LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MC SORAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sylvain
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Mer 28 Mar 2007 - 10:22

Le film de Soral est très bon sur le fond , mais sur la forme , ca ne va pas du tout. Et je ne suis pas vraiment d'accord avec vous , je trouve Taghmaoui meilleur que Dutronc dans ce film. Taghmaoui a l'air plus a l'aise alors qu'on a l'impression que Dutronc a avalé un balais dans ce film. Il y a quand meme des scènes très marrantes. A mon avis Soral a voulu faire un petit film simple , drole et sans pretention. Il se reclame plus de Joel Seria que de Truffaut (heuresement!) , faut pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MC SORAL   Mer 28 Mar 2007 - 22:33

Sylvain a écrit:
LTaghmaoui a l'air plus a l'aise alors qu'on a l'impression que Dutronc a avalé un balais dans ce film.

Ben c'est le scénario qui veut ça, non ?
Le dragueur expérimenté contre l'étudiant timide...
Revenir en haut Aller en bas
Nayssa
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Ven 30 Mar 2007 - 18:52

<object><param></param><param></param></object>
Soral
envoy&eacute; par DARKPLANNEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Ven 30 Mar 2007 - 23:01

J'ai trouvé que Soral s'en etait bien sorti compte tenu des moyens mis à sa disposition et de son expérience cinématographique!

Le message est passé...sans efets spéciaux!

Je crois que le personnage de mentor de Dutronc fils a bel et bien exister!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Dim 1 Avr 2007 - 23:02

Invité a écrit:
J'aimerais que me soit scanné (c'est moins chiant) ou écrite (appel aux no-lifes) la liste de « que sais-je » et de lectures conseillées à la toute fin du livre « Sociologie du Dragueur » et/ou des autres livres de Soral si tel est le cas (je n'en avait pas vu à la fin de 'Jour et la Nuit' et de 'Misères du Désir'). Malheureusement ma Sociologie du Dragueur a été piquée par une de mes anciennes conquêtes pseudo-intello, et vous imaginez la difficulté à trouver des livres de Soral au Québec et surtout les prix [la version 'en poche' de Sociologie n'est jamais sortit ici à ce que je sache et je dois donc me recoltiner le 25 euros]... voilà le comment du pourquoi...

http://img116.imageshack.us/img116/2565/1000002hd5.jpg
http://img116.imageshack.us/img116/6516/1000003pk5.jpg
http://img501.imageshack.us/img501/3286/1000004wm1.jpg

de rien king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smersh
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Localisation : Quelque part entre Pyongyang et Natanz
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Gollnisch défend Soral sur Frankreich Kultur   Lun 2 Avr 2007 - 18:53

Dans une émission radio sur Frankreich Kultur, Gollnish a défendu Alain Soral et Dieudonné que l'un de ses contradicteurs qualifiait d'antisémites...

Ecoutez et vous constaterez les clichés et la mauvaise foi des intervenants. Et quand Gollnisch apporte des arguments plaidant en sa faveur, on change directement de sujet...

http://www.frontnational.com/multimedia_radios_detail.php?id=69
Jour J -22...
Vivement le débarquement des Forces Françaises Libres ... Ruse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smersh
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Localisation : Quelque part entre Pyongyang et Natanz
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Besancenot a perdu au 2e tour !   Mer 4 Avr 2007 - 22:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viscard
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Mer 4 Avr 2007 - 22:50

Ah ah, c'est très très bon. Et t'as la même avec la victoire de Jean Marie ? Qui sont tous ces gus qui présentent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Jeu 5 Avr 2007 - 10:59

Putain, n'importe quoi, il ferait vraiment n'importe quoi pour se faire remarquer...
(je parle de Bruno Mazure, hein...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Marcel Yéti
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 38
Localisation : Paris 20e
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Jeu 5 Avr 2007 - 11:13

milla a écrit:
Putain, n'importe quoi, il ferait vraiment n'importe quoi pour se faire remarquer...
(je parle de Bruno Mazure, hein...)
C'est pas de lui. N'importe qui peut se fabriquer cette video avec le candidat de son choix ("créez une video", tu choisis une photo et tu tappes un nom). C'est ainsi que j'ai des videos de mon chat président, de mon beauf président et même de mon slip. Tu peux t'en faire une avec Jim Morrison ou Adolf Hitler si tu veux.

Touches pas à mon Soral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: MC SORAL   Dim 8 Avr 2007 - 0:51

CAMARADE SORAL...!La révolution est déjà là!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortolan
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : Bourgogne (Saône-et-Loire)
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Les libéraux s'en prennent à Soral !   Dim 13 Mai 2007 - 13:00

Les charmants humoristes néo-libéraux et busho-sionistes de la BAF (Brigade de l'Argent des Français) ont voulu promouvoir leur théorie au FN et ont trouvé _ entre autres ! _ Soral sur leur route. Voici ce que ça donne : http://labaf.blogspot.com/2007/04/juste-avant-le-premier-tour-la-baf.php#links


Dernière édition par le Jeu 17 Mai 2007 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: MC SORAL   Lun 14 Mai 2007 - 0:46

Sebsebforce a écrit:
Soral 1-Actup 0

lien

bounce Bientôt sur le site de l'intéressé je suppose....

Ils se sont bien fait enculés et pour une fois ils n'ont surement pas du apprécier.. Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Vous savez ce qu'il manque a tous ca ?   Lun 14 Mai 2007 - 4:32

<object><param></param><param></param></object>
Scandale à SciencesPo - Alain soral
Uploaded by neverseen


Une emeute ... Que quelqu'un foute un enorme coups de pied au directeur et le tabasse, que " l'assistant qui assiste " avec sa tete a claque se prenne une enorme baffe, que 100 types sur-exités lancent tous ce qu'ils trouvent sur les flics ces enculés, cette flicaille debraillé consciente de son metier de salopard, qu'ils se fasse eclater la gueule jusqu-a l'os, que les emeutiers tiennent le salon pendant 2 heures en sacageant tous gratuitement. Que quelqu'un foute le feu au batiment meme. Ca n'aurait pas était justice ?

Juste un rappel de cette incroyable episode, filmé intentionellement ou non par Soral quel importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: MC SORAL   Lun 14 Mai 2007 - 8:26

Tu vas te faire des potes, à parler des flics comme ça toi. Tu crois peut-être qu'ils n'ont pas conscience de n'être que des clebs à la solde d'un pouvoir corrompu?
Pour le reste c'est marrant, tu décris le jeu State Of Emergency...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MC SORAL   Lun 14 Mai 2007 - 17:26

C'est ridicule, le débat sur libéralisme et protectionnisme est un faux débat (*). Il y a fort à parier par ailleurs que les barrières protectionnistes vont remonter d'ici peu. Une pensée réductrice (qui a fait si mal au FMI) cède la place au pragmatisme (je me permets ici de saluer l'arrivée au pouvoir d'un président de la République non dogmatique). Vive la Realpolitik !

* : Je ne m'étends pas parce qu'une littérature de qualité abonde à ce sujet. Je suis dans le fond assez d'accord avec ce que dit Soral dans la vidéo. Le "marché" est un outil de raisonnement dont l'utilité n'est pas à contester, mais ça n'est qu'un outil. Pour s'en convaincre (et non s'en persuader), on peut se reporter aux travaux de Joseph Stiglitz sur les imperfections du marché et à ses critiques du FMI. Quant à la perspective historique si l'on en souhaite une, songeons à la position d'Adam Smith à l'égard des actes de navigation.

Le débat sur le libéralisme et le protectionnisme est un faux débat parce qu'il n'y a pas de règle générale. Il n'y a en fait pas un débat mais une infinité de débats qui doivent être abordés sans passion et sans dogmatisme.
Revenir en haut Aller en bas
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 38
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Marx contre Soral II - DROIT DE REPONSE   Lun 18 Juin 2007 - 6:40


Droit de réponse…


Dans son numéro de mai, le magazine nationaliste Choc du mois a publié une tribune libre intitulée « Marx contre Soral », signée d’un certain Daniel Cosculluela. Une tribune à charge, particulièrement agressive, faible et mensongère à laquelle, encouragé par Choc du mois en la personne de son rédacteur en chef, j’ai répondu par un petit papier intitulé : « Marxisme, pédagogie, honneur et charlatanisme… ».

Or, malgré la promesse de monsieur Loutfallah (dit Larebière), rédacteur en chef dudit magazine, de passer mon article s’il ne dépassait pas 5000 signes (soit moins de la moitié de celui de mon agresseur), le levantin au pseudonyme vieille France refusa finalement de le passer tout net, sous prétexte qu’il contiendrait des attaques personnelles contre l’obscur Cosculluela ; attaques personnelles susceptibles, aux dires de monsieur Loutfallah (dit Larebière), de lui attirer des ennuis avec la justice, lui qui aurait déjà maille à partir avec elle pour des histoires de mœurs…

N’entendant rien, et ne voulant rien entendre à toutes ces simagrées parfaitement hors sujet, je prends donc la décision de laisser le lecteur seul juge, en publiant sur mon site internet - ainsi que sur quelques sites amis - l’article faible et ennuyeux de monsieur Cosculluela, suivi de la réponse qui aurait dû paraître, si monsieur Loutfallah avait tenu les promesses de monsieur Larebière, dans le numéro de juin de Choc du mois…

Bonne lecture !

Alain SORAL



(Le Choc de mois, Mai 2007, n°12, pages 26-27)
TRIBUNE LIBRE : Marx contre Soral

Voici quelques années, nous fûmes quelques-uns, militants de l’ultra-gauche marxiste libertaire (laquelle n’a rien à voir avec ce que nous appelions l’extrême gauche du capital, c’est-à-dire les réformateurs de la misère, pantins dérisoires d’une agitation sénile) à faire le choix d’un appui circonstanciel à la droite nationale; les misons en étaient simples.
Dans l’analyse de l’antagonisme des rapports sociaux entre prolétariat et capital, il nous était apparu que celui-là était vaincu et avait quitté la scène de l’histoire depuis quelques décennies. Celle-ci désormais était occupée par le seul capital exerçant sa domination totalitaire sur le monde. Ce capitalisme universel et anonyme, non réductible à ses formes anciennes : la petite et moyenne entreprise, le patron de droit divin, etc. se devait pour parachever son triomphe de détruire et d’éradiquer les anciennes formes sociales entravant son expansion. Pour être conforme à son être illimité, il se devait de balayer ce qui subsistait d’un passé révolu les Etats-nations, la famille, l’ethnie, les coutumes et tout ce qui différencie et singularise. Exit donc les codes, les règles et les valeurs qui repèrent et séparent. Tout devait se fondre dans le marché unique peuplé de consommateurs de produits et d’images identiques dans leur essence et semblables dans leurs apparences.

Par voie de conséquence il nous apparaissait que les ultimes défenseurs du monde ancien, des structures traditionnelles, étaient nos alliés naturels dans la révolte contre la déshumanisation et la nécessaire révolution/réaction contre ce monde sans âme. Et sur le terrain politique, le Front national, parti des révoltes et colères coalisées, porte-voix du sanglot de l’homme blanc désespéré devoir sa terre et son monde menacés dans leurs identités mêmes, devenait une force à soutenir logiquement. Nous n’avions rien de commun avec ceux,gauchistes décomposés et autres maquignons de la misère et artisans du désastre rechapé, qui voyaient par exemple dans le mouvement de Mai 1968 une révolution moderne. Celui-ci n’était pour nous qu’un manoeuvre du Léviathan capitaliste manoeuvrant une jeunesse déboussolée pour servir ses propres intérêts.

Nous n’avons cependant jamais été dupe que ce conglomérat de courants et sensibilités diverses constituant «le mouvement national n’avait ni projet ni programme cohérents. La démarche du Front dans le domaine si fondamental de la question sociale ne s’appuyait à nos yeux sur aucun principe. Elle était chaotique et circonstancielle au mieux, inexistante au pire. Certains mêmes affirmaient que la question sociale ne se posait plus, ne différenciant aucunement les intérêts contradictoires des couches ou catégories sociales en Europe et dans le monde. Les mouvements du capital, ses manoeuvres, son polymorphisme ne faisaient l’objet que de très rares analyses isolées dans ces milieux.

Et sur le plan politique, la traduction variait du reaganisme débridé au corporatisme poujadiste en passant par le protectionnisme. C’était tout et n’importe quoi au gré des circonstances et de celui, ou ceux, qui avaient l’oreille provisoire du Chef. Mais nous n’avions rien vu. N’ayant aucune foi en la réincarnation, il nous a fallu admettre cependant que Marx était revenu parmi nous en la personne d’Alain Soral, qui, faisant parler son avatar, décrétait que celui-ci revenait parmi nous et adhérait au Front (sans doute en devenant un militant de base) et voterait pour Jean-Marie Le Pen. Le temps lui a sans doute manqué pour dire ce que ferait Engels et s’il adhérerait à la DVU ou au NPD...

Armé donc de la sociologie marxiste (sic), Soral se proposait d’équiper le Front théoriquement et de muscler son discours à l’intention « des larges masses ». Rien de plus simple en fait que de vendre au national ébaubi les recettes apprises à l’école (s cadres du PCF. Rares dans le milieu en question sont ceux qui ont lu Marx, au- delà peut-être du Manifeste du Parti communiste, et plus rares encore ceux qui le comprennent.
Il ne s’agit pas bien évidemment mais cela va mieux en le disant, de mettre en cause la culture d’Alain Soral, sa sincérité et la force de ses convictions, il s’agit d dire que Soral n’a rien compris au marxisme dans lequel il voit une sociologie là où Marx (dans les Grundrisse par exemple voyait un programme pour l’espèce humaine. Soral réduit le marxisme à un supermarché sans caisse où l’on fait ses courses au gré de ses besoins. Le marxisme a toujours été défini par les marxistes comme un ensemble théorique compact et invariant Alain Soral le réduit à un catalogue où l’on coche les produits dont on a besoin.

Et de ce fait il ne peut se livrer à une analyse marxiste des rapports sociaux. Il ne pose pas la question fondamentale du type de rapport social qu’une société se propose d’instaurer comme fondement de son existence et il ne propose aucune analyse véritable du chaos produit par la « grande névrose» capitaliste et moderniste. Son apport au Front est de ce fait insignifiant voire débilitant. Ce n’est plus Marx mais Marchais parlant des pauvres qui ont raison de se révolter contre les riches.

La dimension ethnique que Marx et Engels n’ont jamais ignorée, même s’ils ont voulu la dépasser, est niée dans une explication vaseuse sur une banlieue en flammes parce qu’habitée par des miséreux. La fonction des syndicats comme force de médiation et d’intégration des révoltes au profit de la fraction de gauche du capital n’est même pas évoquée. L’analyse de la gauche, et de son programme, et de ses objectifs, comme fraction capitaliste d’Etat, c’est-à-dire prônant une intégration des pro1étaires , est ignorée. Le principe par lequel le capital a triomphé de ses oppositions désintégratrices, à savoir la formation d’un Etat dispensateur de droits conduisant à une sécurité sociale, garantie d’une paix civile, n’est même pas évoqué.

Tout cela se fond dès lors en une bouillie à base de symboles crétins, Valmy et la Révolution française, dont Marx disait qu’elle n’avait fait que porter la bourgeoisie au pouvoir de références idiotes — Jaurès le réformiste honni des marxistes — et de mesurettes qui font hennir de rire les derniers staliniens. Ne vaut-il pas mieux l’original, un quelconque représentant bolcheviste (c’est-à-dire anti-marxiste), à un Le Pen “en sans-culotte”

Il reste donc encore à se poser les vrais problèmes sur la question sociale contemporaine et à choisir des réponses. Choisir entre le principe de redistribution et le principe de responsabilité. Définir la forme sociétale incarnant le mieux l’organisation de ce principe de responsabilité, l’existence de corps intermédiaires gérés par les acteurs sociaux et leurs interactions, c’est-à-dire la question de l’exercice du pouvoir. La préservation et le développement des identités régionales comme formes de résistance à l’intégration au marché universel. La place de la technique n’oublions pas Marx, penseur de la technique et donc du développement du capital, et son rejet, pensé par Jacques Ellul (lui fin connaisseur de Marx) comme une arme anticapitaliste. La place de l’écologie conçue comme une redéfinition des relations entre l’homme et une nature dominée au nom du profit maximum : écologie devenant dès lors une arme contre la marchandisation de la planète et de ses habitants.

Dans cette analyse nécessaire du monde dans lequel nous vivons, cet effort de théorisation et de recherche des conséquences politiques qu’il convient d’entreprendre se retrouvent les héritiers du marxisme vivant et ceux de la tradition réactionnaire. il nous semble que c’est la tâche qui incombe à un parti comme le Front national pour que, cessant d’être un syndicat de co-propriétaires mécontents parce que lésés, il devienne une force de transformation sociale, Dans cet esprit-là peut-être confiera-t-on à Alain Soral l’enseignement de la sociologie tout court dans les écoles du parti.
copyrihgt
Daniel Cosculluela


Dernière édition par le Lun 18 Juin 2007 - 7:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/hatehaine
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 38
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: droit de réponse Alain Soral   Lun 18 Juin 2007 - 6:41

Tribune libre (en réponse à celle de monsieur Cuculuella)

Marxisme, pédagogie, honneur et charlatanisme…

Son texte ne commençait pourtant pas mal à Cosculluela, je cite : « Voici quelques années, nous fûmes quelques-uns, militants de l’ultra-gauche marxiste libertaire (laquelle n’a rien à voir avec ce que nous appelions l’extrême gauche du capital, c’est-à-dire les réformateurs de la misère, pantins dérisoires d’une agitation sénile) à faire le choix d’un appui circonstanciel à la droite nationale. » Fort bien. L’auteur de la tribune libre « Marx contre Soral », publiée le mois dernier contre moi, n’est pas le seul à avoir tenté l’aventure. Je sors personnellement d’en prendre, et pour les mêmes raisons. Raisons très bien expliquées d’ailleurs dans la suite du paragraphe, le seul lisible de tout le papier.
Pour le reste, jargonnage, agressive arrogance, jalousie sans doute, et charlatanisme.
Je démontre : déjà « marxiste libertaire » ça n’existe pas. Dans le langage à la mode ça s’appelle un oxymoron, comme « bon sens technocratique », « bonne santé mentale des psychiatres ». En effet, on peut être marxiste ou libertaire, pas les deux à la fois. Daniel Cosculluela lui n’est ni philosophe ni politologue mais justement psychiatre. Ceci explique peut-être cela…

Je ne suis sans doute pas le plus grand intellectuel marxiste de tous les temps, je ne l’ai jamais prétendu, j’ai seulement consacré des années d’études et de lecture à ce sujet. J’ai aussi écrit quelques livres, salués notamment par Alain de Benoist (cf. Eléments : « Alain Soral, l’intellectuel de gauche qui dérange la gauche »). Pendant ce temps Cosculluela a rédigé des ordonnances… Ça expliquerait ses gros problèmes de style et de syntaxe :
« N’ayant aucune foi en la réincarnation, il nous a fallu admettre cependant que Marx était revenu parmi nous en la personne d’Alain Soral, qui, faisant parler son avatar, décrétait que celui-ci revenait parmi nous et adhérait au Front… »
Quand on se veut drôle et pertinent, il faut déjà apprendre à écrire le français ! J’en passe, il y en a comme ça des wagons !
Venons-en maintenant au fond, ce guérisseur me reproche de faire parler Karl Marx post-mortem (ce qu’il fait lui aussi par son titre, mais passons…) lorsque j’affirme que, vivant, il aurait sûrement appelé à voter Le Pen. Assertion qu’il prétend ridiculiser… bien qu’il l’ait validée par son paragraphe introductif. Décidément… la maîtrise de la logique est la condition de la pensée, sans elle on peut peut-être exercer la psychiatrie en province, manipuler des névrosés, mais donner des leçons de philosophie, pas.
Je pourrais préciser bien sûr à notre bonimenteur que de ma part il s’agissait d’un slogan, d’une petite phrase destinée à faire parler du candidat Le Pen tout en défiant la gauche sur son terrain… aller à Front renversé.
Mais comme Monsieur Cosculluela, psychiatre pour dames, prétend recourir au concept, je suis obligé de me défendre - et d’un peu le punir - avec cette arme-là.
Venons-en donc à la seconde partie de sa tribune.
D’après ma petite enquête, la plupart des lecteurs qui l’ont lue n’y ont rien compris. Ce n’est pas parce que les natios sont bêtes. Simplement Cosculluela écrit n’importe quoi.
Démonstration : un, la sociologie marxiste existe, pour ceux que ça intéresse à Choc du mois, la sociologie marxiste s’oppose à la sociologie bourgeoise – ou positiviste – sur la question de l’identité du sujet et de l’objet en sciences humaines, les deux grands spécialistes de cette question complexe étant Lukacs (dans Histoire et conscience de classe) puis Goldmann dans toute son œuvre (je recommande Sciences humaines et philosophie). Deux : pour aller aux erreurs les plus énormes et les plus rédhibitoires, le marxisme n’est pas « un ensemble théorique compact et invariant » - le mot compact ne voulant d’ailleurs strictement rien dire sur le plan théorique -, il est l’absolu contraire d’un ensemble invariant puisqu’un historicisme absolu (renversement matérialiste de l’idéalisme absolu de Hegel). Cette énorme bourde, pour quelqu’un qui prétend donner des leçons de marxisme, révèle immédiatement aux initiés que notre manipulateur de psychismes de la région de Bergerac ne connaît du marxisme que sa version structuraliste (dite aussi « althussérienne »), une version certes très en vogue dans les années 70, époque où notre libertaire dut lire quelques livres sur le sujet, mais version considérée par les marxistes sérieux (de Lefebvre à Clouscard) comme la plus prétentieuse, la plus bête et surtout la plus anti-marxiste de toutes (lire à ce sujet Marxisme et structuralisme de Lucien Sève). Dernières petites pichenettes pour continuer de punir notre « psychiatre marxiste » (entendez escroc) : « fraction capitaliste d’Etat » ça n’existe pas dans l’appareillage conceptuel marxiste, on peut parler en revanche de stade monopoliste d’Etat du capitalisme… Il n’y a pas non plus de « principe de redistribution » ou « …de responsabilité », le mot « principe » accolé à autre chose, genre « de plaisir… », « de réalité… », renvoyant à la métapsychologie freudienne.
Bref, je pourrais continuer comme ça, pour faire moi aussi mon malin, à démontrer, phrase après phrase, que notre charlatan libertaire n’a même pas le niveau bac moins trois en marxisme, mais à quoi bon ? Qui en a quelque chose à foutre à Choc du mois ?

Le problème n’est pas de savoir si l’un de nous a tout compris et l’autre rien au marxisme. Si cette bonne ou mauvaise compréhension du marxisme est responsable du score décevant de monsieur Le Pen – ce qui reviendrait à dire que si Le Pen avait été plus marxiste durant cette campagne, il aurait recueilli plus de voix de la droite nationale ! Thèse absurde… de monsieur Cosculluela !
La question est de comprendre la différence entre ce monsieur et moi.
Moi je me suis engagé au côté de Jean-Marie Le Pen pour cette campagne présidentielle malgré les risques et les sanctions encourues, j’avais beaucoup à perdre… J’ai essayé de lui amener des électeurs de gauche, sensibles aux questions économiques et sociales. Ces électeurs populaires qui ont voté Front dans le Nord, tandis que les petits-bourgeois de la région PACA désertaient en masse pour Sarkozy. Lui pendant ce temps, le psychothérapeute remboursé par la Sécurité Sociale il a fait quoi ? Rien.
Ah si, j’oubliais, il m’a invité à donner une conférence sur le marxisme devant un parterre de médecins dans le cadre d’une association qu’il anime. Une conférence que j’ai donnée gratuitement et pour laquelle il s’est fait payer.
Grande classe le psychiatre !

Alain SORAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/hatehaine
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MC SORAL   Mer 20 Juin 2007 - 0:50

Cette impression que les personnages du film jouent faux, entre autre Thomas Dutronc, vient, je pense, d'un clin d'oeil à Jean Eustache à qui le film est destiné. Il est le réalisateur de "La maman et la putain" avec Jean-Pierre Léaud. On retrouve dans ce film culte cette façon de parler anti-naturelle mais volontairement choisie. Après il est vrai que Soral est plus dans son élément quand il part en transe verbale ou écrite.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick122
Courtisan du Néant
Courtisan du Néant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 523
Localisation : Paris XXIème
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: MC SORAL   Ven 29 Juin 2007 - 10:51

Beau ! Voir une lecture de Soral dans le texte, c'est merveilleux Angel

Cela dit, dans le noir, on pourrait presque croire que c'est lui qui parle : même coiffure, voix, gestes... Qui est donc ce "L. James" et à quelle occasion lit-il ce texte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Un dithyrambe de Johan LIVERNETTE   Ven 6 Juil 2007 - 1:51

Merci à Johan, qui poste de temps en temps sur le forum.

"Alain Soral ou « lepéno-marxisme » en action

Soutien actif de Jean-Marie Le Pen lors des dernières élections présidentielles, l’écrivain Alain Soral poursuit son engagement politique par l’intermédiaire de l’association «Egalité et réconciliation» qu’il vient de créer et dont il est le président.

Certains l’aiment, d’autres le détestent. Mais peu restent indifférents au discours du « pitbull des lettres françaises ». Alain Soral le méchant de service, l’écrivain au discours bien trop dérangeant qui, à force de déranger, fut mis à l’écart des grands médias suite au malheureux et donc éliminatoire dérapage à Complément d’enquête.

« Sociologie du dragueur » l’avait révélé. « Jusqu’où va-t-on descendre » avait tout autant cartonné sauf que « Socrate à Saint-Tropez » marqua le début de ses ennuis avec une certaine élite. Et suite au rock’n roll « Misère du désir » ainsi qu’au très émouvant « CHUTe ! », Alain Soral se décida à passer à l’action. Lui le pamphlétaire à l’enfance tumultueuse, torturé par son passé et désormais revanchard bascula FN après avoir milité au Parti communiste dans sa jeunesse. Un basculement correspondant en partie à celui de l’électorat frontiste. Electorat populaire auquel il est grandement attaché. Car Alain Soral n’a pas renoncé à son courant politique d’origine d’où l’expression habilement utilisée par Claude Askolovitch le qualifiant d’inventeur du « lepéno-marxisme ». Une notion il est vrai assez inédite qui fait de lui une exception.

Boycotté des grands médias (notamment chez Ardisson), l’ex-communiste se considérant toujours marxiste s’engagea donc aux côtés de Jean-Marie Le Pen lors des dernières présidentielles. Le pari fut risqué et l’échec du boss du FN cuisant. Car le « hold up sarkozyste » sur l’électorat frontiste fut indéniablement mal vécu dans l’entourage lepéniste.

Pour certains spécialistes, les présidentielles 2007 marquèrent le début de la fin pour ce parti. Son écroulement. Mais pour Soral le subversif à défaut d’être toujours bien compris, l’espoir renaît lors des récentes législatives à Hénin-Beaumont, petite ville du Pas-de-Calais, où Marine Le Pen eut en effet un très bon score.

Au FN, on se prépare pour l’après-Jean-Marie. Une mutation à risques et un virage périlleux que l’écrivain ne veut pas manquer. Pour mener à bien son action, Alain Soral vient de créer une association s’intitulant « Egalité et réconciliation ». Son bébé est un mouvement nationaliste de gauche indépendant du Front national mais ne se positionnant pas anti-FN selon les dires de son président. Car pour lui, seul ce nationalisme de gauche est synonyme de résistance face au néo-libéralisme sécuritaire en vigueur. Ce mouvement est en fait dans la continuité du discours de Valmy qu’il a lui-même écrit pour Jean-Marie Le Pen. Il rassemble diverses opinions et tend la main aux bonnes volontés se reconnaissant dans ce patriotisme de gauche.

Le problème est qu’au sein du Front national, l’entrisme d’Alain Soral n’a pas forcément plu à tout le monde. Loin s’en faut. Notamment à certains cadres du parti, aux identitaires et autres anti-communistes primaires de longue date.

Aussi, plusieurs questions se posent désormais. L’électorat frontiste continuera-t-il à déserter direction l’UMP ? Ce même électorat correspond-il à cette nouvelle tendance nationale républicaine orientée à gauche et incarnée par le duo Marine Le Pen-Alain Soral ? L’écrivain à succès connaîtra-t-il la même réussite dans la politique que dans la littérature ? Son association parviendra-t-elle à prendre de l’ampleur ? Autant d’interrogations qui seront levées sur la durée seulement.

En tout cas, une chose est sûre, on n’a pas fini d’entendre parler du provocateur, sarcastique, pertinent, sulfureux, subversif et engagé Alain Soral qui risque fort de marquer de son empreinte le paysage politique français de ce début de millénaire."

source : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=26280

PS : pour ceux qui comme moi, ont un charmant souvenir de la bloggeuse cosmicdancer, vous retrouverez son minois dans les commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Intellocrate
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Soral sur Wikipedia: Work in progress   Mer 25 Juil 2007 - 11:39

Lecteur superficiel et myope (mea culpa), je ne sais pas si vous avez déjà évoqué la page de discussion sur Soral de Wikipedia. Je vous remets le lien à tout hasard.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Alain_Soral

Quel intérêt? Celui de présenter un concentré de polémique autour de votre auteur de prédilection.

Ce n'est pas simple d'être objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hilbert
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 279
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: MC SORAL   Jeu 26 Juil 2007 - 12:40

caniche de pavlov a écrit:
Avec son air d'ayatollah du jesaistoutisme, ses manières de porc franchouillard, et sa systèmatique tendance à dénigrer ce qui ne lui paraît pas digne de sa stature morale, il a fini par me sortir des orbites le Soral.
Bref, Soral, je crois n'est certainement pas l'ombre d'un génie, sans doute a-t-il judicieusement accordé une très très grande gueule à une fine faculté d'analyse mais de là à en faire une espèce de sauveur.
Faut pas pousser!

ouai!Ton nom te va bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MC SORAL   Jeu 26 Juil 2007 - 12:46

j'ajoute que son style d'écrivain est bassement moyen, Soral se morfond dans une sorte d'oppositionnisme vaniteux.
A force de jouer les rebelles, il me fait penser à ces vieux chiens, trop méchants pour qu'on les caresse, et trop lent pour qu'on les craigne,
Soral s'agite, trépigne, vocifère, mais au final, il finit toujours par chier dans la colle
Revenir en haut Aller en bas
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: MC SORAL   Jeu 26 Juil 2007 - 13:16

Citation :
Avec son air d'ayatollah du jesaistoutisme

Au XIXème siècle on appellait ça "honnête homme". Mais c'est vrai que c'est bien mieux les "intellectuels" démoulés comme une crotte par les facs de lettres parisiennes...

Citation :
ses manières de porc franchouillard,
Ah oui... c'est emmerdant qu'il ne soit pas casher/hallal... bref qu'il ne soit pas une tapette auto-élue métaphysiquement, qui en appelle dès que le débat l'emmerde, à Dieu (sous ses 3 versions différentes) dans le meilleur des cas, au CRIF/à la LICRA dans le pire. Manque de pot, c'est en ça qu'il est intéressant.

Citation :
et sa systèmatique tendance à dénigrer ce qui ne lui paraît pas digne de sa stature morale
Sauf qu'il accepte de débattre avec tous. Et que son débat avec Konopnicki, un pur gauchiste tendance Marianne, a été très courtois, une des meilleurs confrontations politiques que j'aie entendue pendant la "campagne" présidentielle. Mais c'est clair que les débat où les deux intervenants ne sont pas d'accord a priori, ça n'intéresse personne.

Citation :
Bref, Soral, je crois n'est certainement pas l'ombre d'un génie, sans doute a-t-il judicieusement accordé une très très grande gueule à une fine faculté d'analyse mais de là à en faire une espèce de sauveur.
Faut pas pousser

Sauf que justement, ces 2 traits (analyse, et refus du consensus mou) font tout son intérêt. Et personne ici ne le prend pour un sauveur. Au contraire ce forum est un lieu de débats permanents.

caniche de pavlov a écrit:
j'ajoute que son style d'écrivain est bassement moyen, Soral se morfond dans une sorte d'oppositionnisme vaniteux.

Parce que les sous-merdes germanopratines où des connasses trentenaires mal dans leur peau se morfondent sur leur clitoris, c'est mieux? Le monde actuel pue la merde, on ne peut plus regarder la télé 2 secondes sans voir de la propagande, la France devient une dictature douce, les gens se haïssent... Et faudrait qu'il se la ferme? Mais qui te force à lire ses livres putain??? Si tu veux du confort de bonne conscience bourgeoise de gauche, les étales des libraires te fourniront autant de crotin que tu en désires!

Citation :
A force de jouer les rebelles, il me fait penser à ces vieux chiens, trop méchants pour qu'on les caresse, et trop lent pour qu'on les craigne,
Soral s'agite, trépigne, vocifère, mais au final, il finit toujours par chier dans la colle
C'est clair que les intellectuels de gauche qui vont à la gamelle du sarkozysme et font dans le consensus l'immigration-ne-peut-être-empêchée-alors-rendons-là-économiquement-et-humainement-profitable, c'est tellement mieux...

Vu le climat de trahision ignoble dans lequel on nage, un inellectuel comme Soral me permet de ne pas oublier que l'intégrité morale et politique existe toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MC SORAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
MC SORAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Soral . Les 7 thèmes d' une société
» Alain Soral est il Pro Musulman / Islam ? ( plus séries de vidéos du frère anti-malthus (hafidahuLah))
» Vidéo-témoignage : "Alain Soral, un contre-témoignage ?"
» Alain Soral nous entretient sur Satan et sur le Nouvel Ordre Mondial.
» un email envoyé a alain soral pour ses propos sur les salafis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: