LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mythes ou réalités....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mythes ou réalités....   Ven 8 Déc 2006 - 21:14

Quand j'entends Alain Soral parler de certains sujets,je me dis ":mais il parle d'ou lui?"
Qu'est ce qu'il connait des banlieues,des jeunes de banlieues?
Il nous parle dans le 5eme volet voxmachin,d'assistanat...qu'est ce qu'il sait du chomage,de vivre avec le rmi,des conditions de vie pitoyables de certaines personnes agées,handicapés.....
On devrait parler de solidarité entre etres humains ayant un destin commun,et on est loin du compte au niveau de la solidarité,heureusement qu'il y a des associations diverses,des bénévoles pour boucher les trous clown ⭐ .
Il a un discours parfois un peu sarkobegaguien clown clown ,les salauds de feignants de pauvre,il faudra que tout le monde (toutes les communautés)ait sa tronche sur la photo. santa
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Ven 8 Déc 2006 - 21:31

-Et oui il faut bien arrondir les angles pour frayer avec le menhir...

- Ce qui est drôle, c'est qu'il fait l'éloge du farniente et de la vie parasitaire (la sienne..) tout au long de ses livres!! Alors l'assistanat..il nous fait rire là Soral!

- Bizarre que les intervieweurs ne remarquent pas ces contradictions (Ont-ils lu ses livres??) ou servent-ils la soupe comme les journalistes que décrie Soral..Je m'interroge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Ven 8 Déc 2006 - 21:43

Il me semble l'avoir entendu dire que le travail était une forme d'aliénation,particulièrement le travail manuel...je n'oserai pas le crier haut et fort,il me semble :joker:
Je l'ai entendu aussi nous parler d'un retour à la terre,idée que je trouve très bonne étant moi-meme un gros cochon pig ,qui permettra à la France de nourrir une partie de la planète:Inde,Chine,etc...,à condition de remettre en cause les accords de l'OMC qui sectorise géographiquement l'agriculture dans le monde.
Les Indiens ont bien pompé dans leur reserve d'eau,et vont bientot se retrouver à sec. :rendeer:
Revenir en haut Aller en bas
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Ven 8 Déc 2006 - 21:46

Il a parlé aussi de la culture française du farniente qui est bien meilleure que le productivisme anglo-saxon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Ven 8 Déc 2006 - 22:01

Je n'en suis pas à citer du Soral dans le texte,je ne suis qu'un détritus Super merci pour la précision.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 0:08

D'une manière générale Soral a eu des positionnements étranges sur le plan social : sa critique du mouvement anti-CPE est exagérée...

Les anti-CPE des bobos fils à papa ?

Plutôt des gaucho malheureux paumés de fac de lettre, qui galèrent pour finir le mois... A force de vouloir s'éloigner d'une certaine gauche infestée par la pensée post-68, il va jusqu'à dénigrer complètement un mouvement social sous pretexte qu'il est logiquement et politiquement récupéré par cette gauche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 1:06

Citoyen a écrit:
D'une manière générale Soral a eu des positionnements étranges sur le plan social : sa critique du mouvement anti-CPE est exagérée...

Les anti-CPE des bobos fils à papa ?

Plutôt des gaucho malheureux paumés de fac de lettre, qui galèrent pour finir le mois... A force de vouloir s'éloigner d'une certaine gauche infestée par la pensée post-68, il va jusqu'à dénigrer complètement un mouvement social sous pretexte qu'il est logiquement et politiquement récupéré par cette gauche...

Qui était à la tête des manifs anti-CPE ? Des syndicats archi-vendus, les réseaux Trostkystes, l'UNEF* -alias l'avant-garde du PS dans les milieux bobos étudiants, et j'en passe. La lutte anti-CPE m'a étrangement fait penser à la lutte pour la taxe Tobin: un mirage de pseudo-lutte pour distraire, détourner l'attention. Le meilleur moyen de lutter dans une société marchande bien installée où les rapports de productions sont complètement bouleversés, ce n'est certainement pas en faisant des grèves. C'est complètement dépassé! Pour lutter de manière efficace et productive, il y a le fameux boycott de la consommation. Là, çà touche directement le Capital. Et puis le CPE, c'était une blague, çà visait principalement les banlieusards qui galéraient déjà. Ceux qui manifestaient seraient entrés probablement sur le marché du travail, après la limite d'âge du contrat. A mourir de rire, quoi...

*Se rappelle de la tête du porte parole de l'UNEF lors d'un débat télévisé, lorsqu'un intervenant lui a demandé s'il avait déjà travaillé...

Je ne pense pas que Soral ait lissé son discours depuis son entrée au FN sur les questions sociales. Si vous avez lu le camarade Marx, il existe des classes sociales qui sont des troublions (sous-prolétaires) et peuvent jouer le jeu du système en place. Les assistés, les idiots utiles, les mecs multi-récidivistes...

Pour info, si Soral fustige à ce point les élites, alors que lui est également un sacrès parasite pour le système en place (il n'a jamais travaillé), c'est principalement car c'est un intellectuel. Ce n'est certainement pas le mec qui bosse 9H par jour et 50H/semaine qui va monter la révolution prochaine. La lecture d'ouvrages, l'apprentissage de la dialectique et l'élaboration de concepts, ce n'est pas un passe temps d'OS à plein temps hein.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 11:46

Citation :
Qui était à la tête des manifs anti-CPE ? Des syndicats archi-vendus, les réseaux Trostkystes, l'UNEF* -alias l'avant-garde du PS dans les milieux bobos étudiants, et j'en passe. La lutte anti-CPE m'a étrangement fait penser à la lutte pour la taxe Tobin: un mirage de pseudo-lutte pour distraire, détourner l'attention. Le meilleur moyen de lutter dans une société marchande bien installée où les rapports de productions sont complètement bouleversés, ce n'est certainement pas en faisant des grèves. C'est complètement dépassé! Pour lutter de manière efficace et productive, il y a le fameux boycott de la consommation. Là, çà touche directement le Capital. Et puis le CPE, c'était une blague, çà visait principalement les banlieusards qui galéraient déjà. Ceux qui manifestaient seraient entrés probablement sur le marché du travail, après la limite d'âge du contrat. A mourir de rire, quoi...

A la tête des manifs nous sommes d'accord, moi je te parle de la masse, de ceux qui se trouvaient dedans... Dans les AG de fac la plupart des leaders n'appartenaient à aucun mouvement, et refusaient la récupération... Après il me semble qu'on pouvait lutter contre le CPE même si l'on était pas concerné, ça s'appelle la solidarité non ?

Je te dis ça mais moi je n'étais à l'époque qu'un simple observateur, pour les mêmes raisons que tu as énoncées sur la grêve d'une manière générale... Je partage tout à fait ton point de vue sur le boycott de la consommation, d'abord effectivement car c'est le seul moyen de toucher directement le Capital, d'autre part car c'est appliquer jusqu'au bout la triste logique d'aujourd'hui : nous ne sommes plus des citoyens mais des consommateurs, et bien agissons en tant que tels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 12:38

Le boycott de la consommation est une fumisterie totale. Tout d'abord parce qu'elle entraine au pire le chomage car les investisseurs n'ivestissent pas a perte. Et ensuite parce qu'on a besoin de la consommation pour vivre tout simplement.

Le boycot de la consommation, encore une methode d'altermondmoncul!

Je ne dit pas pour autant que les greves ne sont pas devenues des methodes inneficaces de lutte. Ce sont des syndicats vendus et le cul crasseux qui sont a l'origine de leurs echecs.
Une greve pour fonctionner dans se faire dans la masse et la durée; et ça les syndicats sont contres et endorment les salariés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 12:39

@citoyen: solidarité tu parles

il est vrai que bon nombre d'étudiant qui venaient aux AG n'étaient affiliés à aucun groupe ou pseudo syndicat étudiant. Cependant quand on voit le simulacre de démocratie (une AG de 100 débiles décréter une fac en grève de 20000 étudiants), quand on voit le simulacre de 'révolte' (se révolter contre une mesurette d'Etat dérisoire) et quand on voit le nombre de gens qui croyaient revivre la résistance de 1940 contre les nouvaux collabo de l'exploitation des ouvriers et du peuple, je dis que ces gens là sont des moutons!
Enfin quand on voit le mépris de ces gens, et leur bêtise, pour ne pas comprendre qu'une majorité des étudiants, non seulement ne tiennent pas à ce que les facs soient bloquées, mais qui en plus n'ont pas forcément de haine farouche pour une mesure étatique ridicule; hé bien ces gens bêtes et méprisants, convaincu de la justesse de leur combat, vous traîtent de fascho, de nazi, de SS, et vas-y que je me branle le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 16:57

Choucroute man >> On est d'accord mais encore une fois ce dont tu parles, à savoir la sacralisation d'une lutte contre quelque chose d'assez dérisoire finalement, était surtout le fruit (en tout cas à ma fac) des militants LCR et UNEF, qui continuaient à haranguer les foules une fois le CPE retiré...

Ca me fait drôle de "défendre" ce mouvement alors que j'avais été très critique à l'époque, comme quoi selon ce que l'on dit change selon la personne à qui l'on parle geek


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:06

Le CPE n'était pas quelque chose de dérisoire sauf pour ceux qui ne connaissent pas le marché du travail ou/et vivent de leur rente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 380
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:09

Chevillette a écrit:
Le CPE n'était pas quelque chose de dérisoire sauf pour ceux qui ne connaissent pas le marché du travail ou/et vivent de leur rente...


Tout est relatif, disons que je trouvais ça "petit" par rapport au pire qui nous attend si Sarkozy est élu par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:27

Chevillette a écrit:
Le CPE n'était pas quelque chose de dérisoire sauf pour ceux qui ne connaissent pas le marché du travail ou/et vivent de leur rente...

Le CPE existe depuis belle lurette sur le marché du travail temporaire. Les piges Interim sont les plus gros fournisseurs de jobs précaires et subalternes auprès des jeunes. Et je parle avec expérience.
Revenir en haut Aller en bas
rastapunk
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire


Masculin
Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:32

ma copine a signé un cpe. cne pardon, scusez hein, lol, on s'y perd.

c'était ça ou la lourde apres deux ans d'apprentissage ( ce qui aurait annulé les efforts qu'elle a entrepris pour travailler, recommencer par un cap alors qu'elle a dejà un deug d'histoire de l'art, cest pas ce qu'elle esperait du monde du travail) .

elle aurait pu refuser parce que c'est vrai que c'est pas génial.
maintenant, quand c'est ça ou rien ( rien pour moi : assistants vie scolaire, rammasse- merdes pour 700€ par mois, sans cmu en plus etc..).

on en est là, à rever d'un travail qui te permet de vivre, meme plus de "faire des projets"..


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:45

Chevillette a écrit:
Le CPE n'était pas quelque chose de dérisoire sauf pour ceux qui ne connaissent pas le marché du travail ou/et vivent de leur rente...

tu connais le marché du travail pour dire ça ? Si oui, comment peux tu oublier l'existence de ce qui s'appelle le CDI Chantier ? Ca se signe à tour de bras, la seule condition : payer sa cotisation aux conventions collectives Syntec (celle que je connais bien, il doit y en avoir d'autres).

Le CPE a été taillé sur mesure pour les entreprises du tertiaire, ces entreprises qui sont nées et se sont développées sur les cendres fumantes de la grande industrie française. Ces entreprises n'ont plus de stock ni de capital concret (usines, machines....). Le seul volant dont disposent leurs dirigeants, c'est la masse salariale. Le CPE ne servait qu'à donner un levier de plus pour la gérer.

Pour moi, c'était un pet de mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 17:50

CDI Chantier: tu parles des contrats SSII, qui sont ni plus ni moins que des contrats intérimaires et de la mise à disposition de personnel illégale??? C'est vrai que les inspecteurs du trvail ont fermé les yeux là-dessus mais rien interdirait de revenir sur tout çà...

Par contre une loi comme le CPE le gravait dans le marbre et avec des facilités de licenciement accrues donc c'est pas anodin (d'autant que les contrats"chantiers" concernent des salaires relativement élevés!), le CPE étant destiné aux "jeunes". C'est vrai qu'on peut se demander pourquoi cet embrasement? comme on se demandera pourquoi ces grêves, pourquoi le vote contestataire..C'est toujours l'histoire de la goutte d'eau qui fait déborder le vase..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 20:07

post inutile et non constructif:

je suis entièrement d'accord avec ajax, un pet de mouche, un mirage dans le désert, un symbole, un truc inutile qui n'aurait rien changé à rien ni dans un sens ni dans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 20:26

Chevillette a écrit:
CDI Chantier: tu parles des contrats SSII, qui sont ni plus ni moins que des contrats intérimaires et de la mise à disposition de personnel illégale??? C'est vrai que les inspecteurs du trvail ont fermé les yeux là-dessus mais rien interdirait de revenir sur tout çà...

Par contre une loi comme le CPE le gravait dans le marbre et avec des facilités de licenciement accrues donc c'est pas anodin (d'autant que les contrats"chantiers" concernent des salaires relativement élevés!), le CPE étant destiné aux "jeunes". C'est vrai qu'on peut se demander pourquoi cet embrasement? comme on se demandera pourquoi ces grêves, pourquoi le vote contestataire..C'est toujours l'histoire de la goutte d'eau qui fait déborder le vase..

Des CDI Chantier tu en trouves partout. C'est vrai que c'est comme de l'interim avec le mot CDI devant. Si le gars est jugé bon, le mot chantier disparaîtra dans l'esprit mais sera sorti en cas de pépin social. Il est gravé dans le marbre des conventions collectives signées par tous les partenaires sociaux. Donc il a sa légitimité. Il est vrai, toutefois, que rien n'empêche de revenir dessus autant que sur le CDD et le CDI, j'en conviens.

Le CPE était une vraie fumisterie, produit d'un âne qui n'a jamais travaillé en entreprise de toute sa vie. Au moment de la loi, j'étais chef d'entreprise et mes associés se frottaient les mains. En trois mots je les ai convaincus que ça ne changerait rien à notre gestion du personnel. En effet, dans notre entreprise (une SSII) nous avions pour habitude d'embaucher en CDD les personnes travaillant sur des contrats avec nos clients de durée déterminée. Si la personne rencontrée lors de l'entretien ou la personne en CDD nous convenait (critères humains psychologiques) on lui passait un CDI avec le sentiment de faire un pari sans risque sur son avenir et sur l'avenir de notre collaboration.

Le CPE n'aurait rien apporté ni enlevé sinon qu'il nous aurait permis de gérer cette situation rarissime où pour des raisons uniquement liées à des erreurs de recrutement, nous étions obligés de licencier une personne en CDD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 20:32

Ca aurait seulement généralisé le "délit de marchandage" toléré dans les secteurs de pointe (informatique, aéronautique, télécom), où les salaires sont quand même élevé; à tous les emplois!!

Comment vis-tu en ayant des convictions comme celles que tu décris dans tes posts et en travaillant dans le domaine où l'exploitation capitalistique joue le plus (Ssii, informatique, prestations), l'essence même de ton activité n'existant pas de maniére réelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 21:10

j'ai tout plaqué car mon implication m'a ruiné physiquement et financièrement, j'ai vécu plusieurs années sans revenus, tout comme mes associés.

Mais on peut quand même être patron de ce genre d'entreprises tout en étant libertaire. Je m'explique.

Je ne cautionne pas ce que nous appelons des marchands de viande dans le métier. Il existe des centaines de ces entreprises qui ne font qu'embaucher du personnel, le mettre à disposition de clients et les oublier. Pour nous différencier d'eux, nous avions mis en oeuvre un certain nombre de choix politiques et stratégiques :
1 - occupation d'un marché dont les directeurs et les ingénieurs séniors avaient une maîtrise technique parfaite. Il était hors de question pour nous de faire du business pour le business comme le font nos adversaires. Nous étions tous de véritables experts nationaux et internationaux dans le domaine que nous occupions. Cela avait deux avantages : celui de protéger notre personnel en cas de clash, et surtout, de servir de référent, presque d'idéal à atteindre pour les jeunes gens que nous recrutions. Je suis un ingénieur, pas un homme d'affaire ni un chef. J'ai plus de respect pour Gustave Eiffel que pour JM Messier. Créer, construire, fabriquer c'est notre métier. Toute ma carrière j'ai refusé de participer aux luttes de pouvoir. Seul le produit fini et la satisfaction de tous m'intéresse.
2 - développement d'un savoir faire maison. L'idée était de faire reconnaître l'entreprise et son personnel pour son talent. En créant un savoir faire, on fait participer le personnel au développement et au rayonnement de la société. Avec la troupe que nous constituions, c'était facile.
3 - recrutement optimisé et suivi humain du personnel. Le recrutement chez nous était complètement aux antipodes de ce qui se pratique. Notre recrutement était effectué par de jeunes gens (des jeunes filles superbes pour être précis). Le but était de décrisper cette interrogatoire gestapoesques auxquels sont soumis les candidats. La plupart du temps, le côté sympa et rock and roll des candidats était préféré à la soit-disante capacité professionnelle ou expérience professionnelle. C'est plus facile d'apprendre aux gens à être compétent que de leur apprendre à être sympa et relax. C'était une arme à double tranchant car d'une part cela assurait une super ambiance dans les équipes et d'autre part nos clients nous félicitaient souvent pour les qualités humaines de nos employés. On gagnait sur tous le plans. Notre personnel faisait ensuite l'objet d'un suivi à la carte pour faciliter son épanouissement personnel.
4 - lutte contre les stéréotypes et expérimentation. On a réussi un coup de maître. Un de mes associés en est l'auteur. Il a embauché une bande de zyva (hommes et femmes) pour faire le travail commercial de prospection client. Lui même était un zyva dans sa jeunesse, et pas de l'espèce la plus calme. Entre temps, il a décroché un doctorat es sciences.... Ces gamins un peu agités, il leur a appris à s'aimer, à bien se fringuer, à s'exprimer de façon claire en public tout en veillant à ne pas leur faire perdre leur férocité et leur appat au gain. Résultat, les meilleurs faisaient jusqu'à 1M€ de chiffre d'affaire à eux seuls ! J'ai eu l'occasion de faire un rendez vous clientèle avec un d'entre eux (le meilleur) et j'ai été impressionné de voir combien un centralien, chef de département dans une grande entreprise ne fait pas le poids face à un zyva dont on aurait canalisé la violence. Ils ont le sens inné de la répartie qui claque ! C'est pour ça que je suis très hostile à la diabolisation de ces populations et à la starification du centralien de base.
5 - Politique salariale équilibrée. Pour pouvoir gérer l'égo des ingénieurs diplômés et des docteurs et, en même temps, motiver nos zyva, nous avons expliqué à tous non pas combien mais comment ils seraient payés. L'idée fondamentale était de rattacher le salaire au travail réalisé. Comme nous ne produisions rien (on était trop petit) on avait créé une échelle sur la base de la satisfaction interne. Plus les gens se sentaient bien dans la société plus on était content de notre succès. En cas de perte de confiance, on réinjectait de la folie pour que tout le monde soit satisfait.


J'ai craqué personnellement car le monde n'est pas aussi rose. Nos clients, souvent des cadres d'entreprise, sont de médiocres esprits vides de toute humanité. Il en est malheureusement de même de notre personnel. Au fur et à mesure que nous grossissions, certains jeunes cons nourris au libéralisme sauvage ou au socialisme bon-ton, se sont mis à gangréner notre entreprise avec des luttes pourries, des luttes de pouvoir, car seul le pouvoir intéresse le cadre diplômé. Peu importe l'argent, du moment qu'il ait du pouvoir. Hostile à ce concept, j'ai passé mon temps à déjouer les pièges et éviter les baffes à droite et à gauche et, un matin, épuisé physiquement et moralement j'ai tout plaqué. Je n'arrive pas à re-rentrer dans le monde de l'entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevillette
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 21:21

Mais est-ce que le principe de ce que j'appelle"délit de marchandage" ne méne pas forcément à ces luttes internes. A partir du moemtn où l'on ne produit rien, ou on essaie de vendre des gens..n'aboutit-on pas justement à la jungle même avec la meilleure volonté du monde! Tu l'as trés bien décrit mais selon toi, qu'est ce qui a fait péricliter le truc: les gens, l'activité, le système?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   Sam 9 Déc 2006 - 22:55

Chevillette a écrit:
Mais est-ce que le principe de ce que j'appelle"délit de marchandage" ne méne pas forcément à ces luttes internes. A partir du moemtn où l'on ne produit rien, ou on essaie de vendre des gens..n'aboutit-on pas justement à la jungle même avec la meilleure volonté du monde! Tu l'as trés bien décrit mais selon toi, qu'est ce qui a fait péricliter le truc: les gens, l'activité, le système?
Ce qui a généré le système c'est, au départ, l'augmentation des frais généraux dans les grands groupes. La sous traitance ne correspond pas toujours à une filialisation de savoir-faire. Elle répond surtout au problème de l'augmentation des frais généraux. Il revient moins cher de sous-traiter que de faire en interne, surtout lorsqu'il s'agit de domaines de compétences qui ne sont pas cruciaux.

Il faut savoir, et ça c'est fabuleux, que les grands groupes ne répercutent pas les frais généraux sur le personnel des SSII qui travaillent chez elles. Comme elles sont de plus en plus organisées comme des centres de profit, ceux qui auront le plus de personnel sous-traitant seront toujours les plus rentables et ce n'est pas toujours contrôlé au niveau des directions d'achat. Cela a un impact très significatif car, puisque l'heure du technicien maison coûte toujours bien plus cher (80 % au minimum) que l'heure d'un sous-traitant, les gestionnaires n'embauchent plus pour conserver leur compétitivité.

Ce qui fait péricliter le truc tient en un seul mot : disparition de l'investissement d'état. Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, quoi qu'on pense, les plus gros consommateurs de ces entreprises de sous-traitance sont les entreprises qui ont de gros contrat d'état (exemples EADS, Areva...) ou de gros contrats stimulés par l'investissement et l'augmentation du pouvoir d'achat (Renault...). J'ai concourru sur des tas de marchés en tant que société ou comme indépendant conseiller de grands groupes industriels. L'application de la règle du moins disant, imposée par idéologie politique mais aussi parce que l'état n'a plus les moyens d'investir, conduit les entreprises concourrantes à tirer leurs prix vers le bas. Pour donner un exemple que je connais bien. L'ingénieur grande école débutant coûte globalement 40 € de l'heure à une société de services. Pour assurer la pérénité de sa société, on est obligé de le vendre environ 48-50 €. Certains grands groupes d'Etat, n'achètent pas à plus de 45 € de l'heure. Quand une entreprise travaille pour de tels groupes, il ne lui est pas possible de produire une plus-value qui lui permettrait d'encaisser d'éventuels problèmes économiques. Les sociétés de service, de plus en plus, soient travaillent à flux monétaire tendu, soit font des économies (donc du chômage et de la frustration) sur des postes de gestion tels que les secrétaires ou les comptables.

Pour faire appliquer ce principe, les groupes industriels se sont munis de services achats à la voracité comparable à ce qu'on peut trouver dans la grande distribution. J'ai même croisé chez EdF un ancien de chez Auchan. Ces acheteurs, certainement payés au résultat, rajoutent un cran dans la voracité.

Le service n'a pas de beaux jours devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mythes ou réalités....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mythes ou réalités....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ile Maurice, régime végétarien : mythes et réalités
» Demi-dieux, mythes ou réalité?
» Prophetes et récits bibliques: Mythes ou réalités?
» Vampires : Mythe et réalité
» Quelques ouvrages,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: