LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SARKOLAND

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: QUI allume les incendies en banlieues ?   Ven 27 Oct 2006 - 10:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Invité



MessageSujet: Un peu mégalo ?   Dim 4 Fév 2007 - 21:16

Siège de campagne de N. Sarközy, Paris 10 ème (sans trucage).



Ca ne vous rappelle rien ?


Dernière édition par le Lun 5 Fév 2007 - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Dim 4 Fév 2007 - 22:26

Ca me rappelle qu il a ete elu candidat de l Ump avec 99.9 pourcent des voix , en tant qu unique candidat .
Si il avait ete corse , j aurais dis , tiens c est peut etre le successeur de Napoleon.

Staline peut etre ?
Revenir en haut Aller en bas
filantropic
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 44
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Dim 4 Fév 2007 - 23:04

Sa Sainteté le Seigneur Hamsah Manarah et regretté grand gourou du mandarom : Gilbert Bourdin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Lun 5 Fév 2007 - 0:06



Vive le camarade Sarkozy ses nom et prénom sont en chinois !

une autre,dans me même genre qui nous pend au nez ! Jap

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Pensées malsaines   Jeu 8 Fév 2007 - 17:16

Citation :
Pensées malsaines...

Se dire qu'après tout, Sarko a tout pompé au Pen, il prononce les discours que Neuneuil n'a pas su dire à temps. Reconnaître qu'il parle de la France avec un grand 'f', avec du bleu, du blanc, et puis du rouge, puis qu'il a même laissé entendre que les immigrés qui viennent pour profiter des allocs, ben il y en a qui feraient bien de rentrer chez eux. Si lui le dit et que ça passe, pourquoi se fatiguer pour rien ? Il le fera. Puis le coup des heures sup, travailler comme un nwâr pour gagner comme un... Non, ça ne devait pas être ça. "Mieux" ? Ouais, mieux, je crois, enfin, c'est le mot qu'il avait tout le temps à la bouche pour répondre au 35 heures ("Il ne s'agit pas de travailler moins mais de travailler mieux"), ben... y a un tas de gens à qui ça dirait, quand même... Admettre que la mondialisation, on n'y peut mais, sauf à tomber dans l'antiaméricanisme et même là, on n'a pas les solutions, faut bien faire avec. En plus, il nous propose une place de choix dans les futurs États-Unis du Levant et du détroit de Gibraltar, ce qui est un moindre mal. La Méditerranée, c'est aussi l'Europe, non ? C'est un peu de nos racines grecques. D'ailleurs, il faut se rappeler qu'il n'a pas hésité à évoquer les Croisés. Personne ne l'a alors traité de fâcho. Se rendre à l'évidence qu'il est temps de changer notre regard sur le monde et ceux qui nous entourent. Après tout, c'est quoi être Français ? On est tous des enfants d'immigrés. Ça ne veut plus dire grand-chose. Enfin, si, un peu, mais on est plus en 1914. L'important c'est qu'on soit Français dans l'Europe. de toute façon, chez les Américains, il y en a de plus en plus qui ne sont même pas d'origine européenne et c'est quand même moins la merde chez eux. Se résoudre à accepter le métissage. Pour les autres dans un premier temps, puis, à la réflexion, se rappeler que quand l'oncle Lorrain a épousé la tante Corse, les repas de famille étaient folklo, c'est le cas de le dire. Mais en définitive, les cousins sont sympas. Et puis ça va, concéder qu'il n'y en n'a pas d'autres valables alors, à tout prendre, autant lui donner sa chance, avec sa constance c'est pas forcément le mauvais bougre, puis il sait parler aux gens. En plus, avec sa pêche, ça redonnera sûrement un coup de fouet au pays. Enfin, faire le compte, parmi ses relations, des tas de gens biens, pas idiots, et qui gagnent bien leur vie - des bosseurs, quoi ! - qui vont voter pour lui et se dire qu'on ne peut pas avoir raison seul contre tous.


suicide

Traduction

S'avouer vaincu avant d'avoir essayé, succomber au harcèlement publicitaire d'un démagogue. Oublier que ce gars n'a d'évidence aucune conviction, sauf que l'argent est maitre du monde. Faire semblant d'ignorer qu'il ne s'agit que d'un X-ième avatar du parti politique le plus corrompu d'Europe. Qu'il ne peut être autre chose que l'expression des intérêts de la grande bourgeoisie d'affaires qui a perdu toute attache nationale. Qu'il est un ultra libéral chargé d'abolir les dernières barrières qui gênent non pas le commerce, activité vitale, mais les multinationales.

Qu'il ne possède de son propre aveu aucun attachement charnel ou historique avec la terre de France. Que son expérience personnelle de la vie est la même que celle de tous ces luxueux apparatchiks nourris aux statistique bidouillées. Qu'en la matière il fut et en est un grand producteur. Que son activité aux plus hauts postes de l'Etat n'a pas laisser entrevoir d'aptitudes particulières si ce n'est dans les coups fourrés et les barbouzeries fort mystérieuses. Que l'on a souvent la gueule de ce que l'on est.

Que l'amitié dans ces milieux de prédateurs et de jouisseurs superficiels relève le plus souvent du clientélisme et de la sordide vassalité. Que si les cousins corses sont sympas et de bonne compagnie à table, il n'en ira pas forcément de meme pour les beaux freres barbus habillés avec un suaire. Que si nous sommes tous des enfants d'immigrés, nous sommes surtout des Européens et que l'Alsace n'est pas forcément destinée à devenir une province turque.

Que si la Méditerrannée c'est l'Europe, l'Algérie c'est l'Afrique et que La Mecque n'est pas le pendant philosophique d'Athènes. Que sa prétendue "pèche", au candidat en question, ressemble surtout à une agitation vibrionnaire de politicien à l'américaine, mais payée par le contribuable. Que si, lui, quand il dit la même chose que Le Pen les médias ne hurlent pas au facho, c'est avant tout parce que les journalistes ont très peur.

Que si les médias lui sont acquis c'est parce qu'ils appartiennent à ses amis de l'oligarchie financière. Que tout ceci ne sent pas très bon la démocratie et que ça a même une gueule de fascisme dans le mauvais sens du terme, c'est à dire d'un totalitarisme sournois au service de ploutocrates.

Qu'il n'y a rien d'étonnant à voir des gens très bien comme tonton Robert petit industriel, ou son vieux pote François qui dirige un Intermarché ou Aline, qui est clerc de notaire, voter pour ce gars là, car après tout ça fait trente ans qu'ils se trompent et qu'on les trompe, ce qui n'est pas difficile quand on maitrise tout l'appareil d'Etat et qu'on joue habilement des réflexes de classe et des craintes des gens, de bonne foi, mais peu au fait des réalités extérieures à leur vie bien remplies et un tantinet protégées.

Se demander pourquoi, enfin, on irait faire confiance à un type qui adapte son discours à ses interlocuteurs, pompe allégrement tout ce qui à l' air de fonctionner, pour dire et faire le contraire le lendemain et est tellement arriviste, vicelard et faux derche qu'il a su flinguer Chirac sur son propre terrain, et ça il faut le faire !

On élit un Président ou on se choisit un nouveau Parrain ? Killer
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Sarkozy en 2020 !!!   Dim 11 Fév 2007 - 19:33

Sarkozy en 2020 !!!

Il sera représentant de l'Euramérique à l'ONU!

Son éloge funêbre de GW Bush fût très remarqué malgré les difficultés de traduction simultané suite à une grêve surprise du personnel concerné!!

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Marcel Yéti
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 39
Localisation : Paris 20e
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Mar 10 Avr 2007 - 7:32

Ritoyenne a écrit:
thomassxb a écrit:
el spirito a écrit:
terouga a écrit:
QUOI écrire sur les affiches de SARK ? Petite suggestion...


Quel temps fait il à Budapest ?
Régression libérale,
Patriotisme à deux balles
l'issue est fatale !
Les messages du genre "sarko = facho" ou "sarko = tyran" sont pour moi d'un autre temps, d'une autre lutte, d'un autre age. Bref, les auteurs sont à l'ouest (sont cons) et n'ont évidemment rien compris à ce qui se trame aujourd'hui.

En somme c'est du même niveau intellectuel que "FN = Nazi !". C'est ok au collège, mais à un moment faut évoluer.

Intérêt = 0.

(ce message sera t-il ENCORE censuré par les modérateurs ?)
Ensemble tout devient possiblegnon

ou :

Ensemble tout devient possible
même Le Pen président
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Jeu 19 Avr 2007 - 3:35

Smersh a écrit:
Pour compléter votre collection philatélique !!!

http://jeunes06.fn06.net/sarko_timbre.html

http://www.guysen.com/articles.php?sid=5592
Malgré les apparences, il n'y a rien d'intéressant derrière cette histoire. Son comité de soutien a créé un timbre FACTICE. Ce faux timbre n'est pas mis en vente, n'est pas un timbre officiel, et ne vaut rien : c'est une pub de son comité de soutien UMP, il n'y a donc pas de chat à fouetter. Pour le coup, le FNJ06 aurait pu essayer de vérifier un peu mieux l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Sarközy fête Hanouca à Neuilly-sur-Jourdain   Mer 25 Avr 2007 - 2:01

Sarközy fête Hanouca à Neuilly-sur-Jourdain

https://www.dailymotion.com/relevance/search/hanouca%2Bneuilly/video/x1qa1f_sarkozy-hanouca-neuilly

Parler de laïcité avec une kippa sur la tête, chapeau ! Sarközy, c'est le Messie !!!

> commentaire de Gérard Miller : Merci Tatave pour ce moment d'émotion. Je ne connaissais pas ces images. La fête de Hanouca me fait toujours quelque chose.

> commentaire de phallusphincter : Conasse de France. La circoncision de ses valeurs republicaines par le rabbin sarkozy aura lieu le 6 mai. Les gaulois se consoleront avec le smuck qui leur sera servi au dejeuner, tandis que l'AIPAC signe son bail et se munit de ses gants modele Fist-fucking que "douce France" , le spincter humide en mode smooth, s'apprete a recevoir dans le fion en tortillant du cul. Petasse! Cela dit, la tarlouze fatiguee qu'est ma Belgique est prete pour son excision legislative de juin...TOUTES DES SALOPES! Allez, je me casse au taf

> remarque de Col. Jul : Dis-donc Phallus, je n'ai qu'une seule chose à te dire : le train de tes injures roule sur les rails de mon indifférence.

> réponse de phallussphincter : Georges Abitbol, c'est toi ?? Ne me méprends pas, colonel, on est dans le même camp. Du moins dans celui de Tatave...

> mise au point de Col. Jul : Je faisais de l'humour. Et dans quel camp sommes-nous ?

> réponse de phallussphincter : Le camp des emmerdeurs qui n'ont pas leur langue dans leur slip, camarade. Je suis a la bourre. A+. Ps: bisous a Lono de ma part.

> Précision de Lono : Quel camp ? Celui des racistes !!!! LOL

> Remise au point de Col. Jul : Tais-toi, sale facho !

> intervention de Steve :Vous deux, j'appelle la licra... Ruse Quant à cette info, bizarre on avait déja vu sarkozy faire le signe de croix...

> intervention de Citoyen :C'est qu'il est prêt à tout et ne rechigne devant aucune contradiction, on l'a même vu chanter du Ferrat à vivement dimanche...

> intervention d'Intellocrate : Où est le problème? À Rome, il faut faire comme les romains. Wolfowitz retire bien ses chaussures avant d'entrer dans une mosquée, et Bernadette se voile pour aller voir le Pape...

> intervention de Hasan : Premièrement, faire la comparaison entre un candidat à la présidentielle française et Wolfowitz c'est une erreur. Deuxièment, mettre un voile qui couvre la moitié de la tête n'est pas un signe religieux, c'est plus une coutume dans les pays orientaux.

Une kippa sur la tête d'un islamophobe américanisé jusqu'au trognon, dit juif par beaucoup, qui plus est, dit futur Président la République, ce n'est pas élégant du tout pour le peuple français.

> > intervention de bob : mouais... favoriser la getthoisation des immigrés, entrenir la haine des français de souches, approuver leur non-assimilation et venir prendre leur voix sur l'air de "pauvre petites victime du racisme" comme le fait le ps depuis 25 ans, c'est pas mal non plus dans le genre...pas besoin de kippa.

> > réplique de Hasan : J'ai parlé de PS ? non.

> > digression d'Intellocrate : Allez, un peu de détente : http://www.bangitout.com/photos/index.php?a=29&b=26

Invité a écrit:
Quand bien même je ne supporte pas le personnage Sarkozy, cette vidéo ne me dérange pas plus que ça.

Autant je ne supporte pas que la tous les responsables de la République accourent kippa sur la tête dès que le CRIF organise un repas, autant le passage furtif d'un homme d'état invité par d'anciens amis lors d'une fête religieuse ne m'insupporte pas.

Aurait-il dû s'abstenir de participer à cette fête sous prétexte de respecter la laïcité? Non je ne crois pas : je ne vois pas en quoi la laïcité a été bafouée. Par contre si certains facilités auraient été accordées pour l'organisation de cette fête par môsieur le ministre et refusées pour d'autres....

Au passage, est ce que quelqu'un connaît son obédience? Catho, juive, musulmane (ah non, apparemment il est pas musulman), avec toutes ses pirouettes je commence à m'y perdre.
thomassxb a écrit:
Lors de certaines cérémonies, tous les hommes présents doivent avoir la tête couverte, même les non-juifs. Ce n'est pas une pratique liée à l'appartence même au judaïsme. D'ailleurs religieusement parlant, Sarkozy est totalement étranger au judaïsme...
el spirito a écrit:
certe...un chapeau (comme Mitterand) ou une casquette (comme Soral) ferait meilleur effet qu'une calotte qui ,elle,est un signe d'appartenance religieuse!
Invité a écrit:
Salut thomassxb,
Citation :

Lors de certaines cérémonies, tous les hommes présents doivent avoir la tête couverte, même les non-juifs.
Merci pour cette précision, je ne le savais pas. Ca me fait penser une scène de Rabbi Jacob, celle où les policiers rentrent dans la synagogue tête nue et prennent les rappels des croyants pour des salutations Laughing
Faut il cependant considérer la réunion du CRIF comme une cérémonie religieuse?


Dernière édition par le Sam 28 Avr 2007 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smersh
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Localisation : Quelque part entre Pyongyang et Natanz
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Les amis de Sarko   Jeu 26 Avr 2007 - 1:32

Balkany, le Sarkozyste (ex-Pasquaien traître...tiens tiens ça rappelle pas mal de monde à l'UMPS !) voleur et député-maire de Levallois-Perret (92) qui à peine sorti du tribunal pour condamnations graves a été réélu au premier tour des élections...
Et Carrignon, le voleur de Grenoble qui prétend à la mairie de Lyon en 2008...actuellement conseiller fidèle (pour l'instant...) de Sarko...

https://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bde%2Bsarko/video/x1fq5r_les-amis-de-sarkozy

https://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bde%2Bsarko/video/xwpb9_les-amis-de-sarkozy-partie-1

https://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bde%2Bsarko/video/xxd97_lesamisdesarkozysuite

https://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bde%2Bsarko/video/x1agfk_les-amis-de-sarko-hors-la-loi

https://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bde%2Bsarko/video/x15xd8_les-amis-de-sarko-dirigent-les-jour

Et pour voir une avant-première du Sacre annoncé de Nicolas Ier Empereur des (Connards) de Français :

https://www.dailymotion.com/relevance/search/Sark%2Bwars/video/xk6cm_sark-wars-episode-2007-sarkozy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Vu sur mon MSN   Jeu 26 Avr 2007 - 22:36

J'ai chopé un élécteur de Sarko pour le second tour, attention, c'est du haut niveau.
Déjà, le pseudo:
Mick-Mon choix est fais sa sera sarko, marre de ce pays d'assiter.

(16:09) Jul : Et t'en as pas marre de ce pays où les français font des fautes d'orthographe?
(16:28) Jul : Et qu'est-ce qu'un assisté? Tu peux répondre, je recevrai le message même si au moment où tu réponds, je suis hors ligne.

(21:25) mick : celui ki profite du systeme et ki vien en france pour avor toute les aides
(21:25) Jul : Et Sarkozy n'en profite pas du système peut être?
(21:26) Jul : Dans ce cas pourquoi ne pas avoir voté Le Pen?

(21:26) mick : ecoute chacun c opinion a+
(21:26) Jul : A condition d'avoir des arguments ,en politique

(21:27) mick : t inkiete pas pour moi
(21:28) Jul : Bah si, là y a rien. Le fait que Sarkozy soit le caniche de Bush, qu'avec lui on y aurait été en Irak, qu'il ait eu une politique catastrophique pour la sécurité en banlieue etc, ça t'en as rien à foutre...
(21:29) Jul : Et puis le "t'inquiète pas pr moi" c'est typique aussi des types pris de court.
(21:29) mick : bon ecoute g pas le temps la je rentre du boulot et je v manger

(21:29) mick : pense ce ke tu ve chacuin c opinion politique
(21:30) Jul : Refuse le débat.

Voilà, c'est tout, c'est peu, mais cette clairvoyance m'a convaincu, je vais voter pour Nicolas Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Jeu 26 Avr 2007 - 23:22

La dialectique,c'est fait pour enculer les mouches!!

T'as pas compris,Jul?

On joue Sarko comme au tiercé...la conviction qu'il va gagné ne doit rien aux pronostics des entraineurs!


UMP...ça fait bien PMU....la politique,c'est 2 euros le ticket!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Ven 27 Avr 2007 - 3:18

"Marre des assistés", c'est marrant, pourtant, la création des assistés, c'est le consensus universel de la droite et de la gauche

la droite parce qu'il est plus à l'aise pour moraliser et vilipender des chômeurs et rmistes que pour apprendre la vie à un gars qui bosse à l'usine et qui est conscient de ses droits...
la gauche parce qu'elle y voit une clientèle électorale non négligeable et que ceux qui bossent puent trop le principe de réalité, et donc le fascisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Ven 27 Avr 2007 - 11:27

Gérard Miller a écrit:
Il n'y a absolument rien de glorieux à moucher un demeuré sur MSN.

Je dirais même que le fait de retranscrire cet échange pauvre et insipide sur ce forum a quelque chose de pathétique.
Loin de moi l'idée, de venir dire que je l'ai mouché ou quoi que ce sioit de ce genre.
Mais juste d'apporter un témoignage brut de vérité de la aprt d'un sarkozyste convaincu. C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 35
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Sarkozy l'anti De Gaulle.   Dim 29 Avr 2007 - 15:00

Citation :
Decodeur Sarkozy

Moi j'ai vraiment l'impression d'entendre le vrai , mais a vous de juger

https://www.dailymotion.com/video/x12ihc_intronisation-de-sarkozy-vu-par-can_news

https://www.dailymotion.com/video/x1ua89_sarkozy-lantide-gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terouga
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: en direct de la France d'après...   Mer 2 Mai 2007 - 14:25

La France louis-sarkozienne

Bien sûr le personnage ridicule de N. Sarkozy se prête plus à ce texte que S. Royal, mais quelque soit le résultat du 6 mai la réalité imaginée sera largement comparable. Malheureusement.

La suite est sur mon blog !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: LE COUP D'ETAT TRANQUILLE DU COLONEL SARKOZY   Jeu 3 Mai 2007 - 21:50

La France n'est pas une république bananière -sauf en Afrique et en Guadeloupe- mais un pays d'Amérique du Sud. Un général Tapioca vient de prendre officiellement le pouvoir en France avec des moyens légaux, mais non démocratiques. Comment est-ce possible ?

Lire la suite ici:
http://www.lorgane.com/index.php?action=article&numero=596&PHPSESSID=d931b12ce0f4f8539315d97a870b9732
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Ven 4 Mai 2007 - 22:44

Après le coup d'état du colonel Sarkozy, pilote d'élite de l'us Air Force et Prix Goncourt 2008-2012, le Président à vie Nicolas "Bienaimé" Sarkozy a pris la mesure répressives systématiques contre les opposants rouges et autres colorés vers les bordures de la République libérale et populaire de France.

Les migrants fuient vers le sultanat du Belgikistan et les califats bordant la fière République. Les français travailleront pour des salaires de misère, exécuteront des tâches subalternes et seront exploités par des marchands de sommeil....

Mais un jour les agressions contre les Français seront plus fréquentes. Les filières de trafiquants de migrants français seront démantelés à Roubaix et à Charleville-Mézières et le Sultan du Belgikistan leur dira que "nous ne pouvons pas accepter toute la misère de la France" et que "le sultanat du Belgikistan, tu l'aimes ou tu le quittes,...".

Ami français, la fin de la chute est proche. Le choc frontal avec le plus noir des futurs est prévu pour DIMANCHE 20 HEURES.


En attendant, Bon week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Lun 7 Mai 2007 - 14:57

terouga a écrit:
Analyse en termes de classes sociales de la victoire de l'anti-France :

http://terouga.hautetfort.com/archive/2007/05/06/pourquoi-sarkozy.html

Yope
Analyse très juste je trouve et très précise surtout qui montre bien le désarroi de l'électeur de gauche face à cette France devenue "sarkozyste", face à la médiocre opposition PS ou des anti-libéraux, face à l'avenir maussade qui vient à nous.
Un avenir ultra libéral, sécuritaire et communautaire que les Français ont malheureusement voulu. Un avenir fait de trahisons, de duplicité et de soumission surtout.
Tous des moutons et fiers de l'être en somme. Ce manque de rébellion, d'esprit de révolte symbolisé par les scores énormes de Sarko-Sego-Bayrou, c'est ce qui m'attriste le plus en fait.

http://livernette.noosblog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: La stratégie américaine de Sarkozy   Lun 7 Mai 2007 - 18:21

Comme on le sait, Nicolas Sarkozy a été élu à la majorité présidentielle. Il a bénéficié du report des voix du Front National pour se hisser en tête du second tour, car on l'a vu, les voix de l'UDF se répartissaient égalitairement entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Le candidat de l'UMP, bénéficiant d'un spin doctor talentueux (le Gaulliste Guéno) a réussi à s'approprier une part du programme de Jean-Marie Le Pen, et s'attirer ainsi une bonne partie de son électorat. Mais ce que l'on ne sait pas, c'est que toute sa stratégie dans cette élection présidentielle a plus à voir du côté outre-atlantique, que du côté du vieux continent.

Je suis en train de lire la biographie non-officielle de Dubya (Le Cartel Bush) et j'ai noté d'étranges similitudes avec ce conservatisme compatissant: mise en avant de minorités ethniques dans sa campagne, politique aux apparences "ultrasécuritaires", soutien des mass média, financement via les grosses filiales, bête de scène, ultralibéral, parle aux petits gens, etc.

(Itélé à l'instant) Sarkozy a l'appui de Bush et Netanyahou (Son édito "Mon Ami Sarkozy" dans le Yediot aharonot).

Je laisse la place à Serge Halimi.



Identité nationale ou imitation américaine ?


Le 18 avril 2007,
Un texte de Serge Halimi.

Ce texte a été initialement publié le mercredi 18 avril 2007, sur le site internet du Monde Diplomatique, dans la rubrique La valise diplomatique.

Crédits photo : « ID » de Martin Hardouin-Duparc, 2007.


On reproche à M. Sarkozy d’être très américain, en invoquant à la fois ses orientations de politique étrangère, proches de celles de l’dministration Bush, et son admiration pour le système économique et social des Etats-Unis (lire « Petit conte de Noël »). Mais le président de l’UMP s’est également inspiré des idées et des recettes politiques de la droite américaine dans d’autres domaines.

A partir des années 1960, l’aile la plus conservatrice du Parti républicain (Barry Goldwater, Ronald Reagan) choisit de se présenter comme exclue du système politique (de 1955 à 1995, le Parti démocrate contrôle sans interruption une des chambres du Congrès), dédaignée par un monde des affaires trop soucieux de paix sociale et ostracisée par les institutions culturelles et médiatiques du pays. Elle s’affirme déterminée à instaurer (ou à rétablir) son hégémonie idéologique, certaine que celle-ci constituera le préalable à son retour au pouvoir (lire « Quand la droite américaine pensait l’impensable »).

Dans le cas de M. Sarkozy, ministre principal du gouvernement il y a quelques jours encore et président depuis plus de deux ans du parti majoritaire, cette posture de dissident, de proscrit, peut paraître incongrue. Toutefois, tel un républicain américain, le président de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), sans doute conscient qu’un candidat défendant le statu quo en France ne pourrait que perdre l’élection, martèle l’idée que « trop souvent la pensée unique et le politiquement correct [ont] dominé le débat (1) ». Il précise que la droite n’a jamais osé être vraiment à droite, étouffée qu’elle était par une orthodoxie de gauche, pour ne pas dire « marxiste » ainsi que vient de le prétendre, sans rire, son ami l’industriel Bernard Arnault, PDG de LVMH et première fortune du pays (2).

En 2001, en tout cas, l’actuel candidat de l’UMP s’avouait « convaincu que le prêchi-prêcha social-démocrate n’[avait] pu prospérer que sur l’absence d’une droite moderne (3) ». Le 12 avril dernier, à Toulouse, il précise : « Si je suis élu président, tout ce que la droite républicaine n’osait plus faire parce qu’elle avait honte d’être la droite, je le ferai. » Notons au passage qu’on n’entend plus depuis longtemps un candidat socialiste prendre l’engagement symétrique, celui de cesser d’avoir « honte d’être la gauche ».

La deuxième thématique de la campagne de M. Sarkozy qui paraît s’inspirer des recettes de la droite américaine concerne son discours destiné à l’électorat populaire. Aux Etats-Unis et en France, il est a priori difficile pour un candidat qui a le soutien du patronat et qui réclame simultanément la suppression de l’impôt sur les successions et la réduction de l’impôt sur les sociétés de se présenter comme le porte-parole du peuple contre les élites. On sait que Ronald Reagan et M. George W. Bush ont néanmoins réalisé l’exploit (lire « Le petit peuple de George W. Bush ») : une fraction appréciable des catégories sociales peu favorisées a voté pour eux, avec pour résultats la diminution des salaires réels et des prestations sociales, la baisse de la fiscalité sur les hauts revenus, la mise en cause des droits syndicaux...

Aux Etats-Unis, cette prouesse politique a largement tenu à l’appel au sentiment national et patriotique (anticommunisme, puis antiterrorisme - lire « La droite américaine manipule le sentiment national »), au ressentiment fiscal (le « petit contribuable » contre le « gros précepteur »), à l’invocation des « valeurs morales traditionnelles » (opposition à l’avortement et à l’homosexualité), enfin au rejet d’un « laxisme » judiciaire qu’on présentait comme le principal pourvoyeur de violences et de crimes (lire « Sur quelques contes sécuritaires venus d’Amérique »). La palette de M. Sarkozy n’est pas absolument superposable à ce registre dans la mesure où, en France, le recours d’un candidat aux sentiments religieux, et l’utilisation des religions ou des sectes comme gardiennes d’un ordre social conservateur, se heurtent encore à la sécularisation du pays et à sa tradition républicaine et laïque. Le candidat de l’UMP a bien essayé de réactiver ce ressort religieux - « Je suis de ceux qui pensent que la question spirituelle a été très largement sous-estimée par rapport à la question sociale », réitérait-il encore récemment (4) - mais il est vite passé à l’essentiel : la redéfinition de « la question sociale ». A l’américaine, il s’est alors efforcé de faire passer la ligne de démarcation, non plus entre riches et pauvres, capitalistes et travailleurs, mais entre salariés et « assistés », ouvriers et fraudeurs.

« Il y a deux catégories d’Américains, annonce en 1984 un sénateur ultraconservateur du Texas : ceux qui tirent les wagons et ceux qui s’y installent sans rien payer ; ceux qui travaillent et paient des impôts, et ceux qui attendent que l’Etat les prenne à sa charge (5). » Pour casser les solidarités nées du New Deal, la droite américaine n’a en effet eu de cesse de jouer sur cette corde-là, qui cherche à dresser les salariés contre les tire-au-flanc. « Le Parti républicain, proclame le publiciste néoconservateur David Frum, ne pourra pas demeurer fidèle à ses principes s’il craint de se voir accuser d’être insensible. » Outre-Atlantique, les questions de fiscalité et de race vont alimenter d’autant mieux ce ressentiment réactionnaire (sous couvert, on l’a vu, de rompre avec le « politiquement correct » de la gauche) qu’elles paraissent liées. Une fraction presque exclusivement blanche des « classes moyennes » (et des ouvriers et employés qui aspirent à cette condition) se sent abusivement taxée pour, croit-elle, financer des politiques sociales destinées à d’autres, souvent noirs ou immigrés.

« J’en ai assez des pauvres », glissa un jour à l’oreille de Ronald Reagan une femme d’officier. Le futur président des Etats-Unis n’était pas encore sourd. Il évoqua donc sans tarder l’histoire (fausse) d’une fraudeuse. Une histoire qu’il martela pendant plus de dix ans. C’était celle d’une « reine de l’aide sociale [“welfare queen”] qui utilise quatre-vingts noms, trente adresses et douze cartes de sécurité sociale, grâce à quoi son revenu net d’impôt est supérieur à 150 000 dollars (6) ». La thématique a de l’avenir. C’est le discours désormais bien rodé du « petit Blanc » qui trime et qui « devient fou » devant « le bruit et l’odeur » des pauvres, immigrés souvent, qui se prélassent grâce au gros magot de l’assistance sociale.

L’attaque de l’Etat-providence opère en biais. On s’en prend, non pas frontalement au principe lui-même, mais à ceux qui en profitent indûment et en confisquent les bénéfices. La dureté va s’imposer, mais elle sera rendue plus présentable par l’affirmation que les aides publiques nuisent à leurs prestataires, qu’elles les enfoncent dans une « culture de la dépendance » entraînant derrière elle sa kyrielle de pathologies (manque d’assiduité, jeu, addictions, violences conjugales, etc.). Qui doute de l’importation de ce discours en France n’a qu’à se reporter au magazine sarkozyste Le Point, propriété de M. François Pinault, troisième fortune de France. Moins d’un an après avoir titré « Les tricheurs du chômage », il vient de faire sa couverture sur « La France assistée. Les scandales du “modèle français”. Les profiteurs d’allocations. Comment sortir du piège » (7).

M. Sarkozy se prétend, lui, soucieux de « réconcilier la France qui gagne et celle qui souffre ». La première lui semblant acquise, il s’adresse volontiers à la seconde, profitant du fait que la gauche de gouvernement l’a délaissée : « Je veux parler à tous ces malheureux, mais je veux dire que la souffrance et la dureté de la vie ne se limitent pas à la France de la précarité. Je veux parler d’une autre souffrance, bien réelle, qui ne doit pas être sous-estimée : celle de la France qui n’est pas dans la précarité, qui se lève tôt, qui travaille dur, qui se donne du mal pour nourrir sa famille et élever ses enfants, qui elle aussi je l’affirme est à la peine, et qui entend qu’on le sache et qu’on réponde enfin à son appel ( 8 ). » Puis, sur un mode puritain plus courant aux Etats-Unis qu’en France (lire « Aux sources puritaines des Etats-Unis »), il en vient à l’avertissement : « Je n’accepte pas qu’il y ait des gens qui soient au RMI et qui, à la fin du mois, aient autant que des gens comme vous [des salariés] qui se lèvent tôt le matin. » Il l’acceptera d’autant moins, en vérité, que « l’assistanat généralisé est une capitulation morale. L’assistance est une atteinte à la dignité de la personne. Elle l’enferme dans une situation de dépendance. Elle ne donne pas assez pour une existence heureuse et trop pour inciter à l’effort ».

Un mauvais esprit objecterait sans doute qu’il y a en France d’autres exploiteurs et d’autres exploités, d’autres rentiers, d’autres fraudeurs, et qui vivent sur un plus grand train que les « assistés », d’autres privilégiés qui ne se sont donné que la peine de naître dans la bonne famille (le fils de Jean-Luc Lagardère, celui de Francis Bouygues, celui de François Pinault, celui de Vincent Bolloré, la fille de Bernard Arnault...) ; d’autres injustices aussi. Mais elles paraissent moins préoccupantes à M. Sarkozy. Car, explique-t-il, « les allocations sociales sont financées par le produit de la France qui travaille et qui se lève tôt le matin ». N’est-il pas légitime alors « que ces allocations (soient) affectées et utilisées sans fraude, sans mensonge et sans malhonnêteté (9) » ?

D’ailleurs, la solution, recommandée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) (lire « Economistes en guerre contre les chômeurs »), serait déjà trouvée : « Il faut faire en sorte que le demandeur d’emploi ne puisse pas refuser plus de trois offres d’emploi, que chacun soit obligé de rechercher véritablement un emploi, d’exercer une activité ou d’accepter une formation. La société ne peut pas aider celui qui ne veut pas s’en sortir (10). » Une proposition alternative est écartée d’emblée : « Ils disent : faisons payer le capital ! Mais si le capital paye trop, il s’en ira (11). » Avec M. Sarkozy à l’Elysée, c’est sûr, le capital ne paiera pas trop.

Etre vraiment de droite, proche des milieux patronaux, et s’adresser néanmoins aux catégories sociales victimes du néolibéralisme implique souvent une technique de brouillage supplémentaire : celle qui consiste à exhiber des goûts d’homme ordinaire. Bien que millionnaires et fréquentant en priorité d’autres riches, Ronald Reagan et M. George Bush n’ont cessé de jouer cette carte populaire. Car « populaires », ils prétendaient l’être, sinon par leurs fortunes du moins par leurs goûts (lire « Cette Amérique qui vote George W. Bush »). Et c’est à dessein qu’ils affichaient leur dédain pour les « intellectuels » et pour les experts, dorénavant associés à la fois à l’élite, à la presse de référence et à la morgue aristocratique (lire « Stratagème de la droite américaine, mobiliser le peuple contre les intellectuels »). M. Sarkozy, de son côté, est l’ancien maire d’une des communes les plus cossues du pays (Neuilly) en même temps que l’ami intime de plusieurs milliardaires. Oui, mais il aime les émissions de Michel Drucker, le vélo, et les chansons de Johnny Hallyday. C’est donc tout naturellement que lorsque M. François Bayrou a proposé de supprimer l’École nationale d’administration (ENA), le président de l’Union pour un mouvement populaire lui a répliqué : « En ce qui me concerne, je ne suis ni énarque ni agrégé, ça me permet de ne pas être démagogique. »

Mais est-il possible, en France, sans démagogie, d’être simultanément un homme de droite légitimement adoré par les patrons du CAC 40 et le tribun des petits et des sans-grade, persécuté par le « politiquement correct » ?

Serge Halimi

(1) Nicolas Sarkozy, Ensemble, XO, Paris, 2007, p. 7.
(2) Entretien avec Capital, Paris, avril 2007.
(3) Nicolas Sarkozy, Libre, Robert Laffont, 2001. Cité par Eric Dupin, A droite toute, Fayard, 2007, p. 56.
(4) Il y a trois ans, il a ajouté : « Il est bien préférable que des jeunes puissent espérer spirituellement plutôt que d’avoir dans la tête, comme seule religion, celle de la violence, de la drogue ou de l’argent » (Nicolas Sarkozy, La République, les religions, l’espérance, Ed. du Cerf, 2004. Cité par Eric Dupin, op. cit.)
(5) Phil Gramm, sénateur du Texas, lors de la convention républicaine de Dallas en août 1984.
(6) Cf. à ce sujet Le Grand bond en arrière, Fayard, 2006.
(7) Le Point, 12 avril 2007. Le numéro consacré aux « tricheurs du chômage » avait été publié le 29 juin 2006. Lire à ce propos l’article de Renaud Lambert sur le site d’Acrimed, « Les “tricheurs” du Point », 6 juillet 2006.
( 8 ) Nicolas Sarkozy, « Pour la France du travail ». Discours du 22 juin 2006 à Agen.
(9) Cité par Grégory Marin, « Démagogie en terre de souffrance », L’Humanité, 20 décembre 2006.
(10) Entretien publié par Les Echos, 9 novembre 2006.
(11) Discours du 22 juin 2006, op. cit..

Source
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Lun 7 Mai 2007 - 20:20

Citation :
Pensées malsaines...

Se dire qu'après tout, Sarko a tout pompé au Pen, il prononce les discours que Neuneuil n'a pas su dire à temps. Reconnaître qu'il parle de la France avec un grand 'f' , avec du bleu, du blanc, et puis du rouge, puis qu'il a même laissé entendre que les immigrés qui vienenent pour profiter des allocs, ben il y en a qui feraient bien de rentrer chez eux. Si lui le dit et que ça passe, pourquoi se fatiguer pour rien ? Il le fera. Puis le coup des heures sup, travailler comme un nwâr pour gagner comme un... Non, ça ne devait pas être ça. "Mieux" ? Ouais, mieux, je crois, enfin, c'est le mot qu'il avait tout le temps à la bouche pour répondre au 35 heures ("Il ne s'agit pas de travailler moins mais de travailler mieux"), ben... y a un tas de gens à qui ça dirait, quand même... Admettre que la mondialisation, on n'y peut mais, sauf à tomber dans l'antiaméricanisme et même là, on n'a pas les solutions, faut bien faire avec. En plus, il nous propose une place de choix dans les futurs États-Unis du Levant et du détroit de Gibraltar, ce qui est un moindre mal. La Méditerranée, c'est aussi l'Europe, non ? C'est un peu de nos racines grecques. D'ailleurs, il faut se rappeler qu'il n'a pas hésité à évoquer les Croisés. Personne ne l'a alors traité de fâcho. Se rendre à l'évidence qu'il est temps de changer notre regard sur le monde et ceux qui nous entourent. Après tout, c'est quoi être Français ? On est tous des enfants d'immigrés. Ça ne veut plus dire grand-chose. Enfin, si, un peu, mais on est plus en 1914. L'important c'est qu'on soit Français dans l'Europe. de toute façon, chez les Américains, il y en a de plus en plus qui ne sont même pas d'origine européenne et c'est quand même moins la merde chez eux. Se résoudre à accepter le métissage. Pour les autres dans un premier temps, puis, à la réflexion, se rappeler que quand l'oncle Lorrain a épousé la tante Corse, les repas de famille étaient folklo, c'est le cas de le dire. Mais en définitive, les cousins sont sympas. Et puis ça va, concéder qu'il n'y en n'a pas d'autres valables alors, à tout prendre, autant lui donner sa chance, avec sa constance c'est pas forcément le mauvais bougre, puis il sait parler aux gens. En plus, avec sa pêche, ça redonnera sûrement un coup de fouet au pays. Enfin, faire le compte, parmi ses relations, des tas de gens biens, pas idiots, et qui gagnent bien leur vie - des bosseurs, quoi ! - qui vont voter pour lui et se dire qu'on ne peut pas avoir raison seul contre tous.

suicide

Traduction study

S'avouer vaincu avant d'avoir essayé, succomber au harcèlement publicitaire d'un démagogue. Oublier que ce gars n'a d'évidence aucune conviction, sauf que l'argent est maitre du monde. Faire semblant d'ignorer qu'il ne s'agit que d'un Xiem avatar du parti politique le plus corrompu d'Europe. Qu'il ne peut être autre chose que l'expression des intérêts de la grande bourgeoisie d'affaires qui a perdu toute attache nationale. Qu'il est un ultra libéral chargé d'abolir les dernières barrières qui gênent non pas le commerce, activité vitale, mais les multinationales. Qu'il ne possède de son propre aveu aucun attachement charnel ou historique avec la terre de France. Que son expérience personnelle de la vie est la même que celle de tous ces luxueux apparatchiks nourris aux statistique bidouillées. Qu'en la matière il fut et en est un grand producteur.

Que son activité aux plus hauts postes de l'État n'a pas laisser entrevoir d'aptitudes particulières si ce n'est dans les coups fourrés et les barbouzeries fort mystérieuses. Que l'on a souvent la gueule de ce que l'on est. Que l'amitié dans ces milieux de prédateurs et de jouisseurs superficiels relève le plus souvent du clientélisme et de la sordide vassalité. Que si les cousins corses sont sympas et de bonne compagnie à table, il n'en ira pas forcément de même pour les beaux frères barbus habillés avec un suaire. Que si nous sommes tous des enfants d'immigrés, nous sommes surtout des Européens et que l'Alsace n'est pas forcément destinée à devenir une province turque. Que si la Méditerrannée c'est l'Europe, l'Algérie c'est l'Afrique et que La Mecque n'est pas le pendant philosophique d'Athènes. Que sa prétendue "pèche", au candidat en question, ressemble surtout à une agitation vibrionnaire de politicien à l'américaine, mais payée par le contribuable. Que si, lui, quand il dit la même chose que Le Pen les médias ne hurlent pas au facho, c'est avant tout parce que les journalistes ont très peur.

Que si les médias lui sont acquis c'est parce qu'ils appartiennent à ses amis de l'oligarchie financière. Que tout ceci ne sent pas très bon la démocratie et que ça a même une gueule de fascisme dans le mauvais sens du terme, c'est à dire d'un totalitarisme sournois au service de ploutocrates. Qu'il n'y a rien d'étonnant à voir des gens très bien comme tonton Robert petit industriel, ou son vieux pote François qui dirige un Intermarché ou Aline, qui est clerc de notaire, voter pour ce gars là, car après tout ça fait trente ans qu'ils se trompent et qu'on les trompe, ce qui n'est pas difficile quand on maitrise tout l'appareil d'État et qu'on joue habilement des réflexes de classe et des craintes des gens, de bonne foi, mais peu au fait des réalités extérieures à leur vie bien remplies et un tantinet protégées. Se demander pourquoi, enfin, on irait faire confiance à un type qui adapte son discours à ses interlocuteurs, pompe allègrement tout ce qui à l' air de fonctionner, pour dire et faire le contraire le lendemain et est tellement arriviste, vicelard et faux derche qu'il a su flinguer Chirac sur son propre terrain, et ça il faut le faire.

On élit un Président ou on se choisit un nouveau Parrain ?
Revenir en haut Aller en bas
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: SARKOLAND   Mar 8 Mai 2007 - 1:22

très bon post
résume bien la stratégie libérale sécuritaire : quand les agents du medef arrivent à faire croire au smicard que ses difficultées sont dûes aux parasites assistés..."le diable en rit encore"

Merci Osiris.

C'est limpide, en effet (quand on prend la peine de se poser des questions). On s'en prend aux gens, et non aux règles qui les poussent à agir de telle ou telle façon.
D'ailleurs, dans toute la campagne éléctorale, il n'a jamais été question de réformer quoi que soit, quel que soit le candidat.
Ce sont les gens qui doivent s'adapter au système, et non le système qui doit s'adapter. On retrouve cette thématique communément dans toute la littérature de science-fiction et anticipation. "Les Temps Modernes" n'ont pas pris une ride.
Sarkozy fait d'une exception la règle (fraudeurs, récidivistes) pour masquer le plus important, les causes de cette situation (capitalisme ultra).
Bref, Sarko est en effet très inquiétant, mais pas pour les raisons avancées par les médias (c'est un hystérique hyper-nerveux). Au contraire, il est parfaitement au fait de ce qu'il fait, ce qui le rend encore plus dangereux. (cf. l'article du Monde d'aujourd'hui).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Mar 8 Mai 2007 - 16:30

Plus rien ne m'étonne dans votre pays de blaireaux .
Enfin tout n'est pas perdu , la seule tranche d'âge ou une majorité de gens ont voté Sarkozy se situe dans les plus de 60 ans .
Comme quoi à force de faire accepter tout et n'importe quoi aux français , on en arrivera peut-être à leur faire accepter l'euthanasie forcée à 59 ans Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SARKOLAND   Mar 8 Mai 2007 - 17:17

sarkozy s'offre quelques jours à Maltes sur un yacht de 60m, voyage en jet privé, le tout "prêté" par le groupe Bolloré, le tout pour plusieurs centaines de milliers d'euros

( Maltes est réputé pour ses plages et...son système bacaire occulte qui permet le blanchiment, repaire des financiers verreux internationaux, c'est juste une coïncidence, mais j'aimerais savoir qui il va rencontrer ces quelques jours, je dois être parano)

sinon c'est fort, là où miterrand et chirac étaient plus discrets, sarko ne s'en cache à peine, tout juste élu : c'est très fort

je m'explique : tous ceux qui ont voté pour lui ont du mal à admettre que c'est obscène, par fierté et amertume pour leur vote tout frais, au-delà du révoltant en parralèle au travailler plus pour gagner plus et toutes les réformes à venir, les acointances avec les milieux d'affaires, le danger est plus grand : prendre "les français" en otages de leur propre vote en laissant faire cela dès le départ, genre "c'est normal "ou "les autres en faisaient autant"

bref annoncer la couleure cash, les français ne voulant admettre qu'ils se sont fait fourrer, stratégie de fuite en avant : on sait tous que le système est pourri, mais c'est pas grave, on détourne notre colère sur les assistés, et on plonge dans le néolibéralisme, c'est très fort....


(lisez les posts en bas :
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/252461.FR.php
)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SARKOLAND   

Revenir en haut Aller en bas
 
SARKOLAND
Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: VOX POPULI... :: Douce France-
Sauter vers: