LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Lun 17 Sep 2007 - 23:47

John Nada a écrit:
Bonsoir,

J'ai essayé tous les mots clés style Godard, Truffaut, Chabrol, Nouvelle Vague, etc., mais mon usage de la fonction "Recherche" n'a rien donné.

Est-ce que quelqu'un se souvient d'un sujet de discussion, sur ce forum, où il était question d'un critique et historien du cinéma qui expliquait en quoi la Nouvelle Vague a été non pas la révolution libératrice que le cinéma français attendait, mais une entreprise d'étouffement du véritable cinéma populaire de qualité (que les nouvellevagueux excommunièrent sous les noms d'oiseau de "qualité française" - avant d'incarner celle-ci de la plus belle manière, voir Chabrol - ou de "cinéma de papa") ?

Je ne retrouve ni le fil de discussion, ni le nom de ce critique.

La discussion a eu lieu il y a quelques mois, au printemps je crois.

Peut-être fais-tu allusion à Jean Eustache, dont l'oeuvre un temps considérée comme proche de la "nouvelle vague" révèle, en fait, un esprit très à rebours des idées reçues de l'époque, celle de l'après 68.

Provocateur et volontiers "réactionnaire", ses métrages peuvent être entrevus comme des réquisitoires contre les idéologies faussement progressistes.

Dans l'étonnant La Maman et la Putain, il s'en prend essentiellement à la libération sexuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Lun 17 Sep 2007 - 23:57

ajax a écrit:
heuuuuuuuuuuuu tu veux qu'on parle de l'avis de Soral sur Truffaut ? Hé

Personne n'aurais pris des notes au sujet de la critique de Soral sur le cinéma de la Nouvelle Vague à l'UDT par hasard?
Revenir en haut Aller en bas
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 0:23

A bas la Nouvelle Vague. Nope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 3:15

Merci, mais on n'a pas encore trouvé. Ce devait être une longue citation à l'intérieur d'un fil où il était question d'autre chose. Avec un peu de patience je retrouverai ça.

C'était une analyse brillante qui réhabilitait le cinéma français des années 40-50. Moi aussi la Nouvelle Vague m'emmerde et plus particulièrement Truffaut (je sauve toutefois La Peau douce et Tirez sur le pianiste), ce qui m'intéresse dans le cinéma contemporain de la Nouvelle Vague c'est justement ce qui s'en est tenu à l'écart (les Demy, Varda, Resnais, Melville, Sautet) et qui a refusé de se laisser embrigader dans leur pseudo-révolte bourgeoise.

J'ai un fils qui fait des études de cinéma, et bien évidemment la version officielle de l'histoire c'est que la Nouvelle Vague a fait souffler un vent de liberté sur un cinéma sclérosé et réactionnaire, alors qu'en réalité un examen un peu attentif montre qu'elle a fait passer à la trappe toute une expression cinématographique populaire et de qualité, faisant triompher un élitisme stérilisant dont on ressent encore les effets aujourd'hui. Grosso modo on peut dire qu'ils ont combattu et ringardisé le cinéma populaire qui était aussi un cinéma de lutte, de gauche, héritier du Front populaire et de la Résistance, démocratique parce qu'accessible sans être bêtifiant, pour imposer à la place une esthétique élitiste, politiquement vide, marquée par un mépris sous-jacent du peuple. C'est surtout cet aspect-là que le texte mettait en avant.

Depuis ce putsch de gosses de riches, on a d'un côté du "cinéma d'auteur" qui a la bénédiction du CNC mais que trois spectateurs iront voir, des prises de chou filmées avec plein de grain sur la pelloche et des couples qui s'engueulent sous huit mètres de plafond (le style "jeune cinéma français intimiste"), des études sociologiques du 6e arrondissement ou du Vésinet, et de l'autre des divertissements à la "Taxi" ou "Astérix", et entre les deux pas grand-chose.

Je schématise bien entendu, il se fait des films intéressants en France, mais au nom de cette prétendue guerre contre la prétendue "qualité française" qui s'obstine à perdurer, des cinéastes à la fois populaires et exigeants comme Claude Miller, Patrice Leconte, feu Claude Sautet par exemple (Sautet moins que les deux autres) sont sous-estimés par une bonne partie de la critique, alors qu'ils continuent, à mon avis, la tradition du cinéma vivant, celui qui peut plaire à tout le monde sans niveler par le bas. Et alors que la véritable "qualité française" chiante, bornée et répétitive est bien ce style élitiste décrit au paragraphe précédent, suceur de CNC et bouffeur d'avance sur recettes.

En mai 68, Chabrol garait sa voiture de sport dans un quartier tranquille avant d'aller à la Sorbonne exhorter les étudiants à brûler des bagnoles... C'est un peu le symbole de toute cette mouvance. En tout cas, avec le fils, on était en grande conversation l'autre soir sur ce sujet et je m'étais promis de rechercher ce texte qui donnait des infos précises. Je ne crois pas qu'on lui fera lire ce genre de truc à la Femis, s'il y entre un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Wild_Meat
Tapette bobo du tertiaire
Tapette bobo du tertiaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 12:22

Citation :
Depuis ce putsch de gosses de riches, on a d'un côté du "cinéma d'auteur" qui a la bénédiction du CNC mais que trois spectateurs iront voir, des prises de chou filmées avec plein de grain sur la pelloche et des couples qui s'engueulent sous huit mètres de plafond (le style "jeune cinéma français intimiste"), des études sociologiques du 6e arrondissement ou du Vésinet, et de l'autre des divertissements à la "Taxi" ou "Astérix", et entre les deux pas grand-chose.
Compliments pour l'analyse, John Nada; on ne pouvait pas mieux parler du cinéma français d'aujourd'hui..
je ressens la même chose vis à vis de ses éspèces de tirades intimistes et plaintives qui se veulent profondes..
La nouvelle vague c'est chiant, rien ne vaut un bon Louis de Funès...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 12:56

John Nada a écrit:
Ce devait être une longue citation à l'intérieur d'un fil où il était question d'autre chose. Avec un peu de patience je retrouverai ça.
Ca va être difficile je pense car Soral a fait une digression sur la question alors que ce n'était pas le sujet d'origine...

J'ai fait des études de cinéma et je sais ce que c'est le cinéma bobo imposé par les universitaires.
7 fois le Mépris de Godard m'aura été imposé, 7 fois je me serais endormi devant. Sleep

Le cinéma dit "d'auteur" pour mieux mépriser le cinéma populaire, se donner une caution artistique.
Le cinéma Français? Elitisme sordide, masquant difficilement une absence de talent quand tout n'est que question de léchage de bottes, milieu complètement fermé, oligarchies snobinardes, privilèges d'une petite coterie ne méritant pas le terme de cinéastes.
Du cinéma ? plus des téléfilms que des films car formatés pour la diffusion sur les chaines TV)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 13:21

laurent666 a écrit:
La Nouvelle Vague est au cinéma ce que Daniel Buren est à la sculpture.


http://www.barbarakrakowgallery.com/stuff/contentmgr/files/8930dd89b8ea7ea2482411387a1c57a2/img_two/buren_lightboxlteblu.jpg

http://www.galeriepieceunique.com/infoframes/buren.htm

Ne sent-on pas toute la puissance créative et révolutionnaire de l'artiste ?

Vive le piston et les subventions... Rolling Eyes
En tout cas s’il y a bien un secteur où je suis "libéral" c'est le cinéma, soumis aux lois du marché notre cinématographie serait bien forcée d'être compétitive...
Que ça soit en Angleterre ou en Espagne, la production est largement supérieure: Nacho Cerda, Edgar Wright...
Même nos réalisateurs talentueux sont obligés de s'expatrier (Alexandre Aja)
Revenir en haut Aller en bas
coucou
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 14:04

C'est vraiment le néant absolu et la mort de l'esprit... Sleep

Vive Arletty, Fernandel, Gabin, Delon, Belmondo et les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 14:48

laurent666 a écrit:
La Nouvelle Vague est au cinéma ce que Daniel Buren est à la sculpture.

Rahh t'as manqué l'occasion d'une formule historique laurent... genre

La Nouvelle Vague est au cinéma ce que Daniel Buren est à l'anagramme.

ça claque mieux tu trouves pas ? Hé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 15:38

succube a écrit:
Lestat a écrit:

Vive le piston et les subventions... Rolling Eyes
En tout cas s’il y a bien un secteur où je suis "libéral" c'est le cinéma, soumis aux lois du marché notre cinématographie serait bien forcée d'être compétitive...
Que ça soit en Angleterre ou en Espagne, la production est largement supérieure: Nacho Cerda, Edgar Wright...
Même nos réalisateurs talentueux sont obligés de s'expatrier (Alexandre Aja)

Alexandre Aja, c'est bien celui qui a réalisé le film (que je considère être un beau navet), "haute tension", et qui a tout pompé (enfin surtout le début du film) sur le livre de Dean Koontz "Intensité". Il en fait même pas mention dans le générique de son film, même pas un remerciement, rien...Ses autres films, je ne les ai pas vus, je ne sais pas ce que ça vaut.
Sinon, le cinéma nouvelle vague, je suis pas trop fan, mais je reconnais à Chabrol un certain talent. J'avais bien aimé "Que la bête meure".
Truffaut, j'accroche pas du tout par contre.

Il faut savoir qu'Alexandre Aja c'est le fils d'Alexandre po po po Arcady ( c'est le garçon blon qui fait sa Bra Mitzva dans "le grand Pardon ).

Force est de constater que le préférer à Truffaut ou Chabrol relève du plus mauvais gout.

Je comprends mal l'animosité de Soral envers Truffaut et je vois pas en quoi les "400 coups " ou la saga Doinel serait anti-prolétaires ou bourgeois.

J'aime aussi beaucoup Chabrol ( surtout ses films des années 70 : "le boucher" "que la bête meure" etc ... ) ce qui ne m'empêche pas d'apprécier le cinéma de papa.

Tout ça n'est pas incompatible.

Le problème de ma Nouvelle Vague c'est pas la Nouvelle Vague elle même ( sauf peut être Godard ) mais ce qu'elle a engendré ( cinéma bourgeois parisien estampillé Femis ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 16:47

Lestat a écrit:
succube a écrit:

Alexandre Aja, c'est bien celui qui a réalisé le film (que je considère être un beau navet), "haute tension", et qui a tout pompé (enfin surtout le début du film) sur le livre de Dean Koontz "Intensité".
Gérard Miller pour la filiation avec le daron d’Aja je savais…

Oui il y a de grosses convergences avec l’œuvre de Dean Koontz parait-il qui sont troublantes…
C’est sur ce n’est pas un chef d’œuvre Haute Tension, surtout la fin avec son final minable.
Néanmoins c’est un film viscéral, qui respecte les codes horrifiques du cinéma de genre (quasi inexistant en France) avec une utilisation émotionnelle du gore.

Son remake de La Colline a des Yeux est fort, métaphore singulière du rêve américain et d’Hollywood. Dommage qu’Aja n’ait pas put faire la suite, trop subversive pour monsieur Wes Craven : une bande de clandestins mexicains traversant la frontière américaine tombaient sur des cannibales mutants, un seul des mexicanos survivait et brandissait à la fin le drapeau américain avant de se faire reconduire à la frontière par les autorités ! Ptdr

Je ne sais pas si tu as lu le livre de Koontz en question, mais c'est pas des convergences, c'est carrément du plagiat.
Par contre, c'est vrai que je n'ai pas le même regard (pro), que toi quand je visionne un film. Mais en regardant Haute tension, ça donne plutot la triste impression de français singeant les américains. Je trouve ça pathétique. Rien de bien nouveau en somme...
C'est vrai que le cinéma français actuel n'est pas terrible....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 20:21

Je ne suis pas un spécialiste de l'Histoire du cinéma, mais quand, il y a une dizaine d'années, j'ai découvert "A bout de souffle" de Godard, ça a été une suprise totale. Moi qui pensait me faire chier pendant 2 heures, j'ai découvert ce film bancale, bricolé, parfois très drôle, avec un Belmondo incroyable de charisme "cool". Je l'ai revu au moins 3 fois depuis, et je ne m'en lasse pas. Si l'expression "film culte" est souvent galvaudée, je crois que là, ce n'est pas le cas !



"Le Mépris" également, avec Bardot, est un film vraiment marquant. Bien sûr, faut accrocher, mais si on met de côté ses préjugés, ça vaut la peine.



Sinon, il y a également beaucoup de film de Claude Chabrol qui valent le coup, comme l'a indiqué Géraaaaard !

La "Nouvelle Vague" a surtout été une révolution technique il me semble. Le cinéma sortait des studios, les acteurs devenaient moins "théâtraux"... Comme dans tous les courants artistiques, il y a du génial et du franchement minable.

En comparaison, le mouvement Punk a été une révolution dans l'Histoire du rock'n'roll, mais pour quelques Clash, Pistols, Ramones, Buzzcocks, combien de crétins héroïnisés à mort massacrant des guitares et des canettes de bière devant un public aussi abruti qu'eux, ou d'arrivistes ayant trouvés le bon filon dans l'air du temps ?

Faut jamais jeter le bébé avec l'eau du bain, ce qui est un des grands défauts de Soral avec ses sentences définitives !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mar 18 Sep 2007 - 21:13

Je n'ai pas retrouvé la vidéo, mais une interview dans laquelle Chabrol évoque cette histoire :

Le thème de la Berlinale est la tolérance. Or, vous avez évoqué de manière assez désinvolte à la télévision votre amitié avec Jean-Marie le Pen. A travers le film avez-vous voulu régler ce problème?

C.C.: Justement pour moi la tolérance passe par tous les stades, même par Le Pen. Je n’ai pas la tolérance sélective; ça ne veut pas dire que je vais voter pour lui. Cependant, c’était un homme très drôle: quand je l’ai connu il enlevait son pantalon chaque fois qu’il voyait un flic. C’était pas mal, mais ça fait longtemps. Le type du F. N. dans le film, est celui à qui on pense pour la lettre anonyme, mais en fait il n’y est pour rien! Mais je ne regrette pas d’avoir parlé de mon amitié avec Le Pen, ça fait cinquante ans tout de même. Je ne sais pas si je le serais encore: cela fait quarante ans que je n’ai pas vu son cul. Les gens qui ne comprennent pas ça peuvent aller se faire voir.

Sinon, quelques films de Chabrol ? "Que la bête meurt" avec un Jean Yann en formidable ordure ! "La Cérémonie" (un vrai film "marxiste" ! :) ), "Poulet au vinaigre" et "Inspecteur Lavardin". Il y a eu aussi "Masques", l'histoire d'un présantateur télé ressemblant d'ailleurs à Jacques Martin, qui se revèle être un psychopathe. Pas un chef d'oeuvre celui-là, mais pas mal quand même... "L'enfer", excellent, avec un François Cluzet malade de jalousie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   Mer 19 Sep 2007 - 2:21

pimpam a écrit:
La "Nouvelle Vague" a surtout été une révolution technique il me semble. Le cinéma sortait des studios, les acteurs devenaient moins "théâtraux"... Comme dans tous les courants artistiques, il y a du génial et du franchement minable.
Entièrement d'accord, l'intérêt de la Nouvelle Vague réside surtout sur le plan technique. Le problème c'est le dogmatisme et la hargne excommunicatrice dont certains ont fait preuve. C'est là qu'ils ont eu un effet destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Oshun
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Féminin
Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Le bonheur   Mer 8 Juil 2009 - 2:20

En 1965, Agnès Varda tourne son chef-d'œuvre Le Bonheur, un an avant que son compagnon Jacques Demy ne tourne Les Demoiselles de Rochefort, qui est une sorte de pendant du précédent. Le film, malheureusement, est difficile à voir : il passe rarement à la télé, n'est pas sorti en DVD. Il faut guetter les programmes des cinémathèques. Voici la bande-annonce.



Longtemps après, Agnès Varda revient sur les lieux où elle a tourné Le Bonheur. Si l'on ne sait pas encore quelle extraordinaire cinéaste est Agnès Varda, voici 5 minutes 54 secondes pour le démontrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma - Recherche d'un fil sur la Nouvelle Vague
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUVELLE PARUTION : Mémoires de Jakob Meyer
» Chanson pour "MOMO"
» 4ème nouvelle réaliste et/ou fantastique
» recherche brochure collègiens au cinéma de "O'Brother"
» Recherche 3 titres de films années 80

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ESTHETICA :: Cinématographe-
Sauter vers: