LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claude Karnoouh

Aller en bas 
AuteurMessage
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 28 Juil 2008 - 14:57

Molodoi a écrit:
MAGGLE a écrit:
Salut Molodoï, T'en penses quoi de ce qui se dit autour de Claude Karnoouh ? Je précise que j'ai un avis nuancé mais j'aimerais connaitre ton opinion.
C'est-à-dire Maggle ? Confus
Puisqu'il faut bien commencer par quelque chose, voici ce que j'ai trouvé concernant Karnoouh. Je l'ai trouvé sur le site de campagne (toujours en vie) du PS/verts/radicaux d'Aubervilliers ; tête de liste : Salvator. L'autre liste (perdante) dont il est question fut la liste d'union PC officiel/PC dissident tendance gauche communiste/LO/PT ; tête de liste "bicéphale" : Beaudet/Karman.

Citation :
Rédigé par: didier daeninckx | le 05 décembre 2007 à 03:27

Cher Jacques Salvator,

Je termine la lecture de tes Chroniques d'Aubervilliers, "Une ville peut en cacher une autre", dans lesquelles tu ne cesse d'exprimer ton attachement à cette ville, à la diversité de ceux qui s'y sont installés au fil des années.
L''Histoire tient une très grande place dans ton ouvrage. On ne cesse, en effet, de constater que c'est en faisant marche commune, en participant aux combats solidaires, que les hommes de tous les horizons se forgent un destin commun.
J'ai appris pas mal de choses sur le territoire que j'arpente depuis maintenant près de soixante années, particulièrement sur la trajectoire admirable du pasteur Roser dont j'ignorais qu'il avait été élevé à la dignité de Juste pour avoir, en toute conscience, sauvé des Juifs pendant la dernière guerre.
J'avais lu, en son temps "On chantait rouge", le très beau livre de l'ancien maire communiste d'Aubervilliers, Charles Tillon dans lequel il parlait de son prédécesseur Pierre Laval dont on sait le rôle criminel qu'il joua dans la déportation raciale. Il y rappelait que Pierre Laval avait été anarchiste, puis socialiste avant de se prononcer pour la Troisième Internationale communiste en 1920.
Charles Tillon précise qu'ensuite "il tournait casaque" et fonda "un parti socialiste indépendant dont il sera à peu près le seul adhérent".
On pourrait penser que ce sont de vieilles histoires. Pourtant, elles continuent à agir sur nous. Samedi dernier, par exemple, en allant au marché de la mairie, je me suis arrêté, le souffle coupé. Jean-Jacques Karman, (que les Albertivillariens frondeurs appellent volontiers "Le Maire 2"), décorait la place de l'Hôtel de Ville au moyen de son portrait cent fois multiplié. Une banderole à sa gloire flottait sur l'installation avec ce slogan peint en noir : "En avant Aubervilliers". Cela ne rappelle plus rien à personne, mais en 1935, Jacques Doriot, un dirigeant communiste qui était passé avec armes et bagages au fascisme, dirigeait la ville voisine de Saint-Denis et faisait ami-ami avec le maire d'ici, Pierre Laval.
Tout au long de son règne, Jacques Doriot, mort sous l'uniforme nazi, afficha son slogan sur les murs de "sa" ville : "En avant Saint-Denis".
Jean-Jacques Karman, qui ne cesse de vivre par procuration filiale, et qui se pique de faire oeuvre d'historien, devrait avoir la décence de mettre sa banderole amnésique à la seule place qui s'impose : la poubelle.
J'ai également été très sensible à l'hommage que tu rends à une enfant assassinée, Fatima Bédar, 15 ans, dont on retrouva le corps noyé, martyrisé, dans le canal qui longe notre commune. Une des nombreuses victimes de la nuit noire du 17 octobre 1961, quand la police du préfet Papon réprima la population algérienne et ouvrière qui manifestait pour l'Indépendance.
En 1986, Pierre Vidal-Naquet m'avait associé à un dossier sur le 17 octobre dans "Actualités de l'Immigration". Il y avait aussi Jean-Luc Einaudi. J'avais terminé mon article sur une liste d'une dizaine de victimes, avec ces mots qui revenaient à chaque ligne : "pour mémoire".
Au milieu figurait ce nom : "Fatima Bédar, pour mémoire".
Quelques mois plus tard, la soeur de Fatima Bédar se mit en contact avec moi pour me dire sa surprise de voir le nom de sa petite soeur associé au 17 octobre. Pour elle, Fatima avait été renversée par une voiture et avait disparu dans un banal accident de la route. Jean-Luc Einaudi repris tout au départ et arriva à la conclusion qu'on avait, en 1961, imposé une fiction à des parents désemparés. L'engagement de Fatima réintégra la mémoire collective algérienne.
Quand je passe en vélo près de la passerelle de la Fraternité sous laquelle Jack Ralite a fait apposé une plaque en mémoire des victimes de Papon, c'est à Fatima Bédar que je pense.

Je te remercie pour ce livre qui dissipe quelques ombres, nous en rend d'autres familières, et j'espère qu'il sera suivi de nouvelles chroniques sur la période plus directement contemporaine.

Cordialement.

Didier Daeninckx

Citation :
Rédigé par: Jean Jacques KARMAN | le 13 décembre 2007 à 12:31

Le respect de la personne est un luxe inaccessible pour certains

UNE INSULTE QUE JE NE PEUX ACCEPTER!!!

J’en ai déjà vu et lu des contre vérités, des coups bas et des insultes sur ma famille et moi-même. Avant moi, mon père, André Karman, en a été victime. Cela a même été jusqu’aux menaces de mort.
Aujourd’hui, à la faveur de la prochaine élection municipale, une publication d’un des candidats vise à réécrire l’histoire de notre ville en minimisant le rôle et la place des communistes. Par exemple, dans la période de la Résistance aux nazis.
Chacun peut avoir son opinion, mais les faits sont incontournables : la quasi-totalité des Albertivillariens, qui comme mon oncle ont été fusillés pour actions de résistance étaient des communistes. Cela ne veut pas dire que d’autres, y compris d’autres communistes comme mon grand-père, n’ont rien fait dans les combats de libération.
C’est en soutien à cet écrit à but électoral qu’un texte m’insultant est publié sur le site électronique du candidat socialiste. Ce texte est aujourd’hui diffusé de la main à la main dans la ville.
On m’accuse d’avoir confectionné une banderole sur laquelle on peut lire : « En avant Aubervilliers », qui était (en 1934) le slogan de Jacques Doriot, l’ex-maire communiste de Saint Denis, passé au fascisme et qui mourra sous l’uniforme nazi.. Je serai donc dans la continuité.
Pour mieux comprendre l’incompréhensible de cette calomnie, je dois vous préciser que le mot d’ordre « En avant Aubervilliers » n’est pas de moi. Mais il ne me gêne pas car je ne vois pas le parallèle avec le fascisme. Peut être préfèrerait-il que nous écrivions « En arrière Aubervilliers » après qu’il ait fait allégeance au candidat socialiste. Deuxième précision : sur la banderole qui a été décidée par d’autres que moi, le maire Pascal Beaudet, avec lequel je vais conduire la liste de gauche, figure normalement devant moi. Chacun jugera de l’honnêteté des propos. J’ajoute que l’expression « En avant… » a été beaucoup utilisé dans le mouvement ouvrier. Pour ne prendre que deux exemples, l’organe du Parti socialiste italien s’appelait « Avanti », et celui du Parti communiste portugais s’intitule toujours « Avante ». Ce mot d’ordre ne peut être maudit en lui-même ; il prend toujours son sens dans un contexte particulier. Je précise aussi que « En avant Saint Denis » est tiré d’un chant composé par la société musicale locale de Saint Denis, dont le refrain commence par ces mots : « En avant Saint Denis, en avant ! Pour l’unité révolutionnaire sous le drapeau rouge flottant au vent… » en 1934 !
Depuis que j’ai lu ces calomnies, je suis mal comme un homme qu’on accuse d’un crime dont il est innocent. Pour moi, être traité de fasciste est une insulte suprême. Ne rien dire, c’est salir ma famille. Je rappelle que mon père et ma tante ont été déportés politiques par les nazis dans les camps d’extermination de Dachau et Ravensbrück. Deux autres de mes oncles ont été victimes des fascistes : l’un interné à Châteaubriand et l’autre fusillé au Mont-Valérien, pour résistance communiste.
Durant ma vie militante, j’ai été de toutes les luttes contre le fascisme. Et pas seulement contre le FN mais aussi contre le fascisme en Espagne, au Portugal, au Chili, au Sud Vietnam. J’ai été arrêté plusieurs fois, lors du procès de Burgos, contre le coup d’état de Pinochet, lors de la manif contre le vice-Président des Etats-Unis Humphrey, en 1967.
Je suis fier de n’avoir jamais diffamé l’un de mes opposants politiques, le respect étant pour moi une question d’éthique en politique. J’avais besoin de vous dire cela pour me laver de ces crachats. J’ai été touché par les témoignages de soutien que j’ai reçus. Parmi eux, cette jeune militante socialiste que je remercie particulièrement.


Jean-Jacques Karman

Citation :
Rédigé par: didier daeninckx | le 14 décembre 2007 à 12:02

Les trous de mémoire de JJK.

Monsieur Jean-Jacques Karman reconnait, et c'est là le principal, que la formule "En avant Saint-Denis" était le slogan de Jacques Doriot lors des élections municipales de 1937, et qu'il est donc fâcheux de le reprendre, par inadvertance, à Aubervilliers, soixante-dix années plus tard.
Espérons donc que la banderole "En avant Aubervilliers", oublieuse de l'Histoire, finira sa carrière dans la poubelle du magasin des accessoires.
Jean-Jacques Karman tente de masquer ce faux-pas en se réclamant, comme toujours, du courage de ses ancêtres, m'accusant, à travers sa personne, de leur manquer de respect.
C'est un procès d'intention que je ne peux accepter : j'ai toujours eu le plus profond respect pour ceux des siens qui ont eu le courage de se dresser contre la barbarie. Mais je ne pense pas que ce courage soit donné en héritage.
Un exemple récent, et qui touche au plus profond de la morale politique, me permet de m'en expliquer :
Il y a quelques mois, les éditions du Temps des Cerises, dirigées par un proche de Jean-Jacques Karman, publiaient un ouvrage d'un chercheur au CNRS, Claude Karnoouh.
Il se trouve que Claude Karnoouh s'était rendu célèbre, en 1980, lorsqu'il avait témoigné EN FAVEUR du principal négationniste français, l'ex-professeur Robert Faurisson.
L'un des mes amis, l'avocat Bernard Jouanneau, du cabinet Badinter, représentait les parties civiles, et il entendit Claude Karnoouh affirmer à la barre que l'existence des chambres à gaz nazies n'étaient pas prouvée ! Les déclarations de Claude Karnoouh furent publiées par le journal Le Monde et chacun peut aisément s'y reporter.
Quand je relevai publiquement le scandale que représentait la caution d'une maison d'édition communiste à Claude Karnoouh, le groupe La Gauche communiste, créé et animé par Jean-Jacques Karman, distribua à Aubervilliers un tract prenant la défense de Claude Karnoouh, niant le fait qu'il avait nié l'existence des chambres à gaz, et me menaçant d'être poursuivi en justice !
Le problème, c'est que certaines taches sont indélébiles.

Aujourd'hui, Jean-Jacques Karman sait que Claude Karnoouh, dont il a assuré la défense, peut-être par ignorance, est bien celui que je disais.
Aujourd'hui Jean-Jacques Karman sait aussi que Claude Karnoouh, dont il a assuré la défense, peut-être par ignorance, était un militant du groupe "La Nouvelle Droite" animé par Alain de Benoist.
Aujourd'hui Jean-Jacques Karman sait que Claude Karnoouh dont il a assuré la défense, peut-être par ignorance, est un des animateurs du Réseau Voltaire, cette officine qui prétend qu'aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone et dont les dirigeants ont fait allégeance à Jean-Marie Le Pen lors des dernières élections présidentielles.
Aujourd'hui Jean-Jacques Karman sait que Claude Karnoouh dont il a assuré la défense, peut-être par ignorance, est membre de la nébuleuse "Axis for Peace", aux côtés du sinistre comique Dieudonné et du dirigeant fasciste américain Lyndon La Rouche.

Combien de temps faudra-t-il attendre pour que le groupe la Gauche communiste reconnaisse qu'elle s'est fourvoyée en soutenant, contre toute évidence, la figure de Claude Karnoouh ?

Il me semble que les personnes remarquables dont Jean-Jacques Karman invoque la mémoire, et dont il rappelle le martyr dans les camps de la mort, sont insultées par le soutien apporté à un chercheur au CNRS qui clame à la face du monde que l'existence des chambres à gaz n'est pas établie !

Je demande donc, avec gravité, à Jean-Jacques Karman de retirer publiquement son soutien à ce chercheur publié par ses amis du Temps des Cerises.
Ce soutien est contraire à tout ce à quoi il dit tenir.
Il lui faut choisir entre son Histoire et la proximité avec quelqu'un qui la nie.

Pour terminer, je tiens à aborder un sujet tout à fait secondaire par rapport à ce qui précède.
Jean-Jacques Karman avance que j'aurais "fait allégeance au candidat socialiste" à Aubervilliers. Il suffit de lire mon texte précédent pour s'apercevoir que rien, sous ma plume, ne l'autorise à ce type d'affirmation.

Je voudrais rappeler que lors des dernières élections municipales de 2001, le groupe de Jean-Jacques Karman s'est maintenu au deuxième tour , et que sa liste de division de la gauche, au terme d'une campagne de grande bassesse contre Jack Ralite, a failli offrir une victoire inespérée à la droite. Il s'en est fallu de 250 voix.
Je ne pense pas qu'il fallait, aujourd'hui, accorder une prime à la division en mettant sur pied une liste "bicéphale" dont les citoyens se demandent qui, à terme, tirera les marrons du feu.

Je crois qu'il est encore temps de bâtir une liste d'avenir pour Aubervilliers, une liste qui tienne compte de l'ancrage à gauche de cette ville, un ancrage amplement confirmé par les récentes élections nationales.

Didier Daeninckx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 28 Juil 2008 - 14:57

Suite pour cause de message trop long (voir donc aussi le précédent post sur la page précédente pour avoir le début)

Citation :
Rédigé par: jean jacques KARMAN | le 19 décembre 2007 à 15:08

Pourquoi un tel acharnement ?
Je ne reviens pas sur le « En avant », chacun peut lire les 2 textes déjà publiés. Une simple précision : il ne viendrait à l’idée de personne de demander au maire de St Denis de changer le nom du « Journal de St Denis » parce qu’en 1937 il portait déjà le nom de « Journal de St Denis ».
Mais pourquoi cette volonté de salir qui continue ?
Maintenant on passe à un certain Karnoouh que je ne connais ni ne soutiens puisque je ne l’ai jamais rencontré. Si ce monsieur a fait ou dit ce qui est écrit, je le condamne sans réserve car je n’ai rien à voir avec ces gens là.
Je voudrais rappeler un passage du livre « l’Aveu » qui a, non seulement pour moi, confirmé mon anti-stalinisme mais aussi la nécessité de lutter contre, à un moment où certains me déconseillait de lire ce livre.
Je cite de mémoire :
Le référent stalinien interroge un des accusés du procès en 1952 à Prague et il dit :
« vous avez été en Espagne en 1936
Vous y avez rencontré des trostkistes
Les trotkistes sont pénétrés par la CIA
Donc vous avez eu des contacts, voir des liaisons avec la CIA »

Alors je crois que demain, je serai accusé d’un nouveau crime.
Pourquoi tant de haine ? Personnellement, je n’ai jamais diffamé la personne qui me diffame j’ai du respect du l’écrivain mais pas pour le diffameur.
Pourquoi mépriser ceux qui pensent autrement ?
Pour les élections de 2001, la « vérité historique » vérifiable auprès de Jack Ralite est que j’ai proposé l’union au 2ème tour sans jamais avoir de réponse.
J’attends la suite.
Peut être une discussion « d’homme à homme » serait-elle préférable ?
J’y suis prêt.

Jean Jacques Karman

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Rédigé par: Didier Daeninckx | le 20 décembre 2007 à 07:49

La clarté se fait.

Jean-Jacques Karman condamne enfin de manière claire tout soutien au chercheur du CNRS, Claude Karnoouh, qui avait déclaré devant la justice, au plus fort de l'offensive négationniste, que les chambres à gaz n'existaient pas.

Jean-Jacques Karman dit ne pas connaître ce chercheur. Il est pourtant fait état de son existence dans certaines publications locales.

Je tiens à la disposition de Jean-Jacques Karman le tract de son fidèle second prenant la défense de Claude Karnoouh et intitulé "Non au flicage et à la censure".

Je tiens également à la disposition de Jean-Jacques Karman le tract de son propre groupe "Gauche communiste" intitulé "Pour la liberté d'expression" où figure la défense du même Claude Karnoouh.

Il y est dit, entre autres choses que je "dénoncerais d'imaginaires "négationnistes et révisionnistes".

J'ai consacré dix ans de ma vie à un travail rigoureux sur le négationnisme et pointé avant tout le monde, par exemple, la dérive d'un ancien dirigeant communiste, Roger Garaudy, un auteur que les aveugles éditions du Temps des Cerises publiaient, à l'époque.

C'est certainement ces "inventions" qui m'ont valu d'être choisi par Robert Badinter, au printemps dernier, pour être l'un de ses principaux témoins dans un procès intenté à l'ancien Garde des Sceaux par le chef des négationnistes français, Robert Faurisson.

Robert Faurisson, celui-là même que défendait Claude Karnoouh en niant l'existence des chambres à gaz !

Soyons clairs : je n'ai jamais pensé que Jean-Jacques Karman partageait les idées de cette personne.

Ce qui me sidère, c'est qu'il n'ait pas pris le temps de vérifier les informations d'une extrême gravité qui circulaient à propos de Claude Karnoouh, au moment où les éditions du Temps des Cerises publiaient ce curieux chercheur.

Il suffisait pourtant de lire les ouvrages de Pierre Vidal-Naquet, par exemple, pour avoir la confirmation des propos tenus à la barre par Claude Karnoouh. Il suffisait de consulter les archives du journal La Monde pour lire les phrases immondes.

Il suffisait de consulter des sites scientifiques sur Internet pour disposer des sources indiscutables.

Au lieu de cela, les éditions du Temps des Cerises, puis la "Gauche communiste" de Jean-Jacques Karman, ont diffusé des tracts contraires à la vérité des faits.

Ils ne voulaient pas voir, et ceux qui voyaient devaient avoir les yeux crevés !

Ce mécanisme de pensée, qui tente d'invalider l'adversaire plutôt que prendre en compte ses arguments, est typiquement stalinien. Il se résume ainsi : le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté.

Le tract mensonger, diffamatoire, de la "Gauche communiste" a été diffusé en mai 2006 devant la librairie Les Mots Passants où j'étais invité. Une équipe constituée de Marie Karman et de Patricia Latour-Combes était à la manoeuvre. Était également présent un homme extrêmement excité, habillé en vigile et tenant en laisse un chien berger-allemand. Cette personne, beaucoup de personnes présentes s'en souviennent, s'est permis d'insulter les clients de la librairie en termes orduriers.

Ce sont là des méthodes exécrables, des procédés d'intimidation qui n'ont d'autre but que d'interdire le débat.

Dans ces cas-là, je pense à Jacques Prévert qui disait : "Quand j'entends le mot "revolver", je sors ma culture".

Le principal, aujourd'hui, ce sont les distances publiques que vient de prendre Jean-Jacques Karman avec les écrits injurieux de son groupe "Gauche communiste" et avec le tract du Temps des Cerises, éditeur de Claude Karnoouh.

Pour finir, Jean-Jacques Karman rappelle qu'il a contacté Jack Ralite, au soir du premier tour des élections municipales de 2001, pour lui faire des offres de service.

N'ayant pas obtenu de réponse, Jean-Jacques Karman avait décidé de maintenir sa liste "Gauche communiste" au second tour.

Ceci est contraire à toute la tradition de la gauche républicaine qui veut qu'une liste arrivée en deuxième (ici en troisième) position se retire pour ne pas favoriser la droite.

Le maintien de Jean-Jacques Karman a eu pour conséquence le résultat suivant:

Liste PC-PS (Jack Ralite) : 34,60
Liste UDF (Augy) : 32,32
Liste Karman : 26,45
Liste Labois : 6,64

C'est le maintien inespéré d'une deuxième liste de droite, celle de M. Labois qui a interdit à la liste UDF de prendre l'avantage et de s'installer à la mairie d'Aubervilliers. Il s'en est fallu de 250 voix !

Cela n'a pas servi de leçon. Jean-Jacques Karman a refait la même chose l'année suivante, aux élections législatives, en se présentant au nom de la "Gauche communiste" contre la députée du PCF Muguette Jacquaint. Le Parti socialiste avait alors décidé de retirer son propre candidat, Daniel Goldberg, pour barrer la route à la droite et au Front national.

Les électeurs de la circonscription semblent s'être rappelés du geste de Daniel Golberg, cinq ans plus tard, en 2007, en l'élisant à l'assemblée nationale.

C'est dans ce sens que la désunion, à Aubervilliers, ne présente pas les mêmes caractéristiques que dans d'autres villes où PCF et PS s'affronteront au premier tour.

Ici, historiquement, le diviseur a un nom : "Gauche communiste".

Jean-Jacques Karman me propose une rencontre "d'homme à homme". Ma porte lui est ouverte.


Didier Daeninckx



Citation :
Rédigé par: Didier Daeninckx | le 18 février 2008 à 16:57

Monsieur le maire, cher Pascal Beaudet,

Comme tu le sais, j’ai rencontré Jean-Jacques Karman pour clarifier le soutien de son groupe, la Gauche Communiste, à Claude Karnoouh et cela au moyen d’un tract distribué devant la librairie des Mots Passants, à Aubervilliers. Ce chercheur au CNRS avait déclaré, au plus fort de l’offensive négationniste déclenchée par Robert Faurisson, que les chambres à gaz nazies n’avaient pas existé. Il avait choisi de faire cette déclaration publique à la barre de la 17éme Chambre correctionnelle de Paris, en sa qualité de témoin de Robert Faurisson traîné en justice par toutes les associations de déportés et les associations anti-racistes.

Jean-Jacques Karman, après examen des preuves apportées sur l’implication de Claude Karnoouh, reconnaissait qu’il n’avait rien de commun avec un tel personnage.

Dont acte.

Je pensais que la page était définitivement tournée, quand l’une de tes co-listières, Patricia Latour-Combes, intervenait sur le site internet de Jacques Salvator pour revendiquer son soutien à la personne de Claude Karnoouh, auteur publié par la maison d’édition Le Temps des Cerises dirigée par son époux, Francis Combes, qui est également ton co-listier.

Il s’agit là d’une prise de position d’une extrême gravité qui touche à l’essentiel de notre engagement commun : le refus de toute forme de racisme.

Je ne peux croire que tu cautionnes le moins du monde cette prise de position de Patricia Latour-Combes, d’autant qu’elle est chargée de l’enseignement, domaine d’une immense sensibilité aux enjeux de la mémoire.

Je te demande donc de t’exprimer clairement sur cette question du soutien d’une de tes principales co-listières à la personne de Claude Karnoouh connu pour avoir publiquement nié l’existence des chambres à gaz nazies.

Je te prie de croire, cher Pascal Beaudet, en l’expression de ma sincère considération.

Didier Daeninckx

Citation :
Rédigé par: Didier Daeninckx | le 18 février 2008 à 23:43

Morale et politique.

J'ai aujourd'hui rendu publique une lettre au maire d'Aubervilliers en l'envoyant au site de Pascal Beaudet et au site de Jacques Salvator.

Le site de Jacques Salvator l'a publiée, alors que le site de Pascal Beaudet a décidé de la censurer. Ce n'est pas la première fois qu'un de mes textes est rejeté, et je n'y aurais prêté aucune attention si n'avaient été placées, sur le site de Pascal Beaudet deux réponses injurieuses à un texte auquel les visiteurs ne pouvaient avoir accès. Il s'agit là de méthodes absolument inqualifiables, de dénis de démocratie dont on pouvait penser qu'ils appartenaient au passé.

Tout au long de ses mandats, Jack Ralite avait rompu avec ce genre de méthodes, et il avait tenu à instituer un dialogue franc avec les citoyens qui ne partageaient pas son point de vue, ses engagements. La considération dont il jouit, bien au-delà des électeurs communistes, tient à cette ouverture d'esprit qui était la marque d'Aubervilliers. "Était" puisqu'il semble bien qu'il faille parler au passé. Des mots que j'écris avec tristesse tant ces agissements saccagent ce à quoi je persiste à croire.

Les textes injurieux à mon endroit n'auraient guère d'importance s'ils ne servaient, en fait, à prendre la défense d'un militant d'extrême-droite, Claude Karnoouh, dont les historiens se souviennent qu'il déclara, à la barre d'un tribunal français que les chambres à gaz nazies n'avaient pas existé comme l'établit cet extrait du journal Le Monde :

http://sd93.typepad.com/aubervilliers08/dd.html

Par la suite, Claude Karnoouh sera un compagnon permanent du mouvement néo-fasciste de la Nouvelle-Droite pilotée par son ami Alain de Benoist ainsi qu'il est précisé dans cet article :

http://www.amnistia.net/news/articles/voltaire/karnpeti_555.htm

Les co-listiers de Pascal Beaudet qui se sont commis avec Claude Karnoouh n'ont plus que cette arme pour dissimuler leur compagnonnage avec l'homme pour qui les chambres à gaz n'ont pas existé : la censure et l'injure.

Que font-ils sur une liste de gauche ?

Didier Daeninckx

Je précise que pour moi, l'existence des chambres à gaz et de la mise en oeuvre d'un projet d'extermination des Juifs par les nazis ne font aucun doute mais je répète que j'ai malgré tout un avis nuancé sur Karnoouh.

J'aimerais néanmoins que tu me donnes ton avis sur cet échange.

sources :

http://sd93.typepad.com/aubervilliers08/2007/11/rassembleur-et.html

http://sd93.typepad.com/aubervilliers08/2008/02/changer-gauch-1.html

PS : A noter que la réponse de Patricia Latour semble avoir aussi été censurée du site de campagne de Salvator.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 28 Juil 2008 - 15:59

Je connais cette vieille affaire, à mon avis elle est une cabale de plus de ce vieux "Dédé la balance" Daeninckx. Je pense que ses accusations sont injuste, Claude Karnoouh est un militant révolutionnaire et sa famille fut victime des nazis, il avait pris la défense de la liberté d'expres​sion( comme Noam Chomsky) et de personnes dont il connaissait les engagements ( il fut proche de l'Ultra Gauche dans les années 60-70).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 28 Juil 2008 - 16:10

Moi ce qui m'intéresse, c'est de démêler ce qu'il y a de juste et ce qu'il y a d'injuste dans ces accusations. Quel est ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Jeu 7 Aoû 2008 - 19:51

Mon avis, je pense que l'affaire est une suite de petits règlements de comptes sans intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Jeu 7 Aoû 2008 - 22:44

J'essaierai de développer ma façon de voir les choses quand j'en aurais le temps, amis c'est assez complexe à synthétiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindex
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Ven 8 Aoû 2008 - 22:47

Je viens de lire l'excellent article de Claude Karnoouh sur le village roumain; c'est passionnant. Il décrit très bien les mutations d'une société paysanne, et comment l'"éternité du village roumain" s'est révélée incapable de résister à l'offensive d'un capitalisme de troisième type. Il y a à la fois une analyse socio-économique précise et un témoignage direct de la manière dont les villages traditionnels de Transylvanie se transforment en d'affreux petits Dysneyland et la campagne en dépôts d'ordures. Ce long texte en forme de témoignage est un réquisitoire implacable contre la lente disparition des fondements spirituels, conceptuels et matériels de la tradition vivante, et le constat clinique du pourrissement d'une civilisation dans l'indifférence générale.

Merci à Claude Karnoouh et à Rébellion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Sam 9 Aoû 2008 - 14:03

Bon, essayons de commencer par le début :

En 80-81, c’est le début du procès Faurisson, non pas sur la base des réfutations de ses pseudo démonstrations mathématiques mais sur celle de la loi Gayssot. C’est important de le souligner car depuis, les théories faurissoniennes ont été réfutées point par point. Mais à l’époque, un esprit sceptique comme celui de Karnoouh a très bien pu se laisser convaincre en toute bonne foi. D’autant que, d’après ce que j’ai compris, ses propres parents ont été persécutés en tant que juifs, mais par le régime stalinien. Or, les fausses démonstrations de Faurisson cherchant à prouver que le nombre de Juifs morts dans les camps nazis ne pouvaient pas avoir été aussi important que ce qui était admis pouvaient avoir un intérêt pour Karnoouh : Prouver de son coté que la Russie Stalinienne avait eu aussi sa part dans la persécution et la mise en esclavage jusqu’à ce que mort s’en suive des Juifs qui se trouvaient dans les zones de Pologne qu’elle contrôlait (car il faut savoir qu’en septembre 39, celle-ci est partagée entre l’Allemagne nazie et l’Union « soviétique »). Je pense que c’est cette part de vérité dans l’imposture faurissonienne qui intéressait Karnoouh.

S’il en vient à le soutenir à l’époque de son procès, il n’est donc pas impossible que ce soit surtout pour forcer ses accusateurs (dont à ce qu’il me semble des membres du Congrès Juif Mondial) à admettre ceci : Le régime stalinien a lui aussi persécuté les Juifs qui étaient sous son contrôle à l’époque, certes pas en utilisant des chambres à gaz, mais il en a quand même persécuté et usé par le travail jusqu’à la mort. Or, le nouvel Israël s’est tu sur ces questions, préférant faire porter toute la charge de l’extermination sur un régime avec lequel plus rien n’était négociable puisqu’il était vaincu. Avec l’un des régimes vainqueurs, c’était encore possible : Celui-ci favorisait l’émigration vers Israël de ses survivants, et en échange, Israël faisait passer les déportations de ce régime pour une protection.

Il est donc possible que l’antisioniste Karnoouh n’ait cherché à travers son soutien à Faurisson qu’à mettre le sionisme face à son deux poids deux mesures selon qu’il s’agit de condamner l’abjection ou de la taire si celle-ci sert ses intérêts. Car il faut bien voir dans ce fait une forme sioniste du négationisme.

En revanche, et c’est là qu’il me semble déconner, c’est que si on en croit le compte rendu du Monde à l’époque, il a réellement déclaré qu’il ne pensait pas que les chambres à gaz ont existé. Il semble aujourd’hui nier qu’il ait nié ce fait. Pourquoi s’obstiner dans cette posture ? Qu’y a-t-il de déshonorant à avoir cru aux thèses de Faurisson tant qu’elles lui semblaient avoir l’apparence d’un véritable révisionnisme et à s’en détacher maintenant qu’il est démontré qu’elles étaient en fait négationistes ?

C’est sur ce point là qu’à mon avis Daeninckx a raison.

En revanche, là où il a tort, c’est quand il accuse un éditeur réputé stalinien d’avoir publié des textes de Karnoouh sous prétexte qu’il serait négationiste, alors que justement, celui-ci, contrairement aux sionistes, n’épargne pas le stalinisme de ses responsabilités historiques.

Alors pour qui roule Daeninckx ? Lui qui fut l’inventeur du mot « rouges-bruns », pourquoi n’évoque-t’il jamais le stalino-sionisme ?

En tous cas, il ne me semble pas que Karnoouh ait fait l’objet du moindre procès pour négationisme. Alors pourquoi ? De quoi auraient peur ses adversaires, eux qui ont la loi pour eux ?

(Ce post sous réserve d’erreurs factuelles ou de formulations que je serais prêt à rectifier au cas ou on viendrait à me les démontrer : D’une part c’est typiquement le genre de sujet à propos duquel on marche sur des œufs, d’autre part, il me manque encore probablement des éléments de parts et d’autres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 11 Aoû 2008 - 14:06

A mon avis, Maggle ta démonstration est biaisée car basée sur des informations de seconde main.

Karnoouh avait défendu la liberté d'expression et de recherche contre la loi Gayssot ( remise en cause aujourd'hui par de nombreux historiens et universitaires "respectables"). Il ne partageait pas les thèses négationnistes de Faurrisson. Quand tu cite Le Monde dans cette affaire, c'est pas franchement une source 100% fiable (sans tomber dans un délire parano). Il n'y a jamais eu de poursuite contre Karnoouh pour des thèses révisos justement parce qu'il ne les avait jamais défendues.

Alors pour qui roule Daeninckx ? Je dirais qu'il fut toujours un serviteur zélé de la direction du PCF, un "intello" au ordre des apparatchiks du parti. Quand le PCF voulut être à la tête de la lutte contre le Fascisme renaissant, il en fut. Après, il avait aussi de vieux comptes à régler avec la mouvance d'ultra-gauche et avec certains auteurs de polar qu'il jalousait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Mar 12 Aoû 2008 - 9:50

Molodoi a écrit:
A mon avis, Maggle ta démonstration est biaisée car basée sur des informations de seconde main.

Probable. Cependant...

Molodoi a écrit:
Karnoouh avait défendu la liberté d'expression et de recherche contre la loi Gayssot ( remise en cause aujourd'hui par de nombreux historiens et universitaires "respectables").

Certains historiens et universitaires "respectables" n'ont pas attendu aujourd'hui pour se prononcer contre la loi Gaysssot. Dont le fils de déportés juifs, très antinégationiste et néanmoins très antisioniste Pierre Vidal-Naquet. A ce propos, j'ai vu l'autre jour sur la Chaine Parlementaire, lors de la retransmission des débats de la commission sur les lois mémorielles, Paul Thibaud, président de l'association des amitiés judéo-chrétiennes, prétendre qu'il aurait convaincu Pierre Vidal-Naquet de répondre aux négationistes. Cette affirmation est effectivement biaisée car la politique de Vidal-Naquet a toujours été de parler des négationistes mais jamais aux négationistes. Or, l'ambiguïté des propos de Thibaud peut laisser entendre le contraire... Ou comment se donner le beau rôle une fois que le principal intéressé ne peut plus répondre...

Molodoi a écrit:
Il ne partageait pas les thèses négationnistes de Faurrisson. Quand tu cite Le Monde dans cette affaire, c'est pas franchement une source 100% fiable (sans tomber dans un délire parano).
Il n'y a jamais eu de poursuite contre Karnoouh pour des thèses révisos justement parce qu'il ne les avait jamais défendues.


Je peux me tromper mais je crois qu'un propos tenu dans l'enceinte d'un tribunal, pour peu qu'il ne relève pas de l'outrage à magistrat , ne peut pas faire en lui-même l'objet d'un procès. Ce serait faire fi des droits les plus élémentaires de la défense...

D'autre part, ma source est un texte de Karnoouh lui-même trouvé sur un site que je me garderai de mentionner, d'abord parce qu'il est interdit en France, ensuite parce que parce que c'est probablement l'un des rares textes intéressants qu'on puisse y trouver parmi les tombereaux d'inepties odieuses, et enfin parce que je suppose que Karnoouh ne l'a pas autorisé à le mettre en ligne.

Néanmoins, il est vrai que ce texte, publié à l'origine aux éditions de la différence à la suite du procès Faurisson (Mémoire adressé à mes amis sur les raisons de mon témoignage lors du procès du professeur Robert Faurisson in Intolérable Intolérance) n'a à ma connaissance fait l'objet d'aucun procès (très probablement pour les raisons évoquées lors de mon précédent post). Il n'en reste pas moins que Karnoouh y raisonne sur le mode : Que les chambres à gaz aient existé ou pas... Ce qui reste ambigu. Toutefois, je me répète, ce texte fut produit au début des années 80, soit avant que les thèses faurissoniennes aient été méthodiquement mises en pièces et je n'en tiendrais rigueur à Karnoouh que s'il persiste à l'heure actuelle sur ce mode. Quoi qu'il en soit, il a quand même soulevé la question si gênante à la fois pour les staliniens et les sionistes du sort des Juifs de la zone polonaise contrôlée par les "Soviétiques". On peut dès lors en en déduire qu'il y a eu une entente tacite entre ces deux camps pour éviter qu'un éventuel procès ne révèle par contrecoup cette épineuse question au grand public. Or, c'est précisément cette question qui a pu introduire le doute chez Karnoouh...


Molodoi a écrit:
Alors pour qui roule Daeninckx ? Je dirais qu'il fut toujours un serviteur zélé de la direction du PCF, un "intello" au ordre des apparatchiks du parti. Quand le PCF voulut être à la tête de la lutte contre le Fascisme renaissant, il en fut. Après, il avait aussi de vieux comptes à régler avec la mouvance d'ultra-gauche et avec certains auteurs de polar qu'il jalousait.

Nous sommes d'accord. D'autant plus que pour le coup, ce serait la ligne officielle du PCF qui se révèlerait plus stalinienne que les réputé staliniens de la tendance Gauche Communiste (dont Francis Combes, l'éditeur de Karnoouh qui donne tant d'urticaire à Daeninckx).

Je pense aussi que par son attitude, notre Dédé protège aussi certains silences et/ou certaines compromissions de dirigeants sionistes. A ma connaissance, il ne s'en est jamais pris à eux dans ses diatribes (contrairement à Pierre Vidal-Naquet). Toute la question étant de savoir si ce silence est un silence d'idiot utile ou un silence de complice...

Il serait d'ailleurs très facile d'antisémitiser notre Procurator en utilisant ses propres méthodes.

Exemple : Daeninckx a collaboré sur un livre avec Tardi qui avait auparavant illustré le Voyage au bout de la nuit de l'antisémite Céline. Donc Daeninckx est antisémite. CQFD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 22 Sep 2008 - 13:55

Que se passe-t'il ? Le dernier post est blanchi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 22 Sep 2008 - 15:34

Je ne sais pas. Quand j'ai tenté de lire ce sujet ce matin vers 7h, je ne pouvais y accéder. Les 2 problèmes sont probablement liés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   Lun 22 Sep 2008 - 18:53

Pour reprendre mon message disparu.

Un long entretien de C. Karnoouh est disponible sur notre blog :
http://rebellion.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claude Karnoouh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Karnoouh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOISOT (Claude) Capitaine GARDE IMPERIALE Fixin 21
» Claude Poher : "Les ovni ? Les scientifiques s’en moque
» La propulsion des ovnis et les thèses de Claude Poher- Auguste Meessen
» DALLEMAGNE (Claude) - Général de division - Nemours (S-et-M)
» Méditation de Claude Artur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: