LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les années de carton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Les années de carton   Mar 11 Déc 2007 - 11:22

milla a écrit:
grib a écrit:
http://kim.sakkat.free.fr/ed.individuelles.htm : je suis tombé la dessus par hasard en chassant les "nègres" de marc lèvy ! lol!
Il y a des textes de richard durn, que je n'avais jamais eu l'occasion de lire... Corde
Enorme ce qu'ecrit Durn, il serait tant que quelqu'un se penche sur les tueurs de masses, parce qu'en France on en est qu'au début...
Pourquoi ? Penses tu toi aussi que de plus en plus gens de plus en plus désespérés vont commettre des actes de plus en plus fous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les années de carton   Jeu 7 Fév 2008 - 14:39


grib a écrit:
Redneck a écrit:
S'inscrire à l'ANPE !

Je ne sais pas si ce post va intéresser des membres du forum (ce n'est pas un thème sur la tradition, les religions ni philosophique même si j'apprécie ce type de conversations) mais un sujet sur l'actualité de nombreuses personnes qui tous les jours s'inscrivent et se réinscrivent à l'ANPE, même s’il est ici traité de d'un point de vue personnel.

Je ne vais pas vous sortir le parcours "type" de l'inscription à l'ANPE; mais juste la mienne (eh oui encore un chômeur !).
Tout d'abord passage par l'ASSEDIC; sans soucis en fait à partir du moment ou vous n'oubliez pas tous les documents requis à votre inscription (de plus reçu par une personne qui a examiné et traité mon dossier et a su se montrer professionnel et avenant à la fois ) et puis me voilà en route pour l'ANPE.

J'aurai du être sur la défensive; m'enfermer dans une carapace ou bien jouer le rôle du grincheux de service et tout se serait bien passé: mais non ; je n’ai pas trouvé mieux que d'être à l'écoute; ouvert. Mettant d'abord en avant mes qualités de politesse, rigueur et honnêteté (des défauts en fait). Aie Aie Aie; l'entretien devint un réquisitoire à peine masqué sur ma recherche de travail : Je ne cherchais pas le bon boulot; je n'avais pas suffisamment d'expérience; pas les bons diplômes: en gros un pauvre type limite analphabète et qui ferais mieux de faire exactement ce qu'on lui dit de faire au lieu de faire semblant de vouloir trouver du boulot !!!

Je n'étais pas contre le fait d'être égratigné sur ma recherche d'emploi mais j'attendais "un plus"; peut-être pas un bilan professionnel en 30 minutes (l'entretien à duré 10 minutes en fait alors qu'un conseiller doit prendre 30 minutes, raison de plus pour une réinscription 4 ans après mon dernier passage à l'ANPE) mais au moins une vision différente, de nouvelles pistes peut-être, etc...

De plus a aucun moment on ne m'a demandé le salaire que j'espérais (pourtant obligatoire dans le questionnaire); sur la distance que je pouvais parcourir c'est grosso modo elle qui en a décidé et encore j'ai du protester (ce que j'aurais dut faire tout le long de l'entretien) sur l'exagération de son calcul entre deux villes et elle est aller jusqu'a vérifier mes dires sur internet alors que je venais de parcourir exactement cette distance; mais non suis- je bête, pauvre prolo que je suis !!!

Pourtant je les ai cumulés les petits boulots, de toutes sortes sans jamais dire non.
Plus 8ans de gardiennage la nuit et les week-ends, ne jamais dormir, jamais malade, jamais parano comme ceux qui vous ramènent fièrement un vieux berreta sur le site ! J'ai du en écouter des mythomanes, des cow-boys, de quoi écrire une pièce comico-tragique; mais aussi des braves types, de ceux qui avaient connu la misère en France et ailleurs.

Pour revenir au sujet savez vous que la plupart des agents conseillers à l'emploi sont surdiplômés (Bac +4 jusqu'au doctorat agronomie, oenologie,etc...Mais bon ils ont réussis le concours !) n'ont t'ils pas eux les premiers ratés leurs conversions alors que le niveau d'entrée est depuis longtemps à Bac+2; ne sont'ils pas mal placés pour conseiller les demandeurs d'emplois clients qu'ils ont en face d'eux.

Et pourtant un service public dans ce domaine est vital; les entreprises privées de placement des chômeurs ne font que choisir eux-mêmes leurs propres clients en ciblant ceux qui ont toutes les chances de retrouver facilement un emploi !

Tout ça pour finir par avoir un mur devant soi; un digne représentant (une jeune femme à l'allure simple, genre petite cgtiste, comme quoi !!!) d'un système matérialiste, pseudo-humaniste; social-libéral qui ne fait que considérer celui qui ne lui ressemble pas comme un ersatz de la société; juste un numéro à gérer auquel on applique stricto-sensu une démarche marketing en le bombardant d'"ateliers" pour permettre à ce conseiller là (heureusement il existe encore des conseillers "révolutionnaires" qui vous considère réellement comme un être humain !!!) d'arriver à un nombre suffisant de prescriptions par rapport aux stats demandées par la direction.

Pourtant il y a encore quelques années les chômeurs ne devaient pas pour autant se considérer en coupable et étaient des usagers pour lesquels l'administration fournissait un service public. Mais aujourd'hui libéralisation et recherche de la productivité et du chiffre obligent; nous sommes devenus des clients; et plus vos diplômes et vos possibilités de réinsertion dans ce monde libéral sont minces (et surtout pas adaptés aux besoins des grosses entreprises du coin qui pratiquent allègrement le turn-over; l'employé est jetable comme un rasoir "bic") plus vous êtes mis au banc de la société.
je viens de te lire et je trouve que ton message est fort pertinent et malheureusement accablant pour les tacherons d'agences.

lien
Bhè... connaissant le milieu, c'est vrai que c'est un peu spé. En même temps mon conseiller était sympa, et ne m'a jamais posé trop de questions... Finalement j'ai loupé un RDV, pendant mon déménagement (lettre de rappel arrivée trop tard) et j'ai été radié, alors que j'ai toujours accepté les pseudos emplois que l'anpe me refourgait...

---------------------------------------------------------------------

Le Bon Docteur a écrit:
L'astuce c'est de s'inscrire aux assedics et PAS à l'ANPE. Se démerder soi-même pour la recherche d'emploi en évitant les réunions et convocations (et radiations) inutiles.
Bhè je crois que ce n'est plus possible, enfin bon je me plante peut-être...

---------------------------------------------------------------------

Le Bon Docteur a écrit:
Je crois que c'est possible pour les intermittents du chômage spectacle. Mais pour les autres en fait je ne sais pas. Ça vaut le coup d'essayer quand même.
A vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
filantropic
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 43
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Les années de carton   Jeu 7 Fév 2008 - 18:42

@ redneck

D'expérience, je sais que la qualité de l'accueil varie énormément d'une agence à l'autre et selon les conseillers. Tu as du tomber sur la connasse de l'agence.

J'ai une anecdote amusante et assez similaire à la tienne. Entretien ANPE obligatoire avec une conseillère particulièrement aigrie et agressive...

Dévaluant systématiquement mon parcours, expérience etc.. (alors que certain qu'il tenait la route). Cette conne m'a tellement mis la pression que j'ai monté la voix un gros coup, l'ai renvoyé dans les cordes et ai immédiatement exigé d'être reçu par le responsable de l'agence sous menace de scandale. Entre temps je marmonnais sur l'incompétence de la conseillère en faisant des aller retour de façon à ce que ses collègues entendent.

La responsable m'a reçu, péteuse,j'ai déballé mon sac, elle m'a un peu sermonné léger et m'a proposé un nouveau RDV avec une autre conseillère.. qui cette fois s'est très bien passé.. Pour le 2nd rdv la semaine suivante j'ai fait les gros yeux en passant à l'autre garce qui a baissé le regard..

Ce genre de personnages faibles et malveillants, faut les remettre à leur place et sans état d'âme. Le cahier des charges de l'ANPE est assez complet sur les conditions d'accueil des D.E. Ils ont des devoirs à respecter..

L'amour propre redneck , l'amour propre.. Cavalier

-----------------------------------------------------------------------

Redneck a écrit:
filantropic a écrit:
Tu as du tomber sur la connasse de l'agence
Je crois que c'est exactement ça !

filantropic a écrit:
Ce genre de personnages faibles et malveillants, faut les remettre à leur place et sans état d'âme. Le cahier des charges de l'ANPE est assez complet sur les conditions d'accueil des D.E. Ils ont des devoirs à respecter..

L'amour propre redneck , l'amour propre.. Cavalier
Eh oui...Trop gentil, trop aimable, trop conciliant. On me l'a déjà dit ! Mais c'est bien la première fois que ce genre de mésaventure m'arrive à l'ANPE.
Et pourtant je savais bien que les relations se dégradent aussi bien dans les agences entre personnels et direction d'agences et donc par ricochet envers les DE (mon épouse travaillant comme conseiller dans une autre agence que celle ou j'ai été reçu).

Mais voilà le nombre de "connasses" grossit de façon exponentielle en ces temps de Sarkozysme !!!
Jusqu'où va-t-on descendre ? parano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dogman
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Localisation : Parlement Européen
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Les années de carton   Jeu 18 Déc 2008 - 15:40

Jul le Marteau a écrit:
Voici le lien d'un éditorial VoxNR:

http://www.voxnr.com/cc/a_la_une/EkkZEypAEExtupYtTN.shtml

Ça parle du "fossoyeur' de radar, de Rouillan etc.

J'aimerais votre avis dessus.
Plutôt que de perdre mon temps à lire cet article, de quoi parle-t-il ?

----------------------------------------------------------

Jul le Marteau a écrit:
Perdre ton temps ? Quel a priori négatif déjà.
1/ Je lis l'article et je réalise qu'il ne m'a pas intéressé pas. J'ai perdu mon temps.
2/ Je lis l'article et je réalise qu'il m'a intéressé. Je n'ai pas perdu mon temps.

Mais je ne suis que dans l'hypothèse. Et l'hypothèse me pousse à ne rien lire.

Bref, j'encule la chatte à ton père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.finaperf.com/
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Les années de carton   Jeu 18 Déc 2008 - 19:14

Je demande ton banissement !
Le chatte à ton grand-père de la race de ta mère !
J'espère que tu te rends compte qu'avec ce genre d'échanges, nous ne figurerons pas dans le top 5 des échanges élevés comme ceux publiés régulièrement par Corto !

Si je dois un peu résumer l'article, ça parle du gauchisme contemporain, en passant par des exemples comme le mec qui faisait sauter les radars, ou Rouillan le mec d'Action Directe, d'autres mecs qui donnent dans le sabotage sans danger pour la vir humaine...

Mais c'est surtout le lexique qui me gêne.

Citation :
La première, de marque Rouillan, a donné un joli son clair, mais court. Aussitôt embastillé, sa conditionnelle aux oubliettes, le vénérable d’Action Directe a cher payé le fait de ne pas cracher sur son passé, ce que le JDD appelle : «laiss[er] entendre (sic) ne pas regretter ses crimes » .
Ici Rouillan passe presque pour une victime.
- "Embastillé": pour qui se souvient, souvent étaient embastillés sans procès des types que le Roi de France ne voulait plus voir. Grosse connotation arbitraire donc.
- "Vénérable": qu'on peut vénérer ! Rien que ça.

La conditionnelle aux oubliettes me ferait presque rire, puisque l'une des condition de sa libération étaient justement de ne pas évoquer ses crimes, si je me souviens bien. Il est sorti, il a fanfaronné, il est retourné au donjon. Il était prévenu.

[NDM : Explication de cette stylistique iconoclaste dans ce post de TD]

----------------------------------------------------------------------------

Patrick122 a écrit:
L'article part d'une bonne intention mais est finalement peu intéressant. Il soulève une problématique sans chercher à l'approfondir. Et le fond est sacrifié au profit de la forme. N'empêche que ce Dogman m'a l'air d'un sacré peigne-biroute.
Oui, en plus d'être une tapette bobo du tertiaire.

-----------------------------------------------------------------------------

Corto a écrit:
Dogman a écrit:
Corto a écrit:
Non ! Ne bannissez pas Dogman ! Pity
Pourquoi donc cette attachement ?
Mais c'est l'amour universel mon frère : voilà, ils fêtent Noel, et tout ce qu'ils trouvent à faire, c'est bannir !
Je demande le bannissement de Corto !

-----------------------------------------------------------------------------

Corto a écrit:
Pitié ! Grâce ! Pity
Frères humains (enfin : ce qu'il en reste), défendez-moi !
Seulement si tu te mets nue et que tu danses pour moi! Abruti

------------------------------------------------------------------------------

Corto a écrit:
C'est un truc à vous faire couper la tête, ça. Souvenez-vous de Salomé et de Jean Baptiste...
*gui*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les années de carton   Mar 22 Sep 2009 - 23:00

SDF : Comment on le devient ?






1.1 Généralités : La Société est-elle responsable ?

Tout d'abord, lorsqu'on souhaite aborder le problème des SDF, c’est la première de toutes les questions à envisager. Personnellement, je vois ça sous la forme de 2 hypothèses :

Hypothèse 1 : C'est celle selon laquelle les SDF seraient responsables de leur sort. Cette thèse implique que la société n’en serait donc pas la cause, et par conséquent ne serait pas tenue de faire ce qu’il faut, ou du moins tout ce qu'il faut pour les aider à s’en sortir !... Sauf à se placer simplement dans le domaine de la charité facultative, que tout un chacun est libre ou pas d’exercer, mais à laquelle nulle ne pourrait être contraint, qu'il s'agisse des institutions de l'Etat, des associations caritatives, des sociétés privées, ou même des simples personnes physiques. Tout ce qui serait fait, selon ce principe-là, resterait de l'entier domaine du volontariat, et dépendrait intégralement du niveau de bon vouloir qu'auraient choisi chacun des organismes ou des personnes concernées.

Hypothèse 2 : Au contraire, si on part du principe que ne serait-ce qu’une partie plus ou moins importante des personnes sans-abri ne sont pas responsables de la situation dans laquelle elles se trouvent, ou tout au moins n’ont qu’une responsabilité partielle dans la survenue de leur condition de SDF, cela implique cette fois au contraire que la société française, que ce soit l’Etat, la première des personnes morales de droit public, ou les différentes collectivités territoriales, telle que la loi leur en a répartie les compétences, fassent en sorte que pas un citoyen ne se retrouve malgré lui dans un état matériel de part lequel son droit à des conditions convenables d’existance ne sont pas respectés.

Quitte à ce que la société module l'aide apportée en fonction des situations, et notamment de la responsabilité des personnes concernées, et de leur désir comme de leurs effots pour sortir de cette situation pour revenir à une vie normale. Sous réserve que les efforts demandés ne soient pas eux-mêmes contraires aux droits les plus élémentaires !...

>>> Lire la suite >>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les années de carton   Mar 29 Sep 2009 - 8:23


Le flux des inscriptions au chômage s'est à nouveau amplifié en août

Par Isabelle Cortes, Les Echos [24/09/09]


© AFP/Infographie


Le flux des inscriptions au chômage s'est de nouveau amplifié en août, moins fortement qu'en début d'année mais sans inverser une tendance amenée à perdurer "encore quelques mois" selon le gouvernement.

Le nombre d'inscrits à Pôle emploi en métropole à la recherche de tout type de contrat a atteint en août 2,55 millions (+18.100 en un mois) pour les personnes n'ayant pas du tout travaillé et 3,7 millions en incluant les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite (+32.200).

Un an après le début de la grande dégradation du marché de l'emploi en France, les chiffres publiés jeudi par le ministère de l'Emploi attestent d'une inflexion favorable de la courbe du chômage des 15-24 ans.

"Les jeunes payent le plus lourd tribut de la crise mais depuis trois mois, on a redressé la tendance", a souligné le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez. Pour lui, "on est sorti des mois très durs qu'on a connus, avec des explosions du nombre de demandeurs d'emplois aux alentours de 80.000, et on voit que ça va mieux".

La ministre de l'Economie et de l'Emploi, Christine Lagarde, a observé que "la dégradation de l'emploi avait ralenti significativement" et que "les mesures prises par les pouvoirs publics depuis plusieurs mois portent leurs fruits". Dans la matinée, le ministre du Travail, Xavier Darcos, avait prévenu que "vraisemblablement, les chiffres ne seraient pas très bons", parlant de "40.000 peut-être" inscrits supplémentaires. Une "estimation" qui portait sur "l'ensemble des catégories" de demandeurs d'emploi, selon le ministère.

Les inscrits sont "moins nombreux" qu'en début d'année mais "pas les mêmes", a observé le directeur général de Pôle emploi, Christian Charpy. Si les CDD et les intérimaires fournissaient le gros des inscriptions au début de la crise, désormais l'intérim est "un peu stabilisé" mais "beaucoup d'entreprises connaissent de grosses difficultés, ce qui peut conduire à des licenciements", a-t-il dit. Les fins de CDD et de mission d'intérim, en repli pendant un mois, représentent toujours un tiers des inscriptions à Pôle emploi. Les licenciements économiques, en hausse pendant un mois, moins de 5%.

Le gouvernement a réaffirmé que "la tendance à la dégradation de l'emploi devrait perdurer encore quelques mois", sachant qu'il y a toujours un décalage de plusieurs trimestres entre la reprise durable de l'activité économique et le retour des créations d'emplois. Les perspectives ne "sont pas très bonnes mais elles sont incomparablement meilleures, si j'ose dire, cyniquement, par rapport aux pays voisins", a noté jeudi matin M. Darcos, prenant l'exemple de l'Espagne.

Dans "l'ensemble de l'année 2009, nous aurons un peu moins de 640.000 chômeurs de plus", a-t-il ajouté, reprenant à son compte la prévision faite avant l'été par l'assurance chômage et jugée depuis "un poil pessimiste" par ses responsables. L'ampleur de la récession attendue en 2009 a en effet été révisée à la baisse par les économistes et le gouvernement (autour de -2% au lieu de -3% initialement attendus), faisant espérer une moindre progression du chômage.

De janvier à août, il y a déjà eu 464.500 demandeurs d'emploi de plus en métropole (catégories A, B, C). Le taux de chômage devrait dépasser 10% fin 2009, prévoient jusqu'alors l'Insee et l'OCDE, M. Wauquiez voulant "faire mieux que les prévisions".




Dernière édition par Active X le Mar 29 Sep 2009 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Les années de carton   Mar 29 Sep 2009 - 16:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les années de carton   Mar 13 Juil 2010 - 18:12

Ce soir les pompiers sont à l'honneur comme vous savez, rappel de leur boulot avec une équipe parisienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les années de carton   Ven 25 Fév 2011 - 0:22

Jeu de mots et jeux de maux

Avec cette crise, tout le monde souffre
Les problèmes des boulangers sont croissants
Alors que les bouchers veulent défendre leur steak
Les éleveurs de volailles se font plumer
Et en ont assez d'être les dindons de la farce
... Les éleveurs de chiens sont aux abois
Les pêcheurs haussent le ton
Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde
Les céréaliculteurs sont sur la paille
Alors que les brasseurs sont sous pression
Les viticulteurs trinquent
Heureusement, les électriciens résistent
Mais pour les couvreurs, c'est la tuile
Certains plombiers en ont ras-le-bol
Et les autres prennent la fuite
Chez GM les salariés débrayent
Et la direction fait marche arrière
À l' Hydro les syndicats sont sous-tension
Mais Vandal ne semble pas au courant
Les cheminots voulaient garder leur train de vie
Mais la crise est arrivée sans crier gare
Les veilleurs de nuit vivent au jour le jour
Et les carillonneurs ont le bourdon
Les ambulanciers ruent dans les brancards
Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied
Les croupiers jouent le tout pour le tout
Les cordonniers sont mis à pied
Les dessinateurs font grise mine
Les exterminateurs ont le cafard
Des militaires partent en retraite
Et les policiers se sont arrêtés
Les imprimeurs dépriment
Les météorologues aussi sont en dépression
Les pendus sont sur la corde raide
Les prostituées se retrouvent sur le trottoir
C'est vraiment une mauvaise passe....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les années de carton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les années de carton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1993~: Il y a une quinzaine d'années lumiere jaune au sol à St cyr en arthie - (95)
» Qu'allez-vous faire en 5ème l'année prochaine?
» année sacerdotale
» Où passer les 2 premières années du Sup ?
» Contractuelle fatiguée ... où vais-je trouver la motivation cette année?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: