LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview par F. Desouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 20 Juil 2007 - 23:01

Il m'énerve avec l'identité française (à la sarkozy). Ca veut plus rien dire, il faudrait carrément un retour en arrière pour la retrouver. Aujourd'hui les coutumes du français lambda c'est s'asseoir avec un plateau repas devant une émission tv. D'ailleurs il n'a pas répondu concrètement à l'interviewer pretextant des valeurs morales, mais nos valeurs morales c'est presque les même que tous les pays civilisés.

Les seuls facteurs qui régissent la société avec l'immigration sont l'éducation et les valeurs morales... et pas forcément aimer louis de funès !

Ensuite je ne sais pas d'où lui vient l'amour pour son pays, j'aimerai bien lui demander... Je pense que les petites communautés auto-gérées sont préférables aux grands ensembles.

"une union sacrée de patriotes" : mais là c'est aussi idéaliste que le communisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
Lepante
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Localisation : 86
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 20 Juil 2007 - 23:13

Et Soral vint...cet entretien comme les précédents nous montre un homme intelligent qui sait réfléchir, qui se pose les bonnes questions et qui ne vit pas de fantasmes comme trop souvent dans la "mouvance nationale".
Je ne suis pas d'accord sur tout mais au moins j'ai à faire à un homme qui sait raisonner politiquement; son interlocuteur, le "natio" moyen n'avait guère d'arguments.Le Mouvement national a enfin trouver son idéologue, mais sera-t-il accepté? J'en doute quand je lis les contributions au débat dans Rivarol!!! vive Soral!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 1:00

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
bob a écrit:
...de recommender des sites comme " la sentinelle")

La sentinelle avec l'autre frappadingue de Robespierre destructeur de nations en frontispice, ne risque pas de m'y voir passer ni personne d'autre de sensé et d'équilibré.
Je veux bien qu'il y ait des trucs marrants à grapiller chez la pensée ségolène de cette tartine poudrée, mais on ne met pas ça en frontispice.

Quant aux 'lectures indispensables', d'autres s'en passent très bien.

Venez, vous apprendrez, vous ne perdrez pas beaucoup de temps, venez...

Si tu t'intéressais plus en détail aux mécanismes qui font d'un homme un révolutionnaire, tu ne dirais pas des platitudes pareilles.

Tous les gens qui veulent réhabiliter Robespierre ne ferment pas les yeux sur son activité pendant la terreur. Personnellement, j'ai plus de respect pour Saint Just mais bon, c'est une disgression.

La révolution, ce n'est pas un acte de contempleur, des têtes doivent tomber et, de préférence, arbitrairement, le tout pour donner une dimension sacrée à l'oeuvre entreprise. S'il n'y avait pas eu la terreur, la révolution aurait été un petit pet de mouche germanique et on serait passé à côté de ce formidable élan (trop vite réprimé, dommage) populaire et spirituel.


Le site n'est pas fait pour les fans de Robespierre ou de Zemmour et Finkielkraut (qui figurent sur d'autres bannières). Il est fait pour tout le monde. Tu pourrais cliquer une fois ou deux sur le site histoire de me rapporter 0,0001 € quoi, entre capitalistes, merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 1:57

Un passage m'a frappé dans la vidéo, c'est quand Soral explique que les Français ne feraient pas de bons racialistes parce qu'il n'y a pas de solidarité raciale entre un Blanc riche et un Blanc pauvre. Les riches se regroupent d'abord entre eux, quelque soient leurs origines. Question de classe.

J'ai apprécié aussi quand AS parle positivement de ce qu'était l'empire colonial, non parce que personnellement je serais colonialiste (c'est plutôt le contraire), mais parce que AS a employé le mot "empire" dans un autre sens que empire usraélien. La question de l'empire, ça me travaille en ce moment; c'est ma ma manière de répondre aux paléo-païens. Et d'ailleurs, mon dernier post sur Maurras (topic "Nationalisme") devrait être l'occasion de reparler des empires. Une vrai marotte, je vous dis. On peut être nationaliste et défendre l'Empire (mais lequel ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 4:03

Soral a raison, la meilleur chose que savent faire les natios, c'est se cannibaliser entre eux, et cela semble être une sorte d'atavisme impossible a ébranler et c'est bien dommage, cette interview illustre malheureusement la scission actuelle du mouvement national et notre prochaine débacle a tous si la "réconciliation" ne peut meme pas avoir lieu entre gens du même bord....Apres je vous parle pas du reste de la population a convaincre...

Un lapsus révélateur dans la vidéo, la musique d'introduction est un remix House d'un hymne a l'Algérie francaise, trouvé sur le Myspace de David Gesta (Ah ah ah). Bon si j'ai bien compris le message subliminal, il faut préparer nos valises et se tirer ailleurs qu'en France c'est ca ? Les amish sont trés accueillants, paraît-il... Déssouder sur son lieu de naissance serait-il devenu une honte, sous pretexte que le pays ne nous convient pas ? J'espere que personne ne suivra l'exemple du caribou fumeur de shit et d'importation francaise Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lepante
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Localisation : 86
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 7:38

Débat intéressant sur fdesouche qui montre la fracture entre une vieille droite qui ne sort pas de ses fantasmes (l'Europe chrétienne, blanche etc) et une "nouvelle droite" ( car la démarche d'A.Soral rappelle un peu celle de De Benoist qui fait la même analyse sur le FN)qui regarde les choses en face. Ce que veulent certains "natios" c'est créer un "Volkstaat" (blanc, catho-tradi) comme le voulaient un certain nombre d'Afrikaners en Afrique du Sud. Pas facile de faire évoluer les mentalités dans ce milieu..et l'avenir du FN est en jeu.A.Soral a raison de créer une "boite à idées"avec E&R pour exercer une influence de l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zatopek
Adepte de la cabale
Adepte de la cabale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 299
Age : 47
Localisation : Saone-et-Loire
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 8:23

Pertinax a écrit:
Un passage m'a frappé dans la vidéo, c'est quand Soral explique que les Français ne feraient pas de bons racialistes parce qu'il n'y a pas de solidarité raciale entre un Blanc riche et un Blanc pauvre. Les riches se regroupent d'abord entre eux, quelque soient leurs origines. Question de classe.

...et ouais...la lutte de classes ça existe...ça fait depuis longtemps que les exploiteurs ont adoptés la phrase suivante : "Impérialistes de tous les pays unissez-vous".............cette histoire de race blanche est une histoire drôle que racontait mon grand père à un "sale boche" juste au moment ou il le trucidait........mort de rire......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 10:34

Après le deuxième visionnage, je retiens surtout qu'il est dommage que notre Soarl chéri ait bouffé tant de temps à ne parler que des identitaires régionalistes, alors que la question 'desouche', en particulier race blanche, n'est pas identifiable aux 'zids'. C'est dommage parce que françois justement est beaucoup plus nationaliste qu'identitaire régional, comme moi et comme beaucoup de desouchiens. Le débat aurait été plus riche si le champ de réflexion avait pu être élargi, si Soral n'était pas resté obtu à vouloir limiter la question aux seuls régionalistes (la moitié de l'interviouv, presque!), malgré les protestations et tentatives du bon françois. C'est le seul regret, à la réflexion de la réflexion, et après le re-visionage en entier à froid..

Comme vous êtes sages je vais vous coller un petit résumé d'autres remarques miennes plus bas.


ajax a écrit:
Tu pourrais cliquer une fois ou deux sur le site histoire de me rapporter 0,0001 € quoi, entre capitalistes, merde !
Ok camarade, on se retrouve à Genève !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 10:50

Lepante a écrit:
Ce que veulent certains "natios" c'est créer un "Volkstaat" (blanc, catho-tradi) comme le voulaient un certain nombre d'Afrikaners en Afrique du Sud. Pas facile de faire évoluer les mentalités dans ce milieu..

Non ce qu'il évoque, c'est créer des bases, des sanctuaires, pas un système politique généralisé.
Son principal argument justement c'est cela : que c'est faisable immédiatement sans attendre une quelconque victoire politique, urne ou autre, sans attendre une mise en place nationale généralisée de l'idée : c'est que ce n'est pas une solution politique, un système de gouvernement. L'inverse donc de ce que vous lui prêtez comme pensée dans votre phrase.

Il y a urgence, l'acide est en train de disoudre tout ce qui reste, il faut du concret rapide. (on pourrait s'amuser à vous retourner comme des gamins le camouflet de "métaphysique" en parlant de ceux qui ne jurent que par "la Révolution", cependant que notre pays se désintègre quasi instantanément en ce moment même.) L'objection qu'y oppose Soral est très bonne, à savoir que "ce n'est pas de notre culture française", très juste, mais il n'empèche. Ce n'est pas notre meilleur, mais c'est un fondemental (paysan?) universel.
A défaut d'une métaphysique "la meilleure solution", politique, qui en ce juillet deux mille sept n'est guère probable rapidement; il faut certainement renforcer ce qui peut l'être opportunément.
Enfin, lisez ce qu'en dit françois dans son commentaire, dans la discution d'hier (soir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 10:59

Citation :
Débat intéressant sur fdesouche qui montre la fracture entre une vieille droite qui ne sort pas de ses fantasmes (l'Europe chrétienne, blanche etc) et une "nouvelle droite" ( car la démarche d'A.Soral rappelle un peu celle de De Benoist qui fait la même analyse sur le FN)qui regarde les choses en face.



1) Meme s'ils ont une meme vision en ce qui concerne la stratégie politique, Alain de Benoist n'est pas exactement sur la meme ligne que Soral en ce qui concerne l'identité.

2) Ils ne regardent pas les choses en face, dans la mesure ou pour être appliquée, leurs idées necessitent une prise du pouvoir qui reléve de l'utopie la plus compléte. Lui meme l avoue en disant qu'E&R sera un "think thank" au militantisme culturel....
A contrario, un militantisme communautariste ne nécessite aucun préalable politique, juste de l'organisation, de l'argent et de la bonne volonté. C'est par conséquent beaucoup plus réaliste...


Citation :
Ce que veulent certains "natios" c'est créer un "Volkstaat" (blanc, catho-tradi) comme le voulaient un certain nombre d'Afrikaners en Afrique du Sud.

Pas du tout. La communautarisation ne passe pas forcément par le regroupement géographique mais par l'incitation des nôtre à se considérer comme Français de souche plutot que comme Français.
C'est essayer de donner une reconnaissance sociale et politique à la notion de Français de souche. C'est essayer d'avoir des instances représentatives comme les juifs ont le Crif. C'est avoir des association comme l'AGRIF qui attaquent toute offense vis a vis de notre identité comme le font la LICRA et le MRAP respectivement pour les juifs et les arabes. C'est faire du lobbying pour empecher tout ce qui va à l'encontre des interets de notre communauté (discrimination positive, loi sru et cie..)...
Et dans cette logique, le rôle du FN serait d'etre le relais politique de ce combat...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 11:20

Quai Branlix a écrit:

Un lapsus révélateur dans la vidéo, la musique d'introduction est un remix House d'un hymne a l'Algérie francaise, trouvé sur le Myspace de David Gesta (Ah ah ah). Bon si j'ai bien compris le message subliminal, il faut préparer nos valises et se tirer ailleurs qu'en France c'est ca ? Les amish sont trés accueillants, paraît-il... Déssouder sur son lieu de naissance serait-il devenu une honte, sous pretexte que le pays ne nous convient pas ? J'espere que personne ne suivra l'exemple du caribou fumeur de shit et d'importation francaise Wink

C'est un morceau de Vitalic. Il n'y a aucun message subliminal. C'était juste le seul mp3 que j'avais sous la main quand j'ai monté la vidéo... afro
Revenir en haut Aller en bas
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 11:22

Pertinax a écrit:
Et d'ailleurs, mon dernier post sur Maurras (topic "Nationalisme") devrait être l'occasion de reparler des empires. Une vrai marotte, je vous dis. On peut être nationaliste et défendre l'Empire (mais lequel ?).

Ah Pertinax.
té je me permets de recoller - après relecture - le petit machin que je remarquais hier soir (sur fdesouche). C'est tout à fait à sa place ici, entre l'interviouv de S. et tes interrogations [n.b. "l'Ancien" et "Ulver" sont des desouchiens habitués du site] : //////////////////////////////////

Soral :


"Je me sens beaucoup plus proche de Holleindre et de Le Pen que de De Gaulle sur cette question."


Moi aussi. La question étant le colonialisme, et la définition de l'identité française. On peut remarquer que c'est beaucoup d'habileté du bon monsieur Soral, de convoquer Le Pen et Holleindre pour balancer à des desouchiens, en fait, une France black-blanc-beur. (en exagérant son idée : il n'est pas si 'intégrationiste' que ça non plus. Pas à n'importe quel prix.) Certes oui, un renard dialectique n'aurait pas fait mieux.

Mais c'est une vision politique vraiment bien. On accepte la réalité issue du passé, la phrase de De Gaule, qui définit la France que nous souhaitons 'de toujours', et on garde la greffe 'coloniale', historique elle aussi si plus récente, 'moderne' quoi, qui aurait pu bien finir (option Le Pen-Holleindre) et qui ne pouvait pas terminer pire (Algérie) ou très mauvais (tous les autre pays ex-colonisés), et qui s'est poursuivit de mal en pis avec notre actuelle immigration de peuplement française (chez nos voisins c'est pareil!!) qui maintenant menace notre identité même [oui!].
Il a raison, ils ont raison!, il faut utiliser la France, et son 'idée'. (nos voisins n'ont qu'à se démerder avec leur non-francité dont ils se disent si heureux ! ...) Seulement voilà l'idée seule, ça ne va pas.

Comme nous le savons bien ici, la terre ça va avec. Soral n'en parle point [de ce qui suit] mais peut-être serait-il d'accord avec moi ici : si on garde l'idée du Black-Blanc-Beur, ou mieux dit du "Trois couleurs, un drapeau" (qui comprend les asiats, absents de l'équipe de foot à défaut des pub La Poste & Gaz de France), alors il faut garder les terres...
C'est à dire une sorte de "néo-colonialisme", ou en tout cas des gestions "Françaises" , - ou blanches comme l'Ancien l'est là bas (salut à toi!) -, ou occidentales.
(par "+ou-", j'entends très blanches/occidentales mais 'africanisées' (plus Asie...), dès le départ, par le bonne connaissance du terrain et des besoins et des gens , on n'est plus en 1850!, sans parler évidemment de l'importante composante des "issus de..." en France, potentiellement intéressés.)
Donc voilà, précision nécessaire dont j'ignore ce qu'en pense l'homme soral; Black Blanc Beur, c'est AVEC un neo-'empire colonial' (avec un autre nom svp), et pour moi de plus en plus royaliste concernant la France métropolitaine ( + les Iles).... et bien les trois couleurs et le drapeaux BBR c'est bon pour cette structure là, pour "l'Union Francophone", en toute cohérence francmac, basta les bons projets bien gérés pour 'là bas' et le monde éberlué, et nous on retrouve notre France d'ici, terre et peuple, et le monde en sera comblé.

Il est donc idiot de moquer notre Ulver à propos de "ses aides au retour" soit-disant "métaphysiques" alors que c'est dans le programme même du Front et que ce n'est pas à oublier, mais au contraire à creuser.

Et à creuser nous-même parce que les Le Pen et Holleindre ne seront pas là éternellement pour nous expliquer le truc et nous prendre par la main.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Yo ?
Glop ou pas-glop ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 11:54

[suite, à propos de race et sang cette fois] ///////////////////////////////////

...Et une seconde après, le même bon Soral :


"Et moi je me méfie des racialistes trouillards, des gens qui ont peur que leur sang soit dominé, v'voyez."

Et moi je ne suis plus d'accord avec lui là dessus. Parce que, même si c'est un peu animal comme concept (et je m'oppose presque toujours mentalement à Ulver qui pense que tout ou presque en dépend, alors que nous sommes humains donc déjà différents - religieux- du purement animal, animal que la race définie presqu'en entier), mais notre 'sang', oui, il faut y veiller et ne pas le laisser perdre, c'est à dire dominé, entre termes génétiques. (et même , disparaitre complètement, sans même un métissage.)

Bref je suis d'accord avec Alain Soral une fois de plus sur beaucoup de ses analyses et les choix qu'il en tire, mais pas tous. En particulier sur ce qui fait une particularité ici à François Desouche, c'est à dire la race, le charnel, l'engeance et l'ethnie.
N'empèche que je soupçonne le Soral d'être pas con la dessus non plus, seulement il sait que s'il en parlait comme nous il saborderait complêtement son (bon!) projet d'amener un éléctorat déçu de la gauche sur nos thèses souverainistes nationales identitaires helléno-judéo-romano-chrétiennes sur terreau gaulois, fût-ce mythique, et libérales aussi tout en étant doté d'un outil politique central volontariste et puissant, d'inspiration catholique tout ça (même le 'libéralisme', la liberté responsable et éclairée), notre France fille ainée de l'Eglise, Dieu en ses terres.
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


(Donc on reprend !) :

La nation est l'échelle idéale - et non pas une simple 'opportunité pour la Révolution' - en ce qu'elle est la seule à être à la fois charnelle et à la fois 'pure idée'. Des fois Soral le dit, oui, et des fois non, on dirait du Ségolène Chirac, la france ce serait "L'idée de la république", "les valeurs de la république". Auquel cas la planète entière pourrait devenir française, c'est absurde.
C'est bon pour un empire, qui est purement idée (avec "quelques leviers", ok), mais pas bon pour une nation, solidement tenue au réalités par le fait indépassable de ses QUELQUES régions, qui sont comme ci et pas copmme ça, avec leurs clocher en forme comme çi et en toit de tuiles et pas en ardoises. Pas de pétrole, pour une nation ça veut dire pas de pétrole. C'est l'empire qui jongle avec ses bottins de fournisseurs (empressés au palace.) Une vraie nation doit certes être suffisemment large et forte et diverse (les fameux QUELQUES) pour faire face à tout, tel un homme libre ("la nation est l'échelle Homo de la politique", c'est mon crédo, ma mantra, vous en êtes qu'au début!), pour faire face par exemple à une absence de puits de pétrôle. Ou pour faire face à un héritage précieux particulier de race blanche, de culture helléno-judéo-romano-chrétienne sur terreau gaulois. (la Révolution 89-BBR rentre dans ce cadre comme le reste.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 13:10

Au passage, à propos de marxisme :
[écris hier à 08h52 vous savez où]//////////////////
Après visionnage des deux premières parties, je suis Ok avec Soral sur à peu près tout, sauf cette manie de se marxiser la tronche. En particulier quand il s'agit de "production", et toujours des "moyens de productions", le Karl Marx il surgit du chapeau, alors que ni la production ni les 'moyens de' sont des concepts marxistes. Il s'en est beaucoup servi mais on peut très bien réfléchir à propos de 'la production' sans se sortir Das Kapital pour se le frapper la tête avec. Par exemple en ce moment je lis Frédéric Bastiat (la très bonne édition évènement des "Harmonies économiques" aux ed. du Trident.), é bé ça cause de tout et de tout ça et sans en passer par un 'controle des moyens de productions'. ///////////////

D'autre part le déterminisme du 'contrôle' total est un fantasme des temps anciens. A ranger avec Jules Vernes et Charles X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 38
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 14:00

coucou a écrit:
Les juifs detruisent les races parcequ'ils n'ont pas de race.

Vous parlez des "blancs", mais avez-vous entendu parler de l'Hyperboree?

Bien entendu, continent boréal, mythe et réalité sociale. Ce qui me gène le plus quand on aborde ce sujet, ce sont ceux qui de par leur gueule et physique ne donnent vraiment en rien envie de renouveler la race et qui en parlent le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/hatehaine
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 14:56

fdesouche a écrit:

2) Ils ne regardent pas les choses en face, dans la mesure ou pour être appliquée, leurs idées necessitent une prise du pouvoir qui reléve de l'utopie la plus compléte. Lui meme l avoue en disant qu'E&R sera un "think thank" au militantisme culturel....
A contrario, un militantisme communautariste ne nécessite aucun préalable politique, juste de l'organisation, de l'argent et de la bonne volonté. C'est par conséquent beaucoup plus réaliste...

Très juste...


fdesouche a écrit:

La communautarisation ne passe pas forcément par le regroupement géographique mais par l'incitation des nôtre à se considérer comme Français de souche plutot que comme Français.
C'est essayer de donner une reconnaissance sociale et politique à la notion de Français de souche. C'est essayer d'avoir des instances représentatives comme les juifs ont le Crif. C'est avoir des association comme l'AGRIF

C'est une très bonne idée d'avoir des instances "représentatives" des français de souche, même si c'est un peu utopique dans le sens où il est impossible de représenter tous les français de souche. Trop de différences, trop de trajectoires historiques, trop de monde. Les fds sont encore majoritaires, or, un lobby pour la majorité, ca n'existe pas.
Mais c'est une très bonne idée, dans le sens où c'est un excellent moyen d'agit-prop, de faire réfléchir à la fois les "chances pour la France" et ceux qui les considèrent tels, de combattre la discrimination positive, etc...

Toutefois, un positionnement en tant que "blancs" contre les "autres", ça sera immédiatement diabolisé, taxé de racisme, et ça n'aura aucun impact. L'AGRIF est par contre un bon modèle parce qu'il est difficile de qualifier leur action de raciste. L'identité française, c'est aussi la Martinique, quoi. L'identité française, ça n'est pas la "france blanche", c'est un destin, des idées, un passé, des valeurs. La couleur de peau n'est pas le déterminant de l'identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 15:24

Glop glop ! Omnivore Sobriquet a écrit (commentant un même passage de Lepante) : « Créer des bases, des sanctuaires, pas un système politique généralisé. », puis plus bas « La communautarisation ne passe pas forcément par le regroupement géographique. » Y aurait-il contradiction ? Je ne vois pas comment on peut créer des sanctuaires et en même temps ne pas se regrouper géographiquement. Mais je ne suis pas étonné que OS se sente « de plus en plus » royaliste ; c’est d’ailleurs pourquoi je parle de Maurras sur le topic « Nationalisme ». D’accord avec Soral sur l’idée de la France et avec l’Omnivore pour la « greffe coloniale », mais pas d’accord sur la nostalgie coloniale (quoiqu’on en dise) des Holeindre-Le Pen and co. Ils nous envahissent, colonisons-les sur notre propre sol. Bravo l’artiste. Ce néo-colonialisme des gestions « Françaises » est peut-être une bonne solution provisoire, une solution de crise (correspondant ou non à la phase 1 du ER Project). Mais elle ne saurait se prolonger. Il faudra envisager une nouvelle « décolonisation ». Et donc, soit l’intégration, soit – eh oui – le retour au pays. Et comme nous les desouche, on y déjà (au pays), le retour serait donc celui des autres [on croirait lire du Thundaar]. En fait, l’Omnivore, je suis assez sceptique sur l’idée de nation comme échelle idéale. Avec l’empire (le vrai, pas l'amerloque), on évite de coloniser ; on compose avec les nations soumises, c’est différent. Et les populations extra-européennes peuvent s’organiser politiquement de façon indépendante, sans subir un joug culturel ou un bottage de cul qui fait plouf. Les histoires de l’Algérie française/pas française c’est douloureux, mais il faut tourner la page. Va-t-on officialiser dans les villes françaises, des quartiers français et des quartiers musulmans ? Même si cette répartition est « organique » (avec la « greffe » d’un organe malade pouvant être soigné), je suis perplexe sur la viabilité à long terme. Enfin, on peut toujours en discuter ; mais il faut un point d’appui à la réflexion. Maurras me paraît utile, parce qu’avec lui, on est au croisement du royalisme, du nationalisme et de l’empire. Rendez-vous sur le topic « Nationalisme ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lepante
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 70
Localisation : 86
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 15:56

La marote du communautarisme est en train de faire beaucoup de dégâts, du moins dans les esprits pour le moment: je renvoie d'ailleurs à l'excellent article d'Alain Raison dans le dernier numéro des EPEES sur le communautarisme catholique, car chez les cathos tradis il y a le même prurit.
.
Aux Etats-Unis la "droite religieuse" a adopté la même tactique avec des moyens que nous n'aurons sans doute jamais, or au bout de vingt ans quels ont été les résultats: bien faibles. Elle s'est jetée dans les bras du pire représentant de la poutocratie américiaine-George W.Bush-les media restent largement aux mains des "libéraux", la cause du mariage homo a le vent en poupe, le "politiquement correct règne dans les universités, l'industrie du porno n' a jamais été aussi prospère , le nombre des divorces jamais aussi important j'en passe et des meilleures....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 16:02

Pertinax a écrit:
Omnivore Sobriquet a écrit (commentant un même passage de Lepante) : « Créer des bases, des sanctuaires, pas un système politique généralisé. », puis plus bas « La communautarisation ne passe pas forcément par le regroupement géographique. » Y aurait-il contradiction ?
Oui, parce que si la première phrase est de moi, la seconde est de françois... Je pensais sincèrement qu'il parlait de déplacement géographique, de 'squatts' quoi, ruraux (ça existe). A mon avis il ne l'exclu pas, mais bien conscient que ce ne serait que marginal il a une meilleure idée.
(enfin, pas si marginal, ça peut grossir qd mme, tant que la SNCF n'est pas loin... ni hors de prix)(hélàs on est en pleine dérive 'navette spaciale' là, avec les réservations obligatoires et les prix qui boument. Bientôt pour se payer un ticket de métro il faudra déposer huit patates en dépot deux mois à l'avance.)(mais pour un métro tout maquillé mauve peinturluré comme uNe MAteRnElLe En dIvERsItuDe ouaiiis.)(RENDEZ NOUS LA TROISIEME CLASSE ! chauffage et sécurité si possible)

Citation :
c’est d’ailleurs pourquoi je parle de Maurras sur le topic « Nationalisme ».
Oui, vu, à lire.

Citation :
Ils nous envahissent, colonisons-les sur notre propre sol. Bravo l’artiste. Ce néo-colonialisme des gestions « Françaises » est peut-être une bonne solution provisoire, une solution de crise (correspondant ou non à la phase 1 du ER Project).
Euh il y a mésentente. Je disais que puisque l'idée BBB (ou mieux : "trois couleurs-un drapeau") est émise, les territoires qui vont avec doivent être là.
Je parlais donc de territoires en Afrique, en Asie... Pas en métropole. (Je n'exclu pas en métropole mais ce n'était pas l'idée.) J'estime que ce n'est pas si impossible que ça. On va en effet bientôt dépasser l'ère de la décolonisation, pour passer à celle des collaborations fructueuses, en milieu désertique politique et économique ('rien à part CNN et NINTENDO', la zone quoi...).
Entre nos peuples, nos pays, il n'y a plus aujourd'hui qu'une mince pellicule de haut fonctoinnaires corrompus, plus ou moins glorieux d'épopée décolonisatrices. Le peuple en a marre. Avec une proposition solide qui décoiffe, dans l'honneur évidement, on peut s'ouvrir 50 ou 80 années progressistes à l'échelle mondiale, sans passer par Nestlé-Freshwaters & c°. Tout le reste de ces pays (de NOS pays!) est prèt à suivre quelque chose d'enthousisamant, d'avenir. On n'est plus en 1980.


Dernière édition par le Sam 21 Juil 2007 - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 16:08

Cher Pertinax, réponse purement formaliste de communicant, le terme d' "empire", qui est surtout la marotte des néo-droitiers gréceux, pour le grand public, se confond avec "dictature" ou tout autre régime non-démocratique. En France, on l'associera naturellement avec Napoléon III, et un journal comme Marianne dénonçait le Troisième Empire dans la France sarkozyste.

Tu as bien saisi en revanche le problème du républicanisme. Soit l'intégration, soit le reflux migratoire. Et comme l'intégration n'est pas possible concernant des minorités visibles, et qu'elle passerait de fait par un néo-colonialisme (enseigner nos ancêtres les gaulois aux enfants maliens du 9-3 comme jadis à leurs ancêtres au pays du temps de l'AOF) qui ne réussirait pas de toutes façons plus que son prédécesseur, la question me paraît tranchée.

Citation :
Il souligne aussi que pour résoudre les insolubles problèmes liés à l'immigration venue de nos anciennes colonies, seules sont proposées les recettes éculées d'assimilation-intégration qui y furent inapplicables et les mêmes impératifs du toujours plus de subventions qui firent capoter toutes les politiques de développement. Or, ce qui a échoué hier en Afrique échoue déjà dans les banlieues où il est impossible de procéder par amputation territoriale comme l'avait fait le général De Gaulle. Ce livre montre enfin que l'histoire n'est jamais écrite. Les Français après 130 ans de présence en Algérie, les Portugais après 400 ans en Angola et les Arabes après 700 ans en Espagne, tous ont appris à leurs dépens que la colonisation n'est pas éternelle dès lors que les indigènes ne sont plus disposés à la subir.
(extrait du résumé de couverture de "Pour en finir avec la colonisation" de Bernard Lugan, Editions du Rocher)

L'intégrationnisme comme le communautarisme résultent de l'a priori selon lequel le reflux ne serait pas possible, voire même immoral ["le sioux chassant le fermier yankee est un salaud !"]. L'intégrationnisme est une utopie que le Système brandit depuis plus de trente ans, alors que les critères subjectifs considérant l'intégration accomplie se limitent au respect des lois et au fait de travailler (qui devrait être le minimum de la part d'un étranger). Mais cette "intégration" là, c'est celle des libéraux et de leur immigration choisie et méritocratique (= voler les élites de l'Afrique, racisme libéral type). Ce qui a été vrai pour les millions d'européens venus en France, et qui ne pouvaient se distinguer que par la langue, jusqu'à acquérir, rapidement, la nôtre, devient faux lorsqu'il s'agit de millions d'africains et d'asiatiques.

Aussi, on baisse son pantalon avec plus ou moins de finesse. D'un côté, on soutient le communautarisme comme moindre mal, de l'autre on dénonce le communautarisme au nom de l'intégrationnisme "républicain" mais sans que cela change quoi que ce soit. Notre Europe s'américanise par le communautarisme, c'est fort malheureux, mais si on veut être lucide, il n'y a qu'une seule réponse. Simplement il faut pouvoir l'assumer.

Le communautarisme américain n'aurait jamais existé, le creuset américain aurait réussi, mais qu'à un seul prix, que Jefferson, Lincoln (... jusqu'à Marcus Garvey), et tant d'autres étaient prêts à payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 16:49

fdesouche

Citation :
C'est un morceau de Vitalic. Il n'y a aucun message subliminal. C'était juste le seul mp3 que j'avais sous la main quand j'ai monté la vidéo...
Désolé je ne connaissais pas l'original, non ce que je voulais souligner c'est que Soral parle toujours de "se tirer du pays", d'aller rejoindre les "alternatifs berlinois", et ce genre d'ode a l'exode est un lieu commun chez les natios (qui de vous ne l'a jamais dit sérieusement une fois dans sa vie? Wink), mais quitte a faire quelque chose de foireux sur place, mieux vaut cela que d'atterir chez des punks a chiens écolos.


Citation :
C'est avoir des association comme l'AGRIF qui attaquent toute offense vis a vis de notre identité comme le font la LICRA et le MRAP respectivement pour les juifs et les arabes.
Le probleme c'est que ce sont les "blancs catholiques" qui chient les premiers sur leur identité, tiens en parlant de punks a chiens "blanc et cathos"
http://www.dailymotion.com/relevance/search/tracks/video/x25fdy_punks-a-chiens-part1-tracks-arte_events
http://www.dailymotion.com/relevance/search/tracks/video/x27ja4_punks-a-chiens-part2-tracks-arte_politics
On fait quoi de ces abrutis, on leur fout des procés Wink

Helas, a partir du moment ou il faut monter des assocs pour defendre la culture vivante et historique de la nation et de ses régions, c'est qu'on est tombés bien bas, mais l'idée reste bonne dans le fond.

Martin Romain
Citation :
ce sont ceux qui de par leur gueule et physique ne donnent vraiment en rien envie de renouveler la race et qui en parlent le plus.
Race de l'âme comme dirait l'autre Wink


Bon il ya un probleme general a soulever sur l'assimilation: Comment assimiler des populations qui ne le souhaitent pas ? La-dessus Soral n'est pas trés clair, car un musulman parfaitement intégré socialement, s'il souhaite garder se religion et ne pas être discriminé dans sa pratique cultuelle, qui aurait le droit moral de l'en empêcher ? Un autre probleme avec les lieux de cultes, comment un gouvernement nationaliste-républicain pourrait garder sa neutralité laique tout en laissant des organisations ou pays étrangers les financer ? Ca consisterait a considérer les musulmans comme des étrangers dépendant du bon-vouloir de l'extérieur ? C'est un vrai probleme ce truc...
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 16:51

Citation :
Comment assimiler des populations qui ne le souhaitent pas ?

Question plus dure:

Comment assimiler des populations qui ne sont pas assimilables ? Réponse: on ne peut pas.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 17:43

Lepante a écrit:
Alain Soral a-t-il dit qu'on peut assimiler tout le monde ? il développe simplement l'idée que l'on doit assimiler et qu'on ne pourra le faire que lorsqu'on sera capable d'offrir quelque chose or pour l'instant on offre rien sinon une carte d'identité avec une petite cérémonie, des soit-disantes valeurs droitdelhommistes et de la discrimination postive(laquelle est la pire chose qu'on puisse imaginer).
Si la civilisation française avait de fortes valeurs, il est pas sûr que les immigrés voudraient rester dans notre pays mais comme nous offrons un visage pitoyable, ils demeurent....

Citation :
Alain Soral a-t-il dit qu'on peut assimiler tout le monde ?
Non.

Citation :
il développe simplement l'idée que l'on doit assimiler

Je ne vois pas pourquoi nous aurions ce devoir, et de toutes façons, à l'impossible nul n'est tenu. Nous ne sommes pas les Etats-Unis, grand bien leur chante que des gens du monde entier s'installent chez eux.

Ensuite, et cela je n'ai jamais eu de réponse satisfaisante, sur quels critères objectifs peut-on considérer qu'il s'agit d'une assimilation. Est ce que l'assimilation c'est qu'une personne ne puisse plus se distinguer du reste de la population ?

De toutes façons, le principe d'une citoyenneté méritocratique me paraît profondément malsain, très américain aussi, et finalement raciste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 22:39

Thundaar, je sais bien que le terme "empire" est mal compris (y compris par une partie de la ND d'ailleurs), mais je n'en ai pas d'autre pour le moment. En tout cas, pas celui d'Euro-Nation n'est-ce pas ? [Stop, le débat a déjà eu lieu]. Pour ce qui est du reflux, on ne va pas remettre ça. Si j'y faisais allusion, c'était parce que l'O.S. parlait - selon moi - d'une sorte de nationalisme intégral [nation comme échelle idéale] et que, comme tel, ce nationalisme a d'immenses qualités et aussi des insuffisances. Suite de mes commentaires au topic "Nationalisme" [Maurras ! Maurras !]

Omnivore, les bases, les sanctuaires, c'est quoi ? Les villages d'enfants, les reconquêtes rurales pour cadres sup ? Parce que pour s'installer à la campagne, il faut des sous. Le type qui travaille à la ville et qui perd son emploi n'a pas forcément les moyens d'une reconversion grand style archéo-écolo. Et puis, il y a tous ceux (dont je suis) qui ne peuvent pas vivre ailleurs que dans les grandes villes (Oulan Bator). Rat des villes ou rat des champs, on ne se refait pas.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007 - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 21 Juil 2007 - 23:03

Lepante a écrit:
J'en doute quand je lis les contributions au débat dans Rivarol!!! vive Soral!



en même temps, c'est rivarol, quoi...pas le journal le plus sérieux qi soit rabbit



cela dit, ça ne fait pas de moi un admirateur de robespierre et cie moué....j'taurais passé tout ça à la mitralleuse, comme bonaparte a su le faire, LUI pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview par F. Desouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: