LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 5:14

Tribune libre - Juste une mise au point
dimanche 1er juillet 2007, par André Waroch

Nous mettons en ligne un nouvel article de notre collaborateur André Waroch qui répond aux critiques de son précédent texte. La polémique se poursuit et nous nous en réjouissons pour le débat d’idées qui peut être virulent, mais toujours courtois. Bien entendu, Europe Maxima est prêt à ouvrir « ses colonnes » à Alain Soral, s’il le souhaite, et à tous ceux qui souhaitent contribuer à cette discussion.

Georges FELTIN-TRACOL, rédacteur en chef d’Europe Maxima.


La suite :
http://www.europemaxima.com/spip.php?article261

Note : Il en remet une couche...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je trouve que le texte de Waroch est beaucoup trop relaché. A le lire il semble ne même pas se rendre compte qu'il insulte plusieurs fois de suite toute une catégorie de personne. Il faudrait le prévenir qu'il ne peut pas écrire des choses comme :

Citation :
Non, il n’y a absolument aucune espèce de rapprochement à attendre entre les autochtones et les allogènes musulmans. Non, même le Mouloud à Bac +4, sauf exception, ne mettra pas un bulletin F.N. dans l’urne, parce qu’il y aura toujours le grand frère en prison qui attend sa remise de peine, l’oncle polygame qui vit d’allocations, le cousin au « bled » qui attend son visa.
ou comme :
Citation :
Je dirais juste à ce sujet que, s’il est effectivement impératif pour la France de retrouver une diplomatie indépendante, elle doit pour cela non seulement se libérer du carcan de l’U.E. et des États-Unis, mais aussi se débarrasser du boulet que représente pour elle la présence de huit millions de musulmans.
Et j'en passe !

Il ne tient qu'à lui de ne pas encourir, comme Redeker, la lente et douloureuse agonie consécutive à la réception d'une menace de mort par email.
Revenir en haut Aller en bas
Dante LXXXVI
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 13
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 7:44

Citation :
Et à ceux qui croient naïvement qu’il n’y a aucun, absolument aucun rapport entre les racailles des banlieues et les militants islamiques, comme le prétend notre ami, je me permettrais la question suivante : avez-vous entendu parler d’un imam qui se serait fait agresser par des délinquants dans une cité, d’une mosquée qui aurait fait l’objet de quelconques déprédations de la part des dites racailles ?

Berk

Ce type mérite même pas qu'on lui réponde, même mon chien fait des analyses politiques plus profondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raed
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 10:00

Je connais Waroch du "Forum-Politique", il tenait le même genre d'analyse, il a effectivement une dent contre les "immigrés" et l'Islam.
Un identitaire je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Raed
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 14:22

Citation :
C’est toi Guillaume F. ?

Merde je n'y avais pas pensé.

Par contre j'ai retrouvé le clone hindou de Dantec (son nom est Mohan G. Dhanesh)
J'ignore si tous les terroristes du monde sont musulmans, mais la dentition de cet homme m'effraie bien plus que les kamikazes accoutumés aux houris.


Savez-vous pourquoi les nazis japonais sont des ultra anti-sionistes ? En fait les apirou gènent la route du pétrole irako-iranien, destiné à remplir les cayennes des Yakuza. Ce site national-socialiste a vraiment l'air d'un truc de mafieux, preuves à l'appui cette ignoble musique metal-indus en introduction et des photos de gangsta encapuchonnés ou en jogging (une couverture pour cacher l'immensité de leur thune).

http://www.nsjap.jp/

Un truc qui vous interessera, j'ai vu sur ce machin un super article sur Le Pen que j'arrive pas à lire, si les franponais peuvent faire la traduction, ça serait cool de savoir ce que pensent les patriotes nippon de notre Duce, hum je sors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 17:54

Très bon ce site, je kiffe trop.

Par contre, pourquoi on voit des blanches en petite tenue sur le site ?

Ils peuvent pas trouver des nippones ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 22:37

La différence, c'est qu'une infime partie de la population ne fait pas la loi au Japon.
Et la politique précède toujours l'économie dans ce pays ce qui me fait dire que le capitalisme n’a finalement, que peu de chose à voir avec l’immigration.
Tout dépend de ce qu’on en fait. La politique devrait toujours être prioritaire sur l’économie.

Or ce n’est plus le cas. Pourquoi ? A cause de l’égalité.
Je vois plus l’égalitarisme comme LE problème et cette prétention universaliste de croire que la nationalité n’est qu’une simple formalité au quelle il suffit d’adhérer, en amalgamant le peuple français à une simple facette noyée dans une seule et même humanité.
C’est ni plus ni moins la négation de l’altérité. Si on admettait que les peuples étaient différents, inégaux par essence et qu’il convient de « préserver » ces différences, je pense que nous n’en serions pas là actuellement et que la société cosmopolite actuelle n’existerait même pas.
Il n’y aurait pas de volonté universaliste et nous serions plus attachés à nos valeurs propres et à leur subsistance. Au lieu de cela, le tout économique s’impose parce qu’il n’y a rien à lui opposer. Face à lui, il y a un vide. Il n’y a plus rien à quoi se rattacher mis à part le fric puisque le plus petit dénominateur commun de notre société et auquel tout le monde adhère plus ou moins, c’est le fric. Les valeurs, la spiritualité ne peuvent pas être ravivé de part la pluralité de la composante de notre population et leurs intérêts divergents. Sinon, c’est le chaos.

Enfin, les japonais ne sont pas culpabilisés par leur passé qui sert de prétexte à imposer au peuple français et aux européens (alors que la plupart n’ont même pas pratiqués la colonisation, d’où la vaste fumisterie qu’il en résulte) une immigration qu'ils doivent subir et supporter par repentance ou par souci de réparation. Et comme la procession compassionnelle et le chemin de croix sont leur croyance… la boucle est bouclée.

Pourtant, les japonais auraient matière à avoir des choses à se reprocher ne serait-ce que par rapport aux milliers (millions ???) de chinois qu'ils ont massacré durant la seconde guerre mondiale. Mais ce n’est bien sûr pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Celtic Zaku
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 212
Age : 36
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 23:23

Oui je trouve cet article (assez court finalement) plutôt bon , malgré la polémique qu'il suscite sur ce forum ... André Waroch n'a fait que confirmer que l'electorat "beur" ou "des Jeunes de banlieues" était au antipodes des votes et des aspirations des "Gaulois" .

Une fois de plus , Alain Soral n'a fait que croire dans l'universalité de la nationalité française , comme tout bon jacobin qui se respecte . En effet , croire que les aspirations des uns convergent avec celle des autres fut une erreur lourde de conséquences . Souvenous-nous du résultat du vote "immigré" (pas besoin du droit de vote des étrangers , puisqu'ils votent déja ...) en faveur de Le Pen : 1% ! Comme ça , c'est clair . Le vote FN n'a jamais été aussi puissant quand il mettait des Gaulois d'accord sur l'état de la France , puisque les craintes étaient souvent les même pôur cet éléctorat . Et puis n'oublions pas non plus que beaucoup ont joint le FN par rapport à l'immigration massive d'origine Arabo-Musulmane , ce qui dans cette campagne 2007 n'a jamais été dit .

Soral nie les problèmes inhérents de l'islam en Europe , comme n'importe quel type issu du politiquement correct . Je suis désolé mais , Soral n'a jamais rien dit de convaincant la-dessus , tout juste il a dit que l'islam était , au choix , soit une victime soit un pion dans le jeu américano-sioniste . Ce qui est un peu court , tout de même . Et c'est cela qui a fait fuir des electeurs de JMLP . Flatter les musulmans quand on dénonce leurs dérives pendant trois décennies , c'est faire un peu un volte-face des plus troublants , surtout pour des electeurs en manque de repères culturels et politiques . Ceux-là on préféré un imposteur comme Sarközy qui s'est fait passer pour un homme de droite "dure" et sans complexe . Je rigole ...

Donc , en définitive Soral n'a rien contre les mosquées qui fleurissent en France et qui poussent comme des champignons ? On pourrait dire que l'islam est une victime (ce que je ne crois pas , bien au contraire) mais comment nier que cette religion y gagne beaucoup dans l'affaire ? En effet , aujourd'hui il n'est pas rare de voir des français convertis (surtout des femmes en manque d'Orient irréel) , des mosquées se construsant ça et là , des voiles qui se font jour de plus en plus , bref , l'islam est vraiment une victime ? NON .

Bien entendu , chez les "arabes" (même si en réalité ils ne sont pas vraiment arabes , mais plutot berbères) il y a une toute petite minorité , qui en catimini , veulent bien s'assimiler . On l'a vu , cela fait SEULEMENT 1% . Pas de quoi crier au génie non plus . La pression communautaire musulmane fait que parmi ces assimilés , peut l'exprime vraiment de peur de passer pour un traitre ou un collabeur voire un vendu à la cause des "gaouris" (c'est-à-dire nous) . Je ne vois pas comment Soral va assimiler entre 10 et 15 millions de musulmans d'autant plus qu'en définitive , la toute première génération était mieux assimilée que la "fameuse" troisième génération , qui elle renoue avec l'islam , rejette l'identité Franco-Européenne et veut vivre selon les règles musulmanes en vigueur depuis 1424 années . Son pari me semble impossible à tenir et il ne peut que déboucher sur des évènements tragiques . Ils existe des peuples plus facilement assimilables (en dehors des Européens , je ne vois que les asiatiques ou des personnes venant d'Inde qui peuvent facilement s'assimiler soit par le travail , soit par "francophilie" ...) mais bon , il n'y a que les musulmans qui comptent chez Soral et tous ceux qui viennent de la gauche ... Utopie quand tu nous tiens ...

D'ailleurs , la logique serait qu'à moyen-terme , ces musulmans finissent par constituer leurs propres partis politiques qui eux seront favorables à l'islam . Le PS finira par se faire Hara-kiri dans cette opération , eux qui ont léché les babouches des musulmans en France .

Quand on n'aura pas compris que l'islam est LE frein majeur de l'assimilation des Maghrébins , on aura rien compris au problème .

A bon entendeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 3 Juil 2007 - 23:40

Celtic Zaku a écrit:
On l'a vu , cela fait SEULEMENT 1%
On va me trouver pointilleux, mais, où a t-on vu ça?

Celtic Zaku a écrit:
Je ne vois pas comment Soral va assimiler entre 10 et 15 millions de musulmans
Faudrait savoir: ce sont les mêmes 15 millions de personnes dont parlait Azouz Begag?
Ne s'agit-il pas du bon vieil amalgame arabe = musulman?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celtic Zaku
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 212
Age : 36
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 0:00

Pourquoi t'en connais beaucoup des arabes bouddhistes ou Chrétiens ? Et puis l'islam est la religion des arabes , celle des bédouins ... Quant aux arabes athées , j'en connais , ils cachent leurs convictions non pas devant des Français mais devant les musulmans , ce qui veut dire beaucoup de choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 0:11

Celtic Zaku a écrit:
Pourquoi t'en connais beaucoup des arabes bouddhistes ou Chrétiens ?

Tiens, prend ça dans ta face de racialiste:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabes_chr%C3%A9tiens

Very Happy

Entre 20 et 35 MILLIONS D'ARABES CHRETIENS dans le monde !


Citation :

Et puis l'islam est la religion des arabes , celle des bédouins ... Quant aux arabes athées , j'en connais , ils cachent leurs convictions non pas devant des Français mais devant les musulmans , ce qui veut dire beaucoup de choses ...

Pfff.... J'en ai vu, moi, qui piccolent gentiment et qui même bouffaient du porc sans se cacher ... Ne pas essentialiser, merci ...

Ca ne veut rien dire, "les Arabes", ça n'est d'ailleurs pas une catégorie marxiste, donc ça n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pillierdecomptoir
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 0:48

Celtic Zaku a écrit:
Soral nie les problèmes inhérents de l'islam en Europe , comme n'importe quel type issu du politiquement correct . Je suis désolé mais , Soral n'a jamais rien dit de convaincant la-dessus , tout juste il a dit que l'islam était , au choix , soit une victime soit un pion dans le jeu américano-sioniste . Ce qui est un peu court , tout de même . Et c'est cela qui a fait fuir des electeurs de JMLP . Flatter les musulmans quand on dénonce leurs dérives pendant trois décennies , c'est faire un peu un volte-face des plus troublants , surtout pour des electeurs en manque de repères culturels et politiques.
J'ai beau ne pas (encore) etre soralien, j'ai examine de pres ses diverses interventions pendant et apres la campagne et je ne vois ou tu as pu voir ou entendre qu'il flattait les musulmans. Dans tes reves probablement.

Citation :
Ceux-là on préféré un imposteur comme Sarközy qui s'est fait passer pour un homme de droite "dure" et sans complexe . Je rigole ...
Les electeurs ont la memoire courte : c'est ce meme Sarko qui a politise l'Islam dit "de France" (expression qui n'a aucun sens) par son intiative de creer le CFCM puis la fondation pour financer l'Islam de France


Citation :
Donc , en définitive Soral n'a rien contre les mosquées qui fleurissent en France et qui poussent comme des champignons ? On pourrait dire que l'islam est une victime (ce que je ne crois pas , bien au contraire) mais comment nier que cette religion y gagne beaucoup dans l'affaire ? En effet , aujourd'hui il n'est pas rare de voir des français convertis (surtout des femmes en manque d'Orient irréel) , des mosquées se construsant ça et là , des voiles qui se font jour de plus en plus , bref , l'islam est vraiment une victime ?
bonne question (la position de Soral sur l'Islam) que le blog Fdesouche reserve a une prochaine interview de Soral :
http://www.fdesouche.com/l-ancien-blog.html


Citation :
Je ne vois pas comment Soral va assimiler entre 10 et 15 millions de musulmans d'autant plus qu'en définitive , la toute première génération était mieux assimilée que la "fameuse" troisième génération , qui elle renoue avec l'islam , rejette l'identité Franco-Européenne et veut vivre selon les règles musulmanes en vigueur depuis 1424 années .
D'ailleurs , la logique serait qu'à moyen-terme , ces musulmans finissent par constituer leurs propres partis politiques qui eux seront favorables à l'islam . Le PS finira par se faire Hara-kiri dans cette opération , eux qui ont léché les babouches des musulmans en France .
idem c'est au programme de la prochaine interview de Soral par Fdesouche

Citation :
Quand on n'aura pas compris que l'islam est LE frein majeur de l'assimilation des Maghrébins , on aura rien compris au problème .
A bon entendeur ...
Mouaif meme si tu n'as pas forcement tort, les problemes lies a la formation d'une identite musulmane en France sont d'abord le resultat de la politique d'immigration incontrolee y compris le regroupement familial.

Comme tu l'as toi meme note, la 1ere generation ne posait pas de probleme alors qu'il s'agissait de musulmans : c'est donc bien la preuve que c'est pas l'Islam le probleme mais :
i)la politique d'immigration depuis 1974
ii) le comportement et la complaisance voire la complicite des autorites de notre pays (y compris des mairies communistes) qui n'hesitent pas a s'asseoir sur la laicite republicaine pour plaire a un electorat aux revendications communautaires et religieuses

Exactement comme P de Villiers, tu confonds causes et consequences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 10:13

Celtic Zaku a écrit:
Pourquoi t'en connais beaucoup des arabes bouddhistes ou Chrétiens ? Et puis l'islam est la religion des arabes , celle des bédouins ...


Sur 1.5 milliards de musulmans dans le monde, on compte 300 million d'arabes...même pas la moitié
Le 1er pays musulman au monde est l'Indonésie, vient ensuite le Pakistan. Tout est dans le document ci-dessous.
http://www.lecavalierbleu.com/idees_recues/Extraits_pdf/islam.pdf

Citation :
Quant aux arabes athées , j'en connais , ils cachent leurs convictions non pas devant des Français mais devant les musulmans , ce qui veut dire beaucoup de choses ...

Musulman n'est pas une nationalité, c'est une religion. tu voulais dire "non pas devant des français chrétiens ou athées mais devant les français musulmans" ? Ca n'est pas très clair en tout cas.
je te propose de visionner cette vidéo

http://www.dailymotion.com/relevance/search/conversion+musulmans/video/xskgi_musulmans-convertis-au-christianism
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 16:53

Citation :
Quand on n'aura pas compris que l'islam est LE frein majeur de l'assimilation des Maghrébins , on aura rien compris au problème .
A bon entendeur ...


"Mouaif meme si tu n'as pas forcement tort, les problemes lies a la formation d'une identite musulmane en France sont d'abord le resultat de la politique d'immigration incontrolee y compris le regroupement familial."

Oui, tout à fait. Le problème est essentiellement ethnique. Sans immigration, pas d'islam.
Mais cela n'enlève en rien son caractère pugnace et délétère.
Enfin, tu n'es pas sans ignorer que l'Europe s'est construite en opposition avec l'Islam. Tu n'es pas non plus sans ignorer que l'Islam a déjà eu (et a encore, sinon quel serait le sens de l’Histoire ?) des visées impérialistes en Europe.
Dire, que tout émane de nos semblables et des traîtres est un peu fort du café, excusez moi du peu messire. Je pense que les torts sont partagés. Il y a les traîtres et ceux qui en jouent, c'est-à-dire les peuples issus du tiers monde, par revanche, par haine ou par opportunisme, qui pensent que venir en France n’est qu’un du.
On pourrait alors parler de justice immanente puisqu’ils sont pauvres. Or pour moi, la richesse n’est pas économique. Elle est autre et provient du courage de ses hommes et de la procréation de ses femmes. Un peuple sans « homme » et sans enfant est un peuple mort.

"Comme tu l'as toi meme note, la 1ere generation ne posait pas de probleme alors qu'il s'agissait de musulmans : c'est donc bien la preuve que c'est pas l'Islam le probleme mais :"

Et que fais tu de l'éducation ? Ah mais oui, c'est à la société que revient la tâche d'éduquer de parfaits petits soldats/citoyens.
Enfin, cela démontre très bien que leur mode de vie, leurs moeurs sont en tout point dissemblables aux nôtres et qu'il n'y a donc rien à attendre de ces gens là (sauf peut-être le fait qu'ils retournent dans leur pays, au lieu de vouloir imposer à leurs hôtes LEUR mode de vie).
Tout le monde est d'accord pour dire que sans immigrés, on n'est pas obligé de se coltiner leurs us et coutumes archaïques.
Néanmoins, tu ne peux pas nier que la culture et la croyance d'un peuple sont très importantes pour leur assimilation dans un milieu qui n'est pas forcément celui de leurs origines (puisqu'il s'agit de cela en fait). Curieusement, je pense que l'Islam lutte contre l’assimilation, le cosmopolitisme de notre société et contre l’universalisme parce qu'il démontre, que des modes de pensée très différents n'aboutissent jamais sur quelque chose de bon, mais sur des conflits, de la division, des tensions lorsque les divergences idéologiques et culturelles sont trop importantes.

Enfin, celtic machin ne peut pas être racialiste puisqu'il sort avec une japonaise… d’où son exagération de l’aspect religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Raed
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 21:30

Et les noirs chrétiens (Antillais et Africains) sont mieux intégrés que les musulmans?
En plus tout cela ne veut rien dire, en Italie les gens de l'est sont très mal vu, et pourtant, ils sont européens et chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Raed
Pillierdecomptoir
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 4 Juil 2007 - 22:26

Cochonnet a écrit:
"Mouaif meme si tu n'as pas forcement tort, les problemes lies a la formation d'une identite musulmane en France sont d'abord le resultat de la politique d'immigration incontrolee y compris le regroupement familial."
Oui, tout à fait. Le problème est essentiellement ethnique.
Mdrrr
j'adore le "oui tout a fait" a propos de de quelque chose que j'ai ni ecrit ni insinue

Citation :
Sans immigration, pas d'islam.
ou plutot avec moins de musulmans et surtout non concentres dans les meme villes ou memes quartiers pas de revendications communautaristes

Citation :
Mais cela n'enlève en rien son caractère pugnace et délétère.
Enfin, tu n'es pas sans ignorer que l'Europe s'est construite en opposition avec l'Islam.
Si tu resumes toute l'histoire de l'Europe a Lepante, Al Andaluz, et Charles Martel, oui.
M'enfin nous avons aussi eu les vikings et les huns sur le dos.

Aujourd'hui la destruction de l'identite des peuples europeens vient davantage de l'uniformisation culturelle. Si aujourd'hui la France est dechristianisee, si ses habitants recoivent une education mediocre, c'est n'est pas l'Islam le responsable : ce serait trop facile de faire porter le chapeau a un tiers.

Citation :
Tu n'es pas non plus sans ignorer que l'Islam a déjà eu (et a encore, sinon quel serait le sens de l’Histoire ?) des visées impérialistes en Europe.
Pas seulement en Europe : partout ou il est/etait exporte

Citation :
Dire, que tout émane de nos semblables et des traîtres est un peu fort du café, excusez moi du peu messire. Je pense que les torts sont partagés. Il y a les traîtres et ceux qui en jouent, c'est-à-dire les peuples issus du tiers monde, par revanche, par haine ou par opportunisme, qui pensent que venir en France n’est qu’un du.
Non non je maintiens TOUT emane de nos semblables : qui tient les manettes de l'education nationale, de la politique de la ville, de la politique penale, des subventions aux assoces devenues relais du communautarisme, de la discrimination positive, du regroupement familial, des subventions publiques aux mosquees deguisees en centres culturels, du matraquage anti-raciste et de la repentance ? qui a fait volte face dans la libre critique ou caricature des religions (sauf la religion catho bien entendu) ?

Reponse : nos semblables et non l'Islam

Je ne parle meme pas de la complicite tres active de certains eveques catholiques et federations protestantes qui filent des terrains ou, au mepris de la laicite, viennent conseiller a l'Etat des comportements vis a vis de l'Islam (dit "de France"), ou de l'immigration en general.

Citation :
"Comme tu l'as toi meme note, la 1ere generation ne posait pas de probleme alors qu'il s'agissait de musulmans : c'est donc bien la preuve que c'est pas l'Islam le probleme mais :"

Et que fais tu de l'éducation ? Ah mais oui, c'est à la société que revient la tâche d'éduquer de parfaits petits soldats/citoyens.
eh bien oui dans notre Republique en principe laique la societe a sa part et meme tres importante via :
- l'education nationale (autrefois L'Instruction Publique)
- et jadis le service national

La ou des jeunes musulmans auraient du aller a l'ecole laique et republicaine, s'ouvrent peu a peu des lycees musulmans.

Citation :
Enfin, cela démontre très bien que leur mode de vie, leurs moeurs sont en tout point dissemblables aux nôtres et qu'il n'y a donc rien à attendre de ces gens là (sauf peut-être le fait qu'ils retournent dans leur pays, au lieu de vouloir imposer à leurs hôtes LEUR mode de vie).
Pardon Cochonnet mais tu n'a rien demontre du tout. "Ils" (?)veulent imposer peut etre mais "nos semblables" (?) (pour reprendre ta terminologie) ont dit OK.
Et "nos semblables" en veulent davantage et prechent le cosmopolitisme, la repentance, et le metissage (mais "ils" ne prechent pas le metissage ni la repentance, ni le cosmopolitisme en ce qui les concernent).

Citation :
Tout le monde est d'accord pour dire que sans immigrés, on n'est pas obligé de se coltiner leurs us et coutumes archaïques.
Non pas moi, en tant cas pas formule de facon particulierement vague.

Citation :
Néanmoins, tu ne peux pas nier que la culture et la croyance d'un peuple sont très importantes pour leur assimilation dans un milieu qui n'est pas forcément celui de leurs origines (puisqu'il s'agit de cela en fait).
Si je nie : si tu mets deux ou trois jeunes eleves nes de parents maliens ou algeriens au milieu d'une classe de 30 gaulois, ils n'evolueront pas de la meme maniere que dans une classe multi-ethnico-cultuerelle quant bien meme ils seraient d'une confession differente de la majorite.

Je nie totalement l'importance que tu attribues au facteur ethnique par rapport au facteur environemental.

Malheureusement etant d'ethnie europeenne et d'education catho, je ne peux pas servir d'illustration, mais je peux te presenter un ivoirien (originaire de l'ethnie du nord du pays) de Trappes, moins de 30 ans, de confession musulmane, de pere polygame (la totale !) ecrivant un francais parfait, avec l'accent parisien et dont l'attitude et le comportement ne sont pas bien differents du gaulois francilien lambda, et qui multiplie les interims en attendant de trouver un boulot stable. Il est meme plus poli que le francilien gaulois lambda (c'est pas difficile, c'est vrai).


Dernière édition par le Sam 7 Juil 2007 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 5 Juil 2007 - 17:51

Citation:
Sans immigration, pas d'islam.

« ou plutot avec moins de musulmans et surtout non concentres dans les meme villes ou memes quartiers pas de revendications communautaristes »

Allons, ne jouons pas les hypocrites. Sans immigrés ou avec beaucoup moins d’immigrés, il n’y a pas de problèmes de religion, de communautarisme, de concentration puisqu’il n’y a plus la cause pour les créer.
La présence d’une religion étrangère, le communautarisme, la concentration, tout cela n’est la résultante que d’une seule chose. A toi de la deviner.

Citation:
Mais cela n'enlève en rien son caractère pugnace et délétère.
Enfin, tu n'es pas sans ignorer que l'Europe s'est construite en opposition avec l'Islam.

« Si tu resumes toute l'histoire de l'Europe a Lepante, Al Andaluz, et Charles Martel, oui.
M'enfin nous avons aussi eu les vikings et les huns sur le dos. »

Allons, nous ne parlons pas des autres conflits internes à l’Europe. Ici, on parle de l’Islam. Et si on est un temps soit peu honnête, on reconnaît que l’Europe s’est construite en opposition avec l’Islam. C’est tout.

« Aujourd'hui la destruction de l'identite des peuples europeens vient davantage de l'uniformisation culturelle. »

Mais allons, l’uniformisation culturelle de l’Europe est créé à cause de l’égalitarisme, cette prétention de croire que tous les hommes sont égaux et donc, qu’il n’y a aucune différence entre les individus, les cultures et les peuples, et l’universalisme, autre doctrine globalisante qui a tendance à détruire toute diversité et à nier tout principe d’altérité entre les hommes. A son niveau, l’Islam est aussi un universalisme par l’intermédiaire de l’Oumma. Pas étonnant donc qu’il trouve un écho favorable chez les cocos avec leur collectivisme.

« Si aujourd'hui la France est dechristianisee, si ses habitants recoivent une education mediocre, c'est n'est pas l'Islam le responsable : ce serait trop facile de faire porter le chapeau a un tiers. »

C’est entre autre à cause de l’idéologie des Droits de l’Homme et de l’égalitarisme ayant donné naissance à l'universalisme, qui est curieusement bienveillante vis-à-vis de cette religion. Pas étonnant, elles sont toutes les deux totalisantes et impérialistes.

Citation:
Dire, que tout émane de nos semblables et des traîtres est un peu fort du café, excusez moi du peu messire. Je pense que les torts sont partagés. Il y a les traîtres et ceux qui en jouent, c'est-à-dire les peuples issus du tiers monde, par revanche, par haine ou par opportunisme, qui pensent que venir en France n’est qu’un du.

« Non non je maintiens TOUT emane de nos semblables : »

Bien évidemment que non. Il suffit de se flageller et de pratiquer la repentance que nous sommes les seuls à pratiquer sur cette putain de planète.

« qui tient les manettes de l'education nationale, de la politique de la ville, de la politique penale, des subventions aux assoces devenues relais du communautarisme, de la discrimination positive, du regroupement familial, des subventions publiques aux mosquees deguisees en centres culturels, du matraquage anti-raciste et de la repentance ? »

Bien évidemment que les principaux traître sont dans notre camps parce qu’ils tolèrent cela et parce qu’ils laissent faire.
Néanmoins, il ne convient pas de minimiser les actes de tous les opportunistes et toutes les crapules qui y trouvent leur compte, par vengeance et ressentiment entre autres. Toi, si tu as la possibilité de buter et de voler quelqu’un, tu vas le faire ?

« qui a fait volte face dans la libre critique ou caricature des religions (sauf la religion catho bien entendu) ? »

Enfin, tu es caricatural. Ne trouves tu pas complètement disproportionné leur attitude ? Parce que eux ne se gênent pour nous chier à longueur d’année sur la gueule peut-être ?

« Reponse : nos semblables et non l'Islam »

Bien sûr. Mais il ne faut pas pour autant oublier les visées impérialistes de l’Islam en Europe ni même ses conquêtes. Ce n’est évidemment pas le problème principal et déclenchant (sinon, ils ne seraient pas en France). C’est juste un facteur aggravant.
A ce titre, c’est pour ça que pour moi, le problème est lié à l’immigration, et non à la religion des colons qui ne font que d’importer leur propre coutume. Ce qui est contestable, c’est leur présence en France, pas leur religion qui n’en est que la résultante.
On ne va donc pas leur reprocher d’avoir une religion et des coutumes qui leur sont propres et qui sont l’apanage de tous les peuples. Chez eux, ils font ce qu’ils veulent. En France, le problème est bien différent.
Non, ce qui blâmable, c'est qu'ils sont venus s’empiffrer en Europe, en exploitant à leur propre fin (et en l’incitant par l’intermédiaire de la culpabilité et de la repentance judéo-chrétienne), la crapulerie de ceux qui les ont aidé ou de ceux qui ont fermé les yeux ou fait semblant d’ignorer le problème.

« eh bien oui dans notre Republique en principe laique la societe a sa part et meme tres importante via :
- l'education nationale (autrefois L'Instruction Publique)
- et jadis le service national »

Au-delà de l’Etat, c’est aux familles d’éduquer leurs enfants.

« La ou des jeunes musulmans auraient du aller a l'ecole laique et republicaine, s'ouvrent peu a peu des lycees musulmans. »

Mais c’est tout le problème. L’état ne PEUT pas se substituer à la famille, ou du moins pas à toute. Pas dans les milieux où la famille est ULTRA importante. D’où l’importance pour l’état français d’avoir dissout la famille d’ailleurs. Il y aurait matière à réfléchir sur ce sujet.

« Pardon Cochonnet mais tu n'a rien demontre du tout. "Ils" (?)veulent imposer peut etre mais "nos semblables" (?) (pour reprendre ta terminologie) ont dit OK.
Et "nos semblables" en veulent davantage et prechent le cosmopolitisme, la repentance, et le metissage (mais "ils" ne prechent pas le metissage ni la repentance, ni le cosmopolitisme en ce qui les concernent). »

Pas tous mister, pas tous mister. Tu oublies aussi (volontairement) de parler de l’importance des médias et de leur lavage de cerveaux.

« (Tout le monde est d'accord pour dire que sans immigrés, on n'est pas obligé de se coltiner leurs us et coutumes archaïques.)
Non pas moi, en tant cas pas formule de facon particulierement vague. »

Pourtant, cette phrase est très claire.

« Si je nie : si tu mets deux ou trois jeunes eleves nes de parents maliens ou algeriens au milieu d'une classe de 30 gaulois, ils n'evolueront pas de la meme maniere que dans une classe multi-ethnico-cultuerelle quant bien meme ils seraient d'une confession differente de la majorite.

Je nie totalement l'importance que tu attribues au facteur ethnique par rapport au facteur environemental. »

Rajoute le spirituel et le culturel stp même si pour moi, ils sont moindre parce qu’ils découlent presque toujours de ses parents et de l’éducation qu’on a eu. Il y a donc toujours le plan filial qui revient avant de parler de spiritualité et de culture.

« Malheureusement etant d'ethnie europeenne et d'education catho, je ne peux pas servir d'illustration, mais je peux te presenter un ivoirien (originaire de l'ethnie du nord du pays) de Trappes, moins de 30 ans, de confession musulmane, de pere polygame (la totale !) ecrivant un francais parfait, avec l'accent parisien et dont l'attitude et le comportement ne sont pas bien differents du gaulois francilien lambda, et qui multiplie les interims en attendant de trouver un boulot stable. Il est meme plus poli que le francilien gaulois lambda (c'est pas difficile, c'est vrai). »

Halte à la victimisation et à la discrimination. Moi aussi, je peux te présenter des blancs qui sont au chômage depuis une éternité et qui ne trouvent pas de boulots alors que cela fait plus de 300 lettres de motivation qu’ils ont envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 5 Juil 2007 - 18:14

Ah là là... vous croyez pas qu'il serait temps que E&R et le FN s'orientent plutôt franchement vers un grand mouvement "Islam et Judaïsme hors d'Europe" ?

Voila les mots forts à mettre en avant pour rassembler très large = adhésions en pagaille et succès garanti !
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: IMMUNISATION DU JAPON   Sam 7 Juil 2007 - 16:00

Kamo a écrit:
coucou a écrit:
Les japonais ont raison.
Oui là je pense que tout le monde sera d'accord, il faut s'inspirer de la politique d'immigration menée au Japon.
Cochonnet a écrit:
Enfin, les japonais ne sont pas culpabilisés par leur passé qui sert de prétexte à imposer au peuple français et aux européens (…) une immigration qu'ils doivent subir et supporter par repentance ou par souci de réparation. Et comme la procession compassionnelle et le chemin de croix sont leur croyance… la boucle est bouclée.

Pourtant, les japonais auraient matière à avoir des choses à se reprocher ne serait-ce que par rapport aux milliers (millions ???) de chinois qu'ils ont massacré durant la seconde guerre mondiale. Mais ce n’est bien sûr pas le cas.
Tenez ! Puisqu’on en est à parler du Japon (et de l’exemple, voire leçons, qu’il pourrait nous donner par certains aspects…), le dernier N° de La Nouvelle Revue d’Histoire ( N°31 de Juillet-août 2007) y consacre un dossier spécial… (1)

En plus de la raison évoquée (et rappelée) par cochonnet du fond compassionnel voire (ethno)masochiste (hérité du christianisme) des Européens ;
une autre raison (et pas des moindres) expliquant que les Japonais sont à 100% immunisés contre ce poison de « la repentance » (2), dans ce N°, en page 60, sous une photo montrant des petits écoliers japonais en visite commémorative devant l’immense carcasse squelettique du Palais des Industries d’Hiroshima (conservée dans cet état comme symbole de la première frappe atomique sur le Japon…) on peut y lire ce commentaire :
« D’avoir été la seule victime de cette arme de destruction massive, cela a fermé [à jamais] le Japon à toute repentance. »

(2) Tiens, aussi ce venin mortel : http://bp2.blogger.com/_7IrqoNu618c/Rdn9q7tMR5I/AAAAAAAAARY/9qC4yU1CxyI/s1600-h/classe+d

(1) Ce N° comporte également, en p29-32, un excellent article sur les résultats des dernières élections Présidentielles 2007 au titre :
Citation :
Réflexions sur une élection, Au-delà des commentaires superficiels, les [vraies] raisons de la victoire de Sarkozy et de la défaite de Le Pen. C’est déjà de l’histoire.
On peut y lire une analyse qui rejoint (voire est inspirée de) celle de Soral tel par exemple ce passage :
Citation :
Mains exemples dans le passé, notamment sous le général De Gaulle, montraient que l’électorat de la droite nationale, plus affectif que réfléchi, est facile à berner grâce à quelques paroles sonores [d’un beau parleur opportuniste] et autres coups de menton qui effacent des réalités autrement significatives. (p29)
Mais aussi qui s’en distingue (voire en diverge...), puisque critiquant (ou accusant l’influence "négative" de) la ligne Mariniste de cette "dérive" centriste qui aurait finalement favorisé (l'illusionniste) Sarkozy :
Citation :
Alors que M. Sarkozy « droitisait » son discours, proposant même, en jouant sur les mots, un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, M. Le Pen s’efforçait de « centriser » le sien. Agissant ainsi, il abandonnait ce qui faisait son originalité et sa justification. En admettant, sans [en] dénoncer [suffisamment fermement] l’imposture, que M. Sarkozy reprenait ses arguments, il légitimait [indirectement] un concurrent plus jeune et qui semblait mieux placé que lui pour faire passer ses idées en actes. Incroyable faute de la part d’un tel battant ! Apparemment, il n’avait pas compris que M. Sarkozy, en chassant sur ses terres, devenait son plus dangereux adversaire. Il donna même le sentiment de le ménager au lieu de le combattre. (p30)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: LE FACTEUR DÉCISIF…   Sam 7 Juil 2007 - 19:41

Cochonnet a écrit:
La richesse n’est pas économique. Elle est autre [avant tout humaine…] et provient du courage de ses hommes et de la procréation de ses femmes. Un peuple sans « hommes » et sans enfants est un peuple [qui est déjà] mort.
Comme parfaite illustration de notre mort collective nationale programmée (et déjà bien entamée… comme le démontre superbement Quai Branlix dans son post sur http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Soral-vs-Identitaires-a-Marseille-p24995.htm?highlight=#24995 ) par la dénatalité « souchienne » et le déclin démographique (auxquels vient s’ajouter le coup final/fatal d’une immigration de masse d’origine allogène/non-europénne).
Je recommande impérativement d’écouter en priorité ce magnifique interview de Céline (1894-1961) donnée à la suite de la parution D’un château l’autre (1957) :
« 7. Entretien avec Albert Zbinden, 1957 (29' 36) » (1)
Sur ce super lien spécial de documents vidéos et audios (donné par Underachiever au topic consacré à Céline) : http://parolesdesjours.free.fr/celine.htm

(1) où Céline – outre un certains nombres de propos ou réponses forts politiquement incorrects… – y expliquait déjà l’importance du facteur démographique (pour la survie des peuples/nations dans l’histoire) prévoyant ainsi déjà notre prochaine disparition biologico-démographique actuelle... On y est malheureusement en plein...

Ecouter aussi les quelques remarques de « 9. Entretien avec Francine Bloch, 1959 (43' 36) » à partir de la 28ième (à la 30ième) minutes …
PS : Je préviens que ces liens audios sont un peu long à charger, c’est normal, faut compter facilement plusieurs minutes (avant que n’apparaisse le lien avec la touche de lecture pour écouter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 10 Juil 2007 - 23:32

Je dirai plutôt que les limites de la stratégie de Soral, c'est d'avoir penser que le FN pourrait servir de levier à un changement radical de l'univers politico médiatique.

Pour le moment c'est plutôt un fiasco.

Je pense que malgré tout, Soral n'a pas fait de mal au parti de Jean-Marie.
Sans Soral, avec la peur de voir Royal gagner face à Le Pen, le vote utile Sarkozy des bons vieux droitards serait resté le même.
Il est possible aussi que les scores auraient pu être plus faiblards, vu qu'en ouvrant le parti à une mouvance de gauche, il peut-être permi une fuite moindre de l'électorat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
totalite
Courtisan du Néant
Courtisan du Néant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Soral/Identitaires : A lire   Jeu 4 Oct 2007 - 21:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 4 Oct 2007 - 21:49

Pas mal, et en tout objectivité, la réponse de Marc Georges est beaucoup plus sérieuse et intelligente que le texte de Fabrice Robert.
Revenir en haut Aller en bas
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 4 Oct 2007 - 22:13

Dante LXXXVI a écrit:
Ok d'accord t'es très sérieux toi quand tu lis des articles afro

C'est pas vraiment Fabrice Robert l'auteur du premier.

Encore un fin limier de la langue française débordant de verve derrière son écran, mais pour t'éclairer, je vais faire une décomposition grammatico-sémantique, comme ça tu te couheras un peu moins bête:

Pas mal, et en tout objectivité, la réponse de Marc Georges est beaucoup plus sérieuse et intelligente que le texte de Fabrice Robert (non dit: auquel le texte de Marc Georges fait référence et répond).

Donc, je ne fais aucunement référence, dans mon évocation, au premier texte. Ce qui fait de ta conclusion une provocation gratuite de petit branleur frustré virtuel, ce que, je suis sur, tu n'es pas.

Sinon pour Snake, il y a le lien en bas du texte de Marc Georges.


Dernière édition par le Jeu 4 Oct 2007 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lepante
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Localisation : 86
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 4 Oct 2007 - 22:14

Le texte de Marc Georges est une bonne mise au point.
Malheureusement une partie des "nationaux" ne veut pas voir la vérité en face, d'où de gros problèmes en perspective au FN où une partie des adhérents partage complètement les idées des Identitaires et réclament "le retour aux fondamentaux", entre autres l'idée de renvoyer chez eux tous les étrangers et d'avoir une France bien blanche, bien chrétienne (bien entendu catholique), bien pourvue en bébés etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 38
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 4 Oct 2007 - 23:06

Voici l'article que j'ai posté sur notre site d'Egalité & Réconciliation :



Les Identitaires ont vu des nationaux cosmopolites à Villepreux. Deux textes des « Identitaires » sont venus coup sur coup s’alarmer d’une grave menace qui pèserait sur la « droite nationale », en l’occurrence l’émergence d’un courant « national cosmopolite ». D’après plusieurs témoins, celui-ci serait apparu au grand jour à l’occasion de l’UDT d’ER à Villepreux les 8 et 9 septembre dernier. Des choses terribles auraient été dites, quelques maghrébins auraient été aperçus, on y aurait forniqué avec l’islam, Sarkozy, le communautarisme, la discrimination positive, le tout planqués derrière Blanqui et Proudhon.

Il est vrai que cette première UDT d’ER avait quelque chose d’iconoclaste, si l’on se place du point de vue de la « droite nationale » à laquelle Fabrice Robert, leader des « Identitaires » et auteur du premier texte, dit appartenir. Quelques images saintes en ont pris pour leur grade.

Imaginez : une université d’été organisée par une association qui n’a pas quatre mois, rassemblant 250 personnes – payantes - autour de « La Nation face au nouvel ordre mondial ». Et quelles personnes ! Des jeunes majoritairement, des natios, de la gauche anticonformiste, des cathos tradis, des musulmans, des monarchistes, des ultra-républicains laïcards, des nationaux révolutionnaires…Et tout ce petit monde de revendiquer son patriotisme, sa volonté d’une France libre et puissante, sa détestation de la « civilisation marchande », de ses valeurs et ses lois.

Cerise sur le gâteau, on y a traité de l’islam très sereinement. Non pas de « l’islamisation de la France », comme feint de le croire le second auteur, qui, plutôt que de réfléchir, a préféré inventer de toute pièce un thème adapté à sa démonstration. Mais du rapport entre l’islam et le nationalisme français, entre l’Islam et le « combat national » pour reprendre le titre de l’intervention de Christian Bouchet, entre l’islam et la France.

Mais revenons aux textes des identitaires, et en premier lieu à celui de son leader, l’au demeurant sympathique Fabrice Robert.

Celui-ci constate qu’on parle aujourd’hui beaucoup de diversité et prend l’exemple de la multinationale L’Oréal, qui pratique la discrimination positive au nom de cette diversité. Il dénonce à juste titre cette pratique. Puis, emporté par son légitime courroux contre cette diversité biaisée, il croit pouvoir faire un lien avec l’université d’été d’ER, au cours de laquelle on « aurait pu entendre qu’il ne fallait pas considérer l’Islam comme un danger, que les Arabo-musulmans, présents sur notre sol, pouvaient devenir des Français à part entière et qu’au final, il convenait de défendre le « parti du peuple français dans sa diversité ethnique et religieuse »

Pour Fabrice, « ces propos constituent, au mieux, une démission, au pire, une véritable trahison.(…) En acceptant comme acquise la présence de populations étrangères sur notre sol, on se fait le complice des politiques de libéralisme économique favorisant l’immigration. Une situation étrange lorsque dans le même temps, on prétend être un adversaire acharné du libéralisme. En baissant les bras aujourd’hui, en considérant l’invasion comme secondaire, on accepte implicitement le suicide de l’identité européenne. »

Puis, last but not least, « le discours des nationaux-républicains sur « L’Islam de France » ne semble pas très éloigné de celui défendu par Nicolas Sarkozy, personnage qu’ils prétendent aussi combattre avec force. C’est bien ce dernier qui a favorisé l’institutionnalisation de l’Islam en France à travers la mise en place du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). Enfin, quand on voit l’assistance présente lors de l’Université d’Egalité et Réconcilation et qu’on analyse toute la communication faite autour des ralliés quelque peu « atypiques » (et de préférence d’origine extra-européenne), on en vient à se demander si la discrimination positive – autre concept cher à Nicolas Sarkozy – n’est pas aussi à l’œuvre dans les rangs nationaux-républicains. »

Que de confusion ! Confusion d’abord entre islam et islamisation. La présence en France de millions de français musulmans est une réalité. Ce n’est pas un projet soralien, c’est la réalité de la France. Sauf à prétendre que l’on va les déchoir de la nationalité française et les renvoyer « dans leur pays », même s’ils sont là depuis trois générations, ce que Fabrice Robert se garde bien de faire, il nous faut bien admettre qu’il y a un « islam de France ». Et l’on ne voit pas très bien au nom de quoi, à fortiori s’il on est « identitaire », on devrait interdire à ces français la liberté de culte. Lutter contre l’islamisation, c’est lutter contre l’immigration en cours. C’est au mieux favoriser – ou exiger – le départ des étrangers vivant en France. Défendre le peuple français dans sa diversité ethnique et religieuse est un mot d’ordre dans lequel tout nationaliste, tout patriote devrait se reconnaître. A moins que Fabrice, à l’image de l’Oréal, ne souhaite mettre en place une discrimination positive entre français ? Les harkis seront-ils considérés comme « blancs » ? Comme musulmans ? Les antillais ?

Confusion entre islam et islamisation, confusion aussi entre blancs et français ou non-blancs et étrangers. Les français d’origine extra-européenne ne sont pas des « étrangers ». Leur proposer le patriotisme et la Nation comme alternative à l’idéologie marchande n’est pas considérer comme acquise la présence de populations étrangères et encore moins favoriser l’immigration. Personne à ER n’est favorable à la poursuite de l’immigration. Personne n’est favorable à ce projet effectivement libéral par essence. Si les « Identitaires » pensent qu’un français ne saurait être que blanc et que tous les français, environ 10 millions, qui ne le sont pas sont des étrangers qui doivent déguerpir et bien qu’ils le disent. Ce sera plus honnête que de chercher des poux cosmopolites dans les têtes des patriotes.

Confusion encore entre religion, identité et communautarisme. Si nous prenons acte de la réalité d’un islam de France et travaillons à l’émergence d’un islam français, par le patriotisme et la conscientisation politique, nous n’entendons pas l’institutionnaliser et accepter de voir des dirigeants parler au nom d’une « communauté » et encore moins négocier avec eux. Notre position sur le CFCM est la même que sur le CRIF. Ni plus ni moins. Alors prétendre que notre position sur le sujet serait communautariste ou sarkoziste relève de la démagogie pure et simple.

Quant à la discrimination positive qui serait à l’œuvre à ER, et dont Serge Ayoub serait le symbole, puisque c’est lui qui est visé, je suppose qu’il s’agit d’une plaisanterie et je préfère donc en rire.

Le plus amusant réside pourtant dans la conclusion de Fabrice Robert, qui nous montre qu’il n’a pas d’alternative politique, en réalité, à la démarche patriotique d’ER. Lisons le :

« Que les choses soient bien claires. Les Identitaires ne marchent pas à l’utopie et ne rêvent donc pas d’un âge d’or quelconque. Nous savons que le visage de l’Europe a déjà changé suite aux politiques d’immigration voulues par des gouvernements criminels et sans scrupule, ceci à l’insu des peuples du vieux continent. Mais nous voulons sauver ce qu’il est encore possible de sauver. Nous devons donc nous battre pour défendre notre identité européenne et faire en sorte que les Européens soient encore maîtres chez eux demain. Ce qui ne consiste pas à nier la présence immigrée ni à la montrer du doigt pour expliquer tous les problèmes du temps mais à tout mettre en oeuvre pour la circonscrire au maximum afin qu’elle redevienne un phénomène limité et marginal ne transformant pas les structures traditionnelles et les fondements culturels de notre civilisation par l’imposition de règles et de modes de vie étrangers à notre nature, au travers de l’islam notamment. »

Si ce n’est pas du national-cosmopolitisme, cela y ressemble. Fabrice Robert pense que l’Europe, et donc la France je suppose, ont changé et que rêver à un age d’or n’a pas de sens. Il souhaite, comme à ER, que soit mis un coup d’arrêt à la politique d’immigration mais il sait bien que les millions de français musulmans ou simplement d’origine extra européenne de repartiront pas. Il veut que la présence immigrée « redevienne un phénomène marginal » mais cela ne résoud pas la question des français d’origine étrangère. Voilà qui est rassurant : quand Fabrice sera fatigué de recruter à coup de slogans simplistes –d’où le turnover- il pourra rejoindre ER, pourvu que ses papiers soient en règle. Ce sera cependant plus compliqué pour son jeune collègue, qui s’est fendu d’un texte à vocation ironique qui navigue entre mensonges, incohérences et agitation vaine. Mensonge nous l’avons vu tout à l’heure sur le thème même de l’intervention de Christian Bouchet, et qui discrédite toute la première partie du texte.

Passons donc au seul point qui mérite qu’on s’y arrête, celui ou notre ami prend la défense du fameux Jean Dupond, menacé par l’islam, qu’ER, dans une attitude bourgeoise typique, abandonnerait à son triste sort. C’est que Jean Dupond dans son HLM, pour notre penseur de la réalité, il subit l’islam au quotidien : l’islam lui pique sa bagnole, l’islam viole ses filles, lui choure son portable, le regarde de travers, deale de la drogue, braille de la musique de merde avec une casquette ! Tout comme c’est marqué dans le Coran !

Ben oui mais non.

Et trêve de plaisanterie nous touchons là à la grande faiblesse de la « pensée » identitaire. Arrêtons nous un instant sur la France, puisqu’il s’agit d’elle. La France de ces soixante dernières années. Elle a invraisemblablement changé au plan identitaire. Plus qu’en 1000 ans peut-être. Au plan vestimentaire, au plan alimentaire, musical, quoi de commun entre la culture populaire de la libération et celle d’ajourd’hui ? Au plan des mœurs ? La famille, le patriarcat, que sont-ils devenus ? Ces dizaines de milliers de types qui défilent à poil en se disant fiers de s’enculer, d’où sortent-ils ? Les église vides et les curés en jean, ça vient d’où ? Le fast food ? La défonce, le LSD, la coke ? Ces sous prolétaires habillés en Nike qui violentent en bande, quels sont leurs modèles ? L’école dirigée par les élèves ? L’idéologie du désir ? La consommation à outrance, la télé décrébrante, les réality-shows ? La repentance ? La pornographie ? D’où nous vient cet océan de merde, dans lequel nous surnageons péniblement ? Et Jean Dupond dans tout ça ?

Ne pourrait-on admettre une bonne fois pour toute que les gigantesques mutations de l’identité de la France, des français, ont pour principale origine et de très loin, le capitalisme international et les Etats-Unis ? Que la France a bien davantage été transformée par la culture US que par l’islam ? Ou même l’immigration, qui en est d’ailleurs aussi une conséquence ?

Et si c’est le cas, comment expliquer que des identitaires, autrement dit des défenseurs de l’identité de la France et des français, des traditions culturelles françaises, ne combattent pas d’abord et avant tout les principales menaces qui ont pesé et pèsent sur ce qui reste de notre identité ?

Bref, à l’université d’été d’ER, nous avons parlé de tout cela. Des français, étrangers entre eux parfois, pour des raisons politiques, culturelles ou simplement obscurantistes, se sont découverts et se sont appréciés . Ils ont conscience de ce que la nation est le dernier rempart face au raz de marée capitaliste et à l’ensemble de ses conséquences, parmi lesquelles une immigration ingérable. Conscience également de ce que l’immense patrimoine culturel français constitue un formidable atout. Et c’est la prise de conscience de ces réalités et des remises en cause qu’elle implique qui crée des turbulences, à gauche et à droite, chez des militants LCR comme chez les identitaires. Entre le mondialisme capitaliste et ER, au plan doctrinal, il n’y a rien. Rien que des mythes.

Marc George, membre d’Egalité &Réconciliation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/hatehaine
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Black Google : vraie fausse bonne idée ?
» la vraie fausse erreur de einstein!!
» Reconnaître la vraie faim
» Les Rudrasksha
» Vraie religion-fausse religion et division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: