LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La prostitution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Sam 29 Sep 2007 - 21:27

laurent666 a écrit:
Un réflexion sur la prostitution à Paris.

http://www.iprostitution.org/2007/05/24/la-strategie-du-degout/


.... Du point de vu du marché, c’ est insupportable que l’argent qui circule sur le marché du plaisir aille du producteur au consommateur, sans passer par l’industrie de la vidéo, de l’industrie du loisir, etc. Du point de vu de l’ État, insupportable est la difficulté de contrôler le flux financier inter-humains. Pour l’entreprise, ce qui est insupportable c’est l’idée qu’une prostituée ai une meilleur qualité de vie que certaine de leurs employées, qu’elles soient propriétaires de l’outil de production. ....
moi ce qui m'est insupportable c'est de passer devant des filles qui ont l'âge de ma soeur, qui n'ont manifestement pas envie d'être là, et de croiser leur mac obèse et plein de bagouses au coin de la rue, quand je vais au pub irlandais.
Revenir en haut Aller en bas
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Sam 29 Sep 2007 - 22:02

Bon texte.
Je finirai de le lire demain.
Trés bonne vision de la prostitution en France.
"C'est tout ce que la France offre à son peuple? J'ai honte!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 45
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Sam 29 Sep 2007 - 23:53

Je note que l'article lui-même ne donne vraiment pas envie, alors c'est beau de critiquer les méthodes employées pour donner une image dégrandante de la prositution. Même s'il est évoqué entre les lignes, "que c'était mieux avant". Pur fantasme. Surtout que, visiblement, le type qui a rédigé l'article ne semble décidément pas se satisfaire de ce genre de relations.

Et puis, il faut payer...Discrimination par l'argent bien sûr. Comme au supermarché, il y a les premiers prix, les produits standards et les produits de marque. Finalement, j'ai plutôt l'impression que la prostitution fait fantasmer plus qu'elle n'attire réellement. N'y aurait-il pas aussi une forme de dépendance au fil du temps? Je veux dire, certains hommes, dont l'auteur, veulent y voir une solution à certains problèmes alors qu'elle n'est qu'un pis-aller. Visiblement, l'homme n'est pas une machine, et à moins d'être un nevrosé/obsédé pathologique, je ne vois pas vraiment l'intérêt de cette pratique. Dans une camionette, derrière une vitrine, ou même dans un hôtel, le contact, le timing, le lieu doivent prédisposer à l'acte. Et même, avoir à faire une inconnue, quasiment se chronometrer, peuvent ramollir n'importe qui.

---------------------------------------------------------

charogne a écrit:
pimpam a écrit:
Ce qui me rire, c'est ceux qui disent, grosso-modo, que "c'est un métier comme un autre, qu'il faut l'encadrer, pourquoi par réouvir les maisons closes blablabla...". A ces gars-là, j'aimerais leur dire : "Ok, c'est un métier comme un autre, on ouvre les maisons closes, tiens, d'ailleurs, je me lance dans le business, et j'ai un CDI a proposer à ta soeur ou à ta copine, tu me files leur CV ? Je te préviens, je cherche des suceuses hautement qualifiées hein !" J'aimerais bien voir la gueule du mec !

Maintenant, on a vu que la pénalisation n'empêchait pas la prostitution, et que plus la répression est forte, plus la pratique est clandestine, plus les filles prennent des risques... C'est encore un truc ou les postures morales et les grands principes ne sont pas forcément une réponse !

Bien sûr, il y a la prostitution "de luxe", celle des call-girls qui choisissent avec soin leurs clients fortunés en quête de sensations fortes, mais ça reste une part infime de la prostitution... Pour le reste, c'est le fond du gouffre, social, affectif, sexuel, tout simplement humain...

Allez, parole à Georges, maintenant...

Je te vendrai ma propre mère, cher Pimpam. Et gratuitement, encore, pour la beauté du geste.
Je reprendrai le commentaire de PIM PAM (poum ?).

En effet, la réouverture des maisons-closes, c'est la solution "tarte-à-la-crême" par excellence. La prostitution se nourrit de la misère humaine et sociale. Regarder ailleurs ne changera pas les causes. C'est comme tout, des solutions simplistes à des problèmes complexes et surtout à mener sur du long terme et avec patience; tout le contraire de notre mode de vie.

Si les féministes, au-lieu de se trouver l'ennemi parfait chez l'homme, avait essayer d'aider ces femmes, qu'elles prenaient bêtement pour des femmes "libérées", concrètement, sans faire d'esbrouffe, leur mouvement aurait été utile à quelque chose au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Dim 30 Sep 2007 - 8:42

La prostitution est, selon les féministes, l'ouvrage de l'individu de sexe masculin. Ainsi, sans demande point d'offre.

En réalité, cela va plus loin: sans offre, pas de demande.

Les deux sexes ont tort. La parité désirée -et toujours quémandée par le féminisme- existe déjà: la parité de la bêtise.

La prostitution prend aujord'hui d'autres formes: publicité "fesses-produits", participants de la réalité (vendre sa vie pour un peu de succès et donc de l'argent) et je ne sais quels autres concepts qui font honte, une fois de plus, à notre espèce.

Ainsi soit-il. Amen Cross
Revenir en haut Aller en bas
franck
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Dim 30 Sep 2007 - 12:14

Social-Démocrite a écrit:
abdelgeorge a écrit:
Social-Démocrite a écrit:
moi ce qui m'est insupportable c'est de passer devant des filles qui ont l'âge de ma soeur, qui n'ont manifestement pas envie d'être là, et de croiser leur mac obèse et plein de bagouses au coin de la rue, quand je vais au pub irlandais.


moi ce qui m'etait insupportable c'etait d'arriver au comptoir devant des filles qui ont l'âge de ma soeur, qui n'ont manifestement pas envie d'être là, et de croiser leur patron franchisé obèse et plein de bagouses à une table au coin du restaurant, quand j'allais au macdo (je n'y vais plus, par contre je vais toujours aux putes )...

Violons gnagnagna mac donalds capitalisme blablabla ...

Fais le test toi même, va vendre des hamburgers une semaine, et ensuite va sucer des pères de famille dans des Xantia, avant de te faire avoiner par une saloperie de mac albanais, et tu me diras ce que tu préfères, trouduc

Ne sois pas aussi dur avec lui, il voulait juste nous montrer que son angin a meilleur goût qu'un hamburger. La tradition culinaire française face à la mal bouffe yankee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Dim 30 Sep 2007 - 12:27

La prostitution pose un grave problème. On distinguera la prostitution allogène, qui par définition ne devrait pas être là et est doublement illégale, et la prostitution indigène [on va raisonner à l'échelle européenne]. La question est donc double:

1- soit on peut réellement interdire la prostitution. Je doute de la faisabilité et je m'inquiète d'éventuelles conséquences non prévues, du style la hausse des crimes sexuels.
2- soit on prend acte qu'on ne peut pas interdire la prostitution. Alors l'État fait son devoir, on l'encadre, on rouvre les maisons closes, et pourquoi pas les maisons closes d'État, la fonctionnarisation des prostituées, avec contrôle médical régulier, contrôle policier (détection des criminels sexuels en puissance).

---------------------------------------------

Social-Démocrite a écrit:
c'est le rôle de l'Etat de décider qu'une femme est mieux à se faire défoncer du matin au soir, plutôt que d'avoir un mari, une famille, un boulot digne ?

Bien sûr, dans un monde parfait, la question ne se poserait pas. Et c'est à l'Etat d'abord de permettre à chacun, et à chacune, d'avoir ce que tu décris. Mais nous savons très bien que nous n'éradiquerons pas la prostitution, alors mieux vaut l'encadrer. Après tout, de nombreuses jeunes femmes qui font du porno par exemple semblent volontaires [ce qui ne signifie pas qu'il n'y ait pas de graves dérives) par exemple, et il y a aussi des prostituées qui préfèrent travailler avec leur corps que secrétaire dans des bureaux. On peut trouver ça choquant, navrant, mais cela existe.

Interdisons réellement la prostitution et elle continuera d'exister, en pire. La maison close, dérivant du lupanar romain, est sans doute la moins mauvaise des mauvaises solutions.

Un autre problème c'est la traite, forme de nouvel esclavage, et là il faut être sans pitié au niveau répressif.

---------------------------------------------

Social-Démocrite a écrit:
Citation :
et il y a aussi des prostituées qui préfèrent travailler avec leur corps que secrétaire dans des bureaux
En effet et pour celles ci, un statut " libéral " suffirait amplement. Et le problème des macs, parasites absolus qu'ils fassent de la traite ou non, se rêgle à coups de balles dans la nuque.
Le problème des "macs" est clair, ce sont des exploiteurs et des esclavagistes, qui ne doivent donc attendre aucune pitié de la part du législateur mais une juste sanction pour leurs actes.

Le statut libéral ne les protège pas vraiment, je dirais. Certaines considèrent même qu'elles rendent un service social, et ce n'est pas faux.

Il va de soi que ne fréquentant pas ce genre de personnes, et l'information étant tirée de la presse et de documentaires télévisés, je raisonne d'en haut, en politique. Il faudrait des études très précises sur ce sujet, mais a priori, le système de la maison close me paraît plus logique que la prostitution libérale. Le système néerlandais d'une prostitution d'état devrait susciter notre interrogation. Il faudrait en faire le bilan.

Quelque chose m'intrigue, on a aucune étude sur la prostitution dans les systèmes socialistes totalitaires, Allemagne NS, URSS... elle y existait pourtant. Comment s'exerçait-elle... Il me semble avoir lu que la SS organisait une sorte de prostitution spécial SS pour lutter contre l'homosexualité qu'une trop grande cohabitation entre hommes aurait pu développer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Dim 30 Sep 2007 - 14:42

Thundaar a écrit:
Il me semble avoir lu que la SS organisait une sorte de prostitution spécial SS pour lutter contre l'homosexualité qu'une trop grande cohabitation entre hommes aurait pu développer.

J'avais lu quelque part qu'il y avait de nombreux homosexuels chez les SA, je ne sais pas ce qu'il en est...

Sur la prostitution, il faudrait également se pencher sur le problème de la misère du désir qui engendre une telle demande.

Et puis lorsque l'on pense "prostitution" on évoque sans cesse celle du prolo, avec la prostituée faisant le trottoir, mais quand n'est il des autres formes de prostitutions telles que l'arrivisme mondain?

D'ailleurs ces femmes top model vantant des produits de cosmétiques, de lingeries ect… à longueur de publicités et générant une frustration du fait de cet harcèlement sexuel quotidien n'est-ce pas une forme de prostitution également?

PS: Social-Démocrite je te prie de bien vouloir calmer ton langage. Merci


Dernière édition par le Dim 30 Sep 2007 - 20:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Dim 30 Sep 2007 - 15:14

Thundaar a écrit:


1- soit on peut réellement interdire la prostitution. Je doute de la faisabilité et je m'inquiète d'éventuelles conséquences non prévues, du style la hausse des crimes sexuels.
.

hausse des crimes sexuels?

Mais les crimes sexuels n'ont jamais attendu la prostitution pour exister!

Crois-tu, humain, que la pédophilie augmenterait, ne serait-ce qu'en petite quantité, si on annihilait la prostitution?
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: COMPLOT ANTI-PROSTITUTION   Dim 30 Sep 2007 - 19:39

Excellent texte… à la fois très réaliste (avec un côté pédagogique…), assez Houellebecquien aussi.
Vers la fin, dans sa conclusion l’auteur y dit :
Citation :
Tous les indices récoltés ce soir là ne laissent plus la place au doute ; La prostitution en France en 2007 est faite pour susciter le dégoût.

Je ne parle pas bien sûr de la prostitution haut de gamme, avec les escortes à 300 euros de l’heure destinées aux élites sociales, ne connaît pas ces problèmes.

Je parle de la prostitution destinée à la classe moyenne, à ces hommes qui s’offrent un peu d’évasion de temps en temps pour 50 ou 100 euros et à ces femmes dont c’est le métier de faire cela, qui se retrouvent à pratiquer l’acte sexuel dans des conditions indignes.

D’autres discussions avec Max m’ont persuadé que ce phénomène est en quelque sorte planifié.

Parmi les raisons évoquées par l’auteur pour (s’)expliquer que ce phénomène soit « en quelque sorte planifié », en début du texte il dit :
Citation :
Du point de vu du marché, c’est insupportable que l’argent qui circule sur le marché du plaisir aille du producteur au consommateur, sans passer par l’industrie de la vidéo, des sex-shop, des psychotropes, des établissements de nuit, de l’industrie du loisir, etc.

Du point de vu de l’État, insupportable est la difficulté de contrôler le flux financier inter-humains.
Pour l’entreprise, ce qui est insupportable c’est l’idée qu’une prostituée ai une meilleur qualité de vie que certaine de leurs employées, qu’elles soient propriétaires de l’outil de production, c’est que les hommes n’aient pas ce taux de frustration nécessaire à une bonne productivité (ce taux de frustration qui leur donne envie d’avoir la voiture pour avoir la femme, et non pas 50 euros pour aller tirer son coup).
Plus loin :
Citation :
(…) Je demande à Max comment il fait, lui, le libertin notoire. « Oh tu sais, me répond-il avec un air blasé, je ne vais plus tellement voir les prostituées. J’ai la chance d’aimer aussi les mecs, je vais souvent dans les boites homo. C’est très facile. C’est la solution la plus simple. Sinon, je fréquente les clubs échangistes, c’est aussi très pratique mais souvent pathétique. Tu rentres vraiment dans l’intimité d’autres couples, c’est très spécial. Sinon, de temps en temps, je vais aux Bois de Boulogne et de Vincennes, j’aime les situations scabreuses, et j’avoue qu’en la matière, je suis gâté. Sinon, je vais sur Meetic. Je rencontre des filles un peu paumées ou vraiment libérées, souvent pas terrible, pas mal de tarées aussi. Enfin bref, je me débrouille… »
Cela rejoint très précisément les remarques que j’avais fait en rapport avec la disparition (soudaine et généralisé) d’autres moyens des rencontres traditionnels résiduels et populaires (comme les slows) dans les discothèques... curieusement, exactement au même moment que les nouvelles lois réprimant la prostitution (du moins pour les classes moyennes...) :
http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/Pratiquez-vous-la-drague-t1644-20.htm#31415
http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/Pratiquez-vous-la-drague-t1644-40.htm#31438
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Lun 1 Oct 2007 - 22:34

Ce que j'ai compris du texte c'est qu'il n'y avait plus la possibilité d'avoir une relation sexuelle convenable moyennent finance.

Mine de rien tout cela incite à la branlette où à l'homosexualité.

------------------------------------------------

Le Bon Docteur a écrit:
Sujet intéressant. Je ne suis jamais allé aux putes bien que ma situation l'exigerait (pour l'hygiène Laughing ) et qu'il y en a tellement autour de chez moi que je pourrais carrément me faire livrer à domicile (le rêve, bande de pervers !).

Mais la maison close reste une solution qui me semble moins pire que les autres (c'est un peu comme le débat sur le cannabis, c'est pas bien, il faut protéger les jeunes, mais bon... un petit pétard de temps en temps...).

Personnellement, j'ai presque le fantasme de la maison close. Imaginez un endroit relativement classe, enfin, accueillant, où on se tient bien, où il fait bon venir boire un coup et où les choses se passeraient en toute discrétion et dignité... Franchement... ? Cela resterait non-satisfaisant bien sûr pour un mec qui cherche autre chose mais dans une autre vie, va savoir ?

On pourrait au moins avoir droit à des appartements sur rue comme en Hollande. On évite la concentration des femmes dans un seul lieu, plus d'indépendance pour les prostitués concernées.

J'ajoute que beaucoup de personnes refusent d'aller voir des prostitués en France, mais que cela les dérange beaucoup moins dans un pays en voie de développement. La prostitution n'échappe pas au délocalisation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
gin_kas_63
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 0:42

Le Bon Docteur a écrit:
(c'est un peu comme le débat sur le cannabis, c'est pas bien, il faut protéger les jeunes, mais bon...un petit pétard de temps en temps...).
Précisément non. Si tu fumes un bédo ca engage à peu près que toi (si tu négliges le fait que tu alimentes une économie parallèle [ce qu'on peut aussi voir comme de la redistribution de richesse...]). Alors que profiter de la détresse pécuno-psychologique d'une femme (pour être gentil car il y a un paquet d'ado me semble-t-il) pour assouvir tes pulsions, te disant que finalement, 50 euros de temps en temps ca change de la pognette, ca n'engage pas que toi.

Social Démocrite a écrit:
Fais le test toi même, va vendre des hamburgers une semaine, et ensuite va sucer des pères de famille dans des Xantia, avant de te faire avoiner par une saloperie de mac albanais, et tu me diras ce que tu préfères
J'aquiesce. Au cours d'une conversation sur le sujet, on m'a opposé le fait qu'il n'existait pas cette hiérarchie dans l'aliénation par le travail. Pourtant, entre travailler à la chaîne, et louer sa plus profonde (hum) intimité contre quelques eurosses et quelques claques (du maque), il me semble que l'un est plus aliénant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenfoiro
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 1:26

gin_kas_63 a écrit:
elenfoiro a écrit:
Les femmes ont souvent l'option de s'elever socialement avec leur cul. Donc, la prostitution me parait difficile a eradiquer, puisqu'enormement de femmes marchandent naturellement leur cul pour arriver a leurs fins dans la vie de tous les jours... et sans qu'on rentre dans le cadre de ce qu'on appelle la "prostitution".

Toutes des putes sauf ma mere et ma sœur ?

Je crois qu'il faut distinguer ce que font la plupart des femmes, à savoir profiter de la faiblesse des hommes, en utilisant (plus ou moins) leur cul de leur plein gré, et les roumaines de 15 ans qu'on fait tapiner à coup de droites dans la gueule. Si tu dois prendre une secrétaire, tu prendras la bonne qui arrive en mini jupe et pas la vilaine de 50 ans. On peut pas pour autant comparer la première et la roumaine, enfin je pense.
Il y a différents degrés nous sommes d'accord. Il n'empêche qu'une grande majorité de femmes se servent de leur cul comme valeur marchande, sans être des "prostituées"... On n'appelle pas ça "le plus vieux métier du monde" pour rien...

Et puis il y aura toujours un mec assez misérable pour prendre la vilaine de 50 balais. Y'a aussi les viandards qui s'en branlent et baisent n'importe qui. Soupir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 2:34

gin_kas_63 a écrit:
Je crois qu'il faut distinguer ce que font la plupart des femmes, à savoir profiter de la faiblesse des hommes, en utilisant (plus ou moins) leur cul de leur plein grès, et les roumaines de 15 ans qu'on fait tapiner à coup de droites dans la gueule.
Oui mais là tu prends l'exemple le plus trash de la prostitution, qui de plus est fortement lié à la prohibition. La maison close régulée par l'État ne signifie pas qu'on pourra aller se taper des mineures tabassées par le mac de manière légale.

---------------------------------------------------------------

gin_kas_63 a écrit:
Ok mais ca restera la violation de l'intimité ultime et ce en échange d'argent. C'est encore pire si c'est cautionné par l'Etat je trouve. D'autant plus que ca empêcherait pas la prostitution clandestine.

Citation :
Ok mais ca restera la violation de l'intimité ultime et ce en échange d'argent.
En même temps le client perd aussi son intimité, même son souci avant tout est de vider ses couilles. On est tout de même deux à faire cela. J'ajoute que la pétasse baratinée par le dragueur mytho voit aussi son intimité violée, et pourtant on en est pas à l'interdiction de la drague. (quoique dans les entreprises...). Il faudrait peut-être aussi déssacraliser le rapport sexuel, parce que le puritanisme à l'américaine merci...

Citation :
C'est encore pire si c'est cautionné par l'Etat je trouve. D'autant plus que ca empêcherait pas la prostitution clandestine.
C'est vrai, mais une prostitution régulée permettrait aussi d'économiser des forces de police pour les tourner vers des sexualités plus trash. De plus il faut recentrer le sujet. A savoir que la prostitution classique et correcte n'était pas tolérée alors que celle du bois de boulogne l'est. Grosso modo, je préfère une prostitution légale à une invasion de travelos. Tout se passe comme si le système poussait la population à l'homosexualité...

J'ajoute que sur le malheur de la jeune femme sans argent, on a parfois en face un homme sans sexualité. Pour l'un c'est la misère sexuelle, pour l'autre la misère financière. L'un donne à l'autre ce qu'il n'a pas et vice et versa. Après la passe, on a dépressif qui l'est un peu moins, et une pauvre avec du blé. Finalement ce n'est pas toujours négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
abdelgeorge
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 39
Localisation : Thaïlande
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 2:45

On en revient toujours au cliché de la pute maltraitée provenant de l'est ou d'afrique mais bon nombre font le choix de la prostitution pour la simple et bonne raison qu'elle se font en une passe beaucoup plus d'oseille qu'en une journée (voir plusieurs) de travail... Vous est il deja arrivé de discuter avec certaines d'entres elles ? Et bien messieurs, je vous y invite vivement... Faites votre boulot de reporter comme il se doit sans vous appuyer sur des idées toutes faites.... En Afrique et en Asie, c'est encore pire, d'autant plus que le rapport à l'acte sexuel (ainsi que le niveau de vie) n'est pas le meme que dans nos contrées...

En tous cas, c'est comme ça que je vois la chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 50
Localisation : chez les fous
Date d'inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 3:17

gin_kas_63 a écrit:
C'est encore pire si c'est cautionné par l'Etat je trouve.
Petit rappel : La prostitution n’est pas interdite. Seuls le proxénétisme et le racolage le sont.
Les putes payent des impôts.

(Les grosses putes d'"ak-teup" pig sont bien renseignées sur le sujet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild_Meat
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 11:52

Pendant la Coupe du Monde de foot en Allemagne il y a eu pas mal de reportages sur les maison closes là bas..et, vu comme ça, ça paraissait plutôt attirant: les filles étaient belles, les règles d'hygiène respectées, l'endroit kitsch mais accueillant... ce n'est pas une solution, ça?
j'ai peut être une vision un peu naïve de la chose, mais, vu que de toute façon la prostitution existera toujours, la maison close ( ou même les "vitrines" comme en Hollande) n'est pas la chose la plus logique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 12:36

elenfoiro a écrit:
Les femmes ont souvent l'option de s'élever socialement avec leur cul. Donc, la prostitution me parait difficile à éradiquer, puisqu'énormement de femmes marchandent naturellement leur cul pour arriver à leurs fins dans la vie de tous les jours... et sans qu'on rentre dans le cadre de ce qu'on appelle la "prostitution".
A ce sujet, Céline (1894-1961) dit dans Voyage au bout de la nuit (1932), (éd. folioplus), p226 :
« La méthode, les détails d’une fortune rapide vous donnent toujours une impression de magie. Depuis l’ascension de Musyne et de Mme Herote, je savais que le cul est la petite mine d’or du pauvre. » *
* [= c’est le moyen le plus rapide à la femme pour sortir de son milieu social.]

Le Bordelleur a écrit:
J'ajoute que la pétasse baratinée par le dragueur mytho voit aussi son intimité violée, et pourtant on en est pas à l'interdiction de la drague. (quoique dans les entreprises...)
Bien vu… Dans quelle mesure ce n’est pas aussi une forme de vol viol ?…
De même que le vol peut aussi s’opérer par la ruse via l’exploitation des failles du système (ultra-libéralisme, etc.) et pas forcément que par la force ou la violence directe… De même, on peut aussi violer des femmes indirectement (moins brutalement si on peut dire) par le détour de la « séduction / du mensonge » ruse et pas forcément par la violence physique…

Au moins dans la prostitution un certain malentendu, hypocrisie ou mensonge est bannie… l’échange les choses ont le mérite d’être claires et franches… pas de faux semblants… Peut-être même est-ce là les rapports les plus francs qu’on puisse avoir entre les deux sexes (avec le mariage…), tout le reste, tout ce qui reste entre les deux étant une zone plus flou (c’est-à-dire plus fausse et mensongère…)…. Or après la destruction du mariage traditionnel (plus ou moins indissoluble) en détruisant la prostitution (« traditionnelle ») c’est encore cette dernière forme de franchise résiduelle d’échange (ou de rapports) entre les deux sexes que le système cherche à détruire… comme pour mieux isoler ou détruire les individus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 13:26

JOHN a écrit:
Bien vu… Dans quelle mesure ce n’est pas aussi une forme de vol viol ?…
De même que le vol peut aussi s’opérer par la ruse via l’exploitation des failles du système (ultra-libéralisme, etc.) et pas forcément que par la force ou la violence directe… De même, on peut aussi violer des femmes indirectement (moins brutalement si on peut dire) par le détour de la « séduction / du mensonge » ruse et pas forcément par la violence physique…
John, ton esprit est malade. Selon toi, baratiner une nana pour coucher avec elle s'apparente à du viol. Donc Guy Georges - Casanova : même combat ? Et Soral devrait être recherché par toute les police du monde pour viol en série de 1978 à 1995. Tu te rends bien compte que ça ne va plus mon vieux. Tu débloques complètement. dingo

Il devient urgent que tu sortes de chez toi et que tu rencontres des filles Johnny.Tiens, je peux te présenter une voisine si tu veux : Sarah Bouaziz qu'elle s'appelle. Si tu fais un effort pour te convertir t'as toutes tes chances, elle est pas difficile, elle a pas le choix la pauvre. La pauvre, Sarah, la pauvre, tellement elle est grosse personne veut d'elle.

---------------------------------------------

Lestat a écrit:
Gérard Miller a écrit:
John, ton esprit est malade. Selon toi, baratiner une nana pour coucher avec elle s'apprente à du viol.
Le terme est peut être un peu "excessif" mais la conquête féminine, la séduction, est une forme de subversion. Le désir féminin avançant masqué il faut alors le subvertir...

Le terme n'est pas excessif, il est hors de propos.

Parler de conquête d'accord :

A ce propos, il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle personne, et j'ai sur ce sujet l'ambition des conquérants, qui volent perpétuellement de victoire en victoire, et ne peuvent se résoudre à borner leurs souhaits. Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes desirs : je me sens un cœur à aimer toute la terre ; et comme Alexandre, je souhaiterais qu'il y eût d'autres mondes, pour y pouvoir étendre mes conquêtes amoureuses.

---------------------------------------------

JOHN a écrit:
Au moins dans la prostitution un certain malentendu, hypocrisie ou mensonge est bannie… l’échange les choses ont le mérite d’être claires et franches… pas de faux semblants… Peut-être même est-ce là les rapports les plus francs qu’on puisse avoir entre les deux sexes (avec le mariage…), tout le reste, tout ce qui reste entre les deux étant une zone plus flou (c’est-à-dire plus fausse et mensongère…)…. Or après la destruction du mariage traditionnel (plus ou moins indissoluble) en détruisant la prostitution (« traditionnelle ») c’est encore cette dernière forme de franchise résiduelle d’échange (ou de rapports) entre les deux sexes que le système cherche à détruire… comme pour mieux isoler ou détruire les individus…
Ah pardon, Johhny je reviens sur ce que j'ai dit précédemment. Ton truc à toi c'est les putes. J'avais pas compris. Rolling Eyes Enfin, c'est quand même triste qu'à ton age, ta connaissance des relations hommes-femmes soit seulement théorique (prostitution exceptée) et résulte uniquement des livres de Houellebecq.

Je te conseille de rester dans ton domaine de prédilection à savoir celui de l'antisémitisme (là oui, là d'accord tu maitrises ton sujet) et de ne plus t'aventurer dans le domaine des relations humaines en général et des relations hommes-femmes en particulier parce que là t'es à la ramasse. Ta méconnaissance de ces sujets transpire à chacune de tes phrases.

---------------------------------------------

Le Bordelleur a écrit:
Ta lecture mon pauvre Miller est autant partiale que partielle. Ce n'est pas John qui en premier a parlé de viol. Pour préciser on parlait de viol d'intimité qui concernait les prostitués moi et gin_kas_63.

Gin a écrit:
Ok mais ca restera la violation de l'intimité ultime et ce en échange d'argent. C'est encore pire si c'est cautionné par l'Etat je trouve. D'autant plus que ca empêcherait pas la prostitution clandestine.

et moi a écrit:
En même temps le client perd aussi son intimité, même son souci avant tout est de vider ses couilles. On est tout de même deux à faire cela.

J'ajoute que la pétasse baratinée par le dragueur mytho voit aussi son intimité violée, et pourtant on en est pas à l'interdiction de la drague. (quoique dans les entreprises...) Il faudrait peut-être aussi désacraliser le rapport sexuel, parce que le puritanisme à l'américaine merci...

Citation: C'est encore pire si c'est cautionné par l'Etat je trouve. D'autant plus que ca empêcherait pas la prostitution clandestine.

C'est vrai, mais une prostitution régulée permettrait aussi d'économiser des forces de police pour les tourner vers des sexualités plus trash. De plus il faut recentrer le sujet. A savoir que la prostitution classique et correcte n'était pas tolérée alors que celle du bois de boulogne l'est. Grosso modo, je préfère une prostitution légale à une invasion de travelos. Tout se passe comme si le système poussait la population à l'homosexualité...

J'ajoute que sur le malheur de la jeune femme sans argent, on a parfois en face un homme sans sexualité. Pour l'un c'est la misère sexuelle, pour l'autre la misère financière. L'un donne à l'autre ce qu'il n'a pas et vice et versa.
Après la passe, on a dépressif qui l'est un peu moins, et une pauvre avec du blé. Finalement ce n'est pas toujours négatif.
J'ajoute que Zemmour utilise le terme "viol" pour parler du rapport sexuel. Je ne suis plus sur de la phrase réel mais en gros cela donne ça : "Mais ces femmes qui refusent le viol"

* en parlant des féministes (c'est d'ailleurs ce genre de phrase qui a fait dire à des hystéro féministes comme Autain que Zemmour justifiait le viol...).

De plus comparer le dragueur à Guy Georges, comme tu le fais, c'est ce qu'on appelle un sarkozisme, c'est à dire comparer une extrême pour rendre sympathique quelque chose de lambda.

Pour faire de un peu dans la médecine, un viol serait une opération sans anesthésie, les mythos du dragueurs auraient pour but d'anesthésier la nana. Au final le résultat est le même vu qu'elle se fait baiser puis abandonner...

Citation :
Le terme n'est pas excessif, il est hors de propos.
Non toujours Eric Zemmour le premier sexe, le viol peut aussi s'entendre comme le rapport sexuel en général. J'ajoute que de toute manière un rapport est par essence à un moment donné violent ce qui l'apparente au viol.
Tu vas me dire que la différence est le consentement de la femme concernée. C'est à ce moment précis que Soral intervient dans "sociologie du dragueur", ou justement le jeu de séduction non non oui oui, met la drague à la frontière du consentement. Donc tu peux taxer John de méconnaître le sujet, il semble qu'il y a pas mal de choses qui te font défaut aussi.

Pour finir je reprend avec Zemmour qui parle du harcèlement sexuel au travail, qui au départ était un rapport vertical patron employée, qui est devenu progressivement un rapport horizontal. Or le harcèlement horizontal n'est que la simple drague, vu qu'étant au même niveau l'homme ne peut pas faire du chantage au licenciement ou à la promotion canapé.

Avec l'interdiction de la drague au boulot chez Zemmour, le côté borderline de la drague de rue chez Soral, plus ce texte qui nous parle de la dégradation de la sexualité libertine, qui passe plus par l'homo sexualité qu'autre chose (backroom gay, échangisme bi sexuel, travelos à gogo au bois de boulogne...), ou la branlette devant le film porno, on ne peut tirer qu'un seul constat : l'hétéro sexualité est de plus en plus limitée, voire limite prohibée...
Ce genre de considérations tu peux les balancer pour impressionner tes copains mais évite de le faire avec moi. Il faut que tu comprennes que le viol est un crime défini par le code pénal de la façon suivante :

"Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol". ( Article 222-23 ).

Alors que tu m'expliques que selon Gin kas, John, Soraêl, Eric Zemmour ou le pape, les nanas qui se font draguées puis baisées sont victimes de viol ça ne change absolument rien. Ca n'a rien à voir. C'est de la bouillie intellectuelle ton truc : et que je te mélange les fantasmes de beaucoup de filles ("wouaaw ce soir chérie j'ai envie que tu me violes" ), le harcèlement au travail et les prostituées dont l'intimité est violée.

Bonhomme, l'important c'est de comprendre ce que tu lis et d'en faire une synthèse cohérente et pas d'aligner des références qui n'ont rien à voir les unes avec les autres. Hmmm

---------------------------------------------

lieutenant a écrit:
Citation :
Alors que tu m'expliques que (...) les nanas qui se font draguées puis baisées sont victimes de viol ça ne change absolument rien.
Nuance :
Citation :
le jeu de séduction (non non oui oui), met la drague à la frontière du consentement.

Citation :
Il faut que tu comprennes que le viol est un crime défini par le code pénal de la façon suivante :

"Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol". ( Article 222-23 ).
Question : Est-ce que la violence, la contrainte, la menace exercées par les macs sur les prostituées font des macs des violeurs ?
Citation :
l'important c'est de comprendre ce que tu lis et d'en faire une synthèse cohérente
Tout à fait d'accord.
Citation :
En tout cas, une action collective d'ampleur contre ces réseaux seraient efficaces en effet. Ils ne pourraient rien faire.
J'suis pour. On commence quand ? Et puis si les macs sont des violeurs (qui ne le sait pas?)... Mais que fait la police ? Neutral

Citation :
Citation :
Alors que tu m'expliques que (...) les nanas qui se font draguées puis baisées sont victimes de viol ça ne change absolument rien.
Nuance :
Citation :
le jeu de séduction (non non oui oui), met la drague à la frontière du consentement.
Je précise avoir réagi sur ce sujet aux propos suivants de John :

"De même, on peut aussi violer des femmes indirectement (moins brutalement si on peut dire) par le détour de la « séduction / du mensonge » ruse et pas forcément par la violence physique…"

Il ne s'agissait pas du fameux "non non oui oui" qui, de toutes manières, si on y réfléchit bien, est un "oui oui oui". Le consentement est là et il n'y a pas de viol.

Citation :
Citation :
Il faut que tu comprennes que le viol est un crime défini par le code pénal de la façon suivante : "Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol". ( Article 222-23 ).
Question : Est-ce que la violence, la contrainte, la menace exercées par les macs sur les prostituées font des macs des violeurs ?
Non, ça en fait des proxénètes (article 225-5 du code pénal) evilred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild_Meat
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 13:37

Kamo a écrit:
Je pense que la prostitution doit être interdite et réprimée sévèrement, aussi bien pour les pauvres prostituées roumaines contraintes et forçées d'exercer cette "profession" (qui n'est pas "le plus vieux métier du Monde", le plus vieux métier du Monde étant mère au foyer ce qui est bien plus beau) que pour les prostituées volontaires qui peuvent gagner en une soirée plus qu'une caissière de supermarché en un mois de travail ce qui n'est pas tolérable dans une société normale où le travail doit être valorisé.
Ca sert à rien de l'interdire, la prostitution existera toujours et toujours.

Les femmes se sentent valorisées quand elles peuvent y arriver avec leur cul.
Alors autant faire en sorte de choper le moins de maladies avec. D'où la légalisation et l'encadrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 13:43

Je reviens de lire ce truc :
http://www.iprostitution.org/2007/05/24/la-strategie-du-degout/


Sujet de première bourre , et traité "life" comme pâposs ! Bref c'est du super net-report .

Sur le fond , le doigt est pile dessus , également .
Pile sur une des fondations de notre édifice moral occulte : le plaisir ...bonheur ... planure à 10 000 ....bref , les étapes qui mènent à l' état d'humain complet ! Le plan "heureux d' habiter dans ses os " !

<<là où cesse le plaisir de vivre commence le cancer de religion >> disait Ardoum Machelard !

La grande vie , l'orgasme aux larmes , le fix qui met sur orbite de jouissance max ... ça ne se rencontre qu' en bordure de la mort , sur une fine pellicule limite : l' amour H/F permet cette approche (l' orgasme réussit appelé "la petite mort " est image infiniment juste !). Mais si il est la voie maximale , il n'est pas la seule voie .

Les défonces dures et d' autres jeux maxi y mènent aussi .
Ces jeux , comme tous les jeux de vie maxi , sont dangereux : on y met sa vie sur le tapis ( rien à voir avec jeux méprisable au fric !) . On y gagne d' être " encore vivant" , mais la différence , c'est qu'on sait qu'on l 'est , et c'est cette conscience là qui est sans prix !! !
L' erreur y est sans pardon , mais de l' autre côté se rencontre la vie majuscule .
L' amour physique bien joué vous laisse léger , tensions (couilles )déchargées .( chacun pour soi )
L' orgasme fusion complet ( à deux = un) vous fait plus grand , plus haut ,plus grave .. le paysage sur vos semblables change ,comme avec une altitude plus élevée de l' oeil )
Bon !.... Je saute le développement de ce truc , que j'ai eu la chance de connaître parce que je ne peux pas m' arrêter avant six cent pages !

Juste un truc : je pense qu'il existe un autre emploi de l' énergie de fusion homme/femme , que celui de s' archiver ensemble dans la case prévue à cet effet par nos sociétés cyclopes !
Le deux pièces cuisines , lave vaisselle , n'est qu'un usage trivial et gaspillé , dédié uniquement à la reproduction de l' espèce . Tout le monde s'y casse la figure car ce mode d'emploi est archi nul et total inadapté !
Il y a une autre finalité - jamais envisagée - , un autre usage de cet énorme cadeau énergie qui vous tombe dessus quand l' amour à deux fonctionne . C'est de lui donner toute priorité ! Evidemment , ça casse les murs , c'est pas domptable ni " civilisé "
Cet autre usage ressemble à l' ouverture d'une voie de recherche sur un nouvel espace , comme une porte sur un monde supérieur où les plus incroyables rêves de celui où nous sommes ne sont plus qu'une base normale ,à partir de laquelle une autre ascension pyramidale semble possible ....vers ...?
Une idée de voie humaine d'exploration vers notre concepteur ??
Dans cette idée , seule cette voie me parait pouvoir être la bonne !
Juste entrevu , tout ça . Mais sacrément réel

L' usage traditionnel , et domestique , fait de cette énorme énergie cadeau de la nature , me parait aussi dérisoire que de vouloir contrer une tempête de mousson avec un ventilateur . Ca s'enferme pas dans un appart , ni dans un palais !
Comme les autres énergies max , il n'y a pas de contenant matériel qui ait la résistance pour enfermer ce truc . Y faudrait ......
Bon , stop !. Trop impossible à arrêter d'en causer , ensuite .


Mais ça existe ! Et ça vaut le risque , sans aucun chipotage . On accepte la mort sans amertume , après y avoir été . Quel que soit ce qu'on peut se prendre dans la gueule par la suite : redescente =truc inévitable !! (*2), On est content d' être venu dans le film de la vie et on est prêt à rejouer la partie sans discuter !, même et y compris avec cet inévitable là ...et toute la merde et la misère d'alentour .
Résumé ? Toute re-direction d'évolution commence par celle là : intime & perso .Car après ça , on commence à avoir quelque chose à donner .
(" re-évolution " pour le sens + précis du mot " révolution" , qui lui rappelle trop le cercle : image du stationnement et de la pensée en boucle fermée , que les actions ainsi nommées furent toujours)


Notre monde occidental fonctionne sur une misère de mental et de physique nécessaire . N'est-ce pas le point commun à toutes nos morales de judéo-chrétiens ?
La conso , la croissance , l' industrie ramenant le sexe et l' amour à de la cyber-masturbation et les autres : les barres chocolatées , la télé et la punition des mauvais faiseurs en humour comme E. Shémoun ....(!!) toutes nécessitent un consommateur misérable et vide dans sa tête , dans ses ref de plaisir , dans son imagination des pieds possibles , pour bouffer cette misère en tube !
Starac aurait-il tant de gosses de misère pour sautiller dans ces sinistre singeries , si un minimal de savoir jouir était à leur disposition ?
Il y a nettement faillite des géniteurs , dans cette carence évidente .
Y suffit pas de s'embourber sa Louise et d'y faire trois morveux si on a rien à leur apprendre dans la façon de faire un truc jouissif avec leur vie !.C'est même ça le premier crime !

Cette quête de l' auteur vers la femme , sa recherche depuis la rue Blondel vers l' amour fusion ( rencontre avec l' autre moitié de l' humanité !) qui fait éclater les noyauts en libérant l' énergie finale qui donne la force de vivre .... plus quelques neutrons lents ............ elle doit être le premier chapitre du manuel de vie qui devrait être livré avec chaque naissance !
Les gosses perdus au milieu du grand Erg des banlieues sont des gosses abandonnés par des parents ou dénués de tout autre prof de vie !
Jetés comme le mini cafard , tombé du cul de sa mère sur la colle du piège à cafard où il n'a plus qu' à crever . On ne vaut pas mieux , sur cet échelle de valeur globale des espèces .

En fait , comme le disait Dibarcas le Majeur , autre maître de l' école du grand Motholam : " les grands problèmes humains , fondements de la vie , sont toujours simples " j' ajouterai même " simplistes " .
Freud était un grand malade , un largué de même essence que ce gamin en manque , assis sur le trottoir de la rue des 3 frères , rencontré un matin glacial où j' étais moi même du côté froid du mur de l' héro . Freud lui , du fond ouaté du confort familial , pouvait tricher .
On ne triche pas , avec le jeux de la vie ! Il avait même pas compris ça . Ce gamin du désespoir lui , y savait déjà ça ; savoir acquis au prix fort de la souffrance au plaisir .

Cette recherche du panar , puis l' ascension vers les niveaux sup de la vie , par la montée de l' échelle en question , bien des gens ne la conçoivent que sexuelle .
Mais d'autres voies existent . J'ai vu des mecs durs chialer d'orgasme sur un de ces rares speedball parfaits .
Attention : ces matières psychotropes sont des moyens : de la matière ! (on peut tuer avec un marteau ou construire une maison : le marteau n'est qu'un objet ) leur utilisation demande autant d' engagement max et de savoir que la pratique d' autres sports à risque . ( personne ne saute d'une falaise en delta plane sans avoir été formé ) . Ca demande une maîtrise de tous les atouts du joueur et une clarté de trip ( dans la tête ) absolue . Le danger n'est pas différent de celui de la fusion H/F . L' erreur y est aussi dangereuse , la richesse du voyage ,bien que de même nature , n'atteint pas celle de l' amour H/F ,bien sur mais est aussi formatrice à l' esprit de ce combat pour l' essence de vie .

Même chose , avec certaines pratiques sports dangereux solitaires : montée en planeur en nuage d'orage , jusqu'à atteindre ses limites de panique , et réussir à en sortir / alpinisme solitaire / Trips voiliers océaniques ...... frôler la fragilissîme cellophane dont le moindre accroc est votre mort . (état d'orgasme sur plusieurs jours après retour )
Tous jeux majeurs , seul face aux forces de nature , et où le fait d'en revenir vivant n'est du qu' à votre envie de vivre et à vos seules ressources , apporte cet orgasme difficile à expliquer , ainsi que quelques autres savoirs .

Désolé , je suis plus dans le sujet !.
Mais développer sur cette organisation méticuleuse de la misère des gens , qu'on détecte partout ( et si bien contée ici dans " stratégie du dégoût " ) ça épuise !
Dénoncer le Poulpe , c'est aussi prolonger le mal qu'il fait en l' étalant sur la tartine à longueur de dénonciation .
Parler des moyens ( pas chers ,en plus !) de s'éclatter la vie en une course qui part de la découverte du plaisir vers les sommets du vivant : le plaisir dynamique de l' être ! c'est tout de même plus bandant , et positif !
Combien savent l' existence du grand pied des "petites morts " , le plongeon d' amour à 20-25 ans qui explose tout l' environnement , le passage de la porte de l' avion en parachute . La grimpette à main nue dans les rochers , le plaisir de la peur .... y a bien des moyens de se mettre les glandes en émoi ! On n'en connaît que deux ou trois . Et y a même pas de spécialité scientifique pour développer des recherches dans cette matière !!

Résultat de ce cancer moral du refus de recherche sur l' essence de la vie : l' effort de recherche maxi est aujourd'hui celui de l' industrie de la mort !
Bien fait ! ..........; Et CQFD :
<< qui est incapable d'aimer la vie est un meurtrier potentiel >>
( Ardoum Machelard )(***)




(*2) La vie est un équilibre dynamique : une pierre sur la Lune est un équilibre statique = Pas d' échange d' énergie dans sa stabilité .
Une truite immobile dans le courant est l' image d'un équilibre dynamique : stable du fait d'un équilibre dans échange d' énergie ! Corollaire pour tout ce qui vit : immobilisme , statique , conservatisme ... = mort . Souffrance et plaisir sont grandeurs de même nature : ce qui les différencie est le sens de variation et l' intensité .Conséquence : l' état de bonheur <<statique >> est une impossibilité ! Il n'est crée que par des variations .

(***)A. Machelard : Poète & maître penseur du second T de l' Atlantique . XXXIIIèm siècle avant Yérivrénavris


Dernière édition par le Mar 2 Oct 2007 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 14:07

Torquel a écrit:
Je ne vois rien de scandaleux à ce qu'une fille, de son plein gré, décide de devenir une prostitution grand standing. La soirée à 3000 euros, si ça lui permet d'améliorer les chances de son gosses, où est le mal ?

Pour les petites albanaises maltraitées, demandez-vous pourquoi les lois protègent les macs ? Et pourquoi personne ne parle de les abroger. Ca secouera un peu la ruche... Le réseau prostitution/pédophilie est aussi gigantesque qu'intouchable. Si on ne démantele pas ce réseau en profondeur, toutes les propositions seront nulles et non avenues.

Le reste? Masturb

Citation :
La soirée à 3000 euros, si ça lui permet d'améliorer les chances de son gosses, où est le mal ?
La mal, c'est deja qu'il existe des riches qui puissent se payer des putes pour 3 000 euros la soirée. Dans une société normale, personne ne doit pouvoir atteindre de tels niveaux de revenus indécents et insultants pour les petites gens qui triment pour des salaires de misère (et pour enrichir des parasites qui vont voir des putes à 3 000 euros la soirée).

-----------------------------------------------------------

TAMPOON a écrit:
Torquel , l' amour et le fric .... un sujet à dix balles . Et pour 3000 balles la soirée , t'as des capotes plaquées or fin ? A quoi peut encore servir la meuf qui est autour ?

Abroger, supprimer, mettre contre le mur, taxer en fric ..... y a pas besoin de comprendre, c'est si simple le tout policier. Contre les accidents , un ministre qui s'en foutait totalement et qui devait dire quelque chose avait sorti : allumez vos phares en plein jour. ( y en a qui le font !). Gouverner comme on coupe un motte de beurre : ça dépasse ici , coupez !
Et on dit du mal des Nazis !

Citation :
Abroger, supprimer, mettre contre le mur, taxer en fric... y a pas besoin de comprendre , c'est si simple le tout policier.
C'est certain, à bas le "tout policier" ! Vive l'ultra-libéralisme, l'omnipermissivité, l'exploitation capitaliste et les riches frimeurs !

Citation :
Contre les accidents , un ministre qui s'en foutait totalement et qui devait dire quelque chose avait sorti : allumez vos phares en plein jour
Une mesure efficace qui a fait reculer le nombre de morts dans tous les départements où elle a été expérimentée, notamment dans les Landes.

Citation :
Et on dit du mal des Nazis !
Ah bon, qui ? Tiens une réduction ad-hitlerum. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 14:43

TAMPOON a écrit:
Torquel a écrit:
Je ne vois rien de scandaleux à ce qu'une fille, de son plein gré, décide de devenir une prostitution grand standing.
La soirée à 3000 euros, si ça lui permet d'améliorer les chances de son gosses, où est le mal?

Pour les petites albanaises maltraitées, demandez-vous pourquoi les lois protègent les macs? Et pourquoi personne ne parle de les abroger. Ca secouera un peu la ruche...Le réseau prostitution/pédophilie est aussi gigantesque qu'intouchable.
Si on ne démantele pas ce réseau en profondeur, toutes les propositions seront nulles et non avenues.

Le reste? Masturb

Torquel , l' amour et le fric .... un sujet à dix balles .
Et pour 3000 balles la soirée , t'as des capotes plaquées or fin ?
A quoi peut encore servire la meuf qui est autour ?

Abroger , supprimer , mettre contre le mur , taxer en fric ..... y a pas besoin de comprendre , c'est si simple le tout policier .
Contre les accidents , un ministre qui s'en foutait totalement et qui devait dire quelque chose avait sorti : allumez vos phares en plein jour .
( y en a qui le font !). Gouverner comme on coupe un motte de beurre : ça dépasse ici , coupez !
Et on dit du mal des Nazis !

Entre une pute à riches et une caissière ou une balayeuse, je ne sais pas quel boulot est le plus déshonorant et je ne sais dans quel cas la femme est le plus exploitée.
Dans un cas vous avez un échange de bon procédé qui permet à une femme de monter de classe sociale, d'éviter de s'en faire pour son loyer, pour son frigo, pour ses gosses, dans l'autre vous avez une exploitation à 7 euros de l'heure qui va dégénerer en dépression et/ou en cancer dans un F2 pourri de banlieue. On ne peut pas imposer à quelqu'un de finir comme une héroïne de Zola...

Je ne vois pas le rapport avec les Nazis quand je dis que certaines lois protègent les macs. C'est un fait. Et pourquoi on les protège? Parce que dans leurs valises, ils n'emmènent pas que des belles brunes qui ont la majorité...On va dire qu'ils desservent également d'autres milieux plus fermés et protégés pour faire dans l'euphémisme puisque la sémantique policière te choque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 15:03

TAMPOON a écrit:
Juste un truc : je pense qu'il existe un autre emploi de l' énergie de fusion homme/femme , que celui de s' archiver ensemble dans la case prévue à cet effet par nos sociétés cyclopes !
Je ne cite pas tout, mais Tampoon, merci pour cette description inspirée et poétique (au sens grec).
Ce que tu décris, des gens très sages ont mis un nom dessus il y a très longtemps — ça s'appelle le tantrisme, qui n'est pas une codification de la partie de jambes en l'air comme une certaine pensée vulgarisatrice occidentale l'a trop fait paraître, mais simplement un accès à l'unité primordiale, à l'absence de dualité (advaita) à travers l'acceptation de la dualité elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 15:10

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Citation :
Je ne vois rien de scandaleux à ce qu'une fille, de son plein gré, décide de devenir une prostitution grand standing.
La soirée à 3000 euros, si ça lui permet d'améliorer les chances de son gosses, où est le mal?

Arf , la question...
Le mal, c'est que l'acte d'amour sans conséquence, ça n'existe pas.

Certes il suffit de se forcer un peu... mais ce genre de soumission n'est pas, non plus, sans conséquences. On dit que ça rabesse la femme, c'est vrai, mais ça rabesse l'homme aussi, en lui supprimant 'la chasse', en le castrant, d'une partie importante de son mâle effort. Et à coup sûr ça rabaisse la famille, bien plus que ça ne la 'fait tenir'...

Enfin, la 'prostitution grand standing', ça c'est du phantasme de... Bécassine à l'arrivée de la gare Montparnasse. D'abord le boulôt lui-même est tout aussi répugnant, c'est la salle d'attente qui est plus agréable, c'est tout. Ensuite la pute 'de grand standing' a forcément passé par le 'petit standing'... sinon ce ne serait pas une pute, ce serait une demi-mondaine. Sans salaire garanti. Croire à une vie au minimum digne en étant 'pute de grand standing', ou tout simplement croire à devenir 'pute de grand standing', c'est exactement la mentalité de la Bécassine 2007. Combien de Bécassines 2007, aujourd'hui ?? hm ?

Je pose la question.
Et j'y vois du mal...

(Je n'y vois pas forcément la fin du monde ni les flammes rotissantes de l'enfer, mais il est bon de faire le point sur ces choses là, entre le bien et le mal. Ne pas croire que mes considérations ci-dessus 'finiront par s'estomper' ; oh que non, c'est du durable j'vous dis...)

Peut-être, mais il n'est pas plus sain de faire caissière ou la soumission est tout aussi forte mais d'un autre ordre.

La femme étant releguée inévitablement au rang d'objet dans notre société, je lui laisse le droit de choisir la façon dont elle va se faire consommer. C'est la moindre des choses. Quand les rapports femmes/hommes auront changés et que notre société aura retrouver un peu d'éthique, on pourra se la jouer manichéen.

Pareil pour l'homme: s'il se fait jeter par des nanas, s'il n'arrive pas à tirer sa crampe avec une partenaire consentante, et bien qu'il paye. Moi ça ne me choque pas. Après c'est à lui de se viriliser un peu et d'assumer sa masculinité...On ne peut pas mettre tout sur le dos des féministes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La prostitution   Mar 2 Oct 2007 - 15:26

Citation :
Pareil pour l'homme: s'il se fait jeter par des nanas, s'il n'arrive pas à tirer sa crampe avec une partenaire consentante, et bien qu'il paye. Moi ça ne me choque pas. Après c'est à lui de se viriliser un peu et d'assumer sa masculinité...On ne peut pas mettre tout sur le dos des féministes.

Sauf que la drague est devenue aussi une activité border line.
Je pense qu'il faut voir un ensemble plutôt que les choses séparément.
La drague est de plus en plus dure, les putes de moins en moins attirante, il ne reste après cela plus grande alternative...

Mon point de vue perso, c'est que la planète dans son ensemble est en surpopulation et que le système inconsciemment freine la reproduction en générale et tout ce qui s'y apparente. C'est l'hétérosexualité qui morfle.
Cela signifie plus de puritanisme à l'américaine dans les pays occidentaux, et plus de voile et de burka dans les pays musulmans.
Avec en parallèle une hausse des dérives sexuelles illégales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prostitution   

Revenir en haut Aller en bas
 
La prostitution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 52 enfants mineurs sauvés d'un réseau de prostitution aux USA
» prostitution chez les singes...
» La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution
» La prostitution
» Dieu peut pardonner la prostitution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: