LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Non au travail le dimanche

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 14:54

L'ancien conseiller de François Mitterrand, Jacques Attali, vient d'être nommé par Nicolas Sarkozy pour présider un groupe de réflexion consacré à la croissance. Il s'agit pour Jacques Attali et une quinzaine de personnes de déterminer ce qui ralentit l'économie française avec parmi les sujets de réflexion le travail le dimanche. La logique ultra-libérale de croissance va certainement conduire ce sinistre gouvernement à officialiser le travail le dimanche au détriment du bien-être social comme l'explique très bien Gérard Filoche.

Remplacer la civilisation du loisir par celle du chariot ?


Raffarin supprime un jour férié, Sarkozy veut nous faire travailler le dimanche.


Mais.... « Nous aurons nos dimanches » (J.-J. Goldmann)


Ah les beaux dimanches !... Pas toujours pour les vendeuses de la rue des Francs-Bourgeois et des rues voisines de la rue de Sévigné à la rue du Roi de Sicile. Ni pour les caissières des grandes surfaces. Celles de Virgin par exemple, qui a défrayé la chronique tout un été en ouvrant le dimanche. Ni pour les apprentis, ni pour les jeunes en contrats de qualification. Les salariés du petit commerce ont une très mauvaise convention collective, peu de syndiqués, peu de moyens de se défendre, et les salaires souvent les plus bas. Elles n’ont pas le choix, ces vendeuses. Elles sont parfois même embauchées pour ne travailler que le dimanche. “ C’est une bonne cause, dit l’employeur dans la presse, je sauve mon commerce, je fais mon meilleur chiffre d’affaires, je crée de l’emploi, on anime un quartier tout entier qui, sinon, serait “mort” le dimanche. ”


Quel apparent bon sens, n’est-ce pas ?
Bénéficiant d’une implantation dans un quartier touristique d’affluence exceptionnelle, le Marais, cet employeur demande une dérogation permanente pour faire travailler des salariés le dimanche. De son côté, Virgin “ anime ” aussi les Champs-Élysées, cela rapporte, et pas seulement les jours d’arrivée du Tour de France. Dans le débat, le petit employeur fait le jeu de la grande surface tout en se présentant comme un martyr de l’administration. En réalité, ce “ petit ” commerçant possède des boutiques sur la Côte d’Azur, à Tokyo, à Montréal, et emploie au total 120 salariés. Ou comment se faire de la publicité en prétendant combattre pour “ la liberté du commerce ” !


Combat douteux...
En 1993, le ministre Giraud, dans sa loi quinquennale, a fait passer le nombre de dimanches « autorisés » à ouverture annuelle de 3 à 5 par an.
Voilà le ministre Sarkozy qui veut faire passer de 5 à 10 dimanches...
C’est de la pure stupidité, ca ne fait pas un client en plus, pas un sou dépensé en plus, quand il n’y a pas d’argent, il n’y a pas d’argent, et les ventes ne pas extensibles quand le porte-monnaie ne l’est pas...
Toutes les études l’ont démontré, les ouvertures du dimanche n’augmentent pas la consommation mais risquent de créer du chômage : en effet, les petits commerçants ne peuvent « tenir le coup » des ouvertures le dimanche, ce sont les grandes surfaces qui l’emportent et leur prennent leurs clients... Donc il a été calculé que pres de 30 000 emplois pourraient être supprimés dans le petit commerce (non compensés dans les grandes surfaces qui aménagent leurs temps partiels...)
Ensuite, bravo pour le côté social : cela revient à remplacer la civilisation du loisir par la civilisation du chariot !
Les commerçants du Marais, regroupés en association, fraudent la loi commune de la concurrence depuis de nombreuses années.
Si les quartiers voisins, puis tous les autres du même genre, ouvraient, bien sûr leur chiffre d’affaires baisserait.
Certes ils “ animent ” le quartier, assez riche, mais cette animation est surtout le fait des habitués, venus en curieux ou en famille et qui se promènent peut-être davantage par intérêt culturel que dans le but d’acheter. Les touristes ne représentent en vérité qu’une modeste partie de la clientèle.
Ce sont toujours les mêmes qu’on voit entre 15 et 18 heures le dimanche après-midi, par beau temps. Le chiffre d’affaires est, certes, de ce fait, plus important le dimanche. Mais d’anciens commerçants se souviennent amèrement qu’avant les “ ouvertures sauvages ” du dimanche, ils vendaient davantage le samedi : aujourd’hui, leur chiffre d’affaires est réparti sur deux jours. Certains commerçants, sans salariés, se voient contraints de suivre le mouvement et d’ouvrir le dimanche contre leur gré. Eux demandent à l’inspection du travail : “ Faites respecter la loi, nous préférerions ne pas être obligés de travailler ce jour-là.
Nul ne peut se prévaloir d’une ouverture illégale le dimanche pour solliciter une dérogation.
Une fermeture ne peut être refusée que si le service rendu au public est indispensable : là, le public dispose sans problème des six jours ouvrables de la semaine pour faire ses achats.
Si l’autorisation était donnée d’ouvrir tous les commerces le dimanche, dans un premier temps, les grosses surfaces, Virgin, la Fnac et les grands magasins populaires en profiteraient. On estime que 30 000 emplois disparaîtraient dans les petits magasins, incapables de soutenir la concurrence. Des emplois seraient créés dans les grandes surfaces, à temps partiel bien sûr, orientés vers les week-ends, mais ce mouvement s’accompagnerait de diminutions d’emploi en début de semaine. Le pouvoir d’achat n’étant pas en expansion, la clientèle se répartirait, et, du côté du personnel, les grandes surfaces opéreraient alors des ajustements se traduisant par un solde négatif en emplois.
Ouvrir le dimanche crée du chômage.
Les sondages indiquent parfois que “ les gens ” sont favorables à l’ouverture des magasins le dimanche : mais les mêmes sondés précisent que, eux, “ personnellement ”, ne sont pas favorables pour travailler ce jour-là. On les comprend.
Les conséquences sont lourdes : plus de plage fixe de repos dans la semaine, des millions de salarié(e)s à contretemps les uns des autres dans les familles, des enfants encore moins entourés, des activités sociales de toutes sortes réduites (loisir, culture, sport, religion, famille...). La civilisation des loisirs recule au profit de la civilisation des chariots, des supermarchés.
Contrairement à ces discours irréfléchis qui affirment que la fermeture des magasins le dimanche est “ archaïque ”, il faut sauvegarder dans l’intérêt de la société des périodes de repos, des moments communs de rencontre. Au moins un jour par semaine. D’ailleurs, la Révolution française, avec ses “ décades ” où le repos ne se prenait qu’une fois tous les dix jours, a naturellement échoué sur ce point.
Le mieux serait d’étendre cette nécessaire et utile phase de repos et de loisir à deux jours consécutifs, par principe, sauf dérogations exceptionnelles, dans toutes les professions où cela est possible. Certes, dans la santé ou dans les transports, ou dans des secteurs de pointe utilisés “ à feu continu ”, on sait que c’est difficile, mais on doit tendre à diminuer le nombre de salariés contraints d’assurer la continuité de leur service pendant que les autres jouissent d’un repos collectif.
Quel intérêt à ouvrir les banques le dimanche ? Quel intérêt à ouvrir les commerces tous les jours ? “ Parce qu’il y a trop de bousculade le samedi ”, nous rétorquent les uns. “ Parce que je n’ai que le dimanche pour faire mes courses ”, disent les autres. Eh bien, raisonnons autrement : si la durée du travail est effectivement ramenée pour tous à 35 heures en 2 002, si on marchait vraiment vers la semaine de 4 jours, on aurait du temps supplémentaire pour les faire, ces fameuses “ courses ”. Sans ouvrir le dimanche.
En attendant, rue des Francs-Bourgeois (mais ce n’est qu’un exemple, il y en a aussi dans une dizaine d’endroits significatifs au cœur de Paris... et en province), les “ ouvertures sauvages ” se poursuivent : ceux-là veulent créer un fait accompli, et en violant la loi républicaine, la faire évoluer de force. Ils en appellent à la “ liberté du travail ”, contre les “ cons ”, les “ inspecteurs gestapistes ”, les “ juges répressifs ”, les “ lois archaïques qui remontent au début du siècle ” et “ n’en ont plus rien à faire à la veille du XXIe siècle ”.
Un lobby s’est créé pour “ l’ouverture le dimanche ”, d’ailleurs surtout constitué de dirigeants de grandes et moyennes surfaces.
Et les salariés ? Rue des Francs-Bourgeois comme ailleurs, ils n’ont pas droit au chapitre. On les associe de fait sans leur demander leur avis, on répond à leur place qu’ils sont “ contents ” - et ils ont intérêt à l’être. D’ailleurs le "volontariat" d’un salarié, le Conseil d’état, l’a dit, ne saurait constituer un motif de dérogation au repos dominical. Ce sont en majorité des vendeuses jeunes, sans charge de famille. Elles n’ont pas de majoration de salaire ce jour-là puisque la convention collective ne le prévoit pas, et pour cause... l’article L 221-5 interdit de faire travailler des salariés le dimanche. Elles sont à temps partiel souvent. Leur travail est parfois un revenu d’appoint, temporaire, ou au contraire indispensable qu’elles acceptent faute de mieux... “ Ne vaut-il pas mieux travailler le dimanche que de pointer à l’ANPE ? ” serine régulièrement dans les médias, un des employeurs satisfait de son “ argument ”. À l’entendre, il vaut mieux travailler de nuit, 12 heures, sans sécurité ni hygiène, plutôt que d’être au chômage. Bientôt il vaudra mieux travailler en dessous du SMIC que ne pas travailler du tout, etc.
Ces vendeuses sont donc embringuées par leurs patrons dans le “ grand combat ” de l’ouverture du dimanche. Les patrons ont eux-mêmes essayé de tenir parfois leurs boutiques. N’étant pas salariés, ils en ont le droit, dans l’habillement (pas dans la chaussure ni la mercerie où des décrets préfectoraux spécifiques les en empêchent) en se faisant aider par leurs ascendants et descendants directs. Ils ne tiennent pas longtemps, c’est trop dur pour eux de travailler tous les dimanches. Alors ils reprennent vite le combat pour que... les salariés travaillent à leur place.
Les associations de petits commerçants demeurent pourtant majoritairement hostiles, de même que les syndicats, au travail dominical. Sur environ 700 000 commerces, certains chiffres indiquent qu’il y aurait 22 000 ouvertures. 20 % travaillent irrégulièrement au moins un dimanche par an... jusqu’à 5 dimanches dans certains commerces... Et il n’y en a que 5 % “seulement” qui travaillent régulièrement les dimanches : commerce (certains..) hôpitaux, transports, audiovisuel, spectacles, et industries à “feu continu”.

Gérard Filoche


En guise de conclusion, ce témoignage d'une caissière de supermarché :

"Je suis caissiere dans un supermarche et le volontariat n'existe pas, on vous fait payer votre refus de travailler le dimanche : horaires décalés ,dates de vacances refusées. Les clients du dimanche ne consomment pas, il se promenent . Les problemes avec les jeunes ne se règleront pas si les mères sont au travail les jours où les gamins n’ont pas école et les reunions de familles deja éclatées par la vie se feront quand ?"

Il n'y a rien à ajouter à tant de bon sens.......Jusqu'où vont-ils aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 110
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 16:07

Comment lutter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hilbert
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 279
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 16:07

Et vlan!! un retour au 19ième siècle,à quand les enfants dans les mines?Qui a dit "siècle de progrès"? Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 18:41

Sauf qu'au XIXème, si un député osait cette idée stupide, il se prennait un coup de crosse épiscopale dans la gueule!

Ce genre d'idées montrent bien que Sarkozy ne défend en rien l'identité française (chrétienne).

A moins qu'il ne compense le travail du dimanche par la sacralisation du samedi... ce serait compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 18:51

thomassxb a écrit:
Sauf qu'au XIXème, si un député osait cette idée stupide, il se prennait un coup de crosse épiscopale dans la gueule!

Ce genre d'idées montrent bien que Sarkozy ne défend en rien l'identité française (chrétienne).

A moins qu'il ne compense le travail du dimanche par la sacralisation du samedi... ce serait compréhensible.

Baruch Hachem, j'espère que notre nouveau Président va fériériser le samedi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 23:05

plutôt le vendredi,inch'allah....et le retour du jeudi des écoliers..nadin amouk!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Ven 27 Juil 2007 - 23:31

Non au travail du lundi au samedi, sauf le dimanche pour gonfler l'herbivore sobriquet
Revenir en haut Aller en bas
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Sam 28 Juil 2007 - 13:32

Bosser uniquement les 3 premiers jours de la semaine?

Taisez-vous! Vous donnez une idée aux socialistes pour réduire le chômage... Violons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Dim 29 Juil 2007 - 10:50

Selon un sondage, 56% des consommateurs sont pour l'ouverture des magasins le dimanche mais dans le même temps 75% des consommateurs ne souhaiteraient pas travailler le dimanche.

Conclusion : le "tout pour ma gueule" triomphe, il y a un grand nombre d'enc.... à rééduquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Dim 29 Juil 2007 - 10:52

Excellent Kamo

Un des grands paradoxes franchouillard..... Mdrrr
Revenir en haut Aller en bas
Intellocrate
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Dim 29 Juil 2007 - 11:41

Citation :
Remplacer la civilisation du loisir par celle du chariot ?

Ce n'est pas la même?

Article Schizophrénie de l'Abécédaire de la bêtise ambiante:

Dans la société d'aujourd'hui, tout est plus cool pour le consommateur (pub, crédit, RTT...), mais plus hard pour le producteur (précarité,déréglementation, dumping social...). Le problème, c'est que chez la majorité des petites gens, le consommateur et le producteur sont une même personne.

Que pensez-vous de ce site?

http://www.temps-partiel.enligne-fr.com/


Jap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 30 Juil 2007 - 2:54

Juste un mot, pour info, sur Gérard Filoche, l'auteur de l'article cité par Kamo : c'est un ancien dirigeant de la LCR passé au PS et l'un des fondateurs de SOS Racisme avec l'autre infâme sioniste Julien Dray...
Revenir en haut Aller en bas
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 30 Juil 2007 - 3:49

C'est en effet un parcours guère reluisant (même si banal, la LCR étant le bac à sable du parti socialiste) mais c'est rassurant, ça prouve que tout le monde est capable d'avoir des éclairs de lucidité comme Filoche avec cet article globalement juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 46
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 30 Juil 2007 - 5:30

"globalement positf", kamo, on dit "globalement positif"




de toute façon, avec la crise énergétique qui s'annonce pour les cinq ans qui vienne, je doute que cette idée de travailler le dimanche subsiste. le problème sera plutot de pouvoir travailler le lundi, le mardi, le mercredi, etc.




je rêve d'un 11 novembre sans AUCUN magasin ouvert, y compris les bars et restaurants. C'est un jour sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 30 Juil 2007 - 6:10

Ca fait 2 ans que je travail presque tous les Dimanches. Quand les patrons ont urgemment besoin d'employés pour le dimanche, ils font apelle aux interimaires.
Comme pour le "service minimum" (qui dans les faits existe déja) il s'agit encore d'un coup d'epée dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 6 Aoû 2007 - 1:55

A vrai dire, même les Grands Patrons de la Grande Distribution (à genoux svp) ne sont pas si chauds que çà: gestion du personnel compliquée et plus coûteuse le dimanche, absentéisme en hausse la semaine, coût de structure en augmentation, et offres à tout va pour attirer le gogo: pas très rentable tout çà. Et quand bien même un jour les coûts seraient alignés sur le reste de la semaine, la banalisation des ouvertures feraient que la clientèle n'aurait strictement plus aucun intérêt à venir ce jour-là (moins de réduction ou alors plus personne ne vient payer le prix fort en semaine!).

Bref, et une belle grosse couillonnade sans fond à la française, une!

Quand à remettre le respect et l'amour de la nation au coeur des préoccupations citoyennes: le 14 juillet: ouvert (révolutionnaire!), le 1er novembre: ouvert (on ne repsecte déja plus les vivants, alors les morts...), 11 novembre et 8 mai: ouverts (pour ne pas oublier sans doute).

Reste encore: le 25 décembre et le 1 er janvier: mais ceux-là franchement, je m'en tamponne..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Lun 6 Aoû 2007 - 2:07

On pourrait faire comme dans l'ancienne Rome, le soldi (aka dimanche) ne serait plus chômé mais il y aurait 130 jours de fêtes chômées dans l'année. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 14:41

Citation :
Ouverture des magasins le dimanche: Chatel prévoit une loi début 2008

PARIS (AFP) — Le secrétaire d'Etat à la Consommation Luc Chatel a indiqué jeudi sur BFM qu'il prévoyait une loi sur l'ouverture des magasins le dimanche début 2008, précisant que des négociations avaient été engagées.

"Nous prévoyons de légiférer début 2008 sur ce sujet", a déclaré M. Chatel.

Alors que les grandes enseignes d'ameublement en Ile-de-France ont pressé cette semaine le gouvernement de les autoriser à ouvrir leurs magasins le dimanche, M. Chatel a souligné que la situation était en France "un peu paradoxale".

"Dans certaines grandes agglomérations, des commerçants ont la volonté d'ouvrir leurs magasins" le dimanche mais il y a "un blocage administratif qui fait qu'on ne peut pas" le faire, a-t-il expliqué.

"Le but du gouvernement, c'est de libérer tout cela", a-t-il poursuivi.

Le secrétaire d'Etat a indiqué avoir engagé autour du secrétaire d'Etat chargé des Entreprises Hervé Novelli et de la ministre de l'Economie Christine Lagarde "un certain nombre de concertations en rencontrant l'ensemble des acteurs".

Il a rappelé que le sujet était "partagé" par le ministre du Travail Xavier Bertrand.

"On va avoir des négociations sociales avec les partenaires sociaux pour regarder comment on fait sauter les verrous dans les grandes administrations, les grandes villes, et les zones touristiques pour libérer de la croissance", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:12

Citation :
La famille Le Pen n'est-elle pas pour le travail dominical ?

Non je ne le pense pas, les cathos tradis le verraient d'un mauvais oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:31

Par contre les enfants n'auront plus à aller à l'école le samedi.

Comme par hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:40

Subversivio a écrit:
Le rapport ?
Ils sont trop forts !!!

Encore un sujet où ils ont trouvé le moyen de taper sur "les Juifs qui tirent toutes les ficelles"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:44

Citation :
Ils sont trop forts !!!

Encore un sujet où ils ont trouvé le moyen de taper sur "les Juifs qui tirent toutes les ficelles"...

Le rapport ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:51

Kamo a écrit:
Le rapport ?
Voici ce que sous-entendait le "courageux" thomassxb :

"Le samedi, c'est repos pour les Juifs. Donc si on supprime l'école le samedi, ce n'est pas un hasard : c'est parce que les Juifs tirent toutes les ficelles".

"Le meilleur d'entre nous" comprendre ce que moi dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:55

Citation :
"Le meilleur d'entre nous" comprendre ce que moi dire ?

Je n'aime pas beaucoup ce genre de propos....Je te pose une question poliment alors taches d'éviter les sarcasmes dans tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamo
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   Jeu 4 Oct 2007 - 16:57

Voila comment un philosémite a fait dévier un sujet sérieux sur son obsession habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non au travail le dimanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non au travail le dimanche
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» accident du travail: que feriez-vous à ma place??
» [1ère] HELP - Travail sur l'argumentation classes technologiques
» Des idées pour un travail d'écriture pour se présenter ?
» Stress au travail, un bouddhiste vous épaule!
» Inquiétudes par rapport à une surcharge de travail l'année prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: