LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral & FN : liaisons dangereuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mer 16 Mai 2007 - 18:04

Jean a écrit:
Gérard Miller a écrit:
En revanche, ce que l'on sait moins c'est que Gold Meir n'est pas morte et qu'elle se cache derrière l'apparence de Simone Veil.
Tu veux dire que tout ça expliquerait le soutien de Simone à Särkhözysteinblumenberg ??? affraid
Commencez a etre un peu lourd les trolls...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Velours
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Age : 57
Localisation : 83
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Qui sont ces "serfs" qui ont pour maître AS?   Dim 17 Juin 2007 - 15:30

thomassxb a écrit:
Frederic Velours a écrit:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-924214@51-924421,0.html

Ou comment, Mme CHOMBAUD, ne pouvant décemment dire que l'accueil fait à Marine, à l'usine d'Hénin-Beaumont, où pourtant la voie était "large" si on voulait passer sans la voir, est agressif, froid et méprisant, il faut lâcher quand même sa petite dose de venin en s'en prenant aux, je cite: "admirateurs de l'essayiste A.S, qui répètent, à l'instar de leur "maître" (sic!!!!) que "Marx aurait pu voter FN."

Alors, ces serfs, qu'ils se démasquent! Des noms! Des noms!
Pas serfs, mais disciples. Et y a aucune honte à ça :)

Par contre, le fiel qui accompagne chaque allusion à Soso dans la presse, même la presse "libre" de Marianne (aheum), me pousse de plus en plus à croire que le système l'a définitivement identifié comme une menace...
Citation :
Ah! Ca c'est bin vrrai ça! (Mère Denis!)
Il y a des jours où il y a vraiment de quoi jubiler! Les contorsions de Mdame Chombeau qui veut dégobiller sur Marine mais vraiment sait vraiment pas comment faire, et hop! L'épouvantail Soso! Berk Mdrrr
Quant aux disciples, qu'on leur coupe la tête! Pape

---------------------------------------------------------------------------------------------
hadrien a écrit:
Pour ma part, ni "serf", ni "disciple", solidaire de quelqu'un de courageux et d'intelligent (qualités souvent fort dissociées ...).
En espérant que la sincérité, la vérité et la ténacité paieront à long terme.
On ne serait pas là, sinon. lol! :barb:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick122
Courtisan du Néant
Courtisan du Néant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 523
Localisation : Paris XXIème
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 7 Aoû 2007 - 12:10

pimpam a écrit:
Depuis son coming-out lepéniste, Soral a la facheuse tendance de faire voter les morts : Marx voterait Le Pen, Coluche et Desproges aussi... Il a failli rajouter Gandhi, Mandela et Mère Thérésa, mais il s'est retenu au dernier moment !

MANDELA N'EST PAS MORT

Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Nov 2007 - 19:32

Kamo a écrit:
Jay a écrit:
dimanche 18 novembre 2007
Liste des élus au Comité Central



1) Bruno GOLLNISCH
2) Marine LE PEN
3) Roger HOLEINDRE
4) Louis ALIOT
5) Jean-Claude MARTINEZ
(...)
108 ) Alain SORAL
109) Marc GEORGES

(...)

Voilà, le lien du groupuscule E&R, chargé de l'entrisme, au sein du FN. Laughing
Comment Soral peut-être élu au comité central alors qu'il n'était pas candidat ?
Soral n'a pas été élu, il a été "coopté pas le président".

Seuls les 100 premiers sur la liste ont été élus. Les autres sont choisis par Le Pen, comme Gérin le majordome.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Nov 2007 - 21:10

Lestat a écrit:
hades a écrit:
NeoN a écrit:
hades a écrit:
Ca veut dire quoi concrétement ? enfin, c'est dommage mais je suppose que Soral a besoin de revenus.
N'importe quoi ! Soral aurait pû très bien continuer à faire la pute chez Ardisson et compagnie pour bien plus de fric que ça... L'accuser de faire ça pour de l'argent et bien la dernière connerie à écrire.
Je l'accuse de rien, il me semble qu'il avait des problémes financiers un moment. Et que justement faire la pute chez Ardisson, il ne peut plus, puisque il est grillé dans les médias. On ne vit pas de la vente ses livres eternellement.
Il ne faisait pas la pute chez Ardisson, il ne l'a fait pas non plus au FN. S’il voulait épancher des problèmes financiers, il écrirait des bouquins dans cette seule finalité.
Ou bien il aurait fait carrière dans la pub (à 8000 euros par mois)… Au lieu d’écrire « des bouquins »... Ou bien il aurait accepté (lorsqu’on lui a proposé) une place d’animateur TV (sur l’une des nombreuses chaînes TV : hertziennes, cables et TNT comprises…) ou de radio... autrement mieux rentable « financièrement »… (à 8000 euros par mois)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pillierdecomptoir
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Nov 2007 - 22:20

La depeche AFP censee resumer le congres ne manque pas de le souligner en s'achevant ainsi :
Citation :
Plus anecdotique, le président du FN a aussi décidé de nommer directement au comité central le polémiste marxiste Alain Soral, qui hérisse le poil de bon nombre d'orthodoxes au FN. Il a aussi nommé Marc Georges, ancien membre du FN au début de la décennie 90, et devenu un proche du controversé humoriste Dieudonné

-------------------------------------------------------------------------

Kamo a écrit:
Alain Soral avec cette nomination est donc officiellement au FN, ce qui n'était pas le cas avant. Pour ma part, quand je vois certaines personnes au FN, ça ne me donne pas envie d'y militer (ce qui évidemment ne remet pas en cause mon engagement pour Egalité et Réconciliation qui est une organisation indépendante du FN).

En meme temps Alain ne t'as pas demande d'aller rouler une pelle a tous les militants et toutes les militantes FN de ton coin, si ? Et de toute façon, avant même cette nomination, la question du militantisme se posait exactement dans les mêmes termes : J'etais au 1er mai cette année, et ce que j'ai y ai vu ai des jeunes présents (disons les + bruyants) paraissait a 1.000 lieues de ce que vous, garde pretorienne d'AS, laissez voir de vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Lun 19 Nov 2007 - 1:13

Jay a écrit:
ajax a écrit:
la star incontestée du comité c'est quand même la numéro 60... Au fait, il y a beaucoup de "de machin chouette" dans ce parti qui se prétend populaire Hé
Tu n'as même pas honte d'esquiver le descendant de ton héros ?
Spoiler:
 
Saint Just n'a pas de descendant, on l'a guillotiné il était encore gamin. C'est mon Guy Moquet à moi que j'ai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick122
Courtisan du Néant
Courtisan du Néant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 523
Localisation : Paris XXIème
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Lun 19 Nov 2007 - 1:25

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Le peuple apprécie que les élites travaillent. Travaillent à leur niveau, à leur boulot, au bien commun. Le FN est un parti populaire.

A fond !

Et puis maintenant qu'on a Guy Georges (rang 49) avec nous, 'ttention, ça va chier !!

------------------------------------------------------

  • Moi : Tiens au fait j'ai vu que t'étais rentré au Comité Central du FN.
  • Alain : Ouais ouais, il paraît ouais.
  • Moi : Mais ça s'est passé comment ? C'toi qu'as demandé, ou bien... ?
  • Alain : Ah non, j'étais même pas au courant en fait.
  • Moi : Ah bon ? Mais tu l'as appris comment ?
  • Alain : Ben, quand j'ai entendu mon nom !
  • Moi : Et tu l'as pris comment ? J'veux dire, ta première réaction ?
  • Alain : "Putain, maintenant je vais avoir du mal à trouver du boulot !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 20 Nov 2007 - 1:14

hades a écrit:
Ca veut dire quoi concrétement ? enfin, c'est dommage mais je suppose que Soral a besoin de revenus.
Ce mandat n'apporte AUCUN revenu. Le Comité Central est, en quelque sorte, le "Parlement" du Front National. Alain Soral et Marc Georges, n'ont rien demandé, puisqu'ils n'étaient pas candidats. Ils n'ont donc pas été "élus" mais "cooptés" par le Président du FN. Ce qui est une marque de confiance de la part de JMLP à leur égard.
Jacques Vassieux
Elu au Comité Central.

PS : Il n'y a pas que le fric dans la vie.


Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007 - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 20 Nov 2007 - 1:18

Kamo a écrit:
Alain Soral avec cette nomination est donc officiellement au FN, ce qui n'était pas le cas avant.

Inexact. Soral est adhérent du FN depuis quelques temps déjà et c'est à ce titre qu'il s'est rendu au Congrès pour, comme les autres adhérents à jour de cotisation, voter. Ce qu'il fait devant moi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mer 21 Nov 2007 - 1:05

NeoN a écrit:
Jay a écrit:
NeoN a écrit:
hades a écrit:
Ca veut dire quoi concrétement ? enfin, c'est dommage mais je suppose que Soral a besoin de revenus.
N'importe quoi ! Soral aurait pû très bien continuer à faire la pute chez Ardisson et compagnie pour bien plus de fric que ça... L'accuser de faire ça pour de l'argent et bien la dernière connerie à écrire.

De sources sûres, on m'a signalé que depuis que Soral avait fait son coming-out auprès du FN, il vendait plus (+) de livres. Plus de rentrée d'argent. Ce qui sert certainement à payer son logement situé à St Germain des Près, le quartier des bobos.
Il n'empêche que l'on ne peut qu'espérer que les idées "nationales républicaines" avancent encore plus rapidement au FN. J'attends, avec gourmandise d'autres discours de Valmy. Soral au FN, c'est quand même plus une bonne nouvelle qu'un Fabrice Robert par exemple.

A votre avis, une nouvelle scission est-elle possible ?

Simple suivisme derrière Soral ? On peut en douter, beaucoup attendait que le vide de la gauche nationale soit comblé, c'est tout. Il y avait une place à prendre. On ne suit que rarement un parti ou une ligne en accord total. A droite depuis trente ans il n'y a que le Front, ses positions en matières sociales et économiques ont été longtemps très floues, Le Pen s'en tape des questions d'intendance. Mais il y avait des gens de gauche et des immigrés lucides qui n'étaient pas emballés par l'angélisme multiculturel, sans pour autant se reconnaitre dans la droite de conviction à cause de ses origines réactionnaires.

Il y avait une jonction à proposer entre victimes de la lutte des classes et victimes de l'immigration incontrôlée, immigrés inclus. Sur le papier c'est excellent, en quelque sorte c'est de l'immigration choisie interne, on prend les bons et on vire les autres. Tactiquement ça dégageait en touche les accusations de racisme et prenait le Système à revers.

En théorie c'est l'arme absolue. Mais ça ne marche pas et ça ne peut pas marcher, faute de troupes. Sans doute aussi parce que l' époque a changée, que Soral est en fait un type du siècle dernier qui résonne en dialecticien, en théoricien marxiste, avec des notions style agit-prop etc... C'est fini tout ça, il n'y a plus de culture politique, plus de prolétariat, juste des babtous frileux et des zyva bling bling. Peut-être qu'en déterrant Savorgnan de Brazza ou Liautey...

Même si vos analyses sur Soral tiennent la route, je crois que vous vous compliquez la vie. Il y a certainement chez Soral des arrière-pensées ou, plutôt, des strates idéologiques, et le fond de cette pensée, pas forcément dévoilable, a peu à voir avec les courants historiques du FN. Il faudrait pour trouver quelque chose d'approchant plutôt aller regarder du coté des gauches nationalistes d'avant guerre. Mais la question n'est pas là, ce qui parait plus important c'est de savoir pourquoi il y a des Soraliens, et surtout si cette pensée a un avenir.

La plupart des gens qui ont rallié Soral ne l'ont pas fait sur des bases idéologiques érudites ; il s'agit essentiellement de deux mouvances :

I - Des gens "de gauche", c'est-à-dire ayant comme priorité la question sociale, qui se sentait aussi nationalistes, anti européen, anti mondialiste et anti immigrationniste (ce qui ne veut pas dire anti immigrés). Ce créneau n'était pas représenté, il se remplit donc, modestement, depuis qu'une offre s'ouvre à la demande. Ne négligeons pas cet apport "Chevénementiste dur".

La gauche Nationale a été éradiquée après 45, mais c'est un courant ancien et profond, qui remonte à la Révolution Française et il n'est pas étonnant qu'il se réveille au moment ou le Paysage idéologique change après un demi-siècle de glaciation Gaulliste. Soral a permis en sorte de décomplexer certains qui ne seraient pas venus au FN par rejet du "milliardaire" Le Pen et du flou de la politique sociale de ce mouvement.

Je pense que ce sous-courant est, pour le moment, très faible, mais il peut être une base de refondation de la Droite idéologique française et une ouverture sur des gens qui ne seraient jamais venus aux idées nationales sans cela.

II - Enfin, et ce sont les plus nombreux, des gens de la Droite de conviction qui font le constat suivant : la nature du problème migratoire a changé, il s'agit désormais de millions de personnes nées sur le sol français, à l' avenir il s'agira de 30 % de la population, c'est déplaisant, regrettable, c'était évitable, mais c'est ainsi. Le retour pacifique de cette immigration est chaque jour moins réaliste, plus improbable.Tenons compte, pour une fois du principe de réalité. La réflexion habituelle sur l'immigration amène classiquement à une futurologique.

a) Cette situation désastreuse débouchera sur une France communautarisée, ingérable, en division constante, à une libanisation et à la guerre civile.

b) Au contraire l'intégration a certes échouée mais une assimilation républicaine, voire révolutionnaire, est possible sur les bases d' une remise en cause des inégalités socio- économiques

C'est un peu la situation algérienne à la veille des événements, mais inversée.

La même réflexion pondérée conduit, en général, aux conclusions suivantes, les deux voies sont utopiques et aussi peu souhaitables l'une que l'autre. Une Bosnie dans un Pays nucléarisé n'est pas envisageable pour des raisons tant morales que géopolitiques (intervention certaine de l'ONU, etc). Quand à l'assimilation c'est un doux rêve qui ne peut concerner qu'une partie des français allogènes et il n'est pas sur qu'elle soit souhaitable de toutes façons, compte tenu du rapport démographique et de sa dynamique prévisible.

Et c'est justement là que Soral, ou en tout cas le programme élaboré par Marine Le Pen et Soral n'a pas été compris. Il offre une voie intermédiaire qui est peut être la seule issue réaliste alternative a ce Charybde et Scylla.

Offrons une ultime chance d'assimilation à ceux qui le veulent en ouvrant les responsabilités et le partage des richesses par une VRAIE politique sociale égalitaire. Il s'agit en fait d'une position néo-gaulliste au sens qu'elle rétablit les données de l'Empire au sein même du territoire, il n'est pas étonnant qu'un ex- communiste se retrouve dans une solution historique que n'aurait pas renié un gaulliste de gauche (et le Général était bien plus à gauche qu'on ne le croit).

En même temps c'est une voie populiste qui n'est pas irrecevable par une partie de la droite "extrême' que la nostalgie de l'Empire et de l'Armée Française taraude encore. Disons qu'au FN elle ne heurte pas tout le monde. D'autant que ce qui a été encore moins compris par les détracteurs de ce programme, c'est qu'il a une contrepartie. Ceux qui dès lors s'opposeraient à l'assimilation et ceux qui ne peuvent y prétendre (étrangers non assimilables, délinquants, clandestins, étrangers juridiques non européens, etc, n'auraient d'autre avenir que l' expulsion ou le retour avec aide.

Si l'on y réfléchit bien ce programme est la seule solution qui marie la viabilité, la faisabilité et le droit international. A titre personnel je ne prends pas partie, je dis simplement que tout autre voie amènera, désirée par l'action ou imposée par l'inaction, INÉVITABLEMENT, au chaos, à la révolution ou au démembrent et à la décadence irrémédiable. Pour ma part je pense même qu'il est trop tard et que cette voie est désormais fermée, comme en Algérie, elle aurait du être tentée dès les premiers symptômes de désintégration.

Enfin pour avoir TOUT compris à ce cette voie dite à juste titre "Egalité et Réconciliation", il ne faut pas perdre de vue que c'est un programme avant d'être un courant et que sans juger de la sincérité profonde de ses rédacteurs un programme n'est qu'une direction politique, un cap, pas une destination. En l'état il permettait de présenter une stratégie d'ouverture, il ne m'appartient pas de juger s'il s'agissait là d'une position ou d'une attitude, la réponse n'étant d'ailleurs certainement pas la même pour chacun de ses rédacteurs. Le fait que ce "plan" soit à double détente et suppose une évolution dans le temps, apporte toutefois un élément de réponse aux plus réalistes.

Pour finir, je dirais qu'il est bien compréhensible qu'une stratégie aussi subtile n'ait pas séduit l'électorat et ait déstabilisé à l'intérieur même du FN pas mal de gens.

Qu'on aime ou pas Soral, force est de constater que ER est un atout pour la droite de conviction, pour les raisons que j'ai évoquées ci-dessus. Mais je trouve aussi qu'il apporte une certaine rigueur dans le débat et que son passé marxiste lui permet de structurer clairement une ligne "réaliste" capable de séduire pas mal d'intellectuels y compris "de gauche", ou simplement républicains. Ce qui nous change tout de même des micros chapelles roycos et autres détenteurs de la vérité verticale.

Faut bien avouer que le niveau de structuration idéologique du militant FN de base n'est pas bien terrible. Et je pisse de rire quand je lis certains mecs sur FDS, comme ce guignol de GORR qui rabâche sa thématique du salut de l'Europe par le retour au catholicisme. Ce mec est même créationniste. Il est certain qu'avec ce genre de discours à faire fuir Margot, les Natios ne dépasseront jamais le stade de la secte ou plutôt d'une fédération de sectes dont certaines ne comprenant qu'un seul membre.

Soral est utile, indispensable même, tout comme les Identitaires, ils posent les bases du combat futur même s'ils ne détiennent pas toute la vérité, ils en élargissent au moins les bases. Après on peut se gausser du coté rouleur de mécanique du bonhomme ou disserter sur écran de l'inutilité des dissertations sur écran et discourir de l'inanité du discours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mer 21 Nov 2007 - 1:48

Le nouveau bureau politique est là :
http://www.frontnational.com/organigrammes_bureau.php

Il a été ramené de 50 à 36 membres
Les 3 nouveaux sont : Edouard FERRAND, Jean-Lin LACAPELLE et Thierry GOURLOT.
ajax a écrit:
A mon avis, s'ils ont désigné Jean-Lin c'est parce que le bar était vide.
Spoiler:
 
Plus sérieusement, les désignations au BP tiennent compte de plusieurs critères. L'équilibre géographique en est un. JMLP n'a pas voulu qu'une Région n'ait aucun représentant dans cette structure et que d'autres en aient 3 ou 4. Ce qui explique que certains membres y aient été désignés et d'autres non. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mer 9 Avr 2008 - 20:38

Citation :
Nous prenons place sur l’imposant canapé rouge, la discussion s’engage. Le président d’Egalité & Réconciliation est en forme, il revient sur la création du mouvement, rappelant l’acharnement de la classe médiatique à le faire taire. Il fustige au passage avec une verve réjouissante les droitards qui tentent depuis le début de lui mettre des bâtons dans les rouges, les Bruno Larebière, les Bernard Antony, les Guillaume Faye, ces esthètes de la théorie métapolitique, économiquement incultes et historiquement attardés, toujours prêts à défendre une utopique union des droites, c’est-à-dire à pactiser avec les partis de la spéculation et de l’ultralibéralisme, ceux contre lesquels, justement, tout patriote devrait s’élever.

« Vous noterez que dans le Front National, il y a "national" mais il n’y a pas "droite" » ajoute-t-il, rappelant qu’il place de grands espoirs dans le développement futur du premier parti ouvrier de France, notamment dans la ligne mariniste. Le pari est audacieux mais il peut mener loin : la place historique laissée par un Parti Communiste moribond est laissée vacante... Le Pen lui-même n’a-t-il pas dit : « Je suis le seul homme politique anti-système depuis la mort de Georges Marchais » ? Oui, il l’a dit, c’était dans le discours prononcé en 2007 devant le moulin de Valmy, un discours co-écrit par Alain Soral.

Mais la droite financière n’est pas seule en cause, nunance mon hôte. Elle est devenue l’alliée objective de la gauche bobo, celle des sociaux-libéraux PS et des trotskistes de la LCR : le cosmopolitisme, le multiculturalisme, l’esprit bourgeois, l’atlantisme, la haine du peuple, de ses valeurs et de son enracinement, ils ont tout cela en commun avec Sarkozy. « Nous ne voulons pas la dictature du prolétariat, rassure Soral. Défendre les travailleurs, défendre l’emploi, c’est aussi défendre les PME et les artisans, car ce sont eux qui font marcher le pays. Pas les multinationales ! » Et il explique que l’apparition de la grande bourgeoisie financière et internationale a profondément changé la donne ; les ouvriers, les employés et la petite bourgeoisie française, celle des employeurs modestes et des petits commerçants, ont trouvé là leur véritable ennemi et l’occasion historique de se réconcilier pour tenir tête à cet ennemi – c’est là le vrai clivage signifiant de notre réalité politique, rien à voir avec un duel gauche-droite.

Source (Mars 2008)

Juste une remarque en passant, le carrièrisme public-privé des prétendues élites, fonctionnant sur un mode philippard de noblesse d'Etat, est plus dorénavant d'ordre conjoncturel que structurel. En effet, depuis la fin de la Première Guerre mondiale, la bourgeoisie d'affaires (celle qui tenait les banques) a laissé la place en Europe occidentale à un capitalisme d'actionnaires (et au phénomène périodique de dévaluation), et on sait l'évolution accélérée de ce dernier au cours des deux dernières décennies, ce que certains nomment "l'ère turbocapitaliste". C'est donc moins l'abus de "position dominante" de ces dites élites (avec toutes les frasques que la presse relate sans cesse) que leur servilité juridico-économique qui est le plus grave à observer. Le code du travail encore remanié en serait un bon exemple.


Dernière édition par MEDIATOR le Lun 19 Mai 2008 - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Mai 2008 - 14:13

MEDIATOR a écrit:
Le Bordelleur a écrit:
Soral, c'est un peu inquiètant :

Je suis face à un gros cas de conscience.

Je me suis tapé les pages sur le net d'un ouvrage que l'on va qualifier de controversé (un doux euphémisme). Quelle ne fut pas ma surprise de voir de nombreuses anecdotes, comparaisons ou descriptions plagiées sans vergogne par Soral dans ses derniers discours sur l'alliance gauche Bobo droite atlantiste...

Disons que la forme argumentative, et parfois le fond si l'on remplace certains termes par d'autres réactualisés, a été honteusement calquées. Une partie du discours de Soral n'est que du papier collé à la mode contemporraine. Sûr qu'avec cet ouvrage, Soral n'aura pas de problème de droits d'auteur. Par contre si son plagiat devait être éventé, l'image de Soral aurait énormément à perdre.

N'étant pas dans la tête de Soral, je ne sais pas quel est le but* de cette nécromancie idéologique. (* : Truander le FN par flemme, ou le renforcer en le ramenant à certaines origines ?)

Mais pour plagier Sir Soral, je dirai que tout cela est un peu inquiètant. Jouer avec un vieux bazooka reste une activité dangereuse. Provocation voulue, ou ambition cachée d'un homme qui devient d'un coup d'un seul fondamentalement plus angoissant ?
Techniquement on ne parle de plagiat que dans le domaine littéraire, le style oral est libre. J'imagine que M. Soral est très occupé/sollicité de par son investissement pour e&r et peut-être ses dernières lectures des anti-conformistes des années 30 (Georges Valois, Déat, etc) l'ont imprégné dans son style de bateleur. Peut-on pour autant y voir un cynisme désabusé comme celui de Bruno Gaccio (un des auteurs des Guignols de l'info) qui pastichait subrepticement quant à l'actualité politique sous Chirac les commentaires patrioto-moralisateurs des actualités sous Vichy ?

Je ne sais qu'en dire, toutefois concernant votre observation sans duplicité aucune et donc probe, nous la laissons bien sûr à titre de signalement mais je préviens encore une fois que je zapperai sans pitié toute dérive là-dessus des semeurs de zizanie d'où qu'ils viennent. La situation socio-politique actuelle est bien plus préoccupante que toutes les querelles stériles des fantasmeurs du net sur AS. Il ne s'agit pas de pratiquer le "centralisme démocratique" qui voudrait que je censure en dernière instance ce qui ne me conviendrait pas, je bloque juste une certaine faune internétique qui croit, surtout par ennui ou immaturité intellectuelle/affective, qu'un forum sert à leur guéguerre des représentations (sans impact sur le réel en plus). Voilà c'est dit. rêveur casqué

Citation :
Techniquement on ne parle de plagiat que dans le domaine littéraire, le style oral est libre.
Oui, je parlais de plagiat pour rendre plus explicite mon propos. De même le copier coller se borne techniquement à l'informatique...
Maintenant la question est : si Soral est Socrate qui est platon ?

Citation :
J'imagine que M. Soral est très occupé/sollicité de par son investissement pour e&r et peut-être ses dernières lectures des anti-conformistes des années 30 (Georges Valois, Déat, etc) l'ont imprégné dans son style de bateleur.
Il est possible qu'il n'y est que convergence d'esprit, les mêmes causes produisant les mêmes effets, un argumentaire analogue ressortirait tout naturellement. Cela laisse une alternative si l'on combine le tout avec mon premier propos, sans pour autant infirmer mes dires précédents...

Citation :
Peut-on pour autant y voir un cynisme désabusé comme celui de Bruno Gaccio (un des auteurs des Guignols de l'info) qui pastichait subrepticement quant à l'actualité politique sous Chirac les commentaires patrioto-moralisateurs des actualités sous Vichy ?
Certes, la comparaison tiendrait si Soral avait pour mission de devenir le Dieudonné du FN. Du coup en toute logique, on peut se demander si tout cela à une chance d'aboutir politiquement.

Citation :
La situation socio-politique actuelle est bien plus préoccupante que toutes les querelles stériles des fantasmeurs du net sur AS.
C'est un peu inquiétant. Soral étant aussi un pur produit de cette situation socio-politique, si tous ceux sensés construire des lignes politiques délirent à l'instar de Soral, il faut s'attendre à des lendemains qui déchantent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Mai 2008 - 18:54

Le Bordelleur a écrit:
Soral étant aussi un pur produit de cette situation socio politique, si tous ceux sensés construire des lignes politiques délirent à l'instar de Soral, il faut s'attendre à des lendemains qui déchantent...
Soral est surtout un pur produit de Soral et délire à l'instar de Soral, et de rien ni personne d'autre. Les comparaisons doivent s'arrêter là.

Faut relativiser et surtout distinguer le phénomène ponctuel du contexte général. Je sais qu'à propos de ce dernier il n'y a pas vraiment de raisons de sauter de joie, mais Soral n'est symptomatique de rien, seulement de sa propre personne. Pour ce qui est de construire une ligne politique c'est mal barré : il est dommage qu'un homme qui ait une vision juste et acérée (mais aussi incomplète) de la réalité et sache décrire cette vision se trouve en même temps, humainement, incapable de créer un mouvement politique cohérent. Ç'aurait pu, ça ne sera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Mai 2008 - 20:21

Citation :
Soral est surtout un pur produit de Soral et délire à l'instar de Soral, et de rien ni personne d'autre. Les comparaisons doivent s'arrêter là. Faut relativiser et surtout distinguer le phénomène ponctuel du contexte général. Je sais qu'à propos de ce dernier il n'y a pas vraiment de raisons de sauter de joie, mais Soral n'est symptomatique de rien, seulement de sa propre personne.
Pour ma part je pense qu'il est symptomatique d'une époque. Relativiser d'accord, mais vu le contexte actuel justement, une certaine prudence s'impose. On ne joue pas dans un champ miné comme dans un bac à sable.

Citation :
Pour ce qui est de construire une ligne politique c'est mal barré : il est dommage qu'un homme qui ait une vision juste et acérée (mais aussi incomplète) de la réalité et sache décrire cette vision se trouve en même temps, humainement, incapable de créer un mouvement politique cohérent. Ç'aurait pu, ça ne sera pas.
Je pense que tu sous estimes un peu Soral, sa mécanique argumentatitve est de plus en plus solide. Quand elle atteindra un "seuil critique" de densité, elle sera assez difficile à freiner pour ses opposants.

La ligne politique n'a en fait pas tellement d'importance, c'est l'impact du dicours qui compte. Pas réellement de programme à l'horizon, mais en même temps, Soral n'est pas un homme de programme, d'autres le construiront à sa place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Dim 18 Mai 2008 - 20:50

Le Bordelleur a écrit:
Pour ma part je pense qu'il est symptomatique d'une époque.
Tu as sans doute raison, mais l'aspect par lequel il est symptomatique d'une époque ne saurait être l'aspect sous lequel il est le plus pertinent et intéressant. Ce qui vaut d'être retenu dans sa pensée et sa démarche ne peut être qu'intemporel. À mon avis c'est justement par ce en quoi il reflète son époque (une certaine superficialité, un manque de structure et une hâte à attribuer des causes à certains effets) qu'il est le plus faible.

Citation :
Relativiser d'accord, mais vu le contexte actuel justement, une certaine prudence s'impose. On ne joue pas dans un champ miné comme dans un bac à sable.
Exact. Mais dans son cas, ta dernière phrase prendrait tout son sens si les règles de son jeu à lui étaient plus transparentes. Pour l'instant, on ne sait pas très bien à quel jeu il joue et je me demande si lui-même le sait.

Citation :
Je pense que tu sous estimes un peu Soral, sa mécanique argumentatitve est de plus en plus solide. Quand elle atteindra un "seuil critique" de densité, elle sera assez difficile à freiner pour ses opposants.
La ligne politique n'a en fait pas tellement d'importance, c'est l'impact du dicours qui compte. Pas réellement de programme à l'horizon, mais en même temps, Soral n'est pas un homme de programme, d'autres le construiront à sa place !
La ligne politique, au contraire, a une extrême importance. Si c'est juste l'impact du discours qui compte, on tombe dans les profonds dangers de la polysémie, de l'interprétation, des contradictions mal gérées, des phénomènes style "le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt", des phénomènes de gourou, de l'exaltation sans résultat, et peut-être du grand n'importe quoi politique et autres tempêtes dans un verre d'eau.
Pas de programme à l'horizon, ça la fout tout de même un peu mal parce que c'est un des points qu'il faudrait régler en premier. (Je sais qu'il s'en sort en disant qu'il a créé un "think tank" et non un parti politique mais ça c'est un peu facile, d'autant que si je peux me permettre on attend encore le think dans le tank.) Et que d'autres construisent ce programme à la place de Soral, c'est justement ce qui m'inquiète, quand on voit sa tendance à s'entourer d'un peu tout le monde et n'importe qui.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Note à l'attention du Bordelleur : désolée, par une fausse manip due à une grosse fatigue causée par un un pique-nique (d'appartement à cause de la pluie) un peu arrosé tout à l'heure (un sommelier avait apporté un magnum de condrieu), j'ai répondu à ton dernier message en cliquant sur "edit" au lieu de "quote" et donc ma réponse est d'abord apparue en substitution de ton post. J'ai donc dû supprimer celui-ci, et il en manque quelques fragments dans ma réponse, que je ne peux pas récupérer. Je te prie de m'excuser, je sors d'une sieste sans avoir rallumé mon deuxième neurone.

Citation :
Tout dépend de ce que tu attends de Soral...
Personnellement rien du tout, ce qui explique ma position distanciée, à la fois bienveillante et sceptique.

Citation :
Non en fait, sauf si tu pars du principe que Soral est indépendant politiquement, ce qu'il n'est pas. Bref les Le Pen" s" sont là justement pour déterminer l'axe. Soral lui se contente de donner aux sympathisants et aux adhérents du parti, la force de conviction pour adopter et suivre cette ligne politique !
Si c'était vrai (je ne dis pas que ça ne l'est pas), ce rôle de bateleur n'aurait rien de flatteur ni de très constructif.

Citation :
Je dirais que E&R sert à jouer les troubles fêtes idéologiques.
Avant de proposer une ligne politique l'important est de casser toutes les lignes politiques concurentes, c'est à dire UMP, PS, nouveau centre et LCR.
En politique, surtout sur le plan des idées, on ne casse efficacement qu'en construisant, ou en ayant une proposition concrète pour accompagner la casse. Casser pour casser est inopérant. Un trouble-fête idéologique, très bien, mais s'il ne se distingue pas par autre chose il reste indifférencié et donc inutile.

Citation :
Soral est meilleur dans la casse que dans la construction, il n'y a qu'à voir ses vidéos pour le comprendre.
Je continue de penser qu'il a, intellectuellement, et dialectiquement, les moyens d'être au moins aussi bon dans la construction que dans la casse, et qu'il ne se les donne pas, soit parce que ça ne l'intéresse pas, soit par paresse, soit par autre disposition émotionnelle, soit parce qu'il est peut-être un peu brouillon, soit parce qu'être accepté et même adulé sont pour lui des priorités, soit parce qu'il ne s'arrête pas régulièrement pour vérifier sa position et sa direction. Je ne sais pas, je conjecture. Mais en tout cas je crois qu'il pourrait mieux faire, qu'il aurait pu mieux faire, et qu'il ne le fait pas.

Citation :
Il sert aussi à matter le groupe des Zids au sein du FN !
Tant qu'il reste un groupe de zids au sein du FN, je ne vois pas pourquoi ils seraient matés. Ils y sont, ils y restent, et je crois maintenant qu'ils y sont très bien et y ont toujours été. On ne peut pas à la fois les admettre dans un groupe et déléguer quelqu'un pour les mater. C'est fromage ou dessert. Ou alors c'est le bordel conceptuel.

Citation :

Tout ce que tu reproches est malheuresement vrai et tu vois les choses de manière négative, c'est pourtant au contraire ce qui fait sa qualité. Le Gourou entouré de ses fanatiques, c'est exactement cela !
Je ne comprends pas pourquoi c'est ce qui fait sa qualité. Un gourou entouré de fans, ça n'a jamais donné rien de bon. À part enrichir quelques-uns en faisant tirer les marrons du feu à d'autres.

Citation :
Si le forum ou l'on parle n'est plus ce qu'il est*, c'est justement parce qu'un des fanatiques E&R a voulu que cela soit ainsi.
(*C'est exemple n'a pas pour but de discuter de l'évolution actuelle du forum, jute une illustration empirique, pas de volonté de polimiquer de ma part)

Convaincre un admin de changer son forum du tout au tout, il faut avoir
primo : une grosse conviction
secundo : un bonne force de persuasion.

Ces deux caractéristiques sont justement symptomatiques d'un mouvement sectaire !
Certes mais enfin il ne faut pas surestimer la puissance dudit fanatique. Dans le contexte d'un forum il suffit de prononcer le mot "procès" pour que ça calme tout le monde, au cas où. Que ce soit la caractéristique d'un mouvement sectaire, c'est juste. Ce peut aussi être la caractéristique d'une situation bordélique où certains sont en roue libre pendant que les autres s'occupent d'autre chose, quitte à les recadrer plus tard.

Citation :
Une fois cela fait, il faut trouver un point d'appui fédérateur pour que le mouvement prenne de l'ampleur. Ce point*(2) d'appui de plus en plus évident à mes yeux. ( (2)*En MP seulement...)
Je ne suis pas particulièrement intéressée par ce point (n'étant pas partie prenante) mais je suis au moins contente qu'il existe. C'est déjà ça.

Citation :
Le seul truc qui pourrait me réconcilier avec Soral pour le moment, c'est qu'il se soit fait piéger.
Oh tu sais il n'y a pas que les purs angelots qui se font avoir. À malin, malin et demi.[b]

---------------------------------------------------------------------------------------

MEDIATOR a écrit:
Rappelons que l'association est jeune - elle a à peine un an - et qu'il est donc normal qu'elle se cherche un peu (avec quelques maladresses organisationnelles). AS a lui-même reconnu n'en être qu'un porte-parole, il appartiendra de fait au second congrès qui se prépare et de montrer ses avancées doctrinales et de faire sortir des cadres qui sortent du rang (assurant ainsi une direction collégiale). Sinon il y a fort à parier que la durée d'une telle initiative n'excèdera pas celle d'une petite PME venant d'être créée, moins de 5 ans donc si elle se sait pas s'adapter à la réalité du terrain. Le populisme du XXIe siècle reste à inventer...

Citation :
Le populisme du XXIe siècle reste à inventer...
Je suggère d'ailleurs, dans un but d'inspiration, que l'on ne reste pas le nez collé sur le contexte politico-social français, voire européen, pour inventer la politique de demain au niveau populaire, parce que de cette source je me demande ce qui peut encore sortir de neuf et de vivant. Pourquoi n'ouvre-t-on pas un peu les fenêtres et ne porte-t-on pas le regard sur ce qui se fait dans le reste du monde ? Revendications ouvrières et paysannes dans des pays où ça ne se fait pas ou ne s'est pas fait depuis longtemps (Chine, Asie orientale), organisations communautaires et villageoises, militantisme pratique dans une optique de soin et de respect de la terre, donc du vivant, donc de l'humanité, ; prise de conscience de peuples et de "nations" en vue de leur dignité et de leur reconnaissance (je pense aux mouvements amérindiens aux Amérique, au Nord comme au Sud et au Centre), invention de nouveaux militantismes sur la base d'une très ancienne conscience communautaire et spirituelle de type chamanique qui se révèle (pour moi en tout cas) beaucoup plus appropriée aux conditions du monde actuel que les vieux schémas d'Europe occidentale dont le fond garde leur valeur mais qu'on ne sait plus, en nos temps de brouillage lexico-médiatique généralisé, par quel bout prendre. Il m'apparaît que le salut du peuple humain viendra désormais de l'extrêmement ancien et non du relativement récent, que le vieux vient rejoindre le neuf comme jamais avant.

Ce qui n'est pas pour nier la valeur des analyses marxistes et autres, mais peut-être pour les rajeunir, les épurer, en les débarrassant de leur dix-neuviémisme dépassé qui les empêche de s'ancrer dans notre temps nouveau, organique, déstructuré, auto-organisationnel quoi qu'on en dise.
Mais cela risque de nous écarter du sujet de ce présent fil, bien que la réflexion en découle.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Lun 19 Mai 2008 - 15:17

Citation :
Personnellement rien du tout, ce qui explique ma position distanciée, à la fois bienveillante et sceptique.
Très bonne position Bravo !

Citation :
Si c'était vrai (je ne dis pas que ça ne l'est pas), ce rôle de bateleur n'aurait rien de flatteur ni de très constructif.
Dans une certaine mesure, beaucoup de choses m'incline à penser que... Seulement si c'est le meilleur rôle que peut incarner Soral, je ne vois pas pourquoi il ferait autre chose.

Citation :
En politique, surtout sur le plan des idées, on ne casse efficacement qu'en construisant, ou en ayant une proposition concrète pour accompagner la casse. Casser pour casser est inopérant. Un trouble-fête idéologique, très bien, mais s'il ne se distingue pas par autre chose il reste indifférencié et donc inutile.
Oui et non, seul Soral devrait avoir des propositions constructives, mais à plusieurs les rôles peuvent être spécifiques. Une société de démolition ne fera pas le travail des promoteurs. Pour moi il s'agit bien d'un démolisseur, et il n'a pas besoin de ou du plan de construction pour effectuer sa tâche. Et non il est tout sauf inutile, il le deviendra une fois l'opération de destruction terminée.

Pour le moment il se limite à son rôle de sapeur, mais si cela devenait nécessaire je pense qu'il a suffisamment de talent et d'intelligence pour se transformer en pontonnier efficace. L'unique proposition constructive Soralienne est la réconciliation nationale, concept alléchant mais flou, qui a plus pour raison d'être le fait délargir une base éléctorale que d'être un projet politique* sérieux (* la gestion de la cité).

Sinon globalement tu as parfaitement raison, et le problème principal du mouvement auquel Soral est rattaché, plus que de problèmes hiérarchiques de ceux qui veulent devenir calife à la place du calife, c'est d'avoir un ratio sapeur pontonnier très mauvais. C'est dingue ce qu'il y a comme baril de poudre dans cette mouvance, par contre pour les clous, les planches et les architectes compétents c'est plutôt limité...

Citation :
Je continue de penser qu'il a, intellectuellement, et dialectiquement, les moyens d'être au moins aussi bon dans la construction que dans la casse, et qu'il ne se les donne pas, soit parce que ça ne l'intéresse pas, soit par paresse, soit par autre disposition émotionnelle, soit parce qu'il est peut-être un peu brouillon, soit parce qu'être accepté et même adulé sont pour lui des priorités, soit parce qu'il ne s'arrête pas régulièrement pour vérifier sa position et sa direction. Je ne sais pas, je conjecture. Mais en tout cas je crois qu'il pourrait mieux faire, qu'il aurait pu mieux faire, et qu'il ne le fait pas.
Beaucoup plus simple, le parcours politique de Soral c'est Marchais (*il est peut-être arrivé après sa mort), Chevènement puis Le Pen. Soral semble aimer les partis qui se cassent la gueule et les causes perdues. Il fait plutôt dans le mercenariat et n'a peut-être pas vocation à durer. Cela explique sa flemme et qu'il préfère rester un sapeur d'élite plutôt que se transformer en bleusaille affecté aux ponts... Il serait d'ailleurs plus judicieux pour lui de trouver un aspirant pontonnier.

Le "fanatique"mentionné précédemment pourrait être cet homme, seulement il semble surtout préposé à la gestion de l'uniformologie, et dernièrement c'est dans l'artillerie qu'il a pris du galon...

Citation :
Tant qu'il reste un groupe de zids au sein du FN, je ne vois pas pourquoi ils seraient matés. Ils y sont, ils y restent, et je crois maintenant qu'ils y sont très bien et y ont toujours été. On ne peut pas à la fois les admettre dans un groupe et déléguer quelqu'un pour les mater. C'est fromage ou dessert. Ou alors c'est le bordel conceptuel.
Le terme est mal employé, après tout le FN n'est pas une prison. Plutôt Soral, en bon membre de la Tcheka, a aussi pour mission de faire rentrer dans le rang les fortes têtes et les francs-tireurs et aussi, de les surveiller au cas où il prendrait l'envie à l'un d'eux de tirer sur le chef en pleine campagne !

Citation :
Je ne comprends pas pourquoi c'est ce qui fait sa qualité. Un gourou entouré de fans, ça n'a jamais donné rien de bon. À part enrichir quelques-uns en faisant tirer les marrons du feu à d'autres.
Tu es trop dans l'absolu. Je ne sais pas si tu pêches par naïveté, mais des fois j'ai le sentiment que tu attends que Soral soit aussi vertueux que le Dalaï Lama. La politique dans ses extrèmes, de Mao à Staline en passant par Mussolini, est un sport dangereux ou un Soral trouve parfaitement sa place.
Après sûr que tout cela n'est pas toujours bon, c'est assez évident.

Citation :
Certes mais enfin il ne faut pas surestimer la puissance dudit fanatique. Dans le contexte d'un forum il suffit de prononcer le mot "procès" pour que ça calme tout le monde, au cas où. Que ce soit la caractéristique d'un mouvement sectaire, c'est juste. Ce peut aussi être la caractéristique d'une situation bordélique où certains sont en roue libre pendant que les autres s'occupent d'autre chose, quitte à les recadrer plus tard.
Evidemment on n'a pas non plus à faire à un jeune palestinien traumatisé par de longes années d'occupation, donc tout cela reste relatif. Pour la situation tu as peut-être raison.

Citation :
Je ne suis pas particulièrement intéressée par ce point (n'étant pas partie prenante) mais je suis au moins contente qu'il existe. C'est déjà ça.
Sauf que ce point d'appui, si je ne me trompe pas, est tout sauf constructif et consiste à fédérer contre. Il était très récurrent, à en devenir gonflant, quand ce n'était pas encore le forum des vrais hommes.

Citation :
Oh tu sais il n'y a pas que les purs angelots qui se font avoir. À malin, malin et demi.
Laughing C'est vrai...


MEDIATOR a écrit:
Rappelons que l'association est jeune - elle a à peine un an - et qu'il est donc normal qu'elle se cherche un peu (avec quelques maladresses organisationnelles).
Enfin bon, de la part du président, de mettre de la nitroglycérine dans le carburateur tout ça pour gagner la course, c'est un peu chaud non ?

Citation :
Le populisme du XXIe siècle reste à inventer...
Arrrf, malheuresement, Sarkozy est un pionnier en la matière. En fait le discours éléctoral fonctionne comme le "juste prix". Trop intellectuel façon Jospin 2002 c'est la vautre assurée, pas assez façon Royal c'est un peu court. Par contre un Le Pen 2002 et un Sarkozy 2007 on approche du juste prix. En fait tout l'art de la démagogie consiste à trouver le QI lambda moyen et mettre à niveau son discours juste en dessous pour que la majorité l'intègre bien, mais pas trop bas pour ne pas passer pour un idiot ou une idiote.

------------------------------------------------------------------------------------

MAGGLE a écrit:
Le Bordelleur a écrit:
Et non il est tout sauf inutile, il le deviendra une fois l'opération de destruction terminée.
Soral dit qu'il a déjà refusé des offres de destructeur médiatique. Ils ont mis Zemmour à la place qui a l'avantage par rapport à Soral d'être sioniste. Pour le reste, je ne vois pas grande différence entre Soral et Zemmour. Et franchement, ça fout la trouille ce que Zemmour tente de détruire... C'est même devenu le nouveau politiquement correct... pale

Citation :
Soral dit qu'il a déjà refusé des offres de destructeur médiatique. Ils ont mis Zemmour à la place qui a l'avantage par rapport à Soral d'être sioniste.
Oui et non en fait. C'est comme si tu décrivais le Maréchal Pétain comme un Nazi, alors qu'il n'est juste un collabo. Zemmour se contente juste d'être un pied noir revanchard. Le fait qu'il tire dans la même direction que Soral laisse envisager qu'il n'est pas fondamentalement dans un camp opposé. En fait, on ne peut pas cataloguer Soral comme un anti sioniste, de même pour Zemmour qui n'est pas vraiment sioniste. Si différence il y a, elle surtout physique Laughing ...

Je dirais que Soral est un ancien première ligne (comme il s'était décrit) bombardé sapeur grenadier, qui aime l'attaque idéologique surtout au corps à corps, alors que Zemmour serait lui un voltigeur, jamais loin des lignes ennemis, et préférant le tir idéologique qui fait mouche ! C'est aussi un en fait un éclaireur qui choisira une bonne position défensive (ça se dispute, I télé) mais aussi un bon champ de tir (On n'est pas couché), en attendant que le gros de la troupe arrive. Après il a peut-être le travers des saxons à Leipzig. Allez savoir ...

Sinon pour le reste, je suis totalement d'accord, à force de se battre contre le politiquement correct il devient le politiquement correct...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Lun 19 Mai 2008 - 22:17

Le Bordelleur a écrit:
En fait, on ne peut pas cataloguer Soral comme un anti sioniste, de même pour Zemmour qui n'est pas vraiment sioniste. Si différence il y a, elle surtout physique Laughing ...

Y'a du vrai... En fait, je crois me souvenir que Soral dans un interview dailymotion disait en substance qu'il n'était pas anti-sioniste mais qu'il trouvait incohérent qu'on se dise à la fois sioniste et de gauche (c'est à dire fondamentalement contre l'injustice du plus fort). Très juste. D'un autre coté, Neuneuil dit qu'il accepte des gens de tradition de gauche au FN mais à condition que ce soit pour faire un chemin vers la droite et non pour tirer le FN vers la gauche. Donc, si Soral se droitise, il est logique qu'il se définisse de plus en plus comme non anti-sioniste (c'est à dire fondamentalement pour l'injustice du plus fort). Ca a sa logique... Tout comme le fait de réduire les divergences idéologiques qu'il a avec Vergès aux origines raciales de Vergès et aux siennes... Mais c'est une logique de droite. Un communautarisme (c'est à dire un anticommunisme) racial, social et national à l'échelle planétaire... En tous cas, je trouve qu'un Dieudonné est finalement foutrement plus cohérent que Soral sur ce point.

Dieudonné chez Taddeï 1/2

http://www.dailymotion.com/video/x3u1gu_dieudonne-chez-taddei-12_politics

Dieudonné chez Taddeï 2/2

http://www.dailymotion.com/video/x3u1cw_dieudonne-chez-taddei-22_politics

Sinon, pour Zemmour, je ne vois pas en quoi il ne serait pas vraiment sioniste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Lun 19 Mai 2008 - 23:28

Le Bordelleur a écrit:

Tu es trop dans l'absolu. Je ne sais pas si tu pêches par naïveté, mais des fois j'ai le sentiment que tu attends que Soral soit aussi vertueux que le Dalaï Lama. La politique dans ses extrèmes, de Mao à Staline en passant par Mussolini, est un sport dangereux ou un Soral trouve parfaitement sa place.
Dans l'absolu ?
Au contraire je crois être dans le concret le plus terre-à-terre en exprimant ma méfiance a priori de tout phénomène impliquant un gourou et des adeptes, voire une figure charismatique et des courtisans.
Je t'ai déjà dit que je n'attends rien de Soral. Et certainement pas la vertu. (Par ailleurs la vertu du Dalaï-Lama, c'est une autre histoire, mais en tout cas je ne m'avancerai pas à l'évaluer.) Mais entre espérer la vertu et voir clignoter tous les voyants rouges devant une situation "gourou-fanatiques", il y a une nuance. Disons que j'ai une méfiance et même un mépris sans limite pour ce genre de phénomène, qu'il se manifeste en politique ou ailleurs. D'où que ça parte, ça ne mène jamais à rien de bon. C'est même un élément qui par sa seule présence m'indique qu'il n'y a plus qu'à passer son chemin sans autre forme de procès. Maintenant s'il y a du vrai contenu derrière, pourquoi pas ? Eh bien justement, où est-il, le vrai contenu ? Quelle est sa cohérence, surtout ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 20 Mai 2008 - 3:19

MAGGLE a écrit:
Très juste. D'un autre coté, Neuneuil dit qu'il accepte des gens de tradition de gauche au FN mais à condition que ce soit pour faire un chemin vers la droite et non pour tirer le FN vers la gauche.
Ah mon avis cela a foncièrement changé, pour fédérer un maximum il faut élargir son discours (au risuqe d'être complètement incohérent), ou se placer en position centrale. En cemoment il est assez difficile de faire une distinction gauche droite, donc on va dire que tout le monde se trouve en position centrale.

Citation :
Donc, si Soral se droitise, il est logique qu'il se définisse de plus en plus comme non anti-sioniste (c'est à dire fondamentalement pour l'injustice du plus fort). Ca a sa logique...
Selon ses termes, c'était surtout pour éviter que le conflit israëlo palestinien se propage en France. C'est un peu du Louis de Funès : "Qu'ils s'égorgent mais pas chez nous..." Laughing

Citation :
Sinon, pour Zemmour, je ne vois pas en quoi il ne serait pas vraiment sioniste...
Tout simplement parce que je ne l'ai jamais vu réellement se prononcer à propos du conflit en question. Etant donné qu'il est assez dur avec ce qu'il appelle la dérive atlantiste à la BHL où à la Koucher, on peut supposer qu'il ne l'est pas vraiment.

Le problème du sionisme c'est que c'est le terme à la mode, donc ayant de mutltiples définitions, bref c'est assez aisé de cataloguer les gens case en demandant une réponse tu es pour ou contre... style "tu es pour qu'un militaire de tsahal tue un enfant palestinien avec son fusil d'assaut, donc tu es sioniste ou style "tu es pour qu'un fantique palestinien se fasse exploser dans une boite de nuit remplie de jeunes israëliens, donc tu es anti sionistes". Vu les exemples personne ne prendra parti. Plus ça va, plus le conflit est traité de manière aussi binaire que le fait Sarkozy pour des exemples judicaires.

Pour Kouchner et BHL, c'est une forme de sionisme indirect, on soutient les USA en sachant qu'ils soutiennent Israël. En même temps, ils font tapis sans avoir de jeu vu que Bush dégage cette année. Il y aura probablement une évolution dans la politique américaine.

Concernant Dieudonné, il est impeccable dans son discours. (A part pour le appuyer ou ça fait mal : c'est pour faire ça Hit ou ça DOC ?). Par contre pour Georges Frêche, j'aime ce que dis Dieudonné, mais je n'ai pas l'impression d'entendre les mêmes choses sur le site les Ogres. Je ne sais pas s'il fait un double jeu ou s'il ne maîtrise pas toujours la ligne éditoriale de son site.

Nada a écrit:
Dans l'absolu ? Au contraire je crois être dans le concret le plus terre-à-terre en exprimant ma méfiance a priori de tout phénomène impliquant un gourou et des adeptes, voire une figure charismatique et des courtisans.
Autant pour moi, je crois que l'on s'est mal compris. On va dire que Soral applique le principe la fin justifie les moyens. Une arme doit tuer, une arme de qualité tue efficacement. Pour l'instant on connait le moyen, et une "horde de fanatique", cela peut être efficace. Je voulais juste dire que le moyen était efficace. Après c'est sûr que la fin ne doit pas être qualitative pour tout le monde, mais vu que ni toi ni moi ne sommes au courant de la fin*, on ne peut que supposer (*excepté si tu as une info...c'est peut-être pour faire gagner le parti qu'il soutient Sorry après une victoire électorale n'est aussi qu'un moyen)

Citation :
Je t'ai déjà dit que je n'attends rien de Soral. Et certainement pas la vertu. (Par ailleurs la vertu du Dalaï-Lama, c'est une autre histoire, mais en tout cas je ne m'avancerai pas à l'évaluer.)
J'ai oublié de mettre un Laughing pour ma comparaison...

Citation :
Mais entre espérer la vertu et voir clignoter tous les voyants rouges devant une situation "gourou-fanatiques", il y a une nuance.
D'accord, juste un problème de communication entre toit et moi, rien de grave. Effectivement il y a une nuance, et la transformation de ce site était déjà l'un de ces voyants...

Citation :
Disons que j'ai une méfiance et même un mépris sans limite pour ce genre de phénomène, qu'il se manifeste en politique ou ailleurs.
Le problème mépris c'est qu'il obscurcit le jugement. Tout cela n'est qu'un moyen, à nous d'établir le caractère qualitatif du moyen conformément au but que pourrait se donner la mouvance.

Citation :
D'où que ça parte, ça ne mène jamais à rien de bon.
Ah ça pour le résultat final, le malheur des uns ne fait pas forcément le bonheur des autres. C'est chargé négativement si tu veux mon point de vue, mais ce n'est pas cela qui m'intéresse, c'est le dégré de voltage dont je me soucie. Cela pourrait fonctionner à merveille, après la Le Penisation des esprits ... la Tuutututti

Citation :
C'est même un élément qui par sa seule présence m'indique qu'il n'y a plus qu'à passer son chemin sans autre forme de procès.
Ah je t'accorde que le fait que cela change la grille de lecture d'un coup d'un seul !

Citation :
Maintenant s'il y a du vrai contenu derrière, pourquoi pas ? Eh bien justement, où est-il, le vrai contenu ? Quelle est sa cohérence, surtout ?
Bhè à mon sens, à moins d'être un haut cadre du parti pour lequel roule Soral, tu n'auras pas accès à ce contenu, sauf sous forme de tract bidonné qui vente les mérites ! Après les promesses n'engagent que ceux qui y croient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 20 Mai 2008 - 9:33

Le Bordelleur a écrit:
MAGGLE a écrit:
Très juste. D'un autre coté, Neuneuil dit qu'il accepte des gens de tradition de gauche au FN mais à condition que ce soit pour faire un chemin vers la droite et non pour tirer le FN vers la gauche.
Ah mon avis cela a foncièrement changé, pour fédérer un maximum il faut élargir son discours (au risuqe d'être complètement incohérent), ou se placer en position centrale. En cemoment il est assez difficile de faire une distinction gauche droite, donc on va dire que tout le monde se trouve en position centrale.
En tous cas, ces propos de Le Pen sont récents... Probablement pour donner des gages au front anti-Soral en interne. D'autant plus que la stratégie soralienne de ratissage à gauche s'est révélée (pour l'instant ?) contre productive pour le FN... D'autant plus que Sarko a gagné en ratissant vers ce qui est supposé être sa droite...

Le Bordelleur a écrit:
MAGGLE a écrit:
Donc, si Soral se droitise, il est logique qu'il se définisse de plus en plus comme non anti-sioniste (c'est à dire fondamentalement pour l'injustice du plus fort). Ca a sa logique...
Selon ses termes, c'était surtout pour éviter que le conflit israëlo palestinien se propage en France. C'est un peu du Louis de Funès : "Qu'ils s'égorgent mais pas chez nous..." Laughing
En tous cas, si les sionistes et les anti-sionistes ont un point commun, c'est bien pour que le conflit se propage partout dans le monde... Je ne saurais sur ce point donner tort ni aux uns ni aux autres. Quant à Le Pen, il a déclaré en substance il y a quelques années que la France ne devrait pas prendre parti dans ce conflit mais se contenter de vendre des armes aux uns et aux autres... C'est d'ailleurs ce qu'elle a plus ou moins fait... Reconnaissons donc au moins à Le Pen une certaine franchise dans son ignominie... Quoi qu'il en soit, ce n'est pas avec ce genre de déclarations qu'il risque de s'attirer les faveurs des uns ou des autres.

Le Bordelleur a écrit:
MAGGLE a écrit:
Sinon, pour Zemmour, je ne vois pas en quoi il ne serait pas vraiment sioniste...
Tout simplement parce que je ne l'ai jamais vu réellement se prononcer à propos du conflit en question. Etant donné qu'il est assez dur avec ce qu'il appelle la dérive atlantiste à la BHL où à la Koucher, on peut supposer qu'il ne l'est pas vraiment.

Le problème du sionisme c'est que c'est le terme à la mode, donc ayant de mutltiples définitions, bref c'est assez aisé de cataloguer les gens case en demandant une réponse tu es pour ou contre... style "tu es pour qu'un militaire de tsahal tue un enfant palestinien avec son fusil d'assaut, donc tu es sioniste" ou style "tu es pour qu'un fantique palestinien se fasse exploser dans une boite de nuit remplie de jeunes israëliens, donc tu es anti sioniste". Vu les exemples personne ne prendra parti. Plus ça, va plus le conflit est traité de manière aussi binaire que le fait Sarkozy pour des exemples judicaires.

Pour Kouchner et BHL, c'est une forme de sionisme indirect, on soutient les USA en sachant qu'ils soutiennent Israël. En même temps, ils font tapis sans avoir de jeu vu que Bush dégage cette année. Il y aura probablement une évolution dans la politique américaine.
C'est un avis personnel, mais je pense que toute cette petite clique (y compris Zemmour) ne modère son atlantisme que dans la mesure ou les Stazunis se sont embourbés dans leur propre stratégie. Rien que du conjoncturel donc.

Sinon, je t'accorde que les arguments du type "body count" me laissent de marbre. Je ne suis contre la loi du plus fort que dans la mesure où elle est injuste (la loi, c'est toujours celle du plus fort, non ?). pour le reste : "Ach, la guerre... gross malheur !"

Le Bordelleur a écrit:
Concernant Dieudonné, il est impeccable dans son discours. (A part pour le appuyer ou ça fait mal : c'est pour faire ça Hit ou ça DOC ?). Par contre pour Georges Frêche, j'aime ce que dis Dieudonné, mais je n'ai pas l'impression d'entendre les mêmes choses sur le site les Ogres.
Je ne sais pas s'il fait un double jeu ou s'il ne maîtrise pas toujours la ligne éditoriale de son site.
Dieudonné a d'autre contradictions, mais sur le point précis que j'évoquais, je le trouve biens plus impeccable que Soral, tout bouffon qu'il est face à un intellectuel. Quant aux Ogres, bien malin celui qui pourrait y déceler une stratégie. On y lit tout et son contraire. Et puis leurs scissions internes sont assez difficiles à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 20 Mai 2008 - 10:39

Citation :
En tous cas, ces propos de Le Pen sont réçents... Probablement pour donner des gages au front anti-Soral en interne. D'autant plus que la stratégie soralienne de ratissage à gauche s'est révélée (pour l'instant ?) contre productive pour le FN... D'autant plus que Sarko a gagné en ratissant vers ce qui est supposé être sa droite...
Oki, je ne savais pas tout ça. Effectivement le FN doit récupérer son électorat passé à Sarkozy. Cela ne sera guère compliqué étant donné l'attitude de ce dernier.

Citation :
En tous cas, si les sionistes et les anti-sionistes ont un point commun, c'est bien pour que le conflit se propage partout dans le monde... Je ne saurait sur ce point donner tort ni aux uns ni aux autres.

Quant à Le Pen, il a déclaré en substance il y a quelques années que la France ne devrait pas prendre parti dans ce conflit mais se contenter de vendre des armes aux uns et aux autres... C'est d'ailleurs ce qu'elle a plus ou moins fait...
Reconnaissons donc au moins à Le Pen une certaine franchise dans son ignominie...

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas avec ce genre de déclarations qu'il risque de s'attirer les faveurs des uns ou des autres.
Bravo m'étonne pas de lui. En même temps il s'agit bien de l'attitude de De Gaulle dans les années 60. Vas y que je te vends des mirages à la Lybie et ensuite des mirages à Israël, avec un pseudo blocus pour faire style... Sarkozy avec Kadhafi, joue un peu au même jeu. Je dirais qu'en fait le communautarisme actuel trouve ses racines sous De Gaulle... Le film "le grand pardon" semble tout d'un coup bien plus pertinent dans sa sociologie si l'on transpose l'univers du grand banditisme aux relations entre Etats.

Citation :
C'est un avis personnel, mais je pense que toute cette petite clique (y compris Zemmour) ne modère son atlantisme que dans la mesure ou les Stazunis se sont embourbés dans leur propre stratégie. Rien que du conjoncturel donc.
Peut-être, mais on peu aussi supposer que Zemmour est Gaulliste*, d'où une naturelle méfiance vis à vis des USA. (* : alors que BHL lui est crétiniste...)

Citation :
Sinon, je t'accorde que les arguments du type "body count" me laissent de marbre. Je ne suis contre la loi du plus fort que dans la mesure ou elle est injuste (la loi, c'est toujours celle du plus fort, non ?). pour le reste : "Ach, la guerre... gross malheur !"
Gross malheur, voui, herr kamarad... Smile

Citation :
Dieudonné a d'autre contradictions, mais sur le point précis que j'évoquais, je le trouve biens plus impeccable que Soral, tout bouffon qu'il est face à un intellectuel.
Oui, Dieudonné a particulièrement assuré ce soir là chez Taddéi.

Citation :
Quant aux Ogres, bien malin celui qui pourrait y déceler une stratégie. On y lit tout et son contraire. Et puis leurs scissions internes sont assez difficiles à suivre...
Oui, sûr que la "commandanture" laisse à désirer chez les ogres Bravo . En même temps ce ne sont pas des ogres pour rien, libertaires indisciplinés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 29 Juil 2008 - 14:25

Mais qu'est donc devenu Jean-Paul Cruse ?

http://www.lemondereel.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dogman
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Localisation : Parlement Européen
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   Mar 18 Nov 2008 - 14:16

Le Bordelleur a écrit:

Soral et Mme. Le Pen chez Taddei (1/4) :

http://www.dailymotion.com/video/x7eda3_soral-et-m-le-pen-chez-taddei-14_news

Soral et Mme. Le Pen chez Taddei (2/4) :

http://www.dailymotion.com/video/x7ed6r_soral-et-m-le-pen-chez-taddei-24_news

Soral et Mme. Le Pen chez Taddei (3/4) :

http://www.dailymotion.com/video/x7ed38_soral-et-m-le-pen-chez-taddei-34_news

Soral et Mme. Le Pen chez Taddei (4/4) :

http://www.dailymotion.com/video/x7ecze_soral-et-m-le-pen-chez-taddei-44_news
Marine Le Pen ferait bien de balayer devant sa porte. Son arrogance m'énerve considérablement.

--------------------------------------------------------------------

MAGGLE a écrit:
En plus, eux deux comme Malek Boutih connaissent à peine leur sujet quand ils parlent de l'immigration. Au lieu de faire avancer la réflexion, ils se contentent de se tacler les uns les autres sur leurs lacunes.
La loi du spectacle.

D'ailleurs, sur le forum Soral, en plus de saliver devant les interprétations de leur maitre et maitresse, ils ne font que nier le discours des 2 sociologues qui bien évidemment n'était pas là pour cueillir des fleurs sur le champ du FN.

Endoctrinement, quand tu nous tiens.


Dernière édition par Dogman le Mar 18 Nov 2008 - 14:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.finaperf.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral & FN : liaisons dangereuses ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral & FN : liaisons dangereuses ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» écriture d'invention liaisons dangereuses
» [4e] Quelle lettre des Liaisons dangereuses ?
» lecture cursive avec Liaisons dangereuses?
» Les liaisons dangereuses en 1ère S ?
» Liaisons dangereuses et âge des personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: