LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral & FN : liaisons dangereuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 12 Déc 2006 - 3:04

Cochonnet a écrit:
franck a écrit:
http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=11168

Quand le FN met en scène une jeune fille arabe pour inciter les immigrés à voter pour Le Pen.

Encore un coup de Soral ?

En tous cas la mouvance natio semble embarrassée :
Tout à l'heure le lien ci-dessous fonctionnait, montrant la fameuse affiche. Depuis, page vide, image retirée, censurée. Idem sur un autre site proche du FN.
C'est le bordel dans la mouvance !

http://fr.altermedia.info/general/les-beurs-voteront-ils-jmpl_9934.html

Déjà, ce genre d'affiches vulgaires ne m'incite pas à voter Lepen... Et je ne pense pas être le seul.
Si Lepen continue à persévérer dans cette voie là, à se séparer et à aller à l'encontre de son électorat, je doute fort qu'il soit au second tour comme en 2002. Et il risque fort de perdre une bonne partie de ses sympathisants.

Parce que tu crois sincèrement que voir la gueule de LP fait bander les électeurs ? :farao: pirat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 12 Déc 2006 - 3:10

laurent666 a écrit:
Tsss tsss...

Grave erreur sur le pantalon taille basse de la beurette avec le slip rouge. C'est trop, là, ça fait vulgaire, pub pour slim fast, aliénation de la femme, société de conso libérale et tout le merdier ...

Dommage... 3-4 centimètres de jeans en plus et le slip en moins et c'était une campagne parfaite.

La partie la plus cathos tradis va pas marcher dans la combine pour le coup.

Erreur du FN. Déception. C'est des petits détails comme ça qui risquent de se payer très cher. Ils devraient mettre un coup de photoshop.


C'est sûr que cette photo est une erreur stratégique de taille, limite amateurisme.
Surtout lorsqu'on connaît le puritanisme des maghrébins et des musulmans en règle générale... espérez qu'ils voteront pour le FN avec une photo pareille, c'est vraiment se fourvoyer.
Si les musulmans peuvent se reconnaître dans le FN, c'est par rapport à la vertu, au retour de l'ordre morale... certainement pas en mettant en avant des filles à moitié dénudées.
D'ailleurs, je fais le pari que cette photo sera plus un repoussoir qu'autre chose aussi bien pour les cathos que pour les muslims qui ont une sainte horreur de ce genre d'imagerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 12 Déc 2006 - 3:19

Quoique le vrai but est peut-être de se dé diaboliser auprès des autres français de souche… pour casser cette image de racisme. Les voix maghrébines ne sont peut-être pas l’objectif premier (sauf peut-être les plus « francisées ») même si elles pèsent sur le plan électoral.
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 12 Déc 2006 - 12:32

sK!z0 a écrit:
Citation :
voila une news que j'ai trouvé sur un site antifa:
"SOS Racisme, MRAP et la Licra " envisagent à partir de Janvier d’imprimer des autocollants du Front National et de les coller sur tous lieux publics en pleine nuit avec le tag d’une croix gammée à côté, les opérations débuterons plus précisément vers le 20 Janvier, les grandes villes seront les première touchées, les colleurs seront d’origine Kabyle, juif et reds, auront le crane rasé pour ce faire passer pour des Skins".
http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article285

Euh...Osiris...Maline la presentation, genre "j'ai trouvé cette info sur un site antifa" et hop citation ... Pourtant lorsque l'on se rend sur le site en question (refleXes), avant la citation en question, on lit :
Citation :
Posté le 08 décembre 2006. Voici ce qui circule comme mail depuis quelques jours dans la mouvance nationaliste. No comment !
Ce qui change quand même la "nature" de l'info, n'est-ce pas ?
Est-ce de l'inattention ?
J'ajoute à mon tour, no comment.

Et? C'est de l'intox cette news vi et ?
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 12 Déc 2006 - 23:34

Jean a écrit:
Dans sa récente interview à Videodrom, Soral déclare qu’il souhaite poursuivre l’œuvre de Michel Clouscard. Son ralliement au Front National de Jean-Marie Le Pen s’inscrit pleinement, selon lui, dans cette démarche.

Or, l’article de Wikipedia nous éclaire sur ce que Clouscard pensait du leader frontiste :

« Le néo-fascisme sera l’ultime expression du libéralisme social libertaire, de l’ensemble qui commence en mai 68. Sa spécificité tient dans cette formule : tout est permis, mais rien n’est possible. A la permissivité de l’abondance, de la croissance, des nouveaux modèles de consommation, succède l’interdit de la crise, de la pénurie, de la paupérisation absolue. Ces deux composantes historiques fusionnent dans les têtes, dans les esprits, créant ainsi les conditions subjectives du néo-fascisme. De Cohn-Bendit à Le Pen, la boucle est bouclée : voici venu le temps des frustrés revanchards. »


Soral, frustré et revanchard ???... A y regarder de plus près, il est vrai que nous parlons là d’un ancien agent du grand cirque médiatique télévisuel boycotté par ses anciens amis (frustré ?) et qui a été agressé par deux fois (revanchard ?). On savait déjà que Clouscard avait eu raison trente ans avant tout le monde et que Soral s’était contenté, trente ans plus tard, de populariser ses thèses dans des émissions grand public. On sait désormais qu’à ne plus suivre Clouscard et à penser par lui-même, Soral court le risque de commencer à avoir tort. En tout cas, qu’il ait raison ou non dans les mois voire les années qui viennent, il me semble plus correct d’établir que, pour la première fois de sa vie, il n’a rien copié sur personne et qu’il a fait le choix de rejoindre Le Pen tout seul comme un grand. En conséquence, il serait convenable qu'il cesse de brandir le nom de Clouscard comme une caution intellectuelle à son engagement militant discutable.

En bonus, voici deux interviews dans lesquelles Clouscard revient sur le cas Le Pen ainsi que sur la question du racisme.
En lisant les 2 interviews de Clouscard, je note çà :

Le Pen nous a appris qu’il fallait au moins deux racismes – divergents mais complémentaires – pour faire un populisme, à l’égard du juif et de l’arabe, de Rothschild et de l’immigrant. C’est qu’il y a une logique des racismes. Hitler ne s’en prenait qu’au juif en particulier et aux races inférieures en général. Il n’y avait pas la dimension que l’Arabe apporte.

Notre thèse : les racismes ne sont – en leur essence, en leur nature – que des déviations fatales de l’économie du profit, la dégénérescence fatale du chrématistique. De même que l’accumulation primitive est l’origine criminelle du capitalisme, les racismes déterminent la relation dialectique du pauvre et du riche.

La paupérisation menaçante, c’est une race : l’Arabe. La richesse interdite, c’est une race : le Juif. « On » est désigné comme race. Les états de pauvre ou de riche sont ramenés à un principe originel, matriciel, général. Le racisme est à double face : il prétend à une supériorité, mais surtout il est la désignation de l’altérité comme une erreur ontologique qui associe la contingence et la malfaisance. L’Autre est de trop. Il n’est qu’une excroissance cancéreuse de la Création. Il n’a rien et il n’est rien : c’est normal, puisqu’il est pure contingence. Il n’est que la forme vide : une race.

Le pauvre, c’est l’immigrant, l’immigrant c’est l’Arabe. Ainsi se constitue une race, un homme vide de toute culture, de tout contenu qui n’est plus qu’une forme : un faciès. Le lepéniste reconnaît la race par le faciès. L’Arabe, dira-t-il, a le faciès de sa race. C’est le signe extérieur qui ne peut être camouflé, le stigmate, la tache indélébile. Le faciès, c’est l’aveu de la race. Et ce pauvre, ce faciès, est un envahisseur, incroyable paradoxe.

Il est nul et il menace l’identité nationale ! Quel scandale ! La stratégie de l’immigrant aurait consisté à contourner… Poitiers, le lieu officiel de l’arrêt de l’invasion arabe. Ce qui n’a pu être réalisé au sommet peut l’être en pénétrant la base. C’est un entrisme de masse qui glisse l’Arabe au cœur même du peuple. Ce dernier, dira Le Pen, doit se mettre en état de légitime défense. Autrement nous deviendrons tous des Arabes, c’est-à-dire des pauvres. Le discours raciste cache la peur de la régression sociale, de la crise, de la paupérisation. L’Arabe est bien plus qu’un bouc émissaire. Il est la relation de l’identitaire et de l’altérité dans l’économie de marché.

Si l’envahisseur menace aux frontières, s’il peut être encore repéré et désigné par la vigilance nationaliste, l’autre ennemi de l’identitaire a déjà pénétré dans la place : le Juif. Il est l’autre face de l’altérité. L’identitaire est menacé à la fois par la paupérisation et par la richesse, par les propres limites du chrématistique. Le Juif a été désigné par l’Eglise comme l’usurier, le prêteur, celui qui profite. Mais cette stigmatisation ne suffit pas à expliquer l’antisémitisme. Il est l’ennemi intérieur qui n’a pu s’enrichir qu’en profitant de l’institution nationale sans participer aux frais. Corollaire : l’enrichissez-vous est impossible. C’est le Juif qui détient et qui conserve les moyens du chrématistique, qui dispose des postes de création et de gestion. Les deux racismes sont complémentaires : l’un à l’égard du pauvre, l’autre à l’égard du riche. La peur de devenir pauvre s’exaspère de la colère de ne pouvoir devenir riche.

L’économie politique s’est faite constitutive de la relation du français lepéniste avec le Juif et l’Arabe. Les racismes disent la relation à la paupérisation et à l’enrichissement. Bien plus que des boucs émissaires, ils représentent les deux perversités de l’économie du profit. Ils ne font que cacher une stratégie du capitalisme que la plupart des antiracistes méconnaissent. Autrement dit, les bons sentiments ne suffisent pas à « débusquer la bête immonde ». Certains militants font même le jeu de cette stratégie en défendant la cause de l’immigrant à l’encontre de la logique de l’immigration, en la réduisant au combat de l’homme libre contre une administration bureaucratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 14 Déc 2006 - 1:18

Viscard a écrit:
Ce qui est surtout drôle, c'est de voir l'incompréhension des média qui n'ont pas de grilles de lecture pour comprendre ce retournement. Déjà que depuis le Discours de Valmy, c'était pénible pour eux, alors là...

Il suffit de voir la stupeur des journalistes, ou intellos qui ne comprennent plus ce qui se passe. Et le génie de Soral c'est de pousser dans leur retanchements les idéologues et les cuistres de système. Tout le système qui a viré de la démocratie relative au fascisme dorée...

A part vendre la mystification et le mensonge du système dont Le Pen est le pur produit, les média n'ont plus grand chose à faire ni à dire. Ils sont pris comme des rats par leur propre logique...

Soit se vendre et "se rendre" à la démocrtaie populaire en montrant vraiment qu'ils haissent le système et banissent Le Pen (mais ils le feront pas, Orwell les avait flairé de loin ces flatteurs de système) ou bien en se taisant, en la fermant et en faisant monter Le Pen au pouvoir.

Ce sera aussi de leur repsonsabilité : celle des média et des partis. De ne pas avoir démissioné à temps...

Voilà une contradiction qui se retourne contre le système...

Médias,partis...la soupe est bonne,la paye généreuse et la retraite complémentaire!!!!

Le corbeau médiatique ne lachera pas sa proie parce qu'un FiN renard lui aura lancer ses contradictions à la figure!

Le reniement est un fait politique tactique qu'on apprend en douce à science po!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 14 Déc 2006 - 1:57

Grosmalin a écrit:
Le MJS s'est amusé à parodier les affiches du FN. C'est aussi à cela que l'on reconnait une bonne campagne... http://www.mjsfrance.org/article.php3?id_article=738

Ahah les gauchistes lol!

La riposte gentillette qui date un peu:

Revenir en haut Aller en bas
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 14 Déc 2006 - 6:08

Jean a écrit:
C'est un topic sérieux, ici, bordel !!!

Affirmatif !

Pour aller dans ton sens une petite mise en perspective de la conclusion de ce merveilleux entretien (à lire dans son intégralité, ça va de soi) :

"Le libéralisme n’est pas d’essence fasciste. L’économie politique fasciste n’existe pas, sinon comme embargo (Cuba, Irak) de l’impérialisme. Le fascisme ne doit pas être une référence automatique et machinale.

Tout au contraire, car le libéralisme a découvert le moyen d’échapper aux conséquences extrêmes de la crise. Non par le nationalisme, mais avec la mondialisation. Il faut bien préciser que cette stratégie se dédouble selon les pays industriels et « post-industriels » d’une part, et les pays dits « en voie de développement », d’autre part. Pour ces derniers, la stratégie libérale est faite d’agression, d’occupation militaire, de corruption. Mais pour les pays industriels, le fascisme de papa apparaît comme un double échec, de la nation et du libéralisme. Le fascisme est le révélateur de la contradiction inhérente au marché.

La fonction stratégique de l’épouvantail fasciste traditionnel donne une autre signification : il doit révéler une voie sans issue et montrer l’autre solution, spécifique de la modernité : la société de consommation, le marché du désir, le permissif.

Il faut, pour échapper au fascisme, une condition essentielle : empêcher ses conditions d’existence, le classe-contre-classe. Aussi, la stratégie qui doit remplacer celle du fascisme sera une stratégie du tiers inclus, de l’intégration des classes moyennes. La troisième force doit être au moins aussi forte que celle des extrêmes. Ce sera l’expansionnisme des nouvelles couches moyennes, du tertiaire et du quaternaire, des services qui décident du primaire et du secondaire (bureaucratie). La médiation s’impose aux extrêmes."

En clair, selon moi, ce qui me trouble le plus dans cette remarquable analyse, c'est l'issue inéluctable du libéralisme : néo-fascisme libéral libertaire permissif (là on y est) ou/puis/et fascisme réactionnaire répressif (là on pourrait y venir).
Sur le ou/puis/et (?), merci de me donner votre interprétation.

Et l'espoir dans tout ça me direz vous : son dernier ouvrage "refondation progressiste" est censé apporter des réponses. D'où la mise en abîme, faut aller l'acheter pour avoir la réponse.
Il est fort ce Clouscard.
Allez je vous aide pour la réponse qui nous sortira du désespoir : il s'agirait d'un certain "travailleur collectif" !

@ MILLA : J'ai lu "le capitalisme de la séduction" qui est je pense le plus accessible pour une première lecture. Pour le trouver, passe par internet, autrement c'est mission impossible. Etonnant d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: LE CAPITALISME DE LA SÉDUCTION   Jeu 14 Déc 2006 - 10:59

faustus a écrit:
"Le Capitalisme de la séduction" a été réédité chez Delga http://editionsdelga.com/catalogue/c1/p5

Merci pour l'info: Alain Soral le cite dans « les cinq livres que vous conseillez » de l’entretien « Martins » (d’avril 06 disponible sur son site). Car, suite à ce conseil il y a 6 mois j'avais essayé de le commander mais il était "non-disponible". Les deux seuls que j'ai pu me procurer parmis ces livres conseillés par Soral dans cet entretien vidéo (en dehors des siens propres) c'était La conjuration des imbéciles (que j’ai trouvé aussi bien que l’a dit Soral), mais – conformément avec ce qu'il dit également dans cet entretien que c’était vraiment "LE livre à avoir lu" – c’est le Voyage au bout de la nuit (1932) de Céline que j’ai préféré au point que j’en ai fait un classement personnel des meilleurs passages!..; Classement que je continue en permacence de compléter par la lecture des autres livres de Céline (me reste plus à lire que les Fééries et les Guignol's Band)

Complémentaire au livre cité de Michel Clouscard,
j'ai vu sur la fnac.fr que Philosophie de l'argent de Simmel était également réédité avec une sortie prévue en février 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christop
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Ven 15 Déc 2006 - 12:46

Osiris a écrit:
franck a écrit:
Les zizis n'aiment pas Soral :

http://voxgalliae.blogspot.com/2006/12/les-identitaires-critiquent-les.html#comments
Les identitaires sont l'anti-France.

Citation :
[...]Les « stratèges » parisiens du Front National devraient tout de même se rappeler que si des millions de Français, et parmi eux de très nombreux Niçois, ont apporté leurs voix au FN lors des élections présidentielles de 2002 ce n’est certainement pas pour plébisciter la société multiraciale ![...]

Citation :
[...]Le message est clair, Français d'origine immigrée vous avez votre place chez nous (au FN et en France). Là où nous, identitaires, comme la majorité des électeurs du FN serions tentés de dire "Français d'origine immigrée, vous avez votre place chez VOUS".[...]

Ils veulent un Afrique du Sud type apartheid en France ?N'ont-ils pas compris que cette idéologie n'a aucune chance de succès partout dans le monde ?

L'apothéose c'est quand le mec ose terminer sur :
Citation :
A ceux qui pensent que c'est foutu, qu'il faut faire avec, j'adresserai ces quelques mots de Dominique Venner : "Vers 1960 et au delà, l’impensable, c’était l’expulsion du million de pieds-noirs d’Algérie. Personne ne l’avait imaginé, pas même le général De Gaulle. Pourtant cela eut lieu en application du précepte « la valise ou le cercueil ». L’impensable c’était aussi, dans les décennies qui ont suivi l’indépendance, l’arrivée de plusieurs millions d’Algériens en France. L’impensable, aujourd’hui, c’est, par exemple, le retour chez eux de ces Algériens et d’autres immigrés africains. Retenons du passé que l’impensable peut, un beau jour, devenir réalité."
Je souhaite au FN de réussir sa transition électorale en élaguant en route ce genre de groupes néfastes pour la France. Pour un véritable nationaliste, un bon français est un français qui défend son pays et cela n'a rien à voir avec la couleur de peau. Ah ces ségrégationnistes qui n'ont rien compris à l'histoire. Violons

Citation :
Pour un véritable nationaliste, un bon français est un français qui défend son pays et cela n'a rien à voir avec la couleur de peau. Ah ces ségrégationnistes qui n'ont rien compris à l'histoire.
Je crois que l'action de Soral va dans ce sens. S'il est suivi par beaucoup d'autre c'est ce qu'il se passera. Ces groupuscules de merdeux ne doivent pas faire la loi dans le premier parti ouvrier de france...
Revenir en haut Aller en bas
Cochonne
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Ven 15 Déc 2006 - 18:08

Subversivio a écrit:
Cochonnet a écrit:
Subversivio a écrit:
Cochonnet a écrit:
Etre français, c'est bien plus qu'une simple question administrative... Que cela te plaise ou non, c'est aussi une question culturelle (transmise par un héritage) ethnique (filiation) et identitaire.
Mamadou et Momo ne sont pas des français ethniquement et culturellement. Or, une nation sans culture et ethnie type, c'est une société divisée, fragmentée comme peut l'être les USA et les pays d'amérique latine où la violence est systématique.
Si ces critères déterminants n'ont pas d'importance dans l'acquisition de la nationalité française, et bien être français ne veut plus rien dire : c'est être autant esquimaux que français.

Au cas où vous ne le sauriez pas, un être vivant est aussi un être biologique.

« ça reste à prouver ... ma femme ritale a toujours vécu en France, née en France, assimilée la France par les tripes, jusqu'au plus profond des intestins ... et donc ? »

ça reste à prouver ... ma femme ritale a toujours vécu en France, née en France, assimilée la France par les tripes, jusqu'au plus profond des intestins ... et donc ?

Jusqu’à preuve du contraire, le plan ethnique et culturel des italiens n’est pas si éloigné de celui des français. Ne soyons pas hypocrites.

Sous-entendrais-tu que la différence ethnique et culturelle est incompatible avec cette fameuse "assimilation" que tout le monde attend ?

Je dis qu'il ne faut pas confondre un immigré africain avec un immigré européen. Les points de convergence et de concordance, cela signifie quelque chose pour toi ? Jusqu'à preuve du contraire, un italien comme un français partagent, la même ethnie, la même culture à quelques différences près infimes et la même civilisation.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SubV a écrit:
Cochonnet a écrit:
Pour un vrai nationaliste, la question ethnique et culturelle est essentielle et indispensable. Il ne faut pas confondre patriote et nationaliste.

Ouais mais déjà, un vrai nationaliste, ça m'inspire pas grand chose ... ou alors, si, mais ça m'ébouriffe affraid
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Ven 15 Déc 2006 - 18:23

Citation :
Sous-entendrais-tu que la différence ethnique et culturelle est incompatible avec cette fameuse "assimilation" que tout le monde attend ?

Ils sont racialistes et ségrégationnistes les identitaires, pas les nationalistes...

Identitaire est égal à nationaliste
, mais
nationaliste n'est pas égal à identitaire.


Cochonnet a écrit:
Je dis qu'il ne faut pas confondre un immigré africain avec un immigré européen. Les points de convergence et de concordance, cela signifie quelque chose pour toi ? Jusqu'à preuve du contraire, un italien comme un français partagent, la même ethnie, la même culture à quelques différences près infimes et la même civilisation.

Et tu fais quoi en face d'un français noir et musulman qui connaît mieux que toi l'Histoire de France et les valeurs de la république française ? Tu lui retire sa nationalité car il n'a pas le bon taux de mélanine ni les mêmes ancêtres ?


Dernière édition par le Ven 15 Déc 2006 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Ven 15 Déc 2006 - 20:06

Cochonnet a écrit:
Postons l'article entier des identitaires :

United colors of Le Pen ? (P. Vardon, 2006-12-14)

C'était le titre (et sans point d'interrogation !) de l'article consacré mardi dans Nice-Matin à la nouvelle campagne du FN présentée par Marine Le Pen lundi dernier. A travers le titre vous comprendrez aisément que le quotidien du Pays Niçois s'est en particulier penché sur l'affiche mettant en scène la jeune fille extra-européenne dont la gauche et la droite ont manifestement cassé tous les espoirs : nationalité, assimilation, ascenseur social, laïcité. Heureusement pour cette demoiselle, le candidat Le Pen est là ! C'est bel et bien le message qu'a voulu faire passer Marine en déclarant que « La candidature de rassemblement du peuple français débarrassé des spécificités religieuses, ethniques ou même politiques, c’est la candidature de Jean-Marie Le Pen ». Comme je l'ai indiqué dans un communiqué [1], il reste alors à savoir ce qu’est le peuple français pour le FN si celui-ci ne se définit pas notamment par des particularités ethniques, religieuses, culturelles ? C’est ce tout qui fait un peuple et son identité. Les médias qui ont amplement couvert cette actualité frontiste (un beau coup de comm' réussi, comme pour la venue "inattendue" de Dieudonné...) ne se sont néanmoins peut-être pas trompés sur l'importante évolution que cette affiche - une parmi 7 autres pourrait-on après tout se dire - souligne. Pourtant s'agit-il ici d'une nouveauté ou au contraire de la conclusion d'un processus entamé depuis quelques temps ?

Valmy

Valmy ? Mais si vous savez bien cette fabuleuse bataille de la République en armes contre ces armées coalisées de l'Europe réactionnaire! Ah non, vous ne connaissez pas? Formidable, vous êtes un peu comme tous les Français en somme. Mais n'épiloguons pas d'avantage sur ce choix hasardeux et pas forcément du meilleur goût en terme de symbolique (ou de réalité historique d'ailleurs)... Peut-être que pour nombre d'entre-nous Valmy restera le symbole de l'entrée du FN dans une nouvelle ère? Beaucoup n'ont pas lu, n'ont pas voulu lire, ou même parfois n'ont pas voulu croire le discours prononcé par JMLP à Valmy [2]. Pourtant les mots sont bien là... "Et vous aussi Français d'origine étrangère, je vous invite à nous rejoindre. Vous que nous avions si bien su assimiler par le passé, quand notre beau pays suscitait désir et respect, avant que les ravages de mai 68 n'aient répandu partout la haine de ce qui est français, la détestation de l'autre et de soi. Oui, vous aussi Français d'origine étrangère, je vous appelle à communier sur nos valeurs, dans la mesure où vous respectez nos coutumes et nos lois, dans la mesure où vous n'aspirez qu'à vous élever dans ce pays par le travail, nous sommes prêts, comme nous le fîmes toujours par le passé, à vous fondre dans le creuset national et républicain, avec les mêmes droits, mais aussi les mêmes devoirs."

Le message est clair, Français d'origine immigrée vous avez votre place chez nous (au FN et en France). Là où nous, identitaires, comme la majorité des électeurs du FN serions tentés de dire "Français d'origine immigrée, vous avez votre place chez VOUS".

JMLP évoque l'assimilation effectuée dans le passé, grâce au "creuset national et républicain", mais il omet quand même deux notions assez importantes. Tout d'abord il s'agissait ultra-majoritairement d'immigrés de souche européenne, partageant avec les Français un fond identitaire commun (culturel, ethnique, religieux). Ensuite, jamais les proportions numériques n'ont été celles que nous connaissons actuellement avec l'immigration afro-maghrébine. Le Président du FN commet d'ailleurs à mon sens une lourde erreur dans ce même discours, en plaçant Platini et Zidane au même niveau [3]. Non, non et non - il est indécent de placer sur le même plan immigration italienne et immigration maghrébine. Se faisant, Jean-Marie Le Pen en vient à donner raison aux escrocs qui clament à l'entrée de ses réunions (mais peut-être vont-ils maintenant arrêter, constatant un accord avec le FN ?) : "Première, deuxième, troisième génération - nous sommes tous des enfants d'immigrés". Enfin, et je stopperai ici cette modeste explication de texte, JMLP en appelle à un rassemblement cosmopolite pour redresser la France (l'allusion à l'armée hétéroclite de Valmy est limpide) et considère même qu'après tout, Français de souche ou de papier cela n'est pas si important puisque nous sommes tous d'abord Français de cœur et d'esprit. Nous retrouvons dans le même passage cette négation du lien charnel, puisque la France n'est désormais plus qu'une idée... Qui plus est celle de la République ! [4] Nous voici bien loin de la patrie de la terre et des morts chère à Barrès.

Alain Soral parle

AS a récemment effectué son coming out frontiste et je ne trahirai donc aucun secret en parlant de son influence. Il ne cache pas (plus) avoir participé à la rédaction du fameux discours de Valmy que j'évoquais à l'instant. Hasard (?) du calendrier, AS donnait une conférence jeudi 7 déc. à Nice.[5] Les nombreuses personnes rassemblées (jeunes identitaires, vieux frontistes, anciens militants, lecteurs de Soral) ont tous apprécié le récit humoristique des mésaventures de l'écrivain lors de sa "désinvitation" au salon du livre de Science-Po Paris, ou plus sérieusement sa lecture du passage de nombre d'anciens du PCF au FN (c'est son cas). L'ambiance s'est en revanche considérablement tendue lorsque la question de l'immigration est arrivée dans le débat... Entendons-nous bien. J'apprécie depuis longtemps AS en tant qu'écrivain et agitateur médiatique. L'ayant rencontré lors de son passage au Salon du Livre de Nice, j'ai aussi eu l'occasion de découvrir quelqu'un que j'apprécie assez personnellement - de par son caractère, sa gouaille. Je lui reconnais aussi un certain courage, pour ses écrits, mais surtout pour le fait qu'il ait osé franchir le rubicon de l'action politique en se rapprochant du FN. Je n'oublie pas non plus qu'il a signé l'appel pour réclamer la libération de Michel Lajoye. Néanmoins, et il me semble important de le préciser, je ne lui dresserai pas une image de martyr comme certains le font désormais. Les ennuis qu'il a connu, les coups qu'il a pris, sont simplement à la mesure de ceux que nombre de petits candidats (aux cantonales, sur des listes municipales) ou de simples militants de base du FN ou de la mouvance nationaliste ont rencontré [6]. De leur côté, les Identitaires ne sont d'ailleurs pas particulièrement épargnés par les agressions physiques et encore moins par les persécutions judiciaires, sans que cela ne suscite finalement un grand émoi dans la grande et belle "famille nationale". Si j'apprécie AS comme écrivain et comme personnage, j'apprécie beaucoup moins le travail qu'il effectue à travers son rôle de proche conseiller de JMLP et de sa fille. S'il semblerait idiot de faire reposer la responsabilité de toutes les évolutions récentes sur sa personne, on peut néanmoins clairement y déceler son oeuvre.

Mais revenons en à cette conférence, et à la vision "soralienne" de l'immigration. Pour faire simple et court, en vrac : il faut assimiler ceux qui se sentent Français et mettre en prison les voyous (comme le préconise Sarkozy donc?) / Le Pen lui voyait déjà la France en grand dans les années 50 avec un empire de cent millions d'habitants (englobant les Algériens) / la France a la force d'assimiler les immigrés afro-maghrébins, c'est vous qui n'avez pas confiance en la France / l'Islam n'est pas un vrai problème / il va bien falloir remplacer les artisans et ouvriers Espagnols ou Polonais / les maghrébins vont peut-être après tout ramener un peu de virilité et de valeurs patriarcales dans la société française / les jeunes maghrébins sont bien plus courageux et virils que les jeunes blancs / je suis du même avis que Roger Holeindre, c'est un drapeau - 3 couleurs, donc la France blanck-blanc-beur / ...
En quelques minutes et quelques phrases, AS avait face à lui un public au mieux agacé, au pire carrément hostile [7]. Les jeunes identitaires nissarts tout comme les vieux pieds-noirs du FN marquaient clairement leur désaccord avec les propos de l'écrivain, et le glissement qui devait être confirmé seulement 4 jours plus tard... Petit plaisir personnel : AS concluait sa conférence en signalant à l'assistance que Nice était vraiment un cas particulier et qu'ailleurs ses interventions se déroulaient mieux. Segur, Alain, benvengut en Nissa la rebela !

De la charmante lingerie rouge

C'est manifestement la seule chose que nos petits esprits tordus auraient dû retenir en découvrant dans la presse ou sur le net cette fameuse nouvelle affiche. En effet la jeune maghrébine (ou turque, ou antillaise, peu importe d'ailleurs, c'est l'intention qui compte n'est-ce pas...) laisse entrevoir dépassant de son jean taille basse un léger aperçu de ses dessous. C'est tout ce que nous aurions dû retenir, car comme on l'explique si bien au FN, "c'est une française parmi tant d'autres, pourquoi êtes-vous choqués ?". Et la marmotte...

Stratèges parisiens

Manifestement, Marine et ses conseillers n'avaient pas forcément prévu l'impact qu'aurait cette affiche, et tout ce qu'elle sous-entend, sur "la base".
Mais oui, la base, vous savez, ces pauvres types qui sont destinés à coller cette affiche reconnaissant l'avènement définitif en France d'une société multiculturelle, multiraciale, cette affiche qui nous livre une France modèle Brésil... Alors même que c'est précisément par rejet de l'imposition forcée de cette société multiraciale qu'ils se sont engagés au FN ces BRAVES types ! Je sais que depuis mardi, plusieurs dizaines (centaines?) d'appels ont été reçus par le standard téléphonique du FN. Certains demandaient des explications, d'autres menaçaient de renvoyer leur carte, d'autres encore insultaient clairement et parlaient de trahison... On les comprend un peu ces hommes et ces femmes qui ont pris des risques pour "le Front". Les coups sur les marchés lors des tractages ou des ventes à la criée de National Hebdo (c'était il y a longtemps...), l'ostracisme dans leur famille ou leur travail. On entend déjà certains murmurer en ouvrant leur journal: "Tout ça pour ça..."
Les réactions aux appels sont d'ailleurs bien différentes selon l'interlocuteur. Un camarade alsacien s'est ainsi fait directement traiter de raciste par une jeune standardiste, alors qu'un adhérent FNJ 06 participant régulièrement à la soupe de Soulidarieta s'est trouvé accueilli au standard par un autre militant FNJ lui confiant qu'il était tout aussi scandalisé par cette affiche...

Realpolitik

"Et qu'enfin, la typologie de la population française a changé au cours des trente dernières années. Il y a aujourd'hui en France des gens devenus récemment Français qui font parti de l'électorat et qu'un homme politique doit obligatoirement en tenir compte !"[8] Bruno Ligonie, adjoint au Secrétaire Départemental du FN des Alpes-Maritimes, nous livre en deux phrases son explication. La population de la France change, donc nous devons nous adapter... car ils sont électeurs ! Mais mon bon Bruno, c'est précisément, nous, contre cette véritable substitution de population que nous luttons! Et c'est tout aussi précisément contre cette colonisation que tant de gens se sont engagés au FN, ou ont voté pour lui ! C'est ce même argument de "réalisme" que me délivrait, après ma rencontre houleuse avec le candidat estampillé UMP sur ma circonscription [9], une militante des Jeunes Populaires ("jeunes" UMPistes) pour me démontrer qu'il était légitime de bâtir une mosquée à Nice. Après tout, soyons réalistes, "ils" sont là, et en plus "ils" sont électeurs - alors faisons leur une affiche pour bien leur faire comprendre que nous aussi on est gentils, construisons leur une mosquée...

Je ne suis après tout - et c'est certainement ce que certains penseront en lisant ce texte - qu'un jeune idéaliste de 26 ans, qui ne comprend pas toutes les subtilités de la politique. Du haut de mon idéal, car c'est bien un idéal qui mène ma vie (personnelle et politique), je crois pourtant, je veux croire, que la politique est avant tout affaire de volonté et de courage. A ceux qui pensent que c'est foutu, qu'il faut faire avec, j'adresserai ces quelques mots de Dominique Venner : "Vers 1960 et au delà, l’impensable, c’était l’expulsion du million de pieds-noirs d’Algérie. Personne ne l’avait imaginé, pas même le général De Gaulle. Pourtant cela eut lieu en application du précepte « la valise ou le cercueil ». L’impensable c’était aussi, dans les décennies qui ont suivi l’indépendance, l’arrivée de plusieurs millions d’Algériens en France. L’impensable, aujourd’hui, c’est, par ex., le retour chez eux de ces Algériens et d’autres immigrés africains. Retenons du passé que l’impensable peut, un beau jour, devenir réalité." [10]

[1] http://fr.novopress.info/?p=6684
[2] http://www.frontnational.com/doc_interventions_detail.php?id_inter=43
[3] "Il y eut un Platini, il y a eu un Zidane… pourquoi ce grand dessein ne serait plus possible demain ?"
[4] "Oui tous, non pas Français de souche ou de papier mais Français de cœur et d'esprit, nous pouvons constituer demain, dans un grand élan d'union nationale, cette armée hétéroclite des soldats de Valmy rassemblée autour d'une même idée - de cette France, qui est d'abord une idée - celle de la République"
[5] Pour un club de réflexion et de discussion de la "droite" au sens le plus large du terme.
[6] Le livre de Roger Holeindre et Damien Bariller "SOS Hystérie" détaille les agressions survenues entre 1986 et 1992.
[7] A l'exception de quelques frontistes en mission dont la seule réflexion fut de ponctuer chacune des phrases de l'écrivain d'applaudissements...
[8] http://www.fn06.net/nouv_affiches.html
[9] http://fr.novopress.info/?p=6489
[10] http://fr.novopress.info/?p=3945
Malheureusement ou heureusement ce que cochonnet vient de poster ne m'étonne pas, comme quoi c'est pas si absurde et forcené que ça d'être essentialiste geek


Pour ceux qui rêvent encore au premier parti ouvrier de France : ok 25% des ouvriers ont voté Le Pen en 2002, et 25% des ouvriers qui se sont exprimés... D'autre part ce genre de chiffre ne dit pas grand chose, déjà parce que la PCS "ouvriers" est très large et recouvre des métiers aussi divers que chauffeur de taxi, magaziniers ou capitaine de navigation fluviale.

Faut pas croire que LP a une armée d'OS derrière lui...

Moi je pense que cette analogie "FN - premier parti ouvrier de France" est justement une manipulation des media pour décrédibiliser les ouvriers, classe dangereuse. Pourtant ils oublient de dire qu'en 2002 les gens qui ont le plus voté FN sont les militaires/policiers (45% d'entre eux) et les artisans/commerçants 31%)... Alors quoi, il serait plus normal pour un flic de voter un FN parce que flic=facho ? Il serait plus normal pour un commerçant de voter FN parce que de toute façon un commerçant est poujadiste dans l'âme ?... C'est là ou l'essentialisme devient un peu con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Ven 15 Déc 2006 - 20:37

Le problème du nationalisme.......c'est finalement que ça veut rien dire du tout...

todd parle de société differentialiste ou universaliste....

etre nationaliste ça veut dire

-considérer une intégration des peuples immigrés au noyau central de la nation, la base ethnique étant dépassée, les "dominées" ayant la possibilité de se redefinir "dominants" ? sur la base de la nation...
mais le potentiel xenophobe des pays "universaliste" est important sans jamais remettre en question ni condamner le système anthropoloqique adverse...

ou

- l'autre est considéré comme différent, inassimilable condamné à la destruction ou à la ségrégation ?

je crois que c'est entre ces deux courants qu'on va assiter à des affrontements de pensées au FN dans les mois à venir.... la grande reconciliation est déjà qu'un simple slogan electoral...

-
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 2:27

franck a écrit:
Après les identitaires, c'est le quotidien catholique Présent qui se montre critique après le ralliement d'Alain Soral, qui se revendique marxiste, à la campagne de Jean-Marie Le Pen.



" Ce qui a définitivement convaincu Alain Soral de l'opportunité de sa démarch [...], c'est le discours de Valmy, le "déclic" : ce discours qu'il ne nie pas avoir largement inspiré l'a convaincu que "la ligne nationale-républicaine" qu'il rêvait pour le FN "était bien celle voulue profondément, par le père et la fille." [...] Républicaine : c'est-à-dire, partisan d'une "laïcité" à la française. C'est ce que disent les nouvelles affiches du Front, qui suggèrent une laïcité facteur de modernité face aux pesanteurs de l'islam, une laïcité au service de l'unité nationale. [Et le FN n'est pas seul, NDHV]
On est tout de même très loin de la doctrine du Christ-Roi, et encore assez loin de la "laïcité" affirmée par Benoît XVI, qui voit dans la relégation de Dieu dans la sphère privée la source des immenses problèmes d'identité, de démographie, d'enfoncement dans la culture de mort de notre pauvre Europe apostate. (...)" Jeanne Smits précise que c'est parce qu'elle considère que Le Pen joue un "rôle crucial" dans le bon combat qu'il ne faut "pas taire ces questions face au rôle de conseiller technique joué par un Soral qui [...] voit en Le Pen un Hugo Chavez français. Qui fit en août le voyage du Liban, avec Dieudonné et Thierry Meyssan (président du Réseau Voltaire) pour soutenir... le Hezbollah.""

La réponse du FN à l'excitation des identitaires
Revenir en haut Aller en bas
Cochonne
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 5:30

rastapunk a écrit:
je lis de ces trucs Laughing

mais le cochonnet comprend il que la nation française, c'est du vent, rien.
basé sur quoi ? ça lui enleve rien au "sacralisme" de la nation mais il est artificiel.

un italien lombard ou piemontais a plus à partager dans "son histoire" ( et j'explique pas , celui qui comprend pas, je peux rien pour lui) avec un niçois qu'avec un breton , comme un bordelais, t'en fais quoi? trop mat, il degage? ses origines mauresques te derangent pas trop.

ton pays fantasmé, imaginaire n'existe pas mon cochon. hormis dans tes reves. ça a brassé, ça brasse et ça brassera . ça sert à rien de tenir ton discours, il est stérile, vide. c'est la vie, t'es qu'une bactérie améliorée ( et encore, ça se discute), colon , colonisé.

et là justement tu l'as dans l'os. tu comprends pas ça, tu veux pas te melanger, je te fais le pari qu'avec un pere tunisien , j'arrive quand meme à me trouver une lignée généalogique aussi ancienne, voire plus ancrée en france que toi , ayant certainement plus de valeur pour la france que ta famille de cul terreux. mais c'est sûr, je suis pas blanc. ça te met en panique ça hein, trop fort, savoir que d'ici 5000 ans, y'aura plus que quelques couleurs dominantes et pas forcément les plus claires Laughing brrrr ça fait froid dans le dos. ça me met les nerfs de lire des trucs pompeux mais vides, des coquilles d'oeufs sur la tete de caliméros à chair de poule.
Oui, la droite nationale, c'est clairement de la merde pour les gens comme toi. Explique donc à Soral qu'il se trompe de combat et de camps... ou alors, faudrait qu'il arrête de faire de l'entrisme s'il ne veut pas avoir de problèmes...
Rien ne sert de polémiquer sur ce sujet, tu prêches un convaincu. Pour moi et les nationalistes, tu ne seras jamais un français car nous considérons que la nationalité d’un pays va bien au-delà d’une simple considération administrative et étatique. Il serait bon de le rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
christop
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 11:31

Osiris a écrit:
Cochonnet a écrit:
« ça te met en panique ça hein, trop fort, savoir que d'ici 5000 ans, y'aura plus que quelques couleurs dominantes et pas forcément les plus claires »

La terre aura probablement explosée, et ce ne sera pas un mal pour les gens comme toi.

Dis moi, sais-tu que nous venons tous plus ou moins de mères proches ? Des chercheurs ont prouvé génétiquement qu'il n'y avait que 3 ou 4 mères responsables des milliards d'habitants de notre planète. Qu'il y a 99% de chance que ta mère originelle ancestrale était une femme noire.

Un vieux troll gauchiste à la vieille époque que j'ai retrouvé:

Citation :
Le Pen a un ancêtre noir!

« Chacun chez soi! », nous répète Le Pen, du haut de son mépris pour les Arabes et les Noirs.

Hélas pour lui, les recherches de la paléontologie, c’est-à-dire la science de l’histoire des hommes anciens, nous apprennent que les premiers hommes vivaient… en Afrique. Ils ne migrèrent vers l’Europe que très tard, quand celle-ci fut libérée de ses glaciers.
Ainsi, les ancêtres de Le Pen étaient… noirs! Pire : en chemin vers l’Europe, ils firent une longue halte au Moyen-Orient. Bref, notre raciste est aussi « un peu arabe ». La honte !
Conclusion : si on avait interdit les migrations et si on avait appliqué à ses ancêtres ce fameux « Chacun chez soi », Le Pen serait aussi foncé que Martin Luther King ou Mandela.
A quoi tient, finalement, la destinée d’une petite crapule raciste !

Référence : Herbert Thomas, L’Homme avant l’homme, p. 66-67 Découvertes Gallimard, n° 215.

C'est vrai ça. Cela ne remonte qu'à quelques centaines de milliers d'années. Entre temps, il n'y a rien eu. J'aime bien ton relativisme. Je sais bien que c’est la période qui prévaut cela mais quand même…
Remontons à l'âge des cavernes. J'aime bien cette nuance et cette manière d'amalgamer des époques qui n'avaient rien à voir.

Et après, avec des idées pareilles, y a des blaireaux qui sont pour un rapprochement "rouge brun" ? Mais on croit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 11:47

dickbill a écrit:
Osiris a écrit:
Cochonnet a écrit:
« ça te met en panique ça hein, trop fort, savoir que d'ici 5000 ans, y'aura plus que quelques couleurs dominantes et pas forcément les plus claires »

La terre aura probablement explosée, et ce ne sera pas un mal pour les gens comme toi.

Dis moi, sais-tu que nous venons tous plus ou moins de mères proches ? Des chercheurs ont prouvé génétiquement qu'il n'y avait que 3 ou 4 mères responsables des milliards d'habitants de notre planète. Qu'il y a 99% de chance que ta mère originelle ancestrale était une femme noire.

Un vieux troll gauchiste à la vieille époque que j'ai retrouvé:

Citation :
Le Pen a un ancêtre noir!

« Chacun chez soi! », nous répète Le Pen, du haut de son mépris pour les Arabes et les Noirs.

Hélas pour lui, les recherches de la paléontologie, c’est-à-dire la science de l’histoire des hommes anciens, nous apprennent que les premiers hommes vivaient… en Afrique. Ils ne migrèrent vers l’Europe que très tard, quand celle-ci fut libérée de ses glaciers.
Ainsi, les ancêtres de Le Pen étaient… noirs! Pire : en chemin vers l’Europe, ils firent une longue halte au Moyen-Orient. Bref, notre raciste est aussi « un peu arabe ». La honte !
Conclusion : si on avait interdit les migrations et si on avait appliqué à ses ancêtres ce fameux « Chacun chez soi », Le Pen serait aussi foncé que Martin Luther King ou Mandela.
A quoi tient, finalement, la destinée d’une petite crapule raciste !

Référence : Herbert Thomas, L’Homme avant l’homme, p. 66-67 Découvertes Gallimard, n° 215.




Oui, c'est bien etabli que le berceau de l'humanite est l'Afrique, et donc probablement que le premier homosapiens etait noir. Et c'est vrai aussi qu'avec un pere tunisien, on peut tres bien se retrouver avec un ancetre fameux d'une lignee franque ou scandinave. Et puis apres ? qu'est ce que ca a voir avec la politique FN ?
Ah j'oublais, l'electeur FN est un retarde mental, raciste et bourgeois, et mechant probablement. Compris ? raciste ! on vous le repete assez souvent quand meme.

Le FN n'oriente quand meme pas uniquement sa polique en fonction de criteres ethniques et Soral, j'espere, va veiller a ce qu'il l'oriente de moins en moins en fonction de ces criteres meme si l'imigration est toujours, mais de moins en moins, d'actualite.
Parce que de toutes facons, quelqu'un l'a dit dans ce forum, meme si Le Pen remportait le deuxieme tour et parvenait a mettre en place une politique d'anti-immigration musclee, ca changerait quoi au profil ethnique de la France d'aujourd'hui ? Ca fait belle lurette que c'est bien trop tard pour empecher les hordes mauresques de s'introduirent en France et d'y proliferer. Elles y sont et y resteront. C'est pas LePen qui peut changer ca.
La troisieme religion de France c'est l'islam. C'est un fait. La premiere etant, et de loin, le culte de la bouteille, du foot, de l'invective politique, l'amour de la critique systematique, l'esprit francais quoi.

Bon, voila, le probleme etant pose, il me semble maintenant que la solution est evidente : quand les musulmans de France se mettrons a la bouteille au lieu de la traiter comme object de repulsion, on saura qu'on a un islam a la Francaise et que ces arabes sont bien integres. Bienvenu en France !
euh pardon, en Europe, continent colonise par les africains il y a environ 60000 ans.

A ce sujet des origines de l'homme, pour ceux que ca interesse : Deep Ancestry de Spencer Wells, par le National Geographic. C'est excellent. Je ne sais pas si il y a une traduction francaise a ce livre, mais c'est tres bon. Ah j'oubliais encore, je suis stupide, raciste, bourgeois, probablement illetre, comment pourrais je lire et aimer un livre, et en anglais de surcroit.
On vous le repete : RA-CIS-TE !

PS : ca vous genes pas qu'elle s'apelle Royale, Segolene, ? avec un nom pareil, moi je me mefierais si j'etais de gauche.

Sérieux, entre l'âge des cavernes et notre période actuelle, il n'y a eu aucune évolution ? Tu vis dans une caverne et tu tues toujours le gibier avec ta bite et ton couteau toi ?

Enfin, une politique de reconduite systématique à la frontière n'est pas illusoire et fantasmatique... que sait il passé pour les blancs qui ont été chassés de Côte d'Ivoire il y a peu ? On leur a demandé leur avis ? On a fait du sentiment pour eux ? Cela s'est fait dans l'indifférence générale les tâchons. Faut dire qu'ils n'avaient peut-être pas l'origine ethnique particulière qu’il fallait...
Alors, revenons en à nos moutons : pourquoi cela ne pourrait pas être le cas pour les africains qui colonisent la France ?
Et les pieds noirs qui constituaient plusieurs millions d'individus en Algérie (peut-être 20% de la population), est-ce qu'on s'était dit à l’époque que c'était impossible de les virer et est-ce qu'on leur avait laissé le choix ?

Non, vous voyez, c'est tout à fait envisageable un politique radical à la Pétain, et vous pouvez vous réjouir d'une telle perspective chère révolutionnaire... car cela se conclura probablement par un bordel généralisé.
Seulement, une colonisation et une substitution de population (surtout lorsqu’elle concerne son propre peuple), pour moi, c’est pas inéluctable et c’est pas souhaitable. Je n’aime pas être enculé sauf peut-être pour les petites tarlouzes de gauche. Pour moi, vous ne valez rien. Vous n’avez aucun honneur ni aucune fierté.
Allez Soral, montre nous ta virilité au lieu de pleurer lorsque tu te fais mettre par les sionistes. Défends toi bon sang, cogne ah ah ah.
Mais ne vous inquiétez pas. Votre fatalité et votre placidité seront votre propre tombeau.
Les asiatiques font beaucoup moins œuvres de compassions et de repentances que nous. Nous avons perdu toute esprit de combativité et je considère que les gens comme vous avec leurs théories gauchistes universalistes, pacifistes et droits de l’hommiste en sont responsables.
Eux n’ont pas les remords et ne sont pas embourbés dans le pacifisme et les doctrines permissifs des droits de l’homme. De toute manière, vous ne méritez à être physiquement que des esclaves. Et soyez en sûr que je ne pleurerai pas pour vous si jamais cela devait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
rastapunk
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire


Masculin
Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 14:11

Cochonnet a écrit:

Rien ne sert de polémiquer sur ce sujet, tu prêches un convaincu. Pour moi et les nationalistes, tu ne seras jamais un français car nous considérons que la nationalité d’un pays va bien au-delà d’une simple considération administrative et étatique. Il serait bon de le rappeler.


t'as pas tout saisi non plus.

c'est quoi ton truc un pourcentage de sanguinité celte ? tu mesures quoi?
ta petite quequette ?
je t'explique, je sais pas jusqu'ou tu remontes les origines de ta famille ici mais la mienne ( et je te connais pas, je m'avance), est bien plus ancienne que la tienne, meme si ça ne se voit pas...si tu te crois "pur", laisse moi rire.

tes considerations pour une couleur de peau me laissent perplexe...
en tout cas, je repete.
vous les heros de la race blanche et supérieure, z'etes des branlequins.
obligés d'attendre votre messie pour liberer la france, je trouve ça petit...gueuler depuis 40 ans sans rien changer , en regardant les choses empirer faut etre un sacré lâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 16:03

christophe a écrit:
Cochonnet a écrit:
Explique donc à Soral qu'il se trompe de combat et de camps... ou alors, faudrait qu'il arrête de faire de l'entrisme s'il ne veut pas avoir de problèmes...
Les "gauchistes" vont vous éjecter du FN bientôt, car la majorité du FN n'a pas ce genre d'idées dépassées et completement ridicules, qui de plus ne sont pas la préoccupation premiere du peuple. Et soral va faire des emules, beaucoup d'emules. Et les vrais extremistes avec des idées à la noix n'auront qu'a créer un vrai parti raciste.
Imbécile, regarde cette interview de Lepen :

http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361755

« Est-ce que vous êtes aujourd’hui convaincu qu’immigration = insécurité = chômage ? »

Lepen : Bien sûr, je vous dis même aujourd’hui, le 7 Juillet 2006 que nous n’en sommes qu’au début du phénomène. Et que le fait d’avoir accueilli 10 millions de prestataires sociaux supplémentaires venant de l’étranger dans notre pays, ne nous met pas du tout à l’abri du fait qu’il y en aura 20 millions, 30 millions, 50 millions ou 100 millions. Mais à ce moment là, vous n’aurez sous doute pas la liberté de faire votre blog.

« C’est en tout cas un mécanisme qui a été entièrement décortiqué, remis en cause par nombre d’économistes. Ce lien direct entre immigration insécurité et chômage me paraît un peu simpliste »
Ah vraiment. Il vous paraît simpliste que quand il rentre en France 1 millions de gens dont la statistique reconnaît qu’il y a 5% de travailleurs, ce qui veut dire qu’il y a 95% de non travailleurs. Et ces gens là doivent se loger, manger, se soigner et éduquer leurs enfants. Et qui paie ça puisqu’ils ne travaillent pas ?

« Donc on ferme les frontières ? »

Mais il est bien évident que c’est un transfert massif de services sociaux qui sont fait à l’avantage des immigrés dont la plupart ne sont pas désirés chez nous, qui se sont imposés avec la complicité d’un certains nombre de politiciens français de droite et de gauche, de parties français. Mais il est bien évident que c’est au détriment des travailleurs français, des cotisants français, bien sûr, puisqu’il n’y a pas une mine, un puit dans lequel on sort de l’argent que l’on peut distribuer. La république distributive est bien obligée de prendre de l’argent là où ce qu’elle est comme on disait au 18 ième siècle. Et bien, elle le prend dans la poche des français. Ceux-ci se sont bien rendus compte de cela. Ils se sont rendus comptes que l’immigration, ce n’est pas seulement dans un certains nombres de villes ou de régions, ou les situations d’insécurités n’ont cessés de grandir. Car il est bien évident qu’il suffit de voir les statistiques et de constater que la plus grande des majorités des gens qui sont en prison, sont des gens qui sont ou des étrangers, ou des immigrés de fraîche date, ou des gens qui descendent de l’immigration de façon assez récente. Voila, c’est comme ça. Ce sont des faits.

« On n’est pas là pour débattre des chiffres. Donc l’autre n’est pas une richesse mais l’autre est plutôt un ennemi »

Mais ça dépend. L’autre, ça veut dire quoi l’autre. L’autre, c’est qui ? Moi je pense que l’immigration qui a enrichie notre pays quand elle était mesurée, par petit nombre, et des gens qui étaient suffisamment proches de nous pour s’intégrer rapidement en une ou deux générations, ce qui a été le cas des portugais, des espagnols, des polonais, des italiens, et des gens qui sont venus, y compris même des gens qui venaient de nos colonies. Et bien, tant que ces phénomènes n’ont impliqué que des milliers ou des dizaines de milliers de gens par an, et bien la France a été capable de les assimiler, n’est-ce pas, à sa propre substance et en faire des français. A partir du moment où l’immigration a été massive et je dirai, culturellement de plus en plus éloignée de nos règles, de nos lois, de nos mœurs, et bien, il s’est créé des phénomènes de rejets, des phénomènes que l’on pourrait dire biologique.

« Vous êtes en train de me dire que c’est plus un problème de qualité de l’intégration que d’un problème de quantité de l’immigration ? »

Non, les deux mon général. L’intégration n’a pas en France les qualités requises puisque l’école n’est pas capable de faire des citoyens français ses propres ressortissants, je ne vois pas bien comment elle formerait des gens qui sont encore plus éloignés de la règle général comme le sont les immigrés. C’est évident, à partir du moment qu’il y a 30% ou 20% des français qui ne savent ni lire, ni écrire en sortant de l’école primaire, il est bien évident qu’on ne va pas réussir à apprendre notre langue aux gens qui viennent d’arriver et qui parlent une langue maternelle différente. Là, il y a certainement une carence de l’intégration. Mais ce n’est pas le problème. Quelque soit le système d’intégrations, aucun système d’intégrations ne peut arriver à intégrer 10 millions de personnes dans un pays de 50 millions d’habitants. C’est pas possible. Et cela encore une fois, je le répète, ce n’est qu’un début. Retenez bien ma prédiction à moins que Lepen ne soit président de la République et que ça enclenche un phénomène de changement radical de la politique suivie aussi bien en Europe qu’en France, et bien notre continent est voué, par son déficit démographique et par la poussée démographique du tiers monde, d’un monde qui va compter 6 milliards d’habitants, n’est-ce pas, qui compte désormais 6 milliards d’habitants et qui en compte chaque jour quelques millions de plus. Et bien nous serons voués à être submergé et par conséquent à être des esclaves dans notre propre pays, des esclaves des masses affamées qui voudront se nourrir sur notre substance, sur la substance de notre patrimoine, que celui-ci soit du travail, des systèmes sociaux, des réserves monétaires ou autres.

« Aujourd’hui, la natalité dans les banlieues est 2 fois supérieures à la natalité en France. Jean Louis Borlo disait à juste titre, c’est ça qui est important, c’est là que cela se joue. »

C’est une natalité étrangère en grande partie. Tant que ces gens ne sont pas intégrés ou assimilés, et bien cela augmente le poids des étrangers dans notre pays et non pas le poids des français.

« Quand vous dîtes étrangers, vous ne faîtes pas références aux papiers mais à la filiation alors ? »

Mais bien sûr, non mais c’est évident. Dans les banlieues, ce sont des gens d’origine étrangère immédiate ou très récente. Par conséquent, quand il naît des petits sénégalais ou des petits algériens dans la banlieue, de famille algérienne, même si elles ont la carte d’identité française, ça ne contribue pas à redresser le phénomène de natalité ni d’équilibre français.

« Cela ne contribue à un métissage qu’il y ait une richesse incroyable ? »

Oui mais c’est vous qui affirmez que c’est une richesse incroyable. C’est en tout cas pas ce que croît les éleveurs de chevaux, ni de chiens, ni d’humains… je crois l’inverse.

Pourquoi crois tu que le peuple français vote Lepen ? Parce qu'il y a trop d'immigrés tout simplement et parce qu'ils ont peur à juste titre qu'ils leur volent leurs acquis sociaux. L’entrisme de Soral ne sert à rien. Marine Lepen sera limogée bien avant.

----------------------------------------------

christophe a écrit:
@cochonnet: quand tu aura compris que "immigration = insécurité = chômage" n'est pas un discours identitaire mais un discours socio-économique compatible avec une vision universaliste et humaniste du monde tu auras un peu évolué. Jusque là je te laisse a tes insultes et invectives, je n'ai pas à échanger avec celui qui m'insulte.
Que penses tu de l'interview que j'ai postée ? Dire qu'il y a des étrangers en trop dans notre pays qui n'ont rien à faire en France, c'est un discours humaniste et universaliste ??? Mais allons, tu vois bien que ton raisonnement ne tient pas la route. J'ai de l'estime pour vos idées. Par contre, j'en ai beaucoup moins pour vos incohérences.

--------------------------------------------

Osiris a écrit:
Cochonnet a écrit:
Dire qu'il y a des étrangers en trop dans notre pays qui n'ont rien à faire en France, c'est un discours humaniste et universaliste ??? Mais allons, tu vois bien que ton raisonnement ne tient pas la route. J'ai de l'estime pour vos idées. Par contre, j'en ai beaucoup moins pour vos incohérences.
Explicite le terme "étranger" car çà ne veut rien dire.
Tu sais lire ou pas ? Lorsque Lepen dit : Moi je pense que l’immigration qui a enrichie notre pays quand elle était mesurée, par petit nombre, et des gens qui étaient suffisamment proches de nous pour s’intégrer rapidement en une ou deux générations, ce qui a été le cas des portugais, des espagnols, des polonais, des italiens, et des gens qui sont venus, y compris même des gens qui venaient de nos colonies. Et bien, tant que ces phénomènes n’ont impliqué que des milliers ou des dizaines de milliers de gens par an, et bien la France a été capable de les assimiler, n’est-ce pas, à sa propre substance et en faire des français. A partir du moment où l’immigration a été massive et je dirai, culturellement de plus en plus éloignée de nos règles, de nos lois, de nos mœurs, et bien, il s’est créé des phénomènes de rejets, des phénomènes que l’on pourrait dire biologique."

Et bien, il colle complètement à la vision des identitaires de la société française ainsi qu’à la mienne. Tu ne trouves pas cela choquant et déplaisant ? Et lorsque Lepen répond au journaliste qui lui dit : « Cela ne contribue à un métissage qu’il y ait une richesse incroyable ? » - Oui mais c’est vous qui affirmez que c’est une richesse incroyable. C’est en tout cas pas ce que croît les éleveurs de chevaux, ni de chiens, ni d’humains… je crois l’inverse.
Qu'en penses tu ? Es tu aussi d'accord lorsque Lepen dit : "Car il est bien évident qu’il suffit de voir les statistiques et de constater que la plus grande des majorités des gens qui sont en prison, sont des gens qui sont ou des étrangers, ou des immigrés de fraîche date, ou des gens qui descendent de l’immigration de façon assez récente."

Vous avez bien une vision universaliste et humaniste du monde, non ? C'est vous mêmes qui l'avez dit et triste est de constater que les opinions de Lepen sont radicalement opposées aux vôtres.

Et même là c’est le ponpon, lorsque Lepen répond à cette remarque : « Aujourd’hui, la natalité dans les banlieues est 2 fois supérieures à la natalité en France. Jean Louis Borlo disait à juste titre, c’est ça qui est important, c’est là que cela se joue. » - C’est une natalité étrangère en grande partie. Tant que ces gens ne sont pas intégrés ou assimilés, et bien cela augmente le poids des étrangers dans notre pays et non pas le poids des français.
Revenir en haut Aller en bas
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 16:44

Cochonnet a écrit:

L’entrisme de Soral ne sert à rien. Marine Lepen sera limogée bien avant.

Je le stick, c'est collector!
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 18:21

christophe a écrit:
Les "gauchistes" vont vous éjecter du FN bientôt, car la majorité du FN n'a pas ce genre d'idées dépassées et completement ridicules, qui de plus ne sont pas la préoccupation premiere du peuple. Et soral va faire des emules, beaucoup d'emules. Et les vrais extremistes avec des idées à la noix n'auront qu'a créer un vrai parti raciste.
Et Anne Kling préfacée par Soral, c'est pas une identitaire peut être ?

Question : les amis des ennemis de mes ennemis sont-ils forcément mes amis ?

--------------------------------------------------------

christophe a écrit:
MAGGLE a écrit:
Et Anne Kling préfacée par Soral, c'est pas une identitaire peut être ?
Ce n'est pas parce qu'il lui préface un livre à sa demande qu'il adhère à toutes ses idées. De plus je repondrais par une autre question, Soral a t-il d'autre choix en terme de préface? Lorsque des gens de gauche lui demanderont une préface, ça m'étonnerait qu'il refuse...
La réponse à ton autre question se touve dans ma seconde question à laquelle tu n'as pas répondu : les amis des ennemis de mes ennemis sont-ils forcément mes amis ?

--------------------------------------------------------

Osiris a écrit:
Citation :
Et Anne Kling préfacée par Soral, c'est pas une identitaire peut être ?
Soral a signé la préface d'Anne Kling pour 2 raisons : la LICRA et son intégration dans le cercle FN. Je ne vois pas dans ces 2 causes une atteinte aux valeurs universelles. La Licra est un organe judéomane et anti-républicain, et pour le cercle du FN, le courant de Marine en son sein est progressiste.

Citation :
Question : les amis des ennemis de mes ennemis sont-ils forcément mes amis ?

Bah si on dans l'optique révolutionnaire, on réponds oui. Si on est une vierge, on réponds non. Le but c"est de voguer entre ces 2 eaux afin de ne pas perdre son âme.

Citation :
Soral a signé la préface d'Anne Kling pour 2 raisons: la LICRA et son intégration dans le cercle FN.
Donc, la préface du livre d'Anne Kling, toute identitaire qu'elle soit a favorisé l'intégration de Soral dans le cercle FN... J'aime autant que ce soit dit par toi. Au moins les choses sont claires...

Citation :
Je ne vois pas dans ces 2 causes une atteinte aux valeurs universelles. La Licra est un organe de propagande pro-israélienne et anti-républicain, et pour le cercle du FN, le courant de Marine en son sein est progressiste.
Sur la LICRA, nous sommes probablement d'accord mais pas forcément pour les mêmes raisons. Remarque, le MRAP aussi critique la LICRA, ce n'est pas le privilège des identitaires (n'en déduis pas pour autant que je le soutiens inconditionellement sur toutes ses positions. Je trouve par exemple minable la façon dont ils ont cassé les couilles à Costes de concert avec la LICRA. Mais j'estime tout de même le MRAP plus proche des valeurs universelles que les identitaires).

Citation :
Bah si on dans l'optique révolutionnaire, on réponds oui. Si on est une vierge, on réponds non. Le but c"est de voguer entre ces 2 eaux afin de ne pas perdre son âme.
Pour moi, "révolutionnaire", c'est un peu vague : il existe des révolutions bourgeoises, mussoliniennes, pétainistes et même... PROLÉTARIENNES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 21:20

Cochonnet a écrit:
Tu sais lire ou pas ?

Lorsque Lepen dit : Moi je pense que l’immigration qui a enrichie notre pays quand elle était mesurée, par petit nombre, et des gens qui étaient suffisamment proches de nous pour s’intégrer rapidement en une ou deux générations, ce qui a été le cas des portugais, des espagnols, des polonais, des italiens, et des gens qui sont venus, y compris même des gens qui venaient de nos colonies. Et bien, tant que ces phénomènes n’ont impliqué que des milliers ou des dizaines de milliers de gens par an, et bien la France a été capable de les assimiler, n’est-ce pas, à sa propre substance et en faire des français. A partir du moment où l’immigration a été massive et je dirai, culturellement de plus en plus éloignée de nos règles, de nos lois, de nos mœurs, et bien, il s’est créé des phénomènes de rejets, des phénomènes que l’on pourrait dire biologique."[/b]

Le N°1 du FN n'est pas la vérité incarnée. On ne peut pas parler de rejet biologique. La culture n'est pas écrite dans nos gênes. Je récuse ce terme.


Citation :
« Cela ne contribue à un métissage qu’il y ait une richesse incroyable ? » - Oui mais c’est vous qui affirmez que c’est une richesse incroyable. C’est en tout cas pas ce que croît les éleveurs de chevaux, ni de chiens, ni d’humains… je crois l’inverse.
Il est racialiste, je ne le suis pas. En même temps, je n'ai jamais dit que Jean-Marie Le Pen avait raison sur tout. Je ne connais aucun homme politique qui a raison sur tous les sujets. C'est ce qu'on appelle la divergence d'opinions.

Citation :
Qu'en penses tu ? Es tu aussi d'accord lorsque Lepen dit : "Car il est bien évident qu’il suffit de voir les statistiques et de constater que la plus grande des majorités des gens qui sont en prison, sont des gens qui sont ou des étrangers, ou des immigrés de fraîche date, ou des gens qui descendent de l’immigration de façon assez récente."

Citation :
« Aujourd’hui, la natalité dans les banlieues est 2 fois supérieures à la natalité en France. Jean Louis Borlo disait à juste titre, c’est ça qui est important, c’est là que cela se joue. » - C’est une natalité étrangère en grande partie. Tant que ces gens ne sont pas intégrés ou assimilés, et bien cela augmente le poids des étrangers dans notre pays et non pas le poids des français.

Rien à redire sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 21:48

« Le N°1 du FN n'est pas la vérité incarnée. »

C’est pourtant lui qui sera président de la république et c’est par rapport à lui qui se fonde le programme du FN, dont acte.

« On ne peut pas parler de rejet biologique. La culture n'est pas écrite dans nos gênes. Je récuse ce terme. »

Non, mais elle est transmise par nos parents. Et les parents ont généralement la même origine ethnique que leurs enfants. La culture est donc une filiation. C’est indissociable.

« Il est racialiste, je ne le suis pas. En même temps, je n'ai jamais dit que Jean-Marie Le Pen avait raison sur tout. Je ne connais aucun homme politique qui a raison sur tous les sujets. C'est ce qu'on appelle la divergence d'opinions. »

Et non des moindres sur une question aussi cruciale.

« Rien à redire sur ce sujet. »

Lepen considère que les français de papiers ne sont français que s’ils sont assimilés ou intégrés. Charmant… ce n’est pas toi qui avais dit que tu étais universaliste et humaniste ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 16 Déc 2006 - 23:00

Osiris a écrit:
Cochonnet a écrit:


C’est pourtant lui qui sera président de la république et c’est par rapport à lui qui se fonde le programme du FN, dont acte.

Il ne sera pas président de la république en 2007 et après y'a la relève. Je suis lucide.

Citation :
Non, mais elle est transmise par nos parents. Et les parents ont généralement la même origine ethnique que leurs enfants. La culture est donc une filiation. C’est indissociable.
Je considère qu'une famille immigrée de classe moyenne n'a aucun problème d'assimilation en France. Il est donc nécessaire d'arriver à cette transition qui manque tant actuellement.

Citation :
Et non des moindres sur une question aussi cruciale.

C'est une opinion.

Citation :
Lepen considère que les français de papiers ne sont français que s’ils sont assimilés ou intégrés. Charmant… ce n’est pas toi qui avais dit que tu étais universaliste et humaniste ?
Je suis universaliste et humaniste, et pas hypocrite et droit-de-l'hommiste. Le sujet de l'immigration a été subtilement occulté durant des dizaines d'années à "gauche" et non pour des raisons humanistes.

1) En effet, il ne sera pas président et ? Tu crois que quelqu'un aux idées différentes prendra la relève ? Il faut se faire à cette idée : le FN représente l'extrême droite et le nationalisme comme le suggère l'étymologie Front NATIONAL. Il n’a rien d’un parti de gauche.

2) On en voit le résultat probant depuis leur présence en France. Sacré réussite. Il serait peut-être temps de remettre en cause cela sous peine d'être taxé de psychorigide

3) Oui, et ? C'est chez vous qu'il faut faire le ménage. Je ne vois pas pourquoi vous essayez d'infiltrer le FN qui ne représente en rien vos idées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral & FN : liaisons dangereuses ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» écriture d'invention liaisons dangereuses
» [4e] Quelle lettre des Liaisons dangereuses ?
» lecture cursive avec Liaisons dangereuses?
» Les liaisons dangereuses en 1ère S ?
» Liaisons dangereuses et âge des personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: