LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maurras ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intellocrate
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Maurras ?   Jeu 4 Oct 2007 - 13:36

Bébert a écrit:
Suis un total ignorant en ce qui concerne la pensée de Maurras. Donc deux questions aux petits gars de ce forum (quelle que soit leur tendance) :
- est-ce vraiment INDISPENSABLE de lire Maurras ?
- si oui, quel ouvrage ? (le plus abordable et le plus synthétique)
Merci d'avance...

Ritoyenne a écrit:
Je n'ai rien lu de lui, ni sur lui.
Cela dit, un ami m'a conseillé (je viens de lui demander) :

http://www.amazon.fr/Charles-Maurras-lordre-St%C3%A9phane-Giocanti/dp/2082104958

Je ne sais pas ce que ça vaut, je vais le commander.

el spirito a écrit:
"L'avenir de l'intelligence" est un bon résumé de sa pensée ! Son dictionnaire politique etant difficilement trouvable !!!

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
N'ai jamais lu.. J'ai acheté un livre que j'ai chez moi, pas encore lu... Mais il me semble que ça devrait me plaire. Un poète royaliste français, pétrit de catholicisme et sourd comme un pot ! Tout ce qu'il faut pour plaire. (Pour la musique, je serais plutôt Seeds Who) (ou alors les chants grégoriens... mais c'est PLUS que de la musique ça.) J'en connais, ce qu'en ont concacré les nombreuses émissions de Radio Courtoisie dédiée à lui : son parcours ses idées, et surtout ses citations... à tomber par terre ! (du genre : "Le desespoir en politique est une sottise absolue.")

Voilà c'est un peu comme avec Marx, je me méfie du monument et de la massue, je préferre cultiver mes doutes pour le moment. Serait ravi de voir ce fil s'étoffer de conseils de lectures sur lui.

Je ne l'ai pas lu non plus, mais j'aimerais signaler ce site qui propose un certain nombre de textes de Maurras, ce qui devrait permettre à ceux que ne rebute pas la lecture sur écran de se faire une idée de son oeuvre.

http://maurras.net/

http://maurras.net/textes/index.html

-----------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Partisan Blanc a écrit:
Thundaar a écrit:
Partisan Blanc a écrit:
Vous pouvez trouver facillement sur le net "mes idées politiques". Maurras est quand même le penseur qui influença la droite française au XXème siècle. On était soit maurrassien, soit marxiste^^
Peut-être l'une des raisons de la chute de la France. Avoir le choix entre Maras et Maurrax, pardon Marx et Maurras, quel pénible dilemme...
Maurras c'est le conservateur de la civilisation, Marx son destructeur. C'est la civilisation latine, contre la barbarie germanique. Il faut choisir.
Le germain Charlemagne a fait le choix de la civilisation, et c'est tout à son honneur.

Citation :
Peut-être l'une des raisons de la chute de la France. Avoir le choix entre Maras et Maurrax, pardon Marx et Maurras, quel pénible dilemme...
Très fine remarque, mais il y a encore pire: devoir choisir entre Sartre et Aron... Sinon, il y a aussi Tocqueville, le libéral. Ni Marx, ni Maurras... (mais le système dans toute son horreur, diront certains).

--------------------------------------------------------------------

Carter a écrit:
C'est sûr, Soral est en tous points supérieur à Tocqueville et Aron... Ce qu'il ne faut pas lire quand même... Tu les as lus, au moins, ou c'est juste de la réduction ad-systemum ?
Si tu lis ce qui n'est pas écrit, il ne faut pas t'étonner de lire des choses effarantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 0:58

Partisan Blanc a écrit:
Thundaar a écrit:
Marx est-il germain ? Maurras est-il latin ? La "France" est pourtant le confluent des Celtes, des Romains, des Grecs et des Germains, aussi je trouve cette dichotomie pseudo-ethnique totalement absurde. Le seul Maurras supportable c'est le Maurras socialiste républicain de La Cocarde et le Maurras païen d'Anthinea. Le Maurras doctrinaire est soporifique...
Marx est dans la lignée des Luther et co. La pensée allemande est essentiellement destructrice, et ethnocentrée. La pensée nordique ne s'applique qu'a elle. La pensée anglo-saxonne est de même : nominalisme, protestantisme, lumière, libéralisme... ont détruit l'Europe. La culture allemande est allemande ne s'applique qu'aux nordiques. Marx continue cette pensée destructrice.

La pensée latin est constructrice,elle est la civilisation. Les pays nordiques sont devenus européens par leur christianisation qui a permis de rentrer en contact avec la latinité. La civilisation latine est universelle donc supérieure à la pensée nordique. La culture romaine est européenne !!! Maurras continue cette pensée. "je suis martaguais, je suis provençal, je suis romain, je suis humain".

Donc, il faut bien choisir entre Maurras et Marx. La France bien qu'elle ait des apports germaniques, s'est essentiellement bâtie sur la culture et la civilisation romaine. Clovis était concidéré comme un consul romain, et non un roi germain.

Citation :
Marx est dans la lignée des Luther et co. La pensée allemande est essentiellement destructrice, et ethnocentrée.

Que la pensée allemande soit ethnocentrée n'est pas en soi pour me déplaire, très honnêtement. Mais ce serait oublier l'apport essentiel selon moi pour la conceptualisation politique des Européens d'un Hegel par exemple, et d'un Nietzsche. Ce dernier referme la boucle ouverte par l'inconscient Socrate. Il n'est pas le philosophe à coups de marteau pour rien, et si la pensée allemande avait dû démolir quelque chose, comme le fantasmait avec peur Heinrich Heine, cela aurait été les tables de la loi. Luther en revanche était un bien mauvais allemand. Par ailleurs la pensée italienne, celle de la Renaissance, porta le coup le plus rude contre le vampire qui suce le sang romain depuis un millénaire et demi.

La pensée scandinave est la digne héritière de la pensée hellénique, et l'Edda en atteste. Sa conception du destin est inégalée. Et ce n'est pas un hasard si un Ivar Ekland, inventeur de la théorie scientifique du chaos, récupère la mythologie germano-scandinave pour développer son thème.

On ne peut pas prétendre que les Germains se soient latinisés par la christianisation, qui fut la sémitisation des Romains, et non l'expansion de leur culture authentique, ils se sont latinisés par l'amour de la pensée antique, par ce que le christianisme avait dû récupérer pour éviter de passer pour totalement indigent. Une religion d'esclaves et de femmes repentantes, cela n'a jamais été créateur... il fallait alors plagier les néo-platoniciens en manipulant leurs écrits dans le sens de la secte.

Citation :
La culture romaine est européenne !!!
La culture germanique, la culture slave aussi d'ailleurs, l'est tout autant. Les Romains le savaient, et Tacite reconnaissait dans le Celte, dans le Germains, le vieux Romain qui n'était plus. Le romain des Lois des Douze Tables, le plus vieux texte juridique, ne différait guère du germain. Simplement la secte s'est emparée de Rome et d'Athènes avant de s'emparer de la Germanie, de la Celtie, de la Slavie, de la Lituanie.

Le germain par son sang neuf revivifia la vieille Rome, et même si elle s'abandonna contrainte forcée à la foi de Sem, son sang fut sauvé. D'ailleurs si Rome est passé d'un million d'habitants à 40.000 à la fin, c'est parce que tous les pseudo-italiens retournèrent d'où ils venaient à la première vue d'un germain armé.

Citation :
La France bien qu'elle ait des apports germaniques, s'est essentiellement bâtie sur la culture et la civilisation romaine. Clovis était concidéré comme un consul romain, et non un roi germain.
Il était considéré comme un consul romain par la bâtarde Byzance... c'est "tout dire"...

--------------------------------------------------------------

filantropic a écrit:
Partisan Blanc a écrit:
La civilisation latine est universelle donc supérieure à la pensée nordique.
Masturb nous sommes sur un gros coup là
Oui, et en plus j'aurais tendance à dire que l'universalité est plutôt un signe d'infériorité, à savoir que quand on n'est plus sûr de ses valeurs, on cherche à se rassurer en tentant de les exporter ailleurs...

Par ailleurs présenter ses valeurs comme universelles c'est quasiment du racisme...

------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Sur la civilisation latine :

"A l'honneur des Homines Religiosi. - Entre autres aspects - car elle en a beaucoup - la lutte contre l'Eglise représente certainement le combat des natures vulgaires, gaies, familières, superficielles, contre la domination de gens plus graves, plus profonds, plus contemplatifs, c'est-à-dire de gens moins candides, moins confiants, qui ruminent de longues méfiances contre la valeur de la vie et même de leur propre existence. L'instinct vulgaire du peuple et sa sensualité, son « bon cœur » se sont révoltés contre eux. L'église romaine repose toute sur un soupçon méridional à l'endroit de la nature humaine, un soupçon que le Nord a toujours mal compris et que le Sud européen a hérité du profond Orient, de l'antique et mystérieuse Asie, terre de la contemplation. Le protestantisme, déjà, marque une révolte du peuple en faveur du « brave homme » candide, superficiel (car le Nord a toujours été plus « bon garçon » et plus superficiel que le Sud) ; mais c'est la révolution française qui a vraiment livré le sceptre, entièrement et solennellement, à « l'homme bon » (au mouton bêlant, à l'âne, à l'oie, à tout ce qui est incurablement superficiel et braillard, à tout ce qui est mûr pour l'asile d'aliénés des « idées modernes »)."

Nietzsche, LE GAI SAVOIR

http://www.creativem.com/vos/nietzsch/GS/GS_pg28.html

Le juste-milieu méridional :

"Les peuples qui habitent les climats froids, même dans l'Europe, sont en général pleins de courage. Mais ils sont certainement inférieurs en intelligence et en industrie ; aussi conservent-ils leur liberté ; mais ils sont politiquement indisciplinables, et n'ont jamais pu conquérir leurs voisins. En Asie, au contraire, les peuples ont plus d'intelligence, d'aptitude pour les arts ; mais ils manquent de coeur, et ils restent sous le joug d'un esclavage perpétuel. La race grecque, qui topographiquement est intermédiaire, réunit toutes les qualités des deux autres. Elle possède à la fois l'intelligence et le courage. Elle sait en même temps garder son indépendance et former de très bons gouvernements, capable, si elle était réunie en un seul État, de conquérir l'univers. "

Aristote, La Politique, livre IV.
Hellénocentrisme bien naturel du sieur Aristote, mais il ne fait pas de doute qu'entre celui qui demeure libre et celui sous le joug d'un esclavage perpétuel, Aristote prend déjà parti. Lui que l'on sait un partisan acharné de l'esclavage, n'est donc pas neutre, et ne met pas vraiment les Européens non grecs et les Asiatiques sur le même plan... On pardonnera volontiers à Aristote son suprémacisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 33
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:20

Scipion a écrit:
Le juste-milieu méridional :

"Les peuples qui habitent les climats froids, même dans l'Europe, sont en général pleins de courage. Mais ils sont certainement inférieurs en intelligence et en industrie ; aussi conservent-ils leur liberté ; mais ils sont politiquement indisciplinables, et n'ont jamais pu conquérir leurs voisins. En Asie, au contraire, les peuples ont plus d'intelligence, d'aptitude pour les arts ; mais ils manquent de coeur, et ils restent sous le joug d'un esclavage perpétuel. La race grecque, qui topographiquement est intermédiaire, réunit toutes les qualités des deux autres. Elle possède à la fois l'intelligence et le courage. Elle sait en même temps garder son indépendance et former de très bons gouvernements, capable, si elle était réunie en un seul État, de conquérir l'univers. "

Aristote, La Politique, livre IV.


Il ne suffit pas de sortir la pancarte "Aristote" pour qu'un discours soit crédible, actuel, qu'il tienne debout. Aristote a dit éééénormément de conneries. Faut pas tout avaler et digérer sous prétexte que ça vient d'Aristote :)

Citation :

On pardonnera volontiers à Aristote son suprémacisme.

Oui, bien entendu. Et il nous pardonnera de TOUJOURS replacer ses écrits dans leurs contextes.


Dernière édition par le Mar 9 Oct 2007 - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scipion
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:21

Thundaar a écrit:

Hellénocentrisme bien naturel du sieur Aristote, mais il ne fait pas de doute qu'entre celui qui demeure libre et celui sous le joug d'un esclavage perpétuel, Aristote prend déjà parti.

A quoi bon, si cette liberté est synonyme d'anarchie ("politiquement indisciplinables"), anarchie que le dit Aristote avait en horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scipion
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:24

Ritoyenne a écrit:



Il ne suffit pas de sortir la pancarte "Aristote" pour qu'un discours soit crédible, actuel, qu'il tienne debout. Aristote a dit éééénormément de conneries. Faut pas tout avaler et digérer sous prétexte que ça vient d'Aristote :)

je n'aime pas beaucoup Nietzsche, mais je sais reconnaitre ses rares moments de lucidité, et c'est pourquoi je me permet de le citer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:24

Entre la liberté et l'esclavage, qu''est-ce qu'un grec comme Aristote aurait choisi ?

Les Grecs de Missologhi le savent mieux que nous, "La liberté ou la mort !" (Eleftheria i Thanatos).

J'en profite pour honorer la mémoire de l'héroïque Petros Mavromichalis, fils d'Areopolis en Laconie ("la ville d'Arès") et mort en 1848 !

Citation :
Oui, bien entendu. Et il nous pardonnera de TOUJOURS replacer ses écrits dans leurs contextes.

Ceci dit, il y a dans l'analyse d'Aristote, lorsqu'il n'est pas de parti pris, ce qui n'est que rarement le cas, quelque chose d'éternel, de toujours valable. Aristote possédait le secret de la renaissance future de l'Europe, si on le comprend vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 33
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:27

Scipion a écrit:
Ritoyenne a écrit:



Il ne suffit pas de sortir la pancarte "Aristote" pour qu'un discours soit crédible, actuel, qu'il tienne debout. Aristote a dit éééénormément de conneries. Faut pas tout avaler et digérer sous prétexte que ça vient d'Aristote :)

je n'aime pas beaucoup Nietzsche, mais je sais reconnaitre ses rares moments de lucidité, et c'est pourquoi je me permet de le citer.


Arrête la gnole vieux .. Ou lis ce que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scipion
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:28

Ritoyenne a écrit:



Arrête la gnole vieux .. Ou lis ce que tu cites.

Je disais simplement que citer n'était pas adhérer à tout ce qu'écrivait un individu, la preuve en est que je cite Nietzsche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 1:30

Scipion a écrit:
Thundaar a écrit:
Entre la liberté et l'esclavage, qu''est-ce qu'un grec comme Aristote aurait choisi ?
Ni chez Platon, ni chez Aristote la valeur suprême n'est la liberté mais l'harmonie, d'où leur choix d'un régime mixte, troisième voie entre les deux extrêmes que sont la tyrannie orientale et l'anarchie nordique.
Aristote a démontré dans son oeuvre, et ce même s'il la détestait, la supériorité absolue du régime athénien ! Or ce régime est plus que celui de Sparte l'héritier des conceptions indo-européennes les plus élaborées. L'harmonie résulte de l'union des deux divinités les plus libres, Arês et Aphroditê, aussi on peut considérer que l'Harmonie, c'est à l'Ordre sublimé, résulte de la Liberté.

Alexandre, élève d'Aristote, ne respectait vraiment qu'un seul peuple, le seul à lui avoir ri au nez, les Celtes. Ils ne le craignaient pas, lui Alexandre, mais seulement que le ciel leur tombe sur la tête, qu'en somme l'arbre cosmique s'effondre.

-----------------------------------------------------------------

Intellocrate a écrit:
Il ne faudrait peut-être pas oublier le rôle qu'ont jouer les peuples nordiques (wisigoths, irlandais, saxons, francs, normands, etc.) dans la conservation et la transmission de la romanité...
Vrai. Romanité qui n'aurait pas été en danger, même avec les Germains, si elle n'avait pas été bouffée de l'intérieur. Le germain eut porte ouverte...

-----------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Thundaar a écrit:
Aristote a démontré dans son oeuvre, et ce même s'il la détestait, la supériorité absolue du régime athénien ! Or ce régime est plus que celui de Sparte l'héritier des conceptions indo-européennes les plus élaborées. L'harmonie résulte de l'union des deux divinités les plus libres, Arês et Aphroditê, aussi on peut considérer que l'Harmonie, c'est à l'Ordre sublimé, résulte de la Liberté.
Ordre qui semble faire défaut à vos "européens" si l'on en croit Aristote, d'où son choix d'une troisième voie.
Cette troisième voie, européenne-asiatique, n'existe chez Aristote que dans son hellénocentrisme, bien compréhensible je l'ai dit mais totalement datée. Aristote pour être compris par des esprits contemporains doit être actualisé.

En ce sens, Tacite réactualise la pensée d'Aristote, puisque Rome a triomphé de la Grèce (Paul Emile and co), ce qui démontre que ce prétendu équilibre ne tient pas. Rome contre Carthage, voilà un combat de valeurs qui opposait l'Europe entière, nordique comme hellénique, contre l'Orient.

-----------------------------------------------------------------

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Et l'hellénocentrisme de Mauras, énorme ?
Mauras, le royaliste, national, et catholique très.
Maurras a été tout et son contraire, vous n'en retenez que la version qui vous arrange. Eugen Weber arrive même à faire de Maurras l'ancêtre idéologique d'Alain de Benoist, c'est dire... Maurras était réellement à peu près aussi catholique que moi, là encore c'est dire...

-----------------------------------------------------------------

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Je m'incline devant tant de science. N'était-il point contortionniste fakir numismate en vrai ? en cachette genre ? Son cornet dans l'oreillle n'était-il point un pied de nez personnel druidien aux évèques de la république ? (ok ok je n'en dirais pas plus... que je n'en sais, et j'ai tout dit!)
Rien compris à ta phrase... Va lire Anthinéa de Maurras et on reparlera du "catholicisme" de Maurras.

-----------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Le méridionalisme était une constante de Maurras (à une époque où le racisme nordique battait son plein), par ailleurs, son rapport au christianisme était cohérent : opposition du catholicisme romain au christianisme originel, Nietzsche dans le passage que j'ai cité le rejoignait ici.

Citation :
opposition du catholicisme romain au christianisme originel
Oui, Maurras aimait à citer la phrase de Dante, "Jupiter pour nous sur la croix crucifié". Il opposait un pagano-christianisme au christianisme véritable. Mais depuis le concile de Trente, au XVIème siècle, le pagano-christianisme est mort dans les faits. Maurras avait quatre siècles de retard... Le catholicisme plus païen que le protestantisme, ce fut vrai. Cela ne l'est plus du tout... Et par ailleurs la paganophobie maladive se retrouve aussi bien à Golias que chez les Saint Pie X.

-----------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Je dirais que le pagano-christianisme est antérieur à Jésus. Il est dans Platon et sa dénonciation de l'amoralité d'une certaine mythologie, dans son démiurge, dans ses Lois.
Platon dans "Les Lois" revalorise le polythéisme.

------------------------------------------------------------------

Scipion a écrit:
Selon Philippe Remacle, spécialiste des textes antiques, la mention de plusieurs dieux chez Platon ne remet pas en cause sa forte tendance au monothéisme. Il s'agissait d'un simple réflexe vis-à-vis du lecteur grec.
Vieille antienne du Socrate chrétien avant l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maurras ?   Mar 9 Oct 2007 - 20:41

Socrate a été condamné par impiété, forcément, Platon n'allait pas faire cette erreur.

Citez moi quelque chose venant de la pensée allemande et anglo-saxonne qui a été universellement reconnu et appliqué par l''Europe et surtout bénéfique ? J'ai appris que Vatican II a été très inspiré par la pensée allemande et des lumières, on voit le résultat catastrophique. COmme par hasard, les deux totalitarismes meutriers du XXème siècle, le marxisme et le nazisme nous sortent de la pensée allemande !!

------------------------------------------------------------------

Intellocrate a écrit:
Partisan Blanc a écrit:
Citez moi quelque chose venant de la pensée allemande et anglo-saxonne qui a été universellement reconnu et appliqué par l''Europe et surtout bénéfique ?
La pensée allemande de quelle époque ? Celle d'après Luther ? Albrecht von Bollstädt, dit Albert le Grand, maître de théologie à Paris entre 1245 et 1248 et professeur de Thomas d'Aquin, est-ce un penseur allemand ?
Ils ont une pensée catholique et romaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maurras ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maurras ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles Maurras la Contre-Révolution pour héritage T. KUNTER
» MAURRAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ALCHIMIE DU VERBE :: Boîte à lettres-
Sauter vers: