LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Génération Kémi Seba

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Mer 3 Sep 2008 - 15:07

Protea a écrit:
J’y étais. Beaucoup de monde, et pas seulement des Kemites. Un cordon de policiers devant la 17ème Chambre, disposé en cercle de façon assez ridicule, une heure et demi d’attente avant l’ouverture des portes (au bon vouloir des magistrats) et l’entrée du public au compte-goutte, par un étroit goulet. Fouille méticuleuse à l’entrée (alors que tout le monde a déjà été fouillé au seuil du palais de « justice »). Une partie du public ne pourra pas entrer.

Après l’exposé du chef d’accusation (une interview sur un site internet, proche de la droite nationale), la parole est donnée à Kemi Seba qui, très à l’aise, s’exprime avec clarté et assurance : Il prend exemple sur Thomas Sankara, pour lequel impérialisme rime avec sionisme. Seba explique que tous les dirigeants occidentaux qui se revendiquent comme sionistes le font par rapport à une idéologie et non au seul conflit israélo-palestinien. Par exemple Churchill, envisageant l’Ouganda comme solution territoriale, était sioniste. Il s’agit donc d’une guerre totale qui concerne l’humanité dans son ensemble.

Les parties civiles (un innommable et un « touche pas à mon pote »), lamentables et grotesques, cherchent à présenter Seba comme un obsessionnel de la 2ème Guerre mondiale, réclamant de l’ « espace vital » tel un nouvel Adolf, mais aussi des dédommagements (sous-entendu voulant rivaliser avec les juifs dans le statut de victime, ah mais !). On apprend aussi que, pour KS, « le siège du sionisme mondiale est rue des Rosiers ». Le site du mouvement donne des « listes » (comme Ratier, jamais condamné ?) et Seba chercherait à « instrumentaliser » la justice en annonçant son procès par un clip (la preuve par le rap !). KS fantasme (!) « une internationale sioniste inexistante » et développe le syndrome de Stockholm en fréquentant d’épouvantables racistes lepenistes qui n'aiment pas les nègres.

Le réquisitoire du procureur retient la diffamation raciale. KS, dénonçant l’état de la France devenu un « camp de concentration », ne peut que rêver de rouvrir les camps. Quand il réclame l’ « espace vital » pour les Africains dans une Afrique libérée des exploiteurs, c’est nazi. En fait de sionisme, KS parlerait de l’hégémonie de la communauté juive, dans les associations, et au cœur même des institutions républicaines … jusqu’au tribunal … pensez donc ; il y aurait trop de juifs dans les médias, les associations, et tutti quanti. Non, c’est vraiment diffamatoire. Sans compter la manipulation de la jeunesse (une vue de l’esprit, sans doute) et la « mafia juive » n’ayant - comme chacun sait - aucune rôle dans l’esclavage ou le sionisme qui de toute façon prend naissance au … 19ème siècle, avec Herzl.

Seba, sans avocat, assure sa propre défense : il cite un article de Haaretz, dénonçant les détournements de fonds, initialement destinés aux anciens déportés, par une poignée d’oligarques. Les sionistes, à travers lesquels il désigne une sorte de caste non ethnique, sont de toutes les couleurs de peau, y compris Noir évidemment comme Harlem Désir. Aujourd’hui, des gens de toutes origines sont venus le soutenir, y compris des juifs. Car ce qu’il dénonce, ce ne sont pas « les juifs » en tant qu’individus, mais un état d’esprit, un dispositif multiséculaire dont l’inspiration prédatrice et sioniste est historiquement avéré bien avant Herzl. Sans qu’il soit nécessaire de recourir à un « mythe du complot ».
1) C’était quoi précisément le chef d’inculpation ?
2) J’ai entendu les dernières déclarations de Kemi Seba et la direction qu’il semble emprunter me semble meilleure que celle dans laquelle il s’était jusqu’à présent fourvoyé.

Cependant :

a) Si les méthodes de la colonisation française vis-à-vis de l’Afrique furent comparables à celles de la politique de colonisation allemande vis-à-vis de la France (Oradour par exemple), je ne vois pas en quoi on pourrait les comparer au système concentrationnaire et encore moins ce qui permet d’affirmer qu’Auschwitz était le paradis sur terre comparé à ce que fut la colonisation de l’Afrique.

b) Pourrais-tu préciser ce que fut le sionisme avant Herzl (auquel je rappelle que l’immense majorité des rabbins était opposée) sans faire d’amalgames avec l’impérialisme et/ou le colonialisme ? Tu vas sans doute me parler de la conquête de Canaan, mais si tu veux me démontrer que le sionisme est plus qu’un cas particulier de l’impérialisme et/ou du colonialisme, il te faudra me démontrer d’une part qu’il n’y a eu aucun projet de ce type avant cette conquête, d’autre part, que tous les projets de ce type ont été inspirés par, et ont eu les mêmes justifications idéologiques que cette conquête.

Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Jeu 4 Sep 2008 - 23:25

1) Le chef d'inculpation est diffamation raciale, une rapide recherche sur la toile vous aurait donné la réponse, Mister Maggle.

Citation :
Les propos poursuivis par le ministère public remontent au 21 octobre 2006. Sur son site internet canalblog.com, Kemi Seba traitait notamment SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) d'"officines sionistes" et qualifiait la France de "camp de concentration asphyxiant la dignité raciale de chaque peuple". Le parquet avait alors porté l'affaire en justice. Silencieuses jusqu'ici, SOS Racisme et l'UEFJ se sont constituées parties civiles à l'audience.

(Source)

Citation :
Un mois de prison requis contre le fondateur de Tribu Ka pour diffamation raciale

Philippe Brochen, Libération du mercredi 3 septembre 2008



Stellio Capochichi, alias Kemi Seba, le 2 septembre 2008 après-midi, au palais de justice de Paris (copyright Libération.fr)



Le 21 octobre 2006, Stellio Capochichi, alias Kemi Seba, avait traité SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) d'« officines sionistes » et qualifié la France de « camp de concentration asphyxiant la dignité raciale de chaque peuple ».

Cela commence par des « ouh ! ouh ! ouh ! ». Puis des « sionistes ! sionistes ! sionistes ! ». L'ambiance est électrique devant la 17e chambre du tribunal de Paris, hier en début d'après-midi, où le fondateur de la Tribu Ka, le groupuscule noir ultra-radical et antisémite dissous en juillet 2006 par décret présidentiel, est jugé pour diffamation raciale.

Le 21 octobre 2006, Kemi Seba (l'étoile noire en égyptien ancien), de son vrai nom Stellio Gilles Robert Capochichi, avait traité sur son site Internet SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) d'« officines sionistes » et qualifié la France de « camp de concentration asphyxiant la dignité raciale de chaque peuple ».

Le parquet avait porté l'affaire en justice. De leur côté, SOS Racisme et l'UEFJ s'étaient constituées parties civiles à l'audience.

« Ce n'est pas la rue des Rosiers, mais on a fait venir la rue »

Il est 13h15 et la foule attend l'ouverture de l'audience devant la porte de la 17e chambre. Stellio Capochichi et sa cinquantaine d'amis prennent à partie les avocats des deux associations, Mes Patrick Klugman et Stéphane Lilti.

« Est-ce que gros ventre, c'est antisémite ? » provoque Stellio Capochichi, sourire aux lèvres, à la figure de Me Stéphane Lilti, conseil de l'UEFJ. « Ce n'est pas la rue des Rosiers, mais on a quand même fait venir la rue », poursuit l'ex-leader de Tribu Ka, qui n'a de cesse d'échauffer ses partisans, certains amusés, d'autres agressifs.

« A bas le sionisme ! » hurlent maintenant à l'unisson les partisans de Capochichi, auxquels s'est joint un homme blanc en costume, queue de cheval, doté d'une malette, qui éructe « sionistes ! » en déambulant. « Qui est ce Bolchévique ? » s'interroge sérieusement un gendarme en faction devant la 17e chambre.

Stellio Capochichi avise alors une caméra, s'en approche et demande au cadreur : « Pour qui vous filmez ? » « France Palestine », répond le caméraman. « Ca marche, pas de problème mon ami !, répond Capochichi. Salam Aleikoum ! »

« En finir avec ce barnum raciste »

La porte s'ouvre. Avocats, plaignants, le prévenu et ses supporters pénètrent dans la salle d'audience. Mes Stéphane Lilti et Patrick Klugman demandent au tribunal de « mettre fin à ce barnum raciste », organisé par un homme qui ne cherche dans ces procès qu' « une nouvelle tribune » pour ses idées.

Dénonçant des « propos antisémites sous couvert d'antisionisme », le procureur de la République, Béatrice Bossard, requiert une «sanction particulièrement sévère»: un mois de prison ferme.

La 17e chambre rendra sa décision le 7 octobre.

Procès en appel le 3 octobre

Capochichi n'en a pas fini avec la justice. Un autre procès se tiendra le 3 octobre dans le même tribunal, Stellio Capochichi ayant fait appel de sa condamnation le 1er avril 2008 à six mois de prison, dont deux mois ferme, ainsi qu'à un an de privation de droits civiques, civils et de famille pour avoir reconstitué la Tribu Ka sous le nom de Génération Kemi Seba.

La décision de la dissolution de cette organisation avait été prise le 26 juillet 2006 à la suite d'une procédure engagée par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, après l'expédition menée par une vingtaine de gros bras de Tribu Ka, le 28 mai, rue des Rosiers à Paris. Ces hommes avaient parcouru la rue de ce quartier juif en effrayant les habitants et menacé les membres de la Ligue de défense juive.

(Source)


Sans rentrer dans le texte de loi et par là rejouer les débats sur la qualification des faits, disons que cela tourne autour de cette question : l'antisionisme primaire est-il un antisémitisme larvé ? Comme cela a (trop) souvent été évoqué sur ce forum, est-ce bien la peine Maggle d'y revenir en prenant un peu à partie cette jouvencelle répondant au doux pseudo de Protéa (qui semble reprendre un texte auparavant cité sur le forum Soral) ? Idem pour la question du vocable "sionisme" usé souvent maladroitement. N'y-aurait-il pas un peu de recul à prendre avec tout cela, on va pas en faire non plus une nouvelle "affaire Dreyfus", pour mettre en perspective différemment ?

2 ) Celui connu sous le nom de Kémi Seba a en effet "évolué", il est passé du "kémitisme" militant révolté à la présidence d'une petite organisation voulant fédérer tous les "damnés de la terre l'impérialisme" tout en se convertissant à l'islam (ce que certains ont jugé comme un opportunisme de démagogue banlieusard en soif de médiatisation) car pour lui limiter le combat c'est le nier (auto-critique sur son "afrocentrsime") et il est persuadé de l'universalité de son message. Néanmoins il me semblait au tout début de GKS avoir pris l'orientation mature des Black Panthers américains en privilégiant l'action sociale sur le terrain (aide scolaire apportée dans un centre de Belleville aux jeunes gosses d'origine africaine pour les aider à se construire loin des dérives de la rue).

Puis, à partir de l'affaire d'une descente non-violente mais ferme dans un local de boxe de la LDJ (en raison semble-t-il des noirs agressés gratuitement par ce groupuscule violent lors d'une manifestation à la mémoire du jeune vendeur de type juif africain du nord par le "gang des barbares" dirigé par un jeune voyou noir de Bagneux qui s'est fait le film "la mentale" dans sa tête) et du débuts de ses tracas judiciaires, il me paraît s'être tourné vers une "politique de témoignage" (relayée par le net).

Or, à mon humble avis, je crois que "l'agit-prop" sans élan visionnaire soutenu par une base doctrinale solide peut certes obtenir un succès d'estime (un peu comme le boulangisme sous la IIIe République) mais manquer tout "effet levier" par absence de praxis (par ex. rassembler les jeunes d'origine africaine autour d'activités communautaires comme des ateliers de formation politique ou la fondation d'une revue pluri-disciplinaire [anthropologie politique axée sur l'africanisme, questions socio-politiques africaines, etc.] invitant à soutenir concrètement les mouvements panafricanistes ou les initiatives et investissements de la communauté pour ce continent et à faire réagir l'opinion politique contre les spéculateurs de la Françafrique ou d'ailleurs, contre la déforestation endémique, contre le FMI ou la Banque alimentaire mondiale imposant des cultures agricoles d'exportation en lieu et place des cultures vivrières, etc...). Comme déjà dit plus haut, les Français noirs (à la différence des noirs Américains se surnommant parfois de manière exagérée afro-américains), en raison d'une immigration récente, ont en effet bien plus d'attaches racinaires avec le continent africain et de ce fait cela est resté une potentialité socio-politique non exploitée.

Le choix prosélyte (ou "dissident") de KS selon moi, en raison de la sociologie des mentalités dans notre pays, ne me paraît donc pas constituer un terreau pouvant transformer une jeunesse dépolitisée (notamment celle d'origine maghrébine ou africaine en banlieues) en soldat politique. Il pose néanmoins, non sans maladresses d'ailleurs, un jalon dans l'affirmation d'un anti-capitalisme militant. Et c'est là ce que le système politico-financier essaiera de tuer dans l'œuf si ce type de mouvement prenait de l'ampleur, soit en le sabotant de l'intérieur soit par la contrainte (comme celle de la judiciarisation des opinions).

Pour l'instant, le syndicalisme étant mort et enterré en France, il ne peut prendre que de haut ces coups de canifs à son image. En France comme en Afrique, le peuple n'est toujours pas à bonne école pour prendre la mesure des changements à venir, il reste aussi désorganisé qu'au tout début de la lutte ouvrière au XIXe siècle... Kémi reste un damné malgré lui...
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Ven 5 Sep 2008 - 10:47

Etant actuellement au boulot et mon ordi perso en réparation, je ferai très court cette fois-ci.

Médiator a écrit:
l'antisionisme primaire est-il un antisémitisme larvé ?

Je répondrais : Possible. Mais je répondrais aussi : l'anti-antisémitisme primaire est-il un sionisme larvé ?

C'est qu'ils sont très cons les adversaires du Kémi : D'abord parce qu'il y avait mieux à trouver dans les propos retenus contre lui (Auschwitz = paradis à coté de l'Afrique colonisée.=>Là on n'est plus dans l'effet rhétorique mais dans la comparaison intenable), ensuite, parce qu'on ne peut pas à la fois le traduire en justice et lui reprocher de se servir de ses procès comme d'une tribune... Faut vraiment être archi-con pour ne pas même remarquer que dans tribunal il y a tribune...

Putain, j'ai l'impression de devenir centriste pour le coup...

Bon, à plus, j'ai à faire.

------------------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Sam 13 Sep 2008 - 22:44

Au vu de cette vidéo explicite sur "l'ambiance" agitée due aux sympathisants (peu disciplinés) de KS autour du tribunal (et en son sein) qu'on retrouve sur le site du MDI :



on peut se demander pourquoi le juge n'ordonnerait pas, comme il en a parfaitement le droit légal, le déroulement du prochain procès (le vendredi 3 octobre, 6 jours avant le verdict dans la même chambre de l'affaire CRIF/LCR) à huis-clos et ce afin de garantir la sérénité des débats contradictoires pour la partie adverse. Sinon on pourrait légitimement le penser tacitement complice de la "tribune" offerte à KS.

Cela profite-t-il au BNVCA qui au nom de la vigilance contre l'antisémitisme (voir ici) "demande la dissolution du mouvement MDI de KEMI SEBA, et la poursuite de ses dirigeants" depuis maintenant 6 mois (source) auprès de N. Sarkozy qui avait déjà fait interdire, en tant que ministre de l'Intérieur, la tribu Ka (considérée comme une ligue) ? Ou bien à certains médias de la droite israëlienne qui font leurs choux gras en évoquant KS comme un extrémiste noir "terrorisant" les juifs de France ?

Peut-être ordre sera même transmis au préfet lorrain pour interdire cette prochaine réunion annoncée, ne serait-ce qu'en raison des heurts susceptibles avec la LDJ.



Si KS devenait un enjeu "médiatique", ce ne serait peut-être pas celui qu'il croit... 3 monkeys

PS : petite vidéo parodique de KS affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Jeu 2 Oct 2008 - 23:00

La réunion à Nancy organisée samedi dernier par Thomas a tourné vinaigre suite aux (prévisibles) répressions policières dépêchées par le préfet.

"En parlant d’actualité judiciaire, mon camarade et ami Thomas, qui a organisé cette réunion devra téléphoner a son avocat… pour avoir osé négliger de préciser que la première salle louée allait recevoir des portes paroles du MDI, il s’est retrouvé à la maison ”poulaga”*… leurs agents attendaient d’ailleurs à l’entrée de la nouvelle salle que nous avions dégoté, pour prendre les identités des participants…"

http://www.no-media.info/1341/1341

* maison "poulaga" : vieille expression argotique (qu'on retrouve dans la VF du film L'arnaque sorti en 1974) pour dire au poste de police.

La liberté de réunion (ouverte à tous et même aux "RG") apparemment est considérée dans ce pays comme un possible trouble à l'ordre public. Et bien, pour pallier aux éventuels frais pour Thomas qui est membre de ce forum et pas franchement blindé (et père d'un mouflet), je propose ici une collecte solidaire pour le dépanner.

Si on est 30 à verser 10 €, cela comblera son argent perso avancé pour cette réunion. Ceux d'accord voient avec moi en mp, je ferai en partie publique le listing des sommes versées par souci de transparence et ferais à ma banque un virement bancaire à son compte.

Merci d'avance à tous ceux qui feront un geste de soutien. Angel

------------------------------------------------------------------------------

Jul le Marteau a écrit:
Tu n'aimes pas Kemi Seba uniquement car tu es un sale raciste qui ne s'assume pas.
Et il est hors de question que je donne de l'argent à un sale rouge!
Il n'a qu'à demander le soutien d'Hugo Chavez.
"One penny for the old Guy..." ? Rolling Eyes

Pour en revenir à la collecte, TD, bien que peu fortuné, a avancé seul la maille pour mettre sur pied cette initiative (comme déjà pour le passage de Soral à Nancy). Faire une collecte ici, ce n'est donc pas demander l'aumône type téléthon, c'est renouer avec une pratique qu'usaient par exemple les mineurs en grève pour aider ceux à qui ça avait coûté (humainement).

Imagine que je dise aux membres de ce forum, allez venez, je vous invite tous à nous rencontrer et à échanger autour d'une table, c'est moi qui régale (pinard et déserts compris). Combien se bougeraient plus l'arrière-train que pour verser un ridicule bifton de 10 € à un "galérien" qui paye de sa personne et de sa poche pour organiser in real un lieu de débat ?

J'en ai rien à foutre qui il invite à ce débat. Je vois juste que pour causer, des fois graves comme des rois qui ont en charge l'avenir du royaume, ça manque pas de gus sur les fora, mais qu'un gars donne de sa poche et de sa personne pour organiser ça en vrai de vrai, un moment de parole entre citoyens (et rien d'autre), on lui envoie intimidation de la "Sûreté" et autres petits traitements de faveur au poste comme si c'était une réunion pro-ETA. L'indécence dans cette affaire (dont on est bien d'accord que ce n'est pas l'affaire du siècle), ce n'est donc pas cette modeste initiative s'adressant à ceux ici voulant bien donner, c'est la disproportion entre réaction des condés aux ordres du préfet et droit de réunion des "humbles gens".

Voilà, c'est pour le principe, personne ne m'a demandé de faire ça, et à part ton art du contrepoint ironique, Jul, sur ce fil, je zapperai les éventuels dénis sur cette collecte, quand un mec est menotté et encabané pour cela, on est loin du spectacle de rue avec tour de chapeau à la fin. Combien se cachent derrière leurs mômes (ou bobonne) voire un fatalisme facile ou un apolitisme confortable pour confier "ben je n'entreprends rien" ? Et puis merde après tout, un geste c'est symbolique, c'est en rien du charity-business, personne ne sort les trémolos, et si on ne réunit que 4 ou 5 donneurs ce sera toujours ça !


Dernière édition par MEDIATOR le Jeu 9 Oct 2008 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Ven 3 Oct 2008 - 0:49

Putain! Chacun sait ici combien je méprise le culte de la personnalité, l'illuminisme et les incohérences des discours de Séba, du MDI, de la BAS et compagnie, mais si et seulement s'il s'agit vraiment de la poche à Thomas, et cela même si je persiste à penser qu'il se trompe, sinon de combat, du moins d'alliés, c'est avec plaisir et fierté que je lache les 10 Euros.

Envoyer RIB en MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Jeu 9 Oct 2008 - 13:53

Actualité judiciaire, suite...

Kémi Séba prend 4 mois avec sursis

AFP 07/10/2008 (Source)

Le fondateur de la Tribu Ka, groupuscule noir ultra-radical et antisémite dissous en juillet 2006 par décret présidentiel, a été condamné aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Paris à quatre mois d'emprisonnement avec sursis pour diffamation raciale.

Kemi Seba, de son vrai nom Stellio Capochichi, était absent au délibéré, mais une vingtaine de ses sympathisants s'étaient déplacés pour annoncer bruyamment au tribunal, avant même qu'il ne prononce sa décision, que leur leader ferait appel de ce jugement.

Les propos poursuivis remontent au 21 octobre 2006. Sur son site internet canalblog.com, Kemi Seba traitait notamment SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) d'"officines" et de "râclures" "sionistes" et qualifiait la France de "camp de concentration asphyxiant la dignité raciale de chaque peuple".

Lors de l'audience du 2 septembre, le procureur de la République, Béatrice Bossard, avait stigmatisé des "propos antisémites sous couvert d'anti-sionisme", et requis une "sanction particulièrement sévère" d'un mois ferme.

Dans son jugement, la 17e chambre correctionnelle a estimé que deux des trois imputations pour lesquelles le prévenu était poursuivi étaient bien "diffamatoires". Les magistrats ont jugé qu'il avait bien "visé les membres de la communauté juive" et non les partisans du mouvement politique sioniste, comme il le soutenait.

Parties civiles au procès, les associations SOS Racisme, l'UEJF et J'accuse se sont vues allouer chacune un euro symbolique de dommages et intérêts.

En audience, leurs avocats avaient demandé au tribunal de "mettre fin à ce barnum raciste", organisé par un prévenu qui ne cherche dans ces procès qu'"une nouvelle tribune" pour ses idées.

--------------------------------
(nota bene : être reconnu coupable (d'un délit) oblige de payer les frais engagés par les parties civiles en plus du dédommagement fixé.)
Revenir en haut Aller en bas
Redneck
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 48
Localisation : 03
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   Jeu 9 Oct 2008 - 22:01

Bonjour,

Actualité de Kemi Séba sur le net; une vidéo ou il parle de Soral suite à la question de la journaliste de Reuters (aux alentours de la 13eme minute)

https://www.dailymotion.com/relevance/search/seba/video/x6zh0v_reuters-tv-interroge-kemi-seba-mdi_news

Sinon dans le genre provocation "gratos" (enfin non, ça leur à couté l'achat d'un drapeau) :

Tiens je voulais mettre le lien "Dailymotion" mais elle vient d'être censuré; par contre elle était toujours sur le site du MDI sous le nom évocateur de : La banlieue se Hezbollah-ise.

Ce qui est "marrant" après ce "feu de camp" ponctué de mort aux J... et autres cris de guerre.

C'est l'annonce écrite qui dit : N'oubliez que Kemi Séba est un modérateur



Sorry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 36
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Chapeau bas   Jeu 16 Oct 2008 - 3:20

Suite à la réunion du MDI à Nancy:

Un merci au ouebmestre pour la quête, un autre pour ceux qui se sont proposés. Un troisième merci plus personnalisé atterrira sur vos boîtes à courriel...

Heureusement mes péripéties pécuniaires ne nécessitent pas une telle générosité.


Cela fait quelques années que nous travaillons à nouer des convergences, pour le coup nous avons réuni la LDJ, une paroisse protestante (non évangélique), une MJC, la mairie d'une grande ville, la police municipale et sa grande sœur nationale... Alors merci à eux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génération Kémi Seba   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génération Kémi Seba
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Opération Lune
» Chapelet de la libération ! Apporte de nombreuses guérisons et libérations.
» Compassion vs Commisération ?
» besoin de conseils: opération dent de sagesse
» Opération du plais quand ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: