LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RIP Serge de Beketch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 17:10

"Aimez-vous les uns les autres" figure dans le Pentateuque (Torah), de même "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ton âme, de tout ton coeur et de tout ton esprit".

Il n'a pas aboli la loi juive, il l'a juste spiritualisée et libérée de son aspect littéral, et l'a étendue à tous les êtres humains.

Pour reprendre un vocabulaire soralien : Jésus, c'est le juif qui a assumé la contradiction interne du judaïsme, la "revendication au particularisme le plus total (le peuple élu) sur la base de l'universalisme du Dieu unique", sur la Croix.

C'est un peu pour ça que contrairement aux idiots haineux et repentants, je ne lie pas l'antisémitisme moderne au christianisme, mais à la déchristianisation et à la perte de culture biblique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 17:12

thomassxb a écrit:
Il n'a pas aboli la loi juive, il l'a juste spiritualisée et libérée de son aspect littéral, et l'a étendue à tous les êtres humains.
si tu relis honnetement mes posts précédents, je dis exactement la même chose
quand à la recrudescence de l'antisémitisme, elle procède d'abord de l'arrogance montante des visés.

-------------------------------------------

Lutfi a écrit:
Entièrement d'accord avec Thomasxb.
Sur Jean-Baptiste, toutefois, il faudrait voir de plus près, parce qu'il y a toujours une religion fondée par lui, et qui est encore présente en Irak: ils peuvent avoir des traditions intéressantes.

Non, Snake, le Saint Esprit ne contredit pas le Fils, aucun chrétien ne peut dire cela. ''Ne pensez pas que je sois pas venu abroger la Loi ou les Prophètes. Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir."
tu n'es pas chrétien, déjà
accomplir la loi, ça veut dire l'étendre au reste du monde et non la garder racistement pour un seul peuple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 17:20

Ce sont les assyro-chaldéens d'Irak, une petite Eglise orthodoxe orientale dont la langue est l'araméen, mais les missionnaires américains les convertissent, contre protection militaire et dédommagement financier, à l'évangélisme.

C'est l'aspect le plus infect de l'occupation militaire américaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 17:32

Thomassxb: non, il ne s'agit pas des assyro-chaldéens, je ne faisais pas allusion à des chrétiens. Malheureusement j'ai oublé le nom, je pourrais demander à cet ami, mais il s'agit d'autre chose.

Snake, la question est plus délicate que cela. Il est difficile de t'expliquer ma position si tu n'as pas lu Guénon, mais pour résumer, si l'on reconnait l'accord sur les principes entre toutes les traditions spirituelles, les difficultés que tu vois n'ont pas lieu d'être, puisque l'on reconnait aussi bien les trois traditions abrahamiques que l'Hindouisme, le Taoïsme, et le Bouddhisme du Mahayana. Donc il ne s'agit pas de réserver la religion à un seul peuple. Et si une religion est effectivement réservée à un seul peuple, cela n'a rien de raciste non plus, mais je ne peux t'en parler que dans cette perspective qui est universelle. La coexistence de plusieurs religons est parfaitement possible. Que certaines fassent du prosélythisme, que d'autres s'en abstiennent et soient même relativement fermées aux autres communautés, c'est une autre question.

Accomplir la Loi, c'est l'étendre au reste du monde, oui. Mais les chrétiens ne pratiquent pas la Loi de Moïse, suite justement aux décisions de certains apôtres: ils n'ont pas la langue sacrée qu'est l'hébreu, et ils ne se plient pas aux 613 Commandements. C'est un des aspects du problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 17:39

Non, je lis la Bible, c'est tout. Et je ne lis pas que la Bible, je lis d'autres textes sacrés, comme le Coran. Et sur ces points, ils disent la même chose. Si tu as des doutes, relis le Coran. Et Snake, dans la Bible, c'est Dieu qui confère la légitimité.

Quant à parler de la situation du Proche-Orient en ignorant à ce point la Bible et le Coran, je ne pense pas que cela soit très sérieux. Ceci, indépendamment de tout ce que l'on peut penser du sionisme, dans un sens ou dans un autre.

----------
Quand j'ai dit que j'étais entièrement d'accord avec Thomassxb, c'était avec le post de 16Heures. Les autres posts, il y aurait des discussions, je ne pense pas que le Christianisme ait spiritualisé la Loi de Moïse, mais c'est une autre question.

Intellocrate a écrit:
S'agirait-il des Mandéens?
Intellocrate: il s'agit peut-être bien des Mandéens en effet, mais je ne suis pas absolument sûr. Mais il me semble que c'est cela.
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Marcel Yéti
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 38
Localisation : Paris 20e
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 18:17

On pleur la mort de Beketch et vous remettez ça avec vos juifs! ça y est, le topic va être pourri par vos éternelles lubies!!!... Non mais c'est infernal! C'est vous les sionistes!!!barrez- vous de là!

... Bon, lu sur ce site:
http://ilikeyourstyle.net/index.php/2007/10/09/beketch-et-lesquin/

Citation :
Un temps pour lancer des pierres, et un temps pour en ramasser
Le 09/10/07 à 19:17 par Nicolas

Même si je n’apprécie pas beaucoup leur expression parfois ordurière, je passe sur le capital de haines que Serge de Beketch avait pu accumuler auprès des uns et des autres. Il me semble que lui-même ne s’en serait pas plus ému que cela. Si bien que ce n’est ni le tombereau d’éloges parfois un peu niais ni l’excès de certaines diatribes bien peu opportunes en ce moment qui me font écrire ce message.

Ce qui m’agace c’est d’entendre sur Radio Courtoisie, après l’émission nécrologique par anticipation de mercredi dernier, déjà d’un goût douteux, diffuser plusieurs fois par jour une intervention d’Henry de Lesquen qui se prévaut de ce que Serge a pu lui dire pour justifier son coup de main sur Radio Courtoisie. On atteint les limites de l’ignoble avec cette manducation de cadavare qui repasse en boucle d’heure en heure. Certes l’énarque délicat nous y a déjà habitués puisque depuis un an il en use de même avec Jean Ferré, prétendant que ce dernier l’aurait désigné son successeur, ce qui est faux, et s’en prévalant à longueur d’émission.

Mais voilà je n’étais pas l’ami de Jean Ferré.

De Serge si. Moins que d’autres, sans doute. Mais quand même.

Et qu’une crapule comme M. Henry de Lesquen puisse se servir de son cadavre encore chaud pour asseoir sa petite domination foireuse sur une radio qu’il est en train de tuer afin de la faire servir à ses risibles ambitions municipales en banlieue ouest, cela me déplaît. Qu’il se serve en plus de Serge pour réclamer de l’argent, toujours plus d’argent, afin de combler le gouffre de cotisations manquantes dont il est responsable, cela me déplaît encore plus.

Je n’avais pas compris ce qui avait pu pousser Serge à prendre le parti de Lesquen. Cela lui ressemblait si peu, de se retrouver à côté de quelqu’un qu’il aurait dû, d’après tout ce que je savais de Serge, classer spontanément parmi les pourris.

Aussi, le premier février de cette année je finissais par lui écrire :

Je ne doute pas que vous ayez des raisons de dire du bien de Lesquen, mais très franchement, sa médiocrité et son inculture crasse sur certains sujets où il prétend en remontrer aux autres suffiraient à rendre sympathique n’importe lequel de ses adversaires, même pétri de la plus parfaite mauvaise foi malveillante et le couteau entre les dents.

L’argument sur les énarques fait mouche. Lesquen, Le Méné, Couteaux, ça commence à faire un peu normalisation idéologique ; on se les mange déjà partout à longueur de temps ces premiers de la classe catastrophiques et consanguins qui nous plantent depuis 40 ans en se prenant pour des aigles, alors s’il faut encore les subir au-delà du raisonnable sur RC…

Au fait, les rares exemples de monarchies où le monarque choisissait librement son successeur ont rarement été probants… en dehors de Trajan choisissant Hadrien et d’Hadrien choisissant Antonin le Pieux, je n’en vois pas beaucoup. :o)

Amitiés.


Nicolas

Le dernier paragraphe fait allusion à son argument selon lequel Jean Ferré aurait choisi monarchiquement Lesquen.

Habituellement Serge, qui dormait peu, répondait dans la demi-heure à mes messages envoyés nuitamment — celui-ci à 3h48. Soit qu’il ait bien dormi cette nuit-là soit qu’il ait pris le temps de la réflexion avant de me répondre, il m’envoyait sa réponse le lendemain à 8h47 :

D’accord sur tout.

Mais je relis L’Ecclésiaste :

“Il y a un moment pour tout et un temps pour toute chose sous le ciel. (…)
Un temps pour tuer, et un temps pour guérir; un temps pour détruire, et un temps pour bâtir. (…)
Un temps pour lancer des pierres, et un temps pour en ramasser; un temps pour embrasser, et un temps pour s’abstenir d’embrassements.
(…) un temps pour se taire, et un temps pour parler.
Un temps pour aimer, et un temps pour haïr; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix (…)
Je regarde la tâche que Dieu donne aux enfants des hommes : tout ce qu’il fait convient en son temps. Il a mis dans leur cœur l’ensemble du temps, mais sans que l’homme puisse saisir ce que Dieu fait, du commencement à la fin.”

Amitié.

SdeB

Je ne l’ai plus embêté avec Lesquen, me disant qu’il savait sans doute ce qu’il faisait et où il voulait aller, certain qu’il ne s’était pas renié. « Un temps pour lancer des pierres, et un temps pour en ramasser. »

Voilà. Rien de plus à dire, je vais laisser Lesquen s’enfoncer dans l’ignominie.

Add. : on apprend en plus que Patrick Gofman, dont on pense ce que l’on veut mais dont la collaboration dévoué au Libre journal depuis plusieurs années ne peut être nié, ne serait pas invité à l’émission en hommage à Serge de Beketch, le petit marquis énarcho-versaillais qui a nom Lesquen ayant fait un caprice du haut de ses talons rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 18:26

Citation :
On pleur la mort de Beketch et vous remettez ça avec vos juifs! ça y est, le topic va être pourri par vos éternelles lubies!!!... Non mais c'est infernal! C'est vous les sionistes!!!barrez- vous de là!

C'est Murat et Lufti, qui sont apparemment pro-sionistes, qui ont attaqué sur le sujet qui n'est d'ailleurs pas sans rapport avec Serge de Beketch vu qu'il a combattu pour l'armée d'occupation Tsahal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 18:42

Oui, je suis coupable, Kamo est innocent.
A la mort de quelqu'un il est d'usage de rappeler ce qu'il a fait de bien, et j'ai rappelé l'engagement de Serge de Beketch dans Tsahal.
Après, cela a dévié, et cela n'avait pas lieu d'être, sur un fil dédié à la mort de Serge de Beketch.
Mais ce n'est pas faire dévier le sujet que de rappeler que dans les valeurs dont se réclamait Serge de Beketch, il y avait une certaine conception de la chevalerie et de l'honneur. Alain Soral en a aussi parlé parfois.
Et je trouve un peu triste que si peu de gens puissent au moins reconnaître le courage de s'être battu pour ce que l'on estimait être juste. Et ceci, justement, indépendamment de ce que l'on pense de ce combat.
Serge de Beketch s'est engagé dans Tsahal. Il a risqué sa vie à la guerre. Tout le monde ne l'a pas fait.
Les autres aspects de la question, ce serait plutôt sur d'autres fils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 19:46

Lutfi a écrit:
.
Serge de Beketch s'est engagé dans Tsahal. Il a risqué sa vie à la guerre. Tout le monde ne l'a pas fait.
Ca me rappelle le texte de Nabe Les pieds blancs: au moins Klarsfeld a eu les couilles de s'engager dans le Magav. Les "indigènes" de la république n'en auraient jamais eu le courage: les Debbouze et Cie toujours prompts à la collaboration.

Sinon une citation de Serge de Beketch:

"La civilisation française, ce n'est pas la tasse de thé avec le petit doigt en l'air. C'est de la chair et du sang, des coups de gueule, des champs de bataille, des cathédrales. Les cathédrales, ça ne se construit pas avec des petites filles en socquettes blanches : les cathédrales ce sont de gros mecs qui prennent des grosses pierres et qui les posent les unes sur les autres pour clamer leur amour de Dieu".

Serge DE BEKETCH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 20:04

Lutfi a écrit:
Citation :
Je nie que le judaisme ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs...

Si Serge de Beketch avait écrit cela, il n'aurait pas été chrétien. C'est quand même invraisemblable! Dans chaque village de France, il y a un Juif, Jésus, et une Juive, Marie, et d'autres Juifs, les apôtres et les prophètes d'Israël. Le rapport entre le peuple juif et la France, c'est que sans le peuple juif, pas de Jésus, et sans Jésus, pas de France.

Citation :
Je n’ai aucun sentiment à l’égard du judaisme . Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.



Donc ça y est, vous êtes devenus sionistes?

Le judaïsme n'a aucun rapport avec les racines chrétiennes, il est postérieur.
Le Christ était de tradition hébraïque, pas juive, nuance.


Le regroupement familial a été voulu pour empêcher la fuite des capitaux.
Revenir en haut Aller en bas
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 20:20

Oui vous avez raison, je vais pleurer pour les courageux soldats américains qui sont morts pour une cause juste en Irak.

De votre coté n'oubliez pas de verser une larme pour les combattants palestiniens et - pour rester dans le sujet - vietnamiens.

C'est clair que Klarsfeld il a pris d'énormes risques aussi en combattant dans l'armée d'occupation Tsahal. Quand on connait les pertes ridicules de Tsahal, on se dit qu'il est plus dangereux de prendre sa voiture tous les jours que de "combattre" dans cette armée. Mais bon Klarsfeld son pays c'est Israel, on se demande pourquoi il n'a pas été déchu de sa nationalité française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 21:07

Je vous signale que le terme "chrétien" ,inventé par les romains pour marquer leur mépris envers une secte qu'il nommaient aussi "galileen","nazareen"...est du même acabit que "sans-culottes" pour les républicains de l'an II de la part des royalistes!

Oui,Jésus est mort en juif...et en Méssie...ce qui fait toute la différence! Cross
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 21:11

Kamo a écrit:

Citation :
Oui vous avez raison, je vais pleurer pour les courageux soldats américains qui sont morts pour une cause juste en Irak.
Je te ferais remarquer que j'ai précisément distingué la justesse de la cause du courage. J'ai beaucoup de respect pour les combattants vietnamiens. Et je pourrais en avoir pour tous les combattants palestiniens qui se battent vraiment: beaucoup moins pour les pseudo-kamikazes. Je dis bien pseudo-kamikaze, parce que pour ce qui est des vrais kamikaze, j'en ai rencontré un, chauffeur de taxi à Kyoto. Et l'esprit des kamikazes, des "vents divins" n'avait rien à voir avec celui des suicidaires palestiniens. Je vois le nihilisme des islamistes, et il s'agit d'une complète perversion, et même d'une négation de l'esprit de l'Islam. Ce qui ne veut pas dire que ce soit le cas de tous les Palestiniens, évidemment. Et si un des chantres européens de la cause palestinienne avait le courage d'affronter les soldats de Tsahal dans une guerre régulière, je peux te dire que je respecterais son courage, parce que j'ai eu l'occasion de voir le niveau d'entraînement des Israëliens, et oui, effectivement, pour oser les affronter dans une guerre régulière, il faut du courage. Tu veux que je te dises que certains combattants palestiniens sont courageux, et bien c'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 21:42

Thomas Demada a écrit:
Ce qui laisse entendre que c'est l'Islam qui substitut ses valeurs à celle d'une France catholique. Or la déchristianisation a commencé au XVIIIe, le malthusianisme fin XIXe (plus tôt que partout ailleurs), soit bien avant la période d'immigration à forte densité musulmane.
Ce n’est pas l’Islam qui a détruit les valeurs de la France catholique traditionnelle, on est d’accord, et il serait stupide de prétendre le contraire, mais il faut bien reconnaître que l’Islam imposera de fait ses valeurs au fil du temps par sa puissance démographique, tout simplement.
Par la destruction de ses valeurs, la France laisse prospérer en son sein une morale plus forte et pas encore mise à genoux, celle de l’Islam.

Thomas Demada a écrit:
Vous êtes en train de reprocher à l'Islam les défauts inhérents à la modernité. Une modernité dont souffre aussi l'Umma si on regarde la jeunesse occidentalisée du Maghreb et même du Maschrek.
Non, mais l’implantation de l’Islam est une conséquence de cette modernité en Occident. L’Islam s’implante là où "notre" tradition et "notre" moralité à été détruite (Occident).

Mais je pense que ce n’est pas déprécier l’Islam et ses valeurs que de considérer cette foi comme étrangère à la tradition française (de même que la modernité Occidentale) comme le fait SdB.

Thomas Demada a écrit:
L'entourage anti-gaulliste philo-OAS de Giscard. Les voix nationalistes se divisaient entre Tixier-Vignancourt et Giscard, on l'oublie aujourd'hui.
Il a eu une partie des voix nationalistes par anti-gaullisme, mais cela ne fait pas de Giscard un candidat nationaliste pour autant…
En quoi le président sous lequel a été légalisé l’avortement (entre autres) pouvait représenter un candidat nationaliste ?

Thomas Demada a écrit:
Le corollaire du regroupement familial état l'arrêt officiel de l'immigration, c'est à dire, un mouvement de travailleurs mâles et célibataires.
Sans le regroupement familial, on peut supposer que ces travailleurs seraient retournés dans leur pays d’origine.
Ca ne devait pas non plus être évident de trouver une épouse dans un pays encore chrétien à l’époque, quand on est travailleur pauvre musulman.

Le champignon empoisonné a écrit:
Dis-moi qui tu hais , je te dirais qui tu es
A ce qu’il me semble, Serge de Beketch était loin d’être un philosémite…
Revenir en haut Aller en bas
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 21:54

ah bah voilà, c'est fait, exit goffman, son altesse henri de mesquin vient de confier l'émission du mercredi soir à bernard anthony



comme lu sur un autre forum : "ces pitres qui se targuent de combattre le bolchevisme, satan, que sais-je encore, ne sont même pas foutu de moufter devant le fonctionnaire de lesquen) Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 22:05

Lutfi a écrit:
Ecoute Partisan blanc, que tu dises hébreu, juif, ou enfant d'Israël, cela veut dire la même chose et désigne le même peuple. Bon il y a trois termes qui sont hébraïques, et qui ont effectivement des sens qui peuvent "différer", sur le plan théologique, mais les trucs qui se disent dans certains milieux intégristes cathos n'ont rien de sérieux. Je ne vais pas te le démontrer parce que je n'ai pas tout ma bibliothèque avec moi, et que d'ailleurs ce serait long, un peu long pour un forum, mais ce genre d'affirmations ont au moins un effet, c'est de discréditer complètement les intégristes auprès de tous les gens sérieux et qui savent un peu de quoi il s'agit.


Non le judaïsme est né en 70 aprés JC aprés la diaspora.
Revenir en haut Aller en bas
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 22:11

http://paysreel-et-courtoisie.xooit.com/t348-Une-navrante-injustice-sur-Radio-Courtoisie.htm

Gofman fait sans doute un peu trop clochard au goût de Lesquen. En tout cas, on ne peut pas dire que ce dernier ait vraiment un esprit noble, contrairement à Serge de Beketch, qui était réellement généreux et charitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 36
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 22:12

Citation :
mais il faut bien reconnaître que l’Islam imposera de fait ses valeurs au fil du temps par sa puissance démographique, tout simplement.

Mais l'Islam ne se transmet pas par les gènes... Les enfants d'immigrés seront, sont, aussi déboussolés et a-culturel que les p'tits gaulois.

Je peux t'assurer de par ma simple expérience de jeune du béton et mon taf que tu en sais probablement plus sur l'Islam que 60-80% des "muslim" de France... Ils ont seulement la chance d'être à une ou deux générations d'une société traditionnelle. Tout ce qu'ils ont sur "nous" c'est un peu d'avance (ou de retard si on se place du point de vue mondialiste).

Il crie l'Islam parce qu'ils ne sont plus très sûr de la simple chahada (Il n'y a de dieu que Dieu et Muhammad est son prophète). Un exemple bien simple:



Un identitaire y verrait une invivation au Djihad (même si le croissant est d'abord ottoman avant d'être musulman, mais ne pinaillons pas, au moins l'étoile...). En fait ce n'est rien de plus qu'un blasphème ignoble: pute et champagne avec un symbole de l'Islam et un symbole national. Pour deux symboles enracinés, tu as une foule de logos de la culture occidentale...

Thomas Demada a écrit:

Il a eu une partie des voix nationalistes par anti-gaullisme, mais cela ne fait pas de Giscard un candidat nationaliste pour autant…
En quoi le président sous lequel a été légalisé l’avortement (entre autres) pouvait représenter un candidat nationaliste ?

Mais c'est un pur vice de fafs au contraire: tapiner pour celui creuse vos tombeaux. La droite nationaliste l'a fait pendant 60 ans avec le bloc atlantique... Un facho d'après guerre, c'est d'abord un auxiliaire de police...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Mer 10 Oct 2007 - 22:29

Partisan blanc a écrit:

Citation :
Non le judaïsme est né en 70 aprés JC aprés la diaspora.

C'est la destruction du Temple. Si par Judaïsme tu entend la réorganisation de la tradition hébraïque après la destruction du Temple, évidemment, mais ce n'est pas le sens traditionnel du mot Judaïsme. C'est un peu comme les gens qui veulent distinguer le Brahmanisme, le Védisme et l'Hindouisme. On pourrait accepter ces termes à la rigueur, si on voulait par là désigner des périodes historiques, mais c'est complètement faux si l'on veut désigner par là des religions différentes.

Thomas Demada a écrit:

Citation :
Je peux t'assurer de par ma simple expérience de jeune du béton et mon taf que tu en sais probablement plus sur l'Islam que 60-80% des "muslim" de France... Ils ont seulement la chance d'être à une ou deux générations d'une société traditionnelle. Tout ce qu'ils ont sur "nous" c'est un peu d'avance (ou de retard si on se place du point de vue mondialiste).

Je confirme. Et l'idée qu'en ont les Arabes le confirme encore plus: "Il est musulman? C'est curieux, j'avais cru que c'était un beur."
Cela, je l'ai entendu.
Et parole d'une beurette: "dis moi au fait, le Coran, c'est quoi ce bouquin?"
Ou encore: "le Coran? Quel Coran parce que il y en a plusieurs."
Maintenant je ne fais pas de statistiques sur les connaissances religieuses dans les banlieues, je ne sais pas dans quelles proportions cela est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 1:38

ajax a écrit:
Le Bordelleur a écrit:
Moi je suis pour que les chrétiens ait une vison positive de l'islam.

Le catholicisme est ce mur de berlin qui sépare l'islam, du judaîsme et du christianisme originel.

Avoir une vision positive d'une religion qui les considère comme des abrutis incapables d'avoir compris la loi divine au point de l'avoir corrompue (voir la Sourate de Myriam)... Ca me paraît difficile.

D'ailleurs, les chrétiens s'attachent à se rappeler que Christ aurait dit : "ceux qui viendront après moi ne sont que des clanculs, des jeanfoutre et des escrocs".

L'Islam est une évolution du judaïsme. Il ne comprend rien au christianisme qui est une religion de la MORALE et non pas de la spiritualité. Jésus était un MORALISTE plus qu'un spirituel. Et Paul a foutu une couche d'éthique là dessus...

Oui l'islam reprend l'image de la vision de Dieu des juifs, d'un Dieu cruel et vengeur, contraire au Dieu amour.

Le christianisme est l'accomplissement du "judaïsme" (plutot hebraïsme), car Dieu renoue son amitié (alliance) avec les hommes par le Christ, il offre son fils. L'amitié était voulue par DIeu dés avec Adam, Moïse, Abraham....
Le don du Christ à l'humanité est le signe de son pardon à l'homme.

L'islam sort de ce shéma.
Revenir en haut Aller en bas
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 2:19

Tatave a écrit:
En réponse à Lutfi et Partisan Blanc :

Ne peut-on pas parler de schisme entre chrétiens et juifs "orthodoxes" ? Et même de schisme voulu avant tout par les seconds. En effet, on peut considérer qu'après la destruction du Temple émerge une toute nouvelle orthodoxie juive : l'orthodoxie rabbinique.

Cette dernière eut pour première fonction de faire valoir sa conception de l'identité juive remise en cause par les chrétiens. C'est pourquoi les "orthodoxes" opérèrent une réforme doctrinale entre le Ier et le VIe siècles, réforme essentiellement fondée sur les textes du Talmud. Face aux "hétérodoxes" chrétiens, la diaspora a donc opté pour un judaïsme talmudique qui n'eût plus grand-chose à voir avec l'originel.
Tatave a raison ; c'est aussi ce que pense André Paul dont je présente les thèses quelque part sur le forum (cherchez et vous trouverez).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 3:54

Lutfi a écrit:
Jésus, lui, a dit: "Je n'ai été envoyé qu'aux brebis égarées de la maison d'Israël" Matthieu 15-24 Il faudrait que tu relises au moins le Nouveau Testament.

Il faut d'abord rassembler les brebis égarées de la maison d'Israël, Jésus ne pouvait pas faire autrement que de précher d'abord aux juifs, les mieux disposer à comprendre le message, ce passage n'est donc pas immobile dans le temps, il est une étape :


"Vous êtes les fils des prophètes et de l'alliance que Dieu a traitée avec nos pères (les juifs) en disant à Abraham : Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité" (le reste de l'humanité). (Actes 3-25)

"C'est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l'a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités." (Actes 3-26)


Tout est indiqué que Jésus prêche pour toute l'humanité :


"Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem." (Luc 24-47)

"Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin." (Matthieu 24-14).

"Et ce n'était pas pour la nation seulement; c'était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés." (Jean 1-52)

"J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger." (Jean 10-16)

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit." (Matthieu 28-19)

"Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre." (Actes 1- 8 )


Les païens et les grecs ne sont donc pas exclus :


"Vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens." (Matthieu 10-18 )

"Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance: Seigneur, nous voudrions voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus. Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié." (Jean 12-20 à 12-23).


Jésus a toujours eu une optique pour l'humanité entière, faut dire que c'est le fils de Dieu :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 10:06

Tatave a écrit:
En réponse à Lutfi et Partisan Blanc :

Ne peut-on pas parler de schisme entre chrétiens et juifs "orthodoxes" ?

Et même de schisme voulu avant tout par les seconds.

En effet, on peut considérer qu'après la destruction du Temple émerge une toute nouvelle orthodoxie juive : l'orthodoxie rabbinique.

Cette dernière eut pour première fonction de faire valoir sa conception de l'identité juive remise en cause par les chrétiens.

C'est pourquoi les "orthodoxes" opérèrent une réforme doctrinale entre le Ier et le VIe siècles, réforme essentiellement fondée sur les textes du Talmud.


Face aux "hétérodoxes" chrétiens, la diaspora a donc opté pour un judaïsme talmudique qui n'eût plus grand-chose à voir avec l'originel.


Je suis tout à fait d'accord. C'est pourquoi dire que le christianisme sort du judaïsme est une idiotie, et le qualificatif " judéo-chrétien"
Revenir en haut Aller en bas
Intellocrate
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 10:07

Colonel Jul a écrit:
Cirrus a écrit:
Non, mais l’implantation de l’Islam est une conséquence de cette modernité en Occident. L’Islam s’implante là où "notre" tradition et "notre" moralité à été détruite (Occident).
Ah? Et pas là où se trouvent des musulmans?

Je n'y crois pas beaucoup, mais il ne faut pas oublier les mouvements de conversion, qui feraient que de plus en plus de "gaulois" se tourneraient vers l'islam, dans leur quête de sens.

Nous assistons dans le même temps à une acculturation, ou plutôt une conversion des Gaulois les plus pauvres, donc les plus cons (maintenant que, grâce à la mort de fait de l'éducation nationale, la plèbe est condamnée à la dégénérescence intellectuelle), à un ersatz de culture américaine de masse à la portée des abrutis du monde entier, et qui est la dernière étape en France avant la conversion à l'Islam. Ce ne sont pas les Jean-Robert, Salomé et autres Pierre-Alain qui se convertissent, mais les Kevin, Jimmy et Steven des banlieues pourries.

Extrait d'un article dans lequel Soral est critiqué:

http://campagnedefrance.blogspot.com/2006/08/andr-waroch-chroniques-davant-guerre.html

En fait, il arrive aussi que Jean-Robert, Salomé et Pierre-Alain se convertissent à l'islam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   Jeu 11 Oct 2007 - 10:55

Tatave a écrit:

Citation :
En réponse à Lutfi et Partisan Blanc :
Ne peut-on pas parler de schisme entre chrétiens et juifs "orthodoxes" ?
Et même de schisme voulu avant tout par les seconds.
En effet, on peut considérer qu'après la destruction du Temple émerge une toute nouvelle orthodoxie juive : l'orthodoxie rabbinique.
Cette dernière eut pour première fonction de faire valoir sa conception de l'identité juive remise en cause par les chrétiens.
C'est pourquoi les "orthodoxes" opérèrent une réforme doctrinale entre le Ier et le VIe siècles, réforme essentiellement fondée sur les textes du Talmud.
Face aux "hétérodoxes" chrétiens, la diaspora a donc opté pour un judaïsme talmudique qui n'eût plus grand-chose à voir avec l'originel.

Oui, le développement du Christianisme apparait d'abord comme un schisme au sein de la communauté juive, et le Talmud marque la réorganisation et l'adaptation du Judaïsme après la destruction du Temple.
Ensuite, ce qui est délicat, c'est qu'il y a eu à l'époque plusieurs églises, et notamment celle des Judéo-chrétiens, dont j'ai parlé sur le fil Christianisme vs paganisme, et qui étaient chrétiens, mais pratiquaient toujours les 613 commandements, et avaient conservé l'usage de l'hébreu comme langue sacrée. Il y a eu aussi des "sectes juives" qui ont disparu depuis, et que l'on voit comme une préfiguration du Christianisme: on parle notamment des Esseniens.
Ce sont vraiment des questions très délicates, parce que l'on manque de certains documents historiques, donc, dans certains cas, on peut faire des hypothèses, mais dans l'état actuel de nos connaissances, ce ne peuvent être que des hypothèses. Il y a une littérature considérable, aussi bien juive que chrétienne, et pour résoudre certaines questions, il faudrait vraiment connaitre l'une et l'autre.

Il y a eu schisme, et l'Islam est révélé dans ce contexte: pour beaucoup de musulmans, l'Islam se présente comme la résolution des contradictions de ce schisme. Pour résumer: les juifs possèdent la Loi, et la langue sacrée, mais ils n'ont pas Jésus, et la religion juive est réservée à un peuple. Les chrétiens ont Jésus et leur religion s'adresse à tous, mais ils n'observent pas la Loi de Moïse (circoncision, interdits alimentaires, etc), et ils n'ont pas de langue sacrée. Sous ce rapport, l'Islam apparait comme la réunion des deux courants. Mais il y a de nouveau d'autres difficultés, dues au fait que l'Islam se situe dans la lignée d'Ismaël et non dans celle d'Isaac, ou dans la manière dont Jésus est envisagé en Islam, qui est différente de la perspective chrétienne.

Il parait difficile de résoudre le problème sur le plan purement religieux, parce que chacun est attaché à sa foi, qu'il soit juif, chrétien ou musulman, et que chacun a des arguments auxquels les autres n'ont pas de réponse. Mais on peut envisager une résolution au niveau ésotérique, et c'est pour cela que je donnais cette citation sur le fil Guénon:

Citation :
En ce qui concerne les rapports entre les trois traditions abrahamiques, il faut rappeler la fameuse parabole des "trois anneaux":
"... dans une des premières nouvelles du Décameron de Boccacce, Melchissédec affirme que, entre le Judaïsme, le Christianisme et l'Islamisme, "personne ne sait qu'elle est la vraie foi". M. Valli a vu juste en interprétant cette affirmation en ce sens que "la vraie foi est cachée sous les aspects extérieurs des diverses croyances" (p.433); mais ce qui est le plus remarquable, et cela il ne l'a pas vu, c'est que ces paroles soient mises dans la bouche de Melchissédec, qui est précisément le représentant de la tradition unique cachée sous toutes ces formes extérieures..."
Le langage secret de Dante et des "Fidèles d'Amour"
Aperçus sur l'Esotérisme chrétien p. 65-66

Donc, la vraie foi serait cachée sous les aspects des diverses croyances. Il faut noter une des conséquences de l'oeuvre de Guénon: les juifs guénoniens reconnaissent le Christ (et Mohammed), et les chrétiens reconnaissent Mohammed. Je parle de juifs et de chrétiens qui ne se convertissent pas. Cela peut avoir de nombreuses conséquences, car pour résoudre les questions dont il s'agit, il faudrait un travail collectif fait par des gens qui ont une connaissance directe des trois religions, donc des juifs, des chrétiens, et des musulmans. Sans parler des rapports entre l'hébreu et l'arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RIP Serge de Beketch   

Revenir en haut Aller en bas
 
RIP Serge de Beketch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Serge de Beketch (archives)
» Serge de Beketch (archives)
» Serge Lama chante le Je vous salue Marie
» Programme du marquage de l'humanité selon Serge Monast
» Que pensez-vous de la chanson de Serge Lama ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE-
Sauter vers: