LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca c'est du jeu vidéo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kakuto Game Hokuto no Ken/Street Fighter III/Guilty Gear   Dim 8 Oct 2006 - 3:56

Je vous propose de découvrir l'inconnu qui devrait figurer parmi la culture contemporaine (nouvelle donc incomprise, incomprise car nouvelle; doublé d'un elitisme certain--> car nouvelle ).

Sachant que les jeux ici présents de compétitions - KAKUTO GAME en japonais - sont tout aussi purement élitistes (difficile à prendre en mains, demande du temps et une assuidité pour progresser).



<object><param></param><param></param></object>
http://www.youtube.com/watch?v=bdMSh_FiT6Q



<object><param></param><param></param></object>
http://www.youtube.com/watch?v=fO6VnIlRRD8


<object><param></param><param></param></object>
http://www.youtube.com/watch?v=bwBdFWGeP_0



<object><param></param><param></param></object>
http://www.youtube.com/watch?v=Fciv3Jb1MaE


<object><param></param><param></param></object>
http://www.youtube.com/watch?v=Tf4fjUSTuHg



Joueurs Japonais évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Deubeule
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 105
Localisation : Noudin-les-Noillaux
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Ca c'est du jeu vidéo !   Dim 8 Oct 2006 - 9:27

Je suis amateur de jeux vidéo, mais manque de bol les jeux de combats sont LA catégorie que je déteste. Il y a des catégories que je n'aime pas beaucoup (sports), mais celle-là, pas moyen.
Mais peut-être peux-tu nous expliquer ce qui, toi, te séduis dans ce style...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Trèves fraternelles !   Jeu 3 Avr 2008 - 4:51

Jul le Marteau a écrit:
MEDIATOR a écrit:
PS : que vaut le vidéogame north and south inspiré de la bd "tuniques bleues" ?

Le vieux jeu sorti sur Amstrad, Atari et Amiga ?
Bah, c'est un petit jeu de stratégie sympa.

Bon un petit lien sur ce jeu que je trouve réelllement excellent :
Les screensshots :

http://screenmania.retrogames.com/amiga/01/amiga_0016.html

Description wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/North_&_South_(jeu_vid%C3%A9o)

Une critique nostalgique :

http://artofwar.free.fr/jeux/amiga/north_and_south_amiga.php

Les vieux tests :

http://atariste.free.fr/nordetsud.html

Il y a un ou deux ans j'avais trouver un site pour télécharger la version originale atari St qui torunait bien avec un émulateur.

Sinon il y a ça :

Une version bis fun, moins bon que l'original mais avec quelques concepts remaniés, les unités ne peuvent plus reculer et un fonctionnement assez similaire à celui de la cavalerie dans l'original, évidemment la portée du canon est énorme, par contre on a plus à règler la hausse via la jauge, c'est un peu dommage mais ça restre fun, pour ceux qui ont cinq minutes à perdre au boulot !

http://www.chugulugames.com/consult-propose-jeux-gratuits-chugulu.php?jeu=Les-Tuniques-Bleues



Un bon gag inédit Wink

La guerre à l'américaine !

----------------------------------------------------
el spirito a écrit:
Encore de l'anti-américanisme primaire!!!! Laughing

Bien vu,en tout cas !!!
cricri a écrit:
Smile Les tuniques bleues c'est terrible
MEDIATOR a écrit:
Le thème de la trêve de guerre, toujours hélas de trop courte durée, avait été illustré, sur un mode moins satirique que plus haut bien sûr, dans un film récent, Joyeux Noël de Christian Carion (2004).

Un avis récupéré sur ciao.fr :

Citation :
Enfin voilà un vrai film au cinéma. Les poilus sont ressortis de l'ombre du passé. Eux, qui furent les morts pour la France dans une guerre qui n'est que trop souvent l'œuvre de nos dirigeants. J'ai emmené mon fils de 14 ans, passionné d'histoire de cette époque et mon mari voir ce film. J'aime aller au cinéma voir un film avec un thème fort. Nous ne nous sommes pas tromper de salle.

Ce film recèle une vérité humaine. C'est un rêve que moi je fais pour l'éternité. Les hommes posant les armes, refusant de tuer ou de se faire tuer. Mais l'utopie rattrape cette réalité. Une fraternisation de quelques heures pour Noël. Cet espoir a été mis dans les oubliettes mais aujourd'hui dans la tourmente "Joyeux Noël" est un symbole fort qui devrait donner des idées.

Le film de Christian Carion puise ses sources dans la vérité de la survie dans les tranchées. Les soldats allemands et anglais surtout, ont près d'Armentières dans le nord fraterniser quelques heures pour Noël. Les Français ont moins témoigné de ce fait qui est décrit dans de nombreux documents écrits par des anglais.

Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la France et envahit la Belgique. Dès lors, le sort de millions de français, allemands et anglais va se trouver troubler comme celle de Nikolaus Sprink ténor à l'opéra de berlin. Il part au front. Le Prêtre anglican Palmer et son aide dans sa paroisse partent d'Ecosse pour la France. Brancardier et simple soldat, les deux écossais s'en vont vers l'enfer des tranchées de la Marne. En France le Lieutenant Audebert part aussi au front laissant derrière lui sa femme enceinte pour se battre contre l'envahisseur. On connaît tous le début des batailles sanglantes, le 5 septembre 1914. Dès lors, les soldats comprennent que le conflit sera long.

A l'approche de Noël, le cortège de morts sonne le glas. En quelques minutes le lieutenant Audebert voit mourir un tiers de ses hommes sous le feu de l'ennemi. La boucherie n'est jamais si réelle que quand on est dedans. Piétiner dans la boue, les rats, le sang. L'ensemble des soldats est consigné ici le temps d'être relevé.

Noël 1914 apporte son lot de surprise. Il fait froid, la neige a recouvert les terres, la mort sévit aussi. Les familles n'ont pas oublié les soldats, les colis arrivent sur le front. Les tranchées sont donc bien achalandées. Mais la vraie nuit de Noël commence lorsque des chants sont sortis des tranchées de l'ennemi, des sapins illuminés, décorés de guirlandes. C'est une marée humaine qui tout à coup se retrouve au beau milieu de la neige et de la nuit. Noël peut avoir lieu.

Des repas en commun sont organisés. Chacun apporte de quoi manger, boire, du tabac. Les photos de tous circulent. On échange sur sa vie sans pourtant parler la même langue. Il est organisé aussi le ramassage des morts, une sépulture est offerte aux soldats morts par chaque camp. On sait aussi que parfois, les tranchées sont si proches que des échanges ont lieu. Des rires, des blagues sont échangées. Mais on sait que quand l'heure de la bataille arrive les hommes suivent les ordres.

Ce film a demandé bien du travail pour approcher de cette réalité que fût celle des tranchées. Les registres d'histoire dans les différents pays que sont l'Allemagne, l'Angleterre et la France ont rouvert les blessures de cette guerre terrible. Mais des documents ont été retrouvés concernant cette trêve de Noël

Cette fraternisation a été longtemps cachée en France à cause de personnes comme le général Mangin qui avait confisqué les photos ou documents montrant des scènes de ce Noël 1914. Il reste cependant des documents écrits de poilus. Il fallait que cette vérité soit étalée au grand jour. Si cela donnait des idées plus larges à certains...

La haine de l'ennemi est passée surtout dans le respect dans les tranchées. On ne sait pas assez. Les boches car on les traitait comme cela il n'y a pas encore très longtemps étaient traités comme cela surtout par les bons penseurs, les campagnes patriotiques organisées par le gouvernement français par exemple.

Si un seul film est à voir en ce moment passez voir celui-ci, c'est selon moi un chef d'œuvre d'humanité. Ce 24 décembre 1914 les hommes ont laissé leur fusil dans les tranchées pour aller serrer la main des ennemis et partager ensemble quelques moments. Fumer une cigarette ou manger du chocolat paraît désuet mais en tant de guerre on parle cela un souffle de vie.



Soldats anglais et allemands pris en photo lors des fraternisations de Noël 1914 (source image)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Ca c'est du jeu vidéo !   Dim 6 Avr 2008 - 20:27



Scandalisé Knight , je me devais de réagir, en tant qu'ex fan de l'atari St, je me devais de signaler le danger de cette dérive néonittendotiste !

Bref ça a quand même plus de classe, d'autant que c'est un jeu hommage au film qui sert de bannière au forum !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Speedball_2





Je vais chercher les screenshots où l'on pouvait voir les perso spéciaux !
:fumi:



Je trouve que ce screenshot serait parfait pour ceux qui sont bannis temporairement du forum :



Bien plus palrant, cela symbolise l'échec, plutot que l'enfermement et cela correspond à merveille à l'esprit du forum !

Maintenant les joueurs :



Pour les mercenaires, ce sera dure de chopper un screnshot [capture d'écran] vu qu'on les débloquait au fur et à mesure !

Et maintenant l'armure :



Dernière édition par Le Bordelleur le Lun 7 Avr 2008 - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca c'est du jeu vidéo !   Dim 6 Avr 2008 - 22:39

Question Quelle dérive néonintendoesque ?!??? Suspect scratch

Neutral champi Yeah Very Happy boîte à musique

Comme pour le film, il y a un remake (même si l'oldschool préfèrera toujours l'original à la copie) :

Citation :
Talk about fast and furious. Empire Interactive just announced the impending release of Speedball II: Brutal Deluxe for the Xbox Live Arcade. (Is the Arcade on a roll, or what?) Yes, it’s a remake of one of the great games from video game history. The classic Bitmap Brothers series began with Speedball, first released in 1988 for the old school Amiga system. The games mixed handball, hockey and cyberpunk sci-fi, somewhat like the movie, Rollerball.

Says Wiki, “The first Speedball league (founded in 2095) fails due to violence and corruption. As the organization gave (rise) to anarchy, the game is forced underground, but five years later, from one attempt to regain public interest, Speedball 2 is born. The game starts in 2105 as a new team Brutal Deluxe emerges.” Can’t wait for this one, even though the whole series cribbed from the movie idea.









PS : et oui, le dimanche, le monde est moins grave, allez comprendre Charles...

-----------------------------------------------------------------

Le Bordelleur a écrit:
Tu n'as pas dit ce que tu pensais de cette image :



Avec cette mention spéciale : exclu parce que je ne vaux rien ...

C'est vrai que l'on a déjà une nouvelle image, mais elle se réfère plus à orange mécanique ou à Brazil.

Sinon pour le nouveau speed ball 2, je ne sais pas ce que ça vaut. Si c'est à la hauteur du remake de Roller ball, c'est plutôt à fuir... Mieux vaut se contenter d'un bon vieux NHL !
J'ai accolé hier soir cette image à quelques bannis fermes, recherche via "membres". Après la solitude du gardien de but, celle du gars (sous son maillot personnalisé) mis sur la touche définitivement... Je te suis reconnaissant de cette attention qui apporte une touche rétro-ludico-dédramatisante, merci the dude !

Comme le disait le ministre "panem et circenses" (voir image coin gauche supérieur de chaque page ici), aucun joueur ne peut être plus grand que le jeu... C'est d'ailleurs pour cela que s'effacent au fur et à mesure de notre base de données les noms des hors-jeux...

Anyway, the spirit of freedom will never die ! rêveur casqué


Dernière édition par MEDIATOR le Mer 4 Juin 2008 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Ca c'est du jeu vidéo !   Lun 7 Avr 2008 - 16:42

Citation :
J'ai accolé hier soir cette image à quelques bannis fermes, recherche via "membres". Après la solitude du gardien de but, celle du gars (sous son maillot personnalisé) mis sur la touche définitivement... Je te suis reconnaissant de cette attention qui apporte une touche rétro-ludico-dédramatisante, merci the dude !
Je ne savais qu'il était nécessaire de les faire tous manuellement, du coup c'est bien plus laborieux. Merci tout de même d'avoir suivi l'idée.
J'aime beaucoup la description que tu fais de l'image, comme quoi elle est très parlante. Il y a pas les concepteurs assuraient à l'époque. Il y a encore quelques bon jeux qui sortent, mais bon il y aussi beaucoup de recyclage*, quand c'est bien fait tant mieux mais parfois... (les ékolos n'ont rien inventé entre les remakes, les opus2 etc... le recyclage existe depuis bien longtemps...)

--------------------------------------------------------------------------

Jul le Marteau a écrit:
Merde ! Je confondais Speedball et Skateball, un jeu sur glace particulièrement violent aussi, une genre de Rollerball sur glace avec fosses, mines, coup de pied sauté avec lame de patin dans la tronche et autres réjouissances...
C'est la même lignée seulement le game play de skate ball est à Berk ... On a vite fait le tour du jeu, c'est assez mou et ce n'est pas très beau. Speed ball 2 est vraiment la référence dans ce style ! Sinon sur plateau dans le même style c'est jeu qui est une référence :



Il existe d'ailleurs une version informatique récente et de qualité si l'on en croit les critiques !

Une BD toujours sur le même thème, je pense qu'il s'agit du déssinateur de Blacksad mais je n'en suis pas certains. Je l'ai lu au centre culturel Leclerc, c'est plus qu'honnête (peut-être un futur achat consumériste...) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Dis moi à quel jeu tu joues et je dirai qui tu es !   Mer 4 Juin 2008 - 20:58

En ce moment je joue à un jeu vidéo nommé Tropico.

Mexicain Castro en Herbe ou Cowboy capitaliste planqué dans son paradis fiscla, voici le rôle que l'on joue dans le jeu. Celui de "Présidenté", ou plutôt dictateur local qui fait des élections que quand il est sûr de l'emporter.

Au programme dans ce jeu, trucage des élections, attaque de guérilleros Killer , risque de coup d'état militaire Pan ! dans les situations de grosses grises financières.

Pour éviter cela il faut rendre heureux son peuple :fumi: , cela signifie des bâtiments en fonction des caprices des citoyens, du cabaret guitar hero à l'église Pape , en passant par les journaux de propagande Papy .

Avec moult faction, intellectuels Prof , capitalistes Cool , écologistes Abruti , communistes Rambo , militaristes Killer , il n'est pas aisé de rendre heureux tout le monde, d'où parfois des opposants purs et durs qui n'hésitent pas à saccager fermes ou mines, indispensables à votre économie.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeu n'est pas politiquement correct. Quand les habitations manquent, on voit des bidonvilles appraître autour de la ville, il est nécessaire d'y mettre un coup de bulddozer pour éviter que la criminalité augmente. Laughing

La gestion de l'immigration est aussi importante, de immigration ouverte, quand on a besoin de main d'oeuvre, à personne ne part d'ici en vie (pour éviter que les intellectuels désertent et laisse les lycées ou l'universtié à livrée à elle même) en passant par "Tropico tu l'aimes ou tu la quittes", pour se débarasser des plus mécontents. Carton

Tout est terriblement paramétrable, ce qui fait que l'on ne peut pas réellement prévoir ce qui va se passer, des effets boule de neige augmente l'impopularité du gestionnaire, c'est à dire vous, une crise économique vous oblige à baisser les salaires, ce qui augmentent les troubles, baisse la productivité etc. Rage
On apprend vite à refuser les éléctions(une défaite électoral signifie la fin du jeu, on est toujours tentéde retardetr léchéance en attendant l'inévitable coup d'état), surtout quand on est sûr de paumer au risque d'énerver tout le monde, entre autre les miliataires qui n'hésiteront pas à vous tirer dans le dos. Pan !

Bref un bon cru dans l'univers du jeu vidéo, il est vraiment pas cher sur internet,, il date de 2001 mais les graphismes restent honnêtes et le moteur du jeu est tellement vaste que l'on ne sait jamias ce qu'il faut faire quand tout va mal et part de travers (c'est beaucoup plus facile quand tout va bien Smile ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Warcraft ou pas ?   Sam 7 Juin 2008 - 21:06

Bonjour les amis.

Suite à une émission sur les accrocs du jeu en ligne (sur arte), j'aurais voulu savoir s'il y avait parmi vous des adeptes du jeu World of Warcraft ? Dans ce cas, pourraient-ils nous expliquer l'intérêt puissant de ce jeu qui accapare les homo-deceptus de nos belles et désenchantées contrées occidentales. (oui, je sais...)

Il s'agit surtout en fait de la gente masculine, à ce que disait le reportage. Les filles s'y essayent, s'y adonent passionnément un moment, mais dévient assez fatalement sur des activités plus concrètes (blog, photos, patchwork, tout ce que vous voulez...), plus créatives. Je crois que c'est le ventre...

Personnellement, je me suis un peu mis à Call of Duty en ligne. Très ludique, très rapidement chiant. C'est peut-être une question d'age mais on comprend vite que ce ne sera pas satisfaisant. C'est bien pour s'amuser un moment.

Voilà, si vous en savez plus, postez, postez, postez, postez, postez...

-----------------------------------------------------------------

Le Bordelleur a écrit:
Je me suis arrêté à Warcraft3, qui avec les matchup me prenaient énormément de temps. Je n'ai pas fait le saut pour MoRp.

Sinon un blog où l'on s'auto idolatre n'est pas tellement plus sain qu'un MoRp...
Ah ben justement. Vu que ça te prenait énormément de temps, pourrais-tu nous expliquer en deux phrases ce qui fait qu'on n'en décolle pas. Un jeu de voiture, c'est d'améliorer la maitrise du véhicule, Call of duty, c'est d'apprendre à viser (j'en suis là et j'ai peur de ne pas persévérer assez longtemps pour passer ce cap), mais j'ai cru qu'il y avait une évolution dans Warcraft. Faut-il chercher des choses ou résoudre des énigmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Ca c'est du jeu vidéo !   Dim 8 Juin 2008 - 22:26

Précision : Warcraft 3 est un RTS ( jeu de stratégie temps réel) et WOW (world of warcfrat) est un jeu MORP ("Jeu de rôle" massivement online).

Pour war3, ce qui accroche c'est de faire évoluer son compte qui te permet de monter dans le classement, à la manière d'un championnat de tennis.

Pour les MORP, en général et pas seulement WOW; l'intérêt est que le jeu est vaste, avec des millions de joeurs en simultané, la partie ne s'arrêtant jamais, le scotchage est assuré.

Il faut une bonne bécane et pas avoir peur de payer un abonnement, bien qu'il extiste des MORP entièrement gratos.

Citation :
mais j'ai cru qu'il y avait une évolution dans Warcraft.

Dans les MORP, tu fais évoluer ton avatar, avant d'arriver aux statistiques maximum, il doit bien avoir une bonne centaine d'heure de jeu pour y arriver.

Après il y a des Items, des objets magiques, à trouver plus où moins puissants. Les items les plus puissants se marchandent même avec de l'argent réel (des dollars).

Les chinois sont aussi réputés pour créer des perso puissants à vitesse grand V et les revendre aux américains flemmards qui veulent un perso boosté dès le début.

N'ayant pas esayer ce genre de jeu, je ne peux pas vraiment t'en dire plus.

Maintenant c'est devenu une véritable vie parallèle, qui brise dans les cas extrèmes les liens sociaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: WARCRAFT   Mer 18 Juin 2008 - 19:34

Le Bon Docteur a écrit:
Suite à une émission sur les accrocs du jeu en ligne (sur arte), j'aurais voulu savoir s'il y avait parmi vous des adeptes du jeu World of Warcraft ? Dans ce cas, pourraient-ils nous expliquer l'intérêt puissant de ce jeu qui accapare les homo-deceptus de nos belles et désenchantées contrées occidentales.
Personnellement j’avais déjà passé des nuits blanches (= du soir jusqu’à l’aube) ** en jeu réseaux PC (à deux chez un copain) quand j’avais entre 19 et 21 ans (donc il y a plus de 10 ans), notamment dans les premières versions de Warcraft (I et II : jeu de stratégie temps réel), ainsi que « command and conquer » (première version). C’était sympathique.

** Mes premières nuits blanches de jeux en réseaux (à deux chez un copain) remontent quand j'avais 15/16 ans, à l'époque sur "Atari ST" puis "Amiga" En plus du fameux jeu de courses de voitures "Crazy cars" (Ferraris, Lamborghinis, etc.), un jeu de simulations d'avions de guerres pendant la première guerre mondiale en 14-18, avec combats à la mitrailleuse dans les airs + tu survoles les tranchées sur des cartes quasi infinies (avec les différents modèles d'avions de l'époque) ; plus surtout le jeu Global effect, un jeu de stratégie/gestion ayant pour carte rien moins qu'une planète : mélange de sim city et de jeu stratégie temps réel, consistant à développer ses villes en faisant attention aux effets climatiques sur l'environnement (pollution, effet de serre, CO2, etc.) en construisant trop de centrales à charbons (le plus polluant à terme), plutôt que nucléaires (permettant de dévelloper des missiles ou bombardiers atomiques), ou bien privilégier des sources d'énergies moins polluantes (éoliennes ou/et solaires, mais moins efficaces pour alimenter ses villes), mais aussi moins "rentables" (militairement)... ce qui était marrant (et un peu frustrant) dans ce jeu c'est que j'ai jamais eu le temps de pourvoir vraiment finir une partie (en détruisant ou en me faisant détruire par mon adversaire), parce que chaque fois la partie était "terminée" (par un "match nul") à cause d'un "hiver nucléaire" (à cause des changements climatiques engendrées par nos dévellopements urbains propres – et donc destructions des forêts et pollutions – ajouté aux conséquences environnementales des bombardements nucléaires respectifs : augmentation de la radioactivité rendant inhabitable et donc inexploitable de plus en plus de territoires)....

En plus des aspects ludiques, interactifs et graphique (ou/et ambiances sonores) de qualité parfois très élevée ou/et travaillé, etc. –
La « magie » (et par suite le risque) de ces jeux c’est qu’on voit pas le temps (de la vie réelle) passer… Parce qu’en plus de pouvoir jouer à plusieurs (ici en l’occurrence seulement à deux joueurs humains) avec chacun son camp (Orcs, humains, Elfs, etc.) on peut aussi rajouter pas mal d’autres camps gérés par l’IE (=Intelligence Artificielle), sur des cartes plus ou moins grandes à découvrir, genres forets ou îles : et aux ressources naturelles limitées... il faut extraire des éléments naturels (bois, pierre, et mines d’or) pour pouvoir se développer et construire des armées plus ou moins nombreuses ou/et puissantes… et dont les géographies (d'une carte de jeu) – qui peuvent être calculées (grâce au mode "random"), à chaque nouvelle partie, aléatoirement par l’ordinateur – sont infinies (donc quasi inépuisables)…

Le Bordelleur a écrit:
Pour les MORP, en général et pas seulement WOW ; [tout comme la "vie" "réelle"] l'intérêt est que le jeu est vaste, avec des millions de joueurs en simultané, la partie ne s'arrêtant jamais, le scotchage est assuré.

Il faut une bonne bécane et pas avoir peur de payer un abonnement, bien qu'il existe des MORP entièrement gratos.

(…)

Maintenant c'est devenu une véritable vie parallèle, qui brise dans les cas extrèmes les liens sociaux !

A ce sujet cf. cet ouvrage : Le Monde de Warcraft, ma vie en ligne parmi 9 millions d’accros (2008) de Jean-Paul Bourre (à ne pas confondre avec le Journaliste et ancien présentateur du Journal TV, Jean-Claude Bourré) :
http://www.amazon.fr/Monde-Warcraft-Jean-Paul-Bourre/dp/2350122018
« Présentation de l'éditeur » :
Citation :
J'ai passé un an dans l'univers de World of Warcraft. Bien sûr, j'ai plongé dans le chaudron des sorciers. II suffit d'avoir une ligne Internet, et la boîte du jeu avec son emballage mythique : une Elfe de la nuit, plus belle qu'une star de cinéma, et un Nain guerrier, encapuchonné, armé d'un tromblon, tout droit sorti d'un livre de Tolkien. Au dos, les indications du fabricant, véritable invitation au voyage : "Un monde vous attend". World of Warcraft est le jeu "online" qui permet à plusieurs milliers de joueurs d'être ensemble dans un même univers virtuel, avec leurs émotions, leurs désirs, leurs choix personnels. Une deuxième vie. Un véritable monde parallèle, concocté en 1995 par les petits génies de la firme américaine Blizzard. Aussitôt c'est l'emballement. Plusieurs millions de connectés dans le monde. Des types, jeunes ou moins jeunes, qui passent des jours et des nuits sans quitter l'écran de l'ordinateur. Et les psychologues entrent dans la danse, s'interrogent sur le pouvoir de fascination du jeu. On dit qu'à haute dose il a le pouvoir de déconnecter les gens du réel. Après avoir plongé dans World of Warcraft difficile de revenir dans la grisaille de tous les jours.

A la question "vous n'avez pas peur de ne jamais décrocher du jeu ?", l'un de ces joueurs accros qu'on appelle des "no life" répondit : "Pourquoi revenir ?"

+ Revoir aussi ces incroyables posts de l’an passé : « VIRTUEL ET FUITE DU RÉEL » (en p. 3) du fil « RUQUIER stoppe son émission (de merde) » (ayant fini au crachoir) que je reproduis donc ici :

JOHN a écrit:
Ritoyenne a écrit:
Lono a écrit:
(...) Cet aspect de vie sociale virtuelle étant une expérience sympa mais empiète trop sur la véritable vie.
(...) Cependant, rappeler qu'une vie virtuelle = pas de vie tout court, me semble important ! La vie virtuelle, et la tendance à vouloir fuir le réel, ne se comprennent que comme liés : ils sont tout deux issus, pour ainsi dire, de la pauvreté de la vie réelle. (...) Et c'est là où je voulais en venir : c'est parce qu'ils ont des vies de merde que les jeunes ont des vies virtuelles.
C’est ce que je voulais moi-même dire par le terme de « merde-jeux vidéo ».

De la « merde », dans la mesure où il s’agit d’une fuite de la vie réelle qui pour moi – comme tout abus – ou, comme disent les psys, comme tout « addiction » (TV, jeux vidéos, jeux de rôles, films pornos, voire même lectures de romans) – traduit un symptôme d’échec (à pouvoir vivre ou s'épanouir dans la vie réelle)…

Fuite (ou échec) de la vie réelle se traduisant ici par un refuge dans le virtuel… en l’occurrence (progrès technologique aidant, à défaut d’être humain/social) refuge dans le monde merveilleux (ou magique) des jeux vidéos…

En disant cela, je ne parle pas bien sûr des amateurs de jeux de stratégie (comme el enfoiro) qui sont souvent très bien faits. Et pour qui y jouer (que se soit contre l’ordinateur ou contre d’autres humains) s’apparente un peu comme à jouer aux échecs (ou à des jeux de stratégies de plateaux). Ou bien à des types comme Phallusphincter qui ont une vie sociale riche et qui passent, à l’occasion, une bonne soirée conviviale entre pôtes à jouer à des jeux en réseaux (sur PC ou console). Ça sera toujours mille fois mieux (et interactif) que de passer la soirée devant la TV ou à mater à la TV des matches de foot(balle)…

(Autant j’ai une sainte horreur pour le foot(balle) à la TV, autant j’aime beaucoup pouvoir y jouer (activement) sur un (vrai) terrain de foot avec des amis… Malheureusement, avec le temps, ceux-ci sont désormais, de plus en plus, bien plus occupés à préférer jouer à des jeux vidéos chacun dans leur coin... A ce sujet il serait intéressant à l’occasion d’organiser des parties de foot amateurs entre adhérents (ou sympathisants) d’E&R… qu’on pourrait ensuite faire des rencontres contre d’autres assos politiques de tout bords, y compris contre la LDJ…)

En parlant de "merde-jeux vidéos", on pense surtout à tout ceux (de plus en plus nombreux) qui n’ont presque plus rien d’autre dans la vie comme centres d’intérêts… voire même qui font ou n’ont que ça !... s’ils ont quelques amis, leurs sujets de conversations principaux tournent à 99% autour du dernier jeu sorti (ou du prochain qui va sortir).
Je pense surtout à pas mal d’anciens copains d’enfance autour de moi : moi qui lit beaucoup (et qui écoute régulièrement des émissions culturelles à la radio), qui s’intéresse pas mal à l’histoire (surtout la deuxième guerre mondiale), à la philosophie et à la politique, je fais figure d’extraterrestre pour eux... Mais, eux, qu’est-ce qu’ils font ? A quoi ils s’intéressent ?... Aux jeux !... Ils « jouent » !... Ils ne lisent pas mais ils jouent !… Ils ne votent pas (ou s’intéressent très peu à la politique) mais ils jouent !... Ils n’ont pratiquement aucuns sujets de conversations, à part "les jeux"… Tout tourne autour de ça (Ah oui, j’oubliais, ils fument beaucoup aussi… et pas que des cigarettes…)

En rapport avec tout ça, j’en profite pour citer ce passage de Guillaume Faye sur le rôle du jeu et des jeux (d’argent, TV, vidéos, etc.) dans L’Archéofuturisme (1998) au Chap. 3 « Propos idéologiquement dissidents », au paragraphe « Société du spectacle et société du jeu », p. 93-94 :
Citation :
Le jeu est, par excellente, le domaine du vide. Le jeu n’a pas d’enjeu, a fortiori pour celui qui en est le spectateur et qui est piégé par une pseudo-mobilisation de son ubris. Aubaine pour le système : "payez et jouez ; payez et regardez jouer". Ce n’est pas un hasard si les Etats occidentaux encouragent cette société du jeu comme jadis la Rome déclinante, mais avec la puissance d’impact [et de conditionnement] de l’audiovisuel et de l’informatique en plus.

Les CD-Rom de jeux, qui inondent les jeunes classes d’âge, évincent les activités dangereuses, lire et penser ; le jeu nettoie ces virus insupportables qu’on appelle les idées.

Mais cette stratégie du système semble, à terme, vouée à l’échec. C’est celle du Big Brother d’Orwell dans 1984 ou du film Farenheit 451, en version soft évidemment. Une société ne pas tenir longtemps sans légitimation positive. Détourner l’attention sur ses échecs est infantilisant : cette stratégie indigente et débilitante ne marche qu’un temps. "Va jouer et laisse papa tranquille". *

* (pour info) Citation(s encore) plus complète donnée aussi dans ce post :
http://radiocourtoisie.leforum.eu/t279-L-ennui-mal-du-si%C3%A8cle-naissant.htm?start=30&q=#p31525

+ ces étonnants posts (presque pensés par soi-même) :
« ANESTHÉSIE DES MASSES (de con-sots-mateurs) PAR LE VIRTUEL » :
http://kalayuga.frbb.net/pris-dans-la-toile-f26/le-meilleur-des-mondes-t1300-20.htm#55212
http://kalayuga.frbb.net/radio-paris-ment-f33/la-propagande-quotidienne-a-la-tele-t3007-20.htm#22731

BONUS : http://www.forumsoral.com/forums/viewtopic.php?f=3&t=225&p=1938#p1938

Edgar a écrit:
J'ai été en colocation avec un contre exemple: une jeune femme accro à World Of Warcraft ! C'était pas du matin au soir mais presque... dès le reveil par moment... Pour faire bref, le coup classique: ça allait très mal dans sa vie sentimentale, professionnelle, etc... elle était sous antidépresseurs... et donc le jeu, c'était un moyen comme un autre d'échapper à la dure réalité (elle le disait elle même, d'ailleurs...) Bon, elle avait quand même une vie sociale, elle voyait pas mal de gens à coté...

Je ne la vois plus, mais elle a rencontré un gars, et a arrété d'elle même... pas besoin de cure de désintoxication pour cette drogue ! Depuis ça, je ne sais pas trop quoi penser... avant j'aurais crû que ça pouvait devenir totalement addictif, qu'on pouvait vraiment rester piégé... Peut-être vrai dans certains cas, mais ça n'est pas systématique... Dans son cas à elle, c'était juste pour attendre et réflechir à petite dose sur son avenir... Et finalement ça a l'air d'avoir marché...

Par contre, ce qu'elle me disait, c'est que ce n'est pas du tout un monde idyllique, au contraire... Il y en a qui en profitent pour bien se lacher niveau méchanceté, malhonnêteté, et même agression verbale... Merci l'anonymat du net ! (et ayant fréquenté quelques nerds au début de mon adolescence, ça ne me surprend pas trop...)
Qui du jeu ou de nous se joue le plus de l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca c'est du jeu vidéo !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca c'est du jeu vidéo !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo abattoir en Angleterre à faire tourner !
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» Plaidoirie en vidéo !!
» Vidéo "Aux confins de l'univers"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: QUAI DES BRUMES :: Voyage en Absurdie-
Sauter vers: