LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral & FN : liaisons dangereuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 37
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 12 Fév 2009 - 21:38

Jul le Marteau a écrit:
eninel31 a écrit:
Mais qui est GERARD MILLER dingo ?
Gérard Miller est le Tyler Durden de ce forum.
Gérard avait un plan.
Et puis Gérard a disparu.
http://kalayuga.frbb.net/profile.forum?mode=viewprofile&u=183

Je l'ai retrouvé !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
zatopek
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 299
Age : 46
Localisation : Saone-et-Loire
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 10:00

Le Bordelleur a écrit:
Soral "coming off" :

http://www.videodrom.org/spip.php?article171

...Nada veut liquider le forum des vrais hommes...c'est Soral qui le dit.... Smile
...à partir de la 3° minute de vidéo...

...sinon sur le fond...ça fait longtemps que le FN n'est qu'un jouet. UN jouet fabriqué par le PS avec lequel il a joué un moment...et qui ensuite a été subtilisé par l'UMP...

...Soral "joue" le naif en pensant que Le Pen ne voit pas ce que sa fille manigance au FN...
...mais Marine n'est que la continuité de Le Pen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 11:36

zatopek a écrit:

...Nada veut liquider le forum des vrais hommes...c'est Soral qui le dit.... Smile
...à partir de la 3° minute de vidéo...
C'est grotesque.
(Pas toi — Soral.)
C'est du niveau "Marie Trintignant l'avait bien cherché", on en a parlé ici naguère, et c'est carrément débectant.
Il pourrait nous faire la liste de toutes les "liquidations" ne serait-ce qu'au cours des vingt dernières années et il pourrait nous dire alors combien de peaux de banane féminines contre combien jetées par des hommes. Je ne sais pas au juste, je dis seulement que c'est totalement immature et indigne d'un homme qui cherche à avoir une stature politique de raisonner ainsi.
Ce qui me semble, c'est qu'on a peut-être là une clé des échecs de Soral, cette persistance dans des conceptions infantiles.

Que je mets d'ailleurs sur le même plan que son incapacité à discerner la nature des forces en présence dès le départ. "On ne fait pas de politique de gauche avec des gens de droite." Ça c'est du scoop ! C'est seulement maintenant qu'il s'en aperçoit ?

Il me fait penser à "ROUSSELET TOMBE DES NUES" ce dessin de Pétillon dans le Canard qui m'avait écroulée de rire, ça remonte à une dizaine d'années, quand Rousselet s'était fait dézinguer de Canal+ par Havas et qu'il clamait partout son étonnement. Pétillon le représentait à une table de réunion de dirigeants Havas tous semblables, tous en carton, tous tirant la tronche, et il s'écriait, totalement horrifié : "Mais c'est épouvantable ! Vous êtes des capitalistes !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 37
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 13:39

Nada
Citation :
C'est grotesque.
(Pas toi — Soral.)
C'est du niveau "Marie Trintignant l'avait bien cherché", on en a parlé ici naguère, et c'est carrément débectant.
Tu as raison, mieux vaut adoucir le propos :

Spoiler:
 

Citation :
Il pourrait nous faire la liste de toutes les "liquidations" ne serait-ce qu'au cours des vingt dernières années et il pourrait nous dire alors combien de peaux de banane féminines contre combien jetées par des hommes. Je ne sais pas au juste, je dis seulement que c'est totalement immature et indigne d'un homme qui cherche à avoir une stature politique de raisonner ainsi.
Soral ne cherche pas une stature politique, il crée du concept politique, c'est différent.

Citation :
Ce qui me semble, c'est qu'on a peut-être là une clé des échecs de Soral, cette persistance dans des conceptions infantiles.
C'est pas le genre de manoeuvre pseudo matriarcale bien digne des féministes ! Laughing

Spoiler:
 

Citation :
Que je mets d'ailleurs sur le même plan que son incapacité à discerner la nature des forces en présence dès le départ. "On ne fait pas de politique de gauche avec des gens de droite." Ça c'est du scoop ! C'est seulement maintenant qu'il s'en aperçoit ?
D'accord avec ça. Pour gagner à Waterloo, on mélange pas les prussiens et les britanniques ! Mad

Au fait J'avais dit :
Citation :
En bon antiféministe, en restant dans cette structure, ne pouvait que trahir ses idées, il a donc préféré ses idées au rôle de larbin idéologique, ce qui est tout à son honneur !
et tu m'avais répondu :
Citation :
Raisonnement qui me paraît d'une grande naïveté...
Ça m'étonnerait que l'antiféminisme (réel ou feint) de Soral le pousse à refuser systématiquement la présence d'une femme à tout poste de pouvoir ou de direction. Ce serait carrément puéril. Que certains de ses fans interprètent ainsi ses discours sur la "féminisation", passe encore. Mais qu'il y croie, lui ? Il est tout de même plus malin que ça.
Sans commentaire ! Smile Sleep

Sinon : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_de_Bretagne

Les faits sont têtus !

Je pense que Marine n'est pas là pour liquider le FN, mais bien pour enlever tout sérieux au mouvement souverainiste, histoire que toutes les nations européennes se transforment par effet papillon en régions européennes !

Spoiler:
 

--------------------------------------------------------
supporter a dit

Citation :
Soral a mis deux ans pour comprendre que le F.N est un parti globalement constitué de libéraux racialistes et qu'il va continuer dans cette voie comme De Villiers auparavant!
Sauf que Soral s'intéressait plus à une certaine base électorale du front qu'à ses cadres dirigeants !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 15:20

Le Bordelleur a écrit:

Soral ne cherche pas une stature politique, il crée du concept politique, c'est différent.
Eh bien c'est réussi !

Citation :
C'est pas le genre de manoeuvre pseudo matriarcale bien digne des féministes !
Laughing

Spoiler:
 
Ben oui, peut-être bien, en fait. Je ne vais pas m'empêcher de remarquer un comportement immature juste pour faire plaisir aux misogynes.
La persistance des plantages a tout de même de quoi donner à réfléchir, non ?


Citation :
Au fait J'avais dit :

Citation :
En bon antiféministe, en restant dans cette structure, ne pouvait que trahir ses idées, il a donc préféré ses idées au rôle de larbin idéologique, ce qui est tout à son honneur !

et tu m'avais répondu :

Citation :
Raisonnement qui me paraît d'une grande naïveté...
Ça m'étonnerait que l'antiféminisme (réel ou feint) de Soral le pousse à refuser systématiquement la présence d'une femme à tout poste de pouvoir ou de direction. Ce serait carrément puéril. Que certains de ses fans interprètent ainsi ses discours sur la "féminisation", passe encore. Mais qu'il y croie, lui ? Il est tout de même plus malin que ça.

Sans commentaire ! Smile Sleep
Justement si, commentaire. Je me trompais, il n'est finalement pas si malin que ça. Ce qui n'enlève rien à son intelligence. Des tas de gens très bien sont intelligents sans être malins. Mais dans ce cas précis, son attribution des liquidations politiques au sexe féminin, on n'est pas dans le domaine du pas malin, on est carrément dans celui de la grosse connerie.

Citation :
J'espère que tu ne vas pas vendre le forum à "un forum sur alain Soral" Hé
Si tu pouvais être l'exception qui confirme la règle...
Mais tu rêves ? Tu as vu ça où ? Il n'y a aucune exception. Comme toute femelle je suis un monstre de duplicité et de réactions émotionnelles dues principalement à mon œdipe négatif, de surcroît totalement dépourvue de sens moral. Je me demande d'ailleurs ce que tu continues à faire sur un forum dirigé par une femme, moi à ta place je ne supporterais pas.

La seule raison pour laquelle le forum n'est pas encore vendu est que je cherche à faire monter les prix. "Un forum sur Alain Soral" m'a proposé une somme un peu modeste à mon goût, d'autres propositions m'ont semblé plus alléchantes, les Chiennes de Garde sont particulièrement généreuses mais je ne désespère pas de faire gonfler les enchères parce que le forum "Tricot et Point de Croix" me semble avoir une vision plus large des choses.

Bon. Sérieusement, et pas seulement à ton intention :

Ça traînouille depuis quelque temps, une allusion par-ci, une petite vanne (toujours innocente n'est-ce pas) par-là, j'ai toléré pendant un certain temps, mais je n'ai pas l'intention de composer avec ça plus longtemps. Pas plus que les manifestations de racisme de tout ordre, je ne tolère les manifestations de misogynie. Pour moi c'est la même chose, et j'ai fait savoir cela clairement dès le début. De plus, ces piques ont une tendance à se manifester contre ma personne, timidement et en douceur mais sans équivoque, alors que j'ai été plutôt cool depuis ma prise en main du forum.

Je préviens donc que si je garde en ligne cet échange qui me permet de mettre les choses au clair, à l'avenir je ne serai pas plus coulante que Médiator (qui lui aussi avait peu de tolérance pour ce genre d'âneries). Et que j'effacerai tout message à teneur misogyne, sans prendre la peine de faire des comptes d'apothicaire pour savoir si c'est du premier, du deuxième ou du millième degré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Active X
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 15:25

supporter a écrit:
Arrêtez!!!

Soral a mis deux ans pour comprendre que le F.N est un parti globalement constitué de libéraux racialistes et qu'il va continuer dans cette voie comme De Villiers auparavant!

Avait-il besoin d'y passer autant de temps pour comprendre cette évidence???
La seule chose qui pourrait expliquer ces deux ans, c'est qu'il aurait bien pris conscience de la nature du FN tout en espérant faire évoluer les choses, faire une espèce de putsch progressif en faveur de la "gauche sociétale" (parce qu'en matière de droite des valeurs le FN avait déjà tout ça à domicile). Qu'il ait cru pouvoir le faire à un certain moment. C'est vrai qu'à l'époque du discours de Valmy, on pouvait se bercer de cette illusion. Ce n'était pas mon cas mais je me disais alors : "S'il réussit, il sera très fort."

Mais si les choses se sont passées ainsi, pourquoi cet air de tomber de la lune maintenant ? Il savait tout de même à qui il avait affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/xa7ef_kraftwerk-radioactivity_e
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 15:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 19:52

pimpam a écrit:
Idéologiquement, Soral savait exactement ce qui constitue le FN ! Les militants et les cadres sont des petits bourgeois racialistes, pas besoin d'études sociologiques ou d'entrisme au sein du parti pour le savoir !

La masse des électeurs entre 1984 et 2002 ? Franchement, avant que Soral ne rallie le Front, chaque fois que j'ai eu l'occasion de parler à un électeur plus ou moins régulier du FN, entre les lignes j'ai très bien compris sa motivation. En gros, Le Pen, il va botter le cul aux nègres et aux bougnoules ! Jamais un mec, après avoir voté Le Pen, ne m'a parlé du néo-libéralisme mondialisé et de la lutte contre l'impérialisme américano-sioniste ! C'était toujours "Y en a marre, les bougnoules foutent le bordel on est pu chez nous et pis c'est tout !" Et en 2002, en plein débat sur la "sécurité", largement instrumentalisé par les médias du pouvoir, c'est bien cette motivation qui guidait "l'électeur populaire français" vers le vote frontiste... Sentiment qu'a très bien su utiliser Sarkozy, d'ailleurs...

Le reste, c'est juste de la masturbation intellectuelle d'une petite minorité incarnée par Soral, se doublant d'une stratégie fumeuse pour attirer vers l'extrême-droite les enfants d'immigrés avec un baratin national-républicain anti-juif appuyé sur la solidarité pro-palestinienne de cet électorat.

Le coup a d'ailleurs foiré totalement parce que malgré la métisse à piercing de l'affiche, les clins d'œil appuyés de Dieudonné et le baratin de Soral, les "jeunes de banlieue" comme on dit à la télé (c'est-à-dire les noirs et les arabes), ont apporté très très peu dans les urnes (vote massif pour Royal). Ce qui explique d'ailleurs que la position de Soral a été ensuite délicate ! Si le coup avait marché, si Le Pen avait atteint les 20% et qu'il avait été démontré par les statistiques que le virage "soralien" du FN avait fait bouger les lignes et amené un électorat jadis hostile au FN sans faire fuir l'électorat traditionnel, Soral aurait été en position de force et serait aujourd'hui un cadre important du FN. Mais comme on ne mariera jamais le feu et la glace, et Le Pen n'y croyant sans doute pas lui-même, quoiqu'en dise Soral, on en est là aujourd'hui. La réussite de Soral au Front ne passait que par un succès aux Présidentielles.

Aujourd'hui, plus ça va, plus il semble évident que Soral se veut fédérateur des antijuifs venu de diverses horizons. Mais un nationaliste ethnique, fût-il profondément antisémite, n'aura jamais que du mépris pour le nègre kémi Séba, dont l'antisémitisme viscéral n'est pas un remède à la haine du "leucoderme". Et les groupuscules islamistes ne verront en lui qu'un athée fornicateur juste utile à brouiller les pistes ! Bon courage à Alain Soral pour surnager dans ce marigot de haines recuites !

Citation :
Les militants et les cadres sont des petits bourgeois racialistes
En tous cas, ils auront réussi une chose : Faire dire "racialiste" au lieu de "raciste" jusque chez leurs plus farouches ennemis. C'est aussi ça la lepénistion des esprits...

Pimpam, ne le prends pas mal. C'est plus un constat général de ma part qu'une agression envers toi en particulier.

Jul le Marteau a écrit:
Pimpan, es-tu bien sûr pour le côté anti-juif ? Soral parle d'anti-sionisme, mais ceux qui l'écoutent entendent peut-être "antisémitisme".
3 monkeys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 21:38

Nada a écrit:
supporter a écrit:

Le Soral ne nous ferait pas une petite confusion (oh combien féminine selon sa théorie) entre projection du fantasme (avec surestimation pré-oedipienne de la séduction intrinséque par le verbe et le physique du sujet) et une réalité aride qui se dérobe (bien différente et inchangée malgré les gesticulations acharnées du sujet).

Pour finir sur une vexation de pucelle face à une réalité inamovible qui s'est réfusée dans toute son inertie (et son nombre) et qui a eu la connerie de ne pas se donner toute entiere au désir du sujet??

En fait on pourrait peut etre faire une corrélation= Soral est un peu voire carrément mysogine car (encore) un trop grande nombre de femme s'est refusé à sa séduction ce qui montre une faiblesse conceptuelle constitutive de la personnalité féminine...
Smile
Disons que beaucoup de traits ont été cochés dans le célèbre petit carnet du dragueur, mais que le trait qui aurait été l'accomplissement de tous les autres, celui qui en quelque sorte justifiait les traits précédents, n'a pu être tracé.
D'où les réactions d'humeur que tu décris, ce transfert de la déception, effectivement assez féminin.
On ne met d'ailleurs jamais assez en lumière les aspects profondément féminins de Soral. Le roulage de mécaniques n'a jamais été une preuve de virilité.
Il n'y a qu'ici qu'on pouvait "traiter" Soral de gonzesse. C'est génial ! J'aime ce forum ! Bravo 10/10 cheers Super Biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 22:59

Nada a écrit:
jul a écrit:
Maggle, ça y est, je ne me souviens plus de la différence entre raciste et racialiste. C'est une question d'argumentation, c'est ça ? Le raciste déteste une race, et le racialiste explique le pourquoi de sa haine ?
Pour faire court, le racialiste, c'est un raciste qui a appris l'alphabet et qui cherche à se donner une hypothétique caution intellectuelle par l'ajout d'une syllabe.
Si on entend par "racialiste" celui qui croit qu'il existe des différences entre les races comme il en existe entre les individus, les couleurs, les sons etc. Alors oui, pourquoi pas, même si ça ne fait que retouiller des évidences...

Sauf que les discours qui se prétend racialiste préfère parler d'inégalités que de différences... Or, le mot "inégalité", contrairement au mot "différence" a des traductions très concrètes en termes de droits... De plus, les théories racialistes oublient un peu vite que c'est aussi le droit qui a fondé ces inégalités...

Par exemple, je pense que les esclavagistes avaient raison quand ils affirmaient que les Noirs étaient plus proches de l'animal que de l'homme. La seule chose qu'ils oubliaient, c'est que c'est justement eux qui les avaient rendu plus proche de l'animal...

----------------------------------------------------------------------

Jul le Marteau a écrit:
Maggle a écrit:
Mais je ne suis pas un pro métissage, Simplicius. Chacun a droit à sa libido. Que la mienne se fixe en général plutot sur des femmes noires ne change rien à l'affaire. Et je ne vois pas au nom de quoi je reprocherais à d'autres le fait que leur libido se fixe plutot sur des personnes racialement homogènes.
Infâme ! Ordure ! Saloperie ! Enculé ! Mais au nom de ce qui te faisait dire que je n'étais qu'un faux-derche raciste il y a quelques temps parce que je considérais que la couleur de peau peut faire partie des critères d'étrangéité. Ah, le sagouin ! Comment tu tournes casaque de manière acrobatiquement éhontée !
Euh... Et si on parlait plutot de machialisme ? parano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simplicius
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Sam 14 Fév 2009 - 23:44


pimpam a écrit:
Idéologiquement, Soral savait exactement ce qui constitue le FN ! Les militants et les cadres sont des petits bourgeois racialistes, pas besoin d'études sociologiques ou d'entrisme au sein du parti pour le savoir !
En plein dans le mille pimpam pour nous servir du stéréotype ! Et pourtant dans les années 80 il y en a eu des études montrant la mosaïque de tendances au sein de ce parti diabolisé (avec le tribun en chef qui surenchérissait).

Ayant croisé des militants de tous les partis, et ne prétendant pas pour autant faire ici une sociologie de l'électorat, je peux affirmer en avoir croisé des "petites gens" votant Le Pen non par haine congénitale du basané mais par ras-le-bol d'une immigration massive qui appauvrirait le pays.

Discuter d'un parti, c'est au minimum avoir l'honnêteté de comprendre son programme ou son projet de société ou disons sa ligne politique (la faisabilité c'est autre chose). Tu as bien sûr le droit, pimpampoum, de considérer le Feuneu comme un parti bourgeois mais insulter des électeurs je trouve ça petit et pas honnête. Ce forum n'est en plus pas une tribune électorale pour qui que ce soit. Parce qu'entre nous, les "cybermilitants" (bien planqués au chaud) d'où qu'ils viennent ne sont pas exactement des gens très soucieux de vérité dans le débat, en témoigne typiquement le discours haineux préformaté du petit étudiant faux-derche avec avatar de st-just histoire de jouer au rebelle. On a bien vu comment ce forum avait dégénéré en pathétiques bastons de chiffonniers quand ces intervenants venaient en masse, chacun bien buté, limite autiste, dans sa propagande prêt-à-penser.

Quant au distinguo racisme/racialisme, là encore on a droit à pas mal de projections fantasmatiques. D'une part, la France on ne peut pas dire que, légalement ou sociologiquement, ce soit vraiment l'apartheid (n'en déplaise à magolito), d'autre part le débat sur la chose publique ne se réduit pas aux "délires" de quelques forums et blogs, faut sortir un peu de chez soi. Un nigredo de ma connaissance me confiait un jour que pour lui il n'y avait que les femmes noires qui l'intéressaient (black is beautiful, c'est bien connu), qu'il n'aurait d'ailleurs de mouflets qu'avec une noire, qu'il n'en avait rien à foutre du diktat médiatico-moralisateur du métissage. J'étais un peu étonné, lui répondant que le jeu de l'amour et du hasard pouvait réserver bien des surprises (cas de mes parents), mais en quoi son souci de la lignée qu'on pourrait définir comme "racialiste" serait-il une haine ou une violence envers qui que ce soit ? Ce n'était pas d'ailleurs le premier à me sortir cela, un de mes anciens condisciples se destinant à être rabbi me tenait le même discours, un toubab versaillais bon teint idem, et je ne parle même pas des jolies chinetoques du XIIIe me définissant la famille comme centre de l'Univers si elle savait perpétuer les coutumes chinoises. En résumé, le racialisme est une attitude éthique (qui ne renvoie qu'au choix de valeurs de l'interessé, il en est d'autres), le racisme au sens actuel (son sens a beaucoup varié au cours du XXe siècle) est quant à lui un affect xénophobe (en général infra-politique), qu'on peut retrouver dans tous les milieux quelle que soit l'origine "ethnique", même si ce n'est pas bien vu socialement.

La seule question présentant un tant soit peu d'intérêt dans ce fil, c'est-à-dire ne ramenant pas le topic à ses "dadas" cent fois rebattus en long, en large et en travers de ce forum, c'est celle de Jul concernant les adhérents à e&r. Avec ou sans Soral, quelle action militante peut présenter cette asso en dehors du jeu électoral (même s'il est aussi truqué qu'au tripot) ? C'est là qu'on touche à l'os. Même si je ne crois que personne ici, et pour cause, ne peut encore pronostiquer quoi que ce soit. A moins qu'il ne fasse partie de l'asso et que celle-ci se soit rassemblé pour décider de son avenir. Ou à moins que cette dispute ne soit que passagère (le FN restant en ce cas le "mécène" de l'asso, et lui assurant Villepreux pour sa 3ème UDT).

Pendant ce temps-là, il y a 50.000 nouveaux chômeurs par mois dans ce pays, mais c'est vrai que pour en avoir conscience faut déjà avoir un pied à l'étrier dans le monde du travail...

----------------------------------------------------------------------

MAGGLE a écrit:
Mais je ne suis pas un pro métissage, Simplicius. Chacun a droit à sa libido. Que la mienne se fixe en général plutot sur des femmes noires ne change rien à l'affaire. Et je ne vois pas au nom de quoi je reprocherais à d'autres le fait que leur libido se fixe plutot sur des personnes racialement homogènes.

En revanche, un enfant métis portera en lui le fait qu'une histoire et une société le définiront en fonction de la race la moins blanche dont il est génétiquement porteur. Et il ne pourra pas faire autrement que de s'identifier à la vision qu'il a d'elle, quand bien même il chercherait à le nier. En ce sens, les métis existent génétiquement, mais politiquement, spirituellement et socialement, ils n'existent pas en tant que tels. Et je comprends que ça puisse poser problème à celui des deux parents qui représentera à ses yeux l'altérité.
Maggle, je ne t'ai fait aucun reproche, à part une petite pointe ironique sans méchanceté. Mon propos n'était pas là. Je disais tout simplement que ce que certains appellent ici négativement "racialisme" peut être une sorte de réflexe "ethno-centriste" regardant un choix de vie et rien d'autre.

Nada a écrit:
Simplicius a écrit:
La seule question présentant un tant soit peu d'intérêt dans ce fil, c'est-à-dire ne ramenant pas le topic à ses "dadas" cent fois rebattus en long, en large et en travers de ce forum, c'est celle de Jul concernant les adhérents à e&r.
Je vous trouve un peu intransigeant sur ce point.

Et sur le racisme et le prétendu "racialisme", vous ne m'avez pas convaincue. Le distinguo me paraît, dans la pratique, du domaine de la feuille de vigne et de la prudence verbale. Combien de fois ici, lors d'une ère précédente, avons-nous vu le mot "racialisme" employé par autocensure par de véritables racistes (entendez : des gens affirmant leur certitude d'une inégalité consubstantielle des races) cherchant à mettre une couche de vernis culturel là-dessus.

"Racisme" n'implique pas forcément violence ni hostilité (jusqu'à ce que des circonstances exceptionnelles ne fassent sortir celle-ci de son trou), il n'y a pas besoin de ratonnade pour qu'il y ait racisme. Une petite phrase, fût-elle polie et cultivée, fût-elle estampillée de l'étiquette "attention, racialisme, donc cool", peut suffire, et c'est pourquoi je me méfie du distinguo entre ces deux termes.

Un euphémisme ne mange pas de pain, surtout quand il est assorti à une panoplie intellectuelle qui lui donne une assise. C'est exactement par le même processus (parce qu'il y a un bouquin de "sociologue" derrière, et même deux pour faire la paire) que le bon gros vieux machisme des familles peut se draper confortablement dans le rideau tout neuf des théories sur la "féminisation de la société", convaincu que personne ne le reconnaîtra. Si on le titille un peu, il jurera ses grands dieux qu'il n'est, au grand jamais, pas misogyne/pas raciste, quelle idée ! Si l'on invente un euphémisme, c'est pour qu'il serve.

Par ailleurs, à propos du FN, sondez-vous les cœurs avec une telle acuité ? Êtes-vous certain de pouvoir précisément dissocier, chez toutes les personnes que vous avez rencontrées, la bonne vieille haine/crainte du bougnoule - rarement déclarée - et la crainte - toujours affichée - d'une invasion démographique qui pèserait sur l'économie ? Dans la réalité les deux se manifestent souvent chez les mêmes. Il suffit de gratter un peu pour s'apercevoir que la seconde est en quelque sorte le discours socialement acceptable protégeant la première. Mais quand on retire la couche superficielle pour découvrir le propos sous-jacent, syndrome bien connu dit "Le Pen il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas", le propos est bien celui décrit par Pimpam. Cela dit sans hostilité pour les intéressés : il s'agit non de haine réelle mais de méconnaissance.

Et tant que vous confondez, comme vous le faites, sélection opérée sur la préférence érotique (ce n'est pas "Black is beautiful" la phrase consacrée dans ce cas, c'est "once you go black, you never go back"), sélectivité culturelle de mode traditionnel et préservation de la pureté religieuse également sur un mode traditionnel ou inspiré de celui-ci, nous n'avançons pas, en fait, sur la justification de la pertinence d'un terme "racialisme". Car sur les cas que vous avez cités, un seul porte réellement sur la notion de race. Les autres concernent le désir d'homogénéité d'une culture et le maintien d'une exclusivité religieuse. Que ces deux cas entendent se mettre en œuvre par des moyens génétiques est à mon avis source de confusion. Mais ils n'en sont pas moins étrangers à la notion de race.

PS : j'ai au moins un bon camarade qui est sympathisant FN et qui a sincèrement tout racisme en horreur. Je sais à quel point il faut nuancer l'analyse dans le cas de ce parti. Mais pour reprendre Jean Gabin dans une scène célèbre, "Il y a aussi des poissons volants…"
Mon distinguo, Nada, n'était nullement un artifice scolastique, il ne cherchait qui plus est en rien à vous "convaincre" puisque je n'ai nada à vendre question battage électoral. Il se trouve que pour jauger des réalités sociales ma démarche reste empirique et n'a que faire des grands mots sloganesques plaqués sur elles (surtout qu'on est assez loin des archétypes sociologiques de Max Weber), encore plus quand ils ont des relent de ces petites haines franco-françaises qui se sont si bien défoulées entre 1944 et 1948.

Votre argument ("j'ai au moins un bon camarade qui est sympathisant FN et qui a sincèrement tout racisme en horreur") c'est de la même farine que "je suis pas raciste, j'ai un épicier arabe dans mes relations". Ai-je dit que pareil à Dieu je sonderais les cœurs et les reins (de tous les électeurs du FN) ? Non. Je ne crois pas non plus vous savoir experte en sociologie électorale ni en psychologue sociale devinant comme du temps de l'inquisition les motivations inavouées et autres arrière-pensées.

A quoi rime alors cette énième stigmatisation caricaturale des électeurs de ce parti ? A du défouloir gratuit. Parce que ça a bonne presse dans ce pays (moins depuis que la diabolisation de ce parti ne sert plus à grand chose). D'où généralisez-vous, sous prétexte qu'il y ait des personnes racistes au FN (il y en a aussi dans les autres partis, sous une autre forme), que tous les électeurs de Le Pen ou militants (enfin ce qu'il en reste) le seraient ? Pure démagogie. Et cela ne vous servira rien à me parler des anciennes invasions des kids venant du blog fds : la connerie des uns n'excuse pas celle des autres.

Me foutant bien des passions électorales qui ne changent strictement rien en plus au jeu de la financiarisation de l'économie et des soi-disantes élites politiques versées dans la gouvernance, je comprends par contre comment ça excite pas mal de gus (et pas que sur les fora) qui n'ont le plus souvent aucune implication dans la vie de la cité, refont le monde derrière leur écran et croient que ce spectacle est sérieusement là où se jouerait le destin d'un pays. Vous en avez vu beaucoup intervenir sur ce forum sur le changement du code du travail l'an dernier ?

Tous ces refrains convenus et extrapolations greffés sur ce topic montrent bien que le sujet "Soral" reste encore et toujours un pur prétexte à ce type de sempiternelles embrouilles à la con. Si la répétition du même schéma ne vous lasse pas, vous irez arbitrer à l'approche des élections toute cette petite cour des miracles (qui se foutra bien de vos pétitions de principe, ne soyez pas si naïve, quant au cas Soral, il a d'ailleurs toujours été une excuse à bien autre chose sur ce forum).

Mais libre à vous de déformer mes propos quant à des exemples pris dans mon quotidien pour étayer votre argument d'un habillage "intello" du racisme qui ne dirait pas son nom et en soif de respectabilité bourgeoise, appliqué sans discernement à 10/15 % de la population. Ca vole aussi haut que celui qui dirait que l'ouvrier de chantier blaguant sur l'avarice supposée des juifs serait un futur gardien de camp de concentration. Allez pour la route je vais vous faire du "bolchevisme" primaire : tuez les riches, violez leurs femmes, pillez leurs baraques. C'est juste pour choquer les belles-âmes qui liraient ce forum, ne vous formalisez pas. L'aiguille de la balance dans les débats sera un effort collectif ou ne sera pas. On ne peut pas dire que vous en soyez sur ce coup-là une bonne indicatrice. Cela fera un bon appel d'air à tous les trolls.

-------------------------------------------------------------------------

Nada a écrit:
Je reconnais que ma petite phrase sur le bon camarade et les poissons volants n'était pas bien adroite, mais vous allez très vite en besogne en la comparant à la vieille rengaine "j'ai de bons amis (noirs-juifs-etc.) et ce sont des gens très bien vous savez." Même si la forme y fait penser, elle ne recouvre pas le même type de raisonnement, et vous me décevez en faisant ce rapprochement. Je soulignais le fait que le sujet épineux "électeurs du FN" est réellement sujet à généralisation, et il ne vous a sans doute pas semblé assez clair que je nuançais celle-ci; mais je ne crois pas abusif de rappeler que si le FN est connu pour une certaine culture du racisme et de la xénophobie, il y a des raisons à cela.

Je n'ai pas voulu stigmatiser ni caricaturer les électeurs de ce parti. Pourquoi l'aurais-je fait ? De même pour le défouloir : je n'ai rien à défouler en l'ocurrence. Je ne vois pas dans ce que j'ai écrit ce qui pourrait impliquer tout cela.

En revanche j'entrevois ce que vous avez pu percevoir comme un commentaire déplacé sur "des exemples pris dans votre quotidien". Je constate votre réaction à fleur de peau et je ne veux pas m'appesantir davantage sur cela, de crainte d'aggraver le malentendu. Je vous dis seulement que je n'ai jamais eu l'intention de vous blesser et que je me référais à un cas général - qui existe -, sans mettre en cause votre expérience vécue et la perception que vous en avez.

J'avais failli ajouter que le racisme ne me semblait pas tellement plus absent des autres partis politiques, pour la raison qu'il imprègne mentalement la société de façon plus pernicieuse qu'on ne le croit, mais cela me paraissait une banalité et je me suis abstenue.

Je pense en fait que vous réagissez peut-être un peu vite à ce que vous lisez, et que votre facilité et votre rapidité d'écriture peuvent faire illusion : difficile parfois de concilier, à la lecture de vos posts, leur forme articulée, policée, et l'énergie qui les sous-tend.

Ne croyez pas non plus que je vous aie accusé d'artifice scolastique à propos du terme "racialiste". Je vous questionnais simplement, car ce que je lisais ne me semblait pas clair. Je vous invite à relire les interrogations que contenait mon message, peut-être saisirez-vous mieux ce que je cherchais à savoir : j'ai peut-être été maladroite là aussi ("convaincue" ne portait que sur mon incompréhension, pas sur vous), car vous avez pu en effet prendre comme une accusation de confusion ce qui n'était qu'une invitation à clarifier votre propos en distinguant, dans les démarches diverses, ce qui relève des considérations culturelles et ce qui relève des considérations biologiques ou essentialistes. — Ou si cette distinction ne vous paraît pas pertinente, alors parlons-en, nous pourrions toucher là un point essentiel du débat.

J'ai peut-être tort de poser cette question ainsi, ce n'est peut-être pas la bonne direction, mais justement : vous êtes là pour m'en dire davantage. Vous pouvez avoir raison en estimant que je manie mal les concepts dans cette discussion : expliquez-moi comment, plutôt que de vous fâcher.
J'ai réagi vivement il est vrai, m'étant excusé auprès de Dame patronesse Nada (que cela regarde si sa partialité entraîne des trolls prenant à nouveau en otage ce forum à l'historique chargé sur ce type de phases) car on ne devrait jamais s'énerver (le parti de la vérité ne peut en même temps qu'être celui de la modération), j'ai toujours récusé tout manichéisme politique d'où qu'il vienne car s'interroger sur notre monde ne consiste pas à trancher ce qui pour une époque donnée est "bien" ou "mal" mais à se tenir à l'écart des partisans d'une vérité unique, quelle qu'elle soit.

Tout ce qui peut provoquer sur ce forum une guerre des "camps" m'insupporte je le reconnais car c'est la porte ouverte à l'étalage d'amour-propre ("qui porte chaque individu à faire plus cas de soi que tout autre" souligne Rousseau). Celui-ci se nourrit de la comparaison que les intervenants opèrent entre eux. Chacun en se préférant aux autres cherche à être préféré à ces autres (ce que Pat122 observateur amusé ne comprend pas quand il se pose sérieusement en "opposant"). Et on en revient au même schéma interactionniste mortifiant : désir de reconnaissance - possibilité de l'offense - désir de vengeance. On n'est plus dans l'échange intellectuel mais dans la gigantomachie des égos.

Car si Soral, pour en revenir à lui, avait affilié son assoce (basée, disent certains anciens encartés fâchés, sur le culte de la personnalité) au MDC de Chevènement et en était venu à se séparer de ce parrainage, aurait-on eu droit à des réflexions plus mesurées ? Le combat (fantasmatique sur un forum) de tous contre tous (via les passions électoralistes) n'a jamais fait qu'occulter cette question taraudant par ex. un Abellio : "La France peut-elle être encore le support d'une aventure historique digne d'être dite destin ?" Le vrai homme affirme en créant, il ne se définit pas en s'opposant.

Ce qui répond, quoique obliquement, à ta question*, magolito, sur l'enfant mestis : s'il se différencie par lui-même (distinguant personne, personnage, personnalité), il trouvera son chemin. Il n'y a crise d'identité que quand celle-ci vient à manquer. Je ne pense pas que la couleur de peau soit vraiment l'élément le plus déterminant en France en 2009 concernant le développement affectif et social de l'enfant, de plus les unions "interrraciales" (10 % des unions selon le Nouvel Obs) sont assez banalisées, je ne t'apprends rien. Et comme je crois que tu en attends un, si j'ai bien tout suivi (mes vœux à ta dame si c'est le cas), je ne peux juste que te confier basiquement que l'amour paternel ne se résume pas à transmettre des gènes. Après tout, Ernst Roehm ne cessait de le répéter, le métissage ça commence avec les femmes. Hé Mais le mieux pour des "témoignages" de "two-tones" (pour ma part, je suis un "résidu" franco-oriental), ce serait d'ouvrir un fil ou, mieux, d'aller sur un forum antillais (qui sont 600.000 en métropole).

* :
MAGGLE a écrit:
Entendons-nous bien (après lecture rapide) :

Je suis pour le droit individuel au racisme parce que je ne vois pas au nom de quoi je forcerais un raciste a fréquenter un Arabe et un Arabe a fréquenter un raciste, voire un Arabe raciste à fréquenter un Blanc etc. Mais ça ne va pas plus loin. C'est à dire que je m'oppose a toute traduction politique, sociale et juridique de ce racisme.

En ce sens, même l'argument économique me semble relever de cette traduction du racisme individuel. Car il y a toujours sous entendu dans cet argument cette histoire de "eux et nous". Bon, pour moi aussi il y a une histoire de "eux et nous". Mais ce "eux et nous" relève de catégories économiques et non raciales.

@Simplicius : A part ça, j'ai cru comprendre à la lecture d'un de tes précédents posts que tu étais métis. Si ton métissage rentre dans la catégorie des métissages Blanc-Non blanc, pourrais-tu, eu égard à ton expérience intime, confirmer ou démentir le propos que je tenais plus haut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 15 Fév 2009 - 13:23

Simplicius, reprenons ma vision de choses... Oui, je pense que les cadres et militants (les gens encartés) du FN sont (souvent) des petits bourgeois racistes (effectivement, le néologisme "racialiste" est discutable).

Les électeurs, ceux qui ont porté le FN à 20%, agissaient, je persiste, par xénophobie ordinaire. Et comme je l'ai dit, j'en ai connu beaucoup. Certains étaient proches de moi, des copains parfois, qui me parlaient franchement. Il n'y avait pas de discours sociologiques ou économiques dans leurs propos. C'était bien "Le Pen va botter le cul aux noirs et aux arabes !". Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est juste que l'intellectualisation du vote Le Pen par Alain Soral est une erreur fondamentale.

Dans les années 80/90 et jusqu'en 2002, les gens ne votaient pas FN parce que le PCF et le PS n'étaient pas assez de gauche, mais bien parce qu'ils trouvaient que le RPR et l'UDF n'étaient pas assez de droite. Ce que je veux démonter, c'est l'analyse de Soral d'un "FN de Gauche". Économiquement, socialement, le FN et 90% de ses électeurs sont totalement, absolument de Droite.

Soral fait cette erreur : Comme un nombre important d'ouvriers votaient FN, le FN peut être un parti "ouvriériste", une sorte de PCF période Marchais à la sauce nationaliste. C'est là qu'est son erreur ! Déjà, il y a toujours eu des ouvriers de droite. Tous les ouvriers n'ont pas voté communistes, même après guerre et jusque dans les années 70. Nombre d'ouvriers votaient à droite. Et c'est en grande partie cet électorat là qu'a récupéré le FN.

Soral pense qu'il s'agit de vases communicants :

Dans les années 60, le PCF était à 25%,
En 2002, le FN était à 20 %,

Donc pour lui les électeurs potentiels du PC sont passés au FN. Cette analyse simpliste l'a conduit à se fourvoyer. Car dans les années 60, par exemple, la vieille SFIO ne pesait rien. A la présidentielle de 69, le candidat PC Duclos fait 16%, mais le candidat socialiste Deferre fait 5 % ! C'est pire que Jospin en 2002... La vision d'un électorat populaire communiste se déplaçant massivement en 20 ans vers le FN est un mythe, une illusion... C'est une recomposition totale de l'électorat qui a eu lieu.

De ce fait, la vision selon laquelle cet électorat avait rejoint Le Pen pour des raisons "de gauche" est une erreur. Soral a mis 2 ans à comprendre ça ! Alors que dés les résultats de la présidentielle connus, il aurait dû se rendre à l'évidence. Mais Soral reconnaissant s'être gouré, c'est de la science-fiction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 15 Fév 2009 - 14:32

supporter a écrit:
Moi, j'aime bien l'analyse de Pimpam.

Il est aisé de cerner la plupart (je ne dis pas Tous évidemment) des électeurs F.N qui se retrouvent dans les trois visions politiques suivantes:

- Moins d'impôts (Ne pas payer pour les autres= les arabes et les feignants)
- Moins d'arabes (Ils menacent notre identité et notre économie)
- Plus d'autorité (Les CRS vont mater les arabes et les jeunes)

Ce qui est en effet profondément de Droite d'où Sarkozy qui rafle la mise en parlant du "Mouton dans la baignoire" et en copiant les slogans du F.N "la France tu l'aimes ou.."

Le reste, la "Gauche" selon Soral, est une nébuleuse plus ou moins anti-systéme (Finance, USA..etc) qui est le plus souvent une dénonciation à objectif antisémite au lieu d'une réelle compréhension d'un" systéme": ce qu'a pu éprouver Soral lors de ses multiples débats engueulades avec les débateurs de Radio Courtoisie..Dés qu'un argument type Soral les touche, ces "rebelles" retournent immanquablement vers les trois "axes" pré-cités!
Sauf qu'encore une fois, on retrouve à des degrés divers les 3 fondamentaux que tu cites dans les autres partis. C'est que la grande victoire du FN est d'avoir lepénisé les esprits jusque chez les plus anti-FN. Au point qu'on se demande pourquoi certains sont toujours aussi farouchement anti-FN. Ca ne va pas plus loin que des questions de boutique à mon avis...

--------------------------------------------------------------------

supporter a écrit:
Oui parce que ces éléments sont ceux constitutifs de la "Droite" française au sens large, donc selon les différentes stratégies utilisée par les partis de Droite, on flatte ou pas ses instincts...La campagne de Sarkozy faisait corps avec ces aspects avec un petit bémol sur les arabes d'où la confusion des électeurs frontistes...

Cette doctrine se marie aussi trés bien avec l'individualisme ambiant, qui n'a rien à voir, à mon sens, avec le F.N qui n'a jamais été en position pour imposer ses valeurs.

On peut parler plus de "Droitisation" des esprits qui conjuguée à la hausse de l'individualisme sociétal permet à ses présupposés d'apparaitre comme "acquis" à l'ensemble des français!

Citation :
Effectivement, et d'ailleurs, si Soral a théorisé la "gauchisation" du FN, c'est peut-être pour se cacher à lui-même sa propre "droitisation". Pour masquer ce que son parcours idéologique a d'ordinaire, finalement, d'un idéalisme de gauche de jeunesse à un repli droitier de petit vieux. Il ne veut pas voir que son parcours est furieusement similaire à celui d'un Finkielkraut, par exemple, qui comme d'autres est passé du Maoisme au Sarkozysme, en prétendant n'avoir rien renié ! Même si les motivations sont toujours personnelles, voir contradictoires d'un individu à l'autre, l'évolution de la gauche vers la droite est d'une banalité totale.

D'autant que dans la vidéo "coming off" de vidéodrom qui est sorti récemment, ou il revient sur l'élection de Sarkozy, il parle de prise en compte de la notion de "sécurité" qui a primé...

ll n'y a pas plus à Droite que cette citation, lorsqu'on accorde une importance délirante à la notion de sécurité, on n'est souvent de Droite et riche (Les catégories où le vote Sarko a explosé sont les petits vieux aisés habitant la province, et dont la peur provient beaucoup d'un abus de Jean-Pierre Pernaut ou tout se mélange: ouragan Klaus, crise éco...etc
comme dit un slogan : "sécurité partout, justice nulle part"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 15 Fév 2009 - 16:57

Citation :
On peut parler plus de "Droitisation" des esprits qui conjuguée à la hausse de l'individualisme sociétal permet à ses présupposés d'apparaitre comme "acquis" à l'ensemble des français!

Effectivement, et d'ailleurs, si Soral a théorisé la "gauchisation" du FN, c'est peut-être pour se cacher à lui-même sa propre "droitisation". Pour masquer ce que son parcours idéologique a d'ordinaire, finalement, d'un idéalisme de gauche de jeunesse à un repli droitier de petit vieux. Il ne veut pas voir que son parcours est furieusement similaire à celui d'un Finkielkraut, par exemple, qui comme d'autres est passé du Maoisme au Sarkozysme, en prétendant n'avoir rien renié ! Même si les motivations sont toujours personnelles, voir contradictoires d'un individu à l'autre, l'évolution de la gauche vers la droite est d'une banalité totale.

Ce qui est frappant, c'est que ceux qui font ce parcours refuse toujours de l'admettre. Eric Besson comme Alain Soral refusent de se dire de Droite. L'un affirme que c'est Sarkozy qui s'est recentré, l'autre affirme que "Marx voterait Le Pen". Ce doit être difficile d'admettre qu'on a évoluer idéologiquement (par intérêt, par convictions, les deux, peu importe...). Beaucoup évoquent le fait que le clivage droite/gauche n'a plus de sens. Remarquons que ceux qui se disent "ni de gauche, ni de droite", finissent toujours par apparaître clairement de droite...

Au final, le fait est qu'on n'est pas "de gauche" avec Sarkozy et Le Pen, même si la façon d'être de gauche ou de droite évolue avec l'Histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 15 Fév 2009 - 18:36

pimpam a écrit:
Remarquons que ceux qui se disent "ni de gauche, ni de droite", finissent toujours par apparaître clairement de droite...

Sauf Nabe... Hé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 19 Fév 2009 - 16:45

Le Pen bave gentiment sur Soral :

Citation :
Jean-Marie Le Pen arrive dans le salon de maquillage de LCI, en avançant avec peine. « Je suis HS, j’ai dû attraper le Chikungunya ». En réalité, le leader du Front national traîne une gastro-entérite…

Cela ne l’empêche pas d’analyser la vie politique en des termes… « La droite est en train de faire avec Besancenot ce que les Américains ont tenté avec les Taliban et Cuba et ce qu’Israël fait avec le Hamas, dit-il : créer un ennemi au sein du camp de l’adversaire, pour le diviser et l’ennuyer. Mais ça vous revient toujours dans la figure. Castro, ce sont les Américains qui l’ont inventé ! Ce sera pareil avec Besancenot, c’est la droite qui en pâtira. » Besancenot ne sera-t-il pas à la gauche ce que Le Pen fut à la droite, grâce à un coup de pouce de Mitterrand ? « Non, le NPA, ça ne prendra pas. La Ligue communiste révolutionnaire, c’était un parti dirigé par des juifs. Krivine m’avait même dit un jour : ‘’Entre nous, à la direction, on parlait Yiddish, mais désormais, il y a un séfarade alors on ne peut plus.’’ Le NPA, au contraire, essaye d’attirer les Arabes des banlieues, pour faire de l’agitation. Mais ça ne peut pas marcher. C’est comme SOS Racisme : Mitterrand a demandé à des juifs de mobiliser des Arabes, ça ne pouvait pas marcher. » Et quand je lui demande pourquoi Alain Soral, écrivain d’extrême droite, a quitté le FN, Le Pen me répond : « Alain, ce n’est pas un politique, c’est un romancier. Et puis il a un fichu caractère. Moi, il ne m’a jamais manqué de respect, mais dès que quelqu’un n’était pas d’accord avec lui, il l’insultait : "juif ! pédé", ce n’était plus possible. »

Christophe Barbier

Source

Comme disait un nouveau venu, on ne se refait pas. Hé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 19 Fév 2009 - 17:47

Trés célinien Soral... "juif! pédé!"
Je pense qu'à partir de ce matériau, John peut nous faire trois pages de citation de Céline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 37
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 19 Fév 2009 - 17:58

Citation :
Moi, il ne m’a jamais manqué de respect, mais dès que quelqu’un n’était pas d’accord avec lui, il l’insultait : "juif ! pédé", ce n’était plus possible.

J'ai tout de même le sentiment que l'on a affaire à une bonne mytho du vieux borgne pour que le départ de Soral est l'effet Bruno Mégret !

Spoiler:
 


Dernière édition par Le Bordelleur le Jeu 19 Fév 2009 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Jeu 19 Fév 2009 - 18:05

Hmm, non.
"Je te prends sur un ring quand tu veux, et j't'emmerde!"

Comme pour tout le monde, y a le côté officiel et le côté officieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 37
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 22 Mar 2009 - 3:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral & FN : liaisons dangereuses ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» écriture d'invention liaisons dangereuses
» [4e] Quelle lettre des Liaisons dangereuses ?
» lecture cursive avec Liaisons dangereuses?
» Les liaisons dangereuses en 1ère S ?
» Liaisons dangereuses et âge des personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: