LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je bouge la tête comme un Kenyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zatopek
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 299
Age : 47
Localisation : Saone-et-Loire
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Je bouge la tête comme un Kenyan   Ven 15 Fév 2008 - 12:20

...bon les gros !...un peu de sport ne vous ferait pas de mal...vous les ouaibe addict qui investissez dans l'athérosclérose...j'ai un sujet pour vous. Il a été pêché dans la revue relativement sérieuse Sport et Vie (Novembre-Décembre 2004).
Le jogging occulaire est réalisable même pour les moins endurants :

"Toutes ces études sur les gènes et les possibilités qui nous sont offertes d'activer ou au contraire d'inhiber leur expression reposent, chacune à leur manière, la question centrale du déterminisme.
En clair : les champions naissent-ils champions ou bien se construisent-ils un corps d'athlète au fur et à mesure des entrainements ? Cette question ne date pas d'hier. Elle a souvent été posée pour tenter d'expliquer la suprématie des coureurs d'Afrique orientale. Difficile effectivement de ne pas voir des influences génétiques là-dessous ! D'autant que ces champions proviennent chaque fois d'aires géographiques relativement restreintes à l'échelle de leur pays. Au Kenya par exemple, la plupart des coureurs appartiennent à la tribu des Kalenjin dans la fameuse vallée du Rift. Depuis des années, des scientifiques cherchent désespérément à comprendre les raisons de leur prédominance dans les épreuves d'athlétisme. Les théories abondent : adaptation à l'altitude, régime à base de mais, éducation, entrainement. La question passionne Bengt Saltin, chercheur au centre de recherche sur le muscle à Copenhague. Depuis plus de 15 ans, il analyse les différentes hypothèses...et les détruits les unes après les autres ! Non, l'altitude ne joue pas ce rôle prépondérant qu'on lui accorde, dans la mesure où aucune différence de consommation d'oxygène ne peut être relevée entre, par exemple, les champions kenyans et scandinaves. La diététique ne semble pas non plus constituer une bonne piste, sinon pour souligner que le régime kenyan se révèle très faible en acides aminés et en vitamines, ce que l'on peut difficilement considérer comme un avantage.
L'hypothèse des gamins habitués à courir plusieurs dizaines de kilomètres dès leur plus jeune âge a également été éliminée : selon une étude, les enfants danois ne sont pas moins actifs que leurs pairs kenyans. Enfin, il paraît très difficile de penser que le secret réside dans des méthodes coaching qui n'auraient encore jamais été appliquées ailleurs. Les recherches se poursuivent. Selon un article publié cet été dans SCIENCE, la clé du mystère résiderait dans la capacité des Kalenjin à résister à la fatigue. Ils produiraient moins de lactates que leurs homologues européens. A consommation d'oxygène égale, ils jouiraient aussi d'un rendement plus efficace (+10%) ce qui, selon Saltin, s'expliquerait par une répartition plus avantageuse du poids corporel. Son équipe a en effet trouvé que les mollets des kenyans étaient en moyenne 400 grammes plus légers que ceux des danois. Or, on sait qu'un poids de 50 grammes en plus dans les chevilles se traduit par une élévation de la consommation d'oxygène de 1%. Ces 400 grammes feraient donc une différence de 8% ! Les chercheurs danois ont également remarqué que les coureurs kenyans possédaient une plus grande concentration d'enzymes oxydatives et une meilleure capacité à utiliser les graisses. Pour Saltin, la cause serait génétique. Déjà, une équipe écossaise a prélevé l'ADN de plus de 500 athlètes kenyans et éthiopiens et a pu démontrer que, sur le gène ACE (*), la prévalence de l'allèle l était plus importante que dans la population éthiopienne.(...).

(*) Le gène ACE code pour l'enzyme de conversion de l'angiotensine. Il existe différentes variantes et plusieurs études ont montré que sa forme la moins active (allèle l) était associées à de meilleures performances d'endurance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   Ven 18 Avr 2008 - 16:26

Ce qui me fait rire dans ce genre d'étude (on pourrait se poser la question éthique de l'étude scientifique des populations), c'est qu'ils comparent deux extrèmes : les Danois, les Kalenjins du Kénya.

Je ne comprend pas pourquoi ils n'ont pas pas compare cette ethnie, à une ethnie de pigmée de l'afrique occidentale...

Certes les chercheurs sont daniois mais bon, on ne peut pas dire qu'ils font preuve d'une grande imagination.

Citation :
L'hypothèse des gamins habitués à courir plusieurs dizaines de kilomètres dès leur plus jeune âge a également été éliminée : selon une étude, les enfants danois ne sont pas moins actifs que leurs pairs kenyans.

L'argument est sensiblement mauvais, comment comparer une activité essentiellement en milieu urbain dans un pays enneigé une bonne partie de l'année contre une activité en pays tropical...

A quand une étude comparative des résultats en ski des savoyards contre les résultats en voile des bretons ?

Pour l'hypothèse génétique, c'est probablement vrai, il y a une tribu d'amérindien qui stocke particulièrement bien les graisses. Ils sont limite * anorexiques au sud de la frontière USA mexique et obèses au nord...

* PRESQUE.
Jul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   Ven 18 Avr 2008 - 19:59

Pourquoi c'est qu'on a viré mes commentaires sur ce fil ?

C'est pas moi.
Jul.

Pas moi non plus, tu pourrais les reposter ?
Nada


Pas la peine. En gros, je disais la même chose que le Bordelleur.


Dernière édition par MAGGLE le Sam 19 Avr 2008 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick122
Courtisan du Néant
Courtisan du Néant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 523
Localisation : Paris XXIème
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   Sam 19 Avr 2008 - 0:14

C'est encore moins moi !!

Condoléances toutefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zatopek
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 299
Age : 47
Localisation : Saone-et-Loire
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   Sam 19 Avr 2008 - 8:43

zatopek a écrit:
...je ne résiste pas (hahaha) à vous faire part de la réflexion de Bruce Tulloh (que tout le monde connait)...(donc je ne le présenterais pas)...(si ?)...(Bruce est une ancienne gloire du demi-fond britannique dans les années 60)...qui, un jour, en enfilant son short mauve et gris à rayure (piaf pour Jul : je ne colle pas de s à rayure car il n'en avait qu'une), a déclaré :
Papy

"Seul le développement économique du Kenya nous permettra de rivaliser avec les Africains de l'Est. Quand ceux-ci posséderont des voitures et des téléviseurs, ils seront à la portée des blancs". Jap

Idea ...conclusion provisoire..: les émeutes de la faim sont favorables à la perpétuation de la domination kényane en fond et demi-fond...

...étonnant non ?...

ps : j'aime me citer


Dernière édition par zatopek le Sam 19 Avr 2008 - 8:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   Lun 18 Aoû 2008 - 14:13

Citation :
L’Ethiopien Kenenisa Bekele a conservé son titre de Champion Olympique du 10.000 m en 27 minutes, 01 seconde et 17 centièmes. Il s’est imposé devant son compatriote Sileshi Sihine et le Kényan Micah Kogo et établit un nouveau record des Jeux.


La course a démarré sur un rythme habituel pour la discipline. Bekele restait en embuscade tandis que son compatriote Haile Gebreselassie contrôlait. Les Kenyans restaient au contact. Bekele semblait surtout se méfier d’un autre Ethiopien, Sileshi Sihine, se retournant régulièrement pour voir la position de ce dernier.

A l’amorce du dernier tour, Bekele attaquait subitement. Les Kenyans lâchaient prise. Seul Sihine maintenait la pression. Mais à 200 mètres de l’arrivée, le leader de la spécialité augmentait encore le rythme, laissant sur place son concurrent pour aller s’imposer encore une fois. Double champion olympique du 10.000 m, en 1996 à Atlanta et 2000 à Sydney, l’Ethiopien Hailé Gebreselassie a terminé à la sixième place.


Il faut maintenant tout revoir : si maintenant les éthiopiens courrent plus vite que les kenyans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je bouge la tête comme un Kenyan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je bouge la tête comme un Kenyan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» manger "comme une grande"!
» comme des bulles d'air au niveau du coeur
» Vivre comme un roi
» Comme Jésus est beau dans l’Eucharistie !
» 2008: Le 30/08 vers 22h00 - étoile qui bouge en zig zag à St-Côme - (Canada)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: QUAI DES BRUMES :: Sirop Sport-
Sauter vers: