LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la dette et autres trucs...   Ven 16 Fév 2007 - 4:25

Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Ven 27 Juil 2007 - 17:39

Excellente émission du 24 juillet 2007 de ReichmanTV ** recevant le brillant (et politiquement incorrect) jeune économiste Jean-Christophe Mounicq * faisant le bilan des premières (fausses) mesures du gouvernement Sarkozy… ainsi que rappelant (avec quelques exemples quotidiens concrets) la situation socio-économique (toujours autant) critique du pays :

* Egalement l'inventeur du terme « UMPS » il y a deux ans sur Radio Courtoisie, avant d’être repris partout. Lequel fait un peu penser par sa verve et ses qualités d’analyses à Eric Zemmour.

** Déjà mentionné en note (1) sur :
http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Le-programme-liberal-du-FNJ-p25363.htm?highlight=#25363
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Ven 27 Juil 2007 - 21:40

JOHN a écrit:
Excellente émission du 24 juillet 2007 de ReichmanTV ** recevant le brillant (et politiquement incorrect) jeune économiste Jean-Christophe Mounicq faisant le bilan des premières (fausses) mesures du gouvernement Sarkozy

A ce sujet un article de la Gauche Nationale:

Semaine du 17 au 24 juin 2007:

QUI A PROMIT ÇA ?

"Un mois après son élection, il est intéressant de faire le point sur les trahisons manifestes dont s'est déjà rendu coupable le sieur Sarkozy envers son électorat, ce qui n'est que justice, et envers la France ce qui est impardonnable. Lors de la campagne des présidentielles le nouveau Rastignac nous jurait ses grands dieux qu'il n'était pas question pour lui de revenir sur le net rejet du projet de constitution européenne de la part d'une majorité de français. Aujourd'hui, oublieux de ses promesses et dans une discrétion que ses concurrents et complices du parti dit "socialiste", dont la position officielle de la direction au moment du référendum était favorable à son adoption, se gardent bien de trop souligner, il tente, et gageons qu'il arrivera à ses fins, de faire adopter un projet "simplifié", soi-disant de sa mouture mais en fait oeuvre de ses maîtres, sans cette fois-ci prendre le risque de consulter le peuple ce dernier fut-il complètement décérébré.


Son récent voyage en Pologne dans le but de convertir le gouvernement de ce pays pour l'instant réticent (mais jusqu'à quand et surtout en échange de quoi ?) illustre sa félonie. Par un revirement dont il est coutumier, rappelez-vous la double peine, le voilà soudainement favorable à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne après avoir fait semblant d'en être un farouche adversaire. Bien entendu cette noble attitude était antérieure à son accession à la fonction suprême. Combien de gogos égoïstes et jaugeant la politique uniquement à l'aulne de leur intérêt personnel, sans se soucier le moins du monde du bien commun, ont-ils voté Sarkozy afin de bénéficier de la suppression des droits de succession sur leur résidence principale ou de facilités financières en vue d'acquérir un bien immobilier ?


Outre que les mesures fiscales adoptées sont loin des promesses faites, il s'agit d'un véritable marché de dupe car le plafonnement antérieur des droits de succession faisait qu'en étaient déjà exonérés les milieux modestes et les classes moyennes. Les seuls donc à être concernés aujourd'hui par les dispositions adoptées sont surtout ceux qui paient l'impôt sur la fortune. Il n'est pas dans notre intention de défendre un impôt injuste, notre but étant juste de souligner la supercherie. Il n'a jamais été question parait-il d'instaurer une TVA sociale pour compenser le manque à gagner occasionné par ces mesures et François Fillon doit être un demeuré d'avoir émis cette hypothèse. La vérité est que Monsieur le premier ministre a parlé trop vite et qu'à ne pas avoir su tenir sa langue et en dévoilant officiellement le pot-aux-roses, la "déferlante bleue" largement pronostiquée au deuxième tour des législatives n'a pas eu l'ampleur qu'en attendait le nouveau dictateur.


Soyons surs que le coupable a du se faire sérieusement enguirlander. Avec l'arrivée de Sarkö au pouvoir les syndicats marxistes allaient devoir faire profil bas. Or notre nouveau ministre de l'Education, que l'on n'ose plus qualifier de « Nationale », est en passe de faire encore plus fort dans le renoncement que le lamentable monsieur Bayrou lors de son calamiteux passage à ce ministère vital pour l'avenir de notre pays. Voilà sans conteste un authentique exploit. Avant même que les habituels hystériques ne professent la moindre menace de grève, monsieur Darcos à tout lâché des mesurettes certes en grandes parties démagogiques mises en place par son prédécesseur mais qui allaient tout de même dans le bon sens. Cette pantalonnade a surpris jusqu'aux organisations d'enseignants les frustrant peut-etre dans leur role de pseudo-défenseurs de l'école qu'elles prennent tant plaisir, et avec quel talent, à jouer.


Mesdames et messieurs les cocus soyez assurés que les cornes n'ont pas fini de vous pousser !"
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 22 Sep 2007 - 18:45

JOHN a écrit:
Excellente émission du 24 juillet 2007 14 septembre 2007 de ReichmanTV recevant le brillant (et politiquement incorrect) jeune économiste Jean-Christophe Mounicq * faisant le bilan des premières (fausses) mesures du gouvernement Sarkozy… ainsi que rappelant (avec quelques exemples quotidiens concrets) la situation socio-économique (toujours autant) critique du pays :


* Egalement l'inventeur du terme « UMPS » il y a deux ans sur Radio Courtoisie, avant d’être repris partout. Lequel fait un peu penser par sa verve et ses qualités d’analyses à Eric Zemmour.
Excellente émission sur (les causes) de la continuation du lent enlisement enfoncement de la France dans la crise économique :
destruction fatigue des français, frénésie (de l’abrutissement) du « sport » (spectacle), hystérie (et cause de l’échec) de la coupe du monde de Rugby, de la démoralisation continue des « français », etc.

+ Bilan des principales (premières grosses) erreurs du gouvernement (de pseudo« rupture ») de (l’illusionniste) Sarkozy, commission « Attali », la soviétisation trahison (et la responsabilité) des médias dans ce suicide collectif cette situation, entrée de la Turquie antidémocratique programmée dans l’Europe, crétinisation de masse par "la fabrique des crétins" « l’éducation nationale », etc.

--------------------------------------------------------------------

Snake Plissken a écrit:
C'est pas une blague ?
Mouniq (1) est un petit branleur du XVIe, ultralibéral, atlantiste, sioniste il n'a RIEN à voir avec zemmour!
Et tu crois qu’il habite où Eric Zemmour ?... (à Sarcelle ?!) pig

MAis ce n’est pas ça le plus important… mais l’analyse économique et politique du pays… qui est intéressante ne serait-ce parce que ça change un peu de ce qu’on entend (pas) ailleurs qu’on entendra jamais ce genre de simples vérités d’analyse dans une émission d’« économie » ou de débat « politique » dans 99% la plupart des médias TV ou radio…

(1) Son (vrai) portrait (avec une citation politiquement incorrecte) :
http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-788261.html
On peut notamment y lire :
Citation :
Ses diatribes, parfois enflammées ou virulentes, tranchent quelque peu avec la débonnaire courtoisie de Claude Reichman et apportent une jeunesse et une animation, devenues indispensables, au libre-journal de Claude Reichman.

--------------------------------------------------------------------

Colonel Jul a écrit:
A propos de situation économique critique, le Premier Sinistre, François fillon aurait déclaré que la France est en faillite. Bah ! Comme si nous n'étions pas au courant. Je ne sais plus où j'ai bien pu lire ça, il y a quelques mois, mais certains experts auraient affirmé que la France se trouve dans la même situation économique que le Canada en 1995. Dans la merde grand teint.

Citation :
A propos de situation économique critique, le Premier Sinistre, François fillon aurait déclaré que la France est en faillite. Bah ! .
Oui c’est suite à ces déclarations de l’autre jour (vendredi 21/9/7) – qui ont provoqué une « violente polémique » (hé oui !... c’est bien connu, les cons mongoles aiment pas qu’on leur dise trop la vérité réalité) (1) – lors de son passage en Corse, où le premier ministre de la France a déclaré – ces simples vérités, pourtant (archis)connues de n’importe quel économiste sérieux – dans une interview TV (que j’ai vu) :
Citation :
« Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier.

Je suis à la tête d'un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique.

Je suis à la tête d'un Etat qui n'a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans.

Ca ne peut pas durer. »
(1) (Les cons !) y sont plus habitués... Ah si !... Y'avais bien Le Pen qui disait bien quelques trucs (vraiment) vrais... Mais comme ça venait de "l'extrême droite"... ça pouvait être que "pas sérieux" ** voire de "la merde nauséabonde" (comme le disent si bien les mongoles de "Républicains")...

** comme les "démocrates" justifient leur propre nullité y disent si mal bien : « Le FN dit des choses vrais MAIS apporte des mauvaises solutions »... Argument Sophisme imparable...
A moins, bien sûr, de traduire le terme "des mauvaises" pas "les seules vraies"...
et d'ajouter que l'UMPS dit pratiquement que des choses fausses !... donc eux :
1° au moins, risquent pas de proposer d'apporter de (vraies) solutions !... Pour ça au moins y’a pas de risques !... (Si les (vrais) risques ça les connaissait ça s’saurait... comme on dit. Ah ! lâcheté, malhonnêteté et incompétence quand tu te justifies t'expliques...)
Ou 2° ils ne peuvent apporter que des fausses solutions... (Comme on dit : on juge l’arbre à ses fruits…)


Puis le premier ministre de réitérer de nouveau sur RTL (le lundi 24/9/7) :

Citation :
« Au nom de sa liberté d'expression, François Fillon a réaffirmé lundi que l'Etat était dans une "situation critique" trois jours après ses déclarations controversées sur la "faillite" de la France.

"Cela fait 33 ans que la France (...) n'a pas voté un budget en équilibre (...)

On a 1.150 milliards de déficit à la fin de 2006. Ce n'est plus supportable", a-t-il insisté. (…)

François Fillon a souligné que la France n'a plus eu de budget en équilibre "depuis 1974", et que "l'Etat emprunte pour financer ses dépenses de fonctionnement".

"N'importe quel chef d'entreprise, n'importe quel chef de famille, n'importe quel agriculteur comprend qu'on ne peut pas continuer à emprunter pour financer des dépenses de fonctionnement", a ajouté le Premier ministre. »
Sources :
La Tribune

Le Point

Le Nouvel Obs

-------------------------------------------------------------------

Vers la faillite annoncée.

Par Jean-Christophe Mounicq sur : http://lerevolutionnairebleu.blogspot.com (26 sept. 2007)

« Je suis à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier »

a lâché notre premier ministre, ce 22 septembre, à l’occasion d’un déplacement en Corse, devant une assemblée d’agriculteurs médusés. Le choc a dû être rude pour ce public, qui comme la plupart des corporations, est habitué à réclamer toujours plus de subventions à un Etat qui n’en peut plus.

« Je suis à la tête d’un Etat qui est depuis quinze ans en déficit chronique. Je suis à la tête d’un Etat qui n’a pas jamais voté un budget en équilibre depuis vingt-cinq ans. »

a martelé François Fillon tel un Révolutionnaire bleu.

Il faut ici saluer les paroles du premier ministre : il ose un langage de vérité. Oui la France est "en faillite". Elle est en situation d’échec complet, incapable de proposer une éducation appropriée à sa jeunesse, incapable de stimuler des emplois suffisamment payés pour sa population active, incapable de maintenir les retraites de ses anciens.

La plupart des commentaires s’offusquent en jouant sur les mots. Ils trouvent « subtil » d’expliquer que le premier ministre n’a pas utilisé le terme correct. En fait de subtilité, c’est de désinformation qu’il s’agit. Certes l’Etat français n’est pas au sens juridique et comptable, « en faillite », puisqu’il peut encore, aujourd’hui, payer ses créanciers. Mais qu’en sera-t-il demain ? Aujourd’hui notre Etat ne peut payer que grâce à l’emprunt. Cela ne pourra durer. Un jour, les prêteurs comprendront que la France ne traverse pas des difficultés passagères mais que son problème est chronique et systémique. Ses dépenses publiques et sociales ne cessent de croître au rythme du vieillissement de sa population et de l’arrivée d’un flot incontrôlé d’immigrés assistés. Ses recettes fiscales se tarissent parallèlement à l’asphyxie du secteur marchand qui transforme notre pays en « désert industriel » pour reprendre l’expression de Nicolas Baverez.

Faillite : Etat d’un débiteur qui ne peut plus payer ses créanciers. Il est dores et déjà possible de considérer que c’est le cas : jamais l’Etat français ne pourra rembourser toutes ses dettes – plus de 2 300 milliards d’euros selon le rapport Pébereau soit vingt fois la dette de l’Argentine avant qu’elle n’ait fait faillite –, jamais il ne pourra payer tous ses créanciers ! Un jour, une agence de notation décidera (par peur que leur responsabilité soit mise en cause), de dégrader la note de la France. Alors commencera le scénario de l’excellent livre de Philippe Jaffré et Philippe Riès : « Le jour où la France a fait faillite » (Grasset, 2006). Un scénario à l’Argentine. Avec une chute brutale du niveau de vie de la population. Rappelons que celui de la population argentine, mesuré par la parité de sa monnaie, fut divisé par trois du jour au lendemain ! « Le jour où », ça fera mal. Le livre de Jaffré décrit de manière très crédible ce qui se passera. Inspecteur des finances, il a dirigé le Trésor et connaît tous les mécanismes de financement de l’Etat. « Le jour où », il ne s’agira plus de ne pas remplacer un fonctionnaire sur trois partant à la retraite, mais d’en virer un sur deux ! Il ne s’agira plus de ponctionner de quelques pourcents les retraités par le biais d’une hausse de la CSG, mais de tous les mettre au RMI ! Il ne s’agira plus de vendre la majorité du capital d’Edf mais les collections du Louvre !

François Fillon a eu raison d’employer le mot « faillite », que ses prédécesseurs, les « Ins » ou « Huns » Jospin, Raffarin et Villepin osent lui reprocher alors qu’ils sont largement responsables de notre situation catastrophique. Il était temps qu’un haut responsable politique français tente de réveiller une population endormie par des décennies de discours irresponsables tenus par les « élites » dominantes, qu’elles soient universitaires, journalistes ou politiques. La France est bien en état de faillite. L’alliance des hauts fonctionnaires et des syndicalistes communistes qui dirigent l’Etat français, a assommé l’économie française et a précipité notre pays sur la pente du déclin. Celui-ci s’accélère, comme le montre la chute de notre pouvoir d’achat réel.

Le Président de la république n’a pas dit autre chose dans son exposé sur notre système social :

« Le système n’est pas tenable financièrement »

Autrement dit « la sécu », les retraites généreuses, les remboursements maladies importants, et les allocs en tout genre, ne pourront durer. Il faut que les Français le comprennent. Leur modèle social n’en est pas un. Il faut que les Français comprennent non seulement qu’ils sont dans une situation grave mais encore que cette situation n’a rien d’inéluctable puisque nos voisins européens, qui eux aussi jouissent d’un niveau de vie élevé et d’une protection sociale importante, s’en sortent beaucoup mieux.

Le lendemain de la déclaration de François Fillon, sur Europe 1, le Président de la Banque Centrale Européenne a considéré, que notre premier ministre avait eu « raison de souligner » que « les finances publiques françaises sont en très grande difficulté ».

Jean-Claude Trichet a rappelé que :

« En 2007, la France (…) sera le pays qui dépensera le plus en dépenses publiques en proportion du produit intérieur brut, non seulement au sein de la zone euro mais au sein de l'Union européenne à vingt-sept ».

« La France est à neuf points de plus que l'Allemagne (…) et quinze points de plus que l'Espagne »

"Nous battons les Suédois, les Finlandais, les Danois. Il y a huit ans, ils étaient tous devant nous, ces Scandinaves qui avaient des dépenses publiques très importantes ; ils ont fait de très grands efforts."


Les Français, eux, n’ont fourni aucun effort. Ils croient que leur système va perdurer. Ils ont tort. Il s’effondrera. C’est ce que François Fillon a tenté de leur expliquer. L’ont-ils compris ? Rien n’est moins sûr tant les propos si important du premier ministre seront noyés dans les faux débats, fausses solutions et autres futilités que nous servent à longueur de journée nos journalistes majoritairement de gauche.

Surtout notre premier ministre n’a pas tiré les conséquences de ses propres dires puisqu’il présente un nouveau budget avec un fort déficit de 41,7 milliards d’euros ! Plus de 15% des dépenses ne seront pas couvertes pas les recettes ! En fait de rigueur, c'est d'un extrême laxisme qu'il s'agit ! Cherchez l’erreur !

En attendant vous pouvez vous préparer pour la faillite qui vient et qu'aucun politique ne tente d’éviter dans les faits même lorsqu'ils en sont conscients.


Dernière édition par le Sam 29 Sep 2007 - 18:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Ven 28 Sep 2007 - 19:04

Citation :

« Je suis à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier »
a lâché notre premier ministre, ce 22 septembre.


Et bin augmente les impôts, au lieu de les baisser, connard. Qu'est ce que c'est que cette bande d'incapables qui nous gouverne et qui ont provoqué eux-mêmes cet état de faillite. Vous méritez la taule.

Quant à Mounicq et tous les libéraux du confidentiel mouvement de la Révolution Bleue dont on se demande ce qu'ils attendent pour rejoindre l'UDF ou le RPR tellement ils sont en phase avec ces gens là, l'analyse qu'il fait de la france est aussi valable pour les USA, et pour de nombreux autres pays occidentaux.

De plus, quand il dit : "jamais l’Etat français ne pourra rembourser toutes ses dettes", il faut préciser 2 choses:

- un état souverain avec sa monnaie peut toujours rembourser ses dettes : il lui suffit d'imprimer de la monnaie. La monnaie se dévalue alors, ceux qui ont prété perdent tout, ainsi que tous ceux qui détiennent des comptes en monnaie du pays (tout le monde, en gros, sauf les pauvres). Et on repart de zéro, après une bonne crise ayant entraîné la fermeture de nombreuses entreprises et de la difficulté d'importer.

- alors c'est vrai qu'aujourd'hui, avec l'Europe, c'est un peu différent. J'aimerai bien connaître son analyse qui lui permet de penser qu'un jour les prêteurs accepterait de continuer de préter à l'italie, à la pologne, ou au portugal, MAIS PAS A LA FRANCE. Ca me paraît délirant, mais admettons. L'Europe aurait 2 choix : exclure la France de l'union monétaire, ou alors demander à la banque centrale de préter de l'argent à la France. Si c'est la première option, ça fera exploser l'europe de maastricht. Pas besoin de référendum. Donc c'est très bien, finalement. Si c'est la deuxième, ça provoquera une dévaluation qui sera supportée par toute l'europe. C'est nos voisins qui vont être content. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: LE KRACK PROGRAMMÉ   Dim 30 Sep 2007 - 10:15

Excellente émission du 27 septembre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ - où Claude Reichman reçoit Olivier de Ducla, l’auteur du livre :
LE KRACK PROGRAMMÉ, comment préserver votre patrimoine (éd. Jean-Cyrille Godefroy, 2003) **

Emission en 2 parties :
La 1ère partie est consacrée à l’actualité économique (crise de la Bourse, récession économique, endettement de l’Etat, etc.)

La 2ième partie étant consacrée au sous-titre de l’ouvrage ("comment préserver votre patrimoine" face au prochain KRACK)…

** amazon.fr
http://www.editionsjcgodefroy.fr/page.php?id=46
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 6 Oct 2007 - 16:07

Citation :
Les dettes enrichissent les riches, qui épargnent beaucoup en proportion et en quantité, donc prête aux Etats.

Les dettes permettent de légitimer les privatisations, ce qui permet aux riches de libérer des secteurs économiques, comme l'éducation, qui l'est déjà partiellement.

Les dettes permettent d'empêcher les politiques d'investissement public, contraingnant les états à la rigueur, c'est à dire au néo libéralisme.

A terme les Etats n'offriront que les secteurs non rentables, s'il en reste encore, et ne seront plus qu'une pseudo structure démocratique tandis que les décisions seront verticalement prises par des entreprises monopolistiques.

Je partage globalement la même opinion.
L'endettement qui est réel, et qui est tel que l'on peut penser que cela a été fait volontairement pour affaiblir la structure démocratique dans son ensemble et obliger le passage au Nouvel Ordre Mondial voulu par Sarko 1er.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Le Bon Docteur
Simple Mind
Simple Mind
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 44
Localisation : sur le bord de la rivière
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Lun 8 Oct 2007 - 2:17

"Le président de la commission des Finances du Sénat, le centriste Jean Arthuis, s'inquiète, dans "Le Figaro" (2/10), de voir le gouvernement contraint de payer des "loyers démesurés" pour occuper des bureaux qu'il a vendus à des sociétés privées. [...]
Il y a pire. Comme la révélé "Le Canard", l'Etat a même racheté, en juin dernier, au groupe Carlyle pour 376 millions l'immeuble de l'Imprimerie nationale qu'il lui avait vendu 85 millions en 2003. Carlyle a réalisé dans l'opération, après travaux, un bénéfice de plus de 100 millions d'euros."
(Le Canard Enchaîné, 3 octobre 2007)

On peut effectivement penser qu'ils ruinent l'Etat volontairement... Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x14g5o_papy-fait-de-la-resistan
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Lun 8 Oct 2007 - 2:21

Carlyle = John Major + James Baker + Georges Bush Père + Famille Ben Laden + Franck Carlucci

Employés (entre autres) : Wolfowitz + Rumsfeld + Colin Powell...


http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Carlyle#Principaux_Investisseurs_et_Conseillers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Mer 10 Oct 2007 - 0:40

JOHN a écrit:
Pour ceux qui seraient intéressés, dans la dernière émission du 4 octobre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Vladimir Fédorovski l’auteur de :
Le fantôme de Staline (éd. du rocher, 2007) – ancien diplomate (ayant déjà rencontré Sadam Hussein ainsi que tous les anciens principaux chefs soviétiques) – portant sur la tradition politique de la Russie et (donc, dans sa continuité dans) la politique de la Russie actuelle de Poutine.
Toujours pour le même livre, Le fantôme de Staline, Vladimir Fédorovski était aujourd’hui invité sur Radio courtoisie de 10h45 à 11h45 (puis de 14h00 à 15h00). Prochaines redifs demain matin mercredi matin de 6h00 à 7h00.
Dernière redif : samedi 13 octobre de 14h00 à 15h00.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Mer 10 Oct 2007 - 1:06

Ne vous souciez pas trop, c'est sûrement l'Union européenne qui paiera les pots cassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Mer 10 Oct 2007 - 1:39

ajax a écrit:
au fait JOHN... il n'y a pas plus sioniste que Gérard Pince et sa révolution bleue. ça devrait te mettre la prépuce à l'oreille non ?
En l’occurrence ce n’est pas tant « la révolution bleue » (ou le prosionisme de Gérard Pince) qui m’intéresse que les émissions de Reichman et de Mounicq… notamment sur la situation socio-économique française…
Je te renvoie donc à la réponse déjà faite ci-dessus :
http://kalayuga.frbb.net/Aktu-f8/SITUATION-ECONOMIQUE-CRITIQUE-DU-PAYS-t1630.htm#37408

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Ven 26 Oct 2007 - 22:15

JOHN a écrit:
JOHN a écrit:
JOHN a écrit:
Pour ceux qui seraient intéressés, dans la dernière émission du 4 octobre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Vladimir Fédorovski l’auteur de :
Le fantôme de Staline (éd. du rocher, 2007) – ancien diplomate (ayant déjà rencontré Sadam Hussein ainsi que tous les anciens principaux chefs soviétiques) – portant sur la tradition politique de la Russie et (donc, dans sa continuité dans) la politique de la Russie actuelle de Poutine.
Toujours pour le même livre, Le fantôme de Staline, Vladimir Fédorovski était aujourd’hui invité sur Radio courtoisie de 10h45 à 11h45 (puis de 14h00 à 15h00). Prochaines redifs demain matin mercredi matin de 6h00 à 7h00.
Dernière redif : samedi 13 octobre de 14h00 à 15h00.
Aujourd’hui de 21h30 à 23h00, dernière rediffusion (excellente émission) du « Libre Journal de la Nuit » sur Radio courtoisie de P. M. Coûteau qui reçoit Vladimir Fédorovski pour Le fantôme de Staline (éd. du rocher, 2007)

Pour écouter en direct cliquer sur les liens en haut de cette page :
http://radio-courtoisie.over-blog.com/

Ou bien en cliquant ici : http://www.tv-radio.com/station/courtoisie/courtoisie-20k.asx
Très agréable ce russophone. A la fin de l'émission il dit qu'il craint que la 3ème guerre mondiale chine américaine n'ait déjà commencé... espérons qu'elle se termine pas par la victoire de la chine... la victoire de l'empire... ou la guerre nucléaire.
Revenir en haut Aller en bas
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Ven 26 Oct 2007 - 22:19

je rêve....mettre des liens de connards libéraux comme le péteux hubert-valéry mouniq (candidat aux legislatives dans le XVIe nord Siffle ), le gros reichmann (opposé au SMIC) et federovski (le traitre russe qui devrait finir comme l'oligarque emprisonné dont le nom m'échappe), c'est fort!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 27 Oct 2007 - 0:13

http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-788261.html

Dans sa biographie, on peut lire typiquement ce qu’il y a de détestable chez ce genre d’hommes :

- l'immigration, attirée par les avantages sociaux et le RMI, ainsi que l'islamisation de la France

Une anti-immigration uniquement fondée sur l’économie. Autant dire absurde, contre productif parce que entre nous, les immigrés servent surtout le plan économique du pays, à savoir les intérêts des nantis et les intérêts du patronat en faisant pression sur les acquis des salariés. Donc elle est plus qu’utile au capital et au libéralisme. Il est donc hypocrite de critiquer son intérêt économique (puisque c’est sa principale cause) au-delà de raison, disons d’ordre plus idéologique.

- l'anti-américanisme français

C’est sûr que le cosmopolitisme américain, et son règne de la quantité, du tout fric, du tout matérialisme est une société idéale que le monde entier souhaite appliquer chez lui.

- les fonctionnaires qu'il estime trop nombreux, trop coûteux et peu productifs. Il n'a de cesse de dénoncer leurs privilèges (il affectionne particulièrement le cas du conducteur de TGV en fin de carrière )

Heureusement qu’il y a encore des entreprises nationalisés, sinon il ne resterait plus rien de la France et de ses entreprises. La quasi-totalité des capitaux des entreprises privées françaises servent déjà à nourrir les fonds de pension américains.

- la collusion politicienne de l'establishment (l' "UMPS") afin que rien ne change (verrouillage total du système politique français).

Face à une économie de plus en plus mondialisé et soumis au libre échangisme et à la banque européenne, il est illusoire de pouvoir prétendre contrôler quoique ce soit dans la politique intérieure d’un pays européen.

- la pensée unique relayée dans toute la grosse presse (le "Figamonde")

La pensée unique est plus du côté du libéralisme/capitalisme, devenue le seul mode de gestion d’une société aujourd’hui.

- Je ne supporte plus la multiplication des voiles sur les femmes et les barbes sur les hommes, en France et en occident. Je ne supporte plus que ceux qui haïssent la liberté la revendiquent. Je ne supporte plus de voir mon pays dénoncé comme ennemi de la liberté par ceux qui ne l’on jamais connu en terre d’islam.

La France a bien plus que la liberté à défendre. Elle a surtout des valeurs, un héritage et des traditions à sauvegarder. Et cela s’oppose pas mal à la liberté d’ailleurs.
Etre français, c’est autre chose qu’être esclave de la société de consommation et du désir, et c’est autre chose que toutes ces femmes et ces hommes vulgaires et impudiques soumis à l’unique jouissance matérielle.

- Je ne supporte plus les agressions contre les fonctionnaires français, les plaintes abusives contre les policiers pour racisme, le terrorisme contre les magistrats en salle d’audience, l’interdiction d’enseigner la shoah à l’école, les brutalités contre les médecins hommes qui soignent leurs femmes à l’hôpital.

Pour cela, il faudrait s’attaquer au dogme du libre échangisme qui a largement contribué à les faire venir en France. Il ne faut pas assumer uniquement les conséquences de quelque chose qui nous déplait mais aussi ses causes.


« Je ne supporte plus l’incendie des voitures à Strasbourg et des synagogues à Bondy. Je ne supporte plus les "mort aux juifs !" ou les "mort aux chrétiens !". Je ne supporte plus l’interdiction de faire œuvre d’esprit critique sur l’islam , le Coran et Mahomet. Je ne supporte plus l’occultation des massacres de chrétiens ou de juifs en terre d’islam : coptes au proche Orient, un million et demi d’Arméniens en Turquie, au début du siècle dernier, et un autre million et demi de chrétiens soudanais, à la fin du même siècle. Je ne supporte plus la purification ethnique musulmane au Kosovo. »

J’apprécie cette manière de mettre à égalité juif et chrétien, comme si la France était autant juive que chrétienne. Soyons sérieux. Il y a plus d’église que de synagogue en France.

« Je ne supporte plus le relativisme et le masochisme de l’Occident, incapable de rappeler son histoire autrement que pour la dénoncer. »

Seul truc où je suis un peu prêt d’accord jusqu’à présent.

« Je ne supporte plus la comparaison des croisades avec le djihad, quand les croisades n’ont été qu’une parenthèse de l’histoire de la chrétienté alors que le djihad est consubstantiel à l’islam. »

Je ne supporte plus cette manière de taper exclusivement sur l’islam ou sur la religion en cachant le fait ethnique, et le fait que la religion musulmane est consubstantielle de l’immigration, et est irrémédiablement liée à cette dernière. Pas d’immigration africaine, pas d’islam en France. Comme si un maghrébin catho serait souhaitable. Bein voyons.

« Je ne supporte plus l’évocation des tortures commises par l’armée française durant la guerre d’Algérie et de l’occultation des tortures bien plus nombreuses et atroces du FLN contre les colons et musulmans. »

La présence française en Algérie fut déjà une erreur. Qui peut légitimer la colonisation ?

« Je ne supporte plus l’incapacité Occidentale à affirmer la supériorité de ses valeurs, la supériorité de la liberté et de la démocratie sur tous les autres principes. Je ne supporte plus l’impossibilité pour l’Europe de rappeler ses racines judéo-chrétiennes. »

Mais bien sûr, comme si nos valeurs ne se résumaient qu’à la liberté et à la démocratie. Nous avons une longue histoire contrairement aux USA. Merci d’en prendre acte.
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 27 Oct 2007 - 10:27

Excellente émission du 25 octobre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Eric Brunet (journaliste à France 3) (1) pour son dernier livre :
ÊTRE RICHE : UN TABOU FRANÇAIS (éd. Albin Michel, 2007) :

Nombreuses analyses et commentaires sur la situation (de sclérose et de régression) « catastrophique » de la France :
Expatriation massive des entrepreneurs et des diplômés « supérieurs » à l’étranger…
La dégénérescence total du système universitaire français (la meilleure université française étant classée 41ième au classement mondiale !)… etc.

(1) Claude Reichman avait déjà reçu sur Radio courtoisie (le 11/7/6) ** dans la 2ième partie de son émission (en 1ère partie de 1h30 c’était Jean-Marie Le Pen l’invité) Eric Brunet pour :
ÊTRE DE DROITE : UN TABOU FRANÇAIS (éd. Albin Michel, 2006) :

Dans lequel il dévoile que seul 6 % des journalistes sont de « droite » (y compris dans des journaux dits de « droite » comme le « figaro », etc.) ;

il y dénonce aussi l’hypocrisie des gens de « gauche » des médias qui mettent leurs gosses dans des écoles privées du 16ième… ainsi que la dictature gôchiste qui règne dans le milieu de "l’enseignement"...

Vers la fin : l’explication de « l’exception » française de cette situation et de la nostalgie du communisme en France, etc.

** Pour écouter aussi cette excellente émission sur la situation socio-politique du pays, avec Eric Brunet (à partir de 1 :31) on peut réécouter (ou télécharger) cette excellente émission sur la page http://revolutionbleue.ifrance.com/ aller sur le lien à droite « radio courtoisie » correspondant à la date de cette émission : « 11 juillet 2006 ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 27 Oct 2007 - 16:56

JOHN a écrit:
Excellente émission du 25 octobre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Eric Brunet (journaliste à France 3) (1) pour son dernier livre :
ÊTRE RICHE : UN TABOU FRANÇAIS (éd. Albin Michel, 2007)

J'ai pas pu regarder jusqu'au bout... Evil or Very Mad
Cette manière de présenter le mérite comme valeur de toute chose est à gerber. Comme si les relations et les connaissances n’avaient rien à voir dans la réussite d’un individu. Comme si tout était lié aux qualités intrinsèques d’un individu : fumisterie. C’est cela l’hold-up. Faire croire aux gens qu’ils pourront s’enrichir alors que les jeux sont déjà faits d’avance.
Comme si les contacts n’étaient pas obligatoires pour accéder au pouvoir et à la richesse. Un système qui n’est lié qu’aux compétences des individus ne peut se baser que sur le libre échangisme, car il y a toujours plus soumis et moins coûteux ailleurs que les propres autochtones. Après le commerce des produits, c’est le commerce des hommes. Les deux sont indissociables.
Ceux qui sont profondément nationalistes ne peuvent être sincèrement libéraux car ce concept favorise l’immigration en privilégiant le mérite (subjectif car tout le monde peut lui apposer les valeurs qui l’intéressent et qu’il préfère) à l’héritage, il privilégie le moindre coût à la production nationale. Un libéral choisira toujours un individu moins coûteux, plus exploitable à un ressortissant national.

PS : La gueule de Eric Brunet. On dirait un bourgeois bcbg issu du tertiaire… ce langage, cette manière de parler… franchement, quelle horreur. Cette bourgeoisie est de plus en plus insupportable, dans sa complaisance, son dédain, son exploitation.
Je suis de plus en plus persuadé que la révolution française ne s’est pas faites jusqu’au bout.
Le genre typique de personne qui mériterait le bûcher ou la décapitation.
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 27 Oct 2007 - 18:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Dim 4 Nov 2007 - 0:47

JOHN a écrit:
Excellente émission du 25 octobre 2007 de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Eric Brunet (journaliste à France 3) (1) pour son dernier livre :
ÊTRE RICHE : UN TABOU FRANÇAIS (éd. Albin Michel, 2007) :

(...)

(1) Claude Reichman avait déjà reçu sur Radio courtoisie (le 11/7/6) ** dans la 2ième partie de son émission (en 1ère partie de 1h30 c’était Jean-Marie Le Pen l’invité) Eric Brunet pour :
ÊTRE DE DROITE : UN TABOU FRANÇAIS (éd. Albin Michel, 2006)
(...)

** Pour écouter aussi cette excellente émission sur la situation socio-politique du pays, avec Eric Brunet (à partir de 1 :31) on peut réécouter (ou télécharger) cette excellente émission sur la page http://revolutionbleue.ifrance.com/ aller sur le lien à droite « radio courtoisie » correspondant à la date de cette émission : « 11 juillet 2006 ».

Au sujet de ÊTRE DE DROITE : UN TABOU FRANÇAIS, Reichman (avec l’excellent Mounicq) avait aussi reçu Brunet dans l’émission du 5 septembre 2006 (la 1ère partie de 1 h 30) : l’une des meilleures dernières émissions de Reichman sur Radio courtoisie

Du fait des multiples annonces de Reichman sur son mouvement, l’émission s’interrompt à 6 : 30 et ne recommence vraiment qu’à 20 : 35.

Y sont révélé la suprématie totale de la gauche dans l’édition, la culture et la politique…

Ainsi que l’imposture totale de « l’alternance » (en réalité une alternance de gauche…)

Enfin est abordé la vraie question (et réalité) de l’immigration

A partir de 57 : 16 , Reichman (et Mounicq) démontre que (à raison de 500 000 étrangers qui continuent de rentrer dans le pays chaque année) le pays a encore 3 ou 4 ans avant que « la situation française ne soit définitivement devenue incontrôlable »…

Soudages sur l’islam en Grande Bretagne et en Allemagne (soudages par principe interdits en France)…
Les vrais coûts de l’immigration…
La pluralité réalité politique de la presse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 10 Nov 2007 - 5:00

Parfaitement complémentaire au sujet (du lien audio) de mon post précédent :

Excellente émission du « 6 novembre 2007 » de ReichmanTV – http://revolutionbleue.ifrance.com/ – Claude Reichman reçoit Ivan Rioufol pour son dernier livre sur la situation réelle (avec les conséquences dramatiques) de l’immigration : LA FRACTURE IDENTITAIRE (éd. Fayard, 2007).

Malaise identitaire des cités… émeutes des banlieues… la haine raciale (de moins en moins feutrée) d’une partie (de plus en plus grandes) des (masses) allogènes (importées) envers les blancs français de souche…

Véritable cause de l’élection de Sarkozy (ayant lancé le thème de « l’identité nationale »)…

L’immigration a été « une chance pour la France » uniquement tant qu’il s’agissait d’une immigration d’origine blanche européenne… Responsabilité de l’école dans les vraies causes de l’échec de l’intégration…

La désintégration raciale balkanisation (désormais) inévitable de la France…

Mensonges sur l’immigration (et l’islamisation) de la France. Vrais chiffres de l’immigration : au moins 300 000 (majoritairement d’origine maghrébine) par an officiellement…

Les prochaines guerres civiles entre autochtones de souche et les masses allogènes importées, ces dernières finissant – du fait de leur non assimilation – par (inévitablement) être massivement rejeté (un peu comme les Algériens l’ont fait avec les français)…

La Seine Saint-Denis, Marseille, etc. Les (inévitables) futurs Kosovos français…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Sam 10 Nov 2007 - 14:42

laule...la grosse contradiction : aimer rioufol ET céline Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Dim 25 Nov 2007 - 16:26

Source : http://lerevolutionnairebleu.blogspot.com/ (14 novembre 2007)

France : 4 500 milliards d’euros de dette !


Dans la série, « le système nous enfume tant ses résultats sont catastrophiques », les Français les plus lucides et les plus attentifs, avaient, en décembre 2005, découvert, à l’occasion de la publication du « rapport Pébereau », commandé par le ministre des Finances de l’époque, Thierry Breton, que la dette de la France n’était pas de 1 000 milliards d’euros, comme on le leur répétait dans tous les médias, mais dépassait les 2 000 milliards.

Ce chiffre incontestable était le fruit du travail d’experts qui ne l’étaient pas moins : Patrick Artus, directeur des études à la caisse des dépôts, Christian Blanc, ancien PDG d’Air France et de la RATP, Michel Camdessus, ancien directeur général du FMI, Jean-Michel Charpin, directeur général de l’Insee, Jean-Philippe Cotis, chef économiste de l’OCDE, Pierre-Mathieu Duhamel, directeur du Budget, Alain Lambert, ancien ministre, Jacques de la Rosière, Pascal Lamy, Edouard Michelin, et même Nicole Notat, pour ne citer que les plus connus.

Cette opération vérité, même fruit d'un système finissant, le chiraquisme, doit ici être saluée, tant elle est rare chez nos élites dirigeantes. Les recommandations de ce rapport, – stabiliser les dépenses publiques et sociales, équilibrer les régimes de sécurité sociale, ne pas remplacer les fonctionnaires etc. –, furent hélas enterrées par le nouveau pouvoir. Le sarkozysme donne l'impression que c’est en taisant l’ampleur des problèmes, en refusant les thérapies de choc, et en s’agitant devant les caméras, qu’on les résout.

L’article pertinent de Jean-Pierre Chevallier, trouvé sur son blog, indique que le chiffre de 2000 milliards est lui-même sous-évalué. De plus de la moitié. En effet, les experts de la commission Pébereau, n’avaient intégré au chiffre de la dette de la France que le montant des engagements de retraites à l’égard des fonctionnaires et assimilés. Mais pourquoi oublier les retraites du privé alors que tous les systèmes de retraite en France sont encadrés par l’Etat, légalement obligatoires, et donc publics ?

En intégrant les engagements de pension de tous les retraités et futurs retraités de France, le montant de la dette de la France ne s'élève plus à 2000 mais à 4 500 milliards d’euros ! Soit 300% du PIB ! Les très sérieux économistes du think tank Work For All et de la Banque ABN-Amro retiennent ce chiffre pour évaluer la dette de la France.

4500 milliards d'euros ! Plus de trente fois la dette de l'Argentine avant qu'elle n'ait fait faillite ! 265 000 euros de dette pour chacun des 17 millions d'actifs du privé ! 530 000 euros pour un couple de travailleurs au salaire moyen ! Autant dire que nous n’avons aucune chance de jamais la rembourser.

Tous nos systèmes de retraites, mis en place par des ministres communistes au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, vont bientôt s’effondrer dans un grand fracas planétaire qui fera passer la crise des subprimes américains pour une insignifiante escroquerie (le Financial Times qui dramatise la situation, notamment pour aider les démocrates, évoque un montant total de pertes de 250 milliards de dollars, cinq fois le chiffre des banques qui peuvent, elles, avoir tendance à le sous-évaluer).

Et que dire de la dérisoire réformette des retraites des régimes spéciaux qui devrait, au mieux, faire économiser 2,5 milliards d'euros ? Elle apparaîtra pour ce qu’elle est : un faux semblant pour leurrer les Français naïfs et ignorants ! Une goutte de réforme dans un océan de problèmes !

La faillite de l’Etat français, qui ruinera la plupart des épargnants et des retraités, engendrera une terrible misère dans notre pays.

Au moins signera-t-elle l'effondrement du communisme français et de son monstrueux système fondé sur le vol des producteurs par les parasites de l’Etat qui se disent investis d'une mission d'intérêt public alors qu'ils ne sont investis que de leur suffisance, de leur fausseté et de leur intérêt personnel.

A quelque chose, malheur est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Dim 25 Nov 2007 - 17:24

Ahhh aaahhh ahhhhh

Comme si la dette de la frOnce était la fautes des jacobins, on va surtout dire nos politiques élus ou pas qui ont fait partir, je bêle comme le mouton "la frIiiiiince", en fumée, la vérité elle est là.

Je trime, tu trimes, il trime, nous trimons, vous trimez, ils triment, ce 8h par jour, 169h par mois*12, donc..... Mdrrr , nos politicards est ce qu'ils en font autant, nous remplissons nos tâches de classes moyennes, nous produisons et payont nos impôts, les politques carriéristes, que font-ils eux à part nous culpabiliser sur la dette de l'état,, et ce depuis l'entrée de la frOnce à Bruxelles, d'ailleurs je ne vois même pas pourquoi il faut voter un président puisque les 3/4 des décisions sont décidés à Bruxelles, ce n'est que de l'esthétique culpabilisatrice pour monter les classes moyennes entre elles.

Nos élus n'avaient qu'à effectuer les réformes avant, pendant les années 70, le plein emploi, ou tu pouvais dire au liberalisme d'aller se faire foutre le vendredi, le lundi suivant t'avait un nouveau boulot, même pas de solidarité entre les générations, comme j'aurais voulu avoir 20 ans en 1965, j'aurais certainement fait partie d'un superbe groupe mods anglais, et pété de thune, la seule différence est que je n'aurais pas ouvert ma gueule comme de Menthon.
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 42
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Lun 26 Nov 2007 - 17:45

ajax a écrit:
JOHN a écrit:

France : 4 500 milliards d’euros de dette !

et alors ?
Il s’agit du titre d’un article, que j’ai recopié (en mettant en caractères gras les idées clefs et conclusion).

Ecouter aussi les conclusions et réponses de Mounicq dans (l’excellente première partie de) l’émission du 20 novembre 2007 à partir de 10 : 35 jusqu’à 27 : 00, sur http://revolutionbleue.ifrance.com/

Sur les solutions et réformes qu’il faudrait (ou aurait fallu) mettre en œuvre, Reichman dans l’émission (plus courte) du 24 novembre 2007 (à partir de 8 : 25)

Ravachol a écrit:
les politiques carriéristes, que font-ils eux à part nous culpabiliser sur la dette de l'état ?
Ils ne nous culpabilisent pas sur la dette… celle-ci est révélée et (de plus en plus) dénoncée par quelques économistes… c’est uniquement pour cela qu’ils en parlent (quand ils en parlent)… et aussi parce que la dette de l’état atteint de tels sommets, qu’ils peuvent plus la cacher… ils sont (de plus en plus) obligés d’en parler…

En revanche, pour ce que font « les politiques carriéristes, eux » ?... ben... déjà ils s’augmentent !... eux ils peuvent !... (z'auraient bien tord de s'priver...) voire ils (se) doublent leurs salaires **… (en général pendant l’été, quand tous les cons sont « en vacances »)…

** [ Pas cons !... ils essayent d’en récupérer un max avant la faillite… après z’aurons toujours les moyens de s’barrer ailleurs... (comme en Suisse)… ]

Et puis (eux) ils continuent de bien profiter de leurs (nombreux et très divers) avantages… Ainsi – comme c’est rappelé dans la 1ere partie de l’émission de Reichman TV du 20 novembre 2007 – le taux de cotisation pour sa retraite d’un député est en moyenne 8 fois plus élevé que celle du citoyen « normal »… En cinq ans il a déjà droit à 1300 euros de retraites…

Eh oui ! ça s'passe comme ça en dimoucrassie !... c'est pour ça qu'tu vas "voter" !...


Dernière édition par le Lun 26 Nov 2007 - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Underachiever
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 316
Localisation : la marge
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   Lun 26 Nov 2007 - 17:57

Celtic Zaku a écrit:
Très bon résumé de la situation économique du pays fait par John. A quelque chose, malheur est bon, en effet la future faillite financière de la France sera certainement la bonne opportunité pour mettre fin au Paléo-Marxisme républicain ambiant qui a ruiné la France, en plus de l'argent public parti en fumée par les "politiques" de flux migratoires incontrôlés . En vérité, une bonne opportunité pour mettre fin à cette république Jacobine et à toute son idéologie . Tout cela pourrait bien finir comme l'ancien régime décadent .

Citation :
la future faillite financière de la France sera certainement la bonne opportunité pour mettre fin au Paléo-Marxisme républicain ambiant qui a ruiné la France, en plus de l'argent public parti en fumée par les "politiques" de flux migratoires incontrôlés.

la dette américaine

Paléo-marxisme républicain qui rappellons-le a aussi ruiné les USA... à hauteur de 9000 milliards. pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS   

Revenir en haut Aller en bas
 
SITUATION ECONOMIQUE (CRITIQUE) DU PAYS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les apparitions a Akita(Japon) liées a la situation actuelle dans ce pays???
» La situation économique en Indochine
» Nicolas Bourgoin sur la situation sanitaire et démographique de la Grèce - la Grèce, en situation sanitaire d'un pays en guerre - "ceux qui ne s'adaptent pas meurent" selon le ministre de la santé Adonis Giorgadis
» La situation du pétrole et les révolutions ds les pays arabes:une menace pour le monde
» La Tunisie, pays musulman laïc, vit une situation particulière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: