LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Série d'entretiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Soral répond à Que Faire ?   Ven 29 Sep 2006 - 0:10

Entretien avec l'équipe du site républicain Que Faire ? ( http://que-faire.info/)



"Alain Soral (qui nous avait déjà répondu en mars 2005) vient de sortir un nouveau livre « Chute ! éloge de la disgrâce, roman « aux Editions Blanche. D’apparence autobiographique ce livre est franchement sombre et sans espoir. N’y aurait-il plus de place pour l’espoir ? L’auteur a accepté de nous répondre.


- Pourquoi avoir choisi la forme autobiographique ? N’est-ce pas céder à une mode littéraire ?

La littérature, par essence autobiographique, n’est pas une mode mais le mode d’expression de la conscience bourgeoise, par excellence, depuis son commencement. Pour répondre plus pleinement à votre question :

Un. Avec mes quatre derniers livres : Vers la féminisation ?, Jusqu’ou va-t-on descendre ?, Socratre à St Tropez et Misères du désir, j’étais allé au bout de mon panorama sociologique de la France actuelle.

Deux. Recourir à la fiction, était donc la seule façon de continuer à m’exprimer sur les sujets qui me tiennent à cœur, sans risquer de lasser ni risquer la prison !

Trois. C’est vous qui dites que ce roman est autobiographique, il l’est en partie, comme la plupart des romans, mais en partie seulement…

- Entre dépression et perte d’espoir du héros revendiquez-vous une sorte d’évolution houellebecquienne dans « Chute » ?

Absolument pas. Houllebecq est un immoraliste tandis que mon propos à moi, reste, malgré sa noirceur, tout aussi moraliste que mes précédents essais. Je montre simplement, au jour le jour, la situation objective d’un clerc et d’un honnête homme dans la France actuelle de l’intelligence et des medias. Soit un véritable cauchemar. Mais le désespoir de cet homme n’est pas le mien puisque moi, j’ai encore l’énergie d’écrire ce livre et de le publier dans l’espoir justement d’aider à la prise de conscience, donc à l’action pour le changement.

- La pourriture tout à fait vérifiée de l’univers culturo-mondain est-elle pire qu’à l’époque de Balzac ?

Difficile à dire. Illusions perdues, le plus grand roman bourgeois de toute l’histoire du roman bourgeois, fait déjà, c’est vrai, un constat similaire qui nous pousse à penser qu’au fond rien n’a changé. Mais si on se réfère plutôt au « Désespéré » de Léon Bloy, qui raconte lui aussi le quotidien et les déboires d’un journaliste honnête, forcément à contre-courant, dans les années 1880, il me semble que la situation actuelle est encore bien pire que de son temps !

- Dans votre roman vous semblez renoncer à toute forme de lutte et d’espoir, néanmoins le vrai peuple semble plus que jamais électrisé en France. Qu’en pensez-vous ?

Dans mon roman, c’est mon héros qui renonce peu à peu, mais si vous voulez bien lire, au delà de l’histoire, le climat général qui se dégage du livre, le texte annonce clairement que la France va entrer demain dans une phase révolutionnaire et que des méchants vont y être punis… Donc moi, l’auteur, je ne pense pas que le peuple de France suive le chemin de mon héros.

- Êtes-vous décidé à voter en 2007 ?

Ayant été durant 25 ans un marxiste-léniniste conséquent, donc antidémocrate, je n’ai jamais voté avant les présidentielles de 2002. Mais l’évolution de la situation française et internationale m’ayant convaincue, vers cette période, que le combat communiste était perdu, pour ne pas dire caduc, j’ai systématiquement voté à partir de cette date, et je voterai bien sûr en 2007 aux deux tours. Quant à savoir qui est l’élu de mon choix, en lisant mon roman entre les lignes, il me semble qu’on le devine un peu !

- Quel est votre quotidien après un tel effort pour boucler « Chute » ?

C’est vrai que ce livre fut pour moi un gros effort, surtout sur le plan nerveux, vivre dans la peau de ce désespéré qui me ressemble tant, m’a coûté beaucoup de souffrances d’âme… Je sors donc de ces deux années d’écriture comme d’une maladie, avec l’énergie et l’optimisme du convalescent qui savoure sa guérison. Guérison qui est aussi un livre dont j’espère un peu, comme tout écrivain, qu’il m’apportera le succès afin de supporter, demain, de tout recommencer. Mon quotidien se résume donc ces jours ci à promouvoir mon livre, comme on sort un oiseau d’une cage pour le regarder s’envoler … Ce qui est sans doute la phase la plus récréative et la plus légère de l’austère métier d’écrivain.

- Quels sont vos projets d’avenir ?

Arrêter d’écrire pour quelque temps, puisqu’ avec ce livre j’ai tout dit, et que pour avoir d’autres choses à dire demain, il va bien falloir d’abord que je les vive ! Pour vous en dire un peu plus, j’ajouterai que ces choses que j’ai envie de vivre demain, ont sans doute beaucoup à voir avec la politique…

- À tout perdre, Robert serait-il tenté par adhérer au plus minuscule des petits groupuscules républicains ?

Non. Robert, qui a exactement mon âge, a passé l’âge des groupuscules qui ont le charme et les limites de l’adolescence. Robert préférerait, à tout perdre, adhérer à un mouvement d’ampleur nationale qui n’a pas renoncer à sa vision révolutionnaire, et s’efforcer de le changer de l’intérieur. Dans ce but, peut-être vous invitera-t-il d’ailleurs à le rejoindre bientôt…

Vive la France et salut républicain,

Alain SORAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 30 Sep 2006 - 13:33

Rien de surprenant effectivement, d'après ces déclarations, ça ne pouvait que sous entendre ça.

Molodoi a écrit:
Robert préférerait, à tout perdre, adhérer à un mouvement d’ampleur nationale qui n’a pas renoncer à sa vision révolutionnaire, et s’efforcer de le changer de l’intérieur. Dans ce but, peut-être vous invitera-t-il d’ailleurs à le rejoindre bientôt…

Vive la France et salut républicain,

Alain SORAL

S'efforcer de le changer de l'intérieur, c'est quand même ce qu'il dit, donc c'est pour la bonne cause qui se rallie à ce mouvement.

Après il est franc sur le sujet, il n'hésite pas à te le dire si tu lui demandes ^^ faut juste bien le faire et pas lui mettre le couteau facho sur la gorge.

Mais le problème, c'est que le FN a trop une étiquette "facho", donc on peut pas se permettre de dire d'un coup qu'on vote FN sans bien l'expliquer, sinon tu cours droit vers la pendaison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 30 Sep 2006 - 18:53

Outre les clins d'oeil répétés à Le Pen, pour lequel Soral semble avoir de plus en plus de mal à cacher son admiration, le parcours de l'écrivain ne semble plus laisser trop de doute.

On l'a ainsi vu à plusieurs reprises en compagnie d'Emanuel Ratier, figure du journalisme d'extrême-droite, ancien collaborateur de "Minute", fils spirituel d'Henry Coston, célébre activiste d'extrême-droite, fondateur dans les années 30 des "Jeunesses anti-juives" et collaborateur notoire. On retrouve notemment Soral en compagnie de Ratier sur "Radio-Courtoisie".

Où Soral veut-il en venir... L'avenir le dira !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 30 Sep 2006 - 20:27

Joyeux a écrit:
Citation :
Où Soral veut-il en venir... L'avenir le dira !

Je crois qu'il aspire à vivre dans un monde où l'on ne se fait pas tabasser par des groupes d'individus mécontent d'avoir découvert l' existence d'une effervescence neuronale ampli de sincérité.

La question serait plutôt de savoir où est-ce que toi tu veux en venir ? santa


Alors pour évacuer le sujet, je t'affirme que je condamne fermement les agressions dont a été victime Alain Soral. Ceux qui ont commis ces actes des petits voyous, des petits cons qui ne représente qu'eux-mêmes.

Maintenant, on ne peut pas parler de Soral sans parler des idées. Je ne pense pas qu'on soit sur le forum de Lorie. Il va bien falloir parler ici des points de vue exprimés par Soral, ainsi que de ses positionnements.

Quand Soral s'affiche avec des figures bien connues de l'extrême-droite comme Emmanuel Ratier, ça a un sens. On ne peut pas s'en tenir à des formules pompeuses à propos de je ne sais quelle "effervescence neuronale ampli de sincérité..."

Sincère, Alain Soral, il l'est quand il défend le port du voile à l'école sur le site musulman "Oumma.com", ou quand il préface le livre Anne Kling, militante au sein du parti "Alsace D'abord", qui milite contre l'islamisation de la France ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Dim 1 Oct 2006 - 17:08

Joyeux a écrit:
Pour quelqu'un qui n'aime pas Sorale tu le suis à la trace... il a mangé quoi lundi dernier au " p'ti dèj " ? Very Happy

Il est capable d'avoir pris du thé "ET" du café... le salaud ! Mdrrr

C'est comme pour Dieudonné, attaquer des personnes qui n'ont pas la parôles, qui sont menacés et violentés c'est tout de même lâche non ?

Aller, milites avec nous pour qu'ils puissent s'exprimer librement sur une grande chaînes et aller au bout de leur questionnement, au lieu de les cantonner à des " extraits choisis "

Si quelqu'un te pousse à bout, avec tout le côté sournois que cela peut comporter et que tu en viennes à l'insulter...

Il ou Elle peux faire le tour du monde ( n'ayant rien d'autre à faire ) avec l'intention ferme de te faire passer pour un Homme mal élévè, violent et sectaire... ce ne serait pas très " JUSTE " , non ?

D'autant plus que toi tu n'as pas les moyens de faire le tour du monde " médatique " en 24 H, ni de l'attaquer en justice toute les cinq minutes...
Encore une fois tu ne réponds pas sur le fond ! Tu réponds comme une midinette défendant son idole!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Dim 1 Oct 2006 - 19:00

David B. a écrit:

Maintenant, on ne peut pas parler de Soral sans parler des idées. Je ne pense pas qu'on soit sur le forum de Lorie. Il va bien falloir parler ici des points de vue exprimés par Soral, ainsi que de ses positionnements.

Quand Soral s'affiche avec des figures bien connues de l'extrême-droite comme Emmanuel Ratier, ça a un sens. On ne peut pas s'en tenir à des formules pompeuses à propos de je ne sais quelle "effervescence neuronale ampli de sincérité..."

Sincère, Alain Soral, il l'est quand il défend le port du voile à l'école sur le site musulman "Oumma.com", ou quand il préface le livre Anne Kling, militante au sein du parti "Alsace D'abord", qui milite contre l'islamisation de la France ?

Parlons des idées alors.

Alain Soral a bâti ses idées tout d'abord par rapport à certains progressistes marxistes, dont la plupart sont "juifs" (ce qui est un détail inutile, disons le). Il a d'ailleurs été militant du parti communiste fut un temps, et il a pris ses distances par la suite.

Les idées, elles ne viennent forcément pas du même fleuve, on peut prendre des idées dans plusieurs fleuves, aussi différent les uns que les autres. On a le droit d'avoir un panel d'idées qui peut recouvrir à la fois des idées de gauche, de droite, d'extrême droite et d'extrême gauche. Pourquoi dans le cas de l'extrême droite ça devrait être un problème ?

Je peux être pour le voile, et contre la régularisation des sans papiers. Je peux être contre l'islamisation de la France et être pour la régularisation des sans papiers. Je peux prendre des milliers d'exemples.

Le problème de Soral et qui n'en est pas un, c'est qu'il n'est pas rattaché par une idéologie de case. Il réagit en sociologue, il voit la situation, suivant ce qui se passe, comment cela évolue, il analyse, il décrit, il fait parvenir ses réflexions à ceux qui l'écoutent.

Alors forcément, quand Soral dit qu'il est contre la guerre, tout le monde est d'accord et le trouve gentil et intelligent, mais quand il sous entendu qu'il faut voter FN, alors là c'est un méchant anti-sioniste. Et il le sait très bien ça, donc il va pas le dire aussi vivement, mais il le dit, je vois pas où il se cache là dessus, avec un minimum d'attention, on sait ce qui pense.

Le fait qu'une personne te pointe avec un flingue ou non, tu vas pas réagir de la même manière, et tu vas être plus fin, histoire de pas te faire descendre, là c'est exactement pareil.

Il faut arrêter de s'enflammer comme ça, d'avoir des idéologies de case. Il faut savoir qu'on peut aimer deux choses qui ne sont pas de la même famille d'idées.
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 10 Oct 2006 - 1:38

Faut pas reprocher à Soral d'avoir causer à radio Courtoisie!
D'abord cela resulte d'un parcour intelectuel qui l'a vu discuter avec Alain de Benoit dans le magazine "Elements"!
S'etant parfaitement compris entre eux,il a voulu continuer la conversation mais,les radios le boycotant,il n'a plus eu le choix que sur l'unique radio libre de droite qui,en plus,l'a laissée s'exprimer librement sans l'interrompre pendant une heure!
Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deubeule
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 105
Localisation : Noudin-les-Noillaux
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 10 Oct 2006 - 19:26

David B. a écrit:
Vu le sous-entendu, je pense que Soral appellera à voter Le Pen. Ses discussions avec Ratier, ses interventions sur Radio-Courtoisie, ça en fait des indices.

J'aime bien jouer, moi aussi. Laisse-moi jouer avec toi au jeu des indices, que tu as initié :
Donc, tu considères que le fait d'avoir adressé la parole à untel, corroboré par le fait de ne pas avoir fait la fine bouche quant au média interviewant (nonobstant l'absence d'invitations sur les médias con sacrés), constitue un indice de vote "Le Pen".
Du coup, j'hésite quant à l'interprétation des indices que laissent ta phrase citée ci-dessus : mauvaise foi, a priori, astrologie ?


Dernière édition par le Mar 10 Oct 2006 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Lun 6 Nov 2006 - 2:17

Repondez à mon inculture .Oui, celle que j'essaie de combattre, pour arrivez à comprendre ce topic ...

Votez LePen pour montrer son refus du systeme et l'exploitation qui en faite pour une toute petit de la pop, bon ok va pour une oligarchie ^^ !

Mais ce que je ne comprends pas, c'est que vous, d'une certaine maniere, pensez que LePen à un programme valable .
A la rigueur, on peut etre d'accord avec 2,3 idées mais comment adherer au programme de LePen ??.. economie ultra-liberal et j'en passe et des meilleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Lun 6 Nov 2006 - 3:52

L'emmerdant,dans un programme politique,c'est qu'on peut en faire la critique facilement!
Je me souviens des 100 ou 500 propositions du candidat Mittérand en 81...combien en a t-il accomplit?

Ce n'est pas sur les promesses électorales(elles sont rarement tenues) qu'il faut s'interresser mais sur les orientations politiques!

Dans le domaine économique,Le Pen est assez flou car il n'est pas suffisament explicite sur le système Européen qui régit tout!

Sortir de l'Europe est plus ardu que n'importe quelle politique d'immigration où,là,il semble etre le plus volontaire!

Le paradoxe avec lui,c'est qu'il se présente comme un super conservateur...et devra donc conserver ce qui existe,c'est à dire l'euro,Bruxelles...sous peine de devenir révolutionnaire et je suis pas certain que les Français ont envie d'en recommencer une autre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Lun 6 Nov 2006 - 22:42

Je comprends toutes les prises de position de Soral contre les communautarismes, l'immigration, les gay pride, les sionistes, et j'en passe... Je comprends qu'il parle à Radio courtoisie, il a pas une super audience, et il est bon de se faire entendre, quelque soit le moyen.

Mais si lire entre les lignes de Soral ça conduit à se dire qu'il vote Le Pen alors je ne comprends plus...

Moi ce que je vois au delà des piques contre ces communautarismes, c'est quand même un mec profondemment marxiste, avec une forte admiration pour de Gaulle, et profondemment dans la lignée de la France révolutionnaire. Autant dire 3 appartenances idéologiques en totale opposition avec l'extrême-droite, l'Histoire et les débats l'ont démontré.

Même si ce n'est pas un vote de conviction, mais plutôt de provocation de sa part, ça reste un vote, une voix pour Le Pen, une voix pour l'extrême-droite.

Je n'ai pas le temps de me lancer dans une démonstration (peut-être un autre jour) pour expliquer que depuis qu'elle existe, l'extrême-droite a été le parti de l'anti-France, le programme du FN et les déclarations passées de Le Pen nous le démontrent encore.

Bref je veux surtout pas donner des leçons à Soral, mais si c'est vrai, je trouve cela incohérent de sa part, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 7 Nov 2006 - 15:30

Effectivement. Si Soral décide d'appeler à voter Le Pen, on peut se demander ce qu'il a conservé de ses influences marxistes et communistes. Le Pen est un allié des fortunés, un opposant au droit de grève, un ultra libéral sur le plna économique. Question
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 7 Nov 2006 - 16:42

D.Muté a écrit:
Le Pen est un allié des fortunés, un opposant au droit de grève, un ultra libéral sur le plna économique. Question
Oui, mais si certains ne veulent voir en lui que le "héros du peuple", tu ne pourras pas les en empêcher... Le risque étant, en plus, que tu te fasses traiter de partisan de la "gauche caviar donneuse de leçons et ignorant tout de la vie du petit peuple".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 7 Nov 2006 - 17:38

Jean a écrit:
Chevillette a écrit:
Vous me faites peur là, car si Soral se range vraiment derriére Le Pen il cesse d'être intellectuel (cf: sa propre théorie sur le penseur qui n'arrive pas à dissocier la théorie de sa pensée et la réalité de son engagement avec comme exemple Heidegger)., et à ce moment là son analyse de la société n'est plus pertinente! Il aura juste donner du crédit à ses détracteurs....Au lieu d'être un républicain tendance marxiste il deviendra un antisémite tendance revanchard...
Maintenant que Chevènement se présente, les choses vont peut-être se calmer un peu... Et Soral va rentrer au bercail, dans la mesure où il l'a quitté un jour, bien entendu. On ne saura sans doute jamais...

Est-ce cela qu'il attendait? Je le souhaite!

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Jean a écrit:
Si je ne m'abuse, Soral l'a soutenu en 2002...
Oui mais pas en tant qu'acteur...
Jean a écrit:
L'affaire du dérapage étant passée par là, j'ignore si Jean-Pierre serait totalement ravi à l'idée d'un soutien actif de la part de Soral à sa candidature. scratch
Moi, je m'en fous, je crois au pardon républicain ou catholique cheers ( je cherche la merde aux anti-laicards là...!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mar 7 Nov 2006 - 21:02

Si je me mets à la place de Soral je pense qu'il doit trouver Chevènement trop "mou", et quelque part je comprends son envie de plutôt suivre un parti "de masse"...

Après il dit qu'il veut changer le FN de l'intérieur, c'est un projet ambitieux mais j'aimerais connaître sa méthode pour ça :shock:

Et ma critique du choix du FN pour un intellectuel n'a rien de celle de l'étudiant "puceau néobranché" pour reprendre des termes soraliens (personne ne m'en a accusé mais je souhaite lever toute équivoque bounce )

Je ne tomberais pas dans les facilités "FN Facho Nazi" ou je ne sais quoi d'autre, ma critique du FN part vraiment d'un point de vue de patriote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monchieur
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Mer 8 Nov 2006 - 17:10

LE PEN, JEAN-MARIE (1)

La propagande, le courage et la bêtise

1) Je suis socialement de gauche, je suis économi-quement de droite, mais avant tout nationalement de France.
Jean-Marie Le Pen, avril 2002

Notre national-socialisme est le futur de l'Allemagne. Bien que ce futur soit économiquement résolument à droite, nos cœurs resteront à gauche. Mais par-dessus tout, jamais nous n'oublierons que nous sommes allemands.
Adolf Hitler, 29 novembre 1932, discours de
clôture du congrès annuel du NsDAP

2) Hier, jeudi 25 avril, le cabinet d'Henri Emma-nuelli a pris connaissance d'une enquête comman-dée par le gouvernement et réalisée par les Rensei-gnements généraux. Cette enquête crédite Le Pen de 42 % des voix au second tour et n'exclut pas son élection. Elle ne sera pas publiée. Cette information est confirmée par trois des bureaux tests des RG: Nancy, Orléans et Paris. Cette information est confirmée par plusieurs sources à la mairie de Paris.
Faites circuler cette information. Merci.


J'ai reçu ces deux e-mails entre les deux tours, l'un d'un réalisateur de films publicitaires vivant à Hollywood, l'autre d'un photographe de mode.À quoi bon faire remarquer que le 29 novembre 1932 ne correspond pas à un quel-conque congrès du NSDAP, mais à la date de nais-sance de Jacques Chirac !Quant aux 42 % d'intentions de vote, si ce sondage occulte à bel et bien existé, il justifie à lui seul la dissolution de cette Stasi française qu'on appelle "Renseignements généraux".Mais je ne critique pas le côté farce, là n'est pas le sujet, plutôt l'hystérie et l'orchestration de la peur qui sévirent entre les deux tours et qui ne sentaient pas bon la démocratie. Pour tenter de ramener mes camarades à la raison, apaiser un peu ce vent de chiracolâtrie qui, d'un coup, avait vidé les têtes, je rédigeai un petit tract. Je m'apprêtais à le diffuser sur internet, quand un autre de mes vieux amis, antiquaire celui-là dans le VIe arrondissement, m'annonça lors d'un dîner chez Lipp qu'il songeait à créer un collec-tif pour pousser les marchands d'art de gauche (sic) à voter Jacques Chirac.Il avait l'air si content, lui l'ancien broc soixante-huitard enrichi, de pouvoir enfin voter à droite que je n'ai pas voulu gâcher sa joie, et ce petit texte je l'ai gardé pour moi. Lecteur, le voici :

Pensez-vous sérieusement que Le Pen envisage de réarmer pour envahir la Pologne? Pensez-vous qu'il en aurait seulement les moyens? Pensez-vous que si, par miracle, l'aventurier Le Pen gagnait les élections sur un ras-le-bol populaire généralisé qui n'a rien à voir avec le fascisme, le "Front libéral" déchaîné se comporterait autrement qu'avec le FIS en Algérie, lorsque ce mouvement du refus gagna le pouvoir par les urnes et que l'armée rétablit la démocratie par la force?Pensez-vous que cette élection à candidat unique - puisqu'il est OBLIGATOIRE de voter Chirac soit la démocratie ?Pensez-vous que tous ces petits merdeux - lycéens lobotomisés (Jean, chevillette ?...), apprenties pétasses, futurs lofteurs, délinquants z'y va que le pouvoir envoie manifester dans la rue, quand ils devraient étudier à l'école, incarnent la liberté, l'intelligence et le progressisme? Pensez-vous que le Français sur trois: ouvrier, artisan, patron de PME, petit vieux apeuré par les dérives du monde actuel... qui, malgré un terrorisme médiatico-intellectuel sans précédent, osera quand même voter Le Pen au deuxième tour, incarne l'abrutissement et la soumission au totalitarisme? Pensez-vous tout simplement que VOUS PENSEZ en véhiculant ces manipulations d'une naïveté confondante d'étudiant puceau qui croit pouvoir comparer l'Allemagne à la France, l'Europe du traité de Versailles à l'Europe du traité de Maastricht ? Aujourd'hui, compte tenu des forces en présence et de l'idéologie dominante, quel est le vote transgressif, libertaire?
Quel est le vote qui demande le plus de courage individuel? Celui qui peut coûter le plus cher dans le petit milieu des tartuffes de gauche et des enculés mondains qui ne jurent que par la mode et la jet-set ? Le minimum de décence lorsqu'on a renoncé à avoir des idées - et qui plus est des idées de gauche - pour ne pas risquer de s'interdire la rente des petits métiers paraartistiques, c'est de ne pas simuler l'héroisme en se ventant d'aller voter Chirac avec Jean-François Kahn au côté de Pierre Arditi !


Écrit à chaud il y a presque un an et encore assumé aujourd'hui.

Alain Soral
Socrate à St-Tropez, p.134 à 137
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Jeu 9 Nov 2006 - 0:01

C'etait aussi "courageux" de voter Chirac en mai 2002 dans les beaux quartiers que de se croire "héroïque",20 ans plus tôt, en fustigant le régime de Pinochet ...à 1200 kms de Santiago!!!

(d'après P.Desproges)


Quand les jeux sont déjà fait, il ne reste plus que la pose et les apparences pour décrocher son certificat de bon citoyen!!! :joker:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Jeu 9 Nov 2006 - 12:15

Je n'étais plus lycéen depuis longtemps entre les deux tours, Very Happy mais j'ai également vécu les manifs anti Le Pen avec beaucoup d'interrogations. Cette manière qu'ont eu les jeunes de reprocher au peuple d'avoir créé cette situation - alors que certains reconnaissaient eux-même qu'ils n'avaient pas voté et qu'ils ne se mobilisaient pas forcément d'ordinaire ! - me semblaient en décalage avec le message d'angoisse adressé justement par le peuple à l'occasion de ce scrutin. Le grand message populaire était surtout dans l'abstention, la claque prise par la gauche et le vote Le Pen.
Revenir en haut Aller en bas
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Jeu 9 Nov 2006 - 15:32

Pourquoi Soral devrait rallier le "Ché" ?
Celui ci fait une campagne de trop...
Son optique est probablement de négocier son entrée dans un gouvernement de "gauche" après une éventuelle victoire du P"S". Il se ralliera surement au candidat social démocrate avant de vraiment débuter sa campagne. Il sait de toute manière qu'il n'a pas les moyens de mener campagne ( feu le MDC n'est plus qu'une coquille vite) et d'avoir les signatures ( veto et pressions du PS sur les maires).

En 2002, le MDC avait mener une campagne ouverte. Le programme de Chevènement n'était pas mauvais et le score final encourageant ( + de 5 % c'est déjà un bon départ). Mais il n'a rien fait de cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
abdelgeorge
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 39
Localisation : Thaïlande
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 7:07

Pour une vrai révolution ...
http://www.dailymotion.com/abdelalain/video/xmd03_2007-ou-on-ne-vous-attend-pas
Y a plus rien à perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 13:53

David B. a écrit:
Vu le sous-entendu, je pense que Soral appellera à voter Le Pen. Ses discussions avec Ratier, ses interventions sur Radio-Courtoisie, ça en fait des indices. C'est assez évident, et logique vu l'évolution de son parcours. Ce que je lui reproche, c'est de ne pas être plus franc à ce sujet. Lui qui prétend tout assumer !

Ah j'aimerais être aussi sûre que toi!

Mon rêve est que Soral ET Dieudonné appellent à voter Le Pen en 2007. Ces deux là qui ont vécu la même diabolisation que lui ont bien dû comprendre que Le Pen n'est pas le méchant dictateur que les médias présentent, les mêmes médias qui les ont traîné dans la boue de manière injuste.

C'est juste un espoir..
Revenir en haut Aller en bas
abdelgeorge
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 39
Localisation : Thaïlande
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 16:09

<object><param></param><param></param></object>
2007 où on ne vous attend pas.
envoy&eacute; par abdelalain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 18:43

Sans déconner, qu'est ce qui vous séduit chez Le Pen ?

Qu'il soit diabolisé oui peut-être, en même temps il cherche sans cesse à l'être, vous croyez qu'un Le Pen admis par l'intelligentsia ferait autant de voix aux élections ?

Il faut voter en ayant à l'esprit "quel candidat peut le mieux redresser la France?"

Et Le Pen redresser la France... :shock:

On peut résumer le programme du FN en trois points :
- Une conception ultralibérale du développement économique, avec un Etat minimum, la société est réduite à la juxtaposition des intérêts particuliers.

-Un protectionnisme maladif, en gros et pour exagérer (un peu) rien n'entre ni ne sort

- Une France fantasmée, une ethnicisation de l'identité nationale


Voilà le squelette du programme du FN, à savoir une complète négation des valeurs de la Révolution Française. Il est intéressant à ce propos de voir que les termes "égalité et "laïcité" sont absents dans le programme du FN, étrange pour un parti qui prétend combattre pour la République.

Etrange non en fait, car le FN base le concept de citoyenneté non sur l'égalité, mais bien sur les privilèges... Là encore on est loin de la Révolution Française et de l'égalité en droits il me semble...
La laïcité ensuite, on ne la voit pas plus, mais là non plus ça n'est pas étonnant quand on gratte un peu : la vision de la France est tellement fantasmée, notamment par rapport au baptême de Clovis, ou encore l'épopée Jeanne d'Arc, "le monde a besoin pour ne pas s'enfoncer dans des ténèbres sans retour, que soit gardée, vivante et ferme, la mémoire de l'Incarnation" (p8 du programme).

A ce propos on peut s'étonner de la vision de l'Islam de Jean-Marie Le Pen :" plus qu'une simple croyance, c'est une théocratie qui est à la fois religion, Etat et système de gouvernement". Ou là encore on ne s'étonne pas, la vision du monde de le Pen est basée sur une concurrence de théocratie, la sienne étant d'ordre mystico-romantico-catholique...


Bref quand on est un honnête républicain, peut-on vraiment voter FN ?

Je vous laisse le soin de répondre à la question, mais pour moi il n'y a pas de doute possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 20:58

L'égalité de tous, moi je n'y crois pas où du moins je n'y crois plus.

Les valeurs ont un sens lorsqu'elle s'inscrive dans le réel.

Les valeurs de la république n'éxistent pas, c'est du quasi religieux saupoudré de valeur Christique à l'utopie fédératrice.

Je préfére un type qui dévoile son racisme plutôt qu'un sournois qui prétend le contraire tout en l'étant.

Les dirigeants actuel méprisent le peuple en les traîtant comme des chiots, pas un n'affronte la vérité, tous la détourne jugeant le peuple innapte à comprendre sans compter les salauds qui manipulent par fourberie pour le compte d'intérêt privés.

Beaucoup de gens n'ont plus goût à la vie, donc encore une fois parler d'un danger Le Pen n'a pas de sens, enfin si, ça en a un pour ceux pour qui " LA VIE EST BELLE " mais sont-ils si nombreux en France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Série d'entretiens   Sam 11 Nov 2006 - 22:09

Citoyen a écrit:
Sans déconner, qu'est ce qui vous séduit chez Le Pen ?

Sa capacité "prophétique" (il prévoit "bien" rien de magique là dedans hein). Sa fidélité à ses idées, sa pugnacité face à l'adversité. une certaine honnêteté intellectuelle qui me fait croire qu'il fera ce qu'il dit

Citoyen a écrit:
Qu'il soit diabolisé oui peut-être, en même temps il cherche sans cesse à l'être, vous croyez qu'un Le Pen admis par l'intelligentsia ferait autant de voix aux élections ?

à mon avis, sans la diabolisation il serait déjà président..


Citoyen a écrit:
Il faut voter en ayant à l'esprit "quel candidat peut le mieux redresser la France?"

Et Le Pen redresser la France... :shock:

Pourtant je pense que c'est le seul à pouvoir le faire. Lui en a au moins la volonté


Citoyen a écrit:
On peut résumer le programme du FN en trois points :
- Une conception ultralibérale du développement économique, avec un Etat minimum, la société est réduite à la juxtaposition des intérêts particuliers.

-Un protectionnisme maladif, en gros et pour exagérer (un peu) rien n'entre ni ne sort

- Une France fantasmée, une ethnicisation de l'identité nationale
On ne peut pas résumer le programme du FN en 3 points:
http://www.frontnational.com/doc_programme.php

économiquement, rien à voir avec l'utralibéralisme. Au contraire puisqu'il s'agit de rétablir l'autorité de l'Etat dans un certain nombre de domaines régaliens.
Protectionnisme sain plutôt que maladif je dirais..
"l'ethnicisation" fait partie des nouveaux gros mensonges de la diabolisation. Avant on disait aussi épuration ethnique, mais les médias ont dû considérer que la ficelle était un peu grosse.
En plus que veut dire "ethnicisation" alors que les antillais sont si nombreux à voter pour ce parti?
Par contre on devrait plutôt parler d'un retour à la citoyenneté sans communautarisme.


Citoyen a écrit:
Voilà le squelette du programme du FN, à savoir une complète négation des valeurs de la Révolution Française. Il est intéressant à ce propos de voir que les termes "égalité et "laïcité" sont absents dans le programme du FN, étrange pour un parti qui prétend combattre pour la République.
tu n'as rien montré du tout. Tu tires des conclusions à partir d'un postulat simpliste et faux.
Là encore, en luttant contre les communautarismes, le FN est au contraire le dernier héritier des valeurs d'égalité républicaines, bafouée par exemple par "la parité" ou les "discriminations positives".
Sinon, tu as l'adresse du programme, tu peux aller vérifier toi même si ces mots y sont..

Citoyen a écrit:
Etrange non en fait, car le FN base le concept de citoyenneté non sur l'égalité, mais bien sur les privilèges... Là encore on est loin de la Révolution Française et de l'égalité en droits il me semble...
Moi il me semble que tu es en plein délire. Sur quoi t'appuies tu pour affirmer de pareilles sornettes sur les "privilèges"? regarde la réalité, c'est aujourd'hui les privilèges éthno-religieux..


Citoyen a écrit:
La laïcité ensuite, on ne la voit pas plus, mais là non plus ça n'est pas étonnant quand on gratte un peu : la vision de la France est tellement fantasmée, notamment par rapport au baptême de Clovis, ou encore l'épopée Jeanne d'Arc, "le monde a besoin pour ne pas s'enfoncer dans des ténèbres sans retour, que soit gardée, vivante et ferme, la mémoire de l'Incarnation" (p8 du programme).

La laïcité c'est juste de tenir la religion dans le domaine privé. Vu comment poussent les mosquées, avec la complicité des élus, c'est un peu fort de café d'accuser le FN de n'être pas assez laïc! C'est aujourd'hui qu'il se pose le problème de laïcité, avec l'Islam, pas avec le FN.

Citoyen a écrit:
A ce propos on peut s'étonner de la vision de l'Islam de Jean-Marie Le Pen :" plus qu'une simple croyance, c'est une théocratie qui est à la fois religion, Etat et système de gouvernement". Ou là encore on ne s'étonne pas, la vision du monde de le Pen est basée sur une concurrence de théocratie, la sienne étant d'ordre mystico-romantico-catholique...

Pour comprendre que l'Islam est à la fois doctrine religieuse ET politique (qui prétend s'appliquer même aux non-musulmans), il faudrait déjà avoir lu le coran et s'intéresser à la situation politique des pays musulmans.. Ta phrase montre que tu ne connais pas les bases même de l'Islam.



Citoyen a écrit:
Bref quand on est un honnête républicain, peut-on vraiment voter FN ?
c'est même le seul choix qui reste si on est honnête..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Série d'entretiens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Série d'entretiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entretiens d'orientation en 1ère.
» Entretiens individuels à Paris sur les manuels de 2nde.
» Mise en place des entretiens individuels repoussée au 1er janvier 2013
» Entretiens "Pacte de carrière" : les textes officiels
» participation des profs aux entretiens de recrutement ECLAIR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: