LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une théorie futuriste: la singularité technologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Mer 26 Sep 2007 - 0:38

J'ai découvert il y a quelques mois ce texte, que j'ai trouvé cataclismique et effarant de génie, en sachant qu'il aurai été écrit par un jeune chercheur quasi autodidacte de 16 ans.

Rien à voir avec les préoccupations politiques classiques mais je crois extrêment intéressant.

Il y parle de l'émergence des supers intelligences, des machines conscientes, et il explique qu'il pense que l'invention de la première intelligence artificielle capable de s'auto améliorer serai la dernière invention que l'humanité aura besoin de faire pour progresser.

Voici d'abord un texte d'un site formidable:

http://www.automatesintelligents.com/labo/2004/sep/singularity.html

Et maintenant le texte écrit par le jeune auteur génial:

http://editions-hache.com/essais/yudkowsky/yudkowsky1.html

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Mer 26 Sep 2007 - 1:24

Ouais...hummm, la singularité? Y'a quelques années déja j'avais causer avec des types de "Transtopia"... http://www.transtopia.org/ pas très convaincants en ce qui me concerne...sauf si ton intellect est en mesure d'accepter le postulat de base...c'était pas mon cas...mais, ceci fait... avec une rigueur sémantique adaptée au postulat, tout devient possible, voir plausible...pour moi le postulat de base ne repose pas sur des données ni vérifiables ni quantifiables...je parles du présent, pas de la prospective...il y a tout de même un petit problême... même si l'on peut concevoir une démultiplication exponentielle des capacités cognitives binaires des processeurs etc...de là a parler "d"uploading" ou de "conscientisation" des processeurs...

Bien sûr que toute véritable percée scientifique provient d'abords d'une intuition et non d'une théorisation à partir du connu...elle décrédilise l'ancien savoir...chaque authentique percée provient presque toujours de scientifiques "en marge"... pas mainstream quoi...ensuite ils font rentrer l'intuition du départ dans une équation, créer une théorie discursive, un nouveau cadre de référence...un école ou une église c'est suivant...

D'abords l'intuition, ensuite faire le chemin à l'envers pour s'appuyer sur le connu, mais avec une vision, un regards nouveau, plus éclairée qu'au départ...bref, je pense qu'avant rendre publique une vision...prévision...il faut d'abords avoir fait le chemin à l'envers et pouvoir s'appuyer sur autre chose que de la déduction prospective pour avancer des thèses aussi révolutionaires...on cherche tous, mais faut chercher avec l'esprit coupant comme le scalpel...affuté et "aware"...Ha!....pour pas se faire endauffer trop facilement...

Bonsoir,

Mjolnnir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Mer 26 Sep 2007 - 10:00

Oui je suis moi non plus pas totalement convaincu par la démonstration, disons que j'en suis persuadé au niveau d'excitation que l'anticipation d'un monde post singularité me fait.

Et puis de toute façon si on est pas chercheur, on peut pas participer à cette aventure, donc ça reste une perspective intellectuelle dans tous les cas.

J'ai toujours aimé modifier fortement ma vision du monde, et ce genre de futur le modifie fortement. La science fiction, les utopies où les dystopies aussi.


Le problème c'est que quand je mail des scientifiques et que je leur demande d'analyser le texte, ils le prenne pas au sérieux et jusqu'à maintenant personne n'a validé où invalidé le texte. J'attends toujours.
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Mer 26 Sep 2007 - 11:45

Citation :
Il y parle de l'émergence des supers intelligences, des machines conscientes

Lire absolument la page très récente qu'y consacre le scientifique et ingénieur et vulgarisateur Jean-Pierre Petit. C'est un peu militaire mais il n'y peut rien, il parle de ce qu'il se fait. Illustré et au coeur du problème, comme toujours (en sciences) avec le bon Jean-Pierre, du très sérieux sur ces choses là:
http://www.jp-petit.org/Presse/ARMES/big_dog.htm#29_8_07
remonter en haut de page.

Un homme prévenu valant plus qu'un prolétaire pentagrammé..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Mer 26 Sep 2007 - 12:24

Ils ne seraient pas en train de confondre "puissance de calcul" et "intelligence", les gars ?

Parce qu'une machine qui sait faire des opérations du style 3+2 = 5, 10000000 fois par seconde, bin je vous le dis, ça risque pas de concurrencer un humain. Ca fait des années que les informaticiens se cassent le cul sur l'Intelligence Artificielle et les réseaux neuronaux, et bin la conclusion pour le moment, c'est que ça ne marche pas terrible, et qu'on est bien loin de faire des robots "intelligents". Le mieux qu'on ait fait, c'est de faire de la reconnaissance d'écriture pour trier plus vite les lettres de la poste et les feuilles de soins de la sécu.

En plus le postulat de base est aujourd'hui faux, la vitesse des processeurs ne double plus tous les 2 ans. On a atteint les limites électriques du silicium, il me semble. Faut attendre les super-calculateurs quantiques, maintenant ...

Bref, tout ça, ça reste du délire technoïde cybernétique futuriste. J'imagine que des auteurs de SF ont déjà tout dit à ce sujet, non ?

(Cela dit, le gars est fort si il écrit ça à 16 ans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Jeu 27 Sep 2007 - 11:40

Je suis pas spécialiste mais je crois que c'est facile de comprendre que si on perce le fonctionnement du cerveau et qu'on dispose de la technologie nécessaire, la puissance de calcul est le facteur essentiel à l'émulation d'un cerveau. En france Alain Cardon, bioinformaticien, prétend que dans moins de 5 ans il va créer la première conscience artificielle au moyen d'un système multi agents (je ne sais pas ce que ça signifie mais tu peux trouver des références sur le site d'automates intelligents).

Je crois pas que ces gens soient des charlatans où des utopistes, donc je crois pas qu'ils confondent puissance de calcul et intelligence. Je pense que justement leur travail sort de l'idéologie, et qu'il ne faut pas répliquer automatiquement que toute tenative de créer une conscience artificielle est vaine à priori simplement parce que les espérances de la bioinformatique des années 60 étaient trop grandes, et ceci principalement à cause d'une puissance de calcul insuffisante.
Revenir en haut Aller en bas
chiktabba
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 65
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Jeu 27 Sep 2007 - 12:28

Ça m'étonnerait pas qu'Alain Cardon exagère un peu pour récupérer des sou sous pour ses recherches.
C'est intéressant, mais y croire, c'est de la branlette pour lecteur de science&vie fan de terminator.

Et puis qu'est-ce que ça donnerait ? Un ordinateur qui nous ordonne ou qui ordonne pour nous ? La fin du travail ? L'immortalité ?

Moi, j'ai une théorie futuriste : "On s'ennuiera toujours autant sinon plus".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Jeu 27 Sep 2007 - 14:06

Ca c'est bien possible. Mais nous verrons ça dans 5 ans!

Bah la question c'est surtout de savoir ce qu'apporte le fait d'y croire où non car la croyance est relative à la persuasion, à la foi bref à l'intérêt affectif pour l'objet auquel on croit.

Je trouve qu'accepter d'y croire le temps de la démonstration de l'auteur est suffisant, parce qu'il faut bien se prendre dans l'histoire qu'il raconte sinon on croit être réaliste alors qu'on est seulement borné par une imagination pauvre.

Ce que ça donnerai? Plus de bionique, plus d'hommes machines, donc plus d'intelligence, plus de mémoire, bref la mécanisation intra humaine nous permettra de nous concentrer sur les tâches pûrement créative, les seules tâches qui satisfont réellement le désir de créer et qui permette d'échapper un temps à la dépression.

La fin du travail oui mais du travail de besogne, du travail inintelligent oui bien sur. Un ordinateur ne vas pas ordonner et nous commander pour car nous incorporerons ces améliorations en nous, fesant de nous, en tout cas d'une minorité, des transhumains, ce que nous sommes déjà mais pas sur le niveau intellectuel, car nous pouvons avoir des prothèses, un appareillage qui augmente et palie nos sens, comme les porthèses auditives.

A terme ces amélioratiosn augmenteront l'emphatie générale, et permettront l'émergence d'une communauté très connectées jusqu'à former une entité surhumaine dont chaque cellule est un humain. Mais ça c'est moi qui délire!

Je pense que si la vision d'une société où le travail de besogne disparait peu à peu t'inspire une société d'ennui, c'est que tu ne sais pas utiliser ton temps autrement que pour l'occuper, le passer, parce que moi j'adore le loisir et j'ai appris à ne pas m'ennuyer sans pour autant me vautrer dans des occupations vulgaires et improductives telles que le jeu vidéo, que je pratique encore mais bien moins qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
chiktabba
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 65
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Ven 28 Sep 2007 - 22:32

jomaforum a écrit:

Bah la question c'est surtout de savoir ce qu'apporte le fait d'y croire où non car la croyance est relative à la persuasion, à la foi bref à l'intérêt affectif pour l'objet auquel on croit.

Je trouve qu'accepter d'y croire le temps de la démonstration de l'auteur est suffisant, parce qu'il faut bien se prendre dans l'histoire qu'il raconte sinon on croit être réaliste alors qu'on est seulement borné par une imagination pauvre.

C'est très juste.

Citation :
Ce que ça donnerai? Plus de bionique, plus d'hommes machines, donc plus d'intelligence, plus de mémoire, bref la mécanisation intra humaine nous permettra de nous concentrer sur les tâches pûrement créative, les seules tâches qui satisfont réellement le désir de créer et qui permette d'échapper un temps à la dépression.

La fin du travail oui mais du travail de besogne, du travail inintelligent oui bien sur. Un ordinateur ne vas pas ordonner et nous commander pour car nous incorporerons ces améliorations en nous, fesant de nous, en tout cas d'une minorité, des transhumains, ce que nous sommes déjà mais pas sur le niveau intellectuel, car nous pouvons avoir des prothèses, un appareillage qui augmente et palie nos sens, comme les porthèses auditives.

Encore faut-il que ces technologies soit économiquement et écologiquement viables à une échelle industrielle, accessibles à tous. Des contre-exemples actuels sont les biocarburants, les cellules souches, et j'ai envie de dire la bagnole et la chasse d'eau... Si on omet la fission nucléaire (qui produit quand même un paquet de déchets dangereux) et en imaginant que la puissance de la fusion nucléaire ne nous soit jamais accessible, il ne nous reste que , directement ou indirectement, l'énergie du soleil dont nous ne contrôlons pas la puissance et qui est amené à s'éteindre.
Condamnés à déambuler sur notre petit caillou flottant dans le vide.
Je pense aussi aux recherches sur la vieillesse d'Aubre de Grey, qui propose à terme de prolonger la vie. Mais à quel prix ? Parce que si c'est pour se retrouver avec une classe de seigneurs bourgeois immortels, je préfère dynamiter son labo dès demain !

Ce n'est pas parce que cette singularité apporterait toutes les réponses que celles-ci seraient forcément positives (pour faire l'anti-thèse de fictions comme The Metamorphosis of Prime Intellect).

Citation :

A terme ces amélioratiosn augmenteront l'emphatie générale, et permettront l'émergence d'une communauté très connectées jusqu'à former une entité surhumaine dont chaque cellule est un humain. Mais ça c'est moi qui délire!

Effectivement... même si c'est un peu le destin qu'on donne déjà au web.

Citation :

Je pense que si la vision d'une société où le travail de besogne disparait peu à peu t'inspire une société d'ennui, c'est que tu ne sais pas utiliser ton temps autrement que pour l'occuper, le passer, parce que moi j'adore le loisir et j'ai appris à ne pas m'ennuyer sans pour autant me vautrer dans des occupations vulgaires et improductives telles que le jeu vidéo, que je pratique encore mais bien moins qu'avant.

Oui, l'ennui peut provoquer l'impatience ... ou la contemplation. Personnellement j'essaie de ne rien attendre, et sûrement pas un messie technologique. Tout est accompli comme disait l'autre, mais je lis dans un autre fil que tu es athée...
Enfin ça m'étonne pas que tu sois un ex-joueur de jeu video, tu as bien du joué à Deus Ex, non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Ven 28 Sep 2007 - 23:57

Je suis d'accord avec tout ce que tu as dis exepté que la théorie de la nanotechnologie prétend que les nanorobots sont capables de se dupliquer à l'infini comme le font les cellules par exemple. L'explication est aproximativement que l'énergie nécessaire à ces duplications est très faible à cause d'effet quantique je crois.

Et là j'invite tout le monde à se renseigner sur ces sujets sur le site automates intelligents pour vérifier. Ca parait énorme, mais si les scientifiques le prétendent en général, comment ne pas y croire?

Oui, j'ai joué et aimé passionnément cette oeuvre qu'est deus ex, et j'ai gouté aux délices poético philosophique de la plupart des jeux de rôles depuis le PC. J'ai aussi développé mon goût du combat et ma vitesse d'execution par les jeux de stratégies comme starcraft, en ligne.

Aristote a dit que pour être sérieux il faut avoir beaucoup joué. Je légitimise en partie cette soif de jeu par le génial grec, même si j'ai parfois regretté de n'être pas née dans une famille qui ait stimulé mon désir caché, celui que je taits pour ne pas passer pour un mégaloman: le désir de conquérir le monde intellectuellement!
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   Sam 29 Sep 2007 - 3:36

Primo je pense que ton univers existe déjà, pas besoin de nanotechnologie pour cela.

Le système produit des ordinnateurs en masse, et la majorité du boulot est faite par des machines.

Ces ordis sont connectés sur un vaste réseau appellé internet qui ne cesse de croitre.

Le résultat c'est google, avec lequel tu peux tout apprendre...

Pourtant le monde se divise toujours en deux parties ceux qui vivent chez Big Brother, et ceux qui vivent chez Mad Max.

Je sais pas comment vivent ceux chez Mad Max, mais en tant que citoyen soumis de Big brother, malgré toute la technologie à ma disposition, malgré la nourriture facile d'accès, je n'échappe pas à la loi de l'emmerdement maximum.

Toute utopie est condamnée un jour ou l'autre au retour au réel.

Citation :
Oui, j'ai joué et aimé passionnément cette oeuvre qu'est deus ex, et j'ai gouté aux délices poético philosophique de la plupart des jeux de rôles depuis le PC. J'ai aussi développé mon goût du combat et ma vitesse d'execution par les jeux de stratégies comme starcraft, en ligne.

Aristote a dit que pour être sérieux il faut avoir beaucoup joué. Je légitimise en partie cette soif de jeu par le génial grec, même si j'ai parfois regretté de n'être pas née dans une famille qui ait stimulé mon désir caché, celui que je taits pour ne pas passer pour un mégaloman: le désir de conquérir le monde intellectuellement!

J'ai fait toutes ses activités, mais personnellement je ne désire pas conquérir le monde intellectuellement.
Par contre le conquérir par la force pourquoi pas lol...
Après je me battirais un harem... lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une théorie futuriste: la singularité technologique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une théorie futuriste: la singularité technologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ray Kurzweil - Les prophéties du pape de l'avenir technologique
» futur technologique.
» Théorie des 5 éléments chinois
» La Théorie des cordes
» La Sophrologie Caycédienne en théorie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ALCHIMIE DU VERBE :: Boîte à lettres-
Sauter vers: