LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Lun 8 Oct 2007 - 12:41

Le mélange excessif lui aussi peut donner des débiles informes. Comme on peut le voir dans certains favelas profonds.
Ce qu'il faut c'est garder des sanctuaires à certains endroits (les régions?), et dégager des zones de mélange à d'autres. Il me semble que les nations telles la France sont les mieux adaptées pour ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hilbert
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 279
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Lun 8 Oct 2007 - 12:44

JOHN a écrit:
ajax a écrit:
c'est quoi un aryen ?
Pour éviter de trop polémiquer inutilement sur ce concept faire court on va dire que c’est synonyme d’Européen (un individu d’origine ethnique européenne)…
Mais peut-être que Thundar serait mieux qualifié pour en donner une définition mythologique historique plus précise ?

Sinon d’un point de vue humain « moral » et social – pouvant s’étendre au point de vue de la race de l’âme à d’autres races… ou à d’autres individus d’origines ethniques (pas forcément Européenne "pure souche") – Julius Evola (1893-1974) fait sienne cette citation de Fritsch vers la fin du chap. 9 dans Le Mythe du sang (1942) (éd. l’Homme Libre, 1999) :
Citation :
Le concept social aryen serait :
« L'homme sincère et conscient place son orgueil dans une vie méritoire d'action loyale et de production droite. Il préfère mourir plutôt que d'obtenir des avantages par des actions déshonorantes.

L'idée rigoureuse de l'honneur et de la justice sans condition envers les autres hommes constitue le fondement de toute vie héroïque et prend racine dans un élément profond de l'âme : dans le sentiment de honte.

Un peuple qui renonce au sentiment d'honneur et de honte est indigne d'une qualification humaine : c'est une sous-racehumanité (Fritsch). »



Bonne définition,en n' oubliant pas qu' un hindou et aussi existe-t-il ce genre de race d' homme à l' heure actuel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 9 Oct 2007 - 0:04

kikoolol a écrit:
Pour etre racialiste de nos jours, il faut etre particulierement bas du front, vu qu'une race pure est un fantasme, qui lui est reellement pur, et que, comme on peut voir dans des campagnes profondes, le manque de mélange mène au cretinisme

Encore une remarque fort crétine. C'est vous qui résumez le racialisme à une notion de "race pure" (le terme de "pureté" ne voulant pas dire grand chose par ailleurs) et ensuite vous confondez des phénomènes d'endogamie à très petite échelle avec un métissage à grande échelle. Vous savez, à l'échelle de 700 millions d'européens, les mutations internes au groupe sont bien suffisantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hilbert
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 279
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:44

Thundaar a écrit:
kikoolol a écrit:
Pour etre racialiste de nos jours, il faut etre particulierement bas du front, vu qu'une race pure est un fantasme, qui lui est reellement pur, et que, comme on peut voir dans des campagnes profondes, le manque de mélange mène au cretinisme

Encore une remarque fort crétine. C'est vous qui résumez le racialisme à une notion de "race pure" (le terme de "pureté" ne voulant pas dire grand chose par ailleurs) et ensuite vous confondez des phénomènes d'endogamie à très petite échelle avec un métissage à grande échelle. Vous savez, à l'échelle de 700 millions d'européens, les mutations internes au groupe sont bien suffisantes...

race pure... Ptdr2 Ptdr2
il ya encore des gens à croire à celà?!..Les luxembourgois peut-etre ?!?,mais meme eux ont due importer des portugais comme ils avaient des problèmes sanguin du fait de mariage entres cousins et cousines ,une race "pure" ...Voiez les juifs orthodoxes,regarder le taux de problèmes sanguin..peut pas dire que leurs enfants soient "bien"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:49

Citation :
race pure...
il ya encore des gens à croire à celà?!..

Vous parlez sans savoir. Vous mettez une notion de "pureté du sang", concept espagnol du XVIème siècle, dans une notion davantage scientifique. "Pureté" ne veut absolument rien dire, puisque c'est une notion extérieure au concept, inadaptée. "Homogénéité" a du sens, "pureté" n'en a pas. Concrètement, un russe et une française, ce n'est pas un couple mixte... par exemple.

Citation :
Les luxembourgois peut-etre ?!?,mais meme eux ont due importer des portugais comme ils avaient des problèmes sanguin du fait de mariage entres cousins et cousines ,une race "pure".

Où voyez-vous ici un mélange de races donc une altérité à cette prétendue pureté ? Vous croyez qu'une "race" cela se limite à un tout petit espace géographique ?

Citation :
..Voiez les juifs orthodoxes,regarder le taux de problèmes sanguin..peut pas dire que leurs enfants soient "bien"

Ils ne forment en rien une "race"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 14:06

Pour réconcilier racialistes et marxistes, il faut d’abord ne pas confondre une chose (la communauté) et son usage (le communautarisme). Nous appartenons tous à autant de communautés que nous avons des points communs avec d’autres hommes ; ainsi la famille, le travail, la politique, la culture, la religion peuvent produire des communautés. Par exemple, je me sens plus proche d’un guénonien (qu’il soit chrétien, juif ou musulman) que d’un nietzschéen, même si ce dernier est mon compatriote. La communauté des idées n’est pas un vain mot sauf pour ceux qui préconisent un déterminisme matérialiste. Le communautarisme, c’est l’usage qui tend à faire des règles d’une communauté, celle qui domine, qui prescrit aux autres ; Guénon plus les chars. Et sans parler des chars, ce peut être les lois liberticides, l’éducation « nationale », la presse, etc.. Le communautarisme, c’est le népotisme et le totalitarisme de la communauté. Nous vivons dans une société de plus en plus communautariste, donc de plus en plus totalitaire.

Cependant, personne n’échappe complètement au communautarisme. Le communautarisme est un concept analogique qui n’est donc pas univoque. En effet, les différentes communautés sont plus ou moins légitimes, plus ou moins signifiantes et hiérarchisées. Ainsi l’association des français sionistes (ou antisionistes) pèsera peut-être davantage que l’amicale de la pétanque, et se donnera les moyens de peser sur la politique du pays. Par opposition au métissage (sens métaphorique), mettre en place un système qui défend la formation et le maintien d’une communauté relève du communautarisme. C’est un modèle certes mécanique (et non organique), mais inhérent en quelque sorte à toute société non traditionnelle. C’est donc la modernité qui génère le communautarisme, comme le jacobinisme a enfanté les départements contre les régions. Pouvons-nous y échapper sans nous révolter contre le monde moderne ?

L’Etre se dit de plusieurs façons, selon qu’il est plus ou moins ordonné au bien commun. Il y a les communautés d’ouverture (relative) qui sont légitimes. Et connaissent moins que les autres la tentation du communautarisme. Grâce à la frontière [de l’Omnivore Sobriquet] qui crée des responsabilités et permet une zone d’échanges (sanctuaires purs et mélanges riches). Il y a les communautés d’enfermement qui sont illégitimes. Parce qu’elles ne permettent aucun échange qui ne soit tarifié, commercial. L’espace fluide devient un no man’s land dominé par la mafia et les trafics en tous genres. Le communautarisme règne.

Le nationalisme est à la nation ce que le communautarisme est à la communauté ; il ne devrait pas exister. Le nationalisme, en tant que réaction politique et intellectuelle à la destruction de la patrie, est un communautarisme. Le nationalisme est donc un communautarisme national … mais qui s’impose parfois quand la patrie est en danger. Nous devons être nationalistes quand nous n’avons pas le choix. Et assumer le risque de totalitarisme. Communautarisme des réseaux financiers ou communautarisme des nations ? il faut choisir. Et comment abattre le pouvoir totalitaire des marchés et des lobbys transnationaux, sans le pouvoir "totalitaire" des états nations ? C’est totalitarisme contre totalitarisme. Sauf bien sûr si nous croyons encore en la démocratie. Et là, Thundaar va venir nous expliquer qu’il faut voter Périclès aux prochaines élections européennes.

Les guénoniens nous rappelleront aux bienfaits des sociétés traditionnelles. Mais le traditionalisme (qu’il soit catholique ou guénonien) aurait-il besoin de se définir si la tradition n’était pas déjà perdue, du moins en partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiki
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 14:20

Colonel Jul a écrit:
ajax a écrit:
c'est quoi un aryen ?
Quelqu'un de trés trés pauvre puisqu'il n'a rien.

Eh menteur va... Laughing

Un ayrien en fait c'est très simple.

C'est l'histoire du mec qui n'a pas eu d'instruction. Il a fait comme pour les camps, il y a échappé. Et, dès lors, on dit de lui que c'est un bon à rien.

Je vois qu'Ajax est une personne très évoluée. Après ne pas savoir en quoi consistait le poujadisme, c'est au tour de l'Aryen...


Dernière édition par le Jeu 18 Oct 2007 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiki
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 14:36

Pertinax a écrit:
Cependant, personne n’échappe complètement au communautarisme. Le communautarisme est un concept analogique qui n’est donc pas univoque. En effet, les différentes communautés sont plus ou moins légitimes, plus ou moins signifiantes et hiérarchisées. Ainsi l’association des français sionistes (ou antisionistes) pèsera peut-être davantage que l’amicale de la pétanque, et se donnera les moyens de peser sur la politique du pays.

Dès lors ce n'est pas le communautarisme qui est dangeureux, mais le fait que certains peuvent avoir plus d' avantages que d'autres. Car, à force de tout vouloir mettre sur un pied d'égalité, on finirait par ne plus du tout d'idées du tout pensant qu'elles pourraient, justement, être communautaristes. Et la France (ou d'autres nations) pourrait, dès lors, ne plus évoluer ni politiquement ni socialement ni culturellement en tombant dans un laxisme le plus total...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 15:06

Le communautarisme ne peut exister que dans les sociétés dites cosmopolites. Enfin, je ne vois pas où est le mal à se regrouper. Ce qui est critiquable, c’est le cosmopolitisme qui engendre le communautarisme, et non le communautarisme en tant que tel qui n’en est qu’une conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 15:14

Non, il faut lutter contre le communautarisme en faisant la distinction entre la communauté "naturelle" et la communauté sur la défensive qui - entrant dans une phase de réaction - crée du communautarisme. Le communautarisme, quelqu'il soit est un état dégradé par rapport à la communauté initiale. Il n'y a donc aucune raison de défendre le communautarisme en tant que tel. Et comme le combat politique est d'abord un combat d'idée, celui qui prétend que le communautarisme n'est pas dangereux fait le jeu du totalitarisme. Il faut être ferme sur les principes (comme Soral qui se déclare hostile au communautarisme). Tous les identitaires (qu'ils soient cathos, juifs, païens, etc..) font la même erreur. Il ne faut pas confondre égalité et égalitarisme. Certains hommes politiques (qui se prétendent dans l'opposition et rallient ensuite l'UMP) font semblant de ne pas comprendre la différence; je trouve cela assez pitoyable.


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 17:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 155
Age : 30
Localisation : 13
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 15:15

par rapport au post de Déesse

Ce qui me gène dans ce raisonnement (celui de Déesse) (outre son caractère absolu) c'est qu'il conduit à une finalité peu reluisante : uniformisation de l'être, de son physique, de sa pensée, par souci de confort, sécurité ou survit, selon le niveau où l'on se situe.

Si on va au bout de cette logique, pourquoi ne pas combattre le principe de liberté, qui engendre revendications, conflits et qui destabilise l'ordre.

D'où une question dénuée de jugement moral : Que penserais-tu d'un ordre plus ou moins totalitaire et impitoyable (au sens pur) qui incarnerait selon toi les principes de survie de la France ?

En plus clair, la liberté et la mort ou les chaînes et la survie ?

Ceci n'est pas une accusation de pro-fascisme, ni aucune sorte d'anathème. Ton point de vue sur cette question m'intéresse.

Courtoisement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenera.free.fr
Simplicius
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 15:23

Réconciliation ne veut pas dire compromission, ou adéquation éclectique, ou relativisme idéologique, on pourrait l'entendre en un sens hégélien, proche de l'Aufhebung, le relèvement. La concorde ne concerne pas que le plan civil, elle est expressément un projet politique. Le citoyen-soldat, soldat politique s'entend, intègre et dépasse toutes les particularités liées à chacun. L'important, c'est la situation actuelle qui demande réalisme politique, pas de refaire le monde avec ses affects socio-culturels. Le Prince, celui de Machiavel, c'est le peuple ("en feignant de donner leçon aux princes, Machiavel en a donné au peuple" disait Rousseau).

Voilà pourquoi ce forum, qui à l'origine était un lieu de débat sur Soral comme pamphlétaire, même si ayant dérivé vers une auberge espingouine ouverte à tous les trollages, a sa raison d'être mais ne peut remplir véritablement la vocation fédératrice auquel est appellé un forum e&r qui tarde un peu. Soral est un vecteur, pas le centre d'e&r, cette structure ne pourra trouver sa dynamique, sa cohérence, son autonomie qu'avec l'effort conjugué de ceux de bonne volonté. Le chantier qui l'attend est à la mesure des enjeux de l'époque. Désunis, on ne réalise rien, union fait force. Touchant une jeunesse dépolitisée, elle a déjà transformé l'essai, il lui reste à devenir une association politique où chacun montre sa part de responsabilité et dans les initiatives et dans le combat à venir. Celle n'a rien à voir avec des visées électoralistes, et ce nonobstant la proximité avec le FN, il est question de lucidité et de gravité, d'hommes qui concentrent leur effort au lieu de chercher à tuer dans l'oeuf le projet avec des divisions intestines. C'est en avant qu'il faut regarder, pas en arrière.

Le Nouveau Républicain ne nie pas les diversités au sein du collectif e&r ou du peuple, il les transcende pour voir ce qui peut être accompli. C'est ce qu'entend Soral, solitaire mais solidaire, par alterdextriste. Face à la paupérisation du pays et à une gouvernance avec son jeu de dupes, il est de nécessité historique que reprendre en dépassant tout ce qui s'est élevé contre la liquidation du pays (jacqueries, comité de salut public, corps francs, anarques, personnalistes, institutionnalistes, régionalistes mêmes ou fédéralistes européens [qui doit bien commencer par un réenracinement local], non par opportunisme, mais parce que toute lutte est circonstanciée.

Chercher ce qui peut être fait au lieu de pleurnicher ce qui ne l'a pas été, voilà ce que doit être le Nouveau Républicain. Que chacun de motivé comprenne l'aggiornamento que cela implique. La réconciliation est une idée neuve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 17:26

Carter a écrit:
par rapport au post de Déesse

Ce qui me gène dans ce raisonnement (celui de Déesse) (outre son caractère absolu) c'est qu'il conduit à une finalité peu reluisante : uniformisation de l'être, de son physique, de sa pensée, par souci de confort, sécurité ou survit, selon le niveau où l'on se situe.

Si on va au bout de cette logique, pourquoi ne pas combattre le principe de liberté, qui engendre revendications, conflits et qui destabilise l'ordre.

D'où une question dénuée de jugement moral : Que penserais-tu d'un ordre plus ou moins totalitaire et impitoyable (au sens pur) qui incarnerait selon toi les principes de survie de la France ?

En plus clair, la liberté et la mort ou les chaînes et la survie ?

Ceci n'est pas une accusation de pro-fascisme, ni aucune sorte d'anathème. Ton point de vue sur cette question m'intéresse.

Courtoisement,

Tu poses de très bonne question. Je n'ai moi-même pas vraiment la réponse...
Enfin, je suis radical parce que le système le demande. Je m'adapte en fonction de la situation. Une situation extrême appelle une solution radicale...

Dans une autre période, du temps des années 70-80, mon opinion serait différente et moins absolue. Elle s'inspire et se fonde essentiellement sur le réel, sur le présent et sur le vécut, l'empirique.
Je ne serai pas contre l'idée d'assimilation tout comme je serai très certainement moins racialiste durant une autre période, dans un autre contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 17:34

Pertinax a écrit:
Non, il faut lutter contre le communautarisme en faisant la distinction entre la communauté "naturelle" et la communauté sur la défensive qui - entrant dans une phase de réaction - crée du communautarisme. Le communautarisme, quelqu'il soit est un état dégradé par rapport à la communauté initiale. Il n'y a donc aucune raison de défendre le communautarisme en tant que tel. Et comme le combat politique est d'abord un combat d'idée, celui qui prétend que le communautarisme n'est pas dangereux fait le jeu du totalitarisme. Il faut être ferme sur les principes (comme Soral qui se déclare hostile au communautarisme). Tous les identitaires (qu'ils soient cathos, juifs, païens, etc..) font la même erreur. Il ne faut pas confondre égalité et égalitarisme. Certains hommes politiques (qui se prétendent dans l'opposition et rallient ensuite l'UMP) font semblant de ne pas comprendre la différence; je trouve cela assez pitoyable.

Tu oublies l'essentiel : la cause du communautarisme.
Enfin, je ne confonds pas l'égalité à l'égalitarisme. JE critique juste le caractère absolu de cette dernière. Sous prétexte d'égalité, certains individus en reviennent à nier toute différence, et par là même tout principe lié à la diversité, à la pluralité. Donc, ce raisonnement aboutie à un totalitarisme, à une vision unilatérale de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Kiki
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 18:28

Déesse a écrit:
Tu oublies l'essentiel : la cause du communautarisme.
Enfin, je ne confonds pas l'égalité à l'égalitarisme. JE critique juste le caractère absolu de cette dernière. Sous prétexte d'égalité, certains individus en reviennent à nier toute différence, et par là même tout principe lié à la diversité, à la pluralité. Donc, ce raisonnement aboutie à un totalitarisme, à une vision unilatérale de la société.

D'où celui qui ose penser autrement que les autres finit par être condamnable, voir condamné.... Et où on obtient une société qui stagne... Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 22:11

Je n'oublie pas la cause; je dis au contraire que c'est la modernité qui génère le communautarisme (comme le jacobinisme enfante les départements contre les régions). Ce qui ne signifie pas du tout que le communautarisme apparaît avec la Révolution. C'est un phénomène beaucoup plus ancien qui s'inscrit dans le processus même d' involution de l'histoire des sociétés. Nous pourrions tenter, avec Guénon, de dater les premiers signes cliniques de cette dégénerescence. Il nous faudrait sans nul doute remonter très loin.

Quoiqu'il en soit, les dérives identitaires actuelles (qu'elles soient catho, juives ou néo-païennes), sont toutes réactionnaires puisqu'elles réagissent à la perte d'une identité jusque là vécue plus ou moins comme "naturelle" et qu'il faut maintenant réaffirmer artificiellement pour continuer à la faire exister, comme sous perfusion. France d'Amélie Poulain (sans un seul Noir), Gaule de Thundaar (ressemblant à un album d'Astérix), etc... Vision "artistique" (Thundaar parle de science-fiction) d'un monde identitaire qui finit par être abstrait, déraciné, comme si les immigrés (devenus allogènes pour les besoins de la démonstration) n'existaient pas ou n'existaient que pour être "remigrés" dans un programme de transfert de population digne des déportations d'une autre époque.

Mais à part ça, le sieur Thundaar a le culot, sur un autre fil, de nous coller des casseroles d'ultra-droite aux fesses, et il se présente - sans rire - comme un homme de gauche (tiens donc), un socialiste (oui oui), un démocrate (comment donc), bref un "homme politique" très respectable qui se permet de donner des leçons aux modérateurs. Il est vrai que l'on connaissait l'historien, le "visionnaire". Il manquait l'homme politique (vachement virtuel pour le moment, mais bon...).

Donc, pour en revenir au communautarisme, il commence à exister quand la communauté va mal. Et la vraie question posée par Soral (et non par les racialistes, tous défaillants ou insuffisants de ce forum) est : le communautarisme préserve-t-il la communauté ? J'attends vos réponses sur ce fil.


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 22:29

Citation :
pour être "remigrés" dans un programme de transfert de population digne des déportations d'une autre époque

C'est un argument digne de Bruno Gaccio, je ne te félicite pas. Personne ne reproche au FLN, à part les pieds noirs évidemment, la remigration des Européens de souche (français mais aussi espagnols par exemple), par exemple. Personne réellement ne proteste au niveau des gouvernements contre l'attitude proprement génocidaire, cette fois c'est le cas, de la Chine au Tibet, en Mongolie intérieure et dans le Xinjiang. Mais non, revenir sur quelques décennies d'allogénisation subie, imposée par des gouvernements à la solde du grand patronat, pour casser l'homogénéité de l'Europe (favorisant ainsi l'individualisme, le libéralisme outrancier... etc) et briser l'unité et la solidarité des travailleurs (dont l'appartenance à un même peuple renforçait la capacité de résistance), c'est forcément en rappeler aux pages les plus sombres de l'histoire de notre continent...

Mieux vaut sans doute "parler" de socialisme théorique et de nationalisme théorique hors de tout contexte, proposer en somme une sorte de fascisme aspartam... Rolling Eyes je ne vois pas où ce genre de discours peut amener...

Citation :
Mais à part ça, le sieur Thundaar a le culot, sur un autre fil, de nous coller des casseroles d'ultra-droite aux fesses, et il se présente - sans rire - comme un homme de gauche (tiens donc), un socialiste (oui oui), un démocrate (comment donc), bref un "homme politique" très respectable qui se permet de donner des leçons aux modérateurs.

Mon cher Pertinax, je ne travestis pas mes idées européanistes, à la différence de certains autres (je ne vise ici que ceux qui se sentiront visés en me lisant), pour les rendre compatibles avec Alain S. Je préfère jouer la franchise. Et quand j'affirme, à raison, être un homme de gauche, un socialiste et un démocrate, je le pense très sincèrement, et j'ai étudié à fond la question.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiki
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 22:37

Pertinax a écrit:
Donc, pour en revenir au communautarisme, il commence à exister quand la communauté va mal.

Pourquoi ne parles-tu jamais des personnes dans ton texte. Pourquoi n'accepterais-tu qu'elles ne peuvent pas toujours être égocentriques, et égoïstes. Et que certaines personnes peuvent aussi bien être ouvertes quant à sa famille, ses voisins, et même envers leurs environnements.

Tu parts d'une théorie, et non pas de la pratique, pas de la vraie vie.
T'as même l'air de mettre tout le monde dans le même sac.

J'ai toujours su que la gauche se référait que sur des livres et des théories. D'où, en écriture, une personne de gauche a bien plus de facilité qu'une personne de droite. D'où m'ême il y a très certainement plus d'écrivains de gauche que de droite, et cela malheureusement jusqu'aux articles journalistiques. Cela, fort malheureusement, va jusqu'à croire qu'ils ne sont jamais réellement sortis de chez eux.

Aie un peu confiance en l'humanité que diable.
Et si c'est justement parce que la société va mal qu'il existe du sectarisme ?
Apprends plutôt aux gens comment ils peuvent/doivent faire pour s'ouvrir aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 23:39

Sauf que, Thundaar, tu ne peux pas comparer les français d'Algérie qui venaient en colonisateurs (et c'est toi qui te présente comme un anti-colonialiste) avec les immigrés qui ne sont pas des colons, mais au départ plutôt des miséreux qui cherchent à survivre. C'était Cochonnet qui présentait les immigrés comme des colons. Je croyais qu'il y avait une différence entre toi et Cochonnet. Apparemment pas, au moins sur le fond.

L'individualisme, le libéralisme outrancier, veux-tu nous faire croire que cela remonte au regroupement familial, et que le processus n'était pas enclenché bien avant ? Et je ne parle pas seulement de 1945. Il ne faut pas faire de l'histoire sur le long terme quand ça t'arrange (jusqu'à remonter à une Europe mythique) et sur le court terme quand tu veux circonscrire le "problème" à l'immigration. Pour nous sortir de ton chapeau troué la "solution" miracle ! (remigration, transfert, déportation, peu importe). Il ne faut pas avoir peur des mots comme ça ... Pourquoi cette réaction ? Je ne t'accuse de rien, cher Thundaar (tu n'as encore rien fait). Ne te sens pas agressé.

Mais cette attitude hautaine de petit maître, à la vocation universitaire contrariée et qui joue au persécuté a quelque chose de lassant. Quand tu affirmes être un homme de gauche, un socialiste et un démocrate, permets-moi de te dire (pour avoir lu un certain nombre de tes posts) que je n'y crois pas un seul instant. Maintenant, que cela agrémente ta vision fleurie de reconversion politique, c'est probable. Que tu finisses même par y croire, pourquoi pas (et, dans ce cas, l'infirmière dominatrix préconisée par le Major ne sera pas inutile), mais ... de grâce ... Thundaar ! Arrête de nous prendre pour plus idiots que toi. Ton langage doucereux qui se craquelle quelquefois jusqu'à la vocifération, la haine pure et simple (toi qui a lu Nietzsche, tu sais ce que je veux dire), ne trompe pas grand monde.

Ou alors, tu veux qu'on t'entretienne dans ta douce illusion. Oh oui, Thundaar est réellement celui qu'il voudrait être. Alors, on fait comme si ... Ouais, mais dans ce cas, évite alors de ton côté d'en faire trop (beaucoup trop) en projetant sur tes petits copains la part maudite de toi-même que tu veux exorciser à moindre frais. Trop facile, camarade ...


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 23:58

On pourrait peut-être faire des transferts de population en fonction de leurs gènes? Là on commence le fichage ADN, ensuite on classe, ensuite on donne à chacun la nationalité qui convient en fonction du gène dominant, ou de l'ensemble des gènes dominants. Le Brésil pourrait servir de laboratoire et de pays s'accueil pour les métis. L'Argentine comme pays de transit pour les cas douteux.
Ces garçons qui revenaient au Brésil...
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mar 16 Oct 2007 - 23:59

Pertinax, Pertinax, reprends le sens de colon. Les phocéens qui se sont installés à Marseille étaient des colons et pourtant ils ne commandaient pas aux Celtes des alentours, qui étaient vus comme leurs égaux et respectés. La colonisation c'est l'installation de colonies, et en particulier de colonies de peuplement. Aujourd'hui en Europe, par le biais des flux migratoires, il y a des colonies extra-européennes en diaspora.

Les Européens n'avaient pas à coloniser les Africains, qui plus est en les dominant, en les infériorisant, en les privant de leur souveraineté sur leur sol. C'est un fait. Cela ne légitime pas les flux migratoires que l'Europe subit depuis quelques décennies. Je précise que la colonisation de l'Afrique n'a été le fait que d'une extrême minorité d'Européens, et sans l'assentiment du plus grand nombre. En tant que socialiste, je partage pleinement l'analyse du Clémenceau encore de gauche lorsqu'il s'opposait à Ferry. Ok pour l'Afrique aux Africains, c'est légitime, mais alors...

Citation :
(remigration, transfert, déportation, peu importe)

Désolé mais ceux qui parlent de "déportation" en général sont des "gauchistes" libertaires et ultra-immigrationnistes pour qui l'immigration et le métissage sont des dons de Dieu et un enrichissement exceptionnel. Que tu reprennes leur vocabulaire est plus que décevant...

Citation :
Ton langage doucereux qui se craquelle quelquefois jusqu'à la vocifération, la haine pure et simple (toi qui a lu Nietzsche, tu sais ce que je veux dire), ne trompe pas grand monde.

Il te manque alors les bonnes lectures. Je n'ai fait que pousser le raisonnement de certains historiens politologues là où ils n'ont pas eu le courage d'aller. En allant au bout de l'Idée (j'y ai découvert une forme de saint graal), j'ai compris ce qu'était et avait toujours été la gauche. Après avoir été là où Sternhell n'avait pas osé aller, j'en suis revenu. D'où le fait que je suis un homme de gauche mais qui assume ce qu'est la vraie gauche, qui pourra sans doute être étrange auprès de ceux qui se croient de "gauche" et qui ne le sont pas, tout en comprenant aussi que cette vraie gauche s'est terriblement et lamentablement vautrée dans l'erreur en 1918-1945.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mer 17 Oct 2007 - 0:49

Très bien Thundaar; en allant au bout de ton Idée, tu y as découvert une forme de Saint Graal. Si c'est le cas, je ne t'en ferais pas le reproche, parce que le combat est d'abord (pour moi) un combat d'idées. Ce sont les idées fausses qui nous mènent à l'abîme, pas d'abord les hommes (pas même les "allogènes").

Mais comment se fait-il que quelqu'un comme Alain Soral qui lui aussi poursuit son Idée, et prétend incarner la vraie gauche (celle que vise Jean-Claude Michéa par exemple) ne se retrouve pas à tes côtés ? Il a pourtant fait le grand écart, un peu comme toi, non ? Alors quel est le bon chemin pour trouver la vraie gauche ? Faut-il aller de la gauche à la droite (compte tenu de "l'impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche") ou de la droite à la gauche ?

En bonne logique, vous devriez (après la descente aux enfers) vous retrouver ensemble au seuil du sanctuaire. Mais j'ai la facheuse impression que le Saint Graal de l'un est le popotin de l'autre ...

Heureusement que Pertinax est là avec sa boussole ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: COMPLICITÉ DES MASSES   Mer 17 Oct 2007 - 1:27

Tout à la fin de la page 2 de ce Topic :
Déesse a écrit:
Lutfi a écrit:
Déesse a écrit:
Enfin, conséquence n'est pas une fatalité. Il y a colonisation de la France parce que les français le veulent bien.
Tu disais ailleurs, si ma mémoire est bonne, que les Français n'ont pas été consultés en ce qui concerne l'immigration, est-ce qu'il n'y a pas contradiction?

De toutes manières, si les peuples ont les gouvernements qu'ils méritent...

En fait, tu sembles regretter que les Français ne réagissent pas comme les Chinois et les Japonais. Je peux comprendre, mais je ne vois pas ce que l'on peut y changer. Surtout si l'on se contente d'être rationaliste.
Ils n'ont pas été consultés, c'est vrai...
Par contre, je ne peux nier un certain attentisme de leur part. Tout ne dépend pas des élections non plus…
Les français sont endormis, conditionnés ou amorphes quant à la situation actuelle et cela est bien triste.
Un peu complémentaire à cette remarque il y a cette remarque du super païen Nietzschéen Robert Dun (1920-2002) dans UNE VIE DE COMBAT (2000) – livre rassemblant quelques 130 articles publiés dans des revues de 1972 à 1999 – dans l’article (publié dans la revue L’homme libre, septembre 1992) « LA HAINE RÉVOLUTIONNAIRE ET LES RACINES DU TERRORISME », p. 170 :
Robert Dun a écrit:
Réduits à l’impossibilité de s’exprimer efficacement par les perfidies [de la censure] du système, comme je l’ai démontré dans nombre de mes écrits dans Liberté, Vérité, Santé, ou, Les catacombes de la libre pensée (1990), les révolutionnaires découvrent vite que les masses abruties ne sont pas [si] innocentes de leur stupidité (1), ou que leur esclavage ne leur déplait pas, qu’elles s’y complaisent et n’ont pas la moindre idée des obstacles que le système oppose aux penseurs libres, et surtout qu’elles n’ont pas la moindre envie de regarder ces obstacles en face quand on les leur montre, quand on les leur fait toucher du doigt.
+ dans l’article « MES HAINES DE RÉVOLUTIONNAIRE » (L’homme libre, Juin 1993), p. 188 :
Robert Dun a écrit:
Le petit nombre des lucides et des courageux est brimé, réduit au silence grâce à la stupidité et à la lâcheté du grand nombre. La soi-disante démocratie n’est en fait qu’une dictature du marais. Je suis du parti des Jacobins. Mais à tout prendre je préfère les royalistes au marais.
(1) = aussi la 1ier partie de ce post sur le principe de responsabilité, et la (grande part de) responsabilité collective d’un peuple dans ce qui lui arrive (et de qui le dirige) :
http://kalayuga.frbb.net/mondo-2007-f5/le-choc-des-civilisations--t2127.htm#41355


Dernière édition par JOHN le Dim 15 Juin 2008 - 15:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mer 17 Oct 2007 - 7:29

Citation :
Réduits à l’impossibilité de s’exprimer efficacement par les perfidies [de la censure] du système, comme je l’ai démontré dans nombre de mes écrits dans Liberté, Vérité, Santé, ou, Les catacombes de la libre pensée (1990), les révolutionnaires découvrent vite que les masses abruties ne sont pas [si] innocentes de leur stupidité (1), ou que leur esclavage ne leur déplait pas, qu’elles s’y complaisent et n’ont pas la moindre idée des obstacles que le système oppose aux penseurs libres, et surtout qu’elles n’ont pas la moindre envie de regarder ces obstacles en face quand on les leur montre, quand on les leur fait toucher du doigt.

Vulgus vult decipit
une bonne image de la foule abrutie, ce sont les masses de jeunes lyncheurs sur les plateaux de télévision, depuis quelques temps. Il est connu que le niveau intellectuel d'une foule est en-dessous du niveau intellectuel moyen de ceux qui la constituent.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   Mer 17 Oct 2007 - 8:20

Citation :
Mais comment se fait-il que quelqu'un comme Alain Soral qui lui aussi poursuit son Idée, et prétend incarner la vraie gauche (celle que vise Jean-Claude Michéa par exemple) ne se retrouve pas à tes côtés ?

Il est évident que le chemin à partir du communisme pour aller vers la vraie gauche est malgré tout plus facile que lorsque l'on part de l'UMP ou pire, du PS... Qu'aller faire un tour du côté de l'ultra-droite pour s'édifier n'est pas forcément une mauvaise école mais si et seulement si on en sort assez vite, et qu'on voit clairement qu'il n'y a rien à attendre de ces eaux là.
L' "ethnisme" est et a toujours été un fait de gauche et le nationalisme intégrationniste/assimilationnisme, on le voit prôné par Couteaux, par Le Pen, par Villiers, par Mégret même (cf. programme du MNR), c'est à dire que c'est l'un des traits du nationalisme de droite.

Et si j'ai évoqué à un moment donné le FLN, avec toutes les distinctions nécessaires, vous n'oublierez pas que ce dernier se réclamait du socialisme et pas spécialement de l'islam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
(ré)CONCILIER RACIALISTES ET MARXISTES ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE MARXISME
» Les profs d'économie seraient souvent marxistes ? Non !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE-
Sauter vers: