LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Explication de textes de Soral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 12:00

Comme si (sauf pour quelques exceptions bourgeoises) la famille monoparentale était un choix.
Comme si la plupart des femmes, de nos jours, avaient le choix de travailler ou pas.
Comme si, malgré tout cela, il était impossible de concilier le travail et l'éducation de l'enfant, même si on est seule à l'élever. J'en suis un exemple, et j'en connais un tas autour de moi. On y laisse quasiment sa santé tellement c'est dur. Une fois l'enfant adulte et "réussi", on paie la note de diverses façons. Mais c'est possible.

Comme si les "dindes", comme tu les appelles si élégamment, n'étaient pas avant tout des victimes, comme l'est à peu près tout le monde actuellement, en dessous du seuil de bourgeoisie aisée. Comme si le féminisme actuel, tel qu'il est déployé dans la société, n'était pas avant tout le résultat d'une confiscation progressive par le système (et le système n'a pas de sexe), à partir des revendications légitimes initiales du type "à travail égal, salaire égal". Actuellement, malgré tout ce que tu peux identifier comme "ravages du féminisme", cette revendication n'est toujours pas satisfaite. Cherchez l'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 37
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 14:37

Citation :
Contrairement à ce que vous affirmez, j'ai vu certaines contradictions entre "Abécédaire..." et "Misères du désir". La plus flagrante étant l'attitude de Soral face aux "jeunes de banlieue", paré de toutes les tares et responsables de tous les maux de la société française dans le premier, devenu victimes expiatoires du système et du "lobby" dans "Misères du désir".

Je pense qu'il y a plutôt "attitude" de Soral. Soral doit aller en contradiction d'un mouvement point. Si le banlieusard est bien vu à la télé, alorsSoral tape dessus. A l'inverse si les médias changent de position, le traitant de macho islamiste, alors Soral les défend.

Soral a toujours souhaité faire contre poids, ce qui signifie qu'il s'adaptera à la pensée dominante. Le but du jeu étant d'être toujours contre cette pensée. C'est le caractère héroïque du seul contre tous.
Bref c'est une attitude, une personnalité.
On ne peut parler de contradiction vu que les jeunes des banlieues ne sont pas un concept de la raison pure. C'est pas comme si Soral prétendait que 1+1=2 et après que 1+1=3. Il critique quand on enscence via le rap, la victimologie, il défend quand on lynche.
Vu qu'il parle d'un groupe d'individus assez flou qui peut être pris selon moult points de vue, on en peut pas vraiment parler de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 14:42

pimpam a écrit:
Contrairement à ce que vous affirmez, j'ai vu certaines contradictions entre "Abécédaire..." et "Misères du désir". La plus flagrante étant l'attitude de Soral face aux "jeunes de banlieue", paré de toutes les tares et responsables de tous les maux de la société française dans le premier, devenu victimes expiatoires du système et du "lobby" dans "Misères du désir".
Je ne suis pas d'accord, dans "Jusqu'ou va t on descendre" il s'en prend aux délinquants "d'origine nord africaine" (en faisant le lien entre immigration et délinquance) dans Miséres du désir, il parle de la difficultée de "lever" pour un mec pauvre "qui n'a rien d'autre à offrir que sa misére" et la met en rapport avec la facilitée pour les filles de sortir de leur milieu.
Maintenant, si tu n'es pas capable de faire la différence entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes tentant de survivre en milieu hostile, tu fais alors preuve du meme genre de racisme que Murat par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 16:05

pimpam a écrit:
Citation :
si tu n'es pas capable de faire la différence entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes tentant de survivre en milieu hostile


Citation :
Je pense qu'il y a plutôt "attitude" de Soral. Soral doit aller en contradiction d'un mouvement point. Si le banlieusard est bien vu à la télé, alorsSoral tape dessus. A l'inverse si les médias changent de position, le traitant de macho islamiste, alors Soral les défend.

Je m'attendais à ces deux réponses. Elles ne sont sans doutes pas totalement fausses. Surtout le fait que Soral aime dévelloper une sorte d'esprit de contradiction avec ce qu'il pense être "la pensée dominante". Pourtant, dans l'abécédaire, Soral se félicite du fait que la télévision, par ses reportages made in TF1, montre "ce que nous savions tous : le lien existant entre délinquance, insécurité et immigration...", ce qui démontre que ces positions n'avaient, déjà à l'époque, rien de très subversif...

La distinction entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes, si elle est assez bien marquée dans "Misères du désir", est beaucoup plus flou dans "Abécédaire..." comme dans "Socrates...". "La maghrébisation et l'africanisation ont fait chuter le niveau de civisme et de civilité de la société française..."...

Mon opinion, c'est que Soral s'est apperçu que le créneau anti-arabes/anti-islam/anti-racailles ("Zyvas" dans le lexique soralien) risquait d'être saturé (Sarko, Le Pen, De Viliers, Finkie, Houellebecq, Dantec, les 3/4 des médias, etc...), et qu'il lui fallait faire marche-arrière sur ce thème pour ne pas être banalisé... Mon impression est qu'il s'agit plus de stratégie personnelle que convictions profondes. Mais peut-être me trompe-je !

Je pense que tu te trompes sur un point, l'anti islam, puisque dans "Jusqu'ou va t on descendre?" il ne fait pas trop dans l'anti islam, voir à "Islam" dans le-dit bouquin.
Dans "Jusqu'ou va t on descendre, il fait deja la différence entre le "zy va" et le musulman.

Citation :
"La maghrébisation et l'africanisation ont fait chuter le niveau de civisme et de civilité de la société française..."...[/i]

C'est vrai que ce genre de phrase pourrait sortir du programme de De Villiers, on peut voir aussi que ça a etait la stratégie du pouvoir que de faire venir des gens pas habitués au luttes syndicales (par exemple) et que c'est surtout ça que dénonce Soral.


Citation :
Mon impression est qu'il s'agit plus de stratégie personnelle que convictions profondes.
Je ne crois pas, Soral dénonce plus la stratégie du pouvoir(et il se positionne toujours en fonction de cela), stratégie qui a voulu faire du délinquant une victime, et qui ensuite à fait du bougnoule (délinquant) le mal incarné.
Le pouvoir a les responsabilitées, de mon point de vue Soral a raison de toujours s'opposer au pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 17:32

pimpam a écrit:
Citation :
si tu n'es pas capable de faire la différence entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes tentant de survivre en milieu hostile


Citation :
Je pense qu'il y a plutôt "attitude" de Soral. Soral doit aller en contradiction d'un mouvement point. Si le banlieusard est bien vu à la télé, alorsSoral tape dessus. A l'inverse si les médias changent de position, le traitant de macho islamiste, alors Soral les défend.

Je m'attendais à ces deux réponses. Elles ne sont sans doutes pas totalement fausses. Surtout le fait que Soral aime dévelloper une sorte d'esprit de contradiction avec ce qu'il pense être "la pensée dominante". Pourtant, dans l'abécédaire, Soral se félicite du fait que la télévision, par ses reportages made in TF1, montre "ce que nous savions tous : le lien existant entre délinquance, insécurité et immigration...", ce qui démontre que ces positions n'avaient, déjà à l'époque, rien de très subversif...

La distinction entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes, si elle est assez bien marquée dans "Misères du désir", est beaucoup plus flou dans "Abécédaire..." comme dans "Socrates...". "La maghrébisation et l'africanisation ont fait chuter le niveau de civisme et de civilité de la société française..."...

Mon opinion, c'est que Soral s'est apperçu que le créneau anti-arabes/anti-islam/anti-racailles ("Zyvas" dans le lexique soralien) risquait d'être saturé (Sarko, Le Pen, De Viliers, Finkie, Houellebecq, Dantec, les 3/4 des médias, etc...), et qu'il lui fallait faire marche-arrière sur ce thème pour ne pas être banalisé... Mon impression est qu'il s'agit plus de stratégie personnelle que convictions profondes. Mais peut-être me trompe-je !


On pourrait dire,aussi,que Soral joue avec deux coups d'avances sur les autres qui montent dans le train...en attendant leur revirement prochain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 18:17

Citation :
Je pense que tu te trompes sur un point, l'anti islam, puisque dans "Jusqu'ou va t on descendre?" il ne fait pas trop dans l'anti islam, voir à "Islam" dans le-dit bouquin.
Dans "Jusqu'ou va t on descendre, il fait deja la différence entre le "zy va" et le musulman.

Je te l'accorde, il ne force pas le trait "islamophobe", dans aucun de ses bouquins.

Mais on peut aussi penser que fustiger "l'islamiste" ou fustiger le "zyva", ou la "racaille", dans l'esprit de beaucoup, ça désigne finalement la même catégorie de population. Dans un sens comme dans l'autre, on cherche à faire le tri entre les "bons" arabes et les "mauvais" arabes, selon ses propres critères, l'ensemble étant a priori considéré comme potentiellement dangereux, ou nuisible... Tout ça obéi finalement à une logique similaire. C'est pour ça que je considère qu'au fond, plus ou moins consciemment, le "zyva" d'un Soral n'a que peu de différences avec le "musulman" d'un Dantec ou d'un De Viliers, ou la "racaille" de Sarkozy, ou l'"intégriste violeur" de "Ni putes ni sousmises". En résumé, quelque soit la terminologie, c'est toujours le même qui est montré du doigt... Et Soral le sait bien, qui a introduit plus de nuances, de complexité, à son analyse des banlieues, des cités de leurs habitants, dans "Misères du désir", justement parce qu'il sentait qu'en fait de subversion, il tombait dans une banalité : La peur (ou le rejet) de l'Arabe, et l'exploitation de cette peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 18:26

Citation :
Comme si (sauf pour quelques exceptions bourgeoises) la famille monoparentale était un choix.


Qui a voulu travailler en 73 parce que l'homme étatit fatigué de reconstruire les lendemains de guerre, qui se comparent aux hommes à part les femmes

Citation :
Comme si la plupart des femmes, de nos jours, avaient le choix de travailler ou pas.

Le grand capiatl s'est dit vu que l'homme est fatigué, nous allons flatter la femme par une émancipation à travers la consommations, résultat indépendance de la dinde, mais dépendante de son patron et plus si affinité

Citation :
Comme si, malgré tout cela, il était impossible de concilier le travail et l'éducation de l'enfant, même si on est seule à l'élever.


Je suis pas là pour faire de la démagogie, hein

Citation :
On y laisse quasiment sa santé tellement c'est dur. Une fois l'enfant adulte et "réussi", on paie la note de diverses façons. Mais c'est possible.


A Quel prix, qui fait office de père chez vous ? selon le principe Lacanien ( Père autorité, Mère Amour ), le papa qui remplace la mamman et vice versa, ont voit le résultat ( Gay, faible sur la vie, violent, nevropathe, manque de repère )

Citation :
Comme si les "dindes", comme tu les appelles si élégamment, n'étaient pas avant tout des victimes, comme l'est à peu près tout le monde actuellement, en dessous du seuil de bourgeoisie aisée.


Qui est miséreux dehors, les hommes, avec la dinde, si elle a un dindonneau, elle a des aides et peut vivre sans mendier dehors, alors que l'homme est confronté directement à la misère intégrale, d'ou les avantages d'être une dinde, de nos jours....



Citation :
Comme si le féminisme actuel, tel qu'il est déployé dans la société, n'était pas avant tout le résultat d'une confiscation progressive par le système (et le système n'a pas de sexe)
,

Ah bon ?

Les parce que je le vaut bien, les dindes à poil pour vendre des disques, le string, les modes, ..... tu crois que le sysème ne sait pas cibler les dimorphismes sexuels, première nouvelle..

Citation :
à partir des revendications légitimes initiales du type "à travail égal, salaire égal". Actuellement, malgré tout ce que tu peux identifier comme "ravages du féminisme", cette revendication n'est toujours pas satisfaite.



Fort heureusement, quand je vois une "camionneuse", flippant sur son cerceau, bah j'me dit le mélange de tout est n'importe quoi fait bien la joie du grand capital

Mais Madame, vous avez gagné, l'homme du 21e siécle s'est féminisé, dans la voix, dans ses soins pour être beau, des muscles saillants pour plaire à la dinde, même si sont des muscles qui ont une praxis que du paraître, rien à voir avec les bucherons, les BTP, voilà l'homme d'aujourd'hui, un mélange frelatté de glitter avec un costard hugo boss, de la Gaudriole flower
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: PSEUDO LIBÉRATION   Dim 12 Aoû 2007 - 18:52

Ravachol a écrit:
Ce livre est magnifique ; (...)

Si je résume: en gros, si t'as du pognons, tu baises.... et c'est vrai, j'en ai fait l'expérience avec un goût amer

L'amour à un prix....

Merci AS de m'avoir permis d'articuler tout çà......

Le reste, notamment son combat politique ( j'm'en fous...)...., il n'y changera rien.
Au Chap. 4 « LE SEXE DU POINT DE VUE DES HOMMES PAUVRES ou la vérité sur les banlieues. » (« Chapitre où l’auteur démontre que la banlieue est l’endroit où l’on baise le moins, surtout les garçons »).
Une vérité importante est rappelée dans ce chapitre c’est que :

Citation :
« "Pour prendre femme il faut d’abord pouvoir la faire vivre". Un lien entre misère et célibat qui constitue la préoccupation première des hommes pauvres. » (p.95)

Ce non-dit/hypocrisie social fait que sans un minimum de réussite/situation sociale l’homme est quasiment condamné à la frustration et à la misère affective (1) dont – selon Soral – les banlieues constituent le bas fond (juste avant la prison).

+ au Chap. « DES AVANTAGES D’ÊTRE UNE FEMME » :
« Autre vérité cachée, dans le combat coûteux pour la conquête des femmes, le mec ne fait qu’en chier. Dans cette lutte, aucune égalité. Pour la femme, si elle n’est pas trop moche, séduire ne demande aucun fonds, juste attendre et disposer. Pour le mec au contraire, tout n’est qu’investissement hasardeux et travail. » (p.131)
(1) A ce sujet l’anthropologue américaine, Helen Fisher dit elle-même dans son dernier livre Pourquoi nous aimons ? (éd. Robert Laffont, 2006) au paragraphe « Qui les femmes choisissent-elles ? », p. 130-131 :
Citation :
Selon une étude portant sur huit cents petites annonces placées dans les journaux et magazines, les femmes américaines recherchaient deux fois plus souvent que les hommes un partenaire offrant une certaine sécurité financière. Beaucoup de femmes américaines, avocates ou très fortunées recherchent des hommes encore plus riches et socialement plus élevés qu’elles-mêmes. (…) Ainsi les chercheurs résument-ils la chose : les hommes sont à la recherche d’objets sexuels et les femmes d’objets de réussite.

pimpam a écrit:
En résumé, quelque soit la terminologie, c'est toujours le même qui est montré du doigt... (...) La peur (ou le rejet) de l'Arabe, et l'exploitation de cette peur.
Le regretté Joyeux avait lancé un fil spécialement là-dessus : http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Il-a-bon-dos-L-etranger-de-surface-t691.htmde+surface


Dernière édition par JOHN le Ven 13 Juin 2008 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 19:24

Citation :
« Selon une étude portant sur huit cents petites annonces placées dans les journaux et magazines, les femmes américaines recherchaient deux fois plus souvent que les hommes un partenaire offrant une certaine sécurité financière. Beaucoup de femmes américaines, avocates ou très fortunées recherchent des hommes encore plus riches et socialement plus élevés qu’elles-mêmes. (…) Ainsi les chercheurs résument-ils la chose : les hommes sont à la recherche d’objets sexuels et les femmes d’objets de réussite. »


Oui, tu prends les animaux, ou vont les femelles, tjoujours vers le mâle qui ramène le plus de nourriture, pour assurer la perennité de l'espèce

Les femmes ont besoin du paraitre, leur signe est profondemment ancré dans la terre, le notre est plus orienté vers le soleil, les concepts, les combats,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 19:33

Ravachol a écrit:
Qui a voulu travailler en 73 parce que l'homme étatit fatigué de reconstruire les lendemains de guerre, qui se comparent aux hommes à part les femmes

Etc.
T'as pas compris grand-chose à ce que j'ai écrit, mais comme de mon côté je comprends rien à tes réponses, on va dire qu'on est quittes. Bon dimanche à toi.
Revenir en haut Aller en bas
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 20:20

pimpam a écrit:
Citation :
Je pense que tu te trompes sur un point, l'anti islam, puisque dans "Jusqu'ou va t on descendre?" il ne fait pas trop dans l'anti islam, voir à "Islam" dans le-dit bouquin.
Dans "Jusqu'ou va t on descendre, il fait deja la différence entre le "zy va" et le musulman.

Je te l'accorde, il ne force pas le trait "islamophobe", dans aucun de ses bouquins.

Mais on peut aussi penser que fustiger "l'islamiste" ou fustiger le "zyva", ou la "racaille", dans l'esprit de beaucoup, ça désigne finalement la même catégorie de population. Dans un sens comme dans l'autre, on cherche à faire le tri entre les "bons" arabes et les "mauvais" arabes, selon ses propres critères, l'ensemble étant a priori considéré comme potentiellement dangereux, ou nuisible... Tout ça obéi finalement à une logique similaire. C'est pour ça que je considère qu'au fond, plus ou moins consciemment, le "zyva" d'un Soral n'a que peu de différences avec le "musulman" d'un Dantec ou d'un De Viliers, ou la "racaille" de Sarkozy, ou l'"intégriste violeur" de "Ni putes ni sousmises". En résumé, quelque soit la terminologie, c'est toujours le même qui est montré du doigt... Et Soral le sait bien, qui a introduit plus de nuances, de complexité, à son analyse des banlieues, des cités de leurs habitants, dans "Misères du désir", justement parce qu'il sentait qu'en fait de subversion, il tombait dans une banalité : La peur (ou le rejet) de l'Arabe, et l'exploitation de cette peur.

je ne crois pas, Soral dit avoir pour mission d'élever à la conscience (pas que politique) son lectorat, donc de pointer la différence entre le délinquant et le muslim, entre le millitant act up et le vieux Pd désabusé, entre la flicaille sionniste et le juif, entre la pauvre fille un peu gourde et la "working girl" arriviste etc...

Maintenant, tu as raison, il y'a incontestablement une évolution entre 'Jusqu'ou va t on descendre" et "Misére",( C'est pour ça que je pense qu'il faut lire l'integralité des bouquins de Soral pour se faire une idée de ce qu'il pense vraiment)
Cette évolution peut aussi s'expliquer par les retours du a ses différents livres.
Dans "Socrates à St Tropez" il parle des nombreuses félicitations et des "quelques lettres d'insultes" reçu aprés la publication de "Jusqu'ou va t on descendre"alors qu'il pouvait etre taxé de racisme par les plus tartuffes.
Alors que dans "Miséres du désir", il parle de centaines de lettres de menaces reçu pour "Socrates à St Tropez"...
Ca a pu jouer sur sa vision des choses, il n'a etait l'object d'aucune fatwa pour "Jusqu'ou va t on descendre".


Maintenant, puisque tu ne sembles pas du tout l'apprecier, je peux comprendre que tu le crois "strategique" et pas honnete du tout.
Je suis peut etre naif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Dim 12 Aoû 2007 - 22:29

Ravachol a écrit:

Qui a voulu travailler en 73 parce que l'homme étatit fatigué de reconstruire les lendemains de guerre, qui se comparent aux hommes à part les femmes
Tu dis que ce sont les femmes qui ont voulu travailler en 73 parce que les hommes etaient fatigues de reconstruire les lendemains de guerre ?
Ensuite que les femmes essayent d'imiter les hommes dans ce qu'ils ont de mieux, je trouve ca plutot bien.
Mais, j'ai l'impression que c'est le contraire qui se produit, a savoir des hommes qui imitent les femmes dans ce qu'elles ont de plus laid, tu en es un exemple (hysterie...). A moins que ce ne soit l'hysterie masculine dont Soral parle dans son abecedaire ?

Ravachol a écrit:
Le grand capiatl s'est dit vu que l'homme est fatigué, nous allons flatter la femme par une émancipation à travers la consommations, résultat indépendance de la dinde, mais dépendante de son patron et plus si affinité
T'as bien recite ta lecon.....
En fait, je dirais plutot alienation plutot qu'independance de la "dinde" (puisque tu y tiens)

Ravachol a écrit:
Je suis pas là pour faire de la démagogie, hein
Non, ni pour nous dire des evidences du genre :
Ravachol a écrit:
Si je résume en gros, t'as du pognons, tu baises....
J'espere que tu savais ca avant de lire Soral quand meme....

Ni pour nous dire des platitudes d'adolescents de 15 ans du genre :
Ravachol a écrit:
L'amour à un prix....
T'es une vraie dinde quand tu t'y mets. Le grand capital doit etre rassure d'avoir des gens comme toi.


Ravachol a écrit:
A Quel prix, qui fait office de père chez vous ? selon le principe Lacanien ( Père autorité, Mère Amour ), le papa qui remplace la mamman et vice versa, ont voit le résultat ( Gay, faible sur la vie, violent, nevropathe, manque de repère )
oui c'est vrai que dans les familles monoparentales, (ou seule la mere eduque l'enfant), il y a plus de risques de delinquances, chez les garcons en tout cas.

Ravachol a écrit:
Qui est miséreux dehors, les hommes, avec la dinde, si elle a un dindonneau, elle a des aides et peut vivre sans mendier dehors, alors que l'homme est confronté directement à la misère intégrale, d'ou les avantages d'être une dinde, de nos jours....

Tu as du la connaitre toi la misere....Petit fils de bourge que tu as ete et petit enfant gate et pourri par le systeme.

Ravachol a écrit:
Ah bon ?

Les parce que je le vaut bien, les dindes à poil pour vendre des disques, le string, les modes, ..... tu crois que le sysème ne sait pas cibler les dimorphismes sexuels, première nouvelle..
Les bagnoles, les ordinateurs, telephones portable, les magasines genre entrevue, le mec qui va aux putes (putes de l'est etc.....)
Le systeme effectivement cible tres bien les hommes et les femmes dans toute leur horreur.

Ravachol a écrit:
Mais Madame, vous avez gagné, l'homme du 21e siécle s'est féminisé, dans la voix, dans ses soins pour être beau, des muscles saillants pour plaire à la dinde, même si sont des muscles qui ont une praxis que du paraître, rien à voir avec les bucherons, les BTP, voilà l'homme d'aujourd'hui, un mélange frelatté de glitter avec un costard hugo boss, de la Gaudriole flower
Mais les femmes, elles y ont tout perdu, les hommes aussi d'ailleurs.... c'est bien le systeme qui est gagnant.
Qui a interet de separer les hommes des femmes ? (d'ailleurs ca fonctionne bien avec des gens comme toi). Quand je te lis, je me dis que le systeme en place a un grand avenir
Tu te trompes d'ennemi

Ravachol a écrit:
Les femmes ont besoin du paraitre, leur signe est profondemment ancré dans la terre, le notre est plus orienté vers le soleil, les concepts, les combats,

Il semblerait que toi aussi tu es besoin du paraitre, montrer que tu es un homme, alors que tres spontanement dans un post precedent, tu as ecris :

Ravachol a écrit:
Le reste, notamment son combat politique ( j'm'en fous...)...., il n'y changera rien
Attitude de renoncement c'est tres feminin comme posture, "on n'y changera rien"
Sans commentaire......


John nada a écrit:
à partir des revendications légitimes initiales du type "à travail égal, salaire égal". Actuellement, malgré tout ce que tu peux identifier comme "ravages du féminisme", cette revendication n'est toujours pas satisfaite.

Le probleme, cest que cette revendication sera satisfaite mais pas comme on le souhaiterait. Les salaires des hommes s'aligneront avec celui des femmes et pas le contraire.Le systeme est vraiment fort....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Misère du Désir et DISSOLUTION DU DOMAINE SOCIAL   Lun 13 Aoû 2007 - 1:28

Ravachol a écrit:
Moi j'me suis vu dedans !!!

Je suis désolé la femme d'aujourd'hui est très porté sur la consommation, la réussite, la carrière, la working girl, où est l'amour, la complicité,

Sur un rapport les couples se marient de moins en moins… divorcent à tour de bras et de plus en plus jeunes… laissant les gniards au désarroi voyant ses géniteurs parents s'entre déchirer,
succube a écrit:
Mais les femmes, elles y ont tout perdu, les hommes aussi d'ailleurs.... c'est bien le systeme qui est gagnant.
Parfaitement complémentaire à ces remarques ainsi qu'à Misère du Désir -2005) (mais d’un point de vue de droite radicale traditionaliste) voici la synthèse de Julius Evola (1898-1974) de ses Chap. 27 et 28 : « Mariage et Famille » et « Les relations entre les sexes » de la partie « LA DISSOLUTION DU DOMAINE SOCIAL » de Chevaucher le tigre (éd. Guy Trédaniel, 1961)
[On y retrouve certaines caractéristiques (voire « défauts ») propres à l’homme de droite… Réalisme, pessimisme (Cf. cette synthèse : http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/les-7-piliers-de-LA-VRAIE-DROITE-p31335.htm#31335 ) ]

Au chapitre. 27 « Mariage et Famille » (où Evola analyse « l’émancipation de la femme », les causes de « la multiplication des échecs conjugaux » du monde actuel, ainsi que le sens que peuvent encore avoir la famille, le mariage et la procréation dans pareille époque), p. 229, 231, 232, 237 :
Citation :
« Dans la grande majorité des cas, la famille des temps modernes est une institution de caractère petit-bourgeois, presque exclusivement déterminée par des facteurs naturalistes, utilitaires, routiniers, primitivement humains et, dans le meilleur des cas, sentimentaux. » (p.229)

« Le fait que, dans une civilisation matérialiste et sans âme, la famille soit dépourvue de toute signification supérieure, doit donc être rangé parmi les causes de phénomènes extrêmes, du genre de ceux que constituent la « jeunesse brûlée » et la croissante criminalité juvénile ». (p.231)

« Il serait presque superflu, après ce bilan, de préciser ce que peut être aujourd’hui l’attitude de l’homme différencié. En principe, dans ce domaine, celui-ci ne peut accorder la moindre valeur au mariage, à la famille, à la procréation. Tout ceci ne peut que lui être étranger ; il ne peut rien y reconnaître qui ait une signification et mérite son attention. » (p.232)

« Il ne s’agit pas d’un anticonformisme ostentatoire mais de tirer la conclusion d’une vision conforme à la réalité. » car dans la mesure où le « mariage ne devrait pas servir à se reproduire « horizontalement », en se contentant d’engendrer [comme le « dernier des avortons » (Cioran, Le mauvais démiurge)] mais « verticalement », vers le haut, en élevant sa lignée, (…) il est peu probable, de nos jours, que le fils reçoive du père autre chose que la seule «vie » [au seul sens génitrice/biologique du terme.] » (p.237)
Au chapitre suivant, le chap. 28 « Les relations entre les sexes », p. 248-250, 252-253, 256 :
Citation :
« La liberté accrue dans le domaine sexuel n’est pas liée à une reprise de conscience des valeurs qui rendent peu importantes les choses sexuellement importantes, ni à une prise de position contre la « fétichisation » des relations humaines, mais provient au contraire d’un affaiblissement général de toutes les valeurs, de toutes les attaches. » (p.248)

« Le sexe entre aujourd’hui, en grande partie, dans la catégorie des succédanés : dans un climat d’érotisme diffus et constant, on cherche dans la pure sexualité, plus ou moins de la même façon qu’avec les stupéfiants, des sensations exaspérées qui couvrent le vide de l’existence moderne. » (p.249) *

* [au chap. XVIII : « Sur la Métaphysique du Sexe et sur l’UN », de L’arc et la massue (éd. Guy Trédaniel, 1968) :
« La jeune génération utilise généralement le sexe comme d’étreintes vécues de façon analogue à l’usage des drogues pour tirer de sensations exaspérées liées à l’orgasme une confirmation illusoire de sa propre existence ».]

« La situation actuelle exclut la possibilité de faire entrer le sexe dans une vie pleine de sens et s’écoulant dans des cadres institutionnels. On ne peut donc envisager que certains cas, exceptionnels et sporadiques, comportant, malgré tout, une convergence de circonstances favorables » (…)
La signification que prennent pour lui [« l’homme différencié »] les relations humaines ne peut pas ne pas devenir relative et il ne pourra pas davantage chercher le sens de la vie dans une femme que dans la famille et les enfants. » (p.249-250)

« Comme nous l’avons dit, ces possibilités [de « l’amour »] sont exceptionnelles dans le monde actuel et ne peuvent se présenter que par suite d’un heureux hasard, en raison de ce qu’elles présupposent, et en raison aussi des circonstances absolument défavorables résultant de l’ « émoussement » qui caractérise souvent la femme telle que l’a façonnée, en général, la civilisation actuelle. » (p.252)

« Il est certain que, dans une époque de dissolution, la solution de ce problème est plus difficile pour la femme que pour l’homme. » (p.253)

« Telle est la situation, pour le type d’homme qui nous intéresse, les perspectives d’une utilisation des possibilités plus profondes du sexe dans des relations plus libres et plus claires entre l’homme et la femme ne peuvent s’ouvrir que grâce à un hasard heureux et inespéré. » (p.256)


Dernière édition par JOHN le Ven 13 Juin 2008 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 4:59

John Nada :Oui mais même çà t'as pas l'air de le comprendre du haut de tes 48 balais ( mamie ), parce que celà ne va pas dans ton sens ( un peu de franchise ), je n'ai que réciter, soral, voir des bribes marxiste sur la femme d'aujourd'hui.

Saggle, arrête de faire ton inspecteur des travaux finis, c'est pénible, si je devais me méler de tes posts sur les juifs le sionisme Nabe, crois moi, je serais cinglant..., mais c'est un combat d'arrière garde...


Qui est hysterique là !!

Succube : ce n'est que de l'invective, rien de sociologique, entre les "t'as bien recité ta leçon jusqu'au p'tit bourge", voilà le discours navrant de la dinde d'aujourd'hui, puis surtout dire de toi même que tu es une pute soumise me conforte dans mes opinions

Quant au combat politique de Soral, je n'y crois pas !!!, c'est tout.

Succube : Je suis un bon bourgeois gagnant bien sa vie, me payant le luxe des dindes de ton niveau, et je te le redit, vu que t'as pas l'air de comprendre "JE T'EMMERDE", toi et tes gouts de chiottes teinté de mime glitter-maquillé-travelot-voix de pédale-pub à perrier style le film Society, ta pauvreté crasse m'indispose, ton tricardisme me fait bien marrer , va en parler à Saggle, il a p'tet' besoin de se vider aussi

En fait ma grande, t'as pas le niveau pour parler avec moi

ah bon entendeur

Ptdr2 :fuck: Hep .................p'is finalement Cool
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 10:09

Ravachol a écrit:
Saggle, arrête de faire ton inspecteur des travaux finis

Manifestement, certains travaux ont été finis... à la pisse.

John a écrit:
Même si sur son Avatar sa photo elle ressemble à un mec ?...


Que d'humour ! Quelle science de la rature !

Ah oui, j'oubliais : cette femme est belle et riche Hé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 13:56

Si je comprends bien , les femmes sont des idiotes utiles alors que les hommes ont tout compris?
Oh la vache , je suis sur les rotules la...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 15:45

pimpam a écrit:
Contrairement à ce que vous affirmez, j'ai vu certaines contradictions entre "Abécédaire..." et "Misères du désir". La plus flagrante étant l'attitude de Soral face aux "jeunes de banlieue", paré de toutes les tares et responsables de tous les maux de la société française dans le premier, devenu victimes expiatoires du système et du "lobby" dans "Misères du désir".

J'y ai vu plutôt une cohérence. Dans "Séduction et maternité" et "Misogynie", on sent déjà les prémices à "Misères du désir".

Ensuite il fustige plus le système, la complicité des médias envers les "zyvas". Notamment dans le passage "Marseillaise" où finalement ce qu'il dénonce le plus est l'attitude complice des médias (Libération) envers les zyvas.
Dans les passages "Délinquance", c'est pareil. Critique de la discrimination positive, rôle de l'éducateur gauchiste etc...
Dans "Drogue" aussi, où tu t'aperçois que finalement régler le problème de la misère et de la drogue en banlieue demanderait une forte volonté politique et des gros moyens financiers.
C'est donc bien le pouvoir, le système et les médias que Soral fustige.
Le comparer à De Villiers n'est quand même pas très honnête je trouve.
Après, c'est vrai qu'il n'est pas tendre, mais c'est pas son rôle.
Ce qu'il ne faut pas oublier aussi, c'est que ce bouquin est sorti au moment où on n'avait rien le droit de dire. Son livre a été salutaire comme Socrate à St Tropez, comme "Misères du désir".
pimpam a écrit:
La distinction entre les délinquants "d'origine nord africaine" et le reste des arabes, si elle est assez bien marquée dans "Misères du désir", est beaucoup plus flou dans "Abécédaire..." comme dans "Socrates...". "La maghrébisation et l'africanisation ont fait chuter le niveau de civisme et de civilité de la société française..."...
Par contre, tu peux me dire le passage d'où sont tirées ces phrases stp ?
Le bordelleur a écrit:
Je pense qu'il y a plutôt "attitude" de Soral. Soral doit aller en contradiction d'un mouvement point. Si le banlieusard est bien vu à la télé, alorsSoral tape dessus. A l'inverse si les médias changent de position, le traitant de macho islamiste, alors Soral les défend.
Je suis assez d'accord avec ça.
D'ailleurs, dans une émission (je ne sais plus laquelle), où il prenait la défense de Dieudonné, je l'avais entendu dire qu'il était tjs du coté des hommes seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 17:22

Ravachol a écrit:
John Nada :Oui mais même çà t'as pas l'air de le comprendre du haut de tes 48 balais ( mamie )
Tout à fait, alors un peu de respect pour les ancêtres, jeune freluquet !
Explication de texte juste pour toi : quand j'écris "très de base" ça veut dire en dessous du niveau de la mer, au fond de la fosse des Mariannes, au niveau des calmars géants.
Désolée de ce procédé facile, mais argumenter ne mènerait à rien avec toi. Il faudrait d'abord que tu sortes de ta bulle.
Revenir en haut Aller en bas
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Lun 13 Aoû 2007 - 20:28

gin_kas_63 a écrit:
pimpam a écrit:
Pourtant, dans l'abécédaire, Soral se félicite du fait que la télévision, par ses reportages made in TF1, montre "ce que nous savions tous : le lien existant entre délinquance, insécurité et immigration...", ce qui démontre que ces positions n'avaient, déjà à l'époque, rien de très subversif...


TF1 a jamais dit "il existe un lien entre immigration et délinquance". TF1 diffuse un certain nombre de reportages sur le taf des flics, sur la délinquance, et il se trouve que la plupart des protagonistes sont visiblement issus de l'immigration. Tout le monde le voit, tout le monde le sait, mais personne le dit, à part une poignée de vaillants qu'on qualifie de subversif, dont Soral.

Ce n'est pas moi qui l'affirme, c'est Soral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gin_kas_63
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mar 14 Aoû 2007 - 0:09

Tu dis qu'il n'est pas subversif car il s'appuie sur ce qui passe sur TF1. Je te dis si, il l'est, car lui dit haut et fort qu'il existe un lien entre delinquance et immigration, ce qui n'est pas le cas de TF1 qui se contente de diffuser des reportages. Sans jamais se mouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean baptiste
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 151
Age : 40
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mar 14 Aoû 2007 - 1:30

livre remarquable,excellent et véridique chapitre sur les gays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-baptistea.hautetfort.com/
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mar 14 Aoû 2007 - 19:45

gin_kas_63 a écrit:
Tu dis qu'il n'est pas subversif car il s'appuie sur ce qui passe sur TF1. Je te dis si, il l'est, car lui dit haut et fort qu'il existe un lien entre delinquance et immigration, ce qui n'est pas le cas de TF1 qui se contente de diffuser des reportages. Sans jamais se mouiller.

Soral se réjoui que la télévision "montre enfin ce que nous savions tous, à savoir le lien entre immigration et délinquance". Ce "enfin" date de 2002, à savoir la campagne présidentielle sécuritaire des médias, TF1 en tête, qui a non seulement été primordiale dans le score de Le Pen, mais a contribué à permettre à Sarkozy de se trouver un créneau "Monsieur Sécuritaire" dés 2002, image qu'il a pris soin de cultiver et de conserver jusqu'en mai 2007. Sûr qu'à l'instar de Soral, Sarkozy a du également se réjouir que "la télévision montre le lien entre délinquance et immigration". C'est ce qui a contribué à l'envoyer à l'Elysée, et qui démontre que sur ce thème précis, Soral n'a jamais rien eu de "subversif".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mar 14 Aoû 2007 - 19:53

Etre subversif ne se limite pas a nager a contre courant par principe, pimpam. Ce que tu me semble attendre de Soral c'est une phase par laquelle les enfants passent vers environ 2 ans. J'ai peur qu'il ne puisse pas te satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mar 14 Aoû 2007 - 20:08

elenfoiro a écrit:
Etre subversif ne se limite pas a nager a contre courant par principe, pimpam. Ce que tu me semble attendre de Soral c'est une phase par laquelle les enfants passent vers environ 2 ans. J'ai peur qu'il ne puisse pas te satisfaire.

Je te rassure, je n'attends rien de Soral... Je faisais juste remarquer que dans Abécédaire, il n'avait pas été, quoiqu'on en dise, le dernier à casser du "zyvas" (avec tous les sous-entendus que ça implique), avant de se raviser un peu (beaucoup ?) dans "Misère...".... Ca ne va pas chercher plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   Mer 15 Aoû 2007 - 3:32

J'ai bien aimé ces deux ouvrages ainsi que "Socrate à St Tropez", c'est si bon de lire ce que l'on pense dans l'anonymat. C'est pour cela que je l'ai contacté, mais aussi parce que j'ai détesté la diabolisation et les agressions qu'il a subi. Un des roles des philosophes, du moins selon certains stoïciens est de révéler le monde tel qu'il est et non tel que nous aimerions tous qu'il soit... Il a fait son travail !

Je rejoins Pimpam sur ce qu'il a dit plus haut en ajoutant que devant des bobos qui execrent TF1, dire qu'un reportage de la villardière montre la réalité, support qu'il déteste a quelque chose, peut-être pas subversif, mais au moins contestataire d'un inconscient collectif devenu complétement ubuesque.

Juste pour info, ici, ils continuent de bruler les voitures, par jalousie ou faire chier le monde, des voitures qui n'ont pas un chapelet comme signe distinctif et pas les bmw des dealers, bien sûr. Maintenant que la période électorale est passée, on n'entend plus les journaux en parler, étrange, non ?

Soral a gagné un ressentiment à vie, on lui ressortira sa phrase dans trente ans encore, mais le va t'en guerre qui l'a piégé, le petit délateur pourri qui a une odeur de lettre de dénonciation, personne ne l'emmerdera jamais, il a même du être gratifié, félicité pour la merde qu'il a mis en place... Si le monde était juste, depuis le temps, ça se saurait.

Vive Sarko... mais non, je déconne !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Explication de textes de Soral   

Revenir en haut Aller en bas
 
Explication de textes de Soral
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vendredi 16 Septembre 2011 : Textes de la messe de ce jour
» [Résolu] Problème de texte et de définition du rondeau : Charles d'Orléans et Voiture
» Préparer une explication de textes
» "Gaspard Hauser chante", Verlaine: je doute...
» Les textes du bac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: