LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compte rendu du festival OFF3-Omnivore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Compte rendu du festival OFF3-Omnivore   Sam 1 Mar 2008 - 12:42

Vous trouverez ici la première partie de mon compte rendu sur le festival OFF3, troisième édition du festival Omnivore, qui s'est tenu à Deauville les 11 et 12 février. La seconde partie se trouve ici.

Depuis trois ans, Omnivore, mené par le journaliste Luc Dubanchet et quelques autres plumes gastronomiques, explore les divers aspects de la "jeune" cuisine, particulièrement en France mais aussi ailleurs en Europe et dans le monde. "Jeune" entendue dans le sens de renouvellement, pas d'un style particulier, bien qu'une certaine préférence naturelle soit donnée aux modes culinaires contemporains.

La démarche d'Omnivore est intéressante parce que ce groupe est quasi le seul à poser sur la cuisine et ses évolutions des questions qu'on aborde partout ailleurs mais pas en France (même si à mon avis, limitée par les impératifs journalistiques, elle ne les pose pas encore assez en profondeur).

La réflexion culinaire, dans notre pays, est engluée dans le saindoux. Elle ne décolle pas. Dans les pays anglo-saxons (UK, USA) on discute, on discutaille même ; on réfléchit, on écrit des thèses, on publie des livres sérieux sur la morue ou sur la cuisine coloniale française qui deviennent des best-sellers, on en fait parfois un peu trop et on tombe volontiers dans l'excès de sérieux. Mais en France, entre pratiques journalistiques égomaniaques, comportements de société secrète et conservatisme soporifique, on se repose sur un acquis que l'on ne questionne pas, en tout cas pas assez pour s'apercevoir qu'il 1) mérite d'être objet d'étude et 2) pourrait se dilapider si on ne le cerne pas un peu mieux.

Cette étude, Omnivore est en France la seule association d'ampleur nationale qui aborde ces questions. De façon encore un peu désordonnée, cherchant sa ligne, mais le festival OFF3 a bien reflété ce souci didactique, et les quelque vingt démonstrations de chefs qu'il a fait se succéder peuvent — en elles-mêmes ou par comparaison entre elles — susciter des questions, donner une image (non la seule possible) du chemin que prennent les jeunes cuisiniers de nos nours.

Ce fil se veut le début d'une discussion multiazimutée qui, bien entendu, ne s'attardera pas sur le contenu du post de blog (encore en attente d'un complément) mais s'en servira comme point de départ pour évoquer tel ou tel sujet qui peut vous intéresser. Je pense par exemple à Petter Nilsson, chef à succès de La Gazzetta à Paris, qui se situe dans la catégorie qu'on pourrait appeler "bistrot bobo" mais qui, personnellement, lâche sur scène un "Je voudrais faire de la cuisine pour les masses."

Edit : le passage sur la prestation de Seiji Yamamoto est spécialement dédié à Lutfi. J'aimerais bien savoir ce que ça lui évoque.
Revenir en haut Aller en bas
 
Compte rendu du festival OFF3-Omnivore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» compte rendu de l'emission question à la une sur la RTBF
» compte rendu de mes jours de stage chez un veterinaire...
» Evaluer un compte rendu
» Nuit des étoiles Compte rendu 1ére partie
» Le compte rendu du CA est-il confidentiel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ESTHETICA :: Les Dieux sont dans la cuisine-
Sauter vers: