LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PASSI étudié à l'Ecole

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 14:01

gin_kas_63 a écrit:
milla a écrit:
MAGGLE a écrit:
Je constate quand même que ça dérange surtout quand il s'agit d'un texte sur les Noirs (Pierre Perret) ou des textes d'un Noir (Passi).

Yope Exactement.
Remplacez Passi par Diam's et vous constaterez que ca n'a rien à voir avec sa couleur, mais avec la qualité de ses textes, et la tendance qu'a l'école de s'abaisser au niveau des élèves alors qu'elle doit faire l'inverse.

Sauf que Diam's fait quand même l'apologie de l'antiracisme (certes de la manière la plus niaise qui soit)...
Pierre Peret non plus n'est pas noir. Ce n'était pas le sens de mon propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 14:54

Citation :
si on veut concrètement relever le niveau, il faut épurer

Et/ou créer un homme nouveau.
"Un homme civilisé, un homme idéaliste, un homme utopique, un homme naïf, dépourvu de sens pratique, d’égoïsme, de calcul. " Alexandre Zinoviev
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 15:22

Ca ne m'étonne meme plus ces conneries. Les profs ajd feraient n'importe quoi pour capter l'attention des éleves. Et pourquoi donc? Parce que s'ils se foutent du cours, il n'y a plus de recours autoritaire. Les proviseurs, conseillers d'éducations jouent au ping pong avec les profs et se renvoient les fouteurs de merde sans jamais avoir recours a de vraies sanctions (dont la plus efficace serait sans doute de renvoyer l'éleve perturbateur dans les pattes de ses parents, ca leur rappellerait leurs responsabilités d'un coup). De plus les effectifs et le budget interdisent les redoublements dans le cas des éleves pas forcément perturbateurs mais clairement a la ramasse (trop cher, ca entrainerait une augmentation du nombre de classes) et le meilleur moyen que le monde libéral a trouvé pour gérer la situation c'est d'attendre et de faire passer n'importe qui, on se refile la patate chaude comme on dit ici, entrainant la chute du niveau de l'école, et de la qualité des cours.

Tout ca parce que quand tu mets une claque a un connard qui manque de respect au reste de la salle, il y a un SOS racisme pour ce pauvre enfant battu. Je verse une larme pour les enfants battus par leurs méchants instits/professeurs, commeuh c'est tristeuh.

Sans support autoritaire pour remédier au bordel, il convient donc d'éviter le bordel dans la salle de cours par tous les moyens, en faisant étudier des conneries comme Passi ou Bob L'Eponge qui en dépit de leur valeur éducative auront au moins l'avantage de capter l'attention des gamins.

Cette réflexion m'a rappellé que la personne que je respectais le plus dans ma famille était mon grand pere maternel, et je viens de réaliser pourquoi: c'était le seul a qui il restait des couilles, ancien instit et directeur d'école, facon old school ou les éleves qui foutaient la merde étaient sortis dehors a coups de pied au cul. C'était certes un peu rustre, mais foutrement efficace!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 15:28

Kamo a écrit:
Citation :
si on veut concrètement relever le niveau, il faut épurer

Et/ou créer un homme nouveau.
"Un homme civilisé, un homme idéaliste, un homme utopique, un homme naïf, dépourvu de sens pratique, d’égoïsme, de calcul. " Alexandre Zinoviev

ah oui, un "homme nouveau " ... Violons l'expression favorite de tous les régimes génocidaires et totalitaires
Revenir en haut Aller en bas
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 15:37

Sans vouloir trop jouer la provoc', en 3eme, pour nous expliquer la defaite de l'armée Française, le prof nous a passé "Mais ou est passé la 7 eme compagnie?"
Ben franchement y'avait tout la dedans, le matos ridicule (les scénes avec le telephone) la "petocherie" des militaires (Pierre Mondy en est un symbole), des régles militaires débiles (le coup de l'abandon de materiel passible de la cour martiale, meme quand ce materiel est lourd, encombrant et inutilisable)
Bref, ça valait mieux que de faire chier 30 éleves avec Marc Bloch ou un temoignage d'un veterand gateux et incontinant qui au mieux nous auraient endormis, au pire nous auraient fait marrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 18:48

Citation :
Et il est en partie là le problème ... c'est que maintenant, il faut que l'Ecole ait la vertu de nous divertir et de nous amuser ... dès qu'elle enseigne quelque chose de moral et sain, on la raille et on la traite de réac ...

Je prends le probléme à l'envers...
Est ce que l'école n'est pas confronté à un adversaire autrement plus fort et plus doté qu'elle?
La TV!
Le combat semble inégale, perdue d'avance, surtout si l'école reste sur un format qui a peut etre fait ses preuves, mais qui doit modifier sa stratégie si elle ne veut pas perdre définitivement la face.
Ca me rapelle "l'entretien avec le professeur Y" quand Céline parle du combat de la littérature si elle ne veut pas sombrer face au cinéma naissant, que la litterature doit insufler du lyrisme etc...
L'école c'est pareil, elle se doit d'interresser ses éleves.
Est ce que c'est en lisant 11 pieces de Moliéres de la 6é à la 3é qu'on peut interesser des éleves de 12/16 ans, par ailleurs gavés de Tv? Non.

Ce que je reproches à l'ecole c'est qu'elle nie complétement le 20é siecle litteraire, néglige les sous genre (polar, Fantastique etc...) alors qu'il y'a des chefs d'oeuvres, à meme d'interesser des éleves de cet age là.
Parce que si, comme Finkie, on souhaite faire lire "Balzac en 5é" (faut il etre malade pour penser ça?!?!) on va droit dans le mur, on interessera 2/3 gosses dans l'école mais on laissera de coté tous les autres qui seront dégouté de rouvrir un livre.
Je ne parle pas de Passi, Despentes, Nothomb ou je ne sais quel modernistes de panurge, mais y'a un paquet de choses a revoir, je peux faire une liste d'auteurs jamais lu à l'école, jusqu'en 3é, et c'est grave.

Citation :
J'pense que si on réintroduisait l'enseignement du respect et de l'ethique à l'Ecole, on négligerait moins le savoir et l'histoire des ancêtres ... l'admiration force automatiquement le respect ...

Ne pas nier qu'une "conscience" se forme parfois à partir d'émotion, de lyrisme non-académique, et que c'est ça qui donne souvent la passion d'une discipline
__ Par exemple mon """""""tiers mondisme"""""" (si on veut) vient plus de la fabuleuse épopée des Camerounais en 90 (Oman Biyick qui terrasse les Argentins de Maradonna, Roger Milla qui humilie Higuitta et une élimination en 1/4 digne des plus grands loosers magnifiques de Séville 82...) que des lectures de Vergés (meme si je m'y suis mis aprés)__

Donc j'aimerais que l'ecole admette un peu plus la culture populaire du 20é (qui n'a rien de d'humiliante) et arréte de gaver des gamins de Moliére, des gamins qui 5ans plus tard ne seront pas faire la diférence entre "le médecin malgré lui" et "le malade imaginaire"...
Je refuse de choisir entre l'academisme et le modernisme, entre Finkie et Picouly, y'aurait un juste milieu à trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 19:04

Je crois que Paul Léautaud est un des écrivains qui ont le mieux écrit la langue française classique au XXème siècle. Il n'avait pas son bac. Seulement il pouvait écrire qu'à l'âge de trois ans il était un ancien de la Comédie Française, parce que son père y était souffleur.
Maintenant, on créerait une vraie chaine culturelle française pas emmerdante: programmes, pièces de théâtre classiques, entre autre, et émissions littéraires, historiques, etc. Et avec un critère de sélection des journalistes et présentateurs: la connaissance du français, un français impeccable, je pense que la télévision serait une aide pour les profs: ils pourraient dire à leurs élèves: regardez la chaine "17", par exemple, et on en parle en classe demain.
J'ai toujours été passionné par l'histoire, mais enfant, c'était uniquement l'histoire que je pouvais me représenter, donc celle que j'avais pu "vivre" par des films. La Seconde Guerre Mondiale, donc, parce qu'il y avait plein de films. Mais la Révolution française, mon intérêt a commencé avec La Nuit de Varenne, la Révolution de 1917 quand j'ai vu Reds, etc.
Donc la langue, la littérature, l'histoire, mais aussi la musique: les musiques que j'aime, je les ai le plus souvent découvertes par des films.

Ce ne serait pas difficile d'inverser bien des tendances avec une seule chaine.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 19:34

milla a écrit:
Sans vouloir trop jouer la provoc', en 3eme, pour nous expliquer la defaite de l'armée Française, le prof nous a passé "Mais ou est passé la 7 eme compagnie?"
Ben franchement y'avait tout la dedans, le matos ridicule (les scénes avec le telephone) la "petocherie" des militaires (Pierre Mondy en est un symbole), des régles militaires débiles (le coup de l'abandon de materiel passible de la cour martiale, meme quand ce materiel est lourd, encombrant et inutilisable)
Bref, ça valait mieux que de faire chier 30 éleves avec Marc Bloch ou un temoignage d'un veterand gateux et incontinant qui au mieux nous auraient endormis, au pire nous auraient fait marrer...

Ils vous ont passé "la 7ème compagnie" au collège ? Tassin, Chaudard, pitivier ...
C'est du délire.
Après je suis pas persuadé qu'il s'agisse du bon film pour expliquer cette période de l'histoire.
Non, c'est vrai l'éducation c'est important.
Je pense qu'il aurait été plus pédagoqique de vous montrer "la grande Vadrouille"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 20:48

Subversivio a écrit:
moi aussi j'ai chanté du François Feldman, du Johnny Hallyday, du Melody et j'en passe mais je ne demandais rien et je fermais ma gueule ... quand on passait devant tout le monde, on se marrait bien et que cela soit François Feldman ou Benny B (la merde de l'epoque), on s'en tapait le coquillard ... la musique était un élément complètement accessoire, limite inutile ... d'ailleurs, on ne savait pas ce qu'il se passait sur Terre et mis à part le nom du Président de la République (Mit'rand), pffffff ... c'etait le néant ...
cheers cheers Cross afro
Ah Feldman, je l'avais presque oublié celui là...

"Faut pas pleurer,t'es le plus fort, il faut serrer les poingts trés fort, elle est partie, pour tes 10 ans, et puis tu te dis, elle reviens quand..."
Petit Franck, fin des années 80...

Amen Violons DOC

Je me souviens on avait un Franck dans notre classe, il etait tout petit (il ressemblait à Arnold de Arnold et Willi, d'ailleurs je crois qu'il avait la meme maladie que lui) et on lui chantait ça.
Ca l'enervait, un jour il s'en est pris à un autre, lui a explosé la gueule et les couilles, tellement il etait bléssé l'autre, il se tenait les couilles, les profs lui avaient baissé le pantalon pour voir, elles etaient bleues!!!! :barb: Cowboy Cavalier
On les a jamais revu en classe, ni l'un ni l'autre.. Mexicain santa Coeur
Tous ça pour dire que Feldman c'est encore pire qu'un rapeur comme Passi dans l'apologie de la violence pig santa Cross Arrow Nope lol! Yope Yeah Bide

(oui, je sais choisir mes smileys...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 21:25

Je suis persuadé qu'Emmanuel Todd a tout à fait raison : Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans. C'est même une évidence.

Autre point : Je ne vois pas ce qu'il y a de scandaleux à ce que les profs d'Allemands utilisent Tokio Hotel. La vérité, c'est que des classes d'allemand sont supprimées d'années en années. Pour les profs, c'est une aubaine de trouver cette porte d'entrée pour intéresser des gamins à cette langue. J'imagine qu'il est assez difficile de faire lire Goethe dans le texte à des gamines de 13 ans ! Quand j'étais en 6eme, la prof d'anglais nous faisait étudier "Yesterday" des Beatles plutôt qu'"Hamlet" de Shakespeare !

Pour ce qui est de Passi, je me demande quel gamin de 15 ans aujourd'hui a la moindre idée de qui il s'agit ! Mais bon, j'imagine que 2 ou 3 profs ont fait étudier l'un de ses textes en France, mais de là à en faire le symbole de "la France qui tombe", (vieille rengaine de droite !) faut pas déconner non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 21:33

Citation :
Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans.

Ca dépend ce qu'on entend par instruction.....Si on entend par instruction "culture générale", il est évident que le niveau a beaucoup baissé, il suffit de voir ce que lisaient les gens avant et ce qu'ils lisent aujourd'hui pour s'en persuader (aujourd'hui les meilleures ventes sont pour "Paris Match", "Gala", "Harry Potter" ou Mary Higgins Clark, avant elles étaient pour des journaux et des livres qui apportaient un peu plus de culture).

Le niveau des diplomes a également beaucoup baissé : le bac était beaucoup plus difficile autrefois, idem pour les deug, licences ou maitrises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 21:44

Kamo a écrit:
Citation :
Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans.

Ca dépend ce qu'on entend par instruction.....Si on entend par instruction "culture générale", il est évident que le niveau a beaucoup baissé, il suffit de voir ce que lisaient les gens avant et ce qu'ils lisent aujourd'hui pour s'en persuader (aujourd'hui les meilleures ventes sont pour "Paris Match", "Gala", "Harry Potter" ou Mary Higgins Clark, avant elles étaient pour des journaux et des livres qui apportaient un peu plus de culture).

Le niveau des diplomes a également beaucoup baissé : le bac était beaucoup plus difficile autrefois, idem pour les deug, licences ou maitrises.

Vision fantasmée d'une France d'antant où chacun lisait Voltaire ou récitait du Rimbaud sur une inspiration ! Foutaises, si tu veux mon avis !!

L'époque idéale ou les 3/4 des gamins quittaient l'école à 12 ans pour aller bosser dans les champs, à la mine ou à l'usine, mais étaient tous riches d'une culture immense, j'en dis qu'une chose : Laissez-moi rire !

Ce qui ne veut pas dire que le système éducatif d'aujourd'hui est formidable et infaillible, loin de là ! Y a du boulot de ce côté ! Mais cette idéalisation permanente du passé, franchement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 22:17

pimpam a écrit:
Je suis persuadé qu'Emmanuel Todd a tout à fait raison : Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans. C'est même une évidence.

C'est super tout ca, et c'est vrai qu'il a probablement raison, seulement l'important n'est jamais vraiment ou on se trouve plutot que la direction dans laquelle nous allons.

Aujourd'hui quand tu vois une salle de cours moyenne college/lycee, on va dans la direction du caca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 22:52

Moi j'étais le roi des branleurs au bahut : trafiqueur de bulletins, soukeur de cours à double carnet de liaison, copieur des devoirs des autres sous menaces physiques ou menues rétributions selon les cas, fumeur de joints du matin dès la 4ème, sournois saboteur de cours, expert en dépressions nerveuses de profs etc.

Y avait aussi le premier de la classe : une vraie carricature de premier de la classe. On s'ignorait royalement.

Quelques années plus tard, nous sommes devenu les meilleurs amis du monde et nous avons suivi un temps des parcours professionnels assez similaires. Comme quoi...

Ah si, une différence tout même : Moi, j'ai fini par réussir à sauter notre ancienne prof de Français. Pas lui. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gin_kas_63
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 23:08

pimpam a écrit:
Mais cette idéalisation permanente du passé, franchement...
Je vois difficilement comment les générations passées peuvent être plus incultes, ignorantes et abruties que la génération actuelle. Mes parents lisent, mes grands-parents lisaient, je connais personne dans mon entourage qui lit. Ok je ne peux pas faire de mon cas particulier une généralité, cependant, j'ai vraiment l'impression que, comme le dit el enfoiro, la direction suivie par les jeunes générations est celle de la médiocrité. Après, le Système s'en contentera largement, de tous ces petits incultes qui se posent aucune question. La vraie question est quelle France veut-on pour demain? Un pays rempli d'obèses abrutis par la star Ac pour enrichir une poignée de fricophile? Un pays où on aura tort d'être un homme, blanc et athé, et "réactionnaire" sous prétexte que "c'est pas bien, en plus t'es qu'un facho"?! Perso ca m'excite moyen.
Un des seuls moyens de rectifier le tir, c'est d'utiliser l'école pour former de vrais esprits. Pas des consommateurs serviles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 23:10

Citation :
Vision fantasmée d'une France d'antant où chacun lisait Voltaire ou récitait du Rimbaud sur une inspiration ! Foutaises, si tu veux mon avis !!

Vision fantasmée de ce que j'ai écrit.

En tout cas, ce qui est certain c'est :

-qu'on lisait plus Voltaire ou Rimbaud il y a 50 ou 100 ans ce qui est logique vu qu'il n'y avait pas la télé à l'époque

-que le niveau des diplomes est aujourd'hui plus faible (un bac +4 aujourd'hui équivaut à un niveau bac d'il y a 30 ans)

Le problème c'est que tu confonds niveau d'étude et culture générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 23:16

MAGGLE a écrit:
soukeur de cours à double carnet de liaison, copieur des devoirs des autres sous menaces physiques ou menues rétributions selon les cas, fumeur de joints du matin dès la 4ème, sournois saboteur de cours, expert en dépressions nerveuses de profs etc.

En gros fier d'avoir été un ptit con bien lourdingue?
T'as pas vraiment changé hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Jeu 25 Oct 2007 - 23:16

elenfoiro a écrit:
pimpam a écrit:
Je suis persuadé qu'Emmanuel Todd a tout à fait raison : Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans. C'est même une évidence.

C'est super tout ca, et c'est vrai qu'il a probablement raison, seulement l'important n'est jamais vraiment ou on se trouve plutot que la direction dans laquelle nous allons.

Aujourd'hui quand tu vois une salle de cours moyenne college/lycee, on va dans la direction du caca.

D'accord avec toi à 100%

Même s'il faut préciser que la durée moyenne de la scolarité était plus courte il y a 100 ans qu'aujourd'hui, par exemple. Ainsi, si on comparait le niveau moyen d'un gamin passé par la communale de 6 à 11 ans vers 1920-30, par exemple, avec celui d'un gosse de maintenant : y a pas photo, celuis du siècle précédent est meilleur en Français, en Histoire, en Géographie mais aussi en Mathématiques et même en dessin...
De même, un gosse d'aujourd'hui est plus faible en français qu'un gamin ayant été en primaire 25 ans auparavant. Et pour cause : entre le CP et la 3ème, celui de maintenant a perdu, au regard du nombre d'heures supprimmées, l'équivalent de 2 ans d'enseignement.
Encore faut-il y ajouter les ravages du pédagogisme...
Revenir en haut Aller en bas
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Ven 26 Oct 2007 - 0:01

je voulais ressortir une citation à la JOHN de "l'enseignement des ignorances" et puis non, tout compte fait, achetez le bouquin lisez le (ça prend maximum deux heures) et vous avez la réponse à tout sur cette déliquescence. Quelques pistes quand même :

l'instruction de l'art et de la grande littérature conduit automatiquement à la subversion,
l'enseignement doit être utilitaire et, compte tenu que la demi-vie des technologies est de 10 ans en gros (ce qui signifie qu'en 10 ans une technologie est à moitié obsolète), l'école doit être faite pour produire des cerveaux jetables.

Le reste, c'est du Michéa, c'est excellent et c'est bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   Ven 26 Oct 2007 - 4:58

pimpam a écrit:
Je suis persuadé qu'Emmanuel Todd a tout à fait raison : Le niveau d'instruction moyen de la population française est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 50 ou 100 ans. C'est même une évidence.

La population française saurait mieux coudre aujourd'hui ? serait capable de cuisiner aujourd'hui ? Serait capable de dessiner ('croquer') ? Serait mieux capable de lire et écrire la musique ? Saurait évaluer mentalement (compter) une situation simplement compliquée rapidement ? saurait mieux comment marche une affaire commerciale aujourd'hui ? Saurait mieux construire une émetteur radio ?, Mieux déclamer de beaux vers à des jolis yeux qui passent là ? Mieux choisir ses lectures (savoir pourquoi on préfère tel canard tel auteur ou collection) ? Mieux quoi faire quand la radio crachote ? Plutôt que de rêver à débourser...
On sait mieux mémoriser, aujourd'hui ?
On connait mieux les contraintes et on sait mieux les accepter ?
N'est-ce pas cela aussi, être instruit ?

Coudre, cuisiner, ce sont des savoirs nécessaires à l'homme instruit qui dispensent d'être esclaves des rayons de supermarchés avec leurs produits finis. Ni moi ni ma femme, si j'en avait une, ne sauraient comment on entretien une maison, tout ce que je sais c'est que 'c'est bien quand ça brille', et quand ça ne fume pas. Apprendre par coeur permet de développer la mémoire mais surtout à se forger des outils qui serviront immédiatement et gratuitement. C'est un bonne manière d'obliger à se concentrer, en prendre la bonne habitude.
On dit que l'enseignement actuel a beaucoup mis l'accent sur 'apprendre à apprendre', et que oui ça donne des regards qui ont l'airs en court circuits perpétuels : il faut mettre du grain aussi, à moudre, dans les circuits. Le niveau d'instruction moyen n'a progressé qu'en apparence, le purement cérébral s'est vidé de l'utilité, et puis d'utilisation. Et l'homme n'est pas un cerveau, l'homme est un cerveau branché à deux mains habiles. L'intellectualisation de l'instruction s'est mal faite, atrophie bien des personnalités, et les filières manuelles qui persistent (les infernales 20 %) sont sans espoirs, espoirs non pas "d'en sortir", mais d'espoirs réels, c'est à dire d'y réussir, de s'y élever. On maintient plus de jeunes 'hors de l'eau' en leur faisant gagner une paire d'années en plus à l'école là où ils fonçaient à l'usine autrefois sinon, mais je crois que 'l'instruction' qu'ils y reçoivent leur est intrinsèquement plus hostile. Il ne faut certes pas passer d'un extrême dans l'autre et abandonner toute mission de pure école envers toutes les couches de la population. (l'école , ce n'est pas la formation professionnelle, c'est l'école. On apprend à réfléchir ET on apprend des choses. Bien faite ET bien pleine, plus ou moins.) Mais arrêter de prendre 'niveaux d'instruction' pour valeur réelle comme d'autres prennent 'budget de la recherche' pour valeur de la recherche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PASSI étudié à l'Ecole   

Revenir en haut Aller en bas
 
PASSI étudié à l'Ecole
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 6ème Recopier poème étudié
» EGE, Une nouvelle Grande Ecole, pour un Nouveau Maroc
» EAD Ecole d’Administration et Direction des Affaires
» infos sur la vie de l'ecole de CLERMONT
» Ecole maternelle occupée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA-
Sauter vers: