LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mer 17 Oct 2007 - 15:27

Sur : http://kalayuga.frbb.net/mondo-2007-f5/sur-l-inegalite-des-races-des-gens-et-des-choses-t2136-120.htm#41881
Déesse a écrit:
Carter a écrit:
par rapport au post de Déesse

Ce qui me gène dans ce raisonnement (celui de Déesse) (outre son caractère absolu) c'est qu'il conduit à une finalité peu reluisante : uniformisation de l'être, de son physique, de sa pensée, par souci de confort, sécurité ou survit, selon le niveau où l'on se situe.

Si on va au bout de cette logique, pourquoi ne pas combattre le principe de liberté, qui engendre revendications, conflits et qui déstabilise l'ordre.

D'où une question dénuée de jugement moral : Que penserais-tu d'un ordre plus ou moins totalitaire et impitoyable (au sens pur) qui incarnerait selon toi les principes de survie de la France ?

En plus clair, la liberté et la mort ou les chaînes et la survie ?

Ceci n'est pas une accusation de pro-fascisme, ni aucune sorte d'anathème. Ton point de vue sur cette question m'intéresse.

Courtoisement,
Tu poses de très bonne question. Je n'ai moi-même pas vraiment la réponse...
Enfin, je suis radical parce que le système le demande. Je m'adapte en fonction de la situation. Une situation extrême appelle une solution radicale...

Dans une autre période, du temps des années 70-80, mon opinion serait différente et moins absolue. Elle s'inspire et se fonde essentiellement sur le réel, sur le présent et sur le vécut, l'empirique.
Je ne serai pas contre l'idée d'assimilation tout comme je serai très certainement moins racialiste durant une autre période, dans un autre contexte.
+ à la fin de son 1er post de cette même page :
Pertinax a écrit:
(...)
Donc, pour en revenir au communautarisme, il commence à exister quand l’homogénéité raciale la communauté va mal.
Je viens de trouver la réponse en question (à condition de remplacer le terme « régionalismes » par communauté raciale « communautarisme identitaire ») dans la conclusion de cet article, du païen Nietzschéen Robert Dun (1920-2002) toujours dans UNE VIE DE COMBAT (2000), dans l’article (publié dans la revue Le Partisan Européen, Novembre 1986), « LA LETTRE DES CATACOMBES, LES FONDEMENTS PSYCHOLOGIQUES DU TERRORISME », p. 74 :
Robert Dun a écrit:
Parmi les causes du désespoir, il y a aussi la perte d’identité. Rien d’étonnant à ce que les régionalismes figurent parmi les terrorismes les plus virulents.

Les régionalismes sont un refuge contre un gigantisme politique et économique dans lequel un homme est spolié de sa part de décision politique.

Un électeur peut agir sur le maire d’un village, mais dans une commune d’un million d’habitants [plus ou moins lobotomisés anesthésiés] (1), plus personne ne croit à son bulletin de vote. Plus le groupe humain augmente, plus magouilles et manipulation d’opinion deviennent faciles.

En outre le régionalisme représente un refuge contre la négation de la personnalité ethnique et la culture médiatisée, autrement dit contre le chaos multiracialiste et la déculturation.
(1) = mon post de ci-dessus ** sur le révolutionnaire (face à l’anesthésie mentale des masses).

** Post aussi en rapport directe (ou répondant) à :
http://kalayuga.frbb.net/mondo-2007-f5/la-conversation-est-presque-morte-t2160.htm#41929 où :
Lutfi a écrit:
Le média dominant, la télévision, favorise toujours plus la tyrannie du crétinisme : (…)
Pour l'instant, on ne voit aucun intellectuel protester contre ce genre de méthodes, en montrer le caractère totalitaire. Peut-être y en a-t-il, mais on ne les entend pas.


Dernière édition par JOHN le Jeu 5 Juin 2008 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mer 17 Oct 2007 - 16:20

Citation :




Lutfi a écrit:

Le média dominant, la télévision, favorise toujours plus la tyrannie du crétinisme : (…)
Pour l'instant, on ne voit aucun intellectuel protester contre ce genre de méthodes, en montrer le caractère totalitaire. Peut-être y en a-t-il, mais on ne les entend pas.

Citation :
Or quelle est la situation de la politique européenne? D'une part elle favorise une immigration massive de masses musulmanes les plus incultes, de l'autre, elle poursuit ses provocations contre l'Islam en tant que religion, ce qui exacerbe ces mêmes foules et ne rend service qu'aux intégristes.
Disons que entre la France de Charlie Hebdo et le monde musulman, il ne peut y avoir d'accord possible, et que c'est la ligne Charlie Hebdo qui favorise l'immigration. Il en va de même en Angleterre, qui accueille et protège les intégristes pendant que la Reine d'Angleterre ennoblit Salman Rushdi.
Ceux qui font cela sont ou bien de parfaits imbéciles, ou des gens qui préparent consciemment un conflit d'une ampleur insoupçonnée.

Bon je cite deux de mes posts, mais il me semble que le rapprochement s'impose. Deux faits sont faciles à vérifier, puisqu'il s'agit de choses dont il est parlé quotidiennement:
1) un point de vue favorable à l'immigration, et à une immigration qui est en grande partie d'origine musulmane
2) la défense du droit de cracher et de vomir sur les religions
3) toute personne qui a la moindre connaissance du monde musulman sait que si il y a une limite que le musulman ne franchit jamais, c'est celle-là: aucun musulman ne trouve normal le blasphème
4) pas un intellectuel pour souligner ce fait, pour montrer que la situation psychique qui est ainsi créée est la plus explosive qui soit

Et l'on pourrait analyser longuement ce phénomène, qui est quand même un exemple magistral. On pourrait montrer toute la falsification organisée lorsqu'un Malek Chebel est présenté comme représentant de l'Islam: falsification car il est d'une grossière ignorance. Dans son "Dictionnaire du symbolisme islamique", il avait commis des erreurs comparables à celle d'un Européen confondant le Roi David de la Bible avec David Copperfield. Les erreurs ont été corrigées depuis, mais aucun islamologue ne les a signalées, ce qui aurait suffi à discréditer le personnage. Ensuite, Malek Chebel tient sur le monde musulman un discours mensonger et dont le caractère mensonger n'échappe à aucun analyste de la situation, même superficiel.
Mais Malek Chebel est invité.

On pourrait trouver d'autres exemples d'incohérences volontaires dans l'information telle qu'elle est transmise dans les medias.
Revenir en haut Aller en bas
Kiki
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Jeu 18 Oct 2007 - 19:06

Déesse a écrit:
Le communautarisme ne peut exister que dans les sociétés dites cosmopolites. Enfin, je ne vois pas où est le mal à se regrouper. Ce qui est critiquable, c’est le cosmopolitisme qui engendre le communautarisme, et non le communautarisme en tant que tel qui n’en est qu’une conséquence.

Bravo.

Si on faisait en sorte que les gens soient fiers de leur Patrie et de leur Peuple, alors, les communautarismes n'existeraient pas.

cheers cheers cheers cheers cheers

A gauche, on veut tout régenter, je me demande bien pourquoi scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Lun 26 Nov 2007 - 12:58

JOHN a écrit:
Ajax a écrit:
c'est quoi un aryen ?
Pour éviter de trop polémiquer inutilement sur ce concept faire court on va dire que c’est synonyme d’Européen (un individu d’origine ethnique européenne)…
Du point de vue (biologico-mythologiquehistorique) voir ce texte de Julius Evola (1898-1974) : « L’origine de la race nordico-aryenne » : http://library.flawlesslogic.com/evola3_fr.htm **

** Ou repris ici : http://franceblanche.wordpress.com/2008/02/08/julius-evola/

Comme éléments de réponse supplémentaire, voici ce passage du Nietzschéen Robert Dun (1920-2002) dans Les catacombes de la libre pensée (1990), au Chapitre :
« La race blanche et sa culture valent-elles la peine d’être sauvées ? Peuvent-elles encore l’être ? », p. 19-20 :
Robert Dun a écrit:
Quelles sont les spécificités culturelles de l’Europe ? J’en vois trois au moins qu’hélas elle ne partage avec personne :

1) La liberté et la pleine dignité de la femme. L’Européen veut la femme libre non seulement pour elle, mais aussi pour lui, car il ne la ressent comme sienne que si elle lui vient librement et peut le quitter à tout instant.

2) L’égalité devant la loi et les garanties données à l’individu contre l’arbitraire et les abus de pouvoir.

3) Le culte de l’enfant qui survit, bien qu’abusivement réduit à un objet unique et mythique, dans les fêtes de Noël, qui est présent dans la partie de l’Evangile acceptable pour une sensibilité européenne.

Ce culte cadre avec le sens de la responsabilité que montre l’Européen envers sa descendance. Il ne procrée que dans la mesure où il peut subvenir aux besoins des enfants.

A Rome, le prolétaire était le prolifique et le terme était méprisant.

La réaction actuelle des femmes européennes est typique : confrontées au chômage, à la pollution, à l’usure de la biosphère, à la submersion [démographico-raciale] par les lapineurs irresponsables africains et asiatiques, elles refusent l’enfant.

La personnalité européenne ainsi cernée, force est bien de constater qu’elle est unique au monde. Elle le reste dans ses idéaux, même dans ses idéaux officiels, et bien que phases de décadence, domination religieuse étrangère et corruption l’aient rendue parfois méconnaissable.

Les folies sadiques de l’Inquisition, les dogmes absurdes, les crimes et génocides de la colonisation n’ont rien d’européen ; ils sont des conséquences de la sémitisation de l’Europe par le christianisme qui donne partiellement raison aux papes proclamant : “Spirituellement nous sommes tous [devenus] des Sémites”.

Mais cette sémitisation n’affecte que ceux qui sont réellement devenus chrétiens, c’est-à-dire un infime pourcentage. S’il en était autrement, la science n’aurait pas pu triompher des dogmes et des persécutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
(ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» LE MARXISME
» Les profs d'économie seraient souvent marxistes ? Non !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE-
Sauter vers: