gaspillage. Cela vaut d'ailleurs autant pour l'animal que pour la plante. Gaspiller me paraît un manque de respect envers ce qui a été vivant. En refuser catégoriquement la consommation me le paraît aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 39
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 1:05

Jul a dit

Citation :
C'est donc du passé.

N'oublie pas que je suis un réactionnaire zemmourien... scratch

Spoiler:
 


Citation :
Je parlais d'aujourd'hui, dans nos contrées.

C'est vrai, tu as raison, c'est un bel exemple... Hit

Citation :
C'est vrai qu'en Europe de l'Ouest le climat l'hiver est si rude que nos pauvres garces futiles ne survivraient pas sans fourrures.
Hmm, il me semble bien que les blousons de bombardier tiennent trés chaud, et c'est du mouton, je crois.

Cool

Spoiler:
 

Tu as raison c'est beaucoup mieux ! Smile

Citation :
E si on mangeait les végétariens et les végétaliens? Après tout, ce sont bien des herbivores non?

Là d'accord, c'est une bonne idée !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   Ven 30 Jan 2009 - 9:28

Nada a écrit:
Je n'aime pas le végétarien. Ça a un arrière-goût.
De pisse?


Quant au mouton, il s'agissait de dire qu'on pouvait trouver tout aussi isolant pour beaucoup moins cher chez les animaux dont on consomme aussi la viande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des différentes façons de "consommer" un animal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des différentes façons de "consommer" un animal.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les propriétés des différentes argiles
» Des contacts antiques entre différentes civilisations?
» Les différentes sortes d'églises
» Les différentes Dou'a au moment d'éternuer
» Les propriétés des différentes eaux florales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA-
Sauter vers: