LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le journal d'Anne Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Le journal d'Anne Frank   Sam 28 Juil 2007 - 20:37

Photos tirées du site officiel du musée:
http://www.annefrankguide.net/en-US/content/I.7.1.jpg
http://www.annefrankguide.net/en-GB/content/dagboekpag-en-los-vel.jpg


Photo du cahier à couverture rouge et blanche qu'on voyait sur la première photo.
http://www.ferrum.edu/bpohlad/0Anne%20Frank%20diary_jpg.jpg

Une autre photo de ce cahier rouge et blanc.
http://www.cheslynhay.org.uk/y5-6/images04/anne12.jpg

Je vous les remet sous formes d'images directement, pour que vous voyez mieux.


Photos tirées du site officiel du musée:




Photo du cahier à couverture rouge et blanche qu'on voyait sur la première photo.



Une autre photo de ce cahier rouge et blanc.


------------------------------------------------------------------

thomassxb a écrit:
La 3ème photo combine sur la même page l'écriture "attachée" et en minuscule d'imprimerie
Donc c'est apparement la même personne pour les deux styles
Zzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Dim 29 Juil 2007 - 19:14

Intellocrate a écrit:
Y aurait-il des doutes sur leur authenticité?
Underachiever a écrit:
Le journal d'anne franck écrit par un collectif d'auteurs ?
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Frank

Certains ont tenté de discréditer le journal depuis sa publication et depuis les années 1970 le négationniste David Irving a affirmé de manière régulière que le journal n'était pas authentique[16]. Les constantes déclarations publiques de ces négationnistes incitèrent Teresien da Silva à commenter au nom d'Anne Frank en 1999 : Pour beaucoup de mouvements politiques d'extrême droite, Anne s'avère être un obstacle. Son témoignage personnel de la persécution des Juifs et sa mort dans un camp de concentration empêchent la réhabilitation du national socialisme.

Depuis les années 1950, la négation de l'Holocauste constitue un crime dans plusieurs pays d'Europe, dont l'Allemagne, et la loi a été utilisée pour prévenir une recrudescence des activités néo-nazies. À Lübeck en 1959, Otto Frank attaqua en justice Lothar Stielau, un professeur d'école, ancien membre des Jeunesses hitlériennes, qui avait publié un prospectus scolaire décrivant le journal comme une contrefaçon. La Cour de justice examina le journal et, en 1960, le déclara comme étant authentique. Stielau rétracta ses précédentes déclarations et Otto Frank arrêta la procédure judiciaire.

En 1958, Simon Wiesenthal fut mis au défi par un groupe de manifestants lors de la représentation théâtrale du Journal d'Anne Frank à Vienne qui affirmait qu'Anne n'avait jamais existé. Ces manifestants demandèrent à Wiesenthal de prouver l'existence d'Anne en retrouvant l'homme qui l’avait arrêtée. Il commença à chercher Karl Silberbauer et le trouva en 1963. Lors de son interview, Silberbauer admit directement son rôle, et identifia Anne Frank à partir d’une photographie comme étant l'une des personnes arrêtées. Il fournit un compte rendu complet des évènements et se rappela qu'il avait vidé une valisette pleine de papiers sur le sol. Ses déclarations corroborèrent la version des évènements qui avait précédemment été présentée par des témoins oculaires comme Otto Frank.

En 1976, Otto Frank engagea une autre procédure contre Heinz Roth de Francfort, qui avait également publié des pamphlets proclamant que le journal était une contrefaçon. Le juge statua que s'il publiait de nouveaux écrits de ce type, il serait passible de 500.000 Deutsche Mark d'amende et d'une peine de 6 mois de prison. Deux autres plaintes furent rejetées par des tribunaux allemands en 1978 et 1979 sur base de la liberté d'expression, car la plainte n'avait pas été déposée par une des parties visées par les écrits. La cour statua dans les deux cas que si la plainte avait été déposée par une partie concernée, comme Otto Frank, une charge pour calomnie aurait pu être retenue.

La controverse atteignit son sommet avec l'arrestation et le jugement de deux néo-nazis, Ernst Römer et Edgar Geiss, qui furent jugés coupables de produire et de distribuer de la littérature dénonçant la journal d'Anne Frank comme étant une contrefaçon, sur la plainte d'Otto Frank. Quand ils firent appel de leur condamnation, une équipe d'historiens étudia les documents en collaboration avec Otto Frank, et conclut qu'ils étaient authentiques. En 1978, durant la procédure d'appel des jugements Römer et Geiss, le laboratoire du Tribunal criminel allemand (Bundeskriminalamt, BKA) eut pour tâche d'examiner le type de papier et les types d'encres utilisées dans le manuscrit du journal. Bien que ses conclusions aient indiqué que l'encre avec laquelle le journal avait été écrit était utilisée pendant la guerre, le BKA conclut que les corrections subséquentes appliquées sur les pages volantes ont été écrites avec des stylos à bille noirs, verts et bleus. Bien que le BKA n'ait pas donné plus de précisions à propos de ces supposées corrections au stylo à billes, les négationnistes dénonçant l'authenticité du journal se sont focalisés sur cette phrase, car les stylos à billes ne sont devenus populaires qu'après la Seconde Guerre mondiale.
Le BKA publiera en juillet 2006 un communiqué de presse dans lequel il déclarera que les recherches effectuées en 1980 ne peuvent en aucune manière être utilisées pour remettre en cause l'authenticité du Journal d'Anne Franck[17].

En 1986, le Laboratoire national de sciences légales néerlandais de Rijswijk exécuta une autre expertise technique exhaustive du manuscrit. Bien que le BKA fût invité par ce laboratoire à indiquer sur quelles pages volantes il avait détecté des corrections au stylo à billes, celui-ci fut incapable de présenter un seul exemple. Le laboratoire lui-même trouva seulement deux pages de manuscrits rédigés avec de l'encre de stylo à bille, qui avait été ajoutée dans les pages volantes du manuscrit. L'Edition Critique Révisée du Journal d'Anne Frank (publiée en 2003) fournit des images (pages 167-171) de ces deux pages du manuscrit et dans le chapitre résumant les découvertes faites par le Laboratoire National de Sciences Légales hollandais, H.J.J. Hardy écrit à ce sujet :

Le seul passage au stylo à bille fut découvert sur deux morceaux de papier inclus parmi les feuilles volantes. Les figures VI-I-I et 3 montrent la manière dont ces morceaux de papier avaient été insérés dans le dossier plastique concerné. En tout état de cause, ces écrits au stylo à bille n'ont aucune influence sur le contenu factuel du journal. De plus, l'écriture observée sur ces morceaux de papier diffère de façon saisissante de celle du journal. (page 167)

Une note de bas de page ajoute :

Le psychologue et expert en graphologie d'Hambourg Hans Ockleman déclare dans une lettre à la Fondation Anne Frank datée du 27 septembre 1987 que sa mère, Dorothea Ockleman, est l'auteur de ces morceaux de papier écrits au stylo à bille. Elle les écrivit quand elle collabora à l'étude des journaux avec Minna Becker.


Avec la mort d'Otto Frank en 1980, le journal original, ainsi que les lettres et les feuilles volantes, furent réclamés par l'Institut National des Documents de Guerre des Pays-Bas, qui demanda une étude légale du journal au Ministère de la Justice des Pays-Bas en 1986. Ils comparèrent le manuscrit et plusieurs exemplaires connus. Ils conclurent qu'ils concordaient mais aussi que le papier, la colle et l'encre utilisés étaient disponibles à l'époque à laquelle le journal est supposé avoir été écrit. Leur conclusion finale confirma l'authenticité du journal comme le fit également la Cour régionale de Hambourg le 23 mars 1990.

Néanmoins, certains négationnistes ont persisté dans leurs affirmations selon lesquelles le journal est une contrefaçon. En 1991, Robert Faurisson et Siegfried Verbeke produisent un livret intitulé : Le Journal d'Anne Frank : une Approche Critique. Ils déclarent qu'Otto Frank était l'auteur du journal, basé sur le fait que le journal contient plusieurs contradictions, que se cacher dans l'Annexe aurait été impossible et que le style et l'écriture d'Anne Frank ne seraient pas ceux d'une adolescente[18].

En décembre 1993, la Maison Anne Frank à Amsterdam et la Fondation Anne Frank de Bâle déclenchèrent une action au civil de manière à interdire la poursuite de la distribution du livret Le Journal d'Anne Frank : une Approche Critique aux Pays-Bas. Le 9 décembre 1998, la Cour du District d'Amsterdam statua en faveur des plaignants, rendant hors la loi tout déni concernant l'authenticité du journal, toute distribution des publications de même nature et imposa une amende de 25000 florins par contravention constatée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Lun 30 Juil 2007 - 1:13

Vrai ou faux, là n'est plus la question. La question est " Pourquoi est-il interdit de débattre de l'authenticité du témoignage" ? Au nom de quelle "bonne" censure ? Qui empêche les critiques de s'exprimer ? Dans quels intérêts ?


Sinon Laurent666, je pense que la version propre doit être celle réécrite du père.
Revenir en haut Aller en bas
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Lun 30 Juil 2007 - 1:45

thomassxb a écrit:
surtout que le JAF ne renseigne en rien sur le crime contre l'humanité lui-même, mais sur des gens qui ont été cachés X temps

Un exemple absurde : que les évènements du film "au revoir les enfants" soient basés sur la réalité et non sa transcription pure ne réduit en rien la force de l'émotion que génère ce film.

Moi, j'attends qu'ils fassent un film où des soldats nazis accrochent les prisonniers sur des crochets de bouchers, leur arrachent la peau avec les dents, puis versent de l'acide sur leur plaie, tout en traçant des croix gammées à la baïonnette sur le torse.
(en même temps qu'ils sodomisent les bébés, et qu'ils dévorent leur cerveaux).

Tu verras, ça en fera encore plus, de la force d'émotion. Meilleur impact marketing.


thomassxb a écrit:

Franchement, même si ce bouquin était apocryphe, ça ne changerait rien.


Des millions de tickets (8 euros) vendus chaque année au musée anne frank :
http://www.annefrank.org/content.asp?PID=754&LID=2

Une exposition ambulante (payante):
http://www.annefrank.com/1_exhibitions.htm

Des Vidéos, DVD
http://www.annefrankmovie.com/f_index.htm
http://www.amazon.com/Anne-Frank-Remembered/dp/B0001977JM

Tee shirts
http://www.threadless.com/submission/22073.html

Cartes postales
http://www.annefrank.com/2_book_postcards.htm

Des CD-ROM
http://www.annefrank.com/2_book_cd.htm

Posters
http://www.postershop.com/Frank-Anne-p.html

.... et quelques livres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Lun 30 Juil 2007 - 3:00

el spirito a écrit:
sans doute que la question est aussi incongrue que de se demander si la bible est authentique...(qui l'a écrit?)....ou le coran!!!!

La Bible a été inspirée par Dieu (ce qui signifier qu'il FAUT être croyant pour penser que Dieu a pu l'écrire), et l'auteur (l'humble scribe judéen), on s'en fiche.

Pour le merchandising : si des gogos préfèrent se flageller avec des produits certifiés "repentance", c'est leur problème. S'ils veulent éviter au peuple juif de nouvelles souffrances, ils feraient mieux de visiter des musées de culture juive, d'acheter des bouquins sur le dialogue interreligieux, de lire des truc sur la généalogie du fascisme... Toutes choses utiles par ailleurs, tant pour briller dans un repas mondain que pour se sentir mieux par rapport à la Shoah.

Le pire avec le repentance c'est qu'elle détruit le cerveau des gens, et leur coupe l'accès à l'essentiel du pardon : la possibilité d'éviter que ça se reproduise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
succube
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Lun 30 Juil 2007 - 5:24

laurent666 a écrit:
succube a écrit:

Le psychologue et expert en graphologie d'Hambourg Hans Ockleman déclare dans une lettre à la Fondation Anne Frank datée du 27 septembre 1987 que sa mère, Dorothea Ockleman, est l'auteur de ces morceaux de papier écrits au stylo à bille. Elle les écrivit quand elle collabora à l'étude des journaux avec Minna Becker.[/b]


Marrant, car ça n'est pas ce que dit le site officiel, qui affirme lui que c'est l'écriture d'Anne Frank.
(ce dont d'ailleurs je ne doute pas, car c'est interdit par la loi, apparemment ?)

Voir ici:
http://www.annefrankguide.net/en-US/bronnenbank.asp?oid=15936

Oui Faurisson et Verbecke ont été condamnés et leur livre remettant en cause l'authenticité du journal d'Anne Franck est interdit.
Le site officiel, je me méfie....Ce musée, il faut bien être honnête est une pompe à fric. Ca ne fait ni honneur ni du bien à qui que ce soit.

laurent666 a écrit:
En plus, la version de Wikipedia ne tient pas debout, car alors comment expliquer les deux écritures dans le cahier rouge et blanc?
http://www.cheslynhay.org.uk/y5-6/images04/anne12.jpg

Je ne pourrai pas te l'expliquer, car je ne suis ni graphologue, ni historienne etc... Par contre un rapport de 270 pages du Laboratoire national de sciences médico-légale existe où tout est analysé je pense.
Après, il est fort possible que Otto Franck est lui même réécrit des passages.....

laurent666 a écrit:
Moi, j'attends qu'ils fassent un film où des soldats nazis accrochent les prisonniers sur des crochets de bouchers, leur arrachent la peau avec les dents, puis versent de l'acide sur leur plaie, tout en traçant des croix gammées à la baïonnette sur le torse.
(en même temps qu'ils sodomisent les bébés, et qu'ils dévorent leur cerveaux).

Tu verras, ça en fera encore plus, de la force d'émotion. Meilleur impact marketing.

Propose leur ton scenar....Qui sait ? T'auras peut-être moyen de te faire beaucoup d'argent :)


Dernière édition par le Lun 30 Juil 2007 - 5:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Lun 30 Juil 2007 - 5:26

thomassxb a écrit:
S'ils veulent éviter au peuple juif de nouvelles souffrances, ils feraient mieux de visiter des musées de culture juive, d'acheter des bouquins sur le dialogue interreligieux, de lire des truc sur la généalogie du fascisme... Toutes choses utiles par ailleurs, tant pour briller dans un repas mondain que pour se sentir mieux par rapport à la Shoah..
ou aller au ciné

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   Mer 1 Aoû 2007 - 12:32

Super site pour détectives en herbe:
(ne marche qu'avec internet explorer)

http://www.ushmm.org/museum/exhibit/online/af/htmlsite/artifacts.html

d'où l'on pourrait conclure qu'Anne Frank écrivait aussi bien en écriture attachée qu'en écriture script, ce qui expliquerait les 2 graphies.

Une phrase d'Oscar Wilde à méditer qu'elle avait notée sur le cahier des maximes : She wore far too much rouge last night and not quite enough clothes. That is always a sign of despair in a woman.

Pas mal.

-------------------------------------------------------------------

cricri a écrit:
Citation :
Quel sacré p'tit bout de femme cette Anne Frank Amen
Je suis tout à fait d'accord avec toi. D'ailleurs je ne suis pas la seule à le penser (heureusement), car c'est au programme des collèges. Bravo

Bravo ! Ce qui serait encore mieux, ça serait de faire paraîner des enfants morts dans les camps par tous les collégiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journal d'Anne Frank   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal d'Anne Frank
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN EXTRAIT DU JOURNAL D'Anne Frank, d'actualité...
» Journal d'Anne Frank
» L'histoire d'Anne Frank est une histoire de vie!!!
» Le journal d'Anne F. pour des 4ème / Epistolaire???
» Hyper urgent (genre pour demain): contrôle anne Frank?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ALCHIMIE DU VERBE :: Boîte à lettres-
Sauter vers: