LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Animal Liberation Front

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 39
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 16:51

Le Bon Docteur a écrit:
louisbx a écrit:
C'est la première fois qu'un groupe de radicaux, connu pour harceler ses cibles, passe à l'acte en France.
Il témoigne aujourd'hui «pour ne plus vivre dans la peur». Après avoir enduré en silence, pendant plus d'un an, le harcèlement de mystérieux vandales se réclamant de l'Animal Liberation Front (ALF), l'artisan fourreur bordelais Michel Grama a fini par craquer lorsque, début décembre, des inconnus ont allumé un feu au rez-de-chaussée de son domicile. Un passage à l'acte inédit depuis l'apparition, sur le sol français, de groupes radicaux de protection des animaux.

La suite sur: http://unionbordeaux.over-blog.com/article-15951911.html
C'est Thomas ! affraid
Délire, le zéro schizo de l'armée des 12 singes s'est incarné dans le réel... Suspect

PS : En même temps ce sont les fourrures qui ont permis à Cro Magnon de survivre en milieu hostile. Manque évident de respect vis à vis des traditions ancestrales... Papy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Sylvain
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 19:41

Jul le Marteau a écrit:
Sylvain a écrit:
C'est peut-être un peu extrême. Mais ceci dit, j'adorerais voir notre ami fourreur (sic) vivre dans une batterie de poulet ou aller dans sa baraque d'Arcachon a 50 dans une betaillière...
pig
Je ne vois pas le rapport...
C'est vrai.
Un paillasson enflammé et des tags sur un muret c'est de la roupie de sansonnet comparé a ce qu'endurent les animaux parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 37
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 19:46

Citation :
l'apparition, sur le sol français, de groupes radicaux de protection des animaux.

Radicaux du droit des animaux...

Je pensais qu'au moins, avec la Bardot, l'extrême-droite était sensibilisée à la thématique. Je constate qu'il n'en est rien et qu'on affiche sa solidarité avec les vivisecteurs...

http://alf-france.over-blog.org/

http://www.animalliberationfront.com/

http://en.wikipedia.org/wiki/Animal_Liberation_Front

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antisp%C3%A9cisme





-----------------------------------------------------------------------


laurent666 a écrit:
Thomas Demada a écrit:
Je pensais qu'au moins, avec la Bardot, l'extrême-droite était sensibilisée à la thématique. Je constate qu'il n'en est rien et qu'on affiche sa solidarité avec les vivisecteurs...
C'est bien le genre de combat qui pourrait être récupéré par l'extrême-gauche lorsque ça ne sera plus vendeur de s'afficher pour le mariage homo, l'interdiction des OGM, l'arrêt du nucléaire, le féminisme en 2008, la possibilité pour les transsexuels de changer leur état civil, la légalisation du haschich, bref tous ces combats sans aucun contenu économique ou social.

La seule différence positive (importante) entre Bardot et Bové, c'est que la première n'a pas la prétention de se présenter en politique, au moins.
Légaliser (pas simplement dépénaliser) la teuteu, ça veut dire enlever la tontine des quartiers, une source de revenus complémentaires pour pas mal de monde.... Donc ça aurait des conséquences sociales et économiques comacs, une ultra-minorité pouvant investir dans les coffee-shop, le gros reste se verrait privé de son biz...

Le droit des animaux, comme celui des personnes, il doit s'inscrire dans une lutte globale contre la société marchande. Quand on s'en prend aux élevages en batterie ou aux trafics de chiots, c'est une logique libérale qu'on attaque.

Les animaux sont des précaires comme les autres... Quant à l'écologie en général, c'est loin d'être une lubie de la gauche dure à la base...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 19:51

Alors c'est toi Thomas? Félicitations.

En tous cas, l'Islam, l'Hindouisme et le Bouddhisme disent clairement que ceux qui font souffrir gratuitement les animaux auront des comptes à rendre après. C'est d'ailleurs logique, puisaue ce qui compte c'est la réalisation spirituelle et que les animaux sont dits y avoir accès.
Revenir en haut Aller en bas
Bibi Clem
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 20:17

Tous ces cinglés de l'ecologie, ils ferait mieux de s'interesser a leurs compatriotes plutot qu'aux blaireaux, aux lapins et aux dauphins. Surement des lili-bobos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante LXXXVI
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 15
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 21:10

Je vois même pas en quoi ce type d'action est radical, que les anti-vivisections et autres militants de la cause animale passent pour des extrêmistes de l'écologie chez des gens se réclamant de l'antilibéralisme montre bien au final la facticité de toutes ces proses contre la logique marchande.

A voir: Le sang des bêtes de Georges Franju
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 21:29

Bibi Clem a écrit:
Citation :
Les animaux sont des précaires comme les autres...

Les hommes d'abord !

Oui, mais la race supérieure aryenne encore avant!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamcha
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 21:37

Il me semble que toute démence "droitiste" doit être combattue, ainsi que toute cette passion du domaine pénal. Les animaux n'ont pas de droits et nous n'avons pas de devoirs envers eux...Chacun sait les ravages de l'esprit militant sur la raison mais tout de même, il faudrait revenir à la surface, de temps en temps (sortir du champ de simplification binaire nécessaire au point de vue militant qui fait tant frétiller la zezette de tout les Badiou du monde...).
On reconnait toujours le délire harmoniciciste à ce qu'il veut vous enrôler dans les pires apitoyements "anti-systèmes" possible...il faut toujours pousser le bouchon le plus loin possible pour voir si vous allez y adherer ou pas...

"Les animaux sont des précaires comme les autre" dites-vous, Demada, et j'ai du mal à y croire. Je peux concevoir la dose d'humour que vous mettez dans une telle formule, mais n'y lit-on pas le plus grand slogan de l'époque, celui de l'abaissement des frontières, de tout, de tous, à tout les niveaux ? En voilà une belle d'Egalité et de Réconciliation...prolo et poulets, unissez-vous...On dirait du Wagner (pour qui la vivisection était "la question la plus grave de l'humanité"), ou du Hugo. Etes-vous un socialiste éclairé, vous aussi ? Ou illuminé ?

Je me méfies toujours de ceux qui nous préparent la forme prochaine du système en en dénonçant les formes déjà archaïques...ou plutôt, je choisis, mais toujours, mille fois, l'exploitation, c'est à dire la distance, la lutte, à la grande Mama Gaia ou les lendemains radieux se fêtent avec le poulailler à notre table, parce que c'est ça la fin de l'Histoire, qu'on la nomme libéralisme, ou comme Baudrillard "Réalité Intégrale"...forcément intégrante...effaçante de toutes les frontières...de toute altérité irréductible....

Je veux bien être sensible à toute cruauté (pas besoin d'alibi politique pour cela) mais quand je replace vos propos dans la perspective du "vouloir-guérir" de l'époque, soit son plus grand moteur, j'ai bien plus peur...

Le "système" se surpasse toujours par sa contestation, et à force de se vouloir à la pointe de celle-ci, on se retrouve à l'avant-garde de cet autre-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 21:42

Yamcha a écrit:
En voilà une belle d'Egalité et de Réconciliation...prolo et poulets, unissez-vous...

Et voilà! Encore en train de chier sur E&R!
Forum de merde!
Soral a bien raison de se désolidariser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 37
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 21:59

Yamcha a écrit:
ainsi que toute cette passion du domaine pénal. Les animaux n'ont pas de droits et nous n'avons pas de devoirs envers eux...
Quand je parle de droit, je songe à la Morale avant le pénal. Nous avons des devoirs envers les animaux, le sol que nous foulons et nos contemporains, c'est un tout. C'est la logique libérale de voir ces devoirs comme aliénants alors qu'ils sont structurants...

Citation :
Chacun sait les ravages de l'esprit militant sur la raison mais tout de même, il faudrait revenir à la surface, de temps en temps (sortir du champ de simplification binaire nécessaire au point de vue militant qui fait tant frétiller la zezette de tout les Badiou du monde...).
On souffre plus de démobilisation générale que de la mobilisation totale voire totalitaire. Avec l'associatif, l'acte militant, au lieu de se multiplier, s'est dilué.

Citation :
"Les animaux sont des précaires comme les autre" dites-vous, Demada, et j'ai du mal à y croire. Je peux concevoir la dose d'humour que vous mettez dans une telle formule. Je me méfie toujours de ceux qui nous préparent la forme prochaine du système en en dénonçant les formes déjà archaïques....
Encore une fois, c'est la logique très libéral du relativisme total: on doute de tout, rien n'est simple, rien ne permet un choix... Et bien si, à un moment on peut tirer une ligne sur le sol et désigner les amis séparés de l'ennemi.

On voit bien la différence d'époque: le tout Oxford a été décimé dans la Guerre d'Espagne, chez les militaires comme chez les républicains. 30 ans plus tard, en Bolivie, on ne trouve que le seul Régis Debray au côté du Che...

Il y a des endroits sur terre qui ont besoin de modération, d'hommes de dialogue... Ce n'est pas notre cas, on a des modérés à la pelle, c'est de boutefeux radicaux dont nous avons besoin...

Qui n'est pas sincèrement révulsé par les images de torture animale? On fait quoi pour changer ça ?

--------------------------------------------------------


Bibi Clem a écrit:
Les hommes d'abord !
Ce qu'on fait subir aux animaux arrive tôt ou tard aux hommes... C'est la même mécanique que ceux qui bénissent le fichage électronique des pédophiles. On ne commence jamais par pister les bons citoyens, mais toujours les délinquants. Reste qu'une fois le principe amorcé, il finit toujours par s'appliquer à tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:05

Au point de vue de certaines religions qui ont un code juridique, les animaux ont des droits, comme je l'ai rappelé.
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:13

Thomas Demada a écrit:
laurent666 a écrit:

C'est bien le genre de combat qui pourrait être récupéré par l'extrême-gauche lorsque ça ne sera plus vendeur de s'afficher pour le mariage homo, l'interdiction des OGM, l'arrêt du nucléaire, le féminisme en 2008, la possibilité pour les transsexuels de changer leur état civil, la légalisation du haschich, bref tous ces combats sans aucun contenu économique ou social.

Légaliser (pas simplement dépénaliser) la teuteu, ça veut dire enlever la tontine des quartiers, une source de revenus complémentaires pour pas mal de monde.... Donc ça aurait des conséquences sociales et économiques comacs, une ultra-minorité pouvant investir dans les coffee-shop, le gros reste se verrait privé de son biz...

Oui, mais justement ça aurait des conséquences économiques et sociales négatives. C'est pas du tout une mesure de gauche, ça n'est pas une idée progressiste. C'est même une mesure bourgeoise dont la conséquence serait : disparition d'une économie souterraine échappant au marché, et mise de nouvelles personnes sur le marché de l'emploi (l'ancien dealer indépendant ira maintenant bosser pour l'usine capitaliste).


Thomas Demada a écrit:

Le droit des animaux, comme celui des personnes, il doit s'inscrire dans une lutte globale contre la société marchande. Quand on s'en prend aux élevages en batterie ou aux trafics de chiots, c'est une logique libérale qu'on attaque.

Non, pas du tout. Supprimer l'élevage en batterie des poules, c'est empêcher un éleveur de pratiquer un métier moderne. C'est un combat contre le progrès. Ca serait comme de dire à une secrétaire d'abandonner Word et de reprendre une vieille machine à écrire des années 50.

Quand au trafic de chiot, faut pas me faire croire que ça pèse sur l'économie ou le social... C'est que dalle en terme de $$.




Citation :

Quant à l'écologie en général, c'est loin d'être une lubie de la gauche dure à la base...
Exact, c'est Le Pen qui rappelait que c'est une idéologie de droite. (L'Homme doit respecter la Nature, force divine). Alors que le combat de gauche, c'est de se servir de la nature au maximum pour améliorer la condition de vie des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamcha
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:21

Pas de relativisme ici : vous voyez bien que je tranche, d'une manière aussi nette que vous : pas de droit aux animaux, pas de devoir de l'homme envers l'animal. Clair, net et précis. Et la ligne que je trace au sol ne sépare pas l'ami politique et de l'ennemi politique mais l'ami de la vie vivante et l'ami des cliniques militantes, libérales ou à prétention traditionnelles (je garde une méfiance coriace envers ceux qui vantent une tradition sans la vivre, qui n'en reconnaissent que l'aspect structurant, stabilisateur, vecteur de valeur, les vendeurs de religion sans foi ni mystique, en sommes).

Il y a ceux qui veulent le vie, et dont ces saloperies envers les bêtes sont UN prix à payer, entre autres, et ceux qui veulent guérir, qui veulent tout guérir, toujours guérir. La je tranche et je ne discute pas.
Pas de pessimisme ado' dans ces propos, pas d'éloge de l'inaction (on a fait de la politique avant les militants) simplement la conscience du prix de la réalité, et le dégout des bistouris, sous forme de guillotine, de camps, de lois ou de bon sentiments.

@Col Jul : ne vous mèprenez pas sur mes intentions! Et puis l'intitulé de l'assoc' n'a pas été choisi, justement, parce qu'il colle parfaitement à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 37
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:27

laurent666 a écrit:
Non, pas du tout. Supprimer l'élevage en batterie des poules, c'est empêcher un éleveur de pratiquer un métier moderne. C'est un combat contre le progrès.
C'est l'agro-alimentaire qui a donné le "la" en introduisant les élevages industriels. Les exploitants familiaux s'y sont mis pour ne pas rester sur le carreau. En cassant cette mécanique, en brisant l'élan des sociétés agroalimentaires, on peut revenir à une agriculture plus équilibrée, attendant mieux...

Il faut aussi accepter quelques limites, comme par exemple les fruits de saison. C'est un rythme, une discipline qu'on a perdu. Avant on pouvait connaître l'époque de l'année rien qu'en humant le parfum des tartes qui refroidissait sur le bord des fenêtres, aujourd'hui, on trouve tous les fruits, tout le temps. C'est un "progrès" qui nous déconnecte des réalités, nous déphase.

Citation :
Quand au trafic de chiot, faut pas me faire croire que ça pèse sur l'économie ou le social... C'est que dalle en terme de $$.

Le poly-trafic* des animaux vient juste derrière la drogue, les armes et les hommes. Les bénéfices sont colossaux, c'est pour bien pour ça que les mafias s'y sont mises...

* Outre l'adoption: la fourrure, les tests en laboratoire, la bouffe aussi...

-----------------------------------------------------------

Yamcha a écrit:
Il y a ceux qui veulent le vie, et dont ces saloperies envers les bêtes sont UN prix à payer
Tests qui ne servent à rien, puisqu'on finit toujours par avoir besoin de l'expérience humaine... On peut massacrer des milliers de souris, il faudra finir par un être humain...

De plus, la cruauté des tests animaliers ne se limite pas au vaccin contre le SIDA ou au bandage anti-cancer, mais s'étend à du bien plus trivia : du mascara de la petite soeur à l'antirides à mémé...


Dernière édition par le Jeu 24 Jan 2008 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:28

Citation :
Pas de relativisme ici : vous voyez bien que je tranche, d'une manière aussi nette que vous : pas de droit aux animaux, pas de devoir de l'homme envers l'animal. Clair, net et précis.

Oui tu tranches, Yamcha, mais les traditions orientales que je cite ont tranché avant toi: ceux qi maltraitent les animaux vont en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:35

MAGGLE a écrit:
N'empêche que ça peut être fun la maltraitance animale... geek



Remarquez qu'il y a 7 chats : Un par note dans la gamme de do.
Curieux parce qu'il n'y a que sept chats et pourtant il y a des touches noires... Comment on obtient les demi-tons, mystère !
Revenir en haut Aller en bas
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:45

Lutfi a écrit:
Citation :
Pas de relativisme ici : vous voyez bien que je tranche, d'une manière aussi nette que vous : pas de droit aux animaux, pas de devoir de l'homme envers l'animal. Clair, net et précis.

Oui tu tranches, Yamcha, mais les traditions orientales que je cite ont tranché avant toi: ceux qi maltraitent les animaux vont en enfer.

Ah!
L'AZF, l'Amicale des Zoophiles de France, s'inquiète et demande si faire l'amour avec des animaux est synonyme de mauvais traitements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamcha
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:46

Citation :
Oui tu tranches, Yamcha, mais les traditions orientales que je cite ont tranché avant toi: ceux qi maltraitent les animaux vont en enfer.

Cela me semble être la moindre des choses : aurais-je laissé entendre le contraire ?

Et puis cela me semble être assez "malhonnête" que de comparer des codes judiciaires traditionnels et la logique statophile, épuratoire (issue du pire modernisme XIXième siècle...vous savez entre la mère Blavatsky, 3 tables tournantes, Jacques-Philippe de Grammont, plus quelques "buveurs de sang" socialistes on s'offusquait du sort de ces chers "frères inférieurs" victime de l'Eglise catholique, vivisectrice, qui distille l'horrible "préjugé hébraïque" en faisant croire à tout le monde qu'il y aurait une "distance infinie" entre l'homme et la nature animale!...penchez-vous sur la création de la SPA en France, c'est très intéressant...et bon courage pour y trouer des "données traditionnelles"), épuratoire, disais-je, de l'envie du pénal en cours actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 22:53

Thomas Demada a écrit:
laurent666 a écrit:

Non, pas du tout. Supprimer l'élevage en batterie des poules, c'est empêcher un éleveur de pratiquer un métier moderne. C'est un combat contre le progrès.
C'est l'agro-alimentaire qui a donné le "la" en introduisant les élevages industriels. Les exploitants familiaux s'y sont mis pour ne pas rester sur le carreau. En cassant cette mécanique, en brisant l'élan des sociétés agroalimentaires, on peut revenir à une agriculture plus équilibrée, attendant mieux...
Non, en cassant cette dynamique on multiplie par 5 le prix du poulet. Ca a des conséquences immédiates sur l'alimentation d'une bonne partie de la planète (la plus pauvre d'ailleurs), dont la volaille constitue la protéine animale de base.


Thomas Demada a écrit:

Il faut aussi accepter quelques limites, comme par exemple les fruits de saison. C'est un rythme, une discipline qu'on a perdu. Avant on pouvait connaître l'époque de l'année rien qu'en humant le parfum des tartes qui refroidissait sur le bord des fenêtres, aujourd'hui, on trouve tous les fruits, tout le temps. C'est un "progrès" qui nous déconnecte des réalités, nous déphase.
Ca, c'est un pur discours de droite passéiste nostalgique réactionnaire anti-progressiste. :)

Je dis pas que c'est forcément faux, je dis juste que c'est pas un sujet économique et social. C'est autre chose, c'est du domaine de la religion de la nature. Un truc de bourgeoise parisienne qui ne mange que des bons fruits bio, pour polémiquer un peu. :)



Citation :

Citation :
Quand au trafic de chiot, faut pas me faire croire que ça pèse sur l'économie ou le social... C'est que dalle en terme de $$.

Le poly-trafic* des animaux vient juste derrière la drogue, les armes et les hommes. Les bénéfices sont colossaux, c'est pour bien pour ça que les mafias s'y sont mises...

* Outre l'adoption: la fourrure, les tests en laboratoire, la bouffe aussi...
Ca m'étonnerait, mais bon. En tout cas, je préfère que l'industrie du médicament massacre un maximum de souris de laboratoires avant d'essayer sur des humains.


(Ah oui, sur la fourrure et le traffic de peau ou de défense des éléphants ou de bébé phoques : c'est une source de revenu importante pour l'Afrique notamment, et leur supprimer cette source de revenus, c'est les appauvrir pour satisfaire des états d'âme d'association de défense de la nature impérialiste, genre WWF et autres... Rien à voir avec un combat progressiste marxiste, tout au contraire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 37
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Jeu 24 Jan 2008 - 23:13

laurent666 a écrit:

Non, en cassant cette dynamique on multiplie par 5 le prix du poulet. Ca a des conséquences immédiates sur l'alimentation d'une bonne partie de la planète (la plus pauvre d'ailleurs), dont la volaille constitue la protéine animale de base.

Les prix des aliments grimpent, sans qu'on sorte pour autant de l'agriculture industrielle. Des modes d'élevage et de culture extensifs existent, ils sont compétitifs. C'est une question de volonté, pour changer...

Dans les bios, le bio-carburant est plus menaçant que l'agriculture bio. Les surfaces concernées sont énormes. Au Mexique, la mainmise nord-américaine sur l'éthanol a fait reculé le maïs alimentaire et le prix de la tortillas s'est envolée, provoquant des émeutes...


Citation :

Je dis pas que c'est forcément faux, je dis juste que c'est pas un sujet économique et social. C'est autre chose, c'est du domaine de la religion de la nature.

C'est un sujet de droite sociétale, des valeurs. Il n'y a pas que l'économique, le quantitatif, il y aussi le qualitatif...


Citation :

Ca m'étonnerait, mais bon. En tout cas, je préfère que l'industrie du médicament massacre un maximum de souris de laboratoires avant d'esayer sur des humains.

L'industrie pharmaceutique laisse mourir bien plus de gens en refusant
les tri-thérapies génériques pour l'Afrique. Donc la pudibonderie pour les cobayes humains, je n'y crois pas une seconde...


Citation :
Ah oui, sur la fourrure et le traffic de peau ou de défense des éléphants ou de bébé phoques : c'est une source de revenu importante pour l'Afrique notamment, et leur supprimer cette source de revenus, c'est les appauvrir pour satisfaire des états d'âme d'association de défense de la nature impérialiste, genre WWF et autres...)

Fourrure et ivoire enrichissent des mafias locales, des infimes minorités, en liaison avec nos propres cartels. Comme pour la drogue, le gros bénèf' se fait en bout de chaîne, pas à la source. Petit paysan de l'opium ou petit chasseur de peau, ce ne sont pas eux qui tirent la moelle de tout ça...

Les chasses autochtones (comme celle des tribus du grand nord canadien) concernent, elles, des prélèvements infimes.

Si on tire l'éléphant ou qu'on écorche les balles de pavots, c'est qu'il y a un marché en occident. Donc arrêtons de voir cet avatar de la tutelle économique comme une manifestation de solidarité "Nord-Sud".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Ven 25 Jan 2008 - 2:39

Thomas Demada a écrit:
laurent666 a écrit:

Non, en cassant cette dynamique on multiplie par 5 le prix du poulet. Ca a des conséquences immédiates sur l'alimentation d'une bonne partie de la planète (la plus pauvre d'ailleurs), dont la volaille constitue la protéine animale de base.

Les prix des aliments grimpent, sans qu'on sorte pour autant de l'agriculture industrielle.
Tendanciellement sur le long terme, c'est faux. Le cout de l'alimentation dans les dépenses des ménages n'a cessé de baisser dans la dernière moitié du XXeme, au profit des loisirs. Par contre, depuis 1 an, ça a beaucoup augmenté à cause des très mauvaises conditions climatiques mondiales l'été dernier.



Thomas Demada a écrit:

Des modes d'élevage et de culture extensifs existent, ils sont compétitifs. C'est une question de volonté, pour changer...
Si les modes extensifs étaient moins chers, les agriculteurs les adopteraient. Tu penses bien qu'ils ne mettent pas des engrais dans leurs champs pour le plaisir.... Ils mettent des engrais pour avoir des meilleurs rendements, bien entendu. Pour gagner un peu plus de blé, huhu.



Thomas Demada a écrit:

Dans les bios, le bio-carburant est plus menaçant que l'agriculture bio. Les surfaces concernées sont énormes. Au Mexique, la mainmise nord-américaine sur l'éthanol a fait reculé le maïs alimentaire et le prix de la tortillas s'est envolée, provoquant des émeutes...
On s'est aperçu que les bio-carburants remplacent le pétrole. Conclusion: on les utilise plutôt que d'acheter du pétrole à 100$ le barril à un dictateur arabe du golfe. Forcément, ça fait monter le prix du maïs. C'est très bien pour les agriculteurs, ça, d'ailleurs. On paye moins de pétrole, mais on dépense plus en bouffe. C'est rentable, sinon on ne le ferait pas.


Citation :

Citation :

Je dis pas que c'est forcément faux, je dis juste que c'est pas un sujet économique et social. C'est autre chose, c'est du domaine de la religion de la nature.

C'est un sujet de droite sociétale, des valeurs. Il n'y a pas que l'économique, le quantitatif, il y aussi le qualitatif...
D'accord. C'est une valeur bourgeoise de droite. L'ouvrier s'intéresse à l'utilitaire, le bourgeois s'intéresse à sa qualité de vie.


Citation :
Citation :

Ca m'étonnerait, mais bon. En tout cas, je préfère que l'industrie du médicament massacre un maximum de souris de laboratoires avant d'esayer sur des humains.

L'industrie pharmaceutique laisse mourir bien plus de gens en refusant
les tri-thérapies génériques pour l'Afrique. Donc la pudibonderie pour les cobayes humains, je n'y crois pas une seconde...
Ah bin lorsque l'africain coutera moins cher que la souris (ce qui pourrait arriver à cause de l'augmentation des coûts liés aux attaques de groupes extrémistes de défenses des animaux), on utilisera plutôt des africains pour les tests. Ca c'est sûr.


Citation :
Citation :
Ah oui, sur la fourrure et le traffic de peau ou de défense des éléphants ou de bébé phoques : c'est une source de revenu importante pour l'Afrique notamment, et leur supprimer cette source de revenus, c'est les appauvrir pour satisfaire des états d'âme d'association de défense de la nature impérialiste, genre WWF et autres...)

Fourrure et ivoire enrichissent des mafias locales, des infimes minorités, en liaison avec nos propres cartels. Comme pour la drogue, le gros bénèf' se fait en bout de chaîne, pas à la source. Petit paysan de l'opium ou petit chasseur de peau, ce ne sont pas eux qui tirent la moelle de tout ça...
Non, c'est du réductionnisme. Les paysans de Colombie ou d'Afghanistan te diraient que le pavot les fait vivre. Ils sont prêt à prendre des risques pour le cultiver, même au détriment d'un risque légal. Bien entendu, ils gagnent évidemment moins que les intermédiaires. Mais ils gagnent plus que si ils faisaient pousser des patates.


Citation :

Les chasses autochtones (comme celle des tribus du grand nord canadien) concernent, elles, des prélèvements infimes.

Si on tire l'éléphant ou qu'on écorche les balles de pavots, c'est qu'il y a un marché en occident. Donc arrêtons de voir cet avatar de la tutelle économique comme une manifestation de solidarité "Nord-Sud".
C'est exact. Le Sud est content qu'on se drogue et que nos femmes mettent des fourrures, ça leur permet de gagner plus de fric. Il n'y a que le fric qui intéresse les pauvres, que veux-tu. Lorsque on a du mal à vivre, on se tape de la morale, de l'écologie et du droit des animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Ven 25 Jan 2008 - 6:17

Citation :
Et puis cela me semble être assez "malhonnête" que de comparer des codes judiciaires traditionnels et la logique statophile, épuratoire (issue du pire modernisme XIXième siècle...vous savez entre la mère Blavatsky, 3 tables tournantes, Jacques-Philippe de Grammont, plus quelques "buveurs de sang" socialistes on s'offusquait du sort de ces chers "frères inférieurs" victime de l'Eglise catholique, vivisectrice, qui distille l'horrible "préjugé hébraïque" en faisant croire à tout le monde qu'il y aurait une "distance infinie" entre l'homme et la nature animale!...penchez-vous sur la création de la SPA en France, c'est très intéressant...et bon courage pour y trouer des "données traditionnelles"), épuratoire, disais-je, de l'envie du pénal en cours actuellement.

Je ne compare pas les données traditionnelles avec les délires issus de Blavatsky. Mais ce n'est pas parce qu'il peut y avoir des origines suspectes à certains mouvements que tout ce qu'ils désirent est mauvais. Spécialement la volonté de protéger les animaux.
En revanche c'est nettement anti-traditionnel d'attaquer l'Eglise catholique sur ce point, alors que le mépris des animaux est issu de la théorie de Descartes sur les animaux machines, pas de Saint François d'Assise.
Revenir en haut Aller en bas
Yamcha
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Ven 25 Jan 2008 - 18:30

J'espère que vous aurez compris que les reproches entre-guillemets et parenthèses n'étaient pas les miens...c'est le XIXième de Michelet qui voit dans la distance entre l'homme et la bête (les "frères inférieurs") une haine de la nature (oups, Nature) véhiculée par l'Église. C'est le XIXième siècle des Hugo and co qui divinise la nature, sous des sauces para-initiatiques diverses et avec moult cautions déjà new-age ("Ego Hugo" etc.)

Et je doute particulièrement de leur volonté de "protéger les animaux", comme vous dites...Quand on voit l'empressement des socialistes de l'époque à se jeter au chevet de ces pauvres créatures, on ne peut que trouver va suspect.

M'enfin, n'en faisons pas une affaire non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 37
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Ven 25 Jan 2008 - 19:18

Je réponds en vrac à laurent pour éviter l'étalage des citations:

Ta remarque sur le prix du panier de la ménagère qui baisse sur un siècle m'a fait pensé à un papier d'Historia qui expliquait que la violence en France ne cessait de baisser depuis le moyen-âge... En l'occurrence, ce n'est pas le fait statistique qui compte, c'est la perception populaire. Un exemple, le prix du blé n'a cessé de baisser au 18e, la crisette frumentaire de la décennie 1780 et la très mauvaise année 1788 ne sont que des incidents. Ce sont cependant ces anomalies qui ont rendus possible la Révolution.

Je pense que la sécheresse en Australie n'explique pas tout dans notre hausse des prix alimentaires. Je crois plutôt à un rééquilibrage, quelque chose de profond en rapport avec la chute des prix des bien de consommations, un effet de balancier...

L'éthanol n'est pas une bonne nouvelle pour les paysans du monde. Ton raisonnement, "au lieu de cultiver pour manger, cultiver pour vendre et ensuite manger", il a présidé en Afrique à la sortie des cultures frumentaires au profit des plantes industrielels (en gros coton contre manioc). Or avec la productivité à l'hectare des sociétés agro-alimentaires et les agricultures subventionnés du Nord, le péon est baisé. En plus le variétés pour la production d'éthanol ne sont pas forcément les mêmes que pour la consommation humaine, il pourra même pas le bouffer son maïs...

Pour l'opium c'est simple: légaliser les opiacés coupe le pavot sous le pied des intermédiaires. La consommation en occident est maîtrisée, le paysan afghan s'enrichit. L'illégalité permet les grosses enveloppes et les gros profits, point barre...

Il faut accepter aujourd'hui que la productivité n'est pas tout. Le culte de la quantité ne permet pas de nourrir la planète, puisque ces quantités sont de toutes façons mal réparties, par essence. Voilà le discours d'une certains droite des valeurs, mais aussi d'une gauche altermondialiste, parfois pas si bête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   Ven 25 Jan 2008 - 21:18

elenfoiro a écrit:
Le probleme que j'ai avec ce genre d'idée c'est ou est-ce qu'on s'arrête ? Droits des animaux, la prochaine c'est quoi, droits des reptiles ? Des insectes ? Cruauté envers les mouches, les moustiques et les fourmis ? Quand est-ce que les amis des betes décident qu'ils en ont assez ?
Elenfoiro, le droit des animaux, c'est vraiment le droit de tous les animaux, avec souvent une hiérarchie entre ceux-ci : s'il y a une société qui envisage ce droit de manière concrète, c'est bien celle de l'Inde, et c'est la société la plus ancienne de l'Humanité, donc le système social qui a fait le mieux ses preuves. L'Islam aussi envisage le droit des animaux, et c'est aussi un système social qui dure depuis 1500 ans.

Mais c'est vrai que ce sont des systèmes qui se fondent sur un enseignement métaphysique : dans le système moderne, vouloir intégrer le droit des animaux risque de conduire à pas mal d'aberrations.

En fait, je ne crois pas que l'Islam et l'Hindouisme autorisent jamais la cruauté à l'égard des animaux, et si ils autorisent de les tuer, c'est toujours en cas de nécessité: se nourrir, se vêtir, se protéger d'une nuisance.

A la limite, si l'on se limitait à ces règles, cela serait raisonnable, mais en tenant compte aussi des circonstances exceptionnelles de notre époque et du risque de la disparition de certaines espèces.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animal Liberation Front   

Revenir en haut Aller en bas
 
Animal Liberation Front
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Teaser du film A.L.F. (Animal Liberation Front) -video
» ALF (Animal Liberation Front)
» animal liberation front
» Militants de l'ALF en justice
» Vidéo libération animal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: