LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview par F. Desouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 21:40

Citation :
Soral dit que l'esclavage est le propre des sociétés antiques et il a raison.

L'esclavage n'est pas spécifique aux sociétés antiques, puisque le servage n'était rien d'autre que l'esclavage (du latin servus, "esclave") et dans certains pays, comme la Russie, il a existé jusqu'au XIXème siècle. J'ajoute que dans certains pays l'esclavage existe encore de fait.

Citation :
C'est jouer sur les mots là : sauf pour ce qui concerne les coups de poings dans la gueule, on ne reçoit jamais que ce qu'on accepte de recevoir...

Drôle de philosophie :)

Citation :
Dans une situation où les Antilles deviendraient indépendantes, je ne verrais aucune objection à ce que les Européens "purs" restent s'ils en expriment le désir... à condition qu'ils acceptent les nouvelles rêgles du jeu.

Je pense qu'une situation claire est toujours préférable, et je devine que de toutes façons ils seraient incités au départ, alors autant le prévoir dès l'accès à l'indépendance.

Citation :
D'autre part, si on remonte la généalogie de chaque Antillais, le taux de Noirs "purs" ne doit pas être beaucoup plus élevé. J'ai vu sur un forum de discussion antillais qu'une Haïtienne noire de chez noir d'apparence avait des ancêtres communs avec Benoît XVI (cf. l'épisode napoléonien). Tu la classes où et t'en fais quoi ?

Ce n'est pas comme si on proposait de rendre les Antilles aux amérindiens arawaks (éteints par ailleurs).

Citation :
Même que ça s'appelle un bantoustan...

Un bantoustan n'a jamais été un territoire indépendant. Quand je parle de statut, c'est du statut de divorce entre les deux.

Citation :
Après ça, ça va t'être difficile de sortir par le haut de la nasse dialectique dans laquelle tu es rentré... Ou alors il ne fallait pas applaudir au discours de Saadane...

Ce que je dis, c'est qu'il faut donner l'indépendance aux dernières colonies, cela concerne aussi les Aruba. La décolonisation accomplie c'est le divorce finalisé entre l'Europe et ses colonies et ex-colonies.

Citation :
Mais quelle indépendance pour que cet accès pose "si peu de problèmes" ?

L'accès à l'indépendance des territoires évoqués est parfaitement imitable dans le cas des dom-tom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ajax
Résistant anti-système
Résistant anti-système
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 23:08

MAGGLE a écrit:

Soral dit que l'esclavage est le propre des sociétés antiques et il a raison. Mais le mot "esclave" recouvre en réalité une quantité de statuts selon les lieux et les époques mais aussi à l'intérieur de chaque lieu dans une époque donnée qui, s'ils sont tous condamnables -et certains condamnaient ce statut, y compris dans la Grèce antique- n'en restent pas moins différents. De même que certains esclaves à Rome pouvaient être chargés de l'éducation du futur empereur, certains esclaves dans telle ou telle ethnie d'Afrique pouvaient être chargés de celle du futur roi. L'émancipation aussi est une question complexe : elle a pu être un moyen de s'assurer la docilité et la collaboration active de tous ceux à qui on avait fait miroiter cet espoir... Sans même parler du servage avec lequel l'esclavage a souvent été confondu.


Comme le grand père de Pouchkine en Russie........... comme quoi...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 23:49

Thundaar a écrit:
L'esclavage n'est pas spécifique aux sociétés antiques, puisque le servage n'était rien d'autre que l'esclavage (du latin servus, "esclave") et dans certains pays, comme la Russie, il a existé jusqu'au XIXème siècle. J'ajoute que dans certains pays l'esclavage existe encore de fait.

On parle d'histoire là, pas d'étymologie... Parce qu'à ce petit jeu là, on peut aussi considérer que les seuls esclaves étaient les Slaves et les seuls maitres les Germains... tu botes en touche là...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Servage

Thundaar a écrit:
Citation :
C'est jouer sur les mots là : sauf pour ce qui concerne les coups de poings dans la gueule, on ne reçoit jamais que ce qu'on accepte de recevoir...

Drôle de philosophie :)

Ah bon ? reformulons alors : Si on t'offre une coupe empoisonnée et que tu sais qu'elle l'est, tu l'acceptes ? Ben là c'est pareil...

Thundaar a écrit:
Citation :
Dans une situation où les Antilles deviendraient indépendantes, je ne verrais aucune objection à ce que les Européens "purs" restent s'ils en expriment le désir... à condition qu'ils acceptent les nouvelles rêgles du jeu.

Je pense qu'une situation claire est toujours préférable, et je devine que de toutes façons ils seraient incités au départ, alors autant le prévoir dès l'accès à l'indépendance.

Qu'ils acceptent les nouvelles règles du jeu est une chose. Et la chose la plus claire qui soit si les règles sont bien énoncées. Qu'il n'en reste concrètement que très peu pour les accepter en est une autre...

Autre exemple : la première charte nationale du FLN proposait de faire de L'Algérie un état laïque. Avait vocation à rester au pays toute personne se sentant algérienne, quelle que soit sa race et sa religion. Puis, dans la guerre interne au FLN qui opposa les révolutionnaires (Frantz Fanon, Abbane Ramdane...) à ceux qui ne voyaient pas plus loin que l'indépendance et qui devinrent les colons de l'intérieur, les premiers furent amoindris, sinon éliminés. Résultat, c'est avec les seconds que de Gaule a négocié et ils ont établi une constitution arabo-musulmane. Je le regrette d'autant plus que Fanon avait quasi prophétiquement décrit par le menu toutes les dérives ultérieures d'une telle option dans
Citation :
Les damnés de la terre
.

Moi ce qui m'aurait amusé, c'est de savoir combien de Pieds-noirs seraient restés s'ils avaient vraiment eu le choix devenir de simples Algériens comme les autres, sans questions d'origines ou de religion... Probablement pas plus que les quelques marginaux qui se sont engagés dès le départ avec le FLN, mais rien que pour l'honneur de ceux-ci, la constitution aurait gagné à être laïque.

Ceci dit, n'exagérons rien : de même l'Algérie n'a jamais appliqué la charria en matière de droit pénal une laïcité n'aurait pu se concevoir qu'en fonction du contexte culturel et religieux. Tout comme la notre d'ailleurs...

Thundaar a écrit:
Citation :
D'autre part, si on remonte la généalogie de chaque Antillais, le taux de Noirs "purs" ne doit pas être beaucoup plus élevé. J'ai vu sur un forum de discussion antillais qu'une Haïtienne noire de chez noir d'apparence avait des ancêtres communs avec Benoît XVI (cf. l'épisode napoléonien). Tu la classes où et t'en fais quoi ?

Ce n'est pas comme si on proposait de rendre les Antilles aux amérindiens arawaks (éteints par ailleurs).

Oh le joli botage en touche. C'est pourtant la deuxième fois que je te pose la question... Tu t'essouffles Thundaar...

Thundaar a écrit:
Citation :
Même que ça s'appelle un bantoustan...

Un bantoustan n'a jamais été un territoire indépendant. Quand je parle de statut, c'est du statut de divorce entre les deux.

Quant à moi, je ne saurai réduire un divorce à une simple répudiation... Chacun a le droit de faire valoir ses droits en soumettant à la critique de l'autre sa notion de la Justice jusqu'à épuisement de la question. Si l'une des deux parties s'arroge le droit de rester sourde aux questions qui lui sont posées, alors, c'est la guerre qui devient légitime.

Thundaar a écrit:
Citation :
Après ça, ça va t'être difficile de sortir par le haut de la nasse dialectique dans laquelle tu es rentré... Ou alors il ne fallait pas applaudir au discours de Saadane...

Ce que je dis, c'est qu'il faut donner l'indépendance aux dernières colonies, cela concerne aussi les Aruba. La décolonisation accomplie c'est le divorce finalisé entre l'Europe et ses colonies et ex-colonies.

Et moi, ce que je lis, c'est que tu approuves l'attitude des Pays-bas :

Pour mémoire :

Citation :
C'est le pays qui donne l'indépendance qui peut aussi déterminer le statut. Par exemple, les Pays-Bas actuellement voudraient renvoyer dans les îles Aruba les habitants installés dans la métropole, alors même qu'ils ont la nationalité néerlandaise (ce qui fait qu'ils ne sont pas considérés comme vraiment néerlandais).

Il est aussi incohérent pour un (néo-)colonialiste de pratiquer le déni de nationalité que d'approuver un déni d'autodétermination pour un anticolonialiste.

A moins de s'affirmer clairement expulsionniste (re-migrationniste n'est qu'un doux euphémisme) et bantoustaniste.

Thundaar a écrit:
Citation :
Mais quelle indépendance pour que cet accès pose "si peu de problèmes" ?

L'accès à l'indépendance des territoires évoqués est parfaitement imitable dans le cas des dom-tom.

Reste que tous ces pays (comme le notre d'ailleurs) doivent encore conquérir leur indépendance face aux multinationales...

Pour le reste : mes objections que tu n'a pas jugé utile de relever, je suppose qu'elles me sont acquises....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 1:29

Citation :
On parle d'histoire là, pas d'étymologie... Parce qu'à ce petit jeu là, on peut aussi considérer que les seuls esclaves étaient les Slaves et les seuls maitres les Germains... tu botes en touche là...

Non, car justement l'étymologie là encore donne la réponse, et quand je dis que servage = esclavage, ce n'est pas de l'étymologie mais de la sémantique. Le serf était bel et bien une possession du seigneur (n'avait pas le droit de se marier sans autorisation du seigneur, les corvées... etc).

Le mot "slave" viendrait du mot "slovo" (qui signifie un "mot" d'ailleurs) et désignerait un groupe humain parlant une langue compréhensible (le germain pour le slave est un nemyetz, un "barbare" au sens linguistique). Ce n'est que parce qu'au moyen-âge les carolingiens avaient autorisé le commerce d'esclaves païens, surtout slaves, que le nom de la tribu des sklavènes a donné le terme "esclave".

Le servage est l'héritier direct de l'esclavage du bas-empire, esclavage qui n'avait pas été aboli malgré la christianisation.

Citation :
Qu'ils acceptent les nouvelles règles du jeu est une chose. Et la chose la plus claire qui soit si les règles sont bien énoncées. Qu'il n'en reste concrètement que très peu pour les accepter en est une autre...

Cela si on considère l'appartenance à un peuple comme fruit d'une volonté, d'un choix, et non par atavisme. Du fait de la crise démographique de l'Europe, il est préférable de toutes façons que les Européens expatriés retournent dans leur continent-mère (ce que prône la Russie vis à vis des russes expatriés). C'est ce que les sud-africains blancs commencent aussi à faire.

Citation :
Résultat, c'est avec les seconds que de Gaulle a négocié et ils ont établi une constitution arabo-musulmane.

Cela ne me choque pas, je préfère là encore que les choses soient claires. De Gaulle a soutenu la vision d'en face qui correspondait le plus à la sienne, à savoir la séparation bien marquée.

Citation :
Probablement pas plus que les quelques marginaux qui se sont engagés dès le départ avec le FLN, mais rien que pour l'honneur de ceux-ci, la constitution aurait gagné à être laïque.

Là encore, un concept européen, la laïcité, ne me paraît pas transposable à une autre civilisation, cela aurait été une forme de néo-colonialisme politico-culturel. L'histoire a tranché faisant fi des idéologies a priori.

Citation :
Oh le joli botage en touche. C'est pourtant la deuxième fois que je te pose la question... Tu t'essouffles Thundaar...

Je t'ai répondu clairement, à savoir que seuls les Européens, qui sont au maximum 2% aux Antilles, légèrement plus à la Réunion, absents à Mayotte, et plus de 30% en Nouvelle-Calédonie, avaient vocation à revenir en Europe. Je ne parle que des cas indiscutables, les cas particuliers marginaux devant être considérés comme tels.

Citation :
Quant à moi, je ne saurai réduire un divorce à une simple répudiation...

Quand le lien n'est que financier, et c'est bien le seul hic à l'indépendance des dom-tom (si ces territoires n'étaient pas sous dépendance financière, ils auraient pris leur indépendance depuis belle lurette). C'est pourquoi, même si le mouvement indépendantiste en Martinique, en Nouvelle Calédonie ou en Polynésie progresse, c'est bien aux pays colonisateurs de leur offrir l'indépendance, ce que la France avait clairement fait pour l'AOF et l'AEF.

Par ailleurs, l'ONU, pour une fois, est visionnaire puisque les Antilles françaises sont sur la liste des pays encore à décoloniser.

Citation :
Et moi, ce que je lis, c'est que tu approuves l'attitude des Pays-bas

Oui et non. Je dis qu'ils sont hypocrites. Ils n'ont qu'à donner aux îles Aruba l'indépendance et alors seulement leur politique aura du sens. Ce que je ne supporte pas, c'est le positionnement veul des politiciens actuels, toujours le cul entre deux chaises. Qu'ils soient cohérents...

Comme je l'ai dit, il faut finir la décolonisation au plus vite, c'est à dire accorder l'indépendance à tous les territoires d'outre-mer, avec ce qui va avec, une nationalité spécifique. Je précise que je suis pour une nationalité européenne, avec des critères de convergence, et donc que les territoires d'outre-mer n'ont selon moi pas vocation à la partager (la plupart des pays d'Europe n'ont pas colonisé), pas plus d'ailleurs que les républiques autonomes de la partie asiatique de la Russie (au statut à définir le jour venu).

Citation :
Reste que tous ces pays (comme le notre d'ailleurs) doivent encore conquérir leur indépendance face aux multinationales...

C'est un autre problème, cela. Cela fait aussi partie du processus de décolonisation, à savoir qu'on abandonne l'outil de production aux indigènes. Reste la question du mondialisme, mais c'est un autre sujet, et on ne pourra selon moi le briser que par un socialisme européen (continental), l'Europe ayant la taille critique pour vaincre le mondialisme.

Citation :
Pour le reste : mes objections que tu n'a pas jugé utile de relever, je suppose qu'elles me sont acquises....

Je n'ai pas vraiment lu d'objections, en fait.

Voilà :)

PS: l'expulsionnisme et le bantoustanisme sont deux concepts parfaitement antagonistes et il ne me semble pas que les bantoustans historiques aient été indépendants de l'Afrique du Sud ni éloignés de celle-ci de milliers de kms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 36
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 12:24

Les pourfendeurs du regroupement familial omettent deux choses: (Désolé si c'est une redite...)

1-Il devait s'accompagner d'un arrêt de l'immigration dans sa forme "classique": c'est à dire jeune, masculine et de travail...

2-Le but à peine voilé était d'éviter que l'immigré en détresse affective se rabatte sur les miches de Marie-Pierre et ses copines. C'était l'époque où une partie des "natios de sang" soutenaient VGE... Ceux qui beuglent contre ce regroupement ont jadis contribué à le mettre en place: il devait éviter le "métissage"...

Sur le fond de l'entretien de Soral, juste un bémol: son discours à la Sarko sur la colonisation. Quant un étranger enfonce votre porte, mutile votre enfant et viole votre femme vous vous foutez bien qu'il vous laisse un frigo et un lecteur DVD en partant... Les routes, les dispensaires contruits par le colonisateur avaient pour seul but de mettre le pays en coupe réglée, de rationnaliser le pillage...

La France et l'Allemagne ont pu se pardonner: ni l'un ni l'autre n'ont prétendu sérieusement civiliser l'autre... Pour la colonisation le pardon est plus difficile: son rapport est foncièrement inégalitaire... Si la droite en défend le Bilan, le crime reste imputable à la "gauche". Même Marx se félicitait de l'occidentalisation des Indes et ne parlons pas de Jaurès...

Notre pays a réussi le tour de force d'abandonner les harkis francophiles pour importer des millions d'orgueils blessés, d'anciens colonisés légitimement hostiles... Il fallait les oeillères comac de l'occident pour croire que tout allait glisser sans accroc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 12:55

Citation :
1-Il devait s'accompagner d'un arrêt de l'immigration dans sa forme "classique": c'est à dire jeune, masculine et de travail...

Mais tout le monde savait bien que cela ne serait pas le cas. Il s'agissait simplement là encore de cadeaux au patronat, et d'ailleurs VGE lui-même a dit dans les années 90 avoir commis une erreur.

Citation :
2-Le but à peine voilé était d'éviter que l'immigré en détresse affective se rabatte sur les miches de Marie-Pierre et ses copines.

Ce qui n'aurait pas risqué d'arriver si Pompidou, l'homme des banques et du patronat, n'avait pas évidemment mené la politique contraire de celle de De Gaulle.

Citation :
Quant un étranger enfonce votre porte, mutile votre enfant et viole votre femme vous vous foutez bien qu'il vous laisse un frigo et un lecteur DVD en partant... Les routes, les dispensaires contruits par le colonisateur avaient pour seul but de mettre le pays en coupe réglée, de rationnaliser le pillage...

Rien à dire, tu as raison, ce discours sur "la colonisation a aussi eu ses avantages", c'est un vestige de pensée coloniale. Sarkozy n'a pas su rompre avec la Françafrique de Chirac, contrairement à ce qu'il avait annoncé.

Citation :
Pour la colonisation le pardon est plus difficile: son rapport est foncièrement inégalitaire... Si la droite en défend le Bilan, le crime reste imputable à la "gauche". Même Marx se félicitait de l'occidentalisation des Indes et ne parlons pas de Jaurès...

C'est aussi oublier que la colonisation a d'abord été le fait de la droite, monarchiste puis bonapartiste, et qu'elle n'a ensuite été soutenue que par la "gauche" radicale et bourgeoise, celle-ci cachant le projet raciste derrière un masque universaliste et humanitariste. Ni Clémenceau (à l'époque d'extrême-gauche) ni Déroulède n'étaient dupes.

Citation :
Notre pays a réussi le tour de force d'abandonner les harkis francophiles pour importer des millions d'orgueils blessés, d'anciens colonisés légitimement hostiles... Il fallait les oeillères comac de l'occident pour croire que tout allait glisser sans accroc...

Il est un peu facile de dire qu'ils ont été abandonnés alors que des dizaines de milliers (et je suis en dessous de la vérité) ont pu venir en France. Disons que si les ordres du général De Gaulle avaient été suivis, en effet aucun ne serait venu, et en outre De Gaulle voulait faire repartir les nord-africains qui étaient installés en métropole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Demada
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 36
Localisation : VoxNR Nancy
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 13:12

Thundaar a écrit:

C'est aussi oublier que la colonisation a d'abord été le fait de la droite, monarchiste puis bonapartiste, et qu'elle n'a ensuite été soutenue que par la "gauche" radicale et bourgeoise

La prise d'Alger par Charles X et les "îles à sucre" de l'Ancien Régime ne sont que des prémices et encore... La colonisation dans son acceptation actuelle, c'est à dire l'impérialisme des bons sentiments, est une innovation de la "démocratie" représentative...

Par le passé on avait la décence d'appeler une conquète par son nom: Pas plus humain mais sans doute plus sain...

Revenons plutôt au Finkie Desouche... pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.voxnr.com
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 16:36

Citation :
La prise d'Alger par Charles X et les "îles à sucre" de l'Ancien Régime ne sont que des prémices et encore... La colonisation dans son acceptation actuelle, c'est à dire l'impérialisme des bons sentiments, est une innovation de la "démocratie" représentative...

Le Royaume-Uni n'était pas moins impérialiste, et la Prusse de Guillaume II et non celle de Bismarck (celui-ci étant anti-colonialiste) aussi. Mais ils étaient moins hypocrites sans doute.
Clémenceau et d'autres rappelèrent à Ferry que ce dernier se mettait à la suite de l'empire bonapartiste, et ce n'est pas étonnant si on a parlé d' "empire colonial".

Citation :
Par le passé on avait la décence d'appeler une conquète par son nom: Pas plus humain mais sans doute plus sain...

Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Mar 31 Juil 2007 - 17:12

Citation :
Notre pays a réussi le tour de force d'abandonner les harkis francophiles pour importer des millions d'orgueils blessés, d'anciens colonisés légitimement hostiles... Il fallait les oeillères comac de l'occident pour croire que tout allait glisser sans accroc...

Exact, les difficultés d'intégration et les problèmes liés à l'immigration africaine sont des contre coups de la colinisation et surtout de la décolinisation qui n'a pas vraiment donner le change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: émission sur les IDENTITAIRES   Sam 4 Aoû 2007 - 16:21

Le Bordelleur a écrit:
Exact, les difficultés d'intégration et les problèmes liés à l'immigration africaine sont des contre coups de la colinisation et surtout de la décolinisation qui n'a pas vraiment donner le change.
En rapport direct avec ce sujet (ainsi qu’avec le thème de ce topic), pour ceux que ça intéresse, vient de passer sur Radio courtoisie ** dans l’émission de midi-13h30, une très intéressante émission consacrée aux identitaires et à leurs actions politiques (dont la fameuse « soupe au cochon ») ; avec comme principal invité le président des « identitaires » ( http://www.les-identitaires.com/ ) :
http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-11658500.html

Prochaine rediffusion aujourd’hui à 16h00, puis ce soir à minuit. Dernière diffusion Lundi matin à 7h30.

** Site officiel : http://www.radiocourtoisie.net/tempo/


Dernière édition par le Sam 4 Aoû 2007 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 17:33

Oui, très bonne émission.

A réécouter tant que c'est possible.
Pour un homme de gauche, type E&R, s'entendre avec les 'zids' est possible s'ils abandonnent leur 'racisme', leur suprémacisme raciste'. Le reste, la position par rapport à la nation, à gauche-droite etc. n'est plors plus que de nuance.
Pour quelqu'un de la droite nationale comme moi, ou alors un 'zids', s'entendre vraiment avec les 'socialistes' est possible s'ils acceptent de remettre le marxisme là où il n'aurait jamais dû en sortir, à savoir le model-type de règlement intérieur pour un camp, rigide et totalement déterminé, administration totale, provisoire forcément, sinon ça casse. Pas un but de société.

Les zids peuvent garder leurs arrières pensées, les marxistes leurs chaines, mais l'alliance est facile, vers la nation bien sûr, pilier et axe central. Les zids ne doivent pas être 'manipulés' ni 'faisant le jeu de...', avec un minimum de vigileance de leur part leur combat est bon. Et ils sont jeunes, motivés par le terrain.
Effectivement il peuvent entrer par la fenêtre, la municipalités. Il sont la réponse la plus immédiate à un besoin le plus criant. Hurlant.

Et les 'issus de..', ils votent quoi dans ce schéma ???
Les immigrations récentes (arabes, négro-africaines et asiates) sont autant de nouvelles régions françaises. Des régions françaises. Voilà.
Dans le cadre d'une nation politique française revendiquée ça passe très bien. Les zids. Mais que la Normandie ne joue pas à vouloir écraser la Bretagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 18:13

l'Omnivore Sobriquet a écrit:

Pour quelqu'un de la droite nationale comme moi, ou alors un 'zids', s'entendre vraiment avec les 'socialistes' est possible s'ils acceptent de remettre le marxisme là où il n'aurait jamais dû en sortir, à savoir le model-type de règlement intérieur pour un camp, rigide et totalement déterminé, administration totale, provisoire forcément, sinon ça casse. Pas un but de société.

Allez, puisque tu remets ça sur le tapis et vu que tu n'as toujours pas compris :

Ce qu'il y a de marxiste chez Soral, c'est L'ANALYSE. La façon de comprendre le monde et de l'interpréter. Le coté philosophe du bonhomme. Et ça, hors de question de l'abandonner, vu que c'est un outil intellectuel et pratique intéressant.

Ce qu'on ne retient pas de Karl, c'est son coté politique. L'idéologie communiste (Manifeste du PC, et autres trucs du style). Ca, c'est aussi du Karl Marx, mais on s'en tape. Ca n'a pas marché en URSS, goulags, 500 millions de morts, tout ça, on sait. Soral n'essaie pas d'implanter en France une dictature du prolétariat et des camps de rééducation par le travail. Et les théories du sens de l'Histoire et tout ça, on oublie aussi. Ne t'inquiète pas, tu n'es pas déterminé, tu es un homme libre, tu peux garder ta religion, etc ...blah blah blah.

Ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 18:14

Citation :
Les immigrations récentes (arabes, négro-africaines et asiates) sont autant de nouvelles régions françaises.

Voilà bien une étrangeté conceptuelle aberrante (selon moi). Il s'agit purement et simplement d'excroissances dont je préconise l'ablation.

Enfin, il y a une différence fondamentale entre vouloir assurer la domination des Européens sur les autres (ce qui est un suprémacisme néfaste et donc un racisme) et préserver l'européanité de l'Europe. J'imagine que beaucoup d'identitaires en sont restés à la première vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 18:30

Thundaar a écrit:
Il s'agit purement et simplement d'excroissances dont je préconise l'ablation.

Bonjour la métaphore, il est question d'etres humains. Et en plus vous soulignez!
Citation :
et préserver l'européanité de l'Europe.
C'est du "racialisme trouillard" et je vous signale au cas où vous penseriez le contraire que le métissage n'est pas une tare.
Revenir en haut Aller en bas
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 19:26

Lestat a écrit:
je vous signale au cas où vous penseriez le contraire que le métissage n'est pas une tare.


la preuve :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul le Marteau
Duelliste chevaleresque
Duelliste chevaleresque
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2335
Age : 109
Localisation : Lorraine, 54 M&M.
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 20:11

Nous sommes prêts à trouver un bouc-emissaire qui nous aidera à nous sentir mieux dans notre peau, se sentir supérieur (spéciale dédicace à MAGGLE) et sur qui rejeter nos responsabilités et nos fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 21:36

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
laurent666 a écrit:

Ca n'a pas marché en URSS, goulags, 500 millions de morts, tout ça, on sait. Soral n'essaie pas d'implanter en France une dictature du prolétariat et des camps de rééducation par le travail. Et les théories du sens de l'Histoire et tout ça, on oublie aussi. Ne t'inquiète pas, tu n'es pas déterminé, tu es un homme libre, tu peux garder ta religion, etc ...blah blah blah.

Ok ?

Hmm j'ai comme l'impression que vous n'avez pas vraiment tout à fait compris...

Bin tu vas sans doute nous expliquer en quoi. Tu voit le marxisme de la même façon que Besancenot voit les fachos.

Citation :

Enfin.. autant parler de l'art du portrait à des musulmans.

Ok.

La religion est l'opium du peuple. Karl MARX

(c'est vraiment pour te titiller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 21:41

Thundaar a écrit:
Enfin, il y a une différence fondamentale entre vouloir assurer la domination des Européens sur les autres (ce qui est un suprémacisme néfaste et donc un racisme) et préserver l'européanité de l'Europe. J'imagine que beaucoup d'identitaires en sont restés à la première vision.

Préserver l'Européanité de l'Europe ?
Les zidentitaires préservent la régionalité de leur région. C'est exactement la même chose, à la différence d'échelle près. Là où le continent est plus de la civilisation, ou de la religion (la laïcité est une invention chrétienne), la région est plus le nez dans le terroir, l'ethnie, le culte. Je ne fais pas du tout la différence que vous faites entre 'européanité de l'Europe' et 'Alsace alsacienne.' C'est pareil modulo l'échelle.

Immigration arabe, nouvelle région française; immigration sub-saharienne, nouvelle région française, immigration asiate, nouvelle région française. Oui. Au sein d'une nation française. Où est le problème ? N'est-ce pas un bon projet ? Une bonne approche ?

Ce pourait-il que raisonner sur les échelles en politique soit plus fécond que de raisonner sur les classes sociales ?
Plus 'complet' quoi,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Omnivore Sobriquet
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 713
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 4 Aoû 2007 - 21:55

Lestat a écrit:

...et je vous signale au cas où vous penseriez le contraire que le métissage n'est pas une tare.

Non mais c'est du métissage.
S'il n'y avait que ça ce serait la mort égalitaire.
Il faut des souches également, diverses et typées, héritées de nos immensités. Et gages renouvellées de nos attraits adaptés.

Il ne peut pas y avoir QUE des mélanges. Il faut des sanctuaires purs, et des mélanges riches. Et de la dynamique s'il vous plait...

(c'est valable pour toute opposition de caractères. Tenez, en politique...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:25

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
laurent666 a écrit:

...tu vas sans doute nous expliquer en quoi. Tu voit le marxisme de la même façon que Besancenot voit les fachos.

Je vois le marxisme comme une anecdote. Quelque chose qui peut marcher un temps, mais qui repose sur l'illusion du controle. Je m'explique :

C'est toujours le même biais. (J'ai l'air de me répéter mais j'ai parfois l'impression d'être en 1970 avec des gens qui ressassent : "La physique des quantas, c'est des gamineries." (voir "de la science juive" ça c'est déjà entendu...)) donc :
Vous avez de variations locales parfaitement modélisées. Classes sociales et moyens de productions, genre. Où alors humidité, dilatation des gaz, chaleurs etc... Il y a en au moins trois et elles sont un poil complexes..
Qu'à cela ne tienne, un gros cerveau vous nous intégrer tout ça, m'sieur dames, pour pondre une société idéale. Pour prévoir le temps.
L'ordinateur nous ponds une solution. Elle est parfaitement 'plausible'. Au goût de certains, elle a l'air belle. Ca sera beau sur le Berry, avec des ondées éparses en Bavière, et des brûmes matinales bourbonnaises à califourchon. Possible.
Avec les mesures assez précises et nombreuses et le reste de la mathématique pure ça à l'air de coller mais.. C'est anecdotique.
Et en tout cas ça ne durera pas.

La faute aux trucs qui existent entre les 'sphères de mesure'.

(les 'domaines d'incertitudes finissent par remplir l'espace des possibles, je veux pas avoir l'air cuistro-pédant mais... sinon c'est 'les battements d'aile du papillon à Changaï' gnagnagna..)(Ah ouais? tu l'as eu où tout taaatouaage??)

Alors moi je veux bien des carrottes marxistes avec des lois de variations marxistes et une intégration communiste, mais anecdotiques uniquement la 'solution' communiste, hein, anecdotique uniquement.
Un camp scout de trois ans en haute montagne, hein, ça ira parfait.


Vous voyez, ma seule réelle dissonnance avec beaucoup ici concerne l'évaluation de 'l'anecdotique', c'est tout, vu que je n'ai pas bagage requis pour critiquer plus fondementalement l'analyse ni le processus d'intégration retenu. Il me suffit de savoir, aussi sûr qu'on était certain d'Einstein en 1950, que tout ce fratras déterministe est aussi durable dans le temps que la prévision météo huit années à l'avance. Aussi sérieux. (on peut essayer d'améliorer le modèle avec un peu de charme ou de 'magie' pour faire tenir le truc, une touche d'hypnose quoi, de la colle... Des taches en couleur limuneuses qui remuent avec du son, et avec des yeux qui papillonent... mais ça ne me plait pas plus.)

Voilà, expliqué à gros traits. Lorentz 1960, pour illustrer le basard qui me fait m'opposer à "maitrise du capital", à "maitrise des moyens de production", et toutes ces erreures (de toute manière) impies. Ca fait pas grande différence vous voyez entre certains ici et moi, mais cette différence est tout à fait fondemmentale, ce n'est pas une nuance de "révisioniste bougeois" (i.e. socialiste.) : je suis anti-communiste tout à fait primaire, si l'expression est honnêtement acceptée... Mais si j'ai un camp scout à organiser un temps je sais à qui m'adresser.
Ce qui veut dire beaucoup, si vous y pensez sérieusement..........



( 'nne soirée.. )


Peut-être que je m'exprime mal.


Ce qu'il y a de marxiste chez Soral, c'est le système d'ANALYSE.
La façon de comprendre le monde et de l'interpréter. Le coté philosophe du bonhomme. Et ça, hors de question de l'abandonner, vu que c'est un outil intellectuel et pratique intéressant.

Ce qu'on ne retient pas de Karl, c'est son système politique. L'idéologie communiste (Manifeste du PC, et autres trucs du style). Ca, c'est aussi du Karl Marx, mais on s'en tape. Ca n'a pas marché en URSS, goulags, 500 millions de morts, tout ça, on sait. Soral n'essaie pas d'implanter en France une dictature du prolétariat et des camps de rééducation par le travail. Et les théories du sens de l'Histoire et tout ça, on oublie aussi. Ne t'inquiète pas, tu n'es pas déterminé, tu es un homme libre, tu peux garder ta religion, etc ...blah blah blah.



BREF : ON PEUT ETRE MARXISTE SANS ETRE UN BOLCHO.

J'ai l'impression que ça ne passe pas. Vous êtes tellement à droite que pour vous, trotskiste, communiste, bolchevique, maoïste, staliniste et ... marxiste sont des synonymes.

Vu de la gauche, vous n'êtes qu'un identitaire ultra-catho monarchiste nazi, mon ami. Un facho, quoi. Laissez -moi vous le dire en tout amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:33

Citation :
Bonjour la métaphore, il est question d'etres humains. Et en plus vous soulignez!

C'est une métaphore, vous le dites. Je ne raisonne pas de manière individualisée.

Citation :
C'est du "racialisme trouillard" et je vous signale au cas où vous penseriez le contraire que le métissage n'est pas une tare.

Du point de vue écologique, le métissage s'assimile à une dénaturation du biotope.

Antoine Waechter: "Parce que le brassage aboutit à Coca-Cola et à Mac Donald !"

Il suffit de songer par exemple aux conséquences du croisement entre des abeilles africaines et des abeilles sud-américaines, donnant naissance aux fameuses abeilles tueuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:37

çà c'est pour Ma gueule, déjà...

Monsieur, l'économie et la conduite des hommes à travers toute réalité phénoménologique n'a rien à voir a de la substance

Les mathématiques est la science ultime de la réalité vrai selon le concept de l'infiniment par rapport à l'homme, la fameuse géométrie euclidienne

Sur un rapport endémique, voir Stoetzel ( psycho sociale ), l'homme développe une logique selon son historique lié à la pratique, son empirisme, ce qui s'apelle l'historique marxisme ( ex paysans occidentale au moyen age, travaillant la terre, délimitant les champs, ont développer leurs habitats de la même manière toit - triangle, support rectangle )

Ensuite pour passé à la postérité, Newton a évincé le chaos, Poincarré et Einstein lui ont redonné ses lettres de noblesse

Einstein à developpé la logique par l'idée de l'espace courbe, plus rien à voir avec la géometrie euclidienne, puisque c'est un infiniment différent selon le concept de la vision humaine

Niels Bors, et la physique des quantas "infiniment petit" a une logique aussi différente que l'espace courbe

Pourtant toute cette logique est profondément humaine, puisque démontrer par les hommes, DIEU n'a rien fait dans tout celà, à part signaler un état de fait d'une époque donné qui n'a plus de raison d'être aujourd'hui, Nietzsche le dit dans son livre ainsi parlait....


Ex : Ce monde eternellement imparfait, image d'une eternelle contradiction et imparfaite image, m'apparaissait comme une joie ennivrante pour son imparfait créateur, tel je m'imaginais le monde....





Mais Maggle t'en pense quoi
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:38

Citation :
Préserver l'Européanité de l'Europe ?
Les zidentitaires préservent la régionalité de leur région. C'est exactement la même chose, à la différence d'échelle près.

Sauf que l'européanité de l'Europe est une réalité plurimillénaire, alors que la "régionalité d'une région" est un concept franchement très théorique. Il est facile de rappeler que beaucoup de régionalistes ne sont pas issus des régions dont ils prétendent prendre la défense. Ce n'est donc pas seulement une question d'échelle mais aussi une question de nature. L'européanité est une réalité plus qu'un concept et beaucoup plus riche en contenant. Par ailleurs on ne peut pas parler d'alsacité de la France, mais en revanche pleinement d'européanité de la France, comme de l'Europe ou des régions.

Citation :
Immigration arabe, nouvelle région française; immigration sub-saharienne, nouvelle région française, immigration asiate, nouvelle région française. Oui. Au sein d'une nation française. Où est le problème ? N'est-ce pas un bon projet ? Une bonne approche ?

Je pense surtout que cette acception d'une immigration essentiellement imposée d'ailleurs est typiquement américaine. Comme je l'ai dit, ce ne sont pas des composantes naturelles mais des excroissances. Donc non ce n'est pas pour moi une bonne approche et je ne vois pas en quoi cela diffère du discours tenu par le Système en la matière.

Quant aux classes sociales, je n'en vois que deux, les oligarches d'un côté, avec ceux qui profitent de leur enrichissement, et le peuple de l'autre.


Dernière édition par le Dim 5 Aoû 2007 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:38

Thundaar a écrit:
Du point de vue écologique, le métissage s'assimile à une dénaturation du biotope.

Antoine Waechter: "Parce que le brassage aboutit à Coca-Cola et à Mac Donald !"

Euh non... Le brassage ça aboutit à de la bière.

Thundaar a écrit:
Il suffit de songer par exemple aux conséquences du croisement entre des abeilles africaines et des abeilles sud-américaines, donnant naissance aux fameuses abeilles tueuses.

'Tain le niveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 5 Aoû 2007 - 0:40

D'accord avec toi la bête666, le marxisme est une analyse, pas le communisme....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview par F. Desouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: