LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tentative empirique pour comprendre le libéralisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Lun 24 Sep 2007 - 23:48

Qui va enfin tenter la quadrature du triangle , en définissant les axes de la doctrine qui se planque sous le mot <<libéralisme >> ?

Du fait que rien n' existe dans ce domaine , chacun peut y tricotter ses propres perceptions du monstre.
- Fantasme d'un ordre commerçant vu par un Parrain du Bronx ? .
- Rève juif , d'un monde où l' escroquerie serait classée aux beaux arts ?
Rien ni personne ne lève le doute , et Milton Friedman moins qu'un autre .
Donc , par la simple connaissance des actes commis sous le prétexte de ce label Libéral , on peut le situer dans l' organo-genèse d'un messie magique , une sorte de truc à tout faire accepter sans rien expliquer .
Le but étant d'instaurer en une sorte d' ensemble de valeurs morales , les règles commerciales jusqu'alors en usage exclusif dans le monde maffieu .
Car point de vue éthique , philo-sociologie , morale et démocratie , bref sur le versant théorie politique de l' édifice = il n' y a rien !

On trouve seulement à la base , une volonté d'étendre en une sorte de droit international du plus balaise , les quelques règles du commerce maffieux . En gros ,ça consiste à instaurer la dépendance absolue de l' acheteur vis à vis du vendeur : Ex = on pollue l' eau indispensable , et on s'attribue le monopole de la distrib d' eau potable ! ( Voir tentative de la BECHTEL à Cochabamba au Mexique )

Si quelqu'un a trouvé un manifeste du parti libéral démentant cette image , qu'il n' hésite pas à intervenir !

La seule façon d' appréhender cette nouvelle légalité du crime ( pourquoi avoir peur des mots ! c'est bien de cela qu'il s'agit ) est donc l' observation des conséquences de la décriminalisation de tout un tas d'actes malsains et dangereux . ( elle n'est qu'un aspect des déréglementations apparues partout et qui tuent sans procès : dérèglement Médical , OGM , Transport Aérien , Maritime , Pharmacie (*µ*), pression sur les techniciens et employés , Techno de la micro électronique à but uniquement criminel , suppression des contrôles de l' Etat , etc...)

Cette façon de connaître en étudiant le produuit fini d'un système est directe et présente l' avantage d' éviter le mensonge habituel des discours et manifestes bricolés par les spécialistes du verbe .

On peut ainsi définir cette conception très particulière des droits et de la morale du commerce , en observant notre environnement commercial immédiat .
En gros , la relation commerciale , base de toute société est modifiée hors de tout débat légal .
Avant , il y avait égalité entre les partenaires de l' acte commercial : tous deux y trouvaient un intérêt partagé .
Le libéralisme impose maintenant dans cet acte commercial un prédateur ( ou nuisible ) et une victime !
( Exo: trouver qui est qui dans divers exemples courant => conso informatique , bouffe ... )

On peut commencer le travail sur des éléments comme un contrat de teléphone portable Bouygues , SFR ou autre ; ils sont tous de même conception : la fameuse "concurrence " promise comme avantage est bien sur bidon absolu ! (Les derniers procès de ces "libéraux avancés" nous l' ont confirmé ) .

Question : quelle est la première info à chercher et à lire avant de signer un contrat ??
Bien sur , ceux qui sortent des écoles de commerce devraient savoir ! Réponse= ( **74)
Mais ils ne savent pas !!, parce que eux sont formés pour agir de l' autre côté du ring . Il sont les OS de l' entube qui est en voie de légalisation planétaire . Donc , sélectionnés sur leur déficience d'esprit critique , ils sont souvent incapables de voir par eux même , la pièce qu'ils apprennent à jouer ...à l' envers .( en se mettant à la place du client = leur victime )
Leur Job est de "vendre" ( euphémisme )! Et ce type de libéralisme appliqué - tel la rédac de ce contrat - est pour eux un "outil" à blouser le peuple . ("rouler le client " est devenu la seule valorisation mégalo dans ce milieu ! C'est aussi un marker très précis de la morale judéo en matière de comportement ).

Autre exemple d "évolution" libérale , dans ce même registre : le cahier des charges des bureaux d'étude ont maintenant à gérer la durée <<commercialement optimale >> d'un produit .

On demande de concevoir une cartouche d'encre , une batterie auto , un appareil électronique , qui durera le temps de garantie plus six mois , mais pas plus ! .
Et ils le font .
(dans l’ électronique d’un appareil photo , un simple micro contrôleur et moins de six composants , tassés dans un recoin , suffisent à assurer une telle fonction de mise en panne du système après comptage de divers paramètres discrets )
Epson inventa une puce qui bloque l' ordi quand elle décide que votre cartouche est <<vide >> .( quel que soit la réalité d'encre dispo , puisqu’elle ne fait que compter les impulsions du jet d’encre ) Elle contraint le client à consommer plus et à acheter la cartouche <<avec puce >> .Le sur-coût de la conception de cette puce , ( qui ne sert à rien d'autre qu'a contraindre le client ) constituant - au titre de l' ancien droit du commerce - l' acte même de l'escroquerie préméditée.

Tout le monde , maintenant , connaît la nouvelle panne de batterie moderne : atypique totale du comportement naturel de cet objet mais bien typique de la nouvelle morale libéralistique .
[Constater vous-même les effets du progrès inversé , c’est mieux qu’une affirmation de Sarko , pour emporter une conviction ].

Votre batterie( au bout de deux ans et deux mois ) démarre votre voiture plein pot , comdab sans faiblesse , puis , 3 minutes après , au démarrage suivant .... elle a de la peine à allumer vos veilleuses...fini !! ( une batterie normale faiblit très lentement , et rend l' âme graduellement en six mois ) . Comment se fait-ce ?!
Simple : Un dispositif electro-chimique (*7) veille à rendre HS cette batterie après deux ans plus quelques semaines .
ETC .....
La version libérale du progrès techno , peut donner une idée de ce qui attend les populations soumises à une morale de même type ..;
Le vol qualifié que constitue les privatisations du bien commun ( EDF , autoroutes , services ..) , et le vol , devenu base des nouvelles lois commerciales , sont le début d'un meilleurs des mondes dramatique . Une société techno développée ...mais développée CONTRE SA POPULATION .
L' épisode des bio-électronique (ou bio-techno ?) à Grenoble - très peu éclairé par nos médias - montre un autre versant du monstre : celui d'une intention techno-policière très alarmante sur l' état d'esprit des donneurs d'ordre ....

Mille autres exemples existent , et leur interprétation plus avancée est aussi possible .
Mais c'est assez pour ce jour .

Réponse : (**74) Tout de suite et en tout premier , lire les conditions de dénonciation du contrat !
Comprendre comment votre liberté ( de vous libérer de ce contrat ) est traitée par votre partenaire est une question vitale ! La première à se poser !
Et C'est dans ce § que se trouve la vraie réponse .
Mais pas seulement dans ce qui est écrit !
=>Il faut évaluer aussi la difficulté à trouver ce § , et à le lire. Elle se lit dans la taille des caractères , dans le bleu ciel sur bleu moyen de leur couleur , etc... bref il est facile de voir quelle lisibilité fut souhaitée pour ce § par le rédacteur du contrat .
Ca vous en apprend plus sur le gentil marchand que tout le portail d' accueil du site ainsi que ses m² de pub .

(*µ*) Lire <<Les inventeurs de Maladie >> de Jörg Blech .// Acte Sud .

(*7) une ampoule contenant une électrode métallique en contact avec une atmosphère chimique , voit l’ électrode se sublimer au fur et à mesure du passage du courant . Au bout d’un certain nombre de coulombs , le métal est rongé ! Contact sur off . On peut acheter ce composant pour n’importe quel usage , comme un circuit intégré .


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 0:23

Le libéralisme moderne vient de l'idéologie américaine de la liberté.
L'amérique est en effet anti-étatique par nature (pionniers, grand espaces, ruée vers l'or, etc ... Liberté totale d'expression, liberté de se défendre (n'importe qui peut acheter des flingues, etc...). Et donc évidemment, tout le monde peut faire du commerce. Les taux de TVA sont très bas (quelques % seulement).

Sur ces bases, et en opposition au communisme, nait le libéralisme.

Devant la production planifiée communiste, les USA ont montré que le libéralisme est un système plus efficace. Ils ont gagné le combat pour la technique. Les communistes n'ont jamais tenu un seul plan, ils se sont soldés très souvent par des manques criants pour les populations, des rationnements alimentaires, voire des catastrophes (en Chine). De plus, face au totalitarisme communiste qui vous envoit au goulag si vous critiquez le régime, le "free speech" à l'américaine à tout pour plaire et les Etats-Unis deviennent le modèle à suivre dans le monde. Liberty for enveryone.

Dans les années 70-80, grande offensive libérale contre le modèle social américain qui coûte cher, et qui surtout prive un peu les riches, alors fortement imposés. Reagan en a marre de payer des impôts, il a une belle gueule, il est connu et a des dents blanches. Il est soutenu par tout un tas de fondations et d'instituts de lobbys états-uniens [1], et devient président. Le libéralisme est théorisé par la science économique impulsée par l'Ecole de Chicago et son plus grand représentant: Milton Friedman.[2] Il a l'avantage d'être très simple à comprendre, nécessite peu de lois, peu de direction, c'est la solution la plus facile et la plus "efficace" économiquement.

Face à des nations qui se font la guerre, le libéralisme s'étend au monde entier : plutôt coopérer dans les échanges économiques que de se taper dessus. Sont alors créés les grands organismes supra-étatiques, tels que la Banque Mondiale, le FMI, et l'OMC. Ces institutions vont permettre une libéralisation des échanges, et une uniformisation des politiques dans le monde. Par l'intermédiation des économies, le libéralisme international est censé prévenir les guerres, et est censé optimiser les ressources et les force productives dans le monde.

Vers la fin de la guerre froide, le modèle libéral a gagné partout: il a notamment été appliqué consciencieusment par la gauche française mitterrandienne. La chute du communisme accélère encore sa diffusion, et la Chine s'y met à son tour, avec un énorme succès, en tout cas commercial et technique.

En 2007, toutes les alternatives ont échouées (communisme, kibboutz, troc, etc...), le libéralisme est devenu LE modèle mondial indépassable ! Le rêve est devenu réalité pour les libéraux américains des années 70, et les quelques domaines qui résistent encore (modèle français, sécurité sociale, impôts progressifs, services publics) seront bientôt aux oubliettes de l'histoire gràce à Sarkozy.

Ils restent bien quelques problèmes à résoudre, notamment la connerie qu'il a induite dans la population par l'abrutissement médiatique, le culte de l'enfant-roi, l'individualisme, une population de porcs consommateurs, la concentration des richesses, et aucune pitié pour les pauvres et les malades. Non rentables.


[1] on lira avec profit le très bon livre de Serge Halimi : "Le grand bond en arrière". Super bien documenté, on comprend tout, même si c'est un énorme pavé parfois indigeste.
[2] il y a des supers émissions avec Friedman qui passaient en prime-time dans les années 80: "Free to choose", dispo sur Emule, qui sont une excellente propagande pour le libéralisme, très convaincante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 11:01

Vous avez une perception fantasmée de ce qu'est le libéralisme. Prétendre que les Etats-Unis sont libéraux est une crétinerie: y'a pas plus interventionniste que le gouvernement américain. Prétendre que le libéralisme est né par opposition au communisme en est une autre.

Les Etats Unis sont faussement libéraux, et c'est d'ailleurs ce qui a discrédité le concept. On ne peut pas dire qu'une politique volontariste orientée vers les plus riches soit du libéralisme: c'est tout le contraire. La seule puissance de l'Etat américain nous conduit à la conclusion qu'il n'est pas libéral, et la pression des lobbies (pétroliers, finance, armée, etc...) sur le gouvernement est parfaitement antilibérale. Les Etats-Unis ça n'est pas le libéralisme, c'est une ploutocratie.

Le libéralisme c'est deux choses:
1- Le primat de l'individu sur toute forme de collectivité
2- Le contractualisme

L'Etat doit donc être réduit à sa plus simple expression, et les rapports interindividuels ne doivent être régis que par des conventions librement consenties.

Quant à ses origines, le libéralisme est né en Europe bien antérieurement au communisme (on cite habituellement John Locke comme grand inventeur du libéralisme) en réaction à une perception absolutiste du pouvoir formulée par des gens comme Hobbes ou Filmer. Les libéraux placent la propriété au sommet des valeurs humaines, étant seule à pouvoir garantir à chacun que ses droits seront respectés.

Le libéralisme a une postérité continentale vers le milieu du XVIII° siècle avec les physiocrates, en réaction cette fois au républicanisme et à la renaissance de l'idéal antique qu'ils jugent barbare et parfaitement irrationnel. Le héros antique n'est pour eux qu'une vulgaire brute épaisse écervelée, antithèse du progrès et de la modernité. Ils font la critique des apologètes du collectivisme républicain.

En réalité, c'est le communisme qui est une réaction à une déviance du libéralisme (à savoir la ploutocratie industrielle du XIX°), et non l'inverse.

Et enfin, le libéralisme est une idée fondamentalement socialiste, que certains aiment à confondre avec une forme d'élitisme financier qui pourtant précédait largement le libéralisme (le fait est que les élites politiques ont toujours été, par essence ou par accident, les élites économiques).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 12:14

laurent666 a écrit:
Le libéralisme moderne vient de l'idéologie américaine de la liberté.
L'amérique est en effet anti-étatique par nature (pionniers, grand espaces, ruée vers l'or, etc ... Liberté totale d'expression, liberté de se défendre (n'importe qui (.........................).
[2] il y a des supers émissions avec Friedman qui passaient en prime-time dans les années 80: "Free to choose", dispo sur Emule, qui sont une excellente propagande pour le libéralisme, très convaincante.

Milton Friedman.[2] Il a l'avantage d'être très simple à comprendre,

Simple à comprendre , ou à apprendre ? Comme toute doctrine , quand il s'agit de dogmes , aucun appel à la compréhension n'est nécessaire .
Ca revient toujours à : << faites comme on vous dit >> , aucune démonstration sur exemples de l' efficacité globale du système ! Rien de crédible en tout cas . Liberté est un mot désormais vide .
Quand à ce qu'on peut observer :
Dès qu'un secteur pro , possède un produit fini dont les effets de la piètre qualité sautent immédiatement à la gueule , le libéralisme fait la preuve de sa dramatique inefficacité .
Ex Observé : Lors de la montée de cette mode du tout libéral , le contrôle aérien aux USA , fut privatisé d'un seul grand coup de marteau .
En six mois , l' encaissement des taxes était parfaitement OK , mais le service qui consiste à assurer la sécurité des appareils : ce produit fini de la sécurité Aéro , vit exploser le nombre des Airmiss ** et des accidents dans une telle proportion que l' autorité rétablit en catastrophe l' ancienne organisation fédérale . Avec en plus , interdiction définitive de revenir sur cette décision ! ( un des pontes avait du avoir très peur pour ses propres fesses !)
(tous les décisionnaires sont concernés très perso ,par cette sécurité là, ils consomment beaucouop de transport aéro , et même si leur fric leur permet des machines nickel et fiables , la déficience du contrôle ne fait pas la différence quand elle collisionne un avion poubelle et Jet-stream de luxe!
En Europe , la Suisse à fait payer les bénefs des nouveaux contrôleurs privés aux pax de l' accident du lac de Constance ... Et à bien d'autres moins médiatisés .
Etes vous capables d'imaginer ce que ça fait quand une voix qui s'en bat les couilles , vous annonce au téléphone que votre femme et votre petite fille n'arriveront jamais à l' aéroport où vous les attendez ?

Le droit de tuer celui dont la decision à tué pour du bénef ( Tp Aéro , Pharmacie , OGM , marges arrières lors vache folle ...) doit redevenir une normalité sociale de base en justice , dans un libéralisme REEL .C'est àla base d' une société responsable , et c'est ce qui manque à ce libéralisme actuellement imposé par la force de ceux-là mêmes qui s'en dispensent arbitrairement !
La logique libérale , il ne faut pas l' oublier ( ref amerloque ) est également un retour à l' individualislme en tout !! Et la justice revient vers une légitime défense égalitaire , cad , les armes à feu libres pour tous ! Plus d'encombrement de tribunaux . Bouygues m' escroque , je lui massacre un genou au calibre adhoc . Génial aussi , après tout .

Bref , dans chaque domaine où le resultat est une évidence facile à constater , cette methode débouche sur une destruction de la chaine de responsabilité qui détermine une fiabilité des produits finis .
En économie , où tout est bidonnable ( acteur , information , et juges sont de la même épicerie ) , ce système est bien sur excellent . Le seul problème est celui de l' indépendance de celui qui le juge ainsi .

Comme pour les OGM , ce n'est pas l' ingniérie génétique qui est en cause , mais la philo de société qui les utilise(*) : la finalité de toute action résumée au seul bénef des actionnaires - passifs par definition - ne peut qu' être une base de développement socialement nécrogène .

La chimie des toxiques n'est pas en cause dans l' utilisation du Zyclon pour gazer des gens , c'est la philo de société qui décide de l' intention qui sous tend une recherche et une production qui est décisive.

Le système libéral serait incapable de renvoyer des hommes sur la Lune .
Tout système dont la qualité finale est le produit ( math ***) de la fiabilité de plusieurs centaine de milliers de pièces , est impossible , dans une société où la corruption est une donnée acceptée .

Evidemment , dans le monde virtuel tricotté par le mensonge média d'aujourd'hui , tout çà est différent ...



** Airmiss / rapport d'accident évité de justesse .
(*) Monsanto ayant fait du blé ogm dont le semi doit être acheté chaque année , son axe de développement , est l' exemple .
(***) si une seul pièce est de fiabilité nulle , le produit total est également de fiabilité nulle .


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 15:33

TAMPOON a écrit:
C'est àla base d' une société responsable , et c'est ce qui manque à ce libéralisme actuellement imposé par la force de ceux-là mêmes qui s'en dispensent arbitrairement !

Ca n'est donc pas du libéralisme. Le monopole de la violence conféré à l'Etat n'est qu'un instrument pour assurer la survivance des élites politiques. La responsabilité individuelle est précisément le fondement du libéralisme.

Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination?

Voilà en quoi la donne est faussée. Rendez-vous compte: l'Etat doit financer sa dette détenue à plus de 60% par des investisseurs privés et étrangers, c'est à dire en payer les intérêts, avec ses recettes, notamment avec l'impôt. Autrement dit, l'argent public est directement réinjecté dans les flux financiers mondialistes que tout le monde ici condamne vertement.

Et il n'y a rien de plus antilibéral que ce système pernicieux. C'est au contraire l'étatisme, la dépense publique qui contraignent les collectivités à hypothéquer leurs richesses au profit d'intérêts exogènes. Les Etats sont les plus gros pigeons de la finance internationale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 18:48

Accurse a écrit:

Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination?
Mais nous vivons déjà sous une forme d'anarchie, un anarcho-capitalisme où l'économie sans controle étatique est hégémonique.
Finalement une forme d'anarcho-nationalisme, concept paraissant contradictoire de premier abord, est un moyen de lutter vers cette course folle anti-étatique capitaliste.
Le mondialisme c'est la suppression des état-nations, l'anarchie du libéralisme donc. Nous en sommes tous victimes au profit dune petite caste.

Les plus grands (et pires) anar libéraux sont donc les financiers transnationaux dans cette optique, les ploutocrates.
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mar 25 Sep 2007 - 19:47

Accurse a écrit:
Vous avez une perception fantasmée de ce qu'est le libéralisme. Prétendre que les Etats-Unis sont libéraux est une crétinerie: y'a pas plus interventionniste que le gouvernement américain. Prétendre que le libéralisme est né par opposition au communisme en est une autre.

Les Etats Unis sont faussement libéraux, etc....
Oué. C'est comme de dire que l'URSS, ça n'était pas le communisme mais une perversion du communisme, si tu vas par là. C'est d'ailleurs une phrase récurrente chez les communistes d'aujourd'hui.

Moi je ne parlais pas du libéralisme théorique merveilleux et utopique dont tu nous causes, je parlais du "libéralisme moderne" à l'américaine. Pas de l'utopie anarcho-libertarienne qui n'existe nulle part dans le monde sauf dans les textes d'Ayn Rand ou Murray Rothbard.

PS: Evite de parler de "crétinerie" la prochaine fois quand il s'agit d'un problème de définition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 11:23

Accurse a écrit:
Vous avez une perception fantasmée de ce qu'est le libéralisme. Prétendre que les Etats-Unis sont libéraux est une crétinerie: y'a pas plus interventionniste que le gouvernement américain. Prétendre que le libéralisme est né par opposition au communisme en est une autre.

Les Etats Unis sont faussement libéraux, et c'est d'ailleurs ce qui a discrédité le concept. On ne peut pas dire qu'une politique volontariste orientée vers les plus riches soit du libéralisme: c'est tout le contraire. La seule puissance de l'Etat américain nous conduit à la conclusion qu'il n'est pas libéral, et la pression des lobbies (pétroliers, finance, armée, etc...) sur le gouvernement est parfaitement antilibérale. Les Etats-Unis ça n'est pas le libéralisme, c'est une ploutocratie.

Le libéralisme c'est deux choses:
1- Le primat de l'individu sur toute forme de collectivité
2- Le contractualisme

L'Etat doit donc être réduit à sa plus simple expression, et les rapports interindividuels ne doivent être régis que par des conventions librement consenties.

Quant à ses origines, le libéralisme est né en Europe bien antérieurement au communisme (on cite habituellement John Locke comme grand inventeur du libéralisme) en réaction à une perception absolutiste du pouvoir formulée par des gens comme Hobbes ou Filmer. Les libéraux placent la propriété au sommet des valeurs humaines, étant seule à pouvoir garantir à chacun que ses droits seront respectés.

Le libéralisme a une postérité continentale vers le milieu du XVIII° siècle avec les physiocrates, en réaction cette fois au républicanisme et à la renaissance de l'idéal antique qu'ils jugent barbare et parfaitement irrationnel. Le héros antique n'est pour eux qu'une vulgaire brute épaisse écervelée, antithèse du progrès et de la modernité. Ils font la critique des apologètes du collectivisme républicain.

En réalité, c'est le communisme qui est une réaction à une déviance du libéralisme (à savoir la ploutocratie industrielle du XIX°), et non l'inverse.

Et enfin, le libéralisme est une idée fondamentalement socialiste, que certains aiment à confondre avec une forme d'élitisme financier qui pourtant précédait largement le libéralisme (le fait est que les élites politiques ont toujours été, par essence ou par accident, les élites économiques).

Je ne sais pas si c'est à moi que vous répondez , mais once more , sur le fond de votre négation de ma contradiction des détracteurs de l' antilibéralisme , c'est sur les sens de mots qui en ont été vidé par le mensonge des Juifs du gang médias que vous vous prenez la tête !

Appelez le "Albert " ou "le Miltonisme " , je m' en tape !
Je parle de la réalité d'un système de pouvoir , déja établi aux US , et que Sarko , ce VRP sans tripe nous assène !
Un système dont nous pouvons ( avec un petit effort ) voir le résultat dans l' actu des mêmes USA .
C'est la destruction de centaines d'années d'évolution vers un système juste et rationnel , appelé << démocratie >> , et l' étude de cette nouvelle plouto-ethnocratie (*) absolue qui le remplace , qui m' occupent .
Le fonctionnement de nos institutions issues de la république n'est déja plus rien d'autre qu'un décor pour filmer le prez dans sa frimante quotidienne , et occuper les écrans à trisomiques !
Le vrais pouvoir est depuis avr 07, secret ! Du même type de secret que celui des directions des grands groupes multinat : Le shéma Poulpe !
Un sitcom pour la téloche , donnant aux pauv'naïfs de goy que nous sommes , une image du pouvoir qui les rassure , sert de paravent ! ( exS dispoS )

En résumé , et si je comprends , il apparait donc nécessaire qu'on se tappe dessus pour s' entre-asséner que....nous sommes d'accord sur la nocivité de la bête ! Quel que soit son petit nom .


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 11:37

Lestat a écrit:
Accurse a écrit:

Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination?
Mais nous vivons déjà sous une forme d'anarchie, un anarcho-capitalisme où l'économie sans controle étatique est hégémonique.
Finalement une forme d'anarcho-nationalisme, concept paraissant contradictoire de premier abord, est un moyen de lutter vers cette course folle anti-étatique capitaliste.
Le mondialisme c'est la suppression des état-nations, l'anarchie du libéralisme donc. Nous en sommes tous victimes au profit dune petite caste.

Les plus grands (et pires) anar libéraux sont donc les financiers transnationaux dans cette optique, les ploutocrates.

Je crois qu'il nous faut tenter de trouver un langage qui élimine les mots en <<...isme >> . Sans ça , on se roule nous même dans la farine .
Plus que jamais , la tromperie sur la marchandise humaine , se sert de ces mots . S'affranchir du mensonge de l' info nécessite de quitter les théories polit , pour constater les effets et les produits fini des actions des hommes qui nous tiennent ces théories .
Elles seules ne mentent pas ! (***17)
DSK , se lève et sort son honneur d' Elu à l' assemblée nat , pour contrer un mec qui avait mis en doute la sincérité de son attachement aux intérêts de la France : <<je défie quiconque de prouver que je ne suis pas un français sincère >> ....... phrase qui ne mange pas de pain ! Pas de la baguette parisienne du moins !

Le même DSK , sur Radio Shalom déclare <<tous les matins quand je me réveille , je me demande ce que je vais pouvoir faire pour aider ....Israël >> .... il était alors ministre à Bercy .

D'après ses actes connus , la quelle des deux phrases choisiriez vous comme sincère ?




En résumé , quel que puisse être le contenu annoncé de ce concept "libéralisme " , les hommes qui partout se sont emparés des pouvoirs des nations en son nom , ont tous en commun le fait d'être juif et/ou fanatiques de l' idéologie d'Israel depuis que ce pays s'est engagé sur la politique du crime .

Pour ceux qui s'y sont intéressés , dans toutes les nations ayant hébergé une diaspora juive importante , ces gens se sont toujours développés contre leur pays !
Un refus des idéaux républicains , en France , de ceux du communisme en ex URSS , de ceux de la démocratie aux USA .
Ce refus n'est lisible que lors de découvertes circonstancielles . Au quotidien , le rôle de bon citoyen est toujours une couverture qui permet de grimper les diverses échelles des divers pouvoirs .
Quelle pouvait donc être ce pouvoir auquel ces gens rêvaient en lieu et place de tous ceux de leurs divers pays accueil ?
Au nom de quoi , cette haine pour les citoyens de Pologne qui les ont accueillis depuis dix siècles , à un prix terrible ?
Aucune réponse écrite et simple n'existe ! Ce n'est pas leur façon .
Mais une réponse est lisible dans leurs actes et dans leurs comportements ( campagne de 2004 , orchestrée par LDJ , WJC ... anathèmisant la France à l'antisémitisme . agressions incessantes de "nos " médias contre la Russie de Putine , contre le Venezuela de Chavez (**) etc..)

Le contenu le plus vraisemblable du vague concept qu'est le libéralisme , c'est bien l' idée du pouvoir de cette particulière diaspora .

-Idée cryptée , mais au nom de laquelle , Hayman , espion juif , trahit son pays :les USA en guerre en transmettant pour du fric , les secrets de l' industrie aéronautique américaine directement aux Nazis (direct chez Messerschmitt ).
-Idem , pour les Rozemberg , trahissent la bombe US pour du fric , au nouvel ennemi de leur pays : l' URSS .
-Idem , pour Jonathan Pollard , le plan de défense USA , pour du fric aux mêmes URSS . (un simple américain aurait été exécuté ! aujourd'hui , Pollard est un héros en Israël !!! comprenez vous pourquoi ?)
-Idem , le trio Burgess , Mc Lean , Phillby . Ces mecs trahirent les défenses de l' OTAN , et prirent la fuite en URSS . Qui d'autre que des Juifs peuvent compter sur un même accueil et aide par les leurs , en passant d'un pays à son ennemi d'en face ? Aucun citoyen des USA ne le peut . (voire affaire Garry Powers ... étudier la différence du traitement à l' arrivée chez l' ennemi !)

Ces exemples , seulement pour tête de gondoles de la série !

La réalité de ce pouvoir , qui se planque derrière ces concepts écono-abscons de globalisme libéralisme .... est à chercher du côté des religieux ! Même chez eux , incroyablement , fric & pouvoir , derrière leur aspect de finalité absolue , redeviennent un moyen au service du maximal irrationnel : un des irrationnels fanatiques religieux juif .(*)

Et c'est dans cet irrationnel là que se cache le monstre qui me fout la trouille !


(***17) Lucien de Samozat disait ( sens ) :<< un philosophe commence par vivre en accord avec une idée . Ensuite , il s'exprime là dessus , ou pas . >>
Ce mec est le premier philosophe honnête !

(**) Pat Robertson , révérend méthodiste & fanatique d' Israël , prêche l' assassinat pur & simple de Chavez .

(*) les exemples faits et histoires sur lesquelles se sont construits cette conviction sont nombreux et , pour la plus part , connus , mais leur volume est un handicap .


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 12:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 12:54

Accurse a écrit:
laurent666 a écrit:
Accurse a écrit:
Vous avez une perception fantasmée de ce qu'est le libéralisme. Prétendre que les Etats-Unis sont libéraux est une crétinerie: y'a pas plus interventionniste que le gouvernement américain. Prétendre que le libéralisme est né par opposition au communisme en est une autre.

Les Etats Unis sont faussement libéraux, etc....
Oué. C'est comme de dire que l'URSS, ça n'était pas le communisme mais une perversion du communisme, si tu vas par là. C'est d'ailleurs une phrase récurrente chez les communistes d'aujourd'hui.

Moi je ne parlais pas du libéralisme théorique merveilleux et utopique dont tu nous causes, je parlais du "libéralisme moderne" à l'américaine. Pas de l'utopie anarcho-libertarienne qui n'existe nulle part dans le monde sauf dans les textes d'Ayn Rand ou Murray Rothbard.

PS: Evite de parler de "crétinerie" la prochaine fois quand il s'agit d'un problème de définition.

Navré, ça n'a rien de personnel, ne le prenez pas pour vous. Mais j'aime bien la rigueur conceptuelle: le libéralisme correspond à une idée qui est d'abord une idée politique, et non économique. Faut être préçis.

Enfin cela dit, dire que l'URSS n'était pas communiste n'a aucun sens, en vertu de la praxis marxiste. Le concept contient en lui même les conditions de ses déviances, puisque précisément, il admet que l'on amodie la théorie pour qu'elle colle à la pratique.

TAMPOON a écrit:
En résumé , et si je comprends , il apparait donc nécessaire qu'on se tappe dessus pour s' entre-asséner que....nous sommes d'accord sur la nocivité de la bête !

C'est à peu près cela, oui. Very Happy

Je d'accord avec vous , sur cette analyse , mais l' actualité me semble rejeter ces " détails " , comme si obsolètes , que , ne m' en veuillez pas de sauter direct au chapitre "présent " . Du moins tel que je le comprend .
Revenir en haut Aller en bas
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 13:09

13 millions d'individus dispersés par petites communautés dans le monde seraient responsable des malheurs des 6 milliards d'autres?

Les 500 000 juifs de France (sur 70 millions d'individus)devraient endossés l'unique responsabilité du malaise de la société?

Tout ça parce qu'on nous sort une liste de 5 juifs ayant trahi le services secrets de leur pays à un moment donné dans l'histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 14:18

Accurse a écrit:
TAMPOON a écrit:
C'est àla base d' une société responsable , et c'est ce qui manque à ce libéralisme actuellement imposé par la force de ceux-là mêmes qui s'en dispensent arbitrairement !

Ca n'est donc pas du libéralisme. Le monopole de la violence conféré à l'Etat n'est qu'un instrument pour assurer la survivance des élites politiques. La responsabilité individuelle est précisément le fondement du libéralisme.

Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination?
Voilà en quoi la donne est faussée. Rendez-vous compte: l'Etat doit financer sa dette détenue à plus de 60% par des investisseurs privés et étrangers, c'est à dire en payer les intérêts, avec ses recettes, notamment avec l'impôt. Autrement dit, l'argent public est directement réinjecté dans les flux financiers mondialistes que tout le monde ici condamne vertement.

Et il n'y a rien de plus antilibéral que ce système pernicieux. C'est au contraire l'étatisme, la dépense publique qui contraignent les collectivités à hypothéquer leurs richesses au profit d'intérêts exogènes. Les Etats sont les plus gros pigeons de la finance internationale.

<<Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination? >>
L' erreur de cette definition de l' anarchie vient du fait que des gens se sont fait shourer l' Etat .
Ce pouvoir sur tous doit être compris par tous et accessible à tous !
Dans un tel shéma , si une réelle responsabilité devant le peuple existait ,personne ne souihaiterait détenir le pouvoir .
La course effrenée d'un certain type d'individu ( dont sarko est l' archétype d' étude ) après les fonctions de chefs , indique que le système est vérolé ! Un mec normal devrait avoir peur , de ces responsabilités !
Le fait que des individus en générale personnelement très lâches se battent pour le pouvoir , indique qu'il est certain qu'aucune réelle responsabilité n'est plus liée à ce pouvoir là !
CQFD , le système est en panne !

Etre contre un Etat dont le pouvoir est confisqué à la majorité est une chose , être contre l' Etat , dans l' absolu , ça n'a pas de sens .

Sauf peut être , sur une ile déserte avec une densité de popu inferieure à celle des USA en 1600... avant le Mayflower .
Mais ce lieu n'existe plus que sur des planètes encore à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 18:07

J’ai pu personnellement constaté (en particulier les exemples donnés : avec d’anciennes cartouches d'encre d’une certaine marque, batterie de voiture de nouvelle génération, etc.) de la grande justesse de ce que dit révèle TAMPOON dans le premier post de ce Topic.

Dans son 2ième post de ce Topic :
TAMPOON a écrit:
Le fonctionnement de nos institutions issues de la république n'est déjà plus rien d'autre qu'un décor pour filmer le prez dans sa frimante quotidienne , et occuper les écrans à trisomiques !
Le vrai pouvoir est depuis avr 07, secret ! Du même type de secret que celui des directions des grands groupes multinat : Le shéma Poulpe !
Un sitcom pour la téloche , donnant aux pauv'naïfs de goy que nous sommes , une image du pouvoir qui les rassure , sert de paravent ! ( exS dispoS )
Dans son 3ième post de ce Topic :
TAMPOON a écrit:
En résumé , quel que puisse être le contenu annoncé de ce concept "libéralisme" , les hommes qui [presque] partout [au moins en "Occident"] ce sont emparés des pouvoirs des nations en son nom , ont tous en commun le fait d'être juif et/ou fanatiques de l' idéologie d'Israel depuis que ce pays s'est engagé sur la politique du crime .

Pour ceux qui s'y sont intéressés , dans toutes les nations ayant hébergé une diaspora juive importante , ces gens se sont toujours développés contre leur pays !
Oh noooonnnn ! mon dieu ! Quelle cruelle désillusion (Encore) un (horrible) négationniste complotiste « antisémite » !!!... pig

(Plus sérieusement : en étant déconditionné admettant une seconde que de telles choses puissent être vraies avoir une part de vérité – ce qui est bien sûr impossible serait ignoblement « antisémite »…) :
Qu’est-ce que ça commencerait par démontrer ?...
Ben tout simplement que contrairement à ce que certains (les mêmes escrocs apatrides) voudraient le faire gober (avec leurs collabos idiots utiles de presque tout bord) aux neuneux : on peut très rarement pas avoir deux identités (ou deux nationalités) à la fois… y’en a toujours une qu’on préfère(ra) (ou qui prend(ra) tôt ou tard le dessus…) et qu'on servira en priorité… En clair : une de façade (et une véritable…). Et ça vaut pour toute race tous les peuples…

Torquel a écrit:
13 millions d'individus dispersés par petites communautés dans le monde seraient responsable des malheurs des 6 milliards d'autres ?

Les 500 000 juifs de France (sur 70 millions d'individus) devraient endossés l'unique responsabilité du malaise de la société ?
Déjà répondu en posant formulant le problème la question un peu plus honnêtement différemment, ici à partir de la note (1) (avec la citation de Shamir) :
http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Soral-et-Faurisson-t1527-80.htm#26353
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 19:12

Plus je lis le forum de Soral, et plus je comprends la LDJ.

Mais je suis sans doute un peu trop conditionné, certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 21:15

Ouais tu files un mauvais coton laurent666 ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Mer 26 Sep 2007 - 21:55

Encore à parler des juifs?
C'est JewishFriendFinder.com ici ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Jeu 27 Sep 2007 - 12:00

[quote=&amp;amp;amp;quot;Torquel&amp;amp;amp;quot;]13 millions d'individus dispersés par petites communautés dans le monde seraient responsable des malheurs des 6 milliards d'autres?

Les 500 000 juifs de France (sur 70 millions d'individus)devraient endossés l'unique responsabilité du malaise de la société?
Tout ça parce qu'on nous sort une liste de 5 juifs ayant trahi le services secrets de leur pays à un moment donné dans l'histoire?[/quote
___________________________________

. C'est très laid de servir de la vieille propagande à un collègue sincère .!


Votre cause aurait pu se passer de cette tentative malhonnête ici .

Onc more , Torque , tu te comportes ici , comme si le fait d'accuser des criminels juifs de leur crime , était une condamnation raciale de tous les Juifs . Cette truanderie de pensée est toujours mise en avant dans cet unique sens ! Personne ne peux plus prendre ce grossier gimmik au sérieux !
( Les panzers de la lourdingue propagande d' ARTE , continuent chaque jour à assimiler l' Allemagne de 2007 au Nazisme , sur ce même mode !)

Par contre , quels Juifs FRANCAIS sont allés , en 2004 , accuser la France devant des instances internationales , d' être un pays antisémite ?
Qui a lancé en 2004 cette ignoble campagne raciale ? Qui à fait casser des cimetières pour accréditer ses thèses forgées au crif sur du vent ?(*)

La France , un pays antisémite qui élit un président feuj et même fanatique de cette antifrance juive , ! Ca ne peut être que pour mieux cacher ses vices antisémites , n'est ce pas , avec votre si ; directe et limpide forme de pensée .


Comme tous les gens honnêtes ,je parle en mon nom !
Jamais je ne me présente comme représentant des martyres auvergnats ou bretons pour pleurnicher sur les misères subies par le peuple français , planquer des OPA vicelardes ou défendre des criminels originaires de ces lieux !

Faites en autant SVP , et on pourra causer !


Je parle de faits , connus , vérifiables , dont chacun est l' exemple de milliers d'autres semblables ! ( il faudrait des dossiers aussi épais que ceux du procès de Nuremberg pour les archiver )

Jamais , je n'oserai accuser ;les juifs d' être sémites , de la façon dont vous mêmes accusez vos victimes d' être [i]antisémites[/i !

Car cette façon de faire mène direct à l' impunité de tout criminel ,dès qu'il est classé Juif .
Et ce n'est pas du verbiage !! Ce même artifice primate trouve son application efficace dans pas mal de crimes aussi ignobles qu'impunis , montés et accomplis en France et ailleurs , sur le mode que vous nous servez ici !. ( y compris contre des Juifs , trop honnêtes qui demeurent une majorité rendue silencieuse par la vôtre)

Comme je le dis : je ne parle que sur des faits et actes connus . Si vous ne craignez pas de connaître quelques exemples sur lesquels je base mes constats et analyses , osez demander , j' oserai répondre .

Du fait que vous vous posez - dans votre phrase , en représentant &amp;amp;quot;des Juifs &amp;amp;quot; , vous m' autorisez à vous répondre de même : Sur cette conception usurpée d'un judaïsme de bateleur , il existe une flopée d'assos et de forums : LDJ ,WJC UEJF , CRIF , UDJF , UMJF , UPJF ,(..x 55......) et hors frontière , des centaines d' appendices du Kalash .

Alors oubliez ces moyens ici , et faites l' effort d'un peu d' honnêteté intello .

J' écris ici pour rechercher l' enrichissement de la confrontation et subir la critique indispensable des autres ; Pour un combat , pour le cross-check avec des perceptions différentes , sur de mêmes évènements .

Approcher une vérité crédible des dangers de notre environnement est vitale pour notre survie .
La recherche de cette vérité dont VOS médias nous privent aujourd'hui , ne nous laisse plus que ces moyens .






(*) casses qui cessèrent après fev 2005, quand Raffarin donna satisfaction à toutes les exigences du crif basées sur ce chantage à l' antisémitisme . Succès qui valut à Cukierman la vice présidence du WJC !! (au fait , after he &amp;amp;amp;quot;creamed&amp;amp;amp;quot; the french , après l' élect d' avr 07, vers quels sommets du World Jewish Octopus s'est il envolé ?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Jeu 27 Sep 2007 - 12:20

laurent666 a écrit:
Plus je lis le forum de Soral, et plus je comprends la LDJ.

Mais je suis sans doute un peu trop conditionné, certainement.

Rappel : ce n'est pas A. Soral qui parle ici .
Juste une liberté d' expression qui , sur d'idem remarques , a été supprimée ailleurs , peut lui être attribuée .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Jeu 27 Sep 2007 - 12:27

Le temps de trouver la clé de lecture de ton post , John!
Inéressant au point d'avoir à le lire à vitesse modérée , entre les obstacles .
Revenir en haut Aller en bas
Torquel
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Jeu 27 Sep 2007 - 12:41

TAMPOON a écrit:
[quote=&amp;amp;amp;quot;Torquel&amp;amp;amp;quot;]13 millions d'individus dispersés par petites communautés dans le monde seraient responsable des malheurs des 6 milliards d'autres?

Les 500 000 juifs de France (sur 70 millions d'individus)devraient endossés l'unique responsabilité du malaise de la société?
Tout ça parce qu'on nous sort une liste de 5 juifs ayant trahi le services secrets de leur pays à un moment donné dans l'histoire?[/quote
___________________________________

. C'est très laid de servir de la vieille propagande à un collègue sincère .!


Votre cause aurait pu se passer de cette tentative malhonnête ici.

Quelle cause? Je n'en ai aucune.

Onc more , Torque , tu te comportes ici , comme si le fait d'accuser des criminels juifs de leur crime , était une condamnation raciale de tous les Juifs . Cette truanderie de pensée est toujours mise en avant dans cet unique sens ! Personne ne peux plus prendre ce grossier gimmik au sérieux !
( Les panzers de la lourdingue propagande d' ARTE , continuent chaque jour à assimiler l' Allemagne de 2007 au Nazisme , sur ce même mode !)

Et bien il y a eu des criminels juifs, et après? Vous ne voulez rien démontrer en amont? Alors soit, vous avez raison. Quel est le but de votre démonstration? S'il y en a aucun, alors quel est l'intérêt?

Par contre , quels Juifs FRANCAIS sont allés , en 2004 , accuser la France devant des instances internationales , d' être un pays antisémite ?
Qui a lancé en 2004 cette ignoble campagne raciale ? Qui à fait casser des cimetières pour accréditer ses thèses forgées au crif sur du vent ?(*)

Encore une fois j'approuve. Et après? Quelle est la finalité de cet assemblage d'anecdote. S'il y en a aucune, encore une fois, quel est intérêt?



La France , un pays antisémite qui élit un président feuj et même fanatique de cette antifrance juive , ! Ca ne peut être que pour mieux cacher ses vices antisémites , n'est ce pas , avec votre si ; directe et limpide forme de pensée .

Sarkozy est catholique. Et de toute façon, la France n'est pas un pays antisémite, mais vous tombez dans le procès d'intention, alors que moi, je n'ai fait que reprendre vos propos, qui est tout de même de dire, que le juif est un traître à la nation.

Comme tous les gens honnêtes ,je parle en mon nom !
Jamais je ne me présente comme représentant des martyres auvergnats ou bretons pour pleurnicher sur les misères subies par le peuple français , planquer des OPA vicelardes ou défendre des criminels originaires de ces lieux !

Faites en autant SVP , et on pourra causer !

Je ne parle qu'en mon nom également, mais pourquoi vous excitez-vous? Nous sommes sur le topic "Tentative empirique pour comprendre le néolibéralisme", et vous dressez une liste de criminels juifs. Encore une fois, quelle est le but de votre démonstration?


Je parle de faits , connus , vérifiables , dont chacun est l' exemple de milliers d'autres semblables ! ( il faudrait des dossiers aussi épais que ceux du procès de Nuremberg pour les archiver )

Jamais , je n'oserai accuser ;les juifs d' être sémites , de la façon dont vous mêmes accusez vos victimes d' être [i]antisémites[/i !

Je ne vous accuse de rien, détendez-vous. Je veux juste des éclaircissements...

Car cette façon de faire mène direct à l' impunité de tout criminel ,dès qu'il est classé Juif .
Et ce n'est pas du verbiage !! Ce même artifice primate trouve son application efficace dans pas mal de crimes aussi ignobles qu'impunis , montés et accomplis en France et ailleurs , sur le mode que vous nous servez ici !. ( y compris contre des Juifs , trop honnêtes qui demeurent une majorité rendue silencieuse par la vôtre)

La vôtre? Je suis un agnostique d'origine bretonne, je ne crois pas être la voix des sionnistes...Maintenant peut-être que dans leur perfidie, ils ont implanté une micropuce neuronale qui me dicte mes pensées. Ils sont capables de tout.

Comme je le dis : je ne parle que sur des faits et actes connus . Si vous ne craignez pas de connaître quelques exemples sur lesquels je base mes constats et analyses , osez demander , j' oserai répondre .

Et bien je demande.

Du fait que vous vous posez - dans votre phrase , en représentant &amp;amp;quot;des Juifs &amp;amp;quot; , vous m' autorisez à vous répondre de même : Sur cette conception usurpée d'un judaïsme de bateleur , il existe une flopée d'assos et de forums : LDJ ,WJC UEJF , CRIF , UDJF , UMJF , UPJF ,(..x 55......) et hors frontière , des centaines d' appendices du Kalash

Je me pose en représentant de la communauté Juive en énonçant des chiffres? Et bien soit, je suis le représentant de la communauté juive sur forum, si ça peut vous aider à mettre de l'ordre dans vos idées.

Alors oubliez ces moyens ici , et faites l' effort d'un peu d' honnêteté intello .

Et bien dites moi! En quoi une liste de criminel juifs est elle corrolaire à la montée du néolibéralisme?

J' écris ici pour rechercher l' enrichissement de la confrontation et subir la critique indispensable des autres ; Pour un combat , pour le cross-check avec des perceptions différentes , sur de mêmes évènements .

Approcher une vérité crédible des dangers de notre environnement est vitale pour notre survie .
La recherche de cette vérité dont VOS médias nous privent aujourd'hui , ne nous laisse plus que ces moyens .

MES médias? Non mais là on glisse dans une dangereuse paranoïa...Je suis un émissaire sionniste envoyé par les limbes de Tf1 parce que je vous demande des précisions? Et vous me reprocher de cataloguer les gens?

Il me semblait que nous étions sur le topic sur les origines du libéralisme, que nous allions parler de Locke, de Hobbes.
Le libéralisme a une origine anglo-saxonne et est implantée solidement dans les racines du protestantisme.
Après qu'il y ait une cohésion d'intérêts contextuels entre les sionistes et les néocons', je vous l'accorde. Et après? Quand les USA arrêteront de soutenir Israel? Qu'est ce qu'il va se passer selon vous? Et quel est le rapport avec une liste de criminels juifs?









(*) casses qui cessèrent après fev 2005, quand Raffarin donna satisfaction à toutes les exigences du crif basées sur ce chantage à l' antisémitisme . Succès qui valut à Cukierman la vice présidence du WJC !! (au fait , after he &amp;amp;amp;quot;creamed&amp;amp;amp;quot; the french , après l' élect d' avr 07, vers quels sommets du World Jewish Octopus s'est il envolé ?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Ven 28 Sep 2007 - 23:01

Torquel a écrit:
TAMPOON a écrit:
[quote=&amp;amp;amp;quot;Torquel&amp;amp;amp;quot;]13 millions d'individus dispersés par petites communautés dans le monde seraient responsable des malheurs des 6 milliards d'autres?

[b]Les 500 000 juifs de France (sur 70 millions d'individus)devraient endossés (..............................................................................)he &amp;amp;amp;quot;creamed&amp;amp;amp;quot; the french , après l' élect d' avr 07, vers quels sommets du World Jewish Octopus s'est il envolé ?)

Merci Torquel pour ta sollicitude et tes chaleureux conseils de détente . Je mets en pratique immédiate .
Ta confondante profession de sicèrité et d'innocense , règle une fois pour toutes le sujet .
Pardon d'avoir pu douter d'une honnêteté si éclattante , que cette communauté en est réduit des campagnes de pub dont aucune lessive n'a jamais pu réver .
MAis moi je suis innocent ! C'est pas moi , ou alors c'est des mauvaises influences seulement . Les néo-nazis sont partout ! ou alors G attrapé ça sur des cabinets malpropres .
Le pénicilline , sans doute mon dernier espoir .


500 000 Juif innocents ? et moi et moi et moi
Avec les banquiers qui me nettoient
Et sarkosy qu'est catholique !
J'y pense et G la colique
C philosophik


(sur l'air des lampions de Jack Dutronc )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Ven 28 Sep 2007 - 23:45

Accurse a écrit:
TAMPOON a écrit:
C'est àla base d' une société responsable , et c'est ce qui manque à ce libéralisme actuellement imposé par la force de ceux-là mêmes qui s'en dispensent arbitrairement !

Ca n'est donc pas du libéralisme. Le monopole de la violence conféré à l'Etat n'est qu'un instrument pour assurer la survivance des élites politiques. La responsabilité individuelle est précisément le fondement du libéralisme.

Le vrai libéral est anarchiste, parce qu'il est l'ennemi de l'Etat. En tant qu'homme libre, comment puis-je accepter que l'Etat use de contrainte à mon égard pour me faire payer un impôt dont je ne souscrirais pas à la destination?

Voilà en quoi la donne est faussée. Rendez-vous compte: l'Etat doit financer sa dette détenue à plus de 60% par des investisseurs privés et étrangers, c'est à dire en payer les intérêts, avec ses recettes, notamment avec l'impôt. Autrement dit, l'argent public est directement réinjecté dans les flux financiers mondialistes que tout le monde ici condamne vertement.

Et il n'y a rien de plus antilibéral que ce système pernicieux. C'est au contraire l'étatisme, la dépense publique qui contraignent les collectivités à hypothéquer leurs richesses au profit d'intérêts exogènes. Les Etats sont les plus gros pigeons de la finance internationale.

Si vous raisonnez encore en "systèmes ' , communisme = échec , libéralisme = panacée , avec des définitions de chacune aussi déterministes , rien à ajouter .
Croire que le salut ou la descente aux enfers n'est qu'une question de système en <<isme >> , revient à parler religion ; C'est inop! .
Les hommes qui gèrent un système , sont tout . Leur incapacité à occuper ces fonctions , souvent liée à la malhonnèteté nécessaire pour masquer ces incompétances . Ou carrément leur mal-intention vis à vis du peuple qui s'est doté d'un système basiquement satisfaisant , tout ça est bien plus déterminant que la nature du système lui même .
Le communisme a eu bien des aspects positifs , mais l' amalgame de ce qui fut en URSS , sa perversion par un gang de malades , avec une faillite déterminée uniquement par ce système , est devnue une arme facile pour ceux qui avaient tout à craindre d'un pouvoir trop "clair ". ( Vatican entre autres )
La république , version historique française de la démocratie , était un excellent système .
Sa seule et décisive erreur : elle a négligé de prévoire une défense contre des ennemis tout aussi historiques et irréductibles , du bien des peuples , et de l'insupportable notion d' égalité . .
Comme la démocratie USA , sa naiveté à oublié que tout système vivant devait avoir des défenses , contre les idéologies inavouables , non écrites , mais impitoyables et dont la haine est millénaire . (REF: conseils de Eisenhower à JF Kennedy , sur le danger des ces ennemis internes )

Tous les palmarès que vous attribuez à tel ou tel système sont ceux de la pourriture de ces pouvoirs , investis par des gens sans idéaux , sans capacité ni probité. Ou alors , des gens doués des bonnes capacités , mais dont l' idéal est ailleurs que dans le bien du peuple . Ce dernier - et ses biens - devenant alors un moyen , une denrée consommable aux fins et bénéfices de l' idéal d'un autre groupe ; Idéal caché et bien sur inavouable . ( shéma sarkozyisme actuel )

La corruption en GB , USA et maintenant en France , est devenue un véritable fléau ! Suffisante en elle même ,pour détruire le plus dynamique des pays .
LA privatisation des biens du pays , par ordonnance sous Villpin , , l'imposition par Chirac chez EADS , d'un ombudsman entièrement dédié à ponctionner le capital de cette réussite industrielle ... sont des exemples grossiers . Celle du Brittish rail et de Corus Steel en UK , idem .

Ce que sarko met aujourd'hui sous protections de lois , est une institutionalisation de la corruption . Normal , ce mec est arrivé au pouvoir sur l' action du plus puissant gang dans cette spécialité de corruption ( on dit " lobbying " aujourd'hui )
L' action de subversion et d'atteinte à la sureté de l' Etat , menée victorieusement par le crif , de 2004 à 2007 , illustre en tous point à ce shéma . Un même soutient " électoral "de la maffia juive , explique que Sarko doive - en retour - lui lassurer impunité& protection pour ses activités criminelles . (le vol monstre de notre TVA = pas même une enquête !!!)

Le lobbying à Bruxelle, n'est rien moins que la vraie assemblée du vrais pouvoir européen ! Leurs actions sont toujours décisives . Alors que les textes rédigés par les acteurs du sitcom de façade : << Europe , légifiant pour le bien des populations >> ne sont que des bouffoneries , après leur "correction" sur ordre des lobbies .

Seul une police et une justice spécialisée dans le contrôle de ces H. politiques méprisables , peut rétablir un fonctionnement saint des pouvoirs .
Et que celui-ci soit une monarchie , une république populaire , un artéfact libéral ou n'importe , cette obligation d' honnêteté et de compétance imposée par la peur et la répression peut seule restituer un fonctionnement satisfaisant du pouvoir .
Mais on est mal parti pour ça .


Dernière édition par le Dim 30 Sep 2007 - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Sam 29 Sep 2007 - 22:43

"La caractéristique du monde contemporain est désormais que tout le monde fait du commerce, c’est-à-dire achète et vend... et veut revendre plus cher qu’il n’a investi... Tout le monde sera constamment occupé à faire du business à propos de tout : sexualité, mariage, procréation, santé, beauté, identité, connaissances, relations, idées... Nous ne savons plus très bien quand nous travaillons et quand nous ne travaillons pas. Nous serons constamment occupés à faire toutes sortes de business... Même les salariés deviendront des entrepreneurs individuels, gérant leur carrière comme celle d’une petite entreprise..., prompts à se former au sujet des nouveautés. La personne devient une entreprise... Il n’y a plus de "famille" ni de "nation" qui tienne."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Lun 1 Oct 2007 - 12:01

laurent666 a écrit:
"La caractéristique du monde contemporain est désormais que tout le monde fait du commerce, c’est-à-dire achète et vend... et veut revendre plus cher qu’il n’a investi... Tout le monde sera constamment occupé à faire du business à propos de tout : sexualité, mariage, procréation, santé, beauté, identité, connaissances, relations, idées... Nous ne savons plus très bien quand nous travaillons et quand nous ne travaillons pas. Nous serons constamment occupés à faire toutes sortes de business... Même les salariés deviendront des entrepreneurs individuels, gérant leur carrière comme celle d’une petite entreprise..., prompts à se former au sujet des nouveautés. La personne devient une entreprise... Il n’y a plus de "famille" ni de "nation" qui tienne."

De qui est ce texte , Laurent 66 ?
Il se rapproche étrangement du type de relation humaine dans les ghettos ou dans les shtetl (*), où tout le monde gratte une petite marge sur l' infini trajet d'un bien de conso , entre sa fabrication (ou importation ext à la communauté ) et sa consommation .(**)

En gros : la seule activité honorable pour un homme ( dans ce système de valeurs judéo ) est sa capacité à tirer du bénef sans contrepartie ( en service ou autre ) entre achat et revente . Ce bénef étant compris comme un acte de supériorité : je t'ai taxé , je suis le + fort . ( même nature de challenge interne que celui dans lequel les mâles d'un groupe se défient pour obtenir le pouvoir )
Comme si cette aptitude à tromper dans les deux sens :acheteur et vendeur ( qui est - dans cet esprit - l'essentielle définition de l' action commerciale ) était la valeur maximale dans l' échelle des actions humaines honorables . Ce sur quoi les hommes se friment mutuellement dans les conversations "entre hommes "( comme le courage , l' exploit , la découverte , le record , bref , le dépassement des limites communes chez tous les autres peuples )

Travailler à produire un bien pour un salaire ( montant décidé par un tiers !) est la pire honte , dans ce milieu . L'obligation de consommer un bien qu'on à payé au prix commun , étant l' autre extrémité du drame de la vie , dans cette logique ancestrale juive !
Jamais un juif ne travaille la terre , ou n' affronte un problème directement lié à la nature .( souvent armateur mais jalmais marin !) Il ne peut vivre que de l' exploitation de biens produits par le travail des autres , définition du parasitisme . Ce qui explique que les diasporas sont urbaines à un pourcentage supérieur à 90 %. ( ref A. Rupin " les juifs dans le monde moderne ") , et que moins d'une dizaine de professions résume la totalité des activités de cette minorité . Prof libérales , fonctionnaires , commerce (agent immobilier ou commerces sans "matérialités " . start up ; L' Achat/ vente sur le net
est le top " in " de cette activité )
Corollaires :
l' action de " donner " , est , dans cette même logique , le sommet absolu de l' obscénité .
Pas un pompier , pas un sauveteur en mer ni en montagne , n' est Juif .
Le bénévolat de solidarité envers des populations non juives (et même juives ) est sujet de mépris , de rires et de dérision . ( voir les inimitiés fondamentales de l' Org judéo avec Emmaüs et l' Abbé Pierre !)
Ce qui n' empêche ces mêmes personnes de considérer comme un dû , d' être secouru par ces "méprisables et pathétics " bénévoles .
Les grandes campagnes de solidarités ont attirés des Juifs , mais uniquement par le volume d'argent produit , comme un gros vers au bout d'un hameçon attire une carpe .( asso des clowns USA qui étaient sur les rang pour émmarger Tsunami )
Autre aspect lié à ce véritable blocage : La contrainte que la loi de nature fait aux femmes de " donner " la vie - contrainte honteuse ad maxima dans cette logique de pensée - . Elle provoque ce comportement connu de la mère juive , considérant ses enfants ( et tous leurs choix de vie ) comme sa légitime propriété .
Et la confusion avec l' amour maternel ne résiste pas à la moindre étude du phénomène .(***)

En résumé , ton court texte semble terriblement actuel . Le pouvoir absolu de l' actionnaire sur tout le reste de la société , la pré éminence de la propriété privée sur la valeur humaine , le système boursier devenu monarque absolu , semblent correspondre si précisément à cette morale judaïque observée , qu'on ne peut s' empêcher d' aller l' étudier de + près .
Pour les mêmes simples raisons qu'il est vital d'apprendre la pensée et la langue d'une puissance étrangère occupant son pays .
Juste pour survivre !.

(*) Une véritable analyse psy est nécessaire pour faire la lumière sur la réelle différence entre ghetto et shtetl .
Le grégarisme spécifiquement urbain des diasporas étant une constante toujours expliquée par le victimisme des mêmes . La réalité semble moins simpliste . Ce même entassement ethnique avec ses lois propres existant idem en l' abscence de toute contrainte . (voir le XVIèm actuel , le Sentier , la Gare d' Anvers /les Schleifers etc ...)

(**) le top est :1) importation depuis une population fabricante étrangère .2) gratter de la marge de bénef , à l' int. de la communauté .3) marge finale en revendant le produit à l' extérieur , pour la conso des non juifs . Ce modèle , qui est celui qui nous est imposé aujourd'hui sous nom de " libéralisme ", laisse l' honneur des acteurs juifs , intact , et leur bénef sans la tache d'avoir du payer le juste prix à un non Juif , ce qu'ils ont consommé .
On est dans l' irrationnel total . Mais celui-ci est si adapté à l' anonymat des grandes cités , qu'il devient une sorte de réaction en chaîne , enfermant très vite - si il n'est pas surveillé & régulé - tous les biens d' une société dans son réseau , comme le maillage des racines du lierre sur les pierres d'une façade .
C'est ce qui est arrivé aux médias US , puis , logiquement cette fois , à toute la population de ce pays maintenu sous influence .( voir Mearsheimer & Walt )
Depuis l' antiquité , les faits seuls parlent vrais : la soumission s'est toujour finalisée par le paiment du tribut à l' occupant .
Un pays comme les USA , très anti-taxe par culture , ne paye pas quasiment 4 milliards d' US $ par an à Israel , sans y être contraint .
C'est le mécanisme de cette contrainte qu'il est vital d'imprimer avant que le reste de la planète y soit soumis .

(***)
Voir film "BRAZIL " Ou plus durement , dans ce long métrage du réel qu 'est le fait divers : l' affaire Darrie Boutboul , où une mère juive assassina son gendre du fait qu'elle le chargeait du crime de lui avoir "volé" sa fille .
La pression de la mère sur le mariage de ses fils est , pour les hommes de caractère , un véritable fléau . Ceux qui n'ont pas le courage de couper ce cordon là , finissent souvent homo . ( mon oncle - Sabra né à Hébron - a du s'expatrier à 18 ans ,pour se soustraire aux ukases de sa mère et faire sa vie ) . Tout une sexualité très particulière à ce monde là , peut être expliquée comme un autre corollaire de ce concept de propriété . Freud s'y est attaqué , d'autres , avec moins de probité , se sont emparés de son travail , en appliquant malhonnêtement ses conclusions à l' ensemble de l' espèce humaine !
Cette obsession de l' inceste semble être admis aujourd'hui ( avec une discrétion maximale ), comme liée à un problème spécifique ashkénaze .

Le vol , dans ce type d' obsession autour du concept hypertrophié de " propriété ", étant souvent plus criminalisé que l' assassinat ! Et la paranoïa du possédant , est dans cette exacte mesure . ( voir évolution actuelle de nos lois vers les droits de l' argent !)
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   Lun 1 Oct 2007 - 12:50

TAMPOON a écrit:
laurent666 a écrit:
"La caractéristique du monde contemporain est désormais que tout le monde fait du commerce, c’est-à-dire achète et vend... et veut revendre plus cher qu’il n’a investi... Tout le monde sera constamment occupé à faire du business à propos de tout : sexualité, mariage, procréation, santé, beauté, identité, connaissances, relations, idées... Nous ne savons plus très bien quand nous travaillons et quand nous ne travaillons pas. Nous serons constamment occupés à faire toutes sortes de business... Même les salariés deviendront des entrepreneurs individuels, gérant leur carrière comme celle d’une petite entreprise..., prompts à se former au sujet des nouveautés. La personne devient une entreprise... Il n’y a plus de "famille" ni de "nation" qui tienne."
De qui est ce texte , Laurent 66 ?

Il se rapproche étrangement du type de relation humaine dans les ghettos ou dans les shtetl (*), où tout le monde gratte une petite marge sur l' infini trajet d'un bien de conso , entre sa fabrication (ou importation ext à la communauté ) et sa consommation .(**)
(...)
En résumé , ton court texte semble terriblement actuel .
Il me semble qu’il s’agit d’une citation de l'un des livres de Jacques Attali probablement tirée de Une brève histoire de l’avenir (2006) **… ou de L’homme nomade (2003)…

** Au sujet d’une autre prophétie d’Attali, voir aussi : http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Jacques-Attali-Les-Juifs-le-monde-et-l-argent-t1395-20.htm#34665
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative empirique pour comprendre le libéralisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative empirique pour comprendre le libéralisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'énigme de l'hélium 3 : une clé pour comprendre la Terre !
» Un boîtier pour comprendre le langage des chats
» 20 clés pour comprendre l'ésotérisme
» Le libéralisme est un péché (complet)
» Le Libéralisme est un péché - Don Félix Sarda y Salvany

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: