LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'évolution des cailleras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 3:58

http://www.pasdeschiffons.com/post/2007/07/04/Levolution-des-cailleras

Par Le Parasite le lundi, juillet 9 2007

Avant, les hiérarchies étaient simples. La caillera portait un survêtement Lacoste, couleur flashy si possible, genre jaune poussin ou vert grenouille, avec une casquette assortie de la même marque vissée sur la tête. Il y avait aussi la banane en cuir, tantôt vissée classiquement autour de la taille (jamais serrée au maximum, aspect « cool » oblige), tantôt posée en bandoulière. C’était simple et facilement identifiable. De l’autre côté, il y avait tout ce qui n’était pas caillera. Pour prendre l’exemple inverse, on va prendre les bourgeois, qu’on va subdiviser en deux sous catégories, les chalalas et les Charles-Henri (qu’on appelle désormais communément les « adhérents UMP » avec Lashoz, après les images de la victoire de Sarkozy parmi les jeunes militants). Chez les chalalas, déja le souci de la marque de luxe, du moulant, de la gomina, de la déchirure de jean, etc… Pendant que du côté des Charles-Henri, c’était déjà polo avec pull col en V par-dessus, ou chemise sortie nonchalamment du pantalon, lui-même à pinces avec les mocassins qui vont bien.

Aujourd’hui, quand j’observe les ados, je réalise que tout a changé. Si je décrypte bien, ça donne ca : Ce qui aurait été une caillera dans les années 90 a opéré aujourd’hui une fusion improbable entre le chalala et le bourgeois de l’UMP, avec une coupe aussi ridicule que répandue composée d’une crête infâme formée au gel, réplique symétrique de la frange chez la pétasse, avec des vêtements plutôt moulants, plutôt déchirés, toujours de marque (RJ512, Diesel, etc…), et un outil de peacocking genre chaîne en argent Tati Or ou sacoche en bandoulière Manhattan Portage (marque dont ils ne doivent pas connaître l’origine). Plus de casquette, c’est passé de mode (d’ailleurs j’ai remarqué une invasion des casquettes de Baseball américaines et des maillots de basket NBA chez les maliens du foyer Robespierre). Plus de marques classiques comme les nôtres, genre Adidas, Nike, etc… Plus de vêtements de sport. La mode, c’est de s’habiller en permanence comme si on allait en soirée, donc avec un faux style élaboré mais négligé, donc cool. Enfin, dernier élément distinctif, le portable (dernier cri, genre Motorola RAZR, à croire qu’ils changent d’abonnement tous les 3 mois, pendant que je me traîne encore mon ericsson de 2003) toujours à la main, genre toujours à l’affût d’un de mes 23 appels quotidiens (note mentale : préciser que s’il sort avec une bonniche de banlieue, y’a des chances que 22 des 23 appels soient d’elle, avec le fameux « T OUUUU ? », voire le « ouaich vazy T OU là ? », et que ce phénomène peut également arriver même s’il ne sort pas encore avec elle).

J’ai également remarqué que ce changement de style en cache un autre : la distinction entre une caillera et une non-caillera est plus difficile à faire, et ce pour deux raisons. La première c’est que la catégorie chalala et la catégorie caillera est fusionnée (chez les filles comme les garçons). Les chal, toujours au contact de la mode et du sentier, sont vraiment les innovateurs, suivis par les cailleras. La deuxième raison, c’est qu’une catégorie du milieu a pris une place considérable. Ce sont des enfants d’immigrés, mais encore plus blancs à l’intérieur que les militants UMP. Genre une génération qui n’existait pas à l’époque, complètement lavés de toute conscience dissidente « grâce » à l’abrutissement de MSN, Skyblog, MySpace et Difool, un quartet qui représente 95% de leur vie. Ils semblent vouloir éviter le conflit à tout prix et n’avoir aucune autre préoccupations que les fausses zoulettes (leur exact opposé : les filles françaises qui forcent l’accent arabe pour plaire aux pseudo-racailles : deux escroqueries symétriques qui s’attirent) qui animent leur quotidien (virtuel).

Une chose est sure, au royaume des jeans slim Kaporal 5, du Vivelle Dop gel fixation extra forte, du t-shirts à manche longue « FBI » ou « Special Agent », des Converses et du boxer Dim, les « vrais » cailleras doivent se prendre la tête pour savoir qui taper dorénavant…

note : si je suis déjà passé de mode le jour où cet article paraît, donnez nous les dernières marques et les dernières tendances dans les commentaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 34
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 4:04

Il parle de ce que j'appelle les caillera fiottes. Les vraies cailleras, qui te piquent ton blouson si tu baisses les yeux, ou tapent dans des bagnoles la nuit (et ça se passe à Ivry, en bas de chez moi, dieu seul sait pourtant que Ivry est plutot un coin tranquille) ont aussi changé de style (l'ensemble jogging jaune-poussin avec la casquette-bleu ciel a disparu).
Il me semble que ces cailleras n'ont pas de style particuliers. Le seul point commun que je leur trouve, c'est qu'à 100m on les reconnait (par le lieu ou ils se trouvent, les coins sombres à la con ou on voit même pas la personne à qui on parle, et par l'attitude). Si la caillera se faisait par le style, ça se saurait. La caillera, c'est la personne qui avec ses potes, dans un coin sombre, te défoncent si tu fermes ta gueule, et parfois si tu l'ouvres trop. Le secret avec la caille, c'est de savoir doser entre la soumission et la domination (ou de savoir se battre seul contre 5 mecs qui font de la boxe taï).




La capuche reste toujours à la mode ceci dit. Peut-être pour le coté Aragorn.


(post sans trop d'intérêt, j'ai un peu bu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raed
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 14:30

Je me reconnais dans cette description, je suis passé en quelques années du survet Sergio tacchini au jean RG512.
Mais je ne me défini pas du tout comme une racaille.

Sinon, dans le Jamel Comédy club, ils parlaient justement de ce phénomène avec les jeunes portant des t-shirts roses pour faire "mi-gay, mi-caillera".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Raed
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 16:08

"les « vrais » cailleras doivent se prendre la tête pour savoir qui taper dorénavant…"

Ahah très bonne analyse, plus de l'apparence que du fond mais qui en dit long... Bref regret des cailles viriles d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
Sebsebforce
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 45
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 18:42

Fuite en avant de la mode qui veut qu'au moment où l'ensemble de la population s'est approprié les mêmes codes débiles, les "créateurs" fassent passer ces mêmes codes comme has-been. Comment? En rajoutant une couche dans le ridicule et le "m'as tu vu". C'est facile de manipuler les gogos. Et puis il faut bien faire tourner le système.
L'ironie: ce sont ceux qui ne foutent rien de la journée qui "usent" proportionnellement le plus de fringues. Oisiveté et parasitisme de la mode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 19:30

les vrais caillera, les plus pauvres, sont les plus violent(e)s
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Ven 20 Juil 2007 - 21:37

En centre ville on a vu surgir des bandes de petits bourges avec un look parisien branché pétri de morgue, rebelle du rock à deux balles: les chaussures pointues ou balerines avec l'incontournable slim qui fait un cul dégueulasse, une coupe de veuche improbable tendance playmobile pour les péteux et poney pour les petasses, le tee-shirt punk-glam voire provoc ("king of porn" "fuck-me j'fais de la mousse" "touche moi les seins pour voir" "je suce pour 1 euros")... En marketting on parle de phénomène émo (pour "emotional"??? sic!).
J'oubliais: on accessoirise avec un 2 roues - pas un un ciao ou une 103, ça c'est pour les ploucs ringards, plutôt un scoot qui vaut bien largement le prix d'une caisse d'occaz... sans parler de l'essence qu'ils crament. Tout ça pue le star-système. Avec le recul je ne suis pas étonné de l'élection de sarko, tout ça était latent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Sam 21 Juil 2007 - 19:49

Toujours basé sur ce qui nous manque définit la jalousie "Lutet des classes"

Lacoste qui étatit une marque pour les riches est devenu l'emblême des sous prolétaires comme assimilation de la bourgeoisie

Les 1/2 fiottes avec les fringues style baroudeurs " Voir les nouveaus tennismen" en multicolores avec des bandeaux de pirates, des mecs de 20 ans d'1,80 m avec une bonne gueule de puceau, s'affirmer en singeant les racailles.

Le problème de la mode est basé sur la fonction économique et le but ultime d'une praxis lié à notre courant de société.

Dans les années 50 / il y avait tout à reconstruire, mecs carrés, costard sur mesure, grosse épaulette, etc....

Dans les années 70/ Homme féminisé avec une praxis lié au tertiaire, homme maigre, cheveux longs, pas de chômage, fringues arrondies, pattes d'eph', grosse semelle, etc...

Dans les années 2000 / Décadence ultime avec tout est n'importe quoi mélangeant le haut de la bonne pupute à 15 ans ( wonderbra ), le jeans taille basse pour le cul en forme de coeur, puis les tongs multicolores pour bien rappeller "la bonne pétasse" qui peut vivre dans une caravane avec le mot des d'jeunes favori "PROFITER", ex : t'as bien profiter de ton forfait motorola, t'as bien profiter de tes vacances, avec pour contraste un homme que j'appelle "le merdeux" dévirilisé, con battu, avec des fringues avec un look méchant pour cacher une lacheté occidentale de plus en plus accrue

Et Vive l'anarchie
Revenir en haut Aller en bas
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Sam 21 Juil 2007 - 20:20

Je crois que tout le flot de haine de ce forum se déverse sur ce topic car c'est un sujet qui nous concerne tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Sam 21 Juil 2007 - 23:15

Il est très bon, le site d'origine de ce texte (dommage que leur prochain apero soit chez un grec, je déteste cette bouffe)



mais ma question est plus fondamentale : c'est quoi, un "slim"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Sam 21 Juil 2007 - 23:55

C'est un jean trés étroit, trés prés du corps. Un truc pour frangines bien faites ou pour des petits gringalets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 1:08

http://www.pasdeschiffons.com

Ce blog tue des briques. C'est à lire.

Ils connaissent Soral (il y a un post sur la réduction psychologique qui le cite), et tous leurs posts montrent qu'ils ont compris pas mal de trucs sur la société marchande, la trahison de la gauche, etc..

C'est des gens qui seraient sans doute intéressés par E&R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 1:34

laurent666 a écrit:
http://www.pasdeschiffons.com

Ce blog tue des briques. C'est à lire.

Ils connaissent Soral (il y a un post sur la réduction psychologique qui le cite), et tous leurs posts montrent qu'ils ont compris pas mal de trucs sur la société marchande, la trahison de la gauche, etc..

C'est des gens qui seraient sans doute intéressés par E&R.

On s'est entendu pour une rencontre début août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 2:28

juju333diablo a écrit:
laurent666 a écrit:
http://www.pasdeschiffons.com

Ce blog tue des briques. C'est à lire.

Ils connaissent Soral (il y a un post sur la réduction psychologique qui le cite), et tous leurs posts montrent qu'ils ont compris pas mal de trucs sur la société marchande, la trahison de la gauche, etc..

C'est des gens qui seraient sans doute intéressés par E&R.

On s'est entendu pour une rencontre début août.


ou?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 15:26

Y a pas un mec qui avait co-écrit "les mouvements de mode expliqués aux parents" ? Very Happy

Je trouve que cet article caricature à mort, et convoquent des clichés foireux. Et surtout, il invente de frontières qui n'ont jamais vraiment existé (sauf si on prend les extrêmes, genre comparons Le Val Fourré et Neuilly sur Seine !)

Prenons le polo Lacoste, qui était l'archétype du look petit bourgeois encore dans les années 80, et devenu le total look des banlieusards dans les années 90.

Inversement, on a vu aussi des gosses de milieux favorisés (disons classe moyenne supérieure) adopter le look casquette, survet, sweet XXXXXL, et grosses baskets.

L'évolution de l'aspect vestimentaire des jeunes est depuis 50 ans est directement lié à l'influence de la musique, du cinéma, de la publicité. Elvis, les Beatles, les Stones, Hendrix, Marley, Sex Pistols, Public Ennemy, Nirvana, Mettalica, The Cure, rock'n'roll, pop, mods, baba, punk, hip hop, new wave, funk, grunge, heavy-metal, la mode n'est pas qu'une question de fringues. La mode se démode (Les petits frères ne veulent pas s'habiller comme les grands frères, qui ne voulait pas s'habiller comme leurs parents), se mélange, se recycle indéfiniement.

Exemple : La Converse. Totalement ringarde quand j'avais 15 ans, elle est revenu à la mode dans les années 2000, peut-être sous l'influence des groupes de rock "chics" genre les Strokes par exemple. Idem, le jean's moule-bite (on dit "slim" aujourd'hui) très sixties, remplaçant le jean's extra-large de mon adolescence, avec un bref retour du "pattes d'eph" entre les 2 (surtout pour les filles !)...


Le pur look "Beatles". Régulièrement repris et adapté depuis par des dizaines de groupes de pop anglais (Oasis entre autres).


Rolling Stones (C'est vrai qu'on était vachement plus "virile" à l'époque !) Laughing


Sex Pistols - Le look Punk, savemment étudié par Malcom Mc Laren et Vivienne Westwood.


Grandmaster Flash - Début des années 80. Première star du Hip-Hop. Le pantalon en cuir fait fureur dans le ghetto !


Public Ennemy, fin des années 80. Le look se précise. On est plus proche du look "caillera" évoqué plus haut.


The Cure - Le look "New wave" prémice du look gothique d'aujourd'hui.


Kurt Cobain - Le Look "Grunge", longs cheveux gras, fringues élimées...


The Strokes (2001) - Tendance rétro chic qui enfluence les jeunes branchés des beaux quartiers et plus généralement beaucoups de "petits blancs" fan de rock.

Ca va pas être facile de trouver son style !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 15:45

Le 2e des Strokes en partant de la gauche, c'est l'archétype du petit bourge sauf qu'ils ont assez d'argent pour s'acheter des couleurs.

Les lunettes de soleil arrogantes dans le métro...


pimpam> dire que la mode est un éternel retour et que rien ne se créer est faux. Je pense qu'un jean slim de l'époque et un jean slim de maintenant sont très différents, et on paraitrait ringard en portant un slim authentique.
Ensuite erreur dans ton raisonnement, je ne vois pas de pattes d'éléphants autour de moi, pourtant si on prend en compte les rayures les chemises à fleurs etc on devrait en revoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 16:55

Petite précision, les Strokes sont eux-mêmes de parfaits petits bourges ! Certains d'entre eux ont même été élevés dans des internats en Suisse et le leader (au centre sur la photo) est le fils du fondateur de l'agence de mannequins "Elite". En même temps, Joe Strummer, leader des Clash et figure emblématique du mouvement punk était un fils de diplomate anglais ayant lui aussi fréquenté les écoles pour gosses de la haute...

Sinon évidemment qu'il n'y a pas que du recyclage dans la mode. Mais il y en a aussi pas mal. Le jean's slim des Strokes n'est pas si différent de ceux que portait les dandys "mods" anglais dans les années 60.

Concernant le pat d'eph, il a fait un petit come back, avec tout ce qu'on appelait la mode "vintage" (j'ai jamais vraiment compris ce que ça voulait dire, je l'ai traduit par "trucs qui étaient à la mode il y a plus de 20 ans"), mais c'est vrai que les filles étaient plus touchée par ce retour.

Pour ma part, je milite pour la remise au goût du jour du look "Ramones". Coupe au bol, Perfecto, jeans moule-boules déchirés, lunettes noires et vielles baskets élimées :



Les Ramones qui, pour le coup, étaient de vrais prolos et le sont pratiquement restés jusqu'à leur mort ! En même temps, pour pécho avec une dégaine pareille, t'as intérêt d'être musicien ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 17:04

J'appelle ça le style Rock Lee ! (pour les fan de Naruto)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 20:43

cheveux longs ou coupe Beatles sur tenue destroy,les Ramones allaient à rebours du style punk anglais qui prônait les cheveux cours en petard teint à la bombe....mais leur musique reste excellente!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 22:23

faut dire aussi que les Ramones n'ont pas eu à suivre le mouvement punk puisque, et d'une, ils sont arrivés avant et en sont les précurseurs, et de deux, ils sont américains..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 22:42

Oui,mais tu admettras que le punk etait une reaction au concept baba-majors du skeuds (déjà!) et que les cheveux cours etaient un manifeste aussi ravageur (tout le monde avait les cheveux longs ou mi-longs) que les beat nicks 15 ans plus tôt!

et puis les new york dolls ricains ont abouti aux sex pistols anglais...canal etrange mais historique!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimpam
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Dim 22 Juil 2007 - 22:44

ajax a écrit:
faut dire aussi que les Ramones n'ont pas eu à suivre le mouvement punk puisque, et d'une, ils sont arrivés avant et en sont les précurseurs, et de deux, ils sont américains..............

Exact. Joe Strummer des Clash et les Sex Pistols reconnaîtront une certaine influence des Ramones sur leur musique. Du moins au début en ce qui concerne les Clash qui ont ensuite été au-dela du punk avec London Calling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Lun 23 Juil 2007 - 0:00

el spirito a écrit:
Oui,mais tu admettras que le punk etait une reaction au concept baba-majors du skeuds (déjà!) et que les cheveux cours etaient un manifeste aussi ravageur (tout le monde avait les cheveux longs ou mi-longs) que les beat nicks 15 ans plus tôt!

et puis les new york dolls ricains ont abouti aux sex pistols anglais...canal etrange mais historique!!!!

En fait le punk est un mouvement social à la base contre la désindustrialisation de l'Angleterre et la ruine de la société britannique. Après, le look devait faire peur pour signifier la colère. Il a été choisi à l'antithèse des mobs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Lun 23 Juil 2007 - 0:56

Il est quand même amusant ce post!

le slim de 2007 c'est clairement une référence au look mod's des beatles. Pour ça ya pas photo même si les petits bourges en vespa ont pas pigé le bazar 60s qu'on leur fourgue à coup d'Agnes B et autre Dolce Gabana. Mais le bon vieux look punk-grunge à pas cher, pour la vraie sape (la classe du fils de prolo) on peut plus vraiment la jouer chez kilostock... car maintenant on dira "vintège", comprendre par là les fringues à mémère que tu casques à mort, justement parce qu'on te permet même plus de te fringuer au sens de la classe que tu choisis parmi les 60s, 70s, 80s et même les 90s et 50s que tu ratatouilles le tout pour correspondre au final à un vrai style important.

Difficile en fait ce post! car ya une vraie socio du bazar de la mode... moi c'est les groles point barre. Un fétichisme que j'ai, je vois que ça: talon, richelieu, derby, bottines...

Pas très productif tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard Miller
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   Lun 23 Juil 2007 - 11:55

Faut savoir que le look des Ramones ( groupe que j'apprécie ) était une panoplie au même titre que celui choisi par les Beatles ( à noter qu'ils ont choisi de s'appeler Ramones en référence au nom d'emprunt que prenait Paul Mac Cartney quand il réservait une chambre d'hotel incognito ).

Dee Dee Ramone explique dans sa bio qu'il en avait marre de cette panoplie Converse, slim, perfecto, cheveux dans la gueule.
La première chose qu'il a faite quand il a quitté le groupe c'est de se couper les cheveux, s'habiller en survet basket casquette et d'enregistrer un disque de rap ( je précise que l'ensemble était totalement grotesque ).

De manière générale, les punk dans leur ensemble étaient "conventionnels" dans leur façon d'appréhender la manière de se fringuer.
Le gus qui avait pas la crète, le jean destroy et l'épingle à nourrice reglementaire était mis à l'index.
Jarvis Cocker, l'ex- chanteur de Pulp expliquait qu'il s'était pointé en chemise-cravate à un concert des sex Pistols et que son look avait quelque peu "indisposé" les spectaeurs présents au point que ces derniers avaient fini par lui régler son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'évolution des cailleras   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'évolution des cailleras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Les étapes d'une révolution...
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» Calculer l'évolution moyenne annuelle d'une production
» Qu'est-ce que la Révolution ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: