LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Tout tout tout vous saurez tout sur les zizid'   Dim 1 Oct 2006 - 15:54

J'ai lu l'interview qu'il a donné aux "identitaires" de Solidarité Alsacienne sur la soupe au lard...

http://www.alainsoral.com/content/view/133/32/

Sur ce qu'il devient, je ne sais pas si c'est par ignorance ou par mauvaise foi mais son argument en faveur de la soussoupe ne tient pas la route une seconde. Car il faut savoir qu'en plus de la soupe, il distribuent aussi un morceau de pain et de fromage. Or, je suis un jour tombé sur un de leurs documents internes scanné sur le net. Il expliquait entre autre que le pain et le fromage seraient refusés à qui n'accepterait pas la soupe. Le pas est donc franchi de l'affirmation "identitaire" à l'ostracisme religieux. Sinon, au nom de quel principe refuseraient-ils de donner à manger à un non-musulman-non-juif qui ne se contenterait pour des raisons que lui seul connait que du pain et du fromage ? Condamner les soupes casher au motif qu'elles sont discriminatoires si seuls des Juifs y ont droit est une chose, approuver le mimétisme de raisonnement des identitaires en est une autre si la seule raison de son approbation est la non condamnation des soupes juives par l'état. Bref, ça revient pour notre anticommunautariste à ne pas crasher dans la soupe identitaire juive. Et le serpent dialectique soralien de se mordre la queue...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
David B. a écrit:
D'autant que les plats cashers ne sont pas interdits aux non-juifs ! Je n'ai jamais entendu parler de ça ! De même, je n'ai jamais entendu parler que les alimentations hallal étaient interdit aux non-musulmans.
L'idée de la soupe au lard ne peut émergée que d'un cerveau malade, rongée par la haine de l'autre. C'est symbolique de ce que sont les identitaires !
Ca je le sais. Et Soral ne prétend pas non plus le contraire, mais puisqu'il dit qu'il existe en France des soupes populaires casher réservées aux seuls juifs (Juifs ?)...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
belladonna a écrit:
L'homme du ressentiment qui crache dans la soupe qu'on lui a refusée, même lui peut l'affirmer.
OK boss, mais j'avais écrit crasher... Wink
belladonna a écrit:
À partir de là c'est une question de conscience de classe et encore cette perpétuelle lutte. Quand au terme Soralien, j'ai peine à l'utiliser vu la petitesse de l'oeuvre, sans vouloir rien lui enlever, il ne fait que souligner des évidences.
OK encore, mais c'est le job de tout penseur pertinent que de souligner des évidences qu'on n'avait pas perçu, qu'il soit soralien ou pas... Quant au terme, je l'avais utilisé dans le cas présent pour relever que le bonhomme était parfois capable de sophismes...


Dernière édition par MEDIATOR le Dim 24 Fév 2008 - 3:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smersh
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Localisation : Quelque part entre Pyongyang et Natanz
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Jeu 10 Mai 2007 - 23:32

Alain Soral était à Marseille face au Bloc Identitaire, dans le cadre d'une réunion du très drotier Club de l'Horloge.

Compte-rendu par Fabrice Robert du Bloc Identitaire :
http://www.blog-identitaire.com/


Dernière édition par MEDIATOR le Sam 23 Fév 2008 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Dim 13 Mai 2007 - 19:08

Voila à quoi ressemble les vilains Identitaires :






Vous trouverez ci-dessous la présentation des candidats et suppléants investis sur les nouvelles circonscriptions.

:: 3ème circonscription

Myriam MARCHAND
56 ans – femme au foyer
Ancienne restauratrice, Myriam Marchand est profondément enracinée et attachée aux traditions. Elle s’est donc naturellement engagée dans la lutte identitaire. C’est notamment à travers l’action en faveur de nos compatriotes SDF menée par l’association Soulidarietà et la distribution de la fameuse « soupe au cochon » que celle-ci a mené ses premiers combats. Femme du terroir, femme de valeurs, femme de courage ; Myriam Marchand entend défendre Nice et les Niçois avec toute sa force.

Monique VERRANDO (suppléante)
44 ans – sans-emploi
Ancienne adhérente et militante du Front National, Monique Verrando a décidé de rejoindre les Identitaires pour la clarté de leur discours sur l’immigration. Là où le FN semble désormais céder, donnant l’impression de courir après le vote immigré comme tous les autres partis, les Identitaires eux ne reculent pas d’un pouce et affirment clairement qu’ils se battent pour Nice aux Niçois, la France aux Français et l’Europe aux Européens.

:: 5ème circonscription

Pierre-Antoine PLAQUEVENT
30 ans – employé
Amoureux de nos montagnes dans lesquelles il aime se ressourcer dès qu’il le peut, Pierre-Antoine Plaquevent l’est tout autant de la Mare Nostrum antique. La Méditerranée le rappelle aux origines génoises de sa famille. Ayant fréquenté les rangs de la gauche étudiante, il a ensuite entamé un chemin personnel le menant vers le combat pour l'identité et la patrie. C'est aussi sur ce chemin qu'il a renoué avec la Foi catholique. Pierre-Antoine est profondément attaché à la notion de justice sociale et entend sur la 5ème circonscription tout autant défendre les Français précarisés, premières victimes des insécurités (physique et économique !), que lutter pour la préservation des traditions des vallées du Pays Niçois.

Sophie VARDON (suppléante)
46 ans – aide-soignante
Mère de famille et travailleuse courageuse, Sophie Vardon a grandi dans la cité des Moulins et y a élevé ses enfants. Elle connaît mieux que n’importe lequel des représentants en place les difficultés financières rencontrées par un nombre chaque jour croissant de Français et la réalité sur l’immigration et l’insécurité que subissent de plein fouet les classes populaires.

http://blog-identitaire.com/



Bref, de bons gros NS... n'est-ce pas ? Pfff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Dim 13 Mai 2007 - 19:35

Un petit air d'Arlette. Laughing



On sent dans l’allure de ces gens le bon gaulois de base, simple, naturel, authentique, pas surfait.
Rien à voir avec le bobo chic, clinquant, hautain et pédant qui habite dans les beaux quartiers et qui votent soces ou lcr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Dim 13 Mai 2007 - 20:14

il ne m'inspire pas confiance ce bloc identitaire....
je sais pas pourquoi, ça sent le racisme à plein nez...

alors rien à voir avec des bobos certes, mais pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Dim 13 Mai 2007 - 21:45

Ils ne sont pas forcément racistes, ils forment une communauté de plus. A côté des gays libéraux, des bretons de Paris, des collectionneurs de théières ou des tradis. Ils ont été déçu par la nouvelle ligne du Front. Pourquoi ? Serait-ce parce que le Front ne fait pas assez de politique, et laisse trop son président faire seul de brillantes performances ? Pas du tout, expliquent-ils. C'est parce le FN aurait dragué les immigrés.

Cqfd : Moins de spectacle, et plus de formation politique. Et ça ira mieux.

En cas d'échec du projet soralien pour la France, NOTRE DERNIERE CHANCE, nous serons bons pour aller distribuer la soupe au cochon ou rejoindre les milices d'Allah, selon les préférences de chacun. C'est d'ailleurs ce que veut Sarko le petit et son futur sanhédrin.

Alors ne soyons pas trop sévères pour ces identitaires, ni d'ailleurs pour les autres dans les mosquée. A chacun sa gamelle. Et à nous la France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Dim 13 Mai 2007 - 21:56

Citation :
C'est parce le FN aurait dragué les immigrés.

et je ne vois pas en quoi.

à moins que cette communauté refuse d' admettre les fils d' immigré comme français à part entiere....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Lun 18 Juin 2007 - 12:49

"La France est un pays de race blanche, de culture greco-latine et de religion chretienne"
Charles De Gaulle.

Evidemment, comme disait Maurras "aucune origine n'est belle"...
et de plus la plus grande france, n'est pas une race comme disait Jacques Bainville, les noirs des Antilles les Mahoris de Polynesie, les Kanaks, les réunionnais, les comoriens de Mayotte sont Francais... mais les immigres c'est diffrent... il ne sont pas francais... et ne sont pas appallés a le devenir... pourquoi...

Etre francais c'est une chance, mais .... On peut fort bien être autre chose.
La France n'a pas besoin d'immigrés, elle a besoin de se retrouver... je ne vois pas pourquoi nous devrions payer ad vitam eternam les conseuqneces de la politiques giscardo-mitterandienne... les immigres devront rentrer chez eux, avec tous les delais et mesures necessaires, pacifiquement, est-il besoin de préciser, dans un projet de codevelloppement, sans quoi deux option seront devant nous a l'horizon 2040:
La France sera une nation afroasiatique par le seul fait de la demographie, même si l'on mettait fin aux flux migratoires demain matin...
Soit une guerre civile a base "identitaire" de basse intensité (criminalité, zonage du territoire, hyperethnicisation des rapports ect...) avec la possibilite qu'elle puisse prendre des forme de guerre plus classique selon les regions...

Tt cela ds un contexte de metissage généralisé de l'Europe, c'est à dire avec les mêmes enjeux ou presque dans tout les pays d'europe occidentale (Allemagne, Belgique, Hollande, Espagne, Italie, Suede...)

Reconaitre des differences culturelles, voire ethniques ou "raciales", ne fait pas de moi un raciste loin de là, j'ai passé ces dix dernières années à combattre l'antiuniversalisme au sein de ma famille politique....

Une juste articulation entre universel et particulier est necessaire... je crois qu'elle vous fait souvent defaut... reste tangible d'un jacobinisme tres appuyé chez beaucoup d'entre vous.

L'immigrationnisme vert-bobo n'est que la forme terminale de l'universalisme abstrait, "républicain", jacobin assez present sur ce forum.

Je constate la une insuffisance theorique pour combattre et VAINCRE. En effet comment vaincre lorsque l'ennemi qu'on a jette par la porte, on le reintroduit par la fenetre ?
Pour se debarrasser des cosmo-mondialistes, des euro-sionisto-atlantistes il est necessaire de rompre avec le mondialisme abstrait que represente le jacobinisme, sans pour autant tomber dans un "ethnodifferentialisme" qui postulerai des humanités "differentes", étanches et incommensurables.
Tenir le cap, la voie du "juste milieu", éviter de tomber du Charybde mondilaiste en Scylla ethnodifferentilaiste.
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Lun 18 Juin 2007 - 16:22

Oui, Deker voit à peu près bien les choses.
Ma vision c'est : communes, régions, nations, blocs continentaux-civilisationnels, et monde.

5 échelles, différentes, avec leurs modes politiques propres. Je ne vais pas tout passer en revue, juste pour dire que la région est effectivement le creuset du 'charnel', du pays, et de l'ethnie (la 'race' des Provenceaux, la 'race' des Roussillons, la 'race' des 'Niçois' etc.) De l'identité. Il est tout à fait normal que des identitaires régionaux se soucient d'ethnie, c'est dans les compétences de leur échelle politique, la région.
Juste pour dire que la nation, c'est une collection de QUELQUES régions, qui en constituent l'alchimie unique (pas de France sans Bretagne, pas de Bouches du Rhone sans.. le Rhone justement, Lyons et Paris derrière, qui ne sont point de la même région que Marseilles, etc.). QUELQUES régions que la nation combine et qu'elle chérie jalousement, toutes. Pour dire donc que la nation est mi-charnelle, mi-utopique là où la région elle n'est que charnelle. Donc il y a une différence, et la position des 'organiques' (identitaires/régionalistes) s'accepte parfaitement. La différence n'est pas antagonique, ce sont juste des échelles d'ordres de grandeurs différentes.
L'empire quand à lui n'est qu'utopique, avec son catalogue, son bottin, de régions qu'il deal sans état d'âmes au petit bonheurs des marchés ou des caprices du prince, bien intoxiqué dans son palais étanche, ou inonde sous le pétrole brut, ou sous le lisier de porcs, au besoin. A l'envie.

Bref la nation est vraiment meilleure, comme échelle politique, que toutes les autres. Il n'empèche que les autres constituent des sauts qualitatifs propres, et doivent être respectée, et bien vivre. (même l'échelle mondiale !!, mais très discrète, en fait, pas oppressive. l'idée ce n'est pas le plus gros écrase le plus petit, mais que chacun déploie ses compétences propres et que le meilleur, la nation, soit simplement privilégié.)

Il est donc normal qu'il y ai des achoppements entre 'natios' et identitaires, mais moi, qui suis 'natio' jusqu'aux bouts des ongles, j'aime beaucoup les identitaires régionalistes.
Je tenais à le dire ici, apparement c'est nécessaire.

Je rappelle que eux sont la force politique voir culturelle montante, quand bien c'est la nation qui est la meilleure structure politique d'avenir.


A propos, pour les 'issus de' l'immigration, je préfère parler d'une région propre, justement, plutôt que de 'branches'. L'(issu de l') immigration d'origine arabo nord-africaine est une 'région', celle d'Afrique Noire une autre 'région', et l'asiat itou (et il ne faudrait pas bcp me pousser pour considérer les juifs, pareils, comme une région française, +ou- vieille.) L'image a l'avantage d'appliquer ma vision de la nation, assemblage de quelques régions chéries et combinées.. et 'pacifiées'.
Et d'autre part explique et admet très bien par exemple cette certaine hostilité des régio-identitaires à l'égard des 'issus de..', même 'racialement' (mais aussi culinairement etc.) : c'est simplement une région qui se défend de l'invasion par une autre région, 'voisine', en sommes... C'est la Normandie qui refuse d'être 'bretonisée', le jeune identitaire qui met des stickers partout dans son quartier, la Moselle qui rejette les Alsaciens, la soupe au cochon etc.

Oui il est possible que des identitaires soient utilisés, manipulés, pour défaire le FN et le mouvement d'avenir qu'il porte. Attention donc. Il n'empèche que les identitaires sont des gens très biens au service d'une bonne cause... Et d'ailleurs ils sont la force montante actuellement. Mais il faut simplement garder à la première place POLITIQUE la nation, l'échelle 'homo' en quelques sortes, comme un homme a +ieurs organes (les régions, organiques), comme un bloc continental/civilisationel est une congrégation d'hommes, et le monde une multitude.

Eviter comme la peste cette prise de bec entre identitaires et natios, danger numéro 1 actuellement. Eviter toute arrogance envers les identitaires et autres tradis, ils ne sont pas un "boulet", ils sont sur une autre échelle politique (les tradis sont, en fait, Européens, et anti 'empire de la culture de mort'), c'est tout. Tous veulent se rassembler aux échéances, non pas être identiques ni se foutre sur la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 0:48

Citation :
"La France est un pays de race blanche, de culture greco-latine et de religion chretienne"
Charles De Gaulle.

Vous avez oublié une partie de la citation :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. »

Cette citation est très juste, et correspond bien à la situation que nous avons aujourd'hui.
La France reste majoritairement peuplée d'individus de race blanche avec une petite minorité de français bruns, noirs, jaunes.
Vouloir renvoyer "chez eux" des français d'origine étrangère s'inscrit donc en totale contradiction avec cette citation de de Gaulle. En revanche, stopper l'immigration donc proner une politique d'immigration zéro afin de conserver la composition actuelle de la population française s'inscrit en adéquation avec cette citation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 1:10

deker a écrit:
[...] mais les immigrés c'est différent... il ne sont pas francais... et ne sont pas appellés a le devenir... pourquoi...

Voilà qui est fort vrai et qui montre bien la différence avec le souhait gaulien. Tout le monde chie sur la France et le fait d'être Français, et si on laisse faire tout ce petit monde (de toutes "issues") se marchera dessus pour la citoyenneté euro-togetherheid. Ce que dit Deker ci-dessus est très important, montre que pour le politique sérieux il y a un problème inédit. Qui s'annonce.

Et puis ne me faites pas rire avec la 'petite minorité' et la citation de de Gaule qui "correspond bien à la situation d'aujourd'hui" : vous savez quels sont les deux premiers prénoms les plus donnés en France en ce moment ? en Europe de l'ouest ? Marine (et Soral ???) hier a-t-elle été attaquée par des phalanges communistes ? par des milices transportés par car dans la région, spécialement pour l'occasion peut-être ?. Nan, malgré quelques cadres socialistes soigneusement ABSENTS, c'était juste les "La France on la baise, les Français on les nike" qui habitent là just'à côté, entre le distributeur de billets et l'école primaire. Et le parking.


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 3:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 1:14

Sauf qu'ils ne sont pas 100 000 ou même 1 million mais environ 15 millions... sur une population totale de 65 millions.

Ils sont beaucoup trop nombreux. C'est inassimilable. C'est d'autant plus vrai que la proximité ethnique, géographique et culturelle, civilisatrice est encore plus éloignée par rapport aux immigrations précédentes.

Si on n'a pas compris cela, on a rien compris du tout par rapport aux enjeux actuels et futurs.

Dans 20 ou 30 ans, il n'y aura plus de France. La population française aura radicalement changée. Une France sans peuple français n'est plus la France. Un peuple indifférencié n’est plus un peuple mais un groupe d’hommes indéterminé. La pluralité disparaît forcément tôt ou tard. Enlève l’identité d’un peuple, que lui reste t’il ? La diversité du monde est TOUT.
Revenir en haut Aller en bas
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 1:21

Citation :
Et puis ne me faites pas rire avec la 'petite minorité' et la citation de de Gaule qui "correspond bien à la situation d'aujourd'hui"

Pourtant c'est bien le cas, environ 10% (et encore je suis large) c'est bien une petite minorité.

Citation :
vous savez quel sont les deux premiers prénoms les plus donnés en France en ce moment ?

Lucas et Léa parait-il, je ne vois pas ce que vous avez contre ces prénoms.

Citation :
Dans 20 ou 30 ans, il n'y aura plus de France. La population française aura radicalement changée.

Si on ne stoppe pas immédiatement l'immigration, c'est effectivement ce qui risque d'arriver. D'où la nécessité de proner et d'appliquer l'immigration zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 1:51

15 millions sur 65 millions, cela fait 23% chez moi. Et ce chiffre est exponentiel.

15 millions (chiffre avancé par Azouz Begag) est fortement probable et ne concernerait que les africains (donc les plus "différents", les moins facilement assimilables au corpus français). Il suffit de s'attarder sur l'origine des populations des grandes villes pour constater que ce chiffre "est loin d'être un fantasme" et est très plausible, vu le déferlement migratoire issu du tiers monde qu'à connu la France depuis 30 ans (300 000 immigrés par an sur 30 ans = 9 millions de personne, faites le calcul sans compter les naissances et les régulariser entre temps, le regroupement familiale, on atteint facilement 15 millions d’individus). C'est de la simple arithmétique. 1/3 des naissances sont issus de français d’origines étrangères (et africaine en particulier). Il ne faut pas être super malin pour comprendre qu’il y aura submersion et prise de pouvoir tôt ou tard par ces mêmes populations étrangères. Pire, les autochtones tendent à disparaître avec le temps. On peut donc affirmer qu’il y a… substitution de populations.

La France se libanise, se balkanise dangereusement jusqu'à atteindre un seuil de non retour, très difficilement réversible. Cela est d'autant plus accru que les immigrés, issus pour l’immense majorité de milieu culturel, ethnique, géographique très différent de la France continuent d'arriver en masse, à cause des accords de Schengen et des prestations sociales françaises très avantageuses qui accentuent le déferlement (pour ne pas parler d'invasions). La France est juste au bord du gouffre. La mort est proche. Sans être défaitiste, je ne lui donne que 50 ans maximum. D'ici là, la population aura radicalement changée et les français ne seront... plus français et la France ne sera donc… plus la France. Un pays qui change de population est-il toujours le même pays ? L’enveloppe oui, mais plus la substance qui donne son âme à ce même pays.
L'histoire nous réserve bien des surprises. Ainsi les pays européens auront été colonisés... par leurs anciennes colonies... dixit Poutine.
Cruelle destinée. Nous l'aurons peut-être mérité après tout (c’est le masochisme judéo chrétien qui revient).

Notre subsistance est loin d'être assurée... et notre avenir paraît bien sombre. La question qu’il convient de se poser : tout cela pour ça ?

Je veux bien parler d’assimilation, mais dans des proportions raisonnables… or cela n’est plus du tout raisonnable actuellement.

Saviez vous qu’au Japon, il n’y avait que 14 régularisés en 2002 pour 9 expulsés ?
L’Europe périra par excès de générosité. J’en suis convaincu. Les autres peuples n’ont pas notre compassion et cette propension à culpabiliser pour des actes passés (qui légitiment la colonisation que nous subissons pour les adeptes de la repentance systématique et de l’égalitarisme qui fustige toute diversité humaine et toute altérité : il n'y a pas des hommes mais un homme).
Revenir en haut Aller en bas
Pillierdecomptoir
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 1:57

Cochonnet a écrit:
Sauf qu'ils ne sont pas 100 000 ou même 1 million mais environ 15 millions... sur une population totale de 65 millions.
Il y a un autre element, non etnocentriste/identitaire que tu oublies de souligner : 65 millions et demain combien ? y-a-il un seuil au-dela duquel la coexistence sur un territoire metropolitain aussi exigu devient insupportable (d'autant que cet accroissement de population est essentiellement urbain) ? c'est une question que je pose, sans avoir la reponse.

Citation :
Ils sont beaucoup trop nombreux. C'est inassimilable. C'est d'autant plus vrai que la proximité ethnique, géographique et culturelle, civilisatrice est encore plus éloignée par rapport aux immigrations précédentes.
mais d'autre criteres jouaient dans l'assimilation des immigrations precedentes : le service militaire, l'ecole vraiment republicaine ou les enfants immigres en minorite etaient "forces de s'integrer", et l'ascenseur social qui fonctionnait (et jusqu'a peu de temps encore).
Un jaune (dont les ancetres viennent d'Indochine par ex) qui considere Philippe le Bel comme son ancetre, je ne trouve pas cela ridicule. Et les ex esclaves des Antilles, je les considere a titre perso comme mes ancetres sans probleme par le biais de la Nation.

Citation :
Si on n'a pas compris cela, on a rien compris du tout par rapport aux enjeux actuels et futurs.
Cochonnet, le FN meme soralise, arrive aux memes conclusions que toi (ou presque) :
- il faut une politique familiale favorisant la natalite
- + un arret de l'immigration
- fin du droit du sol= acquisition de la nationalite par filiation uniquement, et a la marge par naturalisation

Et tout cela, sans avoir besoin de faire le meme detour que toi par les theses ethnocentristes.

Citation :
Dans 20 ou 30 ans, il n'y aura plus de France. La population française aura radicalement changée. Une France sans peuple français n'est plus la France. Un peuple indifférencié n’est plus un peuple mais un groupe d’hommes indéterminé. La pluralité disparaît forcément tôt ou tard. Enlève l’identité d’un peuple, que lui reste t’il ? La diversité du monde est TOUT.
Si nous sommes incapables de maintenir et transmettre les valeurs de notre civilisation, elle crevera quelle que soit la couleur de notre descendance.

NB : Cochonnet, la photo de Marine sur ton avatar est particulierement ratee, pour ne pas dire ignoble. C'est voulu Rambo ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 2:40

Pillierdecomptoir a écrit:
.... immigration d'Europe de l'est en Irlande ...(t'as supprimé la phrase ?)

Je confirme, Dublin a été littéralement colonisé par des polonais (c'est difficile à remarquer sur les visages, mais si on a une petite culture polak, ça se remarque tout de suite). C'en est vraiment étonnant tellement c'est massif dans certains quartiers. Ils ont repris notamment les commerces d'alimentation, et les boulots des restaurants et d'hotellerie.
Je pense que le gouvernement irlandais recopie la stratégie londonienne, mais en attirant surtout de l'europe de l'est plus que d'afrique ou d'asie - il y en a aussi, mais beaucoup moins que Paris ou le Sud, par exemple. (Ce qui s'explique aussi sans doute par l'absence d'anciens empires coloniaux irlandais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 2:44

1) 1.5 enfants par femme pour les de souche. Le renouvellement ne se fait donc pas. Il y donc diminution des de souche actuellement. Par contre, comme la population augmente, cela veut dire que la part de la population immigrée devient encore plus importante dans la population totale.

2) Aucun lien de parenté… comment pourrait on considérer qu’un étranger ou qu’une personne qui n’a aucun lien avec sa famille puisse être son ancêtre et faire parti de ses proches ? C’est une conception absurde de la communauté humaine qui ne prend pas en compte la descendance et qui tend à tout égaliser, à tout uniformiser au détriment de la pluralité. Et toi, t’es mon papa ?

L’arrêt de l’immigration passe forcément par la case ethnocentrisme. Le cas de l’Irlande est mauvais. Il ne s’agit pas de la même immigration. L’immigré d’un pays voisin ne sera pas le même que celui qui est issu d’une autre civilisation, d’un autre continent ou d’une autre partie du monde. Toutes les immigrations ne sont pas les mêmes et ne s’équivalent pas parce que tous les hommes ne sont pas identiques, et certains hommes sont plus différents que d’autres, et donc plus facilement assimilables dans un groupe humain spécifique que d’autres.

3) Un peuple sans racine est un peuple mort. Un pays où les enfants qui naissent sur son sol ne ressemblent plus du tout aux ancêtres de cette terre est un pays altéré, déformé, dénaturé. Un peuple dont les enfants ne sont plus de sa descendance est un peuple éteint, qui a disparu (et son âme avec). Tout est lié : le physique comme le spirituel.
Lorsque les enfants ne descendent plus des pères d’un pays, on peut dire que ce pays est transformé. Lorsque les enfants d’un pays ne ressemblent plus à aux aïeux de ce même pays, le pays n’est plus le même. Il est autre. C’est ni plus ni moins que de la colonisation. Un pays sans son peuple originel est un pays mort.
L’Amérique du Nord (et son esprit) est morte lorsque les indiens ont été remplacés par les européens.
Si demain, les chinois devaient remplacer les européens en Europe, l’Europe serait morte.

NB : T’es futé toi. Elle est bonne sans son maquillage, non ?


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 2:53

Colonel Jul a écrit:
Quels sont-ils alors ces prénoms, Omnivore?
Sur google je trouve Lucas et Léa.

En Angleterre c'est Mohammed et ses dérivés, number 2, et la source c'est La Croix... mais, ohhhh?, http://www.la-croix.com/afp.static/pages/070606085139.xgjfcg2g.htm ils ont retiré l'article du ouaibe. Zut flûte. Ca doit être pas vrai alors, s'ils le retire c'est que c'est pas vrai. Ca doit être ça.

A Bruxelles il parait que l'année dernière c'était... Mohammed qui est arrivé en numéro 1 mais suis-je bête : "il parait".

Bon...

Il faut dire aussi que ces muslims ont la fâcheuse habitude de choisir tous en masse le même prénom ou presque, ce qui il est vrai gonfle la présence du bon 'momo' dans les statistiques.
Bon...

D'ailleurs ça peut se voir facile dans n'importe quel journal +ou- local en consultant le registre des naissances, lequel est juste à côte du registre des Angèle, Camille, Edmond, Louis, Jacques, Alice et Thérèse, décès... Mais, où avais-je la tête ??? mais non s'cusez c'est pas possible nan nan, il y a un an environ le ministre de l'intérieur d'alors a exprès émis une circulaire (un 'décrêt' que sais-je) pour justement INTERDIRE LA PUBLICATION de ces registres des naissances, si prompts bien sûr à générer ces fameuses légendes urbaine sur l'internet, vous savez ? celles qui sont si néfastes là, qui pourraient, avant des élections présidentielles, permettre aux forces extrémistes "d'exclusion" (à l'opposé de "de gouvernement") d'y troubler l'ordre public public. Surtout auprès du lectorat de vieilles grands-mères qui adorent ces colonnes des naissances et qui pouraient encore y réagir électoralement. Ah, zut, suis-je tré bête, pas possible là non plus, s'cusez.
Bon...

Vazy google alors. A partir de google je trouve par exemple ça : http://www.linternaute.com/femmes/prenoms/prenoms/1/2004/1/france.shtml , et ouais y'a Enzo et Léa en number One garcons et filles pour la France en 2004. Dans l'OS l'Omnivore, avec ta légende urbaine à deux balles pas sourcée (alors qu'en vrai les immigrés sont une 'petite minorité', vu que les issus-de ne comptent pas. Sont pas zimmigrés.) Et bien... regardez la liste 'zéro-défaut' là, clicquez sur le lien svp vous z'allez voir...
Pour les garçons comme pour les filles sur la première page il y a les TRENTE premiers. Zéro Mohammed.
C'est à dire, regardez, qu'il y a eut plus de Yanis, Maxence, Tom, Mathéo, Mattéo, Baptiste Lucas et Louis, pour les garçons, que de Mohammed. Ou tout autre prénom africain d'ailleurs... Il faut aller à la page deux pour trouver notre pimpant Mohammed, premier de sa catégorie à la place 46 (1720 attributions)... juste avant Dorian (1716) et aussi Samuel (1659). Vous savez quoi ??
J'y crois pas, tout simplement.
Allez dans une école à côté de chez vous. Dans un collège. Mohammed ??, comme Samuel, pareil. Autant.

Les autres ne sont donc pas des 'naissances françaises', ou en tout cas pas dans le site 'prénoms français' que google recrache dans la demi seconde.
Quand à La croix, eux, ils ont carément jugé plus prudent de...


J'esscuze mon Colonel Jul, j'ai fauté là, j'ai pas ma source. Rien pour mon propos. C'est vrai qu'Ethan ou Corentin, Arthur et Antony ont été plus nombreux en 2004 que les Momo, alors qu'en Angleterre et à Bruxelles non.

Le reste de mon message était suffisant de toutes manières.


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 3:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: COLONISATION ET DISPARITION   Mar 19 Juin 2007 - 3:01

Cochonnet a écrit:
15 millions [d'étrangers] sur 65 millions, cela fait 23% chez moi. Et ce chiffre est exponentiel.
Parfaitement !... Puisque ça fait 30 ans que le taux de natalité des français (de souche) ne permet pas de renouvellement démographique… Il en résulte que sans l’immigration, la population actuelle en France serait toujours autour de 50 millions… d’où sort la différence alors ?!... Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour le savoir !...
(« 65 millions est une hypothèse du reste, vu les méthodes douteuses de recensements… La vérité c'est qu'à l’heure actuelle on est bien incapable de connaître le nombre exact de la population du territoire… on pourrait très bien être plus proche de 70 millions…)

Cochonnet a écrit:
Ainsi les pays européens auront été colonisés... par leurs anciennes colonies... dixit Poutine.
Cruelle destinée. Nous l'aurons peut-être mérité après tout (c’est le masochisme judéo chrétien qui revient).

Comme le disait le grand Africanologue Bernard Lugan (sur Radio Courtoisie dans l’émission du jeudi 17/11/05 de 18h00-19h30 (1) consacrée au thème du nouveau N° de La Nouvelle Revue d’Histoire "De la Colonisation à l’immigration-invasion", tout en commentant les émeutes ethniques des banlieues et en donnant l’explication des véritables causes) :
« la France est devenue [10X] la Colonie de ses anciennes colonies !... ».

Selon lui de même que la gauche colonisatrice d’entant croyait pouvoir assimiler d’autres peuples à l’Empire Français (mais qui a aboutit globalement à un échec et à voir les colonisateurs être peu à peu chassés) ; de même aujourd’hui, l’idéologie Républicaine actuelle, n’ayant retenue aucunes des leçons (des vraies causes) de l’échec de la Colonisation, reste toujours sur le même préjugé (ou illusion mortelle) – de croire qu’on puisse assimiler/intégrer des populations étrangères (trop) différentes ethniquement/culturellement – mais cette fois sur son propre territoire d’origine !... ce qui peut finir par aboutir à la révolte – scénario classique qui s’est déjà produit ailleurs (l’histoire se répète) – des dites populations importées contre celles d’accueils/indigènes, et éventuellement ces dernières à se voir peu à peu chassées ou éliminées mais cette fois de leurs propres territoire d’origine !... soit nous amener à une guerre civile ethnique (ou ethnico religieuse) de type Cossovo… Tout cela conformément à la logique des lois naturelles ancestrales de ce que : en ce bas monde, quiconque (individu comme peuple) qui n’a pas une niche ou un territoire à soi – ou qui n’a pas été capables d’en conquérir un… ou de conserver le sien… – ne fait pas de vieux os !... il est impitoyablement éliminé !

L’immigration massive actuelle en provenance principalement d’Afrique du Nord et du Sud, et de la Turquie n’étant en fait qu’une colonisation inversée… (L’immigration massive d’origine d’Afrique étant un contre coup de la Colonisation… Immigration massive anti-démocratique/totalitaire car au fond plus ou moins imposée aux indigènes… même si (comme les élections le démontrent depuis 2002) acceptée par eux... car culpabilisés comme prix à payer pour la Colonisation faites par leurs grands parents).
Colonisation inversée qui, comme telle, conserve et importe ses propres cultures/traditions sans adopter celles des pays d’accueils… (Suffit de voir les prénoms adoptés… Le premier signe d’une intégration réussie est au moins de donner à ses enfants des prénoms originaires du pays d’accueil…)

(1) émission à avoir impérativement écouter (ou à commander à la radio)… Tout comme celle incroyable du 11/1/7 consacrée au sujet de son dernier livre Pour en finir avec colonisation (éd. Du Rocher)…

Bernard Lugan y expliquait que sont but était de donner une nouvelle approche de cette période historique de notre passé, destinée à nous dégager de ce boulet… (faut écouter cette émission) en rappelant que :
La Colonisation c’est rien à l’échelle historique !... C’est 70 ans !... qui ne sont qu’une infime parenthèse dans notre histoire européenne… Or le drame (pour nous européens) c’est que cette parenthèse est en train de nous plomber totalement !... comme nous le voyons tous les jours… avec les phénomènes liés à l’immigration, à la délinquance, aux charges sociales : tout tourne autour du même problème… Bref nous n’en finissons pas de payer cette parenthèse... *

* [Bien qu’un bateau, à force de prendre l’eau… ça finit, tôt ou tard, par couler… et quand ça arrive ça se passe très vite !... sauf pour les rats… c’est trop tard pour s’enfuir !... et pour aller où ?...]

Sur la colonisation, les dés idéologiques (du combat des idées) sont pipés !... parce que le combat philosophique et sémantique est perdu (depuis belle lurette) !... donc faut revenir à des valeurs (plus) sûrs !... Revenir à l’Europe ! Nous sommes (avant tout) des Gaulois… nous sommes des Européens !… La colonisation a été une phase de notre histoire… et nous n’avons pas à en rougir !... d’abord (contrairement aux fables gauchistes enseignées) elle nous a coûté plus chère que ce qu’elle nous a rapporté !… ** elle a ruinés les métropoles !... le meilleur sang de nos métropoles s’est déversé dans les sables du désert… des générations entières, de colons, d’officiers, sont allés mourir dans les sables, dans les forêts, dans les rizières !… Et aujourd’hui nous récupérons les populations de l’Empire qui viennent s’installer en France !... et « on » veut nous refaire (une fois de plus) le coup de « l’intégration-assimilation »…

** Cf. les travaux de Jacques Marseille, Daniel Lefeuvre (Chère Algérie)…

Cochonnet a écrit:
L’Europe périra par excès de générosité. J’en suis convaincu. Les autres peuples n’ont pas notre compassion et cette propension à culpabiliser pour des actes passés (qui légitiment la colonisation que nous subissons pour les adeptes de la repentance systématique et de l’égalitarisme qui fustige toute diversité humaine et toute altérité : il n'y a pas des hommes mais un homme).
J’ai fait un (super) post synthétisant la vraie raison à ça sur :
http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Religion-p22267.htm?highlight=#22267

Post qui faisait suite à la 2ième partie du post citant la remarque de dickbill sur le Christianisme :
http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Religion-p22201.htm?highlight=#22201


Dernière édition par le Jeu 12 Juil 2007 - 15:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 3:10

l'Omnivore Sobriquet a écrit:

En Angleterre c'est Mohammed et ses dérivés, number 2, et la source c'est La Croix... mais, ohhhh?, http://www.la-croix.com/afp.static/pages/070606085139.xgjfcg2g.htm ils ont retiré l'article du ouaibe. Zut flûte.


Tenez, voilà le texte qui était publié sur le site de La Croix, avant qu'ils ne le retirent.

Ayez toujours le réflexe "cache Google", les gars ...
www.la-croix.com/afp.static/pages/070606085139.xgjfcg2g.htm+http://www.la-croix.com/afp.static/pages/070606085139.xgjfcg2g.htm&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Lien cache google


06/06/2007 10:52

LONDRES, 6 juin 2007 (AFP) - Mohammed, deuxième prénom le plus populaire en Grande-Bretagne (presse)

Mohammed est déjà le deuxième prénom le plus populaire en Grande-Bretagne derrière Jack et devrait se hisser en première position d'ici la fin de l'année, selon une étude publiée mercredi par le Times, s'appuyant sur des données gouvernementales.

Mohammed arrive seulement en 23e position dans la liste des prénoms les plus donnés aux nouveaux-nés établie par l'Office nationale des statistiques. Mais dès lors que l'on totalise les 14 façons différentes d'orthographier ce prénom, il se place en 2e position, selon le quotidien.

Sous ses diverses orthographes, Mohammed a ainsi été attribué en 2006 à 5.991 nouveaux-nés, contre 6.928 pour Jack. Suit en troisième position Thomas (5.921), puis Joshua (5.808) et Oliver (5.208).

Selon des spécialistes, le recours croissant à Mohammed est dû à la hausse du nombre de familles musulmanes et à leur volonté de prénommer leur enfant en hommage au prophète.

Si la croissance - +12% en 2006 - se confirme, il prendra place en tête de liste avant la fin de l'année, affirme le Times.

Les variantes dans l'orthographe du prénom tiennent à l'origine des familles et à leur manière de le prononcer.

1,56 millions de musulmans, soit 3% de la population totale, vivent au Royaume-Uni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: PSEUDO INTEGRATION... MON CUL !   Mar 19 Juin 2007 - 3:32

JOHN a écrit:
Colonisation inversée qui, comme telle, conserve et importe ses propres cultures/traditions sans adopter celles des pays d’accueils… (Suffit de voir les prénoms adoptés… Le premier signe d’une intégration réussie est au moins de donner à ses enfants des prénoms originaires du pays d’accueil…)

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Colonel Jul a écrit:
Quels sont-ils alors ces prénoms, Omnivore?
En Angleterre c'est Mohammed et ses dérivés, number 2, et la source c'est La Croix... (...)
A Bruxelles il parait que l'année dernière c'était... Mohammed qui est arrivé en numéro 1 mais suis-je bête : "il parait".
(...)
D'ailleurs ça peut se voir facile dans n'importe quel journal +ou- local en consultant le registre des naissances, lequel est juste à côte du registre des Angèle, Camille, Edmond, Louis, Jacques, Alice et Thérèse, décès... Mais, où avais-je la tête ??? mais non s'cusez c'est pas possible nan nan, il y a un an environ le ministre de l'intérieur d'alors a exprès émis une circulaire (un 'décrêt' que sais-je) pour justement INTERDIRE LA PUBLICATION de ces registres des naissances, (...)
A ce sujet = mon post fait le 11 mai dernier sur :
http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/j-encule-toute-ta-race-de-blancs-p20137.htm?highlight=#20137
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 11:47

Deker a écrit : « Une juste articulation entre universel et particulier est nécessaire... je crois qu'elle vous fait souvent défaut... reste tangible d'un jacobinisme très appuyé chez beaucoup d'entre vous (…) Pour se débarrasser des cosmo-mondialistes, des euro-sionisto-atlantistes il est nécessaire de rompre avec le mondialisme abstrait que représente le jacobinisme, sans pour autant tomber dans un "ethnodifférentialisme" qui postulerait des humanités "différentes", étanches et incommensurables. »

Omnivore Sobriquet a écrit : « Il est donc normal qu'il y ait des achoppements entre 'natios' et identitaires, mais moi, qui suis 'natio' jusqu'aux bouts des ongles, j'aime beaucoup les identitaires régionalistes. Je tenais à le dire ici, apparemment c'est nécessaire (…) Oui il est possible que des identitaires soient utilisés, manipulés, pour défaire le FN et le mouvement d'avenir qu'il porte. Attention donc. Il n'empêche que les identitaires sont des gens très biens au service d'une bonne cause... Et d'ailleurs ils sont la force montante actuellement."

Les identitaires n’ont pas tout faux, loin de là, mais je renvoie à l’extrait d’un article, (Le Dissident n°2) déjà cité par John sur le topic Guillaume Faye :

« De notre côté, nous n’adhérons pas à la thèse huntingtonnienne simpliste du « choc des civilisations ». Pas plus que nous considérons l’Islam comme un danger en tant que tel. Nous partons d’un constat : sans capitalisme financier, dont les cerveaux sont à New York, pas d’immigration (étant entendu que cette dernière est promue par le haut patronat afin de créer une main d’œuvre bon marché, docile et non revendicatrice au détriment des travailleurs nationaux) ; sans immigration pas d’Islam ou d’autre communauté ethno-culturelle non-européenne sur le sol européen ; sans Islam, bien évidemment pas d’islamisme. L’équation est simple mais réelle. (…) La réalité du monde telle que nous l’avons décrypté est la suivante : d’un côté se dressent les forces du mondialisme américano-centré, marchand et tout puissant, de l’autre les peuples qui refusent la domination du marché et le nivellement culturel et ethnique. La première a lancé une guerre de conquête sur la seconde. Par conséquent si nous voulons défendre notre identité [ou ce qu’il en reste encore], nous devons effectivement concentrer nos attaques sur le capitalisme financier et ses valets, et dénoncer sans relâche son bras armé : l’Amérique. »


Soral n’a rien contre les identitaires. Il l’a redit à sa conférence de Toulouse. En réalité, le combat des identitaires est aussi le nôtre, mais on peut défendre l’identité, l’identité régionale comme l’identité européenne sans donner dans le racialisme. C’est pourquoi nous sommes critiques avec les racialo-régionalistes et les racialo-identitaires, c’est-à-dire ceux qui risquent d’ouvrir demain la succursale identitaire de la multinationale UMP. Quand nous aurons un Besancenot de droite qui fera le guignol à la télé en parlant des vilains nègres qui nous envahissent, Sarko pourra dormir tranquille. La dissidence aura été récupérée.

Le futur FN voudra encourager la natalité et stopper l’immigration. Si le mot « immigration » n’apparaît pas dans la Charte, ce n’est pas que Soral y est secrètement favorable, ou qu’il sous-estime le problème. Il est au contraire très clair. Voyez ses déclarations sur les sans-papiers par exemple. Mais il est vrai aussi que le FN avait peut-être, jusqu’à une date récente, mésestimé le potentiel subversif d’un électorat qui un jour ou l’autre voudra que les choses changent vraiment. Et comme le changement ne s’appelle ni Bayrou ni Royal…

J’ai une amie d’origine algérienne qui vit en banlieue. Elle a voté Le Pen le 22 avril. Elle veut qu’on stoppe l’immigration. Elle déteste Sarkozy, trouve Royal lamentable et Soral « bien » mais « un peu trop macho » (ce sont ses propres termes). C’est pas de l’espoir ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortolan
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : Bourgogne (Saône-et-Loire)
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mar 19 Juin 2007 - 17:16

deker a écrit:

Pour se debarrasser des cosmo-mondialistes, des euro-sionisto-atlantistes il est necessaire de rompre avec le mondialisme abstrait que represente le jacobinisme, sans pour autant tomber dans un "ethnodifferentialisme" qui postulerai des humanités "differentes", étanches et incommensurables.
Tenir le cap, la voie du "juste milieu", éviter de tomber du Charybde mondilaiste en Scylla ethnodifferentilaiste.

L'"ethno-différentialisme" défendu par la ND n'est en rien une division de l'humanité en plusieurs niveaux étanches :

Citation :
2. Contre le racisme, pour le droit à la différence
Le racisme ne saurait se définir comme la préférence pour l'endogamie, qui ressortit de la liberté de choix des individus et des peuples (le peuple juif, par exemple, n'a dû sa survie qu'au refus du mariage mixte). Devant l'inflation des discours simplificateurs, propagandistes et moralisateurs, il faut en revenir au vrai sens des mots : le racisme est une théorie qui postule, soit qu'il existe entre les races des inégalités qualitatives telles qu'on pourrait distinguer des races globalement " supérieures " et " inférieures ", soit que la valeur d'un individu se déduit entièrement de son appartenance raciale, soit encore que le fait racial constitue le facteur explicatif central de l'histoire humaine. Ces trois postulats ont pu être soutenus en même temps ou séparément. Ils sont faux tous les trois. Si les races existent bel et bien et divergent par rapport à tel ou tel critère statistiquement isolé, il n'y a pas entre elles de différences qualitatives absolues. Il n'existe d'autre part aucun paradigme surplombant l'espèce humaine qui permettrait de les hiérarchiser globalement. Il est clair, enfin, qu'un individu vaut d'abord par les qualités qui lui sont propres. Le racisme n'est pas une maladie de l'esprit, engendrée par le préjugé ou la superstition " prémoderne " (fable libérale de l'irrationalité comme source de tout le mal social). C'est une doctrine erronée, historiquement datée, qui trouve son origine dans le positivisme scientiste, selon lequel ont peut " scientifiquement " mesurer dans l'absolu la valeur des sociétés humaines, et dans l'évolutionnisme social, qui tend à décrire l'histoire de l'humanité comme une histoire unitaire divisée en " stades " correspondant aux différentes étapes du " progrès " (certains peuples seraient, provisoirement ou définitivement, plus " avancés " que d'autres).
Face au racisme, il existe un antiracisme universaliste et un antiracisme différentialiste. Le premier aboutit indirectement au même résultat que le racisme qu'il dénonce. Tout aussi allergique aux différences que celui-ci, il ne reconnaît dans les peuples que leur commune appartenance à l'espèce et tend à considérer leurs identités spécifiques comme transitoires ou secondaires. Reconduisant l'Autre au Même dans une perspective strictement assimilationniste, il est donc par définition incapable de reconnaître et de respecter l'altérité pour ce qu'elle est. L'antiracisme différentialiste, dans lequel se reconnaît la Nouvelle Droite, considère au contraire que l'irréductible pluralité de l'espèce humaine en constitue la richesse. Il s'efforce de redonner un sens positif à l'universel, non contre la différence, mais bien à partir d'elle. Pour la Nouvelle Droite, la lutte contre le racisme ne passe ni par la négation des races ni par la volonté de les fondre dans un ensemble indifférencié, mais par le double rejet de l'exclusion et de l'assimilation. Ni apartheid, ni melting-pot: acceptation de l'autre en tant qu'autre dans une perspective dialogique d'enrichissement mutuel. (source)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortolan
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : Bourgogne (Saône-et-Loire)
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 20 Juin 2007 - 19:16

Ermite a écrit:
ortolan a écrit:

L'"ethno-différentialisme" défendu par la ND n'est en rien une division de l'humanité en plusieurs niveaux étanches
Certes ! Mais alors pourquoi écris-tu "défendu par" ? Confus
La ND ne défend pas l'éthno-différentialisme. Point barre !
Il me semblait que l'ethno-différentialisme était un concept forgé par la ND. C'est du moins ce qu'affirment sur la toile ses adversaires, mais il est vrai que je n'ai trouvé aucune référence à l'ethno-différentialisme dans les textes "néo-droitistes". Je n'ai trouvé qu'une question posée à Alain de Benoist sur l'"ethno-pluralisme" dans un entretien avec un magazine allemand :
Citation :
19) Früher vertraten Sie in Konzept des Ethnopluralismus, den manche als einen gezähmten, europäisch orientierten Nationalismus ansahen. Was verstanden Sie unter diesem Begriff ?

Non seulement je ne suis pas nationaliste, mais dans mes écrits je n'ai pas cessé de présenter le nationalisme comme l'une des formes les plus nuisibles de ce que Heidegger a très justement appelé la « métaphysique de la subjectivité ». Le nationalisme est pour moi de la même essence que le libéralisme, en ce sens qu'il repose sur une axiomatique de l'intérêt qui tend à confondre le sujet avec la vérité, avec cette seule différence que ce sujet, au lieu d'être un « je » individuel, est un « je » collectif, c'est-à-dire un « nous ». M'accuser de nationalisme est donc encore un procès d'intention. Dans « ethnopluralisme », le mot important est « pluralisme ». Ce que je n'ai cessé de combattre tout au long de ma vie se résume dans ce que j'ai appelé l'idéologie du Même, en l'occurrence toutes les formes de pensées, religieuses ou laïques, qui ont eu pour visée, ou pour effet, d'effacer les différences, c'est-à-dire de ramener l'humanité à l'Unique. Dans cette définition, c'est évidemment l'universalisme qui est visé, universalisme dont je me suis efforcé demontrer qu'il est toujours un ethnocentrisme masqué. (source)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 34
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   Mer 20 Juin 2007 - 19:25

Citation :
Dans « ethnopluralisme », le mot important est « pluralisme ». Ce que je n'ai cessé de combattre tout au long de ma vie se résume dans ce que j'ai appelé l'idéologie du Même, en l'occurrence toutes les formes de pensées, religieuses ou laïques, qui ont eu pour visée, ou pour effet, d'effacer les différences, c'est-à-dire de ramener l'humanité à l'Unique.

C'est un des fondements, montré par Arendt ou Aron, du totalitarisme (Hitler / Staline) que de vouloir ramener l'humanité à l'Un. Le totalitarisme c'est ça : la terreur qui met en mouvement toute une population vers l'unique - que ce mouvement soit entrainé par l'histoire (stalinisme) ou par la nature (lois de nuremberg, puis projet de purification génétique). Le totalitarisme est un essai de changement métaphysique de l'homme.

Je ne suis d'ailleurs pas d'accord avec Soral quand il dit que la seconde guerre mondiale n'a rien de particulier, qu'elle est une guerre certes violente mais qui ne sort pas du concept classique de guerre. La seconde guerre a été l'aboutissement, au contraire, de quelque chose de tout à fait particulier, inédit, et que l'homme n'avait jamais inventé, que les philosophes ont nommé "totalitarisme". Le nazisme et le stalinisme sont des instances de ce projet total de changement de l'humanité. Je sais bien que Soso n'aime pas Hannah, mais tout de même, nier cela ..

Edit : dsl je m'écarte du sujet initial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soral/Identitaires : vraie-fausse querelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Black Google : vraie fausse bonne idée ?
» la vraie fausse erreur de einstein!!
» Reconnaître la vraie faim
» Les Rudrasksha
» Vraie religion-fausse religion et division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: