LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Facho vilain pabô

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 2:50

Pourquoi pas d’élections en Grèce après la guerre civile, puisque justement la démocratie a été "sauvée" du marxisme ? Pour ne pas que socialistes et communistes ne les gagnent, voyons...Les anticommunistes sont démocrates tant que cela les arrange. Dès que le sort des urnes menace de ne plus être en leur faveur, le discours change. N’oublions pas Kissinger à propos du Chili: "Je ne vois pas pourquoi nous devrions rester tranquille quand un pays devient communiste à cause de l’irresponsabilité de son propre peuple". La réalité d’un monde capitaliste "démocratique" contre un bloc soviétique totalitaire ne correspond pas exactement à la réalité : le capitalisme est une idéologie aussi implacable que les autres, tant que les pro-capitalistes sont majoritaires, il y a démocratie, tant que cela risque de changer, on instaure une barrière de dictatures pour endiguer le socialisme: Grèce, Indonésie, Congo-Zaïre, Pakistan, Chili, Vietnam du Sud…

C’est justement parce qu’ils savaient ce qui les attendaient en cas de retour des capitalistes que les marxistes soviétiques, yougoslaves, albanais, vietnamien, chinois, ont instauré la dictature. On est libre de condamner ces dictatures, on l’est moins de ressortir le grand discours de la liberté contre le totalitarisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 2:52

Résumé pour ceux qui ont la flemme de tout lire : s'il y a eu dictature dans tous les pays dirigés par des gens se réclamant du marxisme, c'est avant tout parce que ces partis sont arrivés au pouvoir en luttant contre des adversaires pas spécialement démocrates ni économes sur la gâchette (tsaristes, colonialistes, fascistes, nazis,...). Il était ensuite très difficile de renoncer au monopole du pouvoir car c'était redonner une chance aux anticommunistes de prendre le pouvoir, et d'instaurer leur dictature. Ces dictatures ne viennent donc pas des idées, le fait d'être marxiste ou antimarxiste ne fait pas de vous un "totalitaire", c'est avant tout l'adversité entre les deux camps, dont la rupture fondamentale dans les faits est la Première Guerre Mondiale, qui crée ces dictatures : la preuve, les anticommunistes, soutenus par les "démocraties occidentales", monteront des dictatures en Grèce ou ailleurs pour ne pas que leurs adversaires arrivent au pouvoir légalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 3:00

Citation :
Donc je ne nie pas qu'il y ait une grande différence dans les intentions, je constate en revanche que dans les résultats, le communisme aboutit généralement à une sorte de "social-nationalisme" qui ressemble trait pour trait au "national-socialisme" hitlérien.

Le régime nazi n'avait de socialiste que le nom.

La sinistre boutade qui dit que l'Allemagne d'Hitler était socialiste parce que dirigée par un parti qui a le mot socialiste dans son nom (le parti national-socialiste) fait des émules. Selon ce même raisonnement, la République Démocratique Allemande (RDA) devait donc être considérée comme une démocratie.

Plus sérieusement, certains auteurs affirment que l'économie nazie était planifiée, et en profitent pour rebalancer la vieille thèse de la proximité idéologique entre le IIIème Reich et l'URSS.

Ceci amène quelque réflexions: si il y a bien sûr des secteurs qui dépendent largement des grands travaux et des commandes d'état, Hitler n'a cependant jamais collectivisé l'agriculture allemande, ni le commerce, ni supprimé la propriété privée dans de nombreux secteurs de l'économie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 3:03

Ensuite, le développement du secteur d'état ou répondant aux commandes d'état, en premier lieu le secteur de la défense et de l'armement, au cours des années 30 en Allemagne s'explique surtout par deux points: la réalisation du plein-emploi promis par Hitler (ce qui n'obligeait pas à la planification globale de l'économie, seulement des secteurs nécessaires pour caser les chômeurs), mais surtout la préparation de la guerre.

Venons-en à ce point particulier: dans le cas d'une économie de guerre, il n'y a de toute façon plus d'économie de marché ouverte qui tienne. L'état doit contrôler son commerce extérieur, organiser les productions de guerre; dans le cas d'un régime qui fait de l'autarcie un objectif idéologique et militaire, la réorganisation de l'économie par l'Etat fait partie des nécessités pour que l'Etat allemand puisse sauver "son" capitalisme des désordres qu'entraîne la limitation des échanges. Que l'Allemagne, vers 1937-1938, soit quatre à cinq ans après l'arrivée au pouvoir d'Hitler, ne soit plus une économie de marché ne signifie pas une proximité de pensée avec l'URSS. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 43
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 3:05

Kamo a écrit:
s'il y a eu dictature dans tous les pays dirigés par des gens se réclamant du marxisme, c'est avant tout parce que ces partis sont arrivés au pouvoir en luttant contre des adversaires pas spécialement démocrates ni économes sur la gâchette (tsaristes, colonialistes, fascistes, nazis,...). Il était ensuite très difficile de renoncer au monopole du pouvoir car c'était redonner une chance aux anticommunistes de prendre le pouvoir, et d'instaurer leur dictature.

Théorie intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 3:05

Simplement car dans les cas de guerres, mêmes les régimes foncièrement capitalistes ou partisans de l'économie de marché se rapprochent de la planification. N'oublions pas que les USA eux-mêmes ont dû planifier une partie de leur production au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Ce qui ne faisait nullement de ces deux pays des régimes socialistes ou planificateurs par nature. La guerre étant le programme fondamental du nazisme, on ne peut s'étonner qu'il y ait eu dans ce régime un penchant précoce pour le dirigisme d'état.

Au sujet d'Hitler, il faut préciser à ceux qui se méprennent encore ce qu'est le "socialisme" d'Hitler. Pour Hitler, les capitalistes se divisent en deux: d'un côté les "bons" capitalistes, ceux qui dirigent des industries, produisent des biens, et de l'autre les "mauvais", ceux de la finance. Vous l'aurez compris, pour Hitler, les premiers sont "aryens", et les seconds sont censés être juifs (voir par exemple la biographie d'Hitler par François Delpla, éd. Grasset, 2005). Cette "analyse" n'a rien à voir avec celle de Marx ni des autres penseurs socialistes. Pour Marx, le capitalisme, qu'il soit industriel ou financier ou autre, est spéculatif et exploiteur, il n'y a pas de bons ou mauvais capitalistes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 4:06

D'accord avec Kamo sur le fait que les regimes "democaties" ont tendences a devenir des dictatures d'extreme droite tres vite quand un danger menace le regime. Dans le fond ca ne date pas des grecs ou des romains, d'elire un " tyran " en cas de probleme grave ?

Rien de plus facile. L'elite sort de sa poche quelques vieux generaux a poinge ou un cinglé megaloman qui reglent l'affaire a coup d'enlevement et d'execution, ca c'est vu 100 fois. C'est a se demander si nous avons vraiment le choix lors des elections. Il est probable que nous aurions de tres bonne surprise si demain en France, il nous prennez la fantaisie d'elire ... Arlette Laguiller par exemple. Ma main au feu que ca ne serait pas drole longtemps, et pas a cause de cette pauvre Arlette.

Je me demandes quand meme si le communisme n'a pas tendance a etre plus totalitaire par nature qu'une dictature d'extreme droite, a cause de la concentration du pouvoir. De plus, les dictatures d'extreme droites reviennent naturellement a la " democratie " une fois les opposants exterminés, l'ordre assuré. Un regime commmuniste a t il un equivalant light concernant les droits de l'homme ( Pour ce qui est de la democratie representative, c'est belle et bien une escrocerie, mais je crois quand meme qu'on respecte les droits des citoyens en Occident, pas toujours mais quand meme ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 12:06

Hitler, c'est surtout de l'ésotérisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Communisme   Sam 21 Oct 2006 - 13:24

Je remarque que nul n'a relevé un fait pourtant essentiel : le caractère sanglant des régimes communistes ne s'explique pas par la terreur politique stricto sensu. Les arrestations et exécutions ad hominem, intuitu personnae, ne constituent, dans les régimes communistes, qu'une part très faible des victimes du terrorisme d'Etat. En pratique, l'URSS ou la Chine Populaire ont tué un peu plus d'opposants que les dictatures d'extrême droite (hors nazisme), mais l'écart n'est pas si énorme que cela...

La particularité des régimes communistes, c'est la destruction de la paysannerie et, parfois, de groupes sociaux ou ethniques complets (sur le modèle nazi). Dans le bilan effroyable de l'URSS ou de la Chine communiste, 70 % des victimes sont des paysans, morts très souvent à la suite de famine suscitées et non secourues. 20 % environ sont des individus tués pour leur appartenance de classe, ethnique ou religieuse.

En cela, il y a un rapprochement possible entre communisme et nazisme, qui n'existe pas (ou peu) entre fascisme (hors nazisme) et communisme. Le fait est que Franco et Mussolini n'ont jamais planifié en temps de paix la destruction de groupes sociaux, ethniques ou religieux de manière systématique. Hitler l'a fait avec les juifs, Staline avec les paysans ukrainiens. Je trouve que ce constat devrait faire réfléchir sur la nature des régimes nazi et communiste, sur ce qui les rapproche : la volonté de refaire l'Homme pour qu'il corresponde à un idéal.
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 19:39

Ce qui me dose quand on approche du cœur du réacteur de ce type de sujet c'est qu'on finit toujours par s'envoyer des cadavres à laggle.

D'une part parce que quand on compare toujours les morts du nazisme à ceux du communisme, on oublie un peu vite ceux du simple capitalisme (la main invisible qui tue. Rimbaud in Les Assis) auxquels on pourrait adjoindre ceux du fascisme et du nazisme puisqu'ils en sont une dérive. Ce qu'a d'ailleurs admit Michel Drac.

Ensuite, ce qui serait vraiment comparable c’est le nombre de morts occasionné par le nouveau régime par rapport à ceux qu’aurait occasionné le régime renversé. Et là, bonjour les inconnues… On peut toujours faire dans l’uchronie mais ça reste de la littérature…

Donc on en revient aux principes de départ SVP… Et ceux de Marx ne sont pas précisément ceux d’Hitler qui avait au moins le mérite d’être clair sinon dans ses analyses, du moins dans ses objectifs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deubeule
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 105
Localisation : Noudin-les-Noillaux
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 21 Oct 2006 - 22:10

MAGGLE a écrit:
uchronie

Merci, tu m'as appris un mot. Pour nos collègues feignasses (dont je fais partie) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Uchronie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdelgeorge
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Thaïlande
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Mer 25 Oct 2006 - 19:22

Bien vu Maggle !!
Pour ce qui est de la démocratie, il est évidemment clair qu'on en respecte actuellement pas tous les prescepts.Il serait peut-être mieux de mettre en place une espèce d'échelle (comme celle de Rischter pour les tremblements de terre) tenant compte de différents critères inspirés d'une vraie démocratie (ou de la définition qu'on en fait).
Sinon , pour moi (et ça n'engage que moi), d'aprés tout ce que je viens de lire, "facho" est tout simplement le mot préféré des mecs "fachés"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Qui se reconnait comme fasciste ?   Sam 27 Oct 2007 - 0:36

Y en a-t'il sur ce forum qui se reconnaissent comme fasciste ?

Et on évite les faux débats du style : le fascisme, c'est le néo-libéralisme américano-sioniste soutenu par les Torquemadas gays...
Je parle de fasciste au sens de celui qui se reconnait, en gros, dans l'oeuvre théorique et pratique du Fascisme. On prendra l'Italie comme point de repère, mais on peut élargir...

Voyons qui a des burnes...
Revenir en haut Aller en bas
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 0:59

Je ne connais pas bien le régime fasciste de Mussolini donc difficile de porter une appréciation dessus (même si ça semble être un régime petit-bourgeois) mais je ne me réclame pas du fascisme (le terme fasciste a tellement été dénaturé que c'est pas utile).

Par contre, faire équipe avec des gens se réclamant du fascisme, du royalisme, du bolchevisme, du gaullisme, du pétainisme.......tous enfin réunis pour combattre le fascisme moderne de la société de consommation, c'est pas un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dickbill
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 1:05

ajax a écrit:
Bebert a écrit:
ajax a écrit:
attends que JOHN et bibi se connectent Wink

On peut être antisémite sans être fasciste, non ? Et inversement...Bibi et JOHN sont, c'est évident, antisémistes... mais fascistes ?


admets quand même que c'est pas loin quand même

c'est celui qui dit qui l'est. bandes de fachos va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 33
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 2:07

Alain Chabat a dit: «Je me sens très juif au milieu de nazis et très nazi au milieu de sionistes».

On retitre juif, nazi et sioniste de la maxime/du contexte pour se concentrer sur çà:

Peut-on être un fasciste de circonstance lorsque les conditions historiques le demandent pour le bien de la nation? Puis de redevenir démocrate lorsque la tâche est effectuée?

Un des grands mérites d'un Etat fasciste, c'est que tout le monde sait que l'on est dans un Etat fasciste. C'est très visible et revendiqué en tant que tel. Ca devient un challenge d'être un véritable écrivain/journaliste dans ces conditions là.

On ne peut pas en dire de même des démocraties libérales modernes.


Dernière édition par le Sam 27 Oct 2007 - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 2:11

Et donc, en ce moment, que te "demandent les conditions historiques" ?
Revenir en haut Aller en bas
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 2:24

Jay a écrit:
Alain Chabat a dit: «Je me sens très juif au milieu de nazis et très nazi au milieu de sionistes».

Alain Chabat a dit ca? Ca me surprend tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 2:25

Le fascisme c'est le liberalisme. Dites vous bien que dans n'importe quel pays " democratique " si demain y'a trop d'opposant au systeme, un general mal embouché prendra le pouvoir en 2 2 le temps de faire le menage. En France comme ailleurs, j'en suis intimement persuadé. C'est la que le liberalisme montre son vrai visage. Puis une fois le calme revenu, hop on reviens a la " democratie " doucement.

Apres y'a des gens qui defendent les bilans ... J'ai vraiment du mal a croire que des gens cul et chemise avec la bourgeoisie puissent ameliorer les choses quelques part. Et meme si ils amelioraient les choses, est ce que ca n'etait pas pour " acheter " le calme en ouvrant un peu les robinets ? Est ce qu'il y a eu des gens sinceres ? En Allemagne ? En Italie ? J'en sais rien ...

Nan je suis pas fasciste ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 2:41

Citation :
Peut-on être un fasciste de circonstance lorsque les conditions historiques le demandent pour le bien de la nation?

Bonne question.

Et la c'est une question de point de vue. Est ce que les mecs qui ont zigouillé les partis sovietiques de leurs pays, alors que surement le peuple aurait fini par basculer "democratiquement", ont bien fait ? Avec le recul peut etre non ? Seulement ils ont agi par pur interet de classe, et meme au depart sans savoir que le communisme tournerai plutot mal en regle general pour les peuples ...

Apres si la question est juste de savoir si il fallait respecter les droits civiques des gens, je crois que tous le monde sait ici qu'on n'est pas au pays des bisounourses, et que ces conneries n'existent nul part reelement des qu'on touche a la vrai politique.

PS : Pourquoi Bebert ?! Moi je suis sur que je peux etre d'accord sur un tas de truc avec un mec qui a une guillotine en avatar, si tu vois ce que je veux dire. Hé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 11:24

Social-royaliste.

Ou 'nationiste' éventuellement, par esprit de rassemblement.

J'estime qu'il faut une part de 'populisme', une part seulement, parce que dans nos diversités précieuses (individuelles->régionales) la nécessité d'une résultante commune est je crois évidente pour tous à présent, et au niveau national. Chabal en mieux, en politique avec du pouvoir.
J'appelle le bon côté de ça : "populisme" qui sait pointer l'identité belle mais encore réelle, l'unanimité joyeuse mais sans trop se forcer. Je pense qu'un pouvoir politique doit savoir faire ça, malgré les quolibets des pseudo intellos, qui ne montrent que leurs bêtises. Et le mauvais côté, j'appelle ça "démagogie." (l'inverse en somme de ce qui précède, on crachera sur tout ça une autre fois.)
Même avec un populisme très bien compris et très bien fait, en partie je répète (le froid calcul en toute sélection raffinée des salons est souhaitable aussi), il n'y a pas forcément "fascisme". Il y a connexion populaire, dans les deux sens, avec une 'chose commune' bien brandie et instantanément adhérée dans 'le peuple' : mais pas forcément des brigades qui viennent vous l'enfoncer à coups de marteau dans la tête, jusqu'à votre chambre à coucher, ni forcément de parti unique, ni forcément de 'monarchie'. (autocratie quoi, pouvoir d'un seul. Le meilleur exemple avant même Bonaparte c'est Mussolini. Non seulement c'est 'un poil injuste', mais c'est rapidement un goulet d'étranglement dans les affaires politiques, après un éphémère effet de coup d'accélérateur. (le Duce est occupé, le Duce décide de la taille des enseignes dans les rues commerçantes de Rippolino-les-trois-ruissoglis... le Duce est fatigué etc.))
Bref imposer une identité d'état forte et populaire ne veut pas dire flipper devant la diversité. Ceux qui veulent une autre identité d'état n'en ont pas les moyens, jusqu'aux prochaines élections, c'est tout.
(Tout ceci dans le Tiers-Etat rebaptisé "Démocratie", pour vous dire le meilleur...)

Quand au libéralisme il pêche quand il prétend se hisser en pouvoir politique et machine à bonheur : il est un phénomène quasi naturel (propriété privée et liberté du commerce, respect du contrat écrit librement signé) et doit être respecté comme tel, mais il arrive des fois que le parfum de la fraîche prairie des matins bretons du terroir en émois ne s'intéresse pas à ma famille de prolos désargentés et pas solvables. Pire, certaines valeurs ne procèdent pas de la liberté ni de la propriété, des valeurs qui sont essentielles, et d'autres qui sont superflues comme un sourire ou une fierté patriotique, ou une grâce chrétienne, une Indulgence achetée à la sueur de nos fronts pour notre canton merci l'abbé et vive Dieu etc. Le libéralisme doit donc être chapeauté. Et j'en suis sûr, il n'est pas nécessaire d'être fasciste pour admettre ça, ni pour le réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 11:52

Ajax:

Citation :




Bebert a écrit:

</SPAN>



ajax a écrit:

attends que JOHN et bibi se connectent Wink

On peut être antisémite sans être fasciste, non ? Et inversement...Bibi et JOHN sont, c'est évident, antisémistes... mais fascistes ?


admets quand même que c'est pas loin quand même

Au départ, Ajax, le fascisme n'était pas du tout antisémite, il y avait de nombreux juifs au conseil fasciste, des généraux juifs fascistes, dont l'un s'est suicidé quand furent édictées les lois raciales, sous l'influence et la pression des nazis.
Il y a eu un fascisme des origines qui était intellectuellement intéressant: celui d'Arturo Reghini, de Giorgio et d'Evola (sutout des deux premiers, à mon avis): il s'agissait de restaurer l'ancienne Rome.

Après, il y a eu assez rapidement des compromis, sans parler des conséquences de l'influence des nazis.

Mais sans l'arrivée des nazis au pouvoir, il est difficile de penser que le fascisme aurait pu devenir antisémite.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 32
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 12:13

Je ne suis pas fasciste, ni dans le sens mussolinien ni dans le sens berlusconien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 43
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Sam 27 Oct 2007 - 21:12

Bebert a écrit:
Y en a-t'il sur ce forum qui se reconnaissent comme fasciste ?
Au choix :
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Jay a écrit:
Un des grands mérites d'un Etat fasciste, c'est que tout le monde sait que l'on est dans un Etat fasciste. C'est très visible et revendiqué en tant que tel. (...)

On ne peut pas en dire de même des démocraties libérales modernes.
Super Bien vu… c’était précisément l’objet de ma réponse à quelqu’un qui me demandait ce que je pensais du Nazisme ou du Fascisme ? Alors qu'il y a déjà quelques différences plus ou moins grandes entre les deux... **

** Pour plus de détails (re)voir aussi ce célèbre post : SUR LE (VRAI) FASCISME (ITALIEN)

Et aussi cet excellent article Le Grand Défi fasciste

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 43
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   Dim 10 Fév 2008 - 15:21

En rapport avec ce fil j’ai trouvé cet article de Henri de Fersan (sur http://henridefersan.blogspot.com/2006_11_05_archive.html ) :

Voilà pourquoi je suis fasciste (Une des Lettres Fersanes n°68 - novembre 2006)
Citation :
On me demande souvent pourquoi je suis fasciste bien que cela soit baroque et fatigant. J’avais donné quelques-unes de mes indignations dans Le Libre Arverne n°203, propos qui m’ont surtout montré l’aveuglement malhonnête des gens de gauche. Ce qui tient du pléonasme. Voici quelques cas de l’actualité récente.

Je suis fasciste parce que nous vivons dans un régime qui permet à des voyous étrangers de chasser de chez elles les petites mamies françaises. (Thérèse, 77 ans, a été chassée de son pavillon de Saint-Maurice par des immigrants clandestins bénéficiant de judicieux conseils des crapules anarchistes de la CNT et la police ne peut (ou ne veut) les chasser.)

Je suis fasciste parce que nous vivons dans un régime où un tissu de lois débiles permettent à une vieille baderne très civique de la bourgeoise Marcq-en-Baroeul de pourrir la vie de Diane, une gamine de 8 ans lourdement handicapée dont les parents avaient agrandi la chambre en bénéficiant d’une loi votée mais non décrétée. Le voisin, citoyen républicain modèle, les a dénoncés. Ils durent donc priver leur gamine d’une chambre sûre sous peine de 1000 € d’astreinte. « Vous avez voulu la garder, votre handicapée, ne pas avorter, alors assumez » déclara la catin à bonnet phrygien.

Je suis fasciste parce que nous vivons dans un régime où une caissière de supermarché, Elisabeth Dupart, est licenciée du Champion de la Bolière (Loiret) pour avoir secouru de vrais miséreux.

Je suis fasciste parce que nous vivons dans un régime où un homme de 57 ans, René, est emprisonné pour avoir défendu sa vie et celle de sa famille agressée chez elle à Nogent-sur-Marne par un délinquant multirécidiviste, Pascal Hilaire. Le tort de René est d’avoir tiré pour empêcher une prise d’otage et tué un voyou qui a la bonne couleur de peau et qui était une petite frappe des cités. Ordre est venu de Sarkö de le jeter en pâture aux sauvageons pour les calmer. Normalement, il a des chances sérieuses d’être acquitté par un jury populaire, mais d’ici là, il est enfermé au milieu des amis de son agresseur…

Je suis fasciste parce que je vis dans un régime où l’arsenal législatif est plus tourné contre les honnêtes gens que contre les voyous, en capuche ou en col blanc. Parfois, il y a un temps pour le règlement et un temps pour mettre les choses au point. Et même aux poings.

Le fascisme, c’est un régime où la barre de fer du fort est mise au service du faible. La démocratie, comme l’admettait cette vieille canaille de Clemenceau, est celui où les puces peuvent manger les lions.

Sur RTL, Nicolas Sarközy a dit à un homme se plaignant d’avoir été cambriolé deux fois avec menaces sur sa femme et ses enfants de ne pas essayer de les défendre : « Si vous êtes agressé par un malfaiteur armé, de toute manière, il s’en servira mieux que vous [des armes] » Pour lui, « la réponse est dans l’efficacité des services de police, de la gendarmerie, elle est dans l’efficacité de la réponse judiciaire, elle n’est pas dans la détention d’armes à domicile ». Compter sur la police démocratique, incompétente, ethniciée, tout juste bonne à donner des PV et à traquer des proies faciles (automobilistes, dissidents) mais incapables de rétablir l’ordre en banlieue, en partie par la faute, il est vrai, de juges idéologues pratiquant une clémence systématique envers les allogènes ??? Sarközy, qui n’a jamais essayé de désarmer les milices de ses frères Juifs, considère que la vie d’une famille goy ne mérite pas d’être défendue. Si Fofana avait tué un goy, il se prélasserait encore en Côte d’Ivoire.

Aussi, pour lutter contre cette société tératogène, chantons ce petit pastiche : « le fascisme c’est grandissime, l’ordre nouveau c’est très beau, nous le disons sans complexe, nous sommes adeptes du Grand Rex. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Facho vilain pabô   

Revenir en haut Aller en bas
 
Facho vilain pabô
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Starship Troopers : Film facho ?
» Dominique est il un vilain garçon?
» "Le vilain petit canard" comme récit d'apprentissage pour des 6e?
» êtes vous un facho ?
» d'ou viennent les noms de famille ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Sound and fury-
Sauter vers: