LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La tremblante du gaucho

Aller en bas 
AuteurMessage
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: La tremblante du gaucho   Jeu 14 Déc 2006 - 2:11

Pas mal, ce texte :

http://antifadas.hautetfort.com/archive/2006/11/12/la-tremblante-du-gaucho.html

Il vient plus sur le forum, Michel Drac ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 43
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   Jeu 14 Déc 2006 - 3:44

laurent666 a écrit:

Il vient plus sur le forum, Michel Drac ?

Michel Drac a quitté le forum en même temps que Maggle. Le retour de ce dernier devrait convaincre le premier à revenir parmi nous.
L'un ne va pas sans l'autre : du point de vue de "l'éreintement dialectique" s'entend. Very Happy

Le duo le plus glimmer de l'année et n'oublions pas :
Chevillette : Lead guitar
Jean : Rythm guitar
Deubeule : Bass
Monchieur : Keyboards
Minga : Drums
Subversio : Manager
Coucou et Joyeux : Porteurs d'eau

A quand la tournée ?

Un fan de la première heure. Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   Jeu 14 Déc 2006 - 16:17

MAGGLE a écrit:
juju333diablo a écrit:
Michel Drac a quitté le forum en même temps que Maggle. Le retour de ce dernier devrait convaincre le premier à revenir parmi nous.
L'un ne va pas sans l'autre : du point de vue de "l'éreintement dialectique" s'entend. Very Happy

Laughing

Cela étant, je ne me contente plus que de mettre ma cloche à fromage sur quelques trop évidentes petites crottes que je peux remarquer de-ci de-là. Parce que j'ai plus trop le temps de développer, même si c'est pas l'envie qui m'en manque parfois...

Toutefois, à chaque fois que j'essaie d'ouvrir un lien vers antifadas, mon PC (politiquement correct ?) me le refuse sans que j'en comprenne la raison technique...
Donc si quelqu'un ici était suffisament charitable pour me le copicoller...


Tu as un PC de la marque UMPS ?

Allez, je voulais recopier ici l'excellent texte de Michel Drac, mais le forum m'en empêche : "La longueur de votre message dépasse la limite autorisée."

Encore un coup du Système contre la liberté d'expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   Jeu 14 Déc 2006 - 16:25

MAGGLE a écrit:

Toutefois, à chaque fois que j'essaie d'ouvrir un lien vers antifadas, mon PC (politiquement correct ?) me le refuse sans que j'en comprenne la raison technique...
KM£Hcopicoller...
C'est quoi cette épidémie ? Moi c'est le site fdesouche qui ne veut pas être ouvert. Sans doute un paramètrage des filtres IP à leur niveau qui nous exclue de fait de façon inique, ou éventuellement un analyse de nos couquies qui fait qu'ils interdisent la visite de gens qui ont visité un autre site par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   Jeu 14 Déc 2006 - 20:41

laurent666 a écrit:
Tu as un PC de la marque UMPS ?

Allez, je voulais recopier ici l'excellent texte de Michel Drac, mais le forum m'en empêche : "La longueur de votre message dépasse la limite autorisée."

Encore un coup du Système contre la liberté d'expression.

Considérant que vous auriez pu tronçonner le texte en plusieurs parties pour le faire parvenir sur ce forum et que vous ne l'avez pas fait, la haute cour de sûreté du Front National en déduit que vous êtes soit un complice infiltré du système UMPS, soit un exemple manifeste de manque d'ardeur au combat contre ledit système.
En conséquence, le tribunal estime de son devoir de faire un exemple et vous condamne au poteau d'exécution.
Toutefois, si vous consentez à le faire parvenir après ce post, le tribunal, dans son infinie clémence vous autorisera à accéder à vos dernières volontés ainsi qu'au port du bandeau sur les yeux lors de l'exécution.

Signé :

Comissaire politique Maggle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   Sam 1 Oct 2011 - 6:25

Se basant sur le principe des "filmeurs" de la police de LA (ville assez criminogène), mais en fait assez éloigné question situation des pays (not. en matière d'armes) et donc méthodes documentaires/déontologie, voilà un site qui en reste surtout à l'info-spectacle avec comme motivation affichée (limite caricatural) la mythologie de l'affrontement avec les forces de l'ordre chère à l'EG.

Or il y aurait possible contre-pouvoir si étaient décortiqués objectivement, sans ce petit jeu de sycophantes de profils FB, les manips, abus quant aux PVs ou GAV, barbouzeries, tazeries, nominations politiques des commissaires et préfets, etc. en plus de l'étude du cadre légal ou des situations locales. Des sites français montrant les tofs de flics en civil ou les caisses banalisées (dans le cadre des enquêtes anti-drogue en banlieue notamment) avait eux été fissa fermés. Si celui-ci reste ouvert, on peut estimer qu'il sert surtout d'indicateur public des éléments négatifs collectés sur la toile. En ce sens, il rend indirectement service à la police par sa médiocrité, en lui servant de baromètre des commérages possibles sur la toile quant à ce qui est exposé des poulets. Dans un registre différent, mais sur le même principe du relais-collecte des éléments presse ou internet, on a selon certains observateurs "reflex" qui semblerait en partie noyauté par certains éléments de l'ED dite "radicale" (via la complicité de JY Camé), au nom du credo (à prétention dialectique, sorte de moment négatif) que la délation est un bon moyen de reconnaître les faux rebelles en tant que fichés ou affichés.
L'IGS peut donc dormir tranquille, même à Lyon... La révolution par Internet ? Vidocq aurait bien ri ! champi



Copwatch, le site qui surveille la police, suscite l'ire de Guéant
LEMONDE.FR | 30.09.11 | 10h16 • Mis à jour le 30.09.11 | 10h56

Le site Copwatch Nord-Paris IDF s'est donné pour mission de révéler les abus, la corruption et les violences policières, sans hésiter à montrer les visages des agents.

https://copwatchnord-idf.org/

En une du site Copwatch Nord-Paris IDF (difficilement accessible depuis quelques jours), vendredi 30 septembre : la consommation d'alcool par la police, photographies à l'appui. "Comme pour les CRS, l'alcool coule à flots dans les casernes", écrivent les auteurs anonymes du site, avec un ton ouvertement "antiflic". Plus bas, c'est une descente d'une équipe cynophile dans le quartier parisien de la Goutte d'Or, décrite minute par minute, ou encore une "Chasse aux Roms, aux Tunisiens et aux pauvres".

Le site Copwatch Nord-Paris IDF se veut une base de renseignements, œuvre d'un "collectif de citoyens", visant à "lutter par la transparence et l'information" contre les "violences, la répression et l'impunité policières". Son porte-parole, une jeune homme de 20 ans, se dit "plutôt libertaire" et explique, sur France Info, avoir fondé le site "avec une dizaine de copains à Lille, et des tas d'autres à Calais et Paris". Interviewé sur la radio, le jeune homme, partant du principe que "la police est fourbe", espère que son site permettra aux personnes "agressées" par un agent de police d'aller "sur la base de données" et de "repérer l'agent qui l'a agressé".

Il y aurait travaillé depuis cinq ans, amassant photographies, vidéos, informations – sur le terrain ou sur les profils Facebook des officiers – au sujet de policiers généralement nommés et identifiés.

Photos prises à Belleville pour désigner le "numéro 2 de la BST [brigade spécialisée de terrain]", "sans doute l'un des plus agressifs de la BST" écrivent les auteurs anonymes. Copwatch Nord-IDF
Sous les images, certains commentaires évaluant les officiers. Exemple : "Nous recommandons la plus grande vigilance vis-à-vis de ces deux policiers. Ils traînent autour du métro Barbès et n'hésitent pas à harceler les marchands". Et ça et là, des avertissements tels que : "Policiers, nous vous identifierons tous un à un, que votre impunité trouve une fin."

Le site s'inspire de l'expérience d'habitants de Los Angeles, qui avaient lancé ce type d'opérations suite aux émeutes des années 1990. La méthode affichée : patrouiller en groupe, suivre la police, avec le numéro d'un avocat en poche de préférence, photographier et filmer ses opérations. Outre les articles, Copwatch propose conseils et informations pratiques – réglementation sur le droit à l'image des policiers –, dossiers – "Chronologie des assassinats raciaux effectués par la police de 1971 à 2009" –, ou encore des détails sur l'armement des policiers.

CLAUDE GUÉANT PORTE PLAINTE

Mercredi, le ministre de l'intérieur Claude Guéant a décidé de déposer deux plaintes en diffamation contre le site Internet. "Ces commentaires portent gravement atteinte à l'honneur et à la réputation de fonctionnaires de police et de militaires de la gendarmerie", a estimé le ministère.

Selon M. Brandet, porte-parole du ministère, "ces propos scandaleux, assortis de photographies, de l'identité et quelques fois des adresses des intéressés, nuisent aux personnels du ministère de l'intérieur et mettent en péril leur sécurité ainsi que celle de leurs familles". "Au-delà, c'est toute l'institution qui est salie, raison pour laquelle ce genre de dérive doit cesser au plus vite", a-t-il ajouté, en prévenant qu'"à l'avenir, tout propos diffamatoire fera systématiquement l'objet de dépôts de plaintes".

UN SYNDICAT DE POLICE DÉNONCE UN "FICHAGE ILLÉGAL"

Vendredi, le deuxième syndicat de gardiens de la paix, Alliance, a annoncé que "des dizaines de policiers fichés" sur le site avaient déposé plainte. La veille, le syndicat a saisi le ministère de l'intérieur, lui demandant que "le nécessaire soit fait" afin de faire cesser le site Copwatch, pour sa "stigmatisation" de policiers, ses "dénonciations calomnieuses, propos haineux" et son "fichage illégal". Les renseignements diffusés, précise le syndicat, émanent non seulement de photos, vidéos, articles de presse, mais aussi de "trois larges bases de données sur la police".

Ainsi, un brigadier dont le nom est affiché sous sa photo, selon Alliance, est qualifié de "stratège des guet-apens et chasses aux pauvres", qui "n'hésite pas à faire tabasser des personnes sur les marchés" et "les placer en garde à vue".

En réaction, Copwatch Nord-Paris IDF affirme ne diffuser aucune information sur les familles des policiers. Le ton se fait menaçant et justicier : "Nous conseillons aux syndicats policiers de mesurer leurs propos et leur menace au vu de ce que nous possédons. [Les auteurs annoncent notamment des vidéos sur la "répression calaisienne" ou "une enquête sur les relations entre la police lilloise, les supporters fascistes du LOSC et un groupe néonazi"] Nous allons montrer qui vous êtes réellement et la répression quotidienne que vous faites subir à la frange la plus pauvre de la population", assènent les auteurs.

Le Monde.fr avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tremblante du gaucho   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tremblante du gaucho
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tremblante du mouton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: VOX POPULI... :: Douce France-
Sauter vers: