LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview par F. Desouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 23:14

Très bonne interview de Soral,bravo FDS!
FDS est un site que je consulte quotidiennement ainsi que BafWeb, et VOX fn 2007,ce sont des remèdes à la désinfo générale omniprésente.
Ce que j'aprécie le plus chez Soral ce sont ses critiques des trotsko-franc-macs maitres de la désinfo et collabos idiots du capitalisme mondialiste.
Chez FDS c'est surtout les faits divers sur le racisme anti-blanc.
Le racisme anti blanc ,déjà le fait d'un parler vous classe FN ou identitaire.
Soral a l'air de s'en tamponner.
C'est pourtant ,pour beaucoup de gens ,un mal vivre suplémentaire très important, qui touche surtout les moins riches et qui n'ira qu'en empirant.
J'ai vécu longtemps en cité dans les quartiers nord de Marseille,et malgrès tout ce que l'on peut dire ,chez les jeunes le clivage ethnique et religieux est une réalité, comme par exemple,les antillais ne se mélangent pas aux noirs musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 23:56

Lepante a écrit:
Alain Soral a bien donné un interviouve à Rivarol en avril dernier. Rivarol, c'est l'extrème-droite dans sa version la plus ringarde, mais je lis quand même à nouveau car il ya quelques infos qu'on ne trouve pas ailleurs.

Rivarol est très nostalgique du fascisme, des gens comme Rebatet ou P.A.Cousteau y ont écrit après guerre, mais l'extrême-droite la plus réac, tu la trouves plutôt dans Présent et je ne parle même pas de National Hebdo...

Citation :
Thundaar, je sais bien que le terme "empire" est mal compris (y compris par une partie de la ND d'ailleurs), mais je n'en ai pas d'autre pour le moment. En tout cas, pas celui d'Euro-Nation n'est-ce pas ?


Je parle d'une nation européenne, mais le nom officiel serait "république européenne".

Citation :
Si j'y faisais allusion, c'était parce que l'O.S. parlait - selon moi - d'une sorte de nationalisme intégral [nation comme échelle idéale] et que, comme tel, ce nationalisme a d'immenses qualités et aussi des insuffisances. Suite de mes commentaires au topic "Nationalisme" [Maurras ! Maurras !]


Oui, j'ai bien compris cela. Je dirais que justement pour ne pas avoir à adopter la position que je prends, tu mettais en avant l'empire, qui présuppose une plus grande tolérance pour des populations variées mais en essayant de veiller au respect des différences.
Sur Maurras, excuse moi de considérer qu'à part son paganisme esthétique dans Antinea, son soutien au Cercle Proudhon, une phrase sur le socialisme et le nationalisme, et ses contributions dans la Cocarde en tant que jeune écrivain, le Maurras politique est assez lassant et me paraît peu inspirant. Mais ce n'est que mon avis. Mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 6:33

JOHN a écrit:
Dans la 4ième partie de cet interview, Alain Soral dit sur L’Inde :

« Une société de castes, capitaliste, qui est devenue capitaliste sans renoncer aux castes ; est-ce qu’elle n’arrive pas à compenser les dangers du capitalisme par la société de castes ? »

Pour l'anecdote, cette théorie a été développée par un membre éminent d'ER, à l'occasion des Journées Alternationales à Sète le 27 mai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 10:04

il y a quand même une grosse erreur dans l'interview de Soral : celle sur la prétendue race pure des japonais (notez que s'il avait dit ça des Allemands ou des Français, ça aurait sonné Gobinien et les petits bobos auraient hurlé). En effet, les japonais ne sont pas ethniquement homogènes (voila peut être la formule qu'il a cherchée dans son hésitation à un moment).

A plusieurs reprises, les Japonais ont importé des femmes (compagnes) coréennes pour pouvoir pallier leur manque en reproductrices chez eux.

Ce n'est pas parce qu'ils ont des traits dont on n'est pas capable, nous, par manque d'habitude, de distinguer les spécificités que les Asiatiques donc les Japonais se ressemblent tous. On est habitué à différencier des blancs, pas des "jaunes" bridés. Regardez un cambodgien, sa peau est presque noire et pourtant, il est mis dans le même sac de jaune que les Chinois, par exemple.

Sinon pour le reste, toujours le même message, ce qui n'est pas forcément mal.

Ha oui, dernier truc, il faut qu'il arrête de mentir avec la Commune. La commune s'est soulevée non pas à cause de la défaite de Sedan mais parce que le peuple de Paris rejetait l'élection d'un parlement majoritairement royaliste alors que, lui, avait voté Républicain.... Hé oui, dans le passé, Paris était un réservoir de vrais progressistes.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 10:09

JOHN a écrit:
Dans la 4ième partie de cet interview, Alain Soral dit sur L’Inde :

« Une société de castes, capitaliste, qui est devenue capitaliste sans renoncer aux castes ; est-ce qu’elle n’arrive pas à compenser les dangers du capitalisme par la société de castes ? »

Dans un sens voisin, cela m'a rappelé cette remarque de Cioran (1911-1995) qui note ses Cahiers, p636 :

« Panikkar fait une observation très juste : si l'Inde a survécu aux Mongols, aux musulmans et même aux Anglais, elle le doit au système des castes. Il est plus facile de détruire une société égalisée qu'une société compartimentée. »

D'où l'importance de la diversité humaine. On ne peut pas être bon en tout. Une grande personne ne peut avoir les qualités et les attributs d'une petite personne et inversement.
Cela n'inclut pas une notion de supériorité comme on aimerait tant nous le faire croire. Inégalité n’est pas égale à supériorité.
L'avantage évident de la diversité humaine, c'est justement sa pluralité, et sa capacité à pouvoir s'adapter à chaque situation, au gré des affres du temps et de la vie. Son inconvénient, c’est justement la division et les conflits occasionnés.

Si tous les hommes étaient égaux, ils seraient par définition plus faibles. Il est plus facile de s'attaquer à quelque chose d'uniforme que de multiple
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 11:01



Je ne trouve pas qu'il y est de société indienne, puisque fonctionnant en caste ; méprisant au plus au point les castes inférieures, rien de solidaire la dedans, donc une société qui n'en est pas une.

Si ils ont été solidaire au moment de la colonnie des indes faite par les anglais, voir Gandhi, mais est-ce que l'inde a survécu pour autant.

Pays pauvre, capitaliste que par le nom, traffic d'organe, traffic d'enfant, maladie petilentielles, mélange de religion au vitriol, misère,sauf............. les castes supérieures

NAN, l'inde est une nation, certes, mais pas une société .

Salut Johnny Colère
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 12:55

Citation :
il y a quand même une grosse erreur dans l'interview de Soral : celle sur la prétendue race pure des japonais


Tout dépend ce que tu entends pas "race". En fait, le peuplement japonais a été composé de différentes vagues migrantes, toutes mongoloïdes (donc le Japon est bien homogène), venant de Chine, de Corée, des Philippines même, avec un fond de population indigène dont on ne sait s'il faut les considérer comme des mongoloïdes ou des caucasoïdes, les Aïnous.

Citation :
En effet, les japonais ne sont pas ethniquement homogènes

Ah si, ça ils le sont, mais comme toujours c'est un principe relatif.

Citation :
Ha oui, dernier truc, il faut qu'il arrête de mentir avec la Commune. La commune s'est soulevée non pas à cause de la défaite de Sedan mais parce que le peuple de Paris rejetait l'élection d'un parlement majoritairement royaliste alors que, lui, avait voté Républicain.... Hé oui, dans le passé, Paris était un réservoir de vrais progressistes.......

Elle s'est soulevée aussi à cause de la défaite de Sedan, Gambetta républicain prônait d'ailleurs de continuer le combat, mais indéniablement le vote réac l'a incité à la révolte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 12:58

Citation :
Je ne trouve pas qu'il y est de société indienne, puisque fonctionnant en caste ; méprisant au plus au point les castes inférieures, rien de solidaire la dedans, donc une société qui n'en est pas une.

Le problème n'est pas le système des castes mais sa dérive. A l'origine, il n'y avait que quatre castes + les parias.

1: les brahmanes, caste sacerdotale
2: les kshatriyas, caste guerrière
3: les vaisyas, caste agricole
4: les sudras, caste ouvrière

Les "intouchables" étaient ceux qui faisaient des métiers considérés comme déshonorants, à l'origine ce qui relève de la mort, comme les bourreaux (au moyen-âge le bourreau habitait hors des villages, donc en paria) et les pompes funèbres, donc ils étaient peu nombreux. Le système a ensuite été perverti pour créer des centaines voire milliers de castes et un nombre d'exclus de plus en plus important.

En revenant aux textes sacrés, les Vedas, les indiens pourraient conserver le système originel des castes sans ses côtés inégalitaires extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 13:51

Ravachol a écrit:


Je ne trouve pas qu'il y est de société indienne, puisque fonctionnant en caste ; méprisant au plus au point les castes inférieures, rien de solidaire la dedans, donc une société qui n'en est pas une.

On peut en dire la meme chose de nos sociétés occidentales.
Caste de la haute bourgeoisie transnationale, de la petite bourgeoisie, caste du prolo et enfin la caste du sous-prolétariat
D'une certaine manière nous fonctionnons par système de castes inégalitaires, et sans aucune solidarité non plus.

Coucou L'anar!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 16:19

Ajax

Citation :
En effet, les japonais ne sont pas ethniquement homogènes (voila peut être la formule qu'il a cherchée dans son hésitation à un moment).

Déja qu'entre japonais pur-sucre les différences physiques sont évidentes, ceux du Kyushu ou du Shikoku sont trés typés chinois, voire carrément basanés dans le sud du pays...

John
Citation :
« Panikkar fait une observation très juste : si l'Inde a survécu aux Mongols, aux musulmans et même aux Anglais, elle le doit au système des castes. Il est plus facile de détruire une société égalisée qu'une société compartimentée. »

Cela n'empeche pas que les 3/4 des indiens christianisés ou islamisés descendent des basses-castes. 400 millions d'hindous convertis a des religions extérieures et hostiles envers l'hindouisme, cela fait cher payé pour une "société compartimenté" difficile a détruire... Ne faut-il pas plutot parler des barrieres linguistiques, des régions inacessibles et des traditions millénaires, plutôt que d'un systeme social ségrégationniste pour s'étonner de la survivance de l'hindouisme ?
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 17:26

@ Lestat : Non. Il y a certes du vrai dans le concept de classes sociales, mais elles ne sont pas cloisonnées de façon étanches, du tout, et d'autre part nous vivons ces temps-ci l'orgasme communisme lui-même, le gommage puis la disparation des classes sociales elles-mêmes (et même du gouvernement ! de l'état ! avec du vrai pouvoir s'entend), à l'exception des zextrèmes, l'ultra-class jet set machin, et les 'punks à chiens' SDF de l'autre côté.

Ainsi entre un cadre sup avec famille Espace et p'tite maison, chaines cablées, et 'ouvrier' avec famille Scénic et appart correct (ou p'tite maison'), et TNT, ça cause pareil, ça regarde les mêmes télés (rigoureusement les mêmes), ça entend les mêms commentaires radio-télés, dont ça tien les mêmes conversations, ça a à peu près les mêmes crédits en cours, leurs gosses causent exactement pareil, ils ne pensent qu'à la sorcellerie le pantalon sur les cuisses le slip à l'air un verre de pisse sur la tête un doigt dans le nez et l'autre dans le cul, à cracher sur l'ébauche faible et patiente, tout ce beau monde cherchant à 'tous les niké'.

Je ne dis pas qu'il y a zéro diffférence, je dis que l'instruction socialiste a été suivie à la lettre par 'les progressistes bien placés' et presqu'accomplie (non!!!), qu'on a maintenant au niveau de la 'société' (barbare, anti-chrétienne, 'ouverte' - devinez donc à quoi - ) le même résultat qu'au niveau de l'Education Nationale : l'égalisation socialiste forcée a été menée. Et bien sûr c'est nul, j'espère qu'on s'en rend compte. (n.b. tout n'est pas nul dans l'égalisation, mais l'essentiel est dévastations.) (cf Victor Hugo : "Les deux républiques".)


L'école bourgeoise a été plastiquée, les classes sociales ont été terrassées.
Contents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 18:11

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
les classes sociales ont été terrassées.
Contents ?

Bien sûr! On a d'ailleurs tous les mêmes revenus. C'est évident.

Longue vie au camarade Sarkozy-le-bochevique pour qu'il continue l'édification de sa société sans classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 18:46

Bien évidemment qu’il y a des classes sociales, rien qu’à voir les revenus….
Ce qui s’est passé, c’est que la bourgeoisie a conservé ses richesses mais à perdu de sa culture. Elle est devenue bête et inculte.
Elle possède toujours ses privilèges matériels mais a perdu ses seules qualités : finesse, instruction, esprit littéraire.

Quand au prolétaire, on l’a formaté dans une pensée de petit bobo gauchiste via, par exemple, la pseudo-subversive gauche caviar Canal+. On a boboisé Janine et Martin en somme.
Voilà le seul égalitarisme : un nivellement par le bas des deux classes pour les rapprocher idéologiquement dans leurs médiocrités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 19:23

Une classe moyenne de plus en plus en déroute ( salaire très bas 15 millions de pauvres en france touchant jusqu'à 900 euros de revenus, un travail de plus en plus inintéressant quand on en a un, le travail comme accomplissement de soi est bel est bien terminé ) puis l'autre bi-polarité la grande bourgeoisie, qui est l'élite du grand capital, décisionnaire, de plus en plus riche, ne voulant pas donner un copec' au plus modéré que nous sommes.

Des petits patrons touchant 1800 euros net par mois qui se prennent pour des riches, donnant raison à la clique du sarkoshow ( De menthon, De villepin, l'autre vieux bobos Jacques Maillot qui touche des mille et des cents et donnant des leçons de moral au mecs qui touches 1300 euros net par mois et remet en cause les 35 heures car celà augmente le déficit de la france )

Nann un peu de sérieux, et de concret, voyons...

Et vous voulez me faire croire qu'il n'y a plus de luttes des classes ?
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: a   Dim 22 Juil 2007 - 19:44

Je dis qu'il y a un magma indiférencié qui comprend 90% de la population.
C'était pas comme ça avant.
Y'avait des bourgeois, des prolos..., des paysans..., des artistes, des commerçants etc.. Maintenant on est tout ça en même temps, rien du tout en fait. Tous pareils, sauf les extrèmes.
Il y a certes encore du vrai dans le concept de classes sociales, mais c'est presque complètement estompé. Et c'est si facile de passer de l'une à l'autre. On est pareil on cause pareil on gagne pareil etc.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007 - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 19:48

:shock:

Bah j'aimerias bien passer de l'autre côté de la barrière, puisque tu dis que c'est si facile de passer de l'autre côté.

Incroyable

Salut Lestat
Revenir en haut Aller en bas
dickbill
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 20:02

Tres interessant cette remarque sur les castes. Pour ceux qui ont suivis les fils ou je parlais d'evolution selon le systeme des equilibres pontues (pontues avec un accent sur le e, merci le clavier US) decrits par Gould, on pourrait dire que tout systeme complexe a une certaine tendance a l'auto-organisation avec de longues periodes d'etats stables suivies par des interruptions catastrophiques.
Bien sur je parlais de systemes biologiques, mais sans doute que ca s'applique aussi aux societes. Stuart Kauffman est un pionier dans ces etudes de systemes biologiques complexes. Il utilisait des simulations par ordinateurs et a montre que plus les elements du systeme etaient interconnectes entre eux, moins le systeme etait stable en face de perturbations.

Applique ici, on pourrait dire qu'un systeme de castes est un systeme comprenant des elements interconnectes localement, c'est a dire peu interconnecte globalement; les membres d'une caste sont relativement insensibles aux perturbations dans les autres castes; et donc le systeme est globalement stable et resiste aux perturbations. Quand il ya une perturbation, elle ne se propage pas dans le systeme. C'est comme ca que je l'interprete en tout cas.
Un systeme global mondial comme le notre par contre, ou tout le monde depend de tout le monde est au contraire tres interconnecte et, d'apres Kauffman les perturbations "percolent" raidement dans tout le systeme et peuvent conduire a son ecroulement rapide.

(voir la revue Pour la Science Numrero 168, octobre 1991)

Finelament, je suis sur qu'il y a des sociologues sur ce forum, ou des etudiants en sociologie. Probablement que vous faites des "simulations" comparables a celles de Kauffman, mais en plus complique.
Que vous donnent vos simulations pour un systeme victime de globalisation comme le notre ?
Combien de chomeurs ou d'exclus le systeme peut il tolerer ?
Combien d'immigres le systeme peut il tolerer ?
etc.

Ce genre de questions est probablement entierement resolu par simulations maintenant, et je suis sur que les decideurs sont assez cyniques pour se dire que si le systeme reste stable en dessous de 12% d'exclus, par exemple, alors ce n'est pas la peine de s'exciter a faire diminuer l'exclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 20:45

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Je dis qu'il y a un magma indiférencié qui compprend 90% de la population.
C'était pas comme ça avant.
Y'avait des bourgeois, des prolos..., des paysans..., des artistes, des commerçants etc.. Maintenant on est tout ça en même temps, rien du tout en fait. Tous pareils, sauf les extrèmes.
Il y a certes encore du vrai dans le concept de classes sociales, mais c'est preque complètement estompé. Et c'est si facile de passer de l'une à l'autre. On est pareil on cause pareil on gagne pareil etc.

Ca a toujours été le cas, ce déséquilibre. Il y a toujours eu plus d'ouvriers que de bourgeois, d'esclaves que de maîtres, et aujourd'hui c'est pareil. Il y a un faible pourcentage qui constitue la classe sociale dominante (et qui se réduit, selon la bonne vieille analyse de Karl Marx d'accumulation du capital).

Sinon, concernant le concept de classe sociale, un ouvrier et un paysan qui ne possède pas ses terres (et c'étaient l'essentiel) appartiennent à la même classe sociale, selon K.Marx encore.

Alors évidemment qu'aujourd'hui le monde a changé. Il n'y a quasiment plus de paysans, les artistes n'en parlons pas, ce sont des salariés des multinationales du disques, etc ... La classe moyenne se paupérise un peu plus et rejoint le salaire médian peu à peu. L'essentiel de la population rejoint le monde du salariat petit à petit. Les commerçants disparaissent au profit des grandes surfaces, ou bien d'entreprise de franchise (boulangerie Bannette, Paul, ce genre de truc...). Ils deviendont salariés d'ici 15 ans.

C'est dans le petit pourcentage des plus riches que ça bougent. Il y a justement une différence colossale entre le gars qui est à la frontière des 10% des plus riches, celui qui est à 1%, celui qui est à 0.1%, et celui qui est à 0.01% (pour lui c'est le jackpot, en ce moment).

Si tu ne connais pas Marx (et que tu ne veux pas lire ses pensum philosophiques), tu peux lire La pensée marxiste, de Jacques Ellul (qui est chrétien, ça vous fera un point commun). Ca évitera le réductionnisme qu'on rencontre souvent à droite: Marx = Bolchevique = La franc-maçonnerie = Mai 68 = Miterrand.

Faâachiste, va. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju333diablo
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 575
Age : 42
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 20:54

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Je dis qu'il y a un magma indiférencié qui compprend 90% de la population. C'était pas comme ça avant. Y'avait des bourgeois, des prolos..., des paysans..., des artistes, des commerçants etc.. Maintenant on est tout ça en même temps, rien du tout en fait. Tous pareils, sauf les extrèmes.
Il y a certes encore du vrai dans le concept de classes sociales, mais c'est preque complètement estompé. Et c'est si facile de passer de l'une à l'autre. On est pareil on cause pareil on gagne pareil etc.

Pour venir au secours de l'Omnivore Sobriquet :
« C’est quoi, la culture d’une nation ?, se demande Pasolini, l’air de rien, en juin 1974. « D’habitude, on croit, même chez les personnes intelligentes, que la culture d’une nation est la culture des scientifiques, des hommes politiques, des professeurs, des fins lettrés, des cinéastes, etc. Et donc qu’elle est la culture de l’intelligentsia. En fait, ce n’est pas du tout ça. Ce
n’est pas non plus la culture de la classe dominante, qui, justement, à travers la lutte des classes, cherche à l’imposer au moins formellement. Ce n’est pas plus la culture de la classe dominée, c’est-à-dire la culture populaire des ouvriers et des paysans. La culture d’une nation est l’ensemble de toutes ces cultures de classes : c’est la moyenne de toutes. Elle serait complètement abstraite si elle n’était pas directement reconnaissable - ou pour le dire mieux, visible - dans le vécu et dans l’existence, et si elle n’avait pas, en conséquence, une dimension pratique. Pendant longtemps, en Italie, ces cultures ont pu être distinguées, même si elles ont été unies par l’Histoire. Aujourd’hui, distinction sociale et unification historique ont laissé la place à une homologation entre toutes les classes.
»Dèjà cité dans un fil de discussion précédent.
http://www.peripheries.net/article231.html


Là où l'OS (qui n'est décidément pas un ouvrier spécialisé) se goure, c'est que la culture de masse aussi indifférenciée soit-elle, ne peut nier les oppositions de classes qui sont contruites sur des élèments matériels indiscutables (revenus, praxis, capital, environnement ...).
Dissimuler ces réfèrents pratiques en cassant la conscience de classe et la 'common decency' est bien sûr une stratégie tout à fait cohérente dans l'optique bourgeoise de la lutte des classes : gagner la lutte des classes par le statu-quo et le pourrissement de l'Histoire.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007 - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.egaliteetreconciliation.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 20:55

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
Je dis qu'il y a un magma indiférencié qui compprend 90% de la population.
C'était pas comme ça avant.
Y'avait des bourgeois, des prolos..., des paysans..., des artistes, des commerçants etc.. Maintenant on est tout ça en même temps, rien du tout en fait. Tous pareils, sauf les extrèmes.
Il y a certes encore du vrai dans le concept de classes sociales, mais c'est preque complètement estompé. Et c'est si facile de passer de l'une à l'autre. On est pareil on cause pareil on gagne pareil etc.

le salaire moyen d'un cadre sup, un vrai c'est entre 80 et 150 000 € annuel
un ouvrier j'imagine que tu sait
dire qu'ils ont "les même crédits en cours" Rolling Eyes tu prends de l'acide ou quoi ?

tant qu'il y aura des diffréneces entre les écoles (de la maternelle au lycée) des déficit d'informations (cartes scolaire) et de temps acordé à la culture au travail scolaire par les parents, il ya aura des classes sociales

allez voir les stat sur le site de l'insee sur les salaires

les écard riches-pauvres n'ont jamais été aussi grands

en effet, seule la "conscience de classe" a disparu, en même temps que les distinction gauches-droite dans les faits, le mélange entre le sociétal et le social, ainsi un cadre sup peut se déclarer de gauche quand il vote pour le ps, parti aussi libéral que l'ump...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 20:59

Oui et je rajouterais sur un fait social, que la consommation aujourd'hui sur les besoins primaires notamment l'eau, la bouffe, l'éléctricité et l'essence ne sont rien pour les plus aisées ne touchant pas à leurs frais fixes en revanche pour les autres celà réduit la consommation des loisirs à plus rien du tout, puisque les besoins primaires ne sont pas assouvies.
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 23:06

Ok pour vos bonnes remarques les gars, merci. Quelques corrections :

bob a écrit:
un ouvrier j'imagine que tu sait
Non, je n'ai connu que le sous-smic en 1/3 temps, multiplié par entre 1 et 4 dans les 24 heures selon les quinzaines. Aucune idée.

bob a écrit:
dire qu'ils ont "les même crédits en cours" Rolling Eyes tu prends de l'acide ou quoi ?
Ils ont les mêmes crédits en cours, à 15 ou 20 % près.

bob a écrit:
les écard riches-pauvres n'ont jamais été aussi grands
Bien sûr que non. Vous prenez en compte Angelina Jolie, son propriétaire, et les punks à chien. Moi je vous parle des 90 % (95 ?, 97?) 'restant', qui sont indifférenciés, à peu de choses près. (comparez avec ne serait-ce qu'il y a 35 ans, et les siècles précédants.)

Voilà j'insiste sur cette idée, mais elle est floue nonobstant. Il me semble qu'elle est prépondérante, déterminante dans notre époque - tous en Jeans bleus-electric et white-flash -, en Scénic ou en Espace, et à - 250€ environ le 27 du mois. Tout n'est pas noir dans ce constat. Zéro capital sauf le crédit revolving sur le clapier, lequel sera saisi d'ici 80 ans, ou détruit parce que périssable, pour raisons de sécurité (le béton armé pourrit en 80-100 ans), par 'principe de précaution etc.' Les gosses 'Offrandes à la Nature-Al Gore' dé-christianisés Converse-pentagramme tous pareils.

Tous soumis à Nestlé Freshwaters et StateWaters of China d'ici peu; des écrans bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 23:29

l'Omnivore Sobriquet a écrit:

Voilà j'insiste sur cette idée, mais elle est floue nonobstant. Il me semble qu'elle est prépondérante, déterminante dans notre époque - tous en Jeans bleus-electric et white-flash -, en Scénic ou en Espace, et à - 250€ le 27 du mois. Zéro capital sauf le crédit revolving sur le clapier, lequel sera saisi d'ici 80 ans , ou détruit parce que périssable, pour raisons de sécurité, par 'principe de précaution etc.'
Tous soumis à Nestlé Freshwaters et StateWaters of China d'ici peu; des écrans bien sûr...

Voila.... Et bien tu vois, bientôt, tu seras marxiste. Tu as compris que ce sont les personnes qui ne sont pas propriétaires des moyens de production (ni même de propriété de leur logement tout court) qui forment ce que Marx appelait "la classe ouvrière", ou "le prolétariat", et qu'il faut évidemment réactualiser en y incluant aujourd'hui toutes les personnes du tertiaire (même les informaticiens de la nouvelle économie, qui seront bientôt précarisés comme les autres, gràce à la délocalisation indienne). Elle forme effectivement 90% de la population. Mettons plutot 80%.

Après, ils restent 10% (même moins) de la classe bourgeoise (disons aujourd'hui, la classe dominante capitaliste mondialiste: Les propriétaires de Nestlé Freshwaters et StateWaters & co).

Et pour finir, 10% de sous-prolétaires : chômeurs, salariés en dessous du SMIC, délinquants, travailleurs clandestins, clochards, etc ... qui eux, n'ont pas les moyens d'accéder à la conscience de classe, c'est à dire pas la possibilité de pouvoir s'associer entre eux contre le Système. (Les jeunes de banlieues qui brûlent la voiture de leur voisin ouvrier. Le clandestin qui n'a pas les moyens de négocier quoi que ce soit ou de foutre la moindre pression sur l'employeur, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 22 Juil 2007 - 23:53

laurent666 a écrit:
Voila.... Et bien tu vois, bientôt, tu seras marxiste.
Quand on aura abattu le marxisme ambiant (les clapiers sont 'de gouvernement', que ce soit Converse ou L'étoile Rouge, la Pravda Le Monde ou le Skyblog esscuzz je vois pas bien la différence), on pourra commencer à produire, avec nos outils propres.
Le monopole, et l'utopie du controle sont marxistes, sont rousseauïstes, sont au pouvoir, sont des fossiles à abattre.
Et d'urgence avec ça.

(Vais lire la suite maintenant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 23 Juil 2007 - 0:02

Quant au 'sens de l'Histoire' je vous rappelle qu'il vient 'd'évoluer' du socialisme au neocon-corporate récemment, pour ceusses qui auraient loupé un épisode du métro-pulp rouge, avec Le Grand Mariage 'inévitable' d'ici 2012 environ.

Les desouchiens et les soraliens auront fait le nécessaire pour mondialement faire causer la France d'ici là, n'en doutons point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview par F. Desouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: